RSS
RSS



 

Partagez|

[Terminé] Mochi-mochi ici ninja! [Sora Hajime/Gabrielle M. Atsumori]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: [Terminé] Mochi-mochi ici ninja! [Sora Hajime/Gabrielle M. Atsumori] Mer 11 Fév - 17:52
La journée était calme, comme toute les journées en ce moment. 
En pleine après-midi le soleil tapait un peu trop fort pour sortir alors Gabrielle avait préféré rester à l'intérieur du pensionnat, cependant elle commençait à s'ennuyer un peu.
Elle n'avait rien à faire de l'après-midi, elle en avait donc profité pour travailler ses cours, comme on pourrait s'y attendre d'une A, de toute façon elle n'avait que ça à faire.
Puis au bout d'un certain moment, comme tout adolescent normal, elle finit par se lasser d'étudier dans une salle, sans aucun bruit.
Ca devenait presque étouffant alors elle avait rangé ses affaires le plus vite possible et était sortit de la pièce en soupirant d'aise en retrouvant le bruit des couloirs.
Il fallait pas s'y faire mais parfois le silence est pesant bien plus qu'un camion grue et entendre des conversations, certes parfois stupide, mais c'était moins pesant.
En tout cas, elle aimait entendre les gens bouger autour d'elle ça lui donnait l'impression de se fondre dans la masse et ne pas attirer l'attention de toute le monde.
Même si elle en veut pas se faire remarquer, bien qu'elle ai du répondant en situation critique, elle ne se dispensait pas d'un sourire amical au cas où l'on veuille lui demander quelque chose qu'elle n'est pas l'air d'une revenante ou d'une personne prête à sauter à la gorge de tout le monde.

Gabrielle se baladait donc légèrement et joyeusement dans les couloirs grand sourire aux lèvres et livres à la main.
Si elle avait l'air d'une petite fille? Surement car si elle n'avait pas l'uniforme du pensionnat on l'aurait peut-être prise pour une collégienne.
Il lui arrivait de paraître très jeune comme il lui arrivait de paraître adulte, elle pouvait même paraître les deux à la fois! Fillette dans son attitude, adulte dans ses propos.
Pourtant dans les deux cas, elle gardait son air chaleureux comme ci celui-ci était ancré dans son visage, il l'était peut-être d'ailleurs.
Son regard se baladait de visage en visage, il ne restait posé sur ceux-ci que quelques secondes pour aller à un autres.
Sans se mentir, elle ne les trouvait pas vraiment intéressant mais elle voulait quelque chose à regarder pendant son ascension dans le couloir.
D'ailleurs elle ne savait pas du tout où elle allait, au moment où elle avait quitté la salle silencieuse elle n'avait pas vraiment réfléchis à l'endroit où elle voudrait aller.
Elle n'avait plus court de l'après-midi donc comme toutes personnes normales et externes elle aurait pu rentrer chez elle mais en ce moment ses parents l'étouffé avec ses révisions car les examens sont proches et si elle ne les réussis pas "elle va perdre tout ce qu'elle a construit jusque là et n'aura pas d'avenir" sauf que ça la stresse encore plus.
Alors non il était hors de question qu'elle mette un pied chez elle, en tout cas le plus tard possible, il fallait bien qu'elle rentre un moment ou un à un autre.

Sans s'en rendre compte elle se retrouvait seule dans les couloirs, une nouvelle heures de cours venait surement de sonner et la voilà de nouveau seule.
La lumière du soleil s'infiltrait par les quelques fenêtres présente dans le couloir donnant une ambiance plus que reposante à ce silence qui avant était pesant.
Le sourire de Gabrielle s'adoucit avec l'ambiance et son se colla au mur derrière elle, la brune se fit glisser le long de celui-ci.
Une jambe repliée jusqu'à son torse et l'autre complètement tendue, elle sortit son portable de la poche de sa veste d'uniforme.
Elle regarda l'écran pendant quelques minutes.

-Je pourrais les appeler pour leur dire que je rentre plus tard..? Non, de toute façon il accepteront jamais, en plus j'ai personne avec qui allait dehors, je suis ici depuis trop peu de temps pour connaître du monde. Pensa-t-elle en scrutant son portable.

