RSS
RSS



 

Partagez|

[EVENT] « Mot pour mot. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Travail : Essayeur de matelas.
Messages : 851
Okane (お金) : 1002094
Points. : 10
Date de naissance : 19/11/2011
Age : 6
Je fais partie du Staff.
Maître du Jeu
MessageSujet: [EVENT] « Mot pour mot. » Ven 9 Jan - 17:44
Contexte :
Hiromitsu essaye de faire passer un mot à Haruko (qui est assez loin dans la salle).


But de la Team Hayato :
Faire en sorte que le mot n'arrive jamais à destination, ou le donner au professeur.


But de la Team Hiromitsu :
Faire en sorte que le message arrive à destination.


N'oubliez pas de réaliser l'un de vos objectifs !


~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pensionnat-miyusaki.net
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [EVENT] « Mot pour mot. » Ven 9 Jan - 20:05
Pour une fille qui rêvait un peu de pouvoir devenir actrice un jour, au-delà de ma profession de mannequin qui me paraissait bien moins amusante, ce tournage avait été l’occasion de faire ma première tentative dans le métier ! Si l’essai avait été probant ou non, je ne saurais vous le dire, d’autant plus que ce film avait pour particularité de rassembler une panoplie d’adolescents débutants, absolument pas acteurs non plus. Donc honnêtement, mon manque d’expérience se noyait dans la masse et ce n’était pas non plus comme s’il y avait un scénario bien ficelé à respecter. Chaque scène correspondait plutôt à une grande improvisation générale, donc autant dire que par moment c’était du grand n’importe quoi !

Si j’étais très enthousiastes, le jour où je suis arrivée, j’avais presque aussi vite déchanté sur le moment. Je me souviens être toute émoustillée à la vue de tant de beaux jeunes hommes lycéens - oui excusez-moi de ne pas aller en cours comme les autres mais même si je pouvais me pavaner pour le plus grand plaisir des médias au bras de l’un des plus beaux garçons du pays, en voir autant réunis au même endroit ne me laissait pas indifférente ! -, et notamment un très beau brun et blond, au style un peu mauvais garçon, qui passait un peu plus loin avec son ami… Et c’est là que je les ai reconnus ! Qu’est-ce qu’ils faisaient là ces deux là ? Et c’était quoi cette coupe de cheveux ? J’avais foncé vers eux, prête à me déchausser s’il ne m’avait pas vu venir et m’avait remarqué que ce n’était peut-être pas le lieu justement pour que je me fasse remarquer de la sorte. Pas faux… Ce fameux garçon n’était autre que mon frère cadet accompagné de son crétin de Shuchi ! Sérieusement, il fallait que ça tombe sur le seul lycée de la ville où ces deux-là étaient inscrits ? Quelle galère ! En tout cas, je les ai prévenu de ne surtout pas m’approcher, surtout Shuchi ! Et que Jota, lui, il … Enfin, voilà ! Ils n’avaient à me traîner dans les pattes ces deux-là ! Sauf que bien sûr, eux aussi, ils faisaient parties de élèves qui formaient ma classe dans le film… Et si, au moins, Shuchi jouait un rôle qui avait l’avantage de le rendre moins bruyant que d’accoutumé, mon frère lui… Le voir se comporter comme un prédateur sexuel obsédé… L’angoisse !!! D’autant plus que je devais à tout prix éviter de lui balancer mes chaussures  à la tête lorsqu’il m’insupportait devant Hiromitsu-kun !
En résumé, le tournage avait pris dès le départ un tournant auquel je ne m’attendais pas…



D’ailleurs, mon frère et son Shuchi ne furent pas les seules retrouvailles auxquelles je ne m’étais pas préparées. Si certaines étaient des plus joyeuses comme celle avec mon amie Juliet, rencontrée par hasard dans un parc de la ville ou encore une amie d'enfance en période de vacances que je n'avais pas vu depuis lui longtemps comme Togashi Sakura, d’autres me mettaient plus mal à l’aise, comme avec Enzo qui ne devait pas comprendre pourquoi finalement je n’avais pas donner de nouvelles au message laissé par sa soeur… Et qui surtout ne devait toujours probablement pas savoir qui j’étais réellement ! Jusqu’à ce qu’il me voit ici…



En attendant, au lieu de tergiverser sur tout cela dans mes pensées, je devrais plutôt rester concentrée sur mon rôle ! Oui, nous étions actuellement en train de tourner une scène dans la salle de classe. Un livre ouvert devant moi, assise au premier rang, je relevai les yeux pour reporter mon attention sur notre professeur incarné par le beau Kazeyama Hayato. Je le trouvais encore mieux qu’en photo… Il me rappelait son petit frère dont je m’étais entichée alors que nous étions tous les deux dans la même classe en première année de collège. Je rêvassai alors à cette belle année… Puis, je me rappelai que lui aussi était ami avec mon idiot de frère ! Décidément, Jota avait le don de tout gâcher ! Je vis alors inconsciemment la moue. Heureusement, cette expression me donna surtout l’air d’essayer de me concentrer sur le cours et de le comprendre. J’interprétai le rôle d’une lycéenne plutôt quelconque, qui n’était pas spécialement intelligente mais dont les notes n’étaient pas non plus catastrophiques grâce au travail qu’elle fournissait et aussi… Grâce au soutien que lui conférerait le nouveau professeur pour surmonter ses difficultés !

En résumé pour le moment dans cette scène, j’étais sagement assise à ma place au premier rang, si bien concentré sur le cours de mon professeur que je ne remarquai l’agitation naissante dans mon dos au sein de la classe…
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
100 / 100100 / 100

Situation amoureuse : Célibataire

Messages : 23
Okane (お金) : 44
Points. : 5
Date de naissance : 10/08/1997
Age : 20
Les p'tits liens. : Rentrer ici les liens importants. (Présentation, liens, rps.)
MessageSujet: Re: [EVENT] « Mot pour mot. » Ven 9 Jan - 22:37
Quand on m'a attribué mon rôle je dois avouer que je me suis sentie extrêmement mal à l'aise, et Onni-chan m'a même ordonné de me retirer de ce tournage. Un peu plus tard, j'avais reçu un appel de Okâchan, qui, appuyée par le soutien de papa m'envoyait tous ses vœux de réussite. Je n'étais pas Tai-ni, du coup, j'étais loin d'être une bonne actrice. En plus me faire totalement sortir de mes habitudes ne rendez pour moi la tâche que plus difficile. Et puis, rêver me faisait perdre ma concentration sur le rôle que je devais jouer. Décidément, je préférais jouer du violon... Qu'est ce que j'avais honte, j'aurai voulu me cacher sous une table. Je ne pouvais pas être une personne pareille en fait. Ce n'était pas possible. Le stress me nouait l'estomac, alors que j'étais assise, les jambes croisées, mâchant vulgairement un chewing-gum, et tortillant une mèche de mes cheveux entre mes doigts.

Revoir Haru-chan avait été une bonne surprise. Je sais que j'avais aperçu Jota-kun dans ma classe, mais je n'avais eu l'occasion de lui parler. Haru-chan était devenue si belle... Pas étonnant qu'elle soit devenue mannequin. Enfin je trouvais ça amusant aussi de voir tous les élèves du lycée ainsi changés dans leurs habitudes. A croire que tout avait été planifié pour que nous soyons tous à l'opposé de notre personnalité. Je regardais le professeur sans aucune discrétion, tentant de faire passer, malgré, de la provocation dans mes yeux. Il fallait que je finisse par réussir à m'asseoir sur ses genoux. Je dois avouer que mon cœur s'enflammait à cette simple idée, et j'en avais presque envie de pleurer tellement je trouvais cela difficile ! J'avais du mal à penser que des filles arrivaient avec aisance à tenir un tel rôle dans leur vie de tous les jours. Je me demandais aussi pourquoi je n'arrivais pas à tenir le mien, bien que je fasse tous les efforts, et que j'y mette toute ma volonté, mon jeu d'acteur pittoresque semblait accentuer mon caractère plutôt que celui que je devais jouer. Mon Dieu, pour vu que je ne gâche pas tout, ce serait quand même dommage pour tout le travail que les autres ont fournis pour mettre tout cela en scène. Rien que de penser à cela m'a aidé à faire encore plus d'efforts, et m'améliorer un temps soit peu.

Des chuchotements se sont fait entendre dans mon dos, tandis que l'agitation prenait doucement place. Poussant un soupir las, qui rentrait avec mon personnage, j'ai lâché la tête en arrière, pour regarder les personnes qui s'y trouvaient. Juste derrière moi, il y avait un beau garçon. Que ferait mon personnage ? Je n'en sais rien, alors je lui ai fait un clin d'oeil en souriant de manière provocante. Enfin, provocante à ma façon, puisqu'en réalité c'était plus maladroit qu'autre chose. J'ai retourné ma chaise pour m'asseoir face à lui, les deux coudes sur sa table, ma tête dans mes mains, le fixant dans les yeux, nos deux visages plutôt proches.

