RSS
RSS



 

Partagez|

[TERMINEE]"Une ancienne ritournelle, loin du froid de décembre." [Taichi Okimi Tôgashi-Scarlet L. Thorne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
35 / 10035 / 100

Chambre : Deux
Classe : Quatriéme S
Spécialisation. : Escrime
Situation amoureuse : Coeur brisé

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 316
Okane (お金) : 254
Points. : 25
Date de naissance : 21/02/1997
Age : 20
Les p'tits liens. : Présentation : http://www.pensionnat-miyusaki.net/t145-scarlet-l-thorne-le-monde-est-mon-royaume
Fiche de rp: http://www.pensionnat-miyusaki.net/t151-moi-jalouse-ha-ha-ha-oui-scarlet-l-thorne#867
MessageSujet: [TERMINEE]"Une ancienne ritournelle, loin du froid de décembre." [Taichi Okimi Tôgashi-Scarlet L. Thorne] Dim 4 Jan - 0:41
Scarlet rengea son matériel dans la salle spécialisé pour le matériel de sport et se changeant. Une fois dans la cour, le froid qu'elle n'avait pas ressenti en faisant du sport la percuta de plein fouet. La jeune fille à la chevelure sombre avait fini sa session de tir à l'arc et se dirigea vers le pensionnat dans le but de se réchauffer en buvant un bond chocolat chaud.

Elle aurait aussi bien voulu papoter avec des copines mais pour l'instant elle n'en avait aucune. L'adolescente était arrivé depuis peu et elle ignoré l'identité de la seule personne qu'elle avait rencontrée car c'était lors du bal masqué où ils portaient tous ... des masques. Et puis, la manière dont elle avait quitté son "cavalier" avait été un peu chaotique.

Elle ne s'inquiétait pas pour autand. Elle n'était pas associable et n'aurait sans doute pas de mal à se faire des amis. Du moins elle l'espérait. Généralement elle avait plus de facilité àparler avec des garçons, car tout comme elle, ils étaient souvent plus francs que les filles. Et puis avec son père et son frère, elle avait l'habitude de leurs sautes d'humeur et de leur manque d'écoute.

Alors qu'elle n'était plus si loin du bâtiment, quelque chose attira son attention. Une sorte de masse était installé sur un banc. La personne n'était pas assise mais allongée et semblait s'être assoupi. En temps normal, Scarlett ne l'aurait pas dérangé. Elle n'aimait pas qu'on la réveille, alors elle évitait de réveiller les autres, cependant ils faisaient si froids
 que ça pouvait être dangereux.

Elle s'approcha doucement et regarda le garçon aux cheveux noirs. Endormi, il était assez beau. Même plutôt pas mal du tout. Elle s'accroupit et ne sachant pas trop comment s'y prendre le regarda pendant quelques secondes.



"Réveilles-toi. Tu vas geler." dit-elle à voix basse pour pas le faire sursauter.

Son frère lui reprochait son manque de douceur et de finesse. Elle prit donc en considération ses remarques et effleura la joue de l'inconnu si furtivement que ce geste aurait pu être comparable à l'effleurement d'une plume sur la peau.

"Hey. Réveilles-toi." dit-elle un peu plus fort mais avec une voix suave.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Une ancienne ritournelle, loin du froid de décembre." [Taichi Okimi Tôgashi-Scarlet L. Thorne] Dim 4 Jan - 16:18
La journée était plutôt froide, et bien que je n'avais mit les pieds dans ce pensionnat que depuis peu de temps, je me retrouvai déjà avec un pièce de théâtre à lire en langue originale... Romeo and Juliet. Je m'étais allongé sur un banc, une jambe tendue, l'autre pliée, et qui se laissait abattre contre le rebord du banc. J'avais laissé passer une main derrière ma tête, tandis que l'autre tenait le livre, au-dessus de mes yeux. Mon pouce maintenait fermement la double page ouverte, tandis que mes yeux parcouraient l'acte trois. Je trouve que j'en avais lu beaucoup, avec une concentration qui ne m'était pas familière, quand ma vision est devenue trouble. J'ai cligné des yeux, bâillé, et avant que je ne capte quoi que ce soit, je me suis endormi, laissant tomber ma main, et le livre sur mon visage. Le bouquin a eu vite fait d'être attiré par le sol, tandis que j'étais parvenu à ne plus sentir le froid me mordre le corps. A dire vrai, je ne l'avais jamais senti, pour la bonne raison que j'aimais cela, et j'avais toujours passé une partie de mon enfance à rechercher la sensation que me procurait une telle température. Autant dire que mon corps avait fini par être habitué à cela. 

