RSS
RSS



 

Partagez|

Brooke R. Stown

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Brooke R. Stown Ven 12 Déc - 23:01
feat Britt Robertson
Brooke R. Stown
"Parce que le futur prend appui sur un pied bien ancré dans le passé."

D. A. D. O. E. S. by Robin Foster on Grooveshark


Présentation



« Bonjour !
Je m'appelle Brooke R. Stown et l'on me surnomme différemment selon les interlocuteurs. Je suis né le 31 mai 1998 à Plymouth, ce qui me fait 16 ans. Je suis une Femme. Je suis Hétéro et actuellement Célibataire. Mon principal défaut est ma rancune et ma qualité majeure est mon humilité. »

Feat : Britt Robertson.
Nom : R. Stown.
Prénom : Brooke.
âge : 16 ans.
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle.
Interne ? : Non.
Groupe : B.
Rang : Sport.
spécialisation : Hockey.
Double-comptes : Non.
crédits


Physique



Pour ce qui est du physique, peut-être que la plus belle des descriptions ne pourrait égaler ma photo, non ? A moins que des précisions soient à faire sur mes beaux yeux bleus pour celui qui aurait la chance de les croiser et de les retenir ? Trèves de plaisanterie, j’ai donc les cheveux blonds et longs, tous droits venus du côté maternel.
J’ai une silhouette assez élancée quoique petite (1m68) et plutôt musclée (merci aux entraînements sportifs de Papa). Je ne complexe pas spécialement sur mon corps, n’ayant pas été si mal lotie par Mère Nature. Je lui serais même reconnaissante de m’avoir donné cette tâche de naissance ressemblant vaguement à un cœur dans le bas de mon dos, symbole pour moi de ma singularité.


Caractère



Je suis loin d’avoir un caractère aussi simple que ce que tous peuvent croire. Je suis d’apparence très discrète, dans le sens où je n’éprouve pas un désir pathologique à me mettre au devant de la scène. Je ne m’habille pas de vêtements criards et l’accoutrement le plus original que j’aie pu revêtir est bel et bien mon équipement de Hockey. 
En fait, on pourrait dire que je suis une fille commune, un être caché parmi tant d’autres. Enfin, ça, c’était avant d’atterrir au Japon ! Malgré mes origines clairement différentes de la plupart des habitants d’Osaka, je tâche de garder ma réserve. Disons aussi que j’ai hérité de la méfiance de mon père et que je préfère garder le silence face à une personne que je ne connais pas. Mais ne faites pas de moi une sorte d’associable, bien au contraire. Je ne suis pas timide, je n’ai pas peur des gens, simplement des dangers dont ils pourraient être la cause. Mais j’ai tendance à quitter mon pied de garde dès lors que mon interlocuteur se montre plus faible que moi. Eh oui, je suis d’une nature assez sensible et l’humilité fait partie de mes quelques qualités. Mais attention ! Je suis susceptible, voire rancunière. Malheur à celui qui, ayant reçu un peu de ma confiance viendrait me blesser de ses mots. J’ai une très bonne mémoire rattachée parfois à une once de mauvaise foi ! Cela dit, si je tiens à toi qui me lis, alors peut-être je saurais surmonter mes propres sentiments pour te pardonner. J’en suis capable, oui oui ! Parce que je pourrais, pour ceux que j’apprécie, déplacer des montagnes !