Elle allait devoir attendre dans ce couloir encore beaucoup de temps en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé] Mochi-mochi ici ninja! [Sora Hajime/Gabrielle M. Atsumori] Mer 11 Fév - 19:08
Le fait que Sora ne soit pas dehors, ou plutôt sur le toit, alors qu’il faisait un tel soleil, si bien qu’il semblait faire presque chaud pour un mois de février, tenait de l’incroyable. A vrai dire, si certain de ses camarades de D l’avait croisé, ils ne l’aurait peut être pas reconnu tellement le voir à l’intérieur était improbable. Ou peut être que si. Combien d’élèves s’amusaient à marcher sur les mains, à faire roues et rondades et des flips arrières dans le couloir ? Pas tant que ça…


En réalité, la véritable raison qui l’avait empêché de monter sur le toit comme il le faisait d’habitude sans le moindre état d’âme était qu’à cette heure là, des surveillants patrouillaient dans la cour, et que si il s’amusait à escalader la façade comme il le faisait habituellement, et aussi agile, souple et rapide qu’il était, escalader toute la façade du pensionnat sans que l’un des membres du personnel d’éducation ne le voit lui semblait impossible. Ses parents avaient déjà assez honte de lui pour ne pas qu’il en rajoute une couche. Même séparé d’eux comme ça, il avait l’impression qu’il était encore un poids pour eux…

Il fit un salto pour survoler les escaliers, essayant de chasser les deux adultes de son esprit, sachant pertinemment qu’il se faisait souffrir pour rien ; ils ne pensaient pas à lui. Il se rétabli sur le sol le plus normalement du monde, comme si faire des acrobaties dans les couloirs était la chose la plus normale qu’il soit, et à vrai dire le japonais trouvait qu’il était bien plus simple de descendre les escaliers ainsi que marche par marche. Enfin, chacun sa technique…

Profitant du fait que tout les élèves soient entré en classe, la sonnerie venant de retentir dans le couloir, il prit un peu d’élan, prit appui sur ses mains et continua sa progression. Si il séchait ? Il n’en avait aucune idée puisqu’il ne savait même pas si il avait cours ! Avec tous ces professeurs absents parce qu’ils tombaient en dépression ou démissionnait simplement, comment voulaient-ils qu’il retienne quand il avait cours ? Décidément, cette école manquait cruellement de sérieux.

Il sentit un objet tomber de sa poche, et retourna presque complètement sa tête pour voir ce qui venait d’atterrir sur le linoléum qui tapissait le sol de l’établissement. C’était son téléphone. Décalant son corps de façon à placer son centre de graviter juste au dessus de son bras droit, il soulevait son autre main, et attrapa l’objet, et l’alluma pour vérifier qu’il n’était pas abimer, restant les pieds en l’air, le plus naturellement du monde. Un sourire étira son visage lorsqu’il constata que l’appareil n’avait rien, et il laissa ses jambes retomber dans son dos, et se remonta en souplesse avant, ses doigts pianotant sur l’écran. Par erreur, il appuya sur l’icone symbolisant les mémos, et en découvrit un qu’il ne se souvenait pas d’avoir fait, et pour cause, il n’en faisait presque jamais.

Son sourire s’agrandit tandis qu’il lissait la note, laissé par ce fameux ninja qui lui avait volé son portable lors du tournage quelques semaines plus tôt. Ajoutant le numéro, un sourire plus espiègle que vengeur illumina ses traits tandis qu’il lançait l’appel, se demandant qui pouvait bien être ce fameux Ninja.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé] Mochi-mochi ici ninja! [Sora Hajime/Gabrielle M. Atsumori] Jeu 12 Fév - 18:56
Le soleil d'après-midi venait taper sur les vitres et emplissait les couloirs, cela donnait une impression de remplissage dans ces couloirs vides.
Pourtant il n'y avait rien à part quelques élèves tapant la discute ici et là et le bruit provenant des salles de classes.
Gabrielle ne savait même pas si elle était dans les salles de cours des A, B, C ou D et puis c'est pas comme ci on allait lui reprocher de traîner dans les couloirs tant qu'on ne savait de quel rang elle pouvait bien être, et puis même elle n'avait pas cours elle pouvait bien être là ou elle voulait. Même si s'asseoir dans un couloir n'est pas une idée que tout le monde aurait accordons le. 
D'ailleurs elle regardait toujours son téléphone sans rien faire dessus ce qui est pour le moins inquiétant si on s'intéresse à l'action.
Une personne qui sourit sans aucune raison, mais faut-il vraiment une raison pour sourire, entrain de fixer son téléphone comme si elle admirait sa joli couleur bleu électrique ça pourrait paraître assez étrange en effet, elle rangea son téléphone, mais comme personne n'y faisait vraiment attention elle pouvait bien ce qu'elle voulait, tant qu'elle ne hurlait dans les couloirs.
Elle avait déjà entendu des élèves de classe D crier dans les couloirs pendant les cours, elle se demandait bien ce qu'il pouvait leur passer par la tête, à mettre le souk un peu partout dans l'école, ça doit les amuser peut-être...
C'est déjà plus amusant que les cours mais tout de même... 

