RSS
RSS



 

Partagez|

"Fast Destruction." [Erika Reiko / Junpei Ogawa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: "Fast Destruction." [Erika Reiko / Junpei Ogawa] Dim 4 Jan - 17:27





"Fast Destruction"
Feat. Junpei Ogawa



Les nuages envahissaient le ciel en cet après-midi froid et Erika frissonna légèrement sous sa veste d'uniforme. Elle était sortie du pensionnat quelques minutes plus tôt, en quête de calme et de solitude. Bien que l'ambiance du niveau C ne soit pas aussi démente que celle du D, les élèves passaient tout de même la plupart du temps à se gueuler dessus pour un oui ou pour un non, ce qui agassait prodigieusement la japonaise. Il lui arrivait assez souvent de perdre ses moyens si on l'énervait, mais certains de ses camarades exagéraient grandement par moment, parlant d'honneur et de choses toutes aussi stupides, surtout de leur part. 

L'adolescente glissa les mains dans ses poches tandis qu'elle traversait un énième passage piéton du centre-ville de Tokyo, se mélangeant et bousculant malgré-elle d'autres personnes. Toutes les personnes présentes près d'elle semblaient pressées. Elles marchaient d'un pas rapide, comme si le Diable en personne était à leurs trousses. Comparée à elles, Erika semblait horriblement lente, comme si quelqu'un avait mis l'avance rapide sur tout le monde sauf sur elle. Un soupire s'échappa des lèvres de la brune tandis qu'elle se faisait bousculer une nouvelle fois, se rattrapant de justesse à un poteau à quelques centimètres d'elle. 

Elle allait lâcher celui-ci mais un petit garçon passa près d'elle à toute vitesse, se dirigeant trop rapidement vers la route où les voitures roulaient à une vitesse folle. Erika le suivit des yeux quelques instants, attendant qu'il s'arrête, mais il ne le fit pas. Elle n'hésita pas à s'élança à sa suite, tendant le bras devant elle, la main ouverte, pour avoir une longueur d'avance. Le temps sembla ralentir brusquement tandis que l'adolescente attrapait le bras du petit garçon, qui, effrayé, regardait les voitures foncer droit sur lui. Elle le fit remonter sur la chaussée d'un coup sec, n'ayant pas le temps de faire dans la douceur et s'accroupit à sa hauteur quand il fut en sécurité.
- Tu vas bien ? demanda-t-elle, son visage trahissant l'inquiétude.





Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Situation amoureuse : Célibataire

Messages : 18
Okane (お金) : 41
Points. : 0
Date de naissance : 15/11/1992
Age : 24
Les p'tits liens. : Rentrer ici les liens importants. (Présentation, liens, rps.)
Je suis un honnête citoyen.
Junpei Ogawa
MessageSujet: Re: "Fast Destruction." [Erika Reiko / Junpei Ogawa] Dim 4 Jan - 18:20
« Akira, vient ici mon bonhomme, on va aller faire les courses. »
« Oh, oui, une promenade avec Ôtosan ! »

Mon gamin est arrivé à ma hauteur rapidement. J'ai recoiffé ses cheveux de jais, avant de lui mettre sa doudoune, ses gants, son bonnet et son écharpe.

« Tu me montres comment tu as apprit à faire tes lacets ? »
« Oui ! »

Le petit bonhomme s'est assit sur le palier, alors que j'enfilais mes chaussures rapidement en le surveillant, je le vis galérer avec ses gants. Je me suis accroupit devant lui, avant de lui enlever. Comme un grand, il a réussit à lacer ses godasses tout seul, et je lui ai remit les mains au chaud, avant de le prendre dans mes bras, le soutenant de mon bras droit, j'ai récupéré mes clés, mon portefeuille et mon portable. J'ai fait glisser ce dernier dans la poche de mon blouson avant de sortir, et de fermer la porte. On n'avait pas d’ascenseur dans l'appart. Enfin, il était en panne quoi, c'était relativement régulier ici, vu l'état du bâtiment, ils avaient d'autres choses à faire avant de s'occuper d'un tel détail. J'ai fait passer Akira sur mes épaules, lui disant de se tenir à mes cheveux, avant de ranger mes affaires dans mes poches, et de le tenir par les chevilles. Il me parlait de ce qu'il apprenait à l'école, qu'il savait lire les katakanas maintenant, et qu'il commençait à apprendre comment écrire les hiraganas, mais que c'était dur parce qu'il se mélangeait.