« Diiit, qu'est ce qu'il se passe de si intéressant ici ? »

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [EVENT] « Mot pour mot. » Ven 9 Jan - 23:28
S’il y avait bien un moment dans ma vie où je n’avais sans doute pas trop à me forcer à avoir l’air blasé et nonchalant, sans doute était-ce dans une salle de classe. Enfin, surtout pendant un devoir quand on a pas le droit de parler et qu’on doit resté concentré… J’aime bien l’école, quand on peut s’amuser en classe ! Et là, j’avoue que c’était quand même un peu vache de m’obliger à me contenir dans son rôle du type si peu enthousiaste alors qu’il y avait tant de partenaires de jeu dans cette salle ! Il y en avait un certain nombre que je ne connaissais, mais je l’ai trouvé marrant à jouer un rôle que j’ignorais leur ressembler ou non. Résultat, pour tous ceux que j’ai fréquenté pour la première fois sur le tournage, j’arrivais pas à défaire leur image du rôle qu’il jouait dans mon esprit. Remarque, je me disais que ça pourrait être sacrément amusant si certains étaient comme ça dans la vraie vie ! D’autres, vachement moins… Genre mon aggresseuse qui jouait les délégués hystériques et tyranniques, comme si elle était pas déjà assez insupportable d’habitude ! Dire qu’on était dans la même équipe… Qu’est-ce que j’avais foutu moi pour me retrouver dans la Team Hayato - le frère de Kazeyama en plus - et non pas dans la Team Hiromitsu, et par conséquent, dans l’équipe rivale de Jota ???

Je tournai alors la tête pour regarder dans sa direction. Honnêtement, il me faisait limite peur quand je le voyais joué son rôle de pervers. J’avais l’impression que mon petit coeur s’émiettait lorsqu’il faisait semblant de faire tomber son stylo accidentellement par terre lorsqu’une fille arrivait à proximité de sa table juste pour reluquer sous leur jupe en se relevant la tête au moment où elle passait… Est-ce qu’il regardait vraiment ??? Est-ce que je regarderai moi ? Probablement, après tout, je ne suis qu’un homme … Mais non ! Là, je devais faire comme si tout cela m’indifférait ! Comme si le destin n’avait pas voulu nous réunir mon Petit Macaron Pistache Chocolat Blanc et moi, ici, au sein de cette salle de classe, notre idylle à portée de main sans que nous ne puissions jamais vraiment l’atteindre ! Quelle cruauté !!!

En proie à mes tourments intérieurs, je fus interrompu par la fille qui se trouvait assise devant moi, ou plutôt à présent face à moi ! Qu’est-ce qu’elle voulait ? Pourquoi est-ce qu’elle était aussi près ? Ne rougis pas Shuchi ! Ne rougis ! Tu es un type absolument insensible aussi dénué d’hormones que si tu avais été émasculé ! - Quelle horreur ! - Bref, continue de faire la même temps que le koala auquel tu as fait des grimaces pendant des heures derrière la vitre de son enclos au parc animalier ! Tu es un koala ! Tu es un koala ! Tu es un koala ! J’ai faim. Ça mange quoi un koala ? Des pommes ? Raaaaaaah ! Mais à quoi je penses moi ! Non, je ne regardai pas, absolument pas ! Les yeux ! Fixe là dans les yeux ! Et avec un air détaché !

« Intéressant ? répétai-je avec un air dédaigneux qui me faisait limite plus ressembler à un mafieux qu’à un mec blasé de la vie. Ce qu’il se passe d’intéressant ? Assurément rien. Par contre… »

J’ouvris ma trousse et en sortit pour rouleau de scotch dont je coupais un morceau, suffisamment long pour le coller bien appuyé sur la bouche de son interlocutrice aguichante, et exaspérante pour mon personnage.

« Quand tu te tais, là, ça devient déjà nettement plus intéressant ! »

Naaaaaaaaan ! Dites-moi que j’ai pas osé dire ça à une jolie fille !!!! Pourquoi je dois faire ça ? C’est trop injuste !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [EVENT] « Mot pour mot. » Sam 10 Jan - 10:45
Le regard onyx du jeune nippon se promenait sur le décors de salle de classe dans lequel les élèves allaient devoir jouer l’une des scènes du script, avant de s’arrêté sur la porte, encombrée par des câbles, et par laquelle les techniciens et les élèves acteurs devaient se faufiler lorsqu’il voulait rejoindre le plateau, ou la foule de curieux qui essayait de ne pas faire trop de bruit depuis le couloir.
Si la foule n’avait pas été aussi dense, le violoniste se serait surement glissé hors de la salle pour retarder, -ne serait ce que de quelques secondes- son entrée. Mais on ne se refait pas, et Nowaki préférait encore l’atmosphère affairée, excitée et décalée qui régnait dans la salle commune de l’aile ouest qui avait été choisit pour le tournage, que la pression et la fébrilité excessive qui dominait le couloir, et une bonne partie du Pensionnat.

Poussant un soupir las et épuisé, le pianiste détacha son regard de la sortie pour le reposer sur la feuille qu’on lui avait donné et où avait été écrit son rôle, ainsi que ses objectifs. Comprenant cinq lignes sans compter l’entête à l’origine, la rectangle de papier était désormais annoté dans tous les sens, si bien que son blanc initial était à peine discernable sous l’écriture de Juliet qui parcourait la page de long en large, en japonais comme en anglais.
Il laissa un second soupir s’échapper de la prison de ses lèvres tandis qu’il tournait la feuille pour pouvoir continuer à lire les indications de Juliet, tout en essayant de se souvenir de tous les conseils qu’elle lui avait donné durant l’entrainement quasi militaire qu’elle lui avait fait suivre chez eux depuis que la nouvelle du tournage s’était propagé…
Un dernier soupir. Let’s go.

La chemise légèrement déboutonné, et l’une des extrémités du col du haut de son uniforme mal replié, Nowaki avançait d’un pas lent mais dynamique dans l’allée de la classe. Son visage trop pâle levé vers le plafond, comme perdu dans la contemplation d’une chose extraordinaire qui n’avait d’existence que pour lui, seules ses mains faisant rouler sa canette de soda melon- interdiction de pianoter !- semblait avoir conscience qu’il était sur terre, et non sur une autre dimension.

Sous les conseils de Juliet, Nowaki ne souriait pas. Pour son plus grand bonheur, car il sentait encore les courbatues qu’il avait eu dans les joues après qu’il ait du « s’entrainer » à sourire pour son rôle. Le dit entrainement avait prit fin lorsque sa jumelle avait finalement décrété que ce sourire ne faisait pas du tout naturel. Mais pour donner le change, il avait du néanmoins remplacé son expression blasée-entièrement naturelle- par un visage plus rêveur.
En un mot, le pianiste sortirait sans doute de cette expérience plus blasée encore qu’il n’y était entré.

Le jeune homme s’assit finalement à un bureau dans le fond, avant de se tourner vers la personne à sa droite, abordant une expression que l’on pourrait interpréter comme sympathique…

« Salut ! » s’exclama-t-il, tentant un rapide sourire, tout en essayant de donner à ses paroles autant de fraicheur et de joie que les premières mesure du printemps Allegretto de Vivaldi.

Il aurait certainement dû continuer la conversation, mais n’ayant jamais été doué pour cela, le pianiste ne trouva rien a ajouter, et ouvrit la canette pour se donner une contenance, avant d’en boire une gorgée.


C’était un cauchemar.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
35 / 10035 / 100

Chambre : Deux
Classe : Quatriéme S
Spécialisation. : Escrime
Situation amoureuse : Coeur brisé

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 316
Okane (お金) : 254
Points. : 25
Date de naissance : 21/02/1997
Age : 20
Les p'tits liens. : Présentation : http://www.pensionnat-miyusaki.net/t145-scarlet-l-thorne-le-monde-est-mon-royaume
Fiche de rp: http://www.pensionnat-miyusaki.net/t151-moi-jalouse-ha-ha-ha-oui-scarlet-l-thorne#867
MessageSujet: Re: [EVENT] « Mot pour mot. » Sam 10 Jan - 13:25
Un tournage ? Vraiment ? Avec les élèves pour "acteur" ? Cette école était vraiment très dynamique ! Après la balle d'hiver, voilà que Scarlett était entrainé dans le tournage d'un film. Ce n'était pas une véritable actrice et elle n'était pas sur d'aimer jouer mais ce dont elle retener surtout c'était qu'elle n'aurait pas cours pendant la durée du tournage et qu'elle n'aurait pas besoin de retenir un scprit, juste à réaliser certains de ces objectifs parfois un peu farfelus. Elle devrait faire preuve d'imagination et rester dans le rôle de son personnage. C'est-à-dire "la pas concerné un peu spéciale". Étrange rôle. Que cela voulait-il dire ? Qu'elle était indifférente de ce qui se passer et qu'elle était... bizarre ? Elle aurait sans doute dû demander plus d'explication mais maintenant il était trop tard, et puis, elle se serait senti tellement bête d'avoir besoin d'aide alors que tout le monde semblait bien savoir ce qu'il fallait faire. Ou était-il seulement de très bon acteur et était aussi perdu qu'elle ?
 
L'adolescente était assise à une table, tentée de ne pas être déconcerté par ce qui se passer autour d'elle. Elle garda tousces visages qu'elle ne connaissait pas. Un garçon venait-il vraiment de mettre du scotch sur la bouche de cette fille ?! Elle se détourna et posa son regard sur sa table et voyait une feuille de papier. Cependant elle n'avait aucun outil pour écrire. Cela n'était pas très crédible pour une éléve. Venir sans stylo en classe . Elle se retourna et fixa le garçon qui était assis derrière elle. Il avait des yeux marron et ces cheveux étaient à moitier noir et blond. Elle lui administra son plus mignon sourire.