Histoire



Commençons par le commencement alors… Je suis donc née le 31 mai 1998 dans un petit village d’Angleterre, à proximité des côtes cornouaillaises. Vous savez, ces genres de grands larges sauvages bordés par endroits de vieux  cottages abandonnés ou de ports pittoresques d’où s’échappent d’appétissants effluves de poissons fraichement (ou non) pêchés… Soit, vous l’aurez compris sans doute, je n’aime guère le monde marin et les vieux pêcheurs bourrus… Mais la Cornouaille est la région d’origine de ma mère qui, il faut le dire, fut bien aise de retourner aux sources après ses études, embarquant mon père dans son sillon. Ainsi, après des années d’amour et tout autant de projets, mes adorables géniteurs m’ont pondu dans le petit monde confortable et simple qu’ils m’avaient bâti. C’est ainsi que j’ai passé ma plus tendre enfance à courir dans les champs bordant le domaine familial, à vouloir caresser chaque mouton de chaque prairie et à me laisser dorloter par mes grands-parents maternels tandis que Papa et Maman partaient, l’un vers les patinoires en tant qu’entraîneur de Hockey et l’autre sur les routes à la recherche de vieux manoirs prêts à livrer leur dose de mystère et d’œuvres conservées. Mais n’allez pas croire qu’ils n’avaient pas de temps à m’accorder ! Mes parents surent instaurer une certaine complicité avec moi. Et mon père, aussi bourru et secret qu’il puisse être en public, m’a toujours traitée avec chaleur, tendresse et protection. 
A mes neuf ans, une opportunité professionnelle en tant que conservatrice se présenta à ma mère, et notre petite famille quitta donc l’atmosphère de la mer pour la ville de Londres. Changement de vie total, qui ne fut pas pour me déplaire. Le monde citadin s’offrait à moi, ses avantages m’émerveillaient. Et c’est pourtant cette période-ci de ma vie qui fut décisive de mon caractère. C’est à cet instant aussi que je pus mettre un visage sur Madison, la vieille gouvernante dont mon père m’avait souvent parlé. L’entrée de la vieille femme dans ma vie, bien qu’elle fût très agréable, souleva en moi de nombreuses questions. Je n’avais jamais eu l’occasion de rencontrer les parents de Papa, et le temps passant, je supposais vite qu’il ne les portait pas dans son cœur. Plus tard, ces doutes furent même confirmés en trois mots par ma mère, m’informant  à demi-mot des désaccords entre Papa et son propre père. Je ne souffre pas particulièrement de cette absence, mais la curiosité parfois me titille ; néanmoins, je sais pertinemment que mon envie d’en savoir plus est à proscrire.
Enfin bref, pour en revenir à mon histoire à proprement parler,  je vécus donc à Londres durant cinq autres années, bercées par les initiations de mon père au Hockey et le désespoir feint de ma mère de ne pas retrouver en moi son talent artistique.
Enfin, après de longues procédures, le projet de retour au Japon se concrétisa et, de la même façon que mes parents avant moi, je débarquai dans le pays nippon, perdue et désarçonnée.


Derrière l'écran



Pseudo : Laine
Âge : 17 ans
Comment avec-vous connu le forum ? J'ai connu le forum grâce à Google
Que pensez-vous du forum ? Le forum m'a l'air intéressant puisque je l'ai choisi ! :P
Quelle est votre disponibilité ? mes connexions se feront selon mes cours et la quantité de travail demandée.. Je ne pense pas venir la semaine (ou alors très peu) mais sans doute le week-end.
Autre chose ? "Pouet pouet ! "
© Ju de Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Brooke R. Stown Sam 13 Déc - 12:31


Bienvenue à toi Brooke R. Stown
Validation de


Brooke R. Stown.


C'est avec joie que nous te validons. Tu seras en Seconde S de rang B, et Externe. Nous t'invitions également à compléter ta fiche personnage à l'aide de l'onglet "personnage" une fois sur ton profil.
Pense également à faire ta fiche de lien, et celle de rp.
En cas de besoin, n'hésite pas à contacter un membre du Staff.
En espérant te compter parmi les membres actif,
Pocahontas.


© Halloween




Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Brooke R. Stown Dim 4 Jan - 12:26
BROOKY CHERIE !! Ici ton pére qu'il te parle ! Sois bien sage à l'école et appel moi si un garçon t'embête !Ta mére et moi t'embrassons :P
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Brooke R. Stown
Revenir en haut Aller en bas

Brooke R. Stown

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Allez viens j't'emmène au vent || Brooke ♣
» Besoin d'aide ? [Brooke]
» Christmas Hat on a Pole Match : Trish Stratus vs Brooke Tessmacher vs Serena vs Angelina Love
» 8- Ashlynn Brooke vs Joanna Krupa
» Layla(c) VS Eve Torres VS Brooke Tessmacher VS Kelly Kelly

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Miyusaki :: Administration. :: Archives. :: Personnages.-