« Tu as envie de manger quoi ce soir ? »
« De la soupe miso ! »
« On va aller acheter ça alors ! Pour te féliciter de tout ce que tu as apprit. »
« Oh ouii ! » 

J'ai sourit, et quand on est arrivés dehors, je l'ai posé par terre, alors que je lui donnais la main. On a commencé à marcher, et il regardait un peu tout le monde. Il adorait Tokyo, parce qu'il y avait beaucoup de monde, et qu'il trouvait ça amusant ce garnement. Enfin, tant qu'il restait près de moi, ça ne me dérangeait pas vraiment. Sauf que par moment il se faisait bousculer, et que ça m'énervait. Y'en a un qui a foncé un peu trop fort sur lui, et mon bonhomme s'est retrouvé les fesses à terre. Je l'ai relevé, avant de rattrapé le type par l'épaule pour qu'il se retourne. Il m'a regardé de haut en bas d'un air dédaigneux.

« Vous avez rien à dire ? » lui ai-je lancé.
« Quoi ? »
« Vous avez bousculé mon fils. »
« Et alors ? »
« Vous lui devez des excuses je pense. »

Il a monté son poing pour me frapper, mais me savant en la présence de mon fils, j'ai réussit à l'arrêter in extremis, lâchant la main de mon gosse par la même occasion. Il a levé un sourcil, et est parti. J'ai voulu rattraper la main d'Akira, mais il n'était plus là. Bordel, où il est passé ?! J'ai paniqué, il y avait pas mal de trafic, la population était dense, et j'avais très peu de chance de le retrouver. Me mettant à courir dans tous les sens, bousculant tout le monde sur mon passage, je l'ai vu de loin, il allait traverser la route. Putain !! Il a fait les premiers pas sur le passage piéton alors qu'une voiture lui fonçait dessus. J'étais trop loin. J'peux rien faire. Tétanisé, je suis resté comme un con, observant la scène. C'était sans compter sur l'apparition de cette fille qui l'a rattrapé d'un geste brusque, pour le tirer vers elle. Je suis resté là quelques minutes, alors qu'Akira se mettait à pleurer. J'ai inspiré pour me calmer, et d'un pas plus calme, je suis arrivé jusqu'à la jeune et mon bonhomme qui est venu s'accrocher à ma jambe. Je me suis accroupit, l'ai attrapé par les épaules, en fronçant les sourcils, et je lui ai mit une toute petite gifle. Pour lui faire un peu mal pour qu'il comprenne, mais pas trop non plus.

« Ce n'est pas parce que je te lâche la main que tu peux partir où tu veux comme ça ! Et depuis quand tu traverses la route sans regarder ? » lui ai-je demandé sévèrement.
« Pardon Ôtosan, mais j'ai vu une camarade de classe, promis, je ne le referai plus. » m'a-t-il répondu en reniflant.

Je l'ai prit dans mes bras, en me relevant, le gardant contre moi, et j'ai regardé la jeune femme, avant de lui adresser un sourire tandis que les mains du gamin entouraient mon cou.

« Je ne sais vraiment pas comment vous remercier. Je suis Ogawa Junpei, enchanté. Me permettez-vous de vous offrir un verre pour vous remercier ? »

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~






Signature (c) ystananas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: "Fast Destruction." [Erika Reiko / Junpei Ogawa] Dim 4 Jan - 20:26





"Fast Destruction"
Feat. Junpei Ogawa



Le petit ne répondit pas, se contentant de se mettre à pleurer, chose totalement compréhensible vu ce qu'il avait faillit lui arriver seulement quelques instants plus tôt. La brune remercia intérieurement le ciel de ses réflexes et se demanda comment calmer le garçon jusqu'à ce qu'elle apperçoive quelqu'un à côté d'elle. Elle regarda un homme s'accroupir à son tour près d'elle et mettre une gifle, ou plutôt une tapette sur la joue du gosse. Le nouvel arrivant devait être à peine plus âgé qu'elle, sûrement vers les moins de vingt-cinq ans. Ses cheveux étaient bruns mais d'une teinte beaucoup plus claire que la sienne et ses yeux était d'une couleur sombre. Elle crut un instant que le petit était son frère jusqu'à que celui-ci l'appelle papa. La japonaise cacha sa courte surprise et se releva tandis qu'il faisait de même, le petit garçon à présent dans ses bras. L'inconnu lui sourit, sourire qu'elle lui rendit tandis qu'elle jetait un coup d'oeil à l'enfant à présent plus calme.