"Salut ! Tu pourrais me prêter un crayon de couleur, s'il te plaît ?" demanda Scarlett se sentant soudainement l'âme d'une artiste.

Même si la jeune fille savait qu'elle n'était pas le personnage principal -loin de là, elle se sentait observer et elle n'aimer pas cette sensation. Comme si une petite fourmi se cacher parmi eux pour écouter toutes ses paroles et observer tous ses gestes. Elle ne montra pas sa gène et continua d'observer le garçon en attendant une réponse.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [EVENT] « Mot pour mot. » Sam 10 Jan - 13:30
J’étais assis à ma table, plus le fond de la salle sans y être totalement, dans la deuxième moitié quoi. J’étais avachi sur ma table, n’accordant qu’une oreille très discrète et désintéressée au cours de Hayato-sensei. De toute façon, j’étais pour la team Hiromitsu ! Et oui, j’avais décidé de lui accorder une chance. Même si tout ceci n’était que du cinéma et que son jeu d’acteur était parfait ne laissant guère d’indice sur la véritable nature de ses sentiments, le regard que je portais sur Kimura Hiromitsu n’étant pas vraiment celui d’un co-équipier complice mais plutôt celui d’un frère tout de même protecteur avec sa soeur bien que Haruko et moi n’étions pas très généreux en démonstration d’affection à l’égard l’un de l’autre et que nous passion plus de temps à nous chamailler qu’autre chose. En tant que prédateur sexuel, elle était bien la seule fille de cette classe que je ne regardai pas en m’humectant les lèvres, me mordant la lèvre inférieure du bout de mes dents, en passant ma langue sur le bord de ces dernières tel un fauve affamé. Je déshabillai les filles de mon regard perçant, oeil de faucon.

Je me rendais compte à quel point le métier d’acteur pouvait être difficile. Outre le fait d’être crédible et de connaître son texte, quand texte il y a ce qui n’est pas le cas ici, cela impliquait un vrai travail sur soi au niveau de la psychologie de l’individu. Nous devions nous détacher de nous-même afin de ne pas ressentir la gêne ou le trouble, de nous émanciper des limites que nous nous imposions dans la vie courante. Des limites, on peut dire que j’en dépassai un paquet avec mon personnage ! Il est vrai qu’au début, ce fut particulièrement dérangeant et que je pense encore maintenant qu’il risque de me falloir un peu de temps une fois le tournage terminé pour rétablir ma véritable image auprès notamment des autres élèves qui ne me connaissaient pas avant. Bien sûr, mon rôle de dragueur très avenant et entreprenant n’était pas non plus pour déplaire à certaines filles de l’école qui n’avaient besoin de jouer un rôle pour profiter de la situation. Enfin ! Comme je devais jouer un rôle diamétralement opposé à ma personnalité naturelle - quoi que heureusement, je ne souffrais pas de timidité ou autre gêne particulière face notamment à la gente féminine ce qui me permettait tout de même de remplir mon rôle -, j’avais décidé d’en profiter pour personnalité d’avantage mon personnage à ma guise, histoire de m’amuser d’autant plus - d’où le fait que je fasse preuve d’une telle nonchalance en cours. Car oui, finalement, je me prenais plutôt bien au jeu et j’avais envie de jouer le truc à fond !

Attention mesdemoiselles, je suis le chat et vous êtes mes petites souris ! Depuis, le début de ce tournage, mais yeux avaient eu l’occasion de se ravir en lingerie presque qu’autant que si j’avais été abonné un magazine pour adultes depuis six mois au moins. Toujours avachi sur la table, je tournai la tête assez mollement pour jeter un regard las vers le professeur. Pourquoi est-ce que ce c’est pas une femme qui nous fait cours ? Regarder un vieux se pavaner devant des lycéennes en fleur et à la culotte palpitante… Écoeurant ! Je devrais peut-être faire prof’ plus tard ? Passer toutes les journées de ma vie entouré de jeune fille en jupe d’uniforme… Mieux ! Je devrais être prof de sport ! Hum ! Le mini-short de l’uniforme scolaire… Je vais finir en prison pour attouchement et pédophilie, n’est-ce pas ? Pffff… J’ennuie… Je devrais peut-être aller à l’infirmerie ? Huuuum, un entretien avec l’infirmière super sexy ! Je devrais peut-être lui parler de mes problèmes de libido débordantes ? « Madame, vous pourriez me donner un coup de main ? Je crois que je souffre d’addiction au sexe ? Il n’existe qu’un seul remède, n’est-ce pas ? Et si nous commencions le traitement de suite ? » Bordel ! Il ne s’est pas ce qu’il rate le Hiromitsu ! J’en ferais bien un tour de l’infirmière, moi ! Mais bon, si Kimura parvient à avoir le coeur de Haruko, ce sera notre chère infirmière qui aura le coeur brisé et quoi de mieux pour voir oublier la souffrance de son coeur à une femme que de lui cassé les pattes arrières et de la faire grimper au plafond le temps d’un moment de pure extase ? L’orgasme !

J’hallucine de réussir à tourner la situation avec sournoiserie pour y trouver mon avantage et mon intérêt tout en restant fidèle à mon rôle… Il faut croire que je ne suis vraiment pas un Kaïto pour rien…

Mes pensées furent interrompus par la fille devant moi qui se retourna pour me demander quelque chose, je me redressai alors. Un sourire bien foireux sur les lèvres digne du prédateur que je suis, je la fixai dans les yeux. Et puis, non, finalement, je la jaugeai pour examiner un peu le matos et arrêtai mon regard sur un emplacement bien plus intéressant que ses yeux :

« Crayon de couleur ? Bien sûr que j'en ai un pour toi, ma belle ! Je le manie même comme pas deux dans cette classe !On peut faire de super coloriages avec, si tu veux ? Quand tu veux et où tu veux ! Par contre… »

Je passai mon pouce sur ma lèvre inférieure en la reluquant sans retenue.


« Quand je vois ça, je peux pas te promettre de ne pas déborder ! »
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [EVENT] « Mot pour mot. » Sam 10 Jan - 13:33
Aiden se demandait encore comment il pourrait réussir à interpréter son rôle alors que peu à peu les acteurs pour la scène de classe s'installaient. Lui, un gay refoulé et timide qui plus ait ? N'importe quoi. A vrai dire, ce n'était pas vraiment le fait de jouer un gay qui le dérangeait, au contraire, le londonien était bisexuel et avait eu bon nombre d'hommes dans son lit alors cette partie du rôle allait être d'une facilité enfantile pour lui. Malheureusement, si il y avait bien une chose que le beau brun n'était pas, c'était quelqu'un de timide ni même de refoulé. Comment diable pourrait-il jouer ce rôle, même s'il faisait du théâtre, alors qu'il passait la plupart de ses journées à draguer ou à taquiner les gens de façon perverse ? Il soupira en jetant un coup d'oeil circulaire à la salle qui se remplissait peu à peu de gens qu'il ne connaissait ni d'Eve, ni d'Adam. Etant arrivé depuis peu au Japon et donc, au pensionnat Miyusaki, il n'avait pas eu le temps de rencontrer véritablement ses camarades de cours.

L'anglais finit par entrer dans le champ de la caméra, prenant soin de marcher les épaules légèrement voûtées et le regard fixant le sol, essayant de reproduire comme il le pouvait la démarche de quelqu'un de timide. Il s'assit à une table, près du mur, et posa ses mains sur la table devant lui en triturant ses doigts. Intérieurement, Aiden se moquait de lui-même, si il avait su qu'un jour il devrait jouer dans ces circonstances là, il ne l'aurait pas cru. Il félicitait quand même la présence d'esprit des scénaristes qui avaient eu l'idée de changer radicalement le caractère de tout le monde. Ca ne pouvait être que bénéfique pour l'adolescent qui rêvait de jouer dans les plus grands rôles du cinéma japonais et américain. Aiden regarda pendant quelques maigres secondes les quelques garçons présents dans la salle et en particulier ceux de l'équipe adverse. Il finit tout de même par river de nouveau son regard sur ses doigts qui gigotaient nerveusement, se rappelant que son personnage refoulait son côté homosexuel. 


Le jeune homme avait passé des heures à s'entraîner à cacher son attirance certaine pour les femmes. Il n'avait eu personne pour l'aider alors il s'était contenté de se promener dans les rues de Tokyo en évitant soigneusement d'admirer les moindres courbes attirantes qui apparaissaient devant ses yeux et avait passé tout son temps à regarder plus ou moins fixement tous les hommes à peu près beaux qu'il voyait. Ca avait été un exercice amusant et pas vraiment difficile étant donné son orientation sexuelle mais il avait tenu à être prêt pour le jour J. Il ne voulait être en aucun cas celui qui retarderait les autres ou qui gâcherait les scènes à cause d'un rôle mal joué. Aiden avait aussi prit le temps de faire quelques recherches sur les véritables acteurs qui seraient présent, car, à vrai dire, l'anglais ne les connaissait pas du tout. Il s'était surtout intéressé d'Hayato Kazeyama, étant celui qu'il devrait "aider" durant les scènes. L'acteur était vraiment pas mal, pas vraiment le genre d'Aiden qui était habitué à l'élégance des anglais mais il ne pouvait nier sa beauté. Quant à Haruko, l'autre actrice, elle semblait légérement agassante quoique mignonne.