Gabrielle avait entendu dire que chacun des professeurs qui était passé dans cette classe avait finit par partir en dépression ou avait démissionné, son corps frissonna un peu à l'évocation de cette rumeur qu'elle avait entendu par les quelques amis qu'elle s'était faites depuis qu'elle était arriver.
Mais elle ne pouvait pas vraiment dire si c'était de braves personnes ou non, elle et les D n'avait surement pas vécu dans le même monde, si elle avait finit en D  peut-être qu'elle y aurait pris goût et aurait considéré les A comme des intellectuel qui ne profite pas de leur vie.
En un sens ils avaient peut-être raison mais elle s'en fichait, ce n'est pas que les études soit vraiment passionnant mais elle adorait augmenter sa culture et apprendre de nouvelles choses chaque jour, et dans les autres classes s'était plus difficile d'en apprendre autant à part peut-être en B où tout le monde travail dur.
Enfin en tout cas dans sa façon de penser Gabrielle tentera tout pour rester dans sa classe et essayer de ne pas redescendre, même si en ce moment elle trouve ça un peu dur.
Pendant qu'elle rêvasser pour passer le temps la brune pianoter avec ses doigts sur le sol attendant on ne sait pas trop quoi d'ailleurs, elle attendait surement le dernier moment pour rentrer chez elle et éviter ses parents, c'est sans doute ça. 

Elle sursauta quand son téléphone se mit à vibrer dans la poche de son veston, on l'appelait?
Elle n'attendait aucun appel pourtant et ses amies l'appelait rarement pendant les heures de cours, elle prit donc le portable rapidement pour le sortir de sa poche.
Un numéro qu'elle ne connaissait pas? Elle ne se rappelait pas du tout l'avoir donner à quelqu'un... Et si c'était un canular téléphonique?
Attend... Si elle se rappelle l'avoir écrit dans le portable de quelqu'un, durant le tournage pour le film qui s'était passé dans le pensionnat mais il avait jamais appelé.
C'était peut-être lui ou pas? De toute façon pour en avoir le coeur net il fallait qu'elle décroche et vite car le portable avait sonner depuis un peu trop de temps.
Elle finit par appuyer sur la petite icône du téléphone vert et porta l'appareil à son oreille.

-Allô? Qui est à l'appareil? Dit-elle sur un ton quelque peu hésitant.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé] Mochi-mochi ici ninja! [Sora Hajime/Gabrielle M. Atsumori] Ven 13 Fév - 11:21
Si quelqu’un qu’il connaissait suffisamment bien passait par là, et venait à lui demander la raison pour laquelle il téléphonait, le jeune acrobate serait bien incapable de lui répondre. Qu’attendait-il de cet appel ? Il n’en avait pas la moindre idée. Une distraction ? Une vengeance ? Un moyen de satisfaire sa curiosité, et de trouver une réponse à la question amusée qui trottait dans sa tête depuis qu’il s’était rendu compte de la disparition de son téléphone après la bataille de nourriture dans le réfectoire du pensionnat pour le tournage ?

Sora n’était pas une personne vraiment rancunière. Et certainement pas pour une farce comme celle-là, qui était plutôt révélatrice d’un humour et d’un certain talent ! Voler quelque chose à un kleptomane ! Le jeune japonais trouvait le concept assez amusant.

« Allô? Qui est à l'appareil ? »

La voix s’échappant du combiné le ramena à la réalité, le tirant de ses pensées tandis qu’il sautait sur la rampe qui séparait le vaste escalier qui reliait les lieux réservés surtout à la vie des étudiants avec les étages, et s’y accroupit, comme si la surface était plane et non pas inclinée.