- Ce n'est rien. Je ne pouvais pas rester là à ne rien faire, je m'en serais voulu toute ma vie. dit-elle en passant sa main dans ses cheveux, geste qui trahissait sa gêne. Enchantée également, je m'appelle Erika Reiko.
L'adolescente fut un instant désarçonnée par la proposition de Junpei mais finit par sourire.
- Avec plaisir.
La brune tenta de se remémorer intérieurement la dernière fois qu'elle avait bu un verre et fut presque triste en constatant que ça faisait bien longtemps. En passant la plupart de son temps au stand de tire ou au magasin d'armes, elle avait tout simplement oublier de prendre le temps de voir ses amis autour d'un verre, pour une journée détente ou même à une soirée. Elle lâcha un petit soupire triste avant de réajuster la bandouillère de son sac à main qui avait glissé quand elle avait attrapée le petit. Ne sachant pas où le jeune homme voulait l'emmener, elle se contenta de le suivre, se jurant dans sa tête de remédier à son asociabilité au plus vite.




Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Situation amoureuse : Célibataire

Messages : 18
Okane (お金) : 41
Points. : 0
Date de naissance : 15/11/1992
Age : 24
Les p'tits liens. : Rentrer ici les liens importants. (Présentation, liens, rps.)
Je suis un honnête citoyen.
Junpei Ogawa
MessageSujet: Re: "Fast Destruction." [Erika Reiko / Junpei Ogawa] Sam 17 Jan - 18:06
J'ai vu le petit air de surprise qui s'est doucement dessiné sur son visage lorsque mon garnement m'a appelé « Ôtosan ». ça ne m'a pas vraiment dérangé, j'étais habitué à ce genre de réactions, et ce n'était pas parti d'une mauvaise attention à vrai dire. Puis, c'est vrai que c'est surprenant qu'un type de mon âge ait un drôle de cinq ans. Ça signifie que j'l'ai eu jeune mon bonhomme. Oui, c'est vrai, à dix sept ans, on n'est pas sensé être père. Enfin, j'regrette pas. Je l'aime Akira, plus que tout.

Il a eu vite fait d'être de nouveau logé sur mes épaules, alors que je le tenais par les chevilles, et lui me guidait par les oreilles, parce qu'il voulait qu'on aille au café avec la piscine à balle. C'était compréhensible, et puis, de toute façon, j'avais prévu d'aller là-bas, pour pas que le bonhomme s'ennuie pendant que je discuterai avec Reiko-san.. En la regardant, je pouvais deviner qu'il devait sûrement s'agir d'une étudiante. Elle ne semblait guère beaucoup plus jeune que moi à dire vrai.  

Akira tenait mes oreilles, et je voulais savoir si il savait où était le café, aussi j'avais discrètement fait signe à Reiko-san de le laisser faire, pour que l'on voit jusqu'où il nous emmènerait. Je dois avouer que ça m'amusait de le laisser faire, en entendant ces petits « Euh.. Mmh... Eto... » quand il réfléchissait, cessant de me guider. Je tournais la tête de temps en temps, pour m'assurer que Reiko-san était toujours à nos côtés, et ce, jusqu'à ce que nous arrivions jusqu'au café à la piscine à balles. Bon, nous avions fait un détour ENORME, on avait mit un quart d'heure au lieu de cinq minutes, mais Akira nous avait mené à bon port, et quelque part, c'était le plus important.

J'ai déposé le gamin par terre, et il a ouvert les portes tout fier, ne remarquant pas que je poussais quelques centimètres au-dessus de lui, pour l'aider, parce qu'avec sa force, il n'arriverait certainement pas à l'ouvrir de lui même. Il est parti en courant.

« Akira ! Vient ici. »

Il est revenue, la tête basse.

« Quoi Ôtosan ? »
« Tu veux du chocolat avec une crêpe ? »
« Ouiiiiii ! »
« Aller file ! » 

Et je l'ai légèrement poussé à la tête, pour qu'il avance, et il est parti en courant pour aller se jeter dans la piscine à balle, avec les autres gamins. Quant à moi, je restai avec Reiko-san, et je me suis assit à une table près de la fenêtre. Je dois avouer que mes genoux continuaient de trembler à cause de l'émotion, et il m'en aurait fallu peu pour fondre en larmes, bien que je fasse le fort devant Akira. Perdre ce bonhomme serait en vérité la fin de ma vie. Je ne pouvais me résigner à penser qu'il pourrait mourir. C'était tout bonnement impossible. J'ai prit une grande inspiration, prenant la carte des boissons, et des crêpes. Moi aussi j'en voulais une.