Je ne sais pas combien de temps je suis resté à dormir, mais c'est une douce voix qui a commencé à me faire émerger tandis que l'effleurement d'une plume venait me caresser la joue. « Hey réveille-toi ! » j'ai ouvert les yeux, lentement, avant de m'étirer, et de regarder la jeune femme qui venait de m'interpeller. Je me suis redressé, m'asseyant face à elle, en tailleur, tandis que je passais une main dans mes cheveux en batailles. Oh, étais-je encore en train de rêver ? Une occidentale. Elle m'a fait penser à Juliet de Shakespeare. Je l'ai dévisagé longuement, ayant l'envie irrésistible de lui sortir quelques vers, ce que je ne me suis pas gêné de faire. De ma carrure d'acteur je me suis levé, la levant en l'attrapant délicatement par les mains, que j'ai gardé dans les miennes, en plongeant mon regard dans le sien, les déposant contre mon corps.

« It was the lark, the herald of the morn,
No nightingale: Look, love, what envious streaks
Do lace the severing clouds in yonder east;
Nights candles are burnt out, and jocund day
Stands tiptoe on the misty mountain tops:
I must be gone and live, or stay and die. »

Finalement, j'ai lâché ses mains, me suis décalé légèrement, et me suis incliné respectueusement.

« Merci d'avoir été ma partenaire de théâtre le temps de quelques instants. Je suis Tôgashi Taichi, enchanté. » 

J'avais quand même reçu une éducation que je savais mettre en pratique, et face à une telle beauté, je ne pouvais faire autrement. Mais c'était surtout pour la remercier. Je n'aime pas ces marques de politesse. D'ailleurs, mon nom l'avait-il interpellé ? J'espérai que non. Afin que l'on puisse débattre comme si de rien n'était.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
35 / 10035 / 100

Chambre : Deux
Classe : Quatriéme S
Spécialisation. : Escrime
Situation amoureuse : Coeur brisé

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 316
Okane (お金) : 254
Points. : 25
Date de naissance : 21/02/1997
Age : 20
Les p'tits liens. : Présentation : http://www.pensionnat-miyusaki.net/t145-scarlet-l-thorne-le-monde-est-mon-royaume
Fiche de rp: http://www.pensionnat-miyusaki.net/t151-moi-jalouse-ha-ha-ha-oui-scarlet-l-thorne#867
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Une ancienne ritournelle, loin du froid de décembre." [Taichi Okimi Tôgashi-Scarlet L. Thorne] Mer 7 Jan - 20:45
Le garçon s'était enfin réveillé ! Ouf, il n'était pas mort de froid. Doucement il se leva et Scarlett le regarda faire avec étonnement. Il lui prit les mains et elle plissa légèrement les yeux comme si cela lui permettrait de mieux voir la scène qui se passer devant les yeux. Était-il sérieux ? En tout cas, l'adolescente rentra dans son jeu, du moins elle ne le repoussa pas. Il semblait réciter un poème ou une pièce de théâtre. Voyant le bouquin du garçon intituler "Roméo et Juliet" elle remarqua qu'elle avait vu juste même si en réalité elle n'avait jamais lu cette pièce. Ni aucune autre d'ailleurs. La lecture n'était pas son passe temps favoris, au contraire, elle avait plus besoin de bouger qu'autre chose. Lorsque le garçon eut fini son résital, Scarlett l'applaudit, un grand sourire aux lèvres.

"Et moi donc ! Si j'avais su que j'avais le droit à un extrait de pièce rien que pour moi, je n'aurai pas autand hésité à te réveiller." dit-elle en pontant sa phrase d'un petit rire cristallin.

Puis elle regarda le garçon qui se nommait Taichi Tôgashi. Son nom lui disait quelque chose mais elle n'arrivait pas à se souvenir quoi. Ce sentiment était tellement frustrant ! Comme lorsqu'on tente de se souvenir d'un beau rêve mais qu'on n'y parvient pas. Réalisant qu'elle ne s'était pas présenté elle leva les yeux au ciel. Elle ne voulait pas être impolie.

"Moi c'est Scarlett Thorne." dit-elle simplement.

L'entreprise multinationale spécialisée dans la technologie de son père "Thorne Consolidated" était assez connu mais peut-être pas au point qu'un adolescent fasse le rapport avec elle. Et puis au pire des cas ça n'avait pas d'importance. Elle ne voulait pas qu'on la voie comme une petite fille à papa. Si son frère avait finalement accepté de travailler avec son père, elle ne le ferait pas. Elle voulait tracer sa voie d'elle-même, quitte à tomber plusieurs fois sur la route. Elle aimait son frère et son père mais elle voulait son indépendance et faire ses propres choix.

Regardant à gauche et à droite, l'adolescente remarqua qu'il n'y avait personne dans la cour. Pas étonnant, il commençait vraiment à faire froid. À moins que se soit con corps qui se refroidiesaprès avoir fait du sport. Comme en son habitude, Scarlett n'avait pas écouté les conseils qu'on lui avait donnés et était sortie avec une simple veste du gymnase. Mais elle avait pensé qu'elle ne resterait pas si longtemps dehors. Elle croissa ses bras sur sa poitrine pour ce réchauffé.

"On rentre ? parce que contrairement à toi, je ne tiens pas à me stalagmitiquer ici." dit-elle avec un petit sourire en coin en regardant le jeune homme.