Aiden se remit dans la peau de son personnage, délaissant ses pensées dans un coin de sa tête. Il regarda rapidement de gauche à droite, comme si il était nerveux. Il hésitait. Quelqu'un de timide engagerait-il la conversation avec son voisin de table même si il ne le connaissait pas ? Assurément non. Il se contenta donc de rester voûté sur sa chaise, passant parfois la main dans ses cheveux bruns dans un geste qu'il espérait légèrement efféminé et jetant des coups d'oeils par-ci par-là en direction des beaux garçons assit à quelques tables de lui.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [EVENT] « Mot pour mot. » Sam 10 Jan - 14:30
Ah! Elle était toute excité par cet événement, elle était sur le point de jouer dans un film! 
Bien sur elle n'était pas dans les personnages principaux mais c'était quelque chose d'inédit pour elle, jouer dans un film est le rêve de tout enfants et même d'adultes, pour certain
Jamais elle n'aurait eu une opportunité pareil avant, qu'elle était contente de faire une chose de ce genre et d'ailleurs avant que la séquence ne commence la jeune fille était tout sourire tellement la situation la rendait heureuse mais bientôt elle allait devoir arrêter de sourire niaisement et se mettre dans son personnage, elle se demandait bien comment le jouer, pas que cela lui posait un énorme problème car grâce au théâtre elle avait apprit à entrer dans un personnage aussi parfaitement qu'elle le pouvait mais elle réfléchissait juste qu'elle serait la meilleure façon de le jouer pour le rendre le plus naturel possible.
Ah cela faisait combien de temps qu'elle n'avait pas jouée depuis son arrivée? Beaucoup trop de temps à son goût en tout cas.
Elle aimait ça le théâtre, elle aimait se mettre dans la peau de quelqu'un d'autre et essayer de penser différemment, Gabrielle trouvait ça passionnant.

Enfin de toute façon, là n'était plus le sujet, la scène allait bientôt commencer et si elle n'était pas prête elle ruinerait seule une scène et elle ne voulait pas de ça.
Alors la brune prit une grande respiration et de mit dans la peau d'une personne très discrète pour ne pas se faire remarquer par "l'ennemi".
Elle partit s'asseoir à une table au milieu de la classe pour ne pas être repérée aussi facilement qu'elle pourrait se faire repérer et attendait calmement la suite.
Elle sentait dès à présent de l'agitation derrière elle, elle s'empêcha de sourire à cause de l'excitation de la chose, cette scène allait la réjouir au plus profond d'elle.
Gabrielle avait hâte que tout cela commence, elle était clairement amusée par tout ça/
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [EVENT] « Mot pour mot. » Sam 10 Jan - 14:55
Je ne savais pas comment j'avais pu me débrouiller ce jour-là. Pour la prochaine scène du tournage, je m'étais emmêlé les pinceaux dans mes horaires, et me voilà en retard, entendant mon agent me hurler dans mes oreilles que j'étais quelqu'un de totalement irresponsable. En même temps, c'est elle qui ne m'a pas prévenu. Pas le temps de déjeuner, il faut déjà partir. Ça m'a fait bizarre d'enfiler une veste d'uniforme. Cela faisait bien longtemps que je prenais des cours particuliers, pour ne pas troubler l'ordre du lycée. On m'avait toujours refusé aussi. Il faut dire que je n'avais pas un super niveau, et que prendre le risque de dissiper les élèves avec moi n'était pas quelque chose que les professeurs voulaient entreprendre. Enfin bref. Depuis quelques jours, je jouais le rôle d'un type populaire, qui faisait tomber toutes les filles, qui avaient engagé une guerre sans merci face à un professeur pervers, et une infirmière qui ne valait pas beaucoup mieux, tandis que je devais draguer Haruko-chan, une fille sans intérêt, ni sex-appeal. Il fallait avouer que ce tournage ressemblait plus à un fiasco qu'autre chose, et sans trame, je me demandais réellement si on allait pouvoir en tirer quelque chose, si ce n'est autre qu'un moment de détente entre nous tous, acteurs comme élèves associés. Enfin, quoi qu'il en soit, j'avais découvert de nouveaux partenaires de jeu, avec lesquels je rigolais bien en dehors du tournage. Parfois même, je n'arrivais pas à tenir mon sérieux pendant les scènes, et nous avions du tourner la même de nombreuses fois. Du coup, entre temps, j'avais subit un entraînement draconique chez moi, afin de ne plus rire, et de réussir à garder mon sérieux. Vu les pitreries qu'avaient fait Onnee-chan et Teppei, il était évident à présent que je rigolerai plus sur le tournage. Enfin, on a fini par arriver à Miyusaki, Teppei me collait au corps, afin qu'une fan un peu trop ambitieuse ne vienne pas me faire de mal. Enfin, je les doutais capable de cela, mais Senpai ne voulait pas prendre de risque donc je n'avais pas vraiment mon mot à dire. Aujourd'hui, je tournais la scène en cours, et je devais faire passer un mot à Haruko-chan grâce à ma team. Enfin, ceux qui étaient de mon côté dans ce scénario ballant. 

J'ai traversé les couloirs avec difficulté, puisque les élèves qui ne faisaient pas partie du tournage s'agglutinaient dans les couloirs devant le tournage, dans une atmosphère assez tendue, tant tout le monde pouvait se marcher dessus. Les pauvres, ils me faisaient de la peine, je les aurai bien fait rentrer dans la salle moi, mais ils auraient pas tous pu y tenir, et, en plus, ils auraient fait foirer la scène. Je me contentais de leur sourire en passant à leur niveau. Après, je parlerai aux trois autres célébrités présentent à mes côtés, pour que l'on prenne sur notre temps libre pour une séance de dédicace. Enfin, Teppei s'est improvisé coiffeur puisqu'il a arrangé mes cheveux, et aussi mon costume en passant, pour que je ne ressemble pas à rien quand même, que j'entre parfaitement dans mon rôle. J'ai fait un pas sur le plateau, et Hiromitsu s'est dissipé.

« Salut tout le monde ! » me suis-je exclamé, en tapant dans les mains de tous ceux à côté desquels je passais.


J'arborai un grand sourire, l'autre main tenant mon sac qui pendait dans mon dos, par les lanières du bout de mes doigts, je me suis assit négligemment à ma place, vers l'arrière, lançant mon sac par terre, à mes côté.

« Fait attention à pas trop mater Jota, sinon tes yeux vont finir par tomber ! » me suis-je exclamé en riant, et en faisant un clin d'oeil à la fille qui venait de l'aborder.

Oui, j'avais prit le temps d'apprendre tous les noms de mes camarades, bien que celui de Jotaro ne me soit pas inconnu...

« Dit donc Seiichi-kun, ton regard mystérieux continue d'attirer les jeunes demoiselles ! Tente ta chance avec Sakura-chan au lieu de la rembarrer, sinon tu resteras vierge toute ta vie. »

Au final, Nowaki, à côté de moi m'a lancé un « Salut » énergétique. Enfin, quelque chose qui se voulait comme tel, alors je lui ait fait un signe de la main, un ok.

« Yo' ! Tu vas bien ? » lui ai-je adressé avec un grand sourire.


Au final, mon regard s'est reporté sur Haruko-chan que j'ai regardé avec amour. Comment l'aborder ? Franchement, je ne sais pas trop... Mon cœur bat trop vite. Je sais ! Un mot.


Après mon salut matinal qui me prenait un petit moment, j'ai déchiré un morceau de papier de mon cahier, et j'ai gribouillé dessus « Rejoint-moi dans la cour après le cours, j'ai quelque chose d'important à te dire.. » Il était temps que je lui avoue mes sentiments. 

« Eh, Jota ! Fait passer ça devant, à tu sais qui ! » 

Je lui ai lancé un stylo, dans le capuchon duquel se trouvait le mot. Aller, faut que ça arrive à Haruko-chan...
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [EVENT] « Mot pour mot. » Sam 10 Jan - 16:17
Lorsque l’autre prétentieux de Kimura est arrivé dans la classe et qu’il m’a vanné en prenant ses airs de beau gosse populaire, nous interrompant ma chère future partenaire et moi, la seule pensée qui m’a traversé l’esprit - celui de mon rôle bien évidemment - ce fut :

« Ta gueule c*nnard ! »

Eh bien quoi ? Ce n’est pas parce que j’étais dans l’équipe de ses supporters que le portait en estime dans mon coeur ! Je vous l’ai dit, mon choix n’est dicté que par mon propre intérêt qui est celui de faire de galipettes avec l’infirmière dans le lit de l’infirmerie, contre le mur ça me va aussi. N’importe où elle veut, en fait, je relève tous les défis ! Je commence en avoir marre des lycéennes. C’est toutes les mêmes, soit elles sont prudes et ne font que pousser des petits gémissements aiguës qui au bout d’un moment vous siffle dans les oreilles, soit ce sont des grosses cochonnes que tu peux prendre dans les toilettes entre deux cours et que tu es obligé limite de les bâillonner pour qu’elles n’hurlent pas de manière tellement indécente qu’elles t’en couperaient presque toute l’envie. Maintenant, j’ai envie d’essayer autre chose ! Je veux goûter de la femme mûre ! Bouffer de la cougar !