« Qu'est ce que tu veux Reiko-san ? » lui ai-je demandé.

Une fois qu'elle m'a donné sa commande, j'ai appelé un serveur qui est venu relever nos commandes, et j'ai regardé Reiko-san, avant de lui sourire. J'étais toujours tendu.

« Alors, tu as quel âge ? Tu me parais bien jeune. »


Je jetais régulièrement des coup d'oeil à la piscine à Balle pour voir où en était Akira, et si il ne faisait pas de bêtises, ou ne se faisait pas emmerder. 

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~






Signature (c) ystananas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: "Fast Destruction." [Erika Reiko / Junpei Ogawa] Sam 31 Jan - 17:01





"Fast Destruction"
Feat. Junpei Ogawa



Erika regardait avec amusement le petit garçon guider son père à travers les rues de Tokyo. Elle ne savait pas où ils allaient mais elle s'en fichait à vrai dire. Elle se contentait de suivre les deux garçons silencieusement, souriant parfois en voyant le visage de l'enfant s'illuminer à chaque fois qu'il se rappelait du chemin qu'il pouvait prendre. Ogawa-san quant à lui semblait encore secoué par ce qui avait faillit arriver, la brune pouvait le voir dans son regard. Elle n'avait pas d'enfants, elle n'avait même pas eu une relation digne de ce nom, alors elle ne pouvait pas comprendre ce qu'il ressentait en ce moment même, mais elle se doutait bien qu'il avait sûrement vu sa propre vie défiler devant ses yeux en voyant son fils, impuissant, attendant de se faire renverser par une voiture lancée à pleine vitesse.

Ils arrivèrent en un quart d'heure devant un café remplit de familles. En entrant, Erika fut tout de suite assaillit par le son du rire des enfants jouant dans une piscine à balles, par l'odeur du chocolat chaud et par les diverses conversations des tables autour d'elle. Akira se dirigea rapidement vers les autres enfants tandis que l'étudiante et Junpei s'asseyaient à une table. Le jeune homme commanda pour elle tandis qu'elle retirait sa veste pour la poser sur le dossier de sa chaise. Il faisait assez chaud pour qu'elle n'en ai pas besoin à l'intérieur.
- J'ai 18 ans. Et toi ? répondit Erika simplement s'en faire attention à sa remarque.
La lycéenne avait un visage assez enfantin, on lui donnait rarement son âge, toujours un an ou deux de moins. Si au départ elle se sentait vexée, elle avait finit par s'y faire, se contentant de sourire à ce genre de phrases. De toute façon, elle se doutait bien qu'Ogawa-san ne l'avait pas dit pour être méchant, il semblait sympathique et de ce qu'elle avait pu en voir, s'occupait bien de son fils.






Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Situation amoureuse : Célibataire

Messages : 18
Okane (お金) : 41
Points. : 0
Date de naissance : 15/11/1992
Age : 24
Les p'tits liens. : Rentrer ici les liens importants. (Présentation, liens, rps.)
Je suis un honnête citoyen.
Junpei Ogawa
MessageSujet: Re: "Fast Destruction." [Erika Reiko / Junpei Ogawa] Mar 24 Fév - 16:27
[Je pourrai faire intervenir Miyuki un peu plus tard ?]

« Désolée si tu n'aimes pas trop les restaurants familiaux, je n'ai pas vraiment le choix avec Akira. » Me suis-je excusé alors que le serveur repartait.