C’était une voix féminine qui avait prit la parole à l’autre bout du fil, et teintée d’un léger accent dans ses propos. Accent que le troisième année ne parvenait cependant pas à identifier.

Il laissa couler encore quelques secondes, laissant ses iris sombres parcourir les murs qui l’entouraient, formant une sorte de cage. Protectrice et hérissante à la fois.

« Mochi-moch Ninja-sama, répondit-il sur un ton mi-sérieux, mi-amusé, Agent 007 à l’appareil ! »

L’avait-il surprise en l’appelant ainsi ? Il espérait que oui, et un sourire enfantin étira les traits de son visage. Il n’était pas le genre de personne à prendre beaucoup d’initiative pour entrer en contact avec les autres, même avec les gens de sa classe. Mais d’une certaine manière, comment réussir à discuter correctement avec quelqu’un lorsque l’on est à peine capable de rester immobile cinq minutes ?
Son besoin perpétuel d’être en mouvement fatiguait rapidement, il le savait. Et qui aurait voulu être ami avec une personne que l’on ne pouvait presque jamais trouver, pour la simple et bonne raison que personne sauf lui, ou un chat, ne se risquerait sur l’avancer du toit au-dessus du bureau du directeur ?

Il chassa ces pensées en se laissant glisser le long de la rampe, et sauta finalement sur le sol, maintenant toujours le téléphone sur son oreille d’une main, ses iris sombres déjà à la recherche du prochain support qui allait servir à ces acrobaties. Le côté positif de cet établissement était qu’il était très facile de trouver des meubles ou des objets à utiliser comme point d’appui.

Le hall s’ouvrait devant lui, à sa droite le réfectoire dans lequel travaillaient des membres du personnel chargés de la logistique, de la nourriture et de l’entretien, et à sa gauche s’ouvrait un nouveau couloir.
Sora appréciait ces adultes qui travaillaient ici, et qui lui donnaient parfois quelque chose pour un encas à prendre dans l’une de ses cachettes en échange d’un peu d’aide. Il n’allait pas aller les embêter avec ses pitreries.
Il prit à gauche.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé] Mochi-mochi ici ninja! [Sora Hajime/Gabrielle M. Atsumori] Sam 14 Fév - 1:10
Cette attente quand la réponse d'une personne est "souhaité" est toujours la pire.
Tellement de questions pouvait se bousculer dans la tête d'une personne et Gabrielle n'était surement pas de ceux qui ne se pose aucune question, loin de là.
Alors, sans surprise, elle tapait des doigts sur le carrelage, qui représentait pour elle un signe d'attente ou d'un tri dans son crâne, en l'occurrence ici c'était les deux.
Elle ne pouvait pas s'en empêcher, dès qu'elle se mettait à attendre quelque chose elle devait bouger une partie de son corps comme pour évacuer cette attente ou la rendre moins longue.
On pourrait appeler ça une habitude, pas vilaine car elle ne dérangeait personne quand elle faisait ça car cette manie n'enclenche pas ds actions dérangeante envers les autres.
De plus cette dernière n'arrivait que très souvent quand la jeune fille était seule ou quand personne ne voyait alors du coup elle était certaine de ne jamais déranger personne, c'était la dernière de ses intentions de déranger les autres.
Quelques secondes d'attente, et ce à chaque fois, pouvait lui paraître des heures, mais pourquoi? Aucune idée, vraiment aucune idée, elle était peut-être plus impatiente qu'elle ne le pensait puisque même une seconde ou deux pouvait l'embêter.
Elle devrait peut-être faire plus attention à ses propres émotions pour se connaître plus et ainsi résister à certaines piques peut-être et mieux se contrôler.

Enfin tout ceci n'a absolument rien à voir avec ce qu'il se passait en ce moment, même si elle avait eu le temps de penser à tout ça en si peu de temps...
La personne à l'autre bout de l'appareil finit par répondre, enfin finit... C'est pas comme si il avait pris une trentaine d'année à répondre non plus. 
D'ailleurs c'était une voix masculine qui avait répondu et sa réponse avait fait sourire la jeune fille, et un léger soupir amusée s'était échappé de ses lèvres.
Alors c'était bien le jeune homme à qui elle avait SOURNOISEMENT volé son téléphone en plein sur le tournage, il avait mit du temps à appeler.
Bon d'accord elle aurait pu écrire son numéro autre part dans un endroit plus voyant mais après tout si ça avait était trop voyant ça aurait était moins drôle, non?
De tout façon ça importait plus vraiment, c'est bon il avait trouvé son numéro.
Gabrielle se leva alors en vitesse, se prit la lumière du soleil qui avait baissé depuis qu'elle s'était assise, mis un bras devant ses yeux et répondit sur un ton qui se voulait autoritaire mais qui était trahi par son amusement.