Je ne sortirai pas indemne de ce rôle, c’est une certitude ! Je comprends la tendance des acteurs à tomber dans la drogue et les dérives de l’alcool. C’est limite à souffrir de dédoublement de personnalité cette histoire ! Et ce n’est pas fini, croyez-moi que j’en avais encore de la connerie et de la répartie obscène qui me passait par la tête. Où je trouvais mon inspiration ? Disons que mes amis d’Europe n’étaient peut-être pas tous des saints aussi bien élevés que ceux du Japon…

Quand j’ai les entendu dire cela à Seiichi, je ne pus me retenir de lui lancer la réplique qui m’était venu instinctivement en tête :

« Ça se voit que c’est toi qui toi être encore puceau ! C’est bien mal la connaître de ne pas savoir à quel point Sakura-chan aime être bâillonnée et ligotée, n’est-ce pas, Sakura-chan ? »

Vous me trouvez un peu cinglant avec lui ? Au risque de me répété, ce n’est pas par amitié pour Kimura que je suis dans son équipe ! De plus, il est logique que le mec le plus populaire qui fait tomber toutes les filles soit le principal ennemi et rival du plus grand prédateur sexuel de l’établissement ! Mais je dois reconnaître que depuis qu’il a jeté son dévolu sur la seule fille de l’établissement que je ne risque certainement pas d’essayer de draguer, la liste des noms à mon tableau de chasse à fortement augmenté. Combien de coeur éplorés ai-je consolé dans un recoin du lycée ?

Bref, en tant que coéquipier, il me tendit un mot pour avoir recours à mes services - mais pas ceux qu’on me demande habituellement d’habitude ! Certainement pas ! Je ne mange pas de ce pas là ! Je l’ai regardé d’un air assez peu inspiré. J’ai jeté un regard en coin dans la direction de ma soeur et ai pris le mot dans un soupir. Je me suis alors levé de ma chaise au beau milieu du cour, n’ayant absolument rien à faire que le prof’ soit en train de parler ou non. Je m’étirai et dis à haute voix :


« Bon, eh bien moi, je vais faire pleurer le colosse ! »

En gros, j’annonçai que j’allai uriner en flattant mon organe par ma occasion. Je me suis donc dirigée vers la sortie. En passant à côté du pupitre de Haruko, j’y ai déposé le morceau de papier discrètement puis ait continué mon chemin jusqu’à la porte. Là, histoire de faire une diversion supplémentaire afin d’éviter une intervention désespérée de l’équipe adverse, je me suis arrêté juste à l’entrée de la salle, me suis retourné et ai lancé à l’attention de ces demoiselles :

« Des volontaires pour venir me tenir Compagnie ? »
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [EVENT] « Mot pour mot. » Sam 10 Jan - 16:49
Enzo n'était absolument pas motivé pour faire du cinéma. Comme s'il avait envie de prétendre être quelqu'un d'autre. En plus il avait un rôle qu'il n'aimait pas et il devait aussi faire des choses qu'il n'appréciait pas forcément. Il aurait beaucoup du mal à atteindre tous ces objectifs. Malgré tout, quand on donne une mission au jeune homme il se donnait à fond dedans. Et peut-être cette activité théâtrale aura pour avantage de lui changer les idées. Son ami était à l'hôpital et une fille qu'il appréciait n'avait jamais répondu à son message. Cette activité pourai lui faire penser à autre chose que sa vie bien pourrie. Malheureusement, quelque chose vint interrompre le peu de sereinitude qu'il avait réussi jusque-là à gagner. Haruko. La jeune starlette que sa soeur adorée et que lui n'apprécier pas vraiment sans raison apparente était l'actrice principale du film dans lequel il allait participer. Mais là n'était pas le problème. Il aurait fait avec si le jeune homme n'avait pas pu constater que la "charmante" star était enfaitée Ruko la personne avec qui il avait sympathisé avant qu'elle ne cesse de lui répondre. Il était tellement énervé contre elle qu'il ne lui avait pas adressé la parole et avait fait comme si elle n'exister pas, seulement, la menteuse ne l'avait pas remarqué non plus.
Assis au plus au fond de la salle de classe, il regardait les adolescents jouaient leurs rôles, se retenant de gâcher le film d'Haruko pour lui donner une bonne leçon. Il était bien trop fatigué et agacé pour faire quoique se soit. Il se contenta se regarda Haruko à sa table lorsqu'il vit une main déposée quelque chose sur son bureau avec une discrétion étonnante ! S'il n'avait pas était focalisé sur son ancienne amie il n'aurait rien remarqué. Il se leva doucement, alla jusqu'a la porte et jeta un papier puis écrasa le pied du garçon qui voulait aller aux toilettes en lui faisant un sourire innocent.

"Excuse moi, je ne l'ai pas fais exprès." mentit le garçon.

Au retour il en profita pour attraper le papier qui était sur la table d'Haru et le cacha dans sa manche.
Il retourna vers sa place mais fit malencontreusement tomber le papier par terre.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
35 / 10035 / 100

Chambre : Deux
Classe : Quatriéme S
Spécialisation. : Escrime
Situation amoureuse : Coeur brisé

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 316
Okane (お金) : 254
Points. : 25
Date de naissance : 21/02/1997
Age : 20
Les p'tits liens. : Présentation : http://www.pensionnat-miyusaki.net/t145-scarlet-l-thorne-le-monde-est-mon-royaume
Fiche de rp: http://www.pensionnat-miyusaki.net/t151-moi-jalouse-ha-ha-ha-oui-scarlet-l-thorne#867
MessageSujet: Re: [EVENT] « Mot pour mot. » Sam 10 Jan - 17:09
Scotcher, Scarlett n'était pas sur de savoir quoi répondre. Si elle était elle-même, elle se serait fait un plaisir de faire ravaler se sourire de pervers à ce garçon. Seulement, elle joue un rôle. Et lui aussi d'ailleurs. Du moins elle le pense. Il n'était pas réellement comme ça dans la vie de tous les jours non ?
Elle s'apprêtait à lui répondre qu'il peut toujours mettre son crayon où il le voulait lorsqu'un autre garçon qu'elle identifia comme étant Hiromitsu les interrompues. Il lui fit un clin d'oeil auquel elle répondit en tiran la langue. Eh bien quoi ? Son personnage était bizarre non ?!

"Je doute que ton crayon de couleur soit assez grand pour me satisfaire." dit-elle en fronçant les sourcils pour ensuite se retourner sur sa table.

Elle regarda ensuite le garçon se lever et demander si quelqu'un voulait l'accompagner aux toilettes. Lui tenir compagnie . Pourquoi avait-elle l'impression que derrière cette phrase se cacher un sens assez douteux. Elle le regarda le levant les yeux au ciel même si intérieurement elle avait envie de rigoler.

Elle se contenta ensuite de suivre ce qui se passer autour d'elle. Ne sachant pas comment faire pour atteindre ses objectifs pour l'instant, elle se contenta de rester assise et écouta attentivement les gens qui parler.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [EVENT] « Mot pour mot. » Sam 10 Jan - 17:13
Son rôle venait de commencer et elle se concentra le plus possible pour paraître le plus effacé pour que personne ne sache qu'elle était là. 

Ah! Elle était tellement heureuse! Elle avait enfin un cours avec Kazeyama_kun, qu'elle ne lâchait d'ailleurs pas des yeux tant sa vue l'émerveillait, elle pourrait rester des heures ainsi à contemplait son beau professeur, elle aimerait tellement le prendre dans ses bras et lui déclamer son amour! 
Elle aimerait tellement pouvoir rester avec lui pour toujours, mais elle ne pouvait pas! Elle avait une mission et les relations élèves/professeurs était totalement proscrite.
Elle soupira un bon coup quitte à se faire repérer dans la classe pour montrer toute sa déception, mais elle s'abstenait également car il avait une mission! Et si l'équipe adverse découvrait ce point de la jeune fille ils pourraient très bien s'en servir!
Jamais elle ne laisserai l'ennemi avoir le dessus sur Kazeyama-kun quitte à faire taire tout ses sentiments profondément amoureux pour lui.
Elle serait prête à tout pour faire en sorte que le professeur puisse accomplir sa tâche et son objectif, la brune mettrait autant de bâtons dans leurs roues que possible.


Elle gardait un oeil sur l'agitation de la classe, que se passait-il enfin? Pourquoi tant d'agitation en si peu de temps! 
Elle devait absolument savoir ce qu'il se passait pour qu'elle puisse agir du mieux qu'elle pouvait! Elle jeta alors quelques regards en arrière et pu apercevoir le chef de l'équipe ennemi passer un bout de papier à la personne de devant.
MISERICORDE! Elle devait faire quelque chose! Mais quoi? 
Le dit jeune se leva et annonça quelque chose de très gracieux avant de se diriger vers la porte de la salle et déposa le papier de Haruko.
Malheur tout était fichu! A moins que... Elle s'apprêtait à se lever pour répondre à l'invitation du jeune homme et récupérer le papier mais un jeune homme alla plus vite et s'empara du dit papier. Quel soulagement!
Cependant il le fit tomber maladroitement, c'était à son tour de jouer! Elle se précipita de manière la plus discrète possible sur le papier et s'en empara.
Que devait-elle faire maintenant? Ah bon dieu réfléchit! 
Puis une illumination. 