C'est vrai que je n'avais pas demandé l'avis de Reiko-chan, mais en même temps, si Akira s'était retrouvé dans un restaurant normal, il aurait été, certes extrêmement sage, mais en même temps, il se serait bien ennuyé. Et on sait tous ce que l'on ressent quand, lorsque nous sommes gosses, on n'attend qu'une seule chose, rentrer à la maison pour aller jouer avec nos jouets. Mais bon, là, il avait des camarades, et semblait rire de tout son cœur, alors qu'il jouait avec un autre petit bout de chou à trappe-trappe dans la piscine à balle. J'ai fait signe à Reiko-chan de le regarder, et il s'est royalement cassé la gueule ! Timing parfait ! J'ai prit un fou rire en le voyant disparaître dans les balles, avant qu'il ne se redresse, en rigolant lui aussi, alors que son copain ne pouvait plus tenir debout, tant il riait aussi. Il apportait beaucoup de joie quand même dans ma vie, et je ne veux même pas imaginer ce qu'il pourrait advenir si il n'était pas là. Je passais mon temps à rire, bien que régulièrement, il aille chez Miyuki-chan qui habite chez Hayato, mais c'est un peu compliqué pour que j'ai réussit à y piper quelque chose. Enfin, valait mieux ne pas essayer de comprendre les comportements de Miyuki, sinon, on est pas sorti de l'auberge... Je ne dis pas qu'elle est bizarre hein... Enfin, si. Ouais, elle l'est.
Akira était l'autre partie de ma vie, si ce n'est ma vie entière. Il était tout pour moi, et je ne pourrai jamais me séparer de lui. Je me demande comment je vais faire lorsqu'il me quittera pour aller vivre avec sa petite amie. Nooooooooon, je ne veux pas y penser, non, non, non. Je suis un vrai papa poule. Mais pour le moment, il est hors de question que je me détache de mon fils. Je l'aime beaucoup trop pour ça.

Quoi qu'il en soit, revenons-en au moment présent. J'étais attablé avec la jolie Reiko-chan. Non, elle n'était pas jolie, elle était belle. C'est vrai quoi, hyper naturelle, et trop mignonne. Ça changeait de ces grosses dindes qu'il y avait dans mon club sérieux. Avec leur trois tonnes de maquillage. Beurk. D'ailleurs, ça me fait penser que c'est ce soir qu'ils viennent... Faut pas que je tarde. Elle m'a donné son âge. Dix-huit ans. C'est bien ce que je pensais, elle est jeune.

« Je me disais bien que tu étais jeune ! Lui adressai-je chaleureusement. Vingt-deux pour ma part. »

Peut-être ferait-elle une remarque quant au fait que je sois déjà père ? Ça ne me dérange pas vraiment, tant que ce n'est pas méchant.

Au final, le serveur arriva, et nous apporta ce que nous avions commandé, avant que je ne vois rappliquer Akira en courant. Il s'installa sur mes genoux avec mon aide, et prit le verre d'eau qu'il s'enfila d'une traite, alors que je commandais un coca pour lui. Il adorait le coca, et n'avait pas souvent l'occasion d'en boire, du coup, c'était l'occasion de lui faire plaisir. Il commença à manger sa crêpe, tout content, en se mettant aussi du chocolat partout, et en souriant tout le temps à Reiko-chan. Ah ? Est-il tombé sous son charme ?

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~






Signature (c) ystananas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: "Fast Destruction." [Erika Reiko / Junpei Ogawa] Jeu 26 Fév - 16:53
[Vas-y, ça ne me dérange pas. ^^]


- Ca ne me dérange pas, j'apprécie les enfants. répondit Erika en souriant doucement.

Elle ne mentait pas. Elle avait toujours éprouvée une sorte de fascination envers les enfants. Elle enviait leur insouciance ainsi que leur franchise dans n'importe quelle situation. Et voir l'enfant de Junpei rigoler avec ses nouveaux amis, heureux, donnait à l'adolescente l'envie de redevenir une petite fille sans soucis. Ogawa-san quant à lui semblait aimer sincèrement Akira et le regardait avec des yeux où transperçaient un attachement véritable. Elle l'enviait un peu. Connaître le bonheur d'être père, avoir la possibilité d'aimer quelqu'un de tout son coeur à son bas âge. Elle soupira intérieurement, se demandant si un jour, elle aurait la chance d'avoir son propre enfant qu'elle aimerait plus que tout au monde. Erika ne fut pas vraiment étonnée en entendant l'âge du garçon, il faisait assez jeune même si il n'avait un visage enfantin comme la brune en avait un elle-même.

Les commandes finirent pas arriver et Akira revint vers eux en souriant grandement puis grimpa sur les genoux de son père. La japonaise prit sa tasse de café entre ses mains, autant pour les réchauffer que pour attendre qu'il refroidisse légèrement. Erika aimait le goût très amer de cette boisson, elle ne savait pas trop pourquoi. Peut-être était-ce le côté amer qui lui semblait familier d'une certaine manière. Elle souffla doucement sur le liquide noir sans sucre avant d'en boire une petite gorgée. La jeune fille répondait aux sourires du petit garçon sincèrement, il semblait content d'être là avec son père, cela touchait beaucoup l'adolescente d'une certaine façon. Son regard se porta pendant quelques instants sur les autres tables puis sur les piétons qu'elle pouvait appercevoir par delà la vitre. Son attention finit par se retourner vers le petit garçon d'Ogawa-san.