Elle n'était pas vraiment sûr que le mot se dise stalagmitiquer mais c'était la seule chose qui lui était venu en tête. Sans attendre la réponse de l'acteur, elle avança rapidement vers le bâtiment.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Une ancienne ritournelle, loin du froid de décembre." [Taichi Okimi Tôgashi-Scarlet L. Thorne] Sam 17 Jan - 18:04
Un sourire s'est dessiné sur mes lèvres, alors qu'elle me répondait. Je me suis baissé pour ramasser mon livre. Quand je l'ai regardé, discrètement, j'ai pu remarquer qu'elle était totalement mon type. J'adorais les occidentales, parce que j'adulais l'art de Shakespeare. Je me suis senti extrêmement mal à l'aise, en plus, elle était réellement adorable. J'ai levé la tête, pour regarder le ciel, passant ma main dans ma nuque. Elle me donna son nom. Ah, je connais le nom de Thorne par contre. C'est une grande firme internationale avec laquelle l'entreprise de mon père avait déjà collaboré.

J'ai vu que la jeune fille n'était que peu vêtue, alors j'ai ôté ma veste d'uniforme, avant de la lui poser délicatement sur les épaules, pour qu'elle ait moins froid. Par contre, je me confrontais à un nouveau problème tandis qu'elle me parlait. J'ai tiqué au mot « stalagmitiser » et j'ai rigolé. Je l'ai regardé, d'un air amusé. C'était trop mignon !

« Attends deux minutes, j'ai perdu mon sac. » lui ai-je répondu comme si c'était normal.

J'étais plus ou moins habitué à ce genre de maladresses, et les gens que j'avais pu côtoyer aussi. C'est pourquoi, avec Onee-chan, généralement, on foutait le bordel dans toute la maison parce que je perdais toujours mes affaires. Une fois, je me rappelle, c'était le jour où elle devait partir pour les Etats-Unis. Je voulais lui donner un porte-bonheur, mais je l'ai perdu juste avant. Du coup, je lui avais donné la chaîne dont je ne me séparai jamais. J'avais pleuré ce jour là. Pas pour le collier hein, mais pour ma sœur. C'était comme si on m'avait arraché une partie de moi-même quand elle est partie, même si je savais très bien que ce n'était pas définitif. Savoir que je n'allais plus vivre à ses côtés avant un long moment, ça m'avait fait mal. J'avais passé des années à m'ennuyer, je rentrai directement après les cours, pour aller lire un manga ou regarder un animé couché sur mon lit, tranquillement. Je m'ennuyais dans ma vie, et le fait de devoir chercher mes affaires me saoulait. Mais, au moins, ça me permettait de passer le temps, donc bon. En ce moment même, je tournais autour du banc, ne comprenant vraiment pas où avait bien pu passer mon putain de sac. Je tenais fermement mon bouquin, regardant autour de moi, blasé. Y'a un petit truc brillant qui m'a attiré dans un buisson, et mon sac s'y trouvait. C'était le bijou de sac que m'avait offert Sakura la première fois où l'on s'était rencontrés. Il était vraiment trop mignon, et j'y tenais. Un peu à son image quoi. D'ailleurs, je ne l'ai pas recroisé depuis qu'on est arrivés ici. Il faudra que je lui envoie un mess... MERDE ! Mon téléphone, mais c'est pas possible ça... Arf, en plus, je ne suis même pas sûr de l'avoir prit avec moi ce matin. Bon tant pis, je ne vais pas la faire poireauter cinquante ans dehors cette jeune demoiselle.

Je suis revenu à sa hauteur, le sac pendant dans mon dos, le tenant simplement par les anses à l'aide de ma deuxième phalange, de mes trois doigts centraux. J'avais prit le temps de ranger mon bouquin, et je lui ai de nouveau sourit, l'autre main dans ma poche.

« Désolé de t'avoir fait attendre Throne, mais maintenant, on peut rentrer, si tu n'es pas congelée évidemment. » 

Un nouveau sourire se dessina sur mes lèvres, alors que je la laissais avancer, me mettant alors à ses côtés.

[FIN DU RP. => Tu peux ouvrir la suite ?:3 ]
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Une ancienne ritournelle, loin du froid de décembre." [Taichi Okimi Tôgashi-Scarlet L. Thorne] Lun 26 Jan - 15:39
Rp terminé, je l'archive.
+10 okanes pour sujet tagué.


Bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Une ancienne ritournelle, loin du froid de décembre." [Taichi Okimi Tôgashi-Scarlet L. Thorne]
Revenir en haut Aller en bas

[TERMINEE]"Une ancienne ritournelle, loin du froid de décembre." [Taichi Okimi Tôgashi-Scarlet L. Thorne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Natalia ♥ Loin du froid de Décembre
» [FB] Loin du froid de Décembre...
» loin du froid de décembre
» [TERMINEE]"Si le destin est inévitable, pourquoi vouloir l'éviter ?" [Taichi O. Tôgashi-Scarlet Thorne]
» OH CONS SEYE ELEC TORO ! VOTRE 12 JANVIER N'EST PAS LOIN !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Miyusaki :: Administration. :: Archives. :: Rps Terminés.-