-Nous sommes au rez-de-chaussée, non? Pensa-t-elle


Elle avait eu une idée des plus génial! Elle allait s'enfuir par la fenêtre! 


-Oh mon dieu je ne me sens pas bien..! Je vais devoir quitter la classe! S'exclama-t-elle bien fort pour montrer à l'autre équipe.


Elle ouvrit la fenêtre de manière fracassante et s'échappa de tout ce brouhaha.
Elle avait aidait Kazeyama-kun! Elle avait enfin pu l'aider!
Gabrielle vérifia dans sa main et.... MALHEUR! Elle avait fait tomber le papier sur un pupitre certainement! Et le seul pupitre ou elle était passé assez prêt était celui d'une jeune fille brune qui se nommait Juliet...
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [EVENT] « Mot pour mot. » Sam 10 Jan - 17:38
Jotaro avait vite fait de faire passer le mot à Haruko-chan, et je n'en fus que bien plus soulagé, attendant de voir comment allait évoluer cette histoire, alors qu'un occidental se levait pour aller enlever le papier du pupitre de la table de la jeune femme, mais il le fit tomber plus loin. Avant tout autre chose, ce fut une seconde occidentale, Gabreille, qui récupéra le papier, avant de s'enfuir par la fenêtre. Hein ?! Non mais je rêve. Et je suppose qu'elle pense avoir évité ce mot d'arriver à destination. Bah, ça change rien, j'ai des feuilles, et un stylo encore, donc bon, il ne faut pas non plus être un génie pour ne pas savoir ré-écrire une phrase sur un morceau de papier à lignes. Et puis, Jota lançait une perche après tout. Si je feintais de le rejoindre, pour glisser dans la main même d'Haruko-chan mon petit papier, j'aurai réussit, et sans l'aide de personne au final...

Mais j'ai été altéré dans mon rôle d'acteur au moment où le premier occidental s'est retrouvé à ma hauteur. J'ai eu envie de le frapper, tant la jalousie m'envahissait. C'est fou ça. Il avait suffit que Senpai entende une conversation parmi les membres du studio, pour tout de suite m'en informer. Maintenant que j'avais commencé à m'enticher de Haruko, voilà que j'apprenais qu'elle avait flirter avec un gars, il n'y a pas si longtemps. Et je sentais un sale sentiment m'envahir. J'ai ravalé ma colère. Ça me poussait à me confesser, surtout lorsque je voyais à quel point ils semblaient en froid, je pouvais sentir de nombreux ressentiments dans les yeux de ce garçon. Il ne fallait plus que je tarde. Néanmoins, j'avais du mal à trouver comment prouver à Haruko-chan que je m'étais réellement prit d'affection pour elle. Je crois que j'avais aussi besoin d'explications par rapport à cette histoire avec ce con d'occidental.

Enfin, le temps de quelques instants, Hiromitsu a reprit le dessus sur mon personnage, et j'ai perdu quelques secondes, avant de déchirer un nouveau morceau de papier de mon cahier, et d'écrire exactement le même message à Haruko-chan. J'ai plié mon papier, avant de me diriger vers Scarlet, de prendre une chaise, et de m'asseoir juste à côté d'elle.

« Dit moi Miss, tu peux donner ça en mains propres à Haruko s'il te plaît ? » lui ai-je demandé, en lui faisant les yeux doux. J'ai déposé un petit baiser sur sa joue, en blottissant le papier au creux de sa main.


Je suis finalement retourné à ma place, en regardant le professeur, le défiant totalement du regard. Qu'il en place un sur Haruko, et je déclare la troisième guerre mondiale.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
35 / 10035 / 100

Chambre : Deux
Classe : Quatriéme S
Spécialisation. : Escrime
Situation amoureuse : Coeur brisé

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 316
Okane (お金) : 254
Points. : 25
Date de naissance : 21/02/1997
Age : 20
Les p'tits liens. : Présentation : http://www.pensionnat-miyusaki.net/t145-scarlet-l-thorne-le-monde-est-mon-royaume
Fiche de rp: http://www.pensionnat-miyusaki.net/t151-moi-jalouse-ha-ha-ha-oui-scarlet-l-thorne#867
MessageSujet: Re: [EVENT] « Mot pour mot. » Sam 10 Jan - 17:56
Scarletcommençaità s'ennuyait lorsque qu'Hiromistu arriva et sortit le grand jeu dans le but de lui faire donner le papier à Haruko. Sa première réaction aurait été de dire :
"Tu as des pieds non ? Alors porte tes couilles et donne lui toi-même."
et puis c'était quoi cette idée de draguer une fille pour qu'elle donne un mot d'amour à une autre fille ?! Mais elle devait jouer à fond son personnage alors elle se retint et répondit aux yeux doux du garçon. Elle lui sourit en hochant la tête et serra le papier dans sa main avant de ce lever. Malheureusement, elle avait mis des chaussures à talons haut et un de ces talons s'accrocha à la bandeliere de son sac qui était par terre à côté d'elle. Elle tomba en avant, lâcha le papier afin de pouvoir amortir sa chute de ses mains. Etandu par terre, elle remarqua qu'elle était maintenant pieds nus car elle avait perdu ses chaussures et qu'elle avait perdu le papier par la même occasion. La poisse.

"Euh..." dit-elle en recherchant des yeux le garçon qui lui avait confié la mission de donner le papier.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [EVENT] « Mot pour mot. » Sam 10 Jan - 18:18
Juliet était surexcitée depuis qu'elle avait entendue cette histoire de tournage. Pouvoir jouer un rôle non stop pendant plusieurs semaines révélait du rêve. Et alors que les scènes se succédaient, elle gardait toujours la même ardeur. Une déléguée autoritaire... Un rôle qui l'avait fait bien rire. Si elle avait rajouté sa touche perso ? Effectivement, elle l'avait rendue sadique, si bien que dès qu'elle pouvait faire souffrir quelqu'un, elle s'en donnait à cœur joie ! C'est d'ailleurs pour ça qu'elle ne laisserait jamais ce cher ravageur de cœur qu'était Kimura-kun réaliser son but. Il souffrirait d'un échec amoureux et sombrerait dans les bras de cette chère infirmière. Un plan machiavélique si on pouvait dire. 

Actuellement, la jeune fille se trouvait en salle de classe et était complètement plongée dans son rôle si bien que la Juliet pleine d'énergie avait laissée place à un démon. Reluquant la salle dans son intégralité, elle cherchait un mauvais coup à accomplir. Apparemment, il se passait quelque chose derrière... Un passage de mot ? Un mot d'amour pour Haruko-chan ?! Surement pas ! Elle vivante, ça n'arriverait jamais ! Mais avant qu'elle est pu faire quoi que ce soit, un sale pervers dégueulasse vint poser le mot sur le pupitre de la personne concernée, déclamant des propos obscènes au passage. NON !!!!! Enlevez ce mot !!!!!!!! Comme un ange tombé du ciel, un occidental qu'elle n'avait pas vu venir intercepta le papier et commença à le ramener vers le fond de la sale. Nice ! Au moins, les personnes dans son équipe n'étaient pas empotées... Mais quel con il l'avait fait tomber ! Se mordant violemment la lèvre, elle se retint de venir le frapper pour son incompétence. Heureusement, une fille sorti de nulle part s'enfuit avec avant de sortir par la fenêtre. ... Certains dans sa classe avait quand même un niveau mental assez bas. Ou des problèmes cérébraux sérieux ! Quoi qu'il en soit, elle avait réussi sa mission ! 

En fait non, le mot était désormais sous son nez. Bon, au moins, il était en sa possession, ça ne pouvait faire de mal à personne ! Sauf qu'au moment où elle allait le dénoncer au professeur, cet idiot de Kimura-kun en confia un autre à une autre jeune fille ! Mais c'est pas possible, il va pas abandonner celui là ? Bien, dans ce cas, elle allait le ridiculiser publiquement ! Un grand bruit se fit entendre, et la jeune fille ne charge de la mission se retrouva par terre. Parfait, une de moins. Se levant, elle alla ramasser le second bout de papier et vint les apporter sur le bureau du professeur. Un sourire sadique s'afficha sur son joli minois avant qu'elle ne prenne une mine consternée, comme si elle était outrée. 

"Monsieur, Kimura-kun fait passer des petits mots à toutes les filles de la salle. L'une d'elle a été tellement surprise qu'elle en est même tombée. Non seulement il se lève en pleins cours et fait passer des mots, mais en plus il drague toutes les filles potables, c'est une honte ! Vous devriez le punir..."