- Et toi, tu as quel âge grand bonhomme ? demanda-t-elle en souriant gentimment à Akira.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Situation amoureuse : Célibataire

Messages : 18
Okane (お金) : 41
Points. : 0
Date de naissance : 15/11/1992
Age : 24
Les p'tits liens. : Rentrer ici les liens importants. (Présentation, liens, rps.)
Je suis un honnête citoyen.
Junpei Ogawa
MessageSujet: Re: "Fast Destruction." [Erika Reiko / Junpei Ogawa] Jeu 26 Fév - 22:25
[Faudra juste que tu modifies le tag s'il te plaît.:3]

En regardant autour de moi, il m'est venu à l'esprit que quand même, tous les trois, comme ça, on ressemblait quand même un peu à une famille, et un sourire transparent est venu se loger sur mes lèvres. J'ai presque eu envie de rire, ça m'étonnerait quand même qu'elle soit mère à dix-huit ans. Remarquez, je ne m'attendais pas à être père à dix-sept quand même...

J'ai rapidement essuyé le visage d'Akira avec une serviette, mais il n'avait pas fini sa crêpe, donc ce n'était pas la peine d'en faire trop. Il a bu un peu de coca, avant d'avoir un petit hoquet qui m'a fait rire. Il était trop mignon. Au final, Reiko-san a parlé avec mon bout de chou, alors que je rapprochai ma tasse de thé, pour la boire quand elle aurait refroidie.

« Cinq ans Onee-chan ! » lui a-t-il répondu les dents pleines de chocolat.

J'ai souris, de nouveau amusé, portant la tasse à mes lèvres, et prenant une petite gorgée. Outch, c'était encore assez chaud quand même. Au final, Akira a fini sa crêpe, et je l'ai tourné vers moi pour lui essuyer le visage. Il était vraiment tout sale. J'ai soupiré d'amusement, alors qu'il plissé les yeux sous les coups de mouchoir. Ça ne voulait pas partir, et je ne pouvais décemment pas l'emmener aux toilettes alors que Reiko-chan était là, du coup, je me suis contenté de prendre l'eau qui restait dans le verre, pour le débarbouiller, alors qu'il rigolait parce que ça le chatouillait.

« Arrête de bouger Akira, sinon, je ne pourrais pas tout enlever. » lui dis-je en lui tirant doucement la joue, pour enlever ce qui était dans les plis.

Quand j'ai tiré sur sa joue, il a rit de plus belle, de façon tellement adorable, que j'ai finis par moi aussi en rire. Et voilà qu'Akira était devenu incontrôlable, rigolant toujours de plus belle. Et j'en étais venu à retenir mon rire qui voulait sortir, mais il fallait que je paraisse quand même un minimum mature ! Mais avec ce gosse, cela paraissait bien difficile. Souvent même. Mais ce n'était pas pire quand il y avait Miyuki. Oh mon Dieu, les deux réunis, ça donnait vraiment n'importe quoi, et y'avait de quoi mourir de rire.

Enfin, quoi qu'il en soit, j'ai reporté mon regard sur Reiko-chan qui devait s'ennuyer, sans dissimulé, ou du moins, en le faisant très mal, le sourire amusé qui illuminait mon visage. Au final, Akira s'est calmé, j'ai reprit mon souffle, et il est repartit jouer alors que je buvais mon thé.

« Désolé.. »

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~






Signature (c) ystananas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: "Fast Destruction." [Erika Reiko / Junpei Ogawa] Dim 22 Mar - 11:43
L'un des membres du Rp étant supprimé, j'archive le sujet.

Bon jeu.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: "Fast Destruction." [Erika Reiko / Junpei Ogawa]
Revenir en haut Aller en bas

"Fast Destruction." [Erika Reiko / Junpei Ogawa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 6 Worst Fast-Food Burgers (and What You Should Eat Instead!)
» So fast so furious
» U.S. dollar destruction
» Le devenir des orcs après la destruction de l'Anneau.
» [Réservé] Destruction massive !!! [Rang S]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Miyusaki :: Administration. :: Archives. :: Rps Abandonnés.-