Et sur ce, elle se dirigea vers sa place. Au passage, elle adressa un grand sourire au fauteur de troubles qu'elle venait de dénoncer, avant de se rasseoir. Dans tes dents !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [EVENT] « Mot pour mot. » Sam 10 Jan - 18:44
A en juger par tout le bazar qu’il y avait dans cette classe, j’avais l’impression d’interpréter la seule élève de cette classe qui porte en tant soit peu d’attention au cours. A moins que ce ne soit au prof ? Hein ?! Mais à quoi, je pense ?! Bien sûr que ce n’est qu’à des fins purement scolaires que je bois de la sorte chacune de ses paroles ! Seule l’entrée tardive de Hiromitsu-kun détourna mon regard de mon beau professeur. Hiro était vraiment le garçon le plus cool de notre école. Il y avait tellement de filles qui lui courraient après, jamais il ne regarderait une fille comme moi… Accoudée sur ma table, mon menton reposant dans la paume de main, je soupirai… Peut-être jouais-je un rôle, cependant je trouvais la situation criante de vérité. A la différence que dans la vraie vie. Je n’avais pas un beau professeur qui me courrait après… Je soupirai donc une seconde fois…



Puis, j’entendis des propos qui me firent tressaillir ! Non mais je rêve ! C’est pas mon frère qui venait de dire ça ? Raaaaaaaah ! J’ai pas besoin d’entendre la moindre allusion sur la taille de son engin ! Par réflexe, j’ai plaqué mes deux mains sur mes oreilles pour ne plus rien entendre de toutes ces choses qui m’apparaissaient encore plus indécentes venant de la bouche de mon petit frère ! Ce dernier passa alors devant moi. Et comme une « conne » au lieu de remarquer qu’il venait de déposer quelque chose sur mon pupitre, je l’ai regardé lui, le suivant du regard jusqu’à ce qu’il atteigne la porte. En chemin, mon petit frère avait croisé Enzo. Par conséquent, mon regard s’était finalement fixé sur celui-ci. Tout d’abord, je me suis demandée s’il avait compris que Jota était mon frère et si c’était donc pour cette raison qu’il venait lui écraser « accidentellement » le pied… Ensuite, je me suis demandée comme est-ce que je pourrais me racheter auprès de l’occidental qui paraissait m’en vouloir. De son point de vue, je pouvais comprendre son amertume, alors pourquoi ne lui disais-je pas la vérité ? Tout simplement parce que depuis le début du tournage, je n’avais trouvé ni l’occasion, ni le courage d’aller lui parler. Encore moins pour lui demander une discussion en privé, rien que nous deux… D’autant plus que cela risquait encore de faire jazzer, ce que je devais à tout prix éviter !

Hein ? Mais pourquoi il vint vers moi ? Qu’est-ce qu’il veut ? Dans un réflexe stupide, j’ai alors bondis hors de ma chaise comme si je cherchais à le fuir.

« Je viens avec toi ! » m’exclamai-je alors en réponse à mon frère toujours posté à l’entrée.



Mais quelle conne ! Je venais alors de réaliser ce qu’il avait dit précédemment. Instinctivement, j’ai passé une main devant mon visage, aussi blasée que dépitée. Mais quels boulets ! Et au pluriel pour la fratrie !

« Excusez-moi, Monsieur ! Je peux aller aux toilettes ? JUSTE aux toilettes ! » précisai-je en fusillant mon frère du regard.



Au moins, j’avais eu la satisfaction de pouvoir voir son visage être totalement déconcerté l’espace de quelques instants même si à présent, je voyais bien à son sourire qu’il se foutait royalement de mon erreur. Alors que l’une passait par la fenêtre - quoi de plus normal ? -, je suis donc sortie de la classe avec Jota un petit moment. Si j’ai passé mes nerfs sur lui en le traitant d’idiot une fois que nous fîmes hors champs de la caméra ? Je n’oserais pas voyons…



A peine quelques minutes plus tard, j'étais de retour et mon frère m'avait déjà précédés de plusieurs instants, après que je l'ai poussé pour qu'il y retourne puisque je prétendais ne pas vouloir le voir. A qui le tour de jouer un mauvais tour ?
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [EVENT] « Mot pour mot. » Dim 11 Jan - 10:35
Alors que je m’étais posté au niveau de la porte, les bras croisé devant moi, un pied remonté contre le mur, un occidental - qui semblait connaître ma soeur soit dit en passant - passa à côté de moi et m’écrasa l’autre pied. Je l’ai foudroyé du regard. Pour qui se prend-t-il celui-là ? Je suis un prédateur, et un prédateur qui entend bien être le roi de la Savane ! C’est pas comme si j’allais laisser Rafiki me marcher sur les pieds !  Bah ! Je n’eus pas vraiment eu le temps de réagir qu’il s’en retourna aussitôt pour passer à côté de la table de Haruko. Celle-ci bondit hors de sa chaise - C’était dans son rôle ça ou bien … ? - Mais le meilleur fut sa phrase qui suivit ! Elle voulait m’accompagner aux toilettes ? - Elle cherche à me déstabiliser en prenant à me propre jeu ou bien elle a vraiment pas compris ce que je venais de dire ? Je me suis déconcentrée un instant, étonné, puis souriant - J’ai feint le sourire du carnassier satisfait d’avoir capturé une nouvelle proie, puis nous sommes sortis tous les deux.


Haruko m’a bien pourri une fois que nous fûmes dans le couloir hors champs de la caméra en essayant de me frapper de sa force de mouche. Ma soeur m’amusait toujours quand elle s’énervait de la sorte après moi comme une gamine, et le fait que je ris ne faisait que l’agacer d’avantage. Comme elle disait ne pas vouloir me voir plus longtemps puisque je l’énervais trop elle me renvoya très rapidement dans la salle de classe. Mon absence était vraiment trop courte pour faire croire que j’ai eu le temps d’aller aux toilettes à moins que ceux-ci soient la pièce juxtaposée à notre salle de classe. Enfin, ce n’était pas non plus comme si on cherchait de la cohérence et encore moins de la crédibilité sur ce tournage…


Je suis donc réapparu le premier dans la salle. En passant la porte, j’ai fait mine de remonter ma braguette. On va dire que j’ai uriner par la fenêtre du couloir pour aller plus vite. Dans d’autres circonstances, j’aurais sans doute affiché le visage satisfait du gars qui vient de tirer un coups en deux-deux, ou à qui on venait de faire une petite gâterie, mais là, il s’agissait de ma soeur alors, pervers ou pas, hors de question que je fasse la moindre allusion de ce genre. Durant ma courte absence, il semblait néanmoins que la classe n’est pas manqué d’animation. La chieuse de déléguée était encore en train de ramener sa grande gueule hystérique pour faire de la lèche au prof. Elle aurait bien besoin de se détendre celle-là. Un petit tour dans les vestiaires du gymnase et elle devrait être moins sur les nerfs. Un aller simple pour le septième ciel ! Alors en passant à côté d’elle, je lui ai adressé un regard en coin, entrouvrant légèrement ma bouche pour laisser entrevoir le bout de ma langue qui passait sur mes dents en signe de mon appétit sexuel bestial. Une invitation à la prochaine récréation !


Puis en direction, vers ma table, j’ai trouvé un autre joli paquet sur mon chemin. Ma jolie voisine de devant était étalée sur le sol. J’ai donc commencé par l’éviter en passant une jambe de chaque côté d’elle, et je m’arrêtai ensuite à mi-chemin. Là, je me suis penché et j’ai attrapé le tissu de sa jupe que j’ai soulevé en me redressant sans la moindre gêne.



« Je vois ta cu-lotte. » lui dis-je le plus naturellement du monde en accentuant bien sur les dernières syllabes.




J’ai laissé le tissu filer entre mes doigts et je suis retourné m’asseoir. Un mot ? Quel mot ?
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [EVENT] « Mot pour mot. » Dim 11 Jan - 11:31
C'était un cours ça ? Non parce que depuis que la scène avait commencé, j'avais plus l'impression que c'était la foire ! A part la principale concernée -et tant mieux d'ailleurs-, y en avait-il un qui m'écoutait ? Ah oui, deux occidentales vers le fond ! Mais à part ça... Où se croyaient-ils ? C'étaient comme ça les cours ici ? Auquel cas, je plaignais fortement les profs qui s'étaient retrouvé dans cet établissement... Enfin je veux dire, en principe, quand on veut faire passer un mot, on reste discret non ? Ba apparemment, certains n'avaient pas connaissance de cette logique. Ou alors, ils voulaient juste se montrer devant la caméra... Enfin bref, qu'importe ? Je devais juste attirer l'attention d'Haruko et c'était le cas. Je n'avais pas besoin de plus. 

Je continuais donc mon cours souriant, tandis que la scène commençait à me blaser, quand je vis quelqu'un scotcher la bouche d'une fille. Mais à quoi pensait-il ?! Tous les coups étaient permis, certes, mais là... Elle ne le gênait même pas ! Leur rôle les avaient-ils rendu un peu dingue ? Il faudrait qu'ils aillent voir le psychologue scolaire à la fin... Ou à défaut, l'infirmier ! Quoique... S'il était aussi timbré que Joyce, mieux valait éviter. Bref, j'allais lui dire d'enlever ça tout de suite lorsqu'un autre jeune homme se leva sans demander la permission et... Sorti des mots obscènes, comme pour signifier une invitation. Alors celui-là... C'était pas compliqué de savoir quel rôle on lui avait donné ! N'empêche que celui qui avait distribué les rôles était un peu timbré. Je soupirais donc, prêt à le laisser aller pisser si ça pouvait enlever un membre de l'équipe adverse. Sauf que ça ne fit que mettre d'autant plus la pagaille. 

En résumé, un mec le poursuivi celui-ci dans le but de lui écraser le pied -allez savoir pourquoi-, puis une fille sorti de nulle part couru dans la salle avant de s'échapper par la fenêtre. ... Que quand elle revienne, elle empreinte la porte ! Qu'est ce qu'elle aurait fait si on avait été à l'étage ?! J'allais faire une crise cardiaque avant la fin du tournage, moi je vous le dis... Pour illustrer mes propos, une fille s'écrasa sur le sol, sans que je n'ai même eu le temps de la voir se lever ! Et une autre qui était déjà face à moi... Qu'est ce qu'elle voulait ? Oooooohh mais c'était fort intéressant tout ça ! Alors que j'avais envie de sourire, je fis une mine choquée, lisant d'abord les mots, puis me tournant vers le fouteur de troubles. 

"Mais c'est que ce cher Kimura-kun ne perd pas son temps et court plusieurs lièvres à la fois ! Et bien dis donc, tu ne t'es même pas donné la peine de changer ne serait-ce qu'une tournure de phrase sur chacun ! Incroyable."


Soupirant mon visage devenant légèrement sévère, je laissais le pervers de tout à l'heure rentrer en cours. Si j'espérais qu'il se tienne tranquille ? Une lueur d'espoir est née en moi, effectivement, mais elle fut balayée au moment où il se baissa pour soulever la jupe de la fille qui était toujours au sol. ... Il n'avait pas honte ? C'était désespérant... Depuis quand faisait-on faire ça à des lycéens ? Enfin qu'importe, ce qui était fait, était fait. J'espérais juste que la demoiselle ne soit pas trop choquée si sa petite culotte était vu par tout le Japon car filmée... Sa "dulcinée" revint finalement des toilettes, et alors que tout le monde -ou presque- était présent, il se devait de prendre une décision quant à la punition de ce cher Kimura-kun. 

"Bien Kimura. Au lieu de faire passer des mots d'amour, de rendez-vous ou je ne sais quoi à toutes les filles de la classe, vient plutôt résoudre l'exercice qui est au tableau pendant les quelques minutes restantes."
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
35 / 10035 / 100

Chambre : Deux
Classe : Quatriéme S
Spécialisation. : Escrime
Situation amoureuse : Coeur brisé

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 316
Okane (お金) : 254
Points. : 25
Date de naissance : 21/02/1997
Age : 20
Les p'tits liens. : Présentation : http://www.pensionnat-miyusaki.net/t145-scarlet-l-thorne-le-monde-est-mon-royaume
Fiche de rp: http://www.pensionnat-miyusaki.net/t151-moi-jalouse-ha-ha-ha-oui-scarlet-l-thorne#867
MessageSujet: Re: [EVENT] « Mot pour mot. » Dim 11 Jan - 12:23
Scarlet n'eut même pas le temps de se relever que le garçon qui avait voulu faire du "coloriage" avec elle était déjà de retour dans la salle de classe. Il remonta sa braguette avec le peu d'élégance qu'on peut avoir en faisant cela et quand il arriva à sa hauteur il l'enjamba et souleva sa jupe.

Choquée, Scarlet ne fit pas un mouvement. Peut-être était-ce a cause de toutes ces caméras qu'elle n'agissait pas comme elle l'aurait fait en réalité. Oui, car si dans la vraie vie un garçon qu'elle ne connaissait pas avait soulevait sa jupe, elle aurait rapidement récupéré ses talons pour lui enfoncés dans un lieu bien précis de son corps. À la place de faire cela, l'adolescente fit de son mieux pour ne pas rougir de colère et se leva. Il voulait la ridiculiser? Bien.

Le garçon était retournéà sa place comme si de rien n'était. Elle se planta devant lui, ne montrant aucune expression sur son visage pendant quelques secondes. Puis, avec un sourire innocent, elle déboutonna la chemise de son uniforme laissant apparaitre son soutient-gorge, bien à la vue du petit pervers.

"Content d'avoir pu voir l'ensemble ?" demandat-elle en reboutonnant sa chemise.

Sans attendre de réponse elle s'assit devant lui, comme si de rien n'était. Comme si elle ne venait pas de montrer sa poitrine aux caméras. Mais de toute façon, ils devraient sans doute couper les scènes un peu trop osées. Du moins elle l'espérait. Géné et agacé, Scarlett n'en montra rien et écouta l'acteur qui joué le rôle du professeur.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [EVENT] « Mot pour mot. » Dim 11 Jan - 16:19
C'était le zoo, et si jusqu'à présent j'avais prit du plaisir à jouer des rôles, dans lesquels je m'y étais mit à fond, voir l'occident qui avait risqué de faire la une de la presse à scandale aux côtés de Haruko-chan m'avait mit hors de moi. Tout d'un coup, le gentil populaire adulé de tous devenait une espèce de sauvage qui n'arrivait plus à contenir son agacement, bien que je tentais tout pour le faire. Pourtant, jamais je n'aurai dû ressentir une pareille chose. En effet, ce genre de scène était plutôt drôle à tourner, et mon tempérament gamin, j'aurai du prendre du plaisir à jouer une telle mascarade, mais là je n'arrivais plus à me concentrer, assit à ma table, entendant le vacarme sans pourtant y prêter attention, accoudé sur ma table, la tête dans ma main, je regardai par la fenêtre, blasé. Que se passait-il réellement ? Pourquoi je me retrouvais aussi déconcerté à ce moment ? Ce qui tournait dans ma tête étaient les paroles de Teppei, et j'avais bien l'impression que les élèves se mettaient tous contre cette union, bien que ce ne soit qu'un film. Je ne prétendais pas connaître la véritable Haruko, cependant je n'avais pas envie, à la fin de ce film, de la voir avec ce putain de professeur, car après, je ne pourrais jamais la ravoir, une fois qu'elle serait au bras de Kazeyama-sama !! 

D'ailleurs, il m'appelle au tableau, prenant le soin de ridiculiser mon personnage. Je n'arrivais plus à faire abstraction de mes véritables ressentiments, et voilà que je me retrouvais à le détester, bien que je n'avais rien contre lui, ne le connaissant pas personnellement. J'ai soupiré, il faut se ressaisir, se ressaisir. Arrêtons de se prendre la tête. C'est un tournage, ne va pas ruiner ce que tu as construit parce que tu es incapable de gérer ce que tu ressens. J'ai inspiré un grand coup, enfonçant violemment mes poings dans les poches de mon pantalon d'uniforme, et je me suis levé, désinvolte. J'ai marché la tête haute, tandis que mon rival me demandait d'écrire la réponse de l'exercice. Je l'ai toisé de haut en bas, et j'ai écrit en gros sur le tableau.
« Haruko-chan rejoint moi dans la cour à la fin de l'heure. »


« Voilà Haruko-chan, regarde ! Regarde ! » si personne ne pouvait faire passer le mot, je le ferai moi-même.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [EVENT] « Mot pour mot. » Dim 11 Jan - 19:15
Si on parlait du jeune homme brun qui déambulait dans les couloirs comme si de rien n'était? On lui avait dit qu'il avait un rôle dans un film, et ils devait être excité par ça? 
Il devrait, oui. 
Il l'aurait surement était si, encore une fois, ses parents ne lui avait pas forcé la main, il ne voulait pas participer de base même si l'idée le tentait quelque peu mais quand ses parents l'avait appris il lui avait forcé la main et comme toujours il avait accepté mais il ne voulait plus le faire par conséquent, ce n'était pas tout ça mais le voilà arrivé.
Il allait simplement faire le type en retard mais il devait se mettre dans son rôle autant ne pas gâcher le film mais juste ne pas trop y mettre d'énergie.
Il toqua à la salle et ouvrit la porte sans attendre de réponse. 

Il regardait la classe avec un oeil des plus observateur, il était en retard mais il avait un tellement bonne raison que même le professeur n'osera rien dire, il se racla alors la gorge et mit une main devant les yeux fermés. 
Il ne s'adressait à personne présent dans cette classe mais juste à lui même et à haute voix.


-J'ai vu quelque chose cette nuit! Une chose des plus effroyables! Ma capacité de médium m' fait voir une tragédie hors du commun! Celle de l’effondrement d'un plan si bien construit! j'ai vu un coeur brisé, j'ai vu du bonheur et de la tristesse, j'ai vu tellement de choses! Je ne pourrait tout dire en un seule fois! J'ai vu qu'un avenir des plus sombre attendait une personne que je ne connait guère et j'ai vu du bonheur de l'autre! Je sais que je ne mens pas! Ethan te voilà ici avec tes visions révélatrice!

Il rouvrit les yeux et fit face aux élèves et il semblait se passer quelque chose et qu'il l'avait interrompue d'un seul coup...
Qu'importe! Les révélations miraculeuse n'attendent pas! Elles se doivent d'être dite le plus vite possible pour prévenir des drames!


-Oups... J'ai interrompue quelque chose..? Tant pis! Les révélations n'attendent pas! 

Comme si de rien n'était il partit s'asseoir à une table vide en ignorant le professeur, comment oserait-il renvoyer de son cours un médium prodigieux comme lui?! 


Ethan en avait déjà marre et il s'était déjà ridiculisé à l'écran, tout commençait bien...
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [EVENT] « Mot pour mot. » Mar 27 Jan - 11:57
Event terminé, j'archive.


Bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [EVENT] « Mot pour mot. »
Revenir en haut Aller en bas

[EVENT] « Mot pour mot. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [EVENT] Une fin pour nos héros [CLOS]
» [EVENT] Un RP pour la communauté!
» Pour info /event serveur
» Avoir Shaymin et Darkrai sans Event ni AR (JAP)
» [EVENT] - Gala de Charité pour les Orphelins et les Grands Enfants...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Miyusaki :: Administration. :: Archives. :: Events.-