-Et bien Agent 007... Vous avez mis du temps à résoudre la fameuse énigme du Ninja, je vous aurez cru plus rapide. Elle venait d'utiliser un ton taquin délibérément. Je n'attendez plus votre appel dites-moi! 

La brune ne put se retenir d'une léger rire à la fin qu'elle essaya pourtant d'étouffer le plus possible même si s'était un peu peine perdue. 
Elle parlait doucement dans le téléphone car il y avait cours à côté d'elle et elle ne voulait surtout pas déranger ceux-ci en parlant fort et puis ça ne regardais à peu près personne ce qu'elle disait au téléphone même si à l'autre bout du fil il y avait un parfait inconnu.
Ayant toujours la lumière dans les yeux elle s'écarta un peu de la fenêtre et se mettre dans un coin d'ombre pour être sur de ne plus avoir ces rayons dans les yeux et repensa à la manière dont elle avait volé le téléphone.
Qui aurait pu croire que de balancer son veston d'uniforme sur une personne et de lui voler un objet sans aucune discrétion puis partir en courant, le tout en ne se faisant pas attraper était réalisable, en tout cas pas pour la jeune fille.
D'ailleurs en parlant de veston, avec ce soleil Gabrielle il commençait à faire chaud alors elle ouvrit son sac, enleva sa veste et la fourra proprement à l'intérieur pour éviter de froisser ses feuilles de cours.
Elle remonta également les manches de sa chemises blanche pour laisser paraître ses avant-bras et soupira d'aise en sentant un léger courant d'air venir en plein sur elle.
Elle ne bougerait surement pas, elle ne voulait pas avoir trop chaud alors la meilleure façon était de rester sur place dans son petit coin d'ombres et d'apprécier les courants d'air qui passait pas la fenêtre entre ouverte.
Puis maintenant qu'elle avait quelque chose à faire, patienter serait peut-être un peu moins long le temps d'une conversation.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé] Mochi-mochi ici ninja! [Sora Hajime/Gabrielle M. Atsumori] Sam 14 Fév - 17:33

Mochi-mochi ici Ninja !
With Gabrielle M. Atsumori.




Contrairement à une pelouse, le linoléum grisâtre qui couvrait la totalités des sols de l’établissement ou presque n’était pas mou, ou absorbant, si bien que les réceptions et les prises d’appuies étaient souvent plus violente que lorsque le jeune japonais s’amusait dans le parc. Mais c’était moins risqué également d’une certaine façon. La surface mat et solide empêchait quelques foulures dues à des réceptions trop rapides. Et en plus elle était régulière, et Sora savait pertinemment qu’il ne risquait pas de mettre maladroitement la main dans un creux ou sur un cailloux, et qu’il risquait tout au plus de se prendre quelqu’un. Un élève, ou dans le pire des cas, un prof.

C’est en se faisait ces réflexions sur les propriétés des sols que l’acrobate continua son chemin dans le couloir, en avançant à grâce à une rondade, suivit d’un salto arrière et d’un flip, toujours le plus naturellement du monde, sans décoller le téléphone portable de son oreille.


En réponse au rire de la jeune femme qui se cachait sous le masque du Ninja, les lèvres de Sora s’étirèrent en un sourire. Amusé qu’elle rentre dans son jeu, à moins que ce ne soit lui qui rentre de le sien. Enfin, peut importait au fond, puisque ce jeu n’était finalement rien d’autre que la suite de celui qui avait commencé un peu au hasard quelques semaines plus tôt, lors du tournages.

Jamais il ne se serait douté que la veste qu’il s’était prit en pleine poire alors qu’il était en train d’essayer de vendre ses fameuses saucisses cocktails- le jeune nippon se demandait même comment l’équipe avait pu avoir une telle idée, le scénariste devait sans doute s’être retrouvé en train de manger ces apéritifs lorsqu’il s’était retrouvé en panne d’inspiration ! Il n’y avait pas d’autre explication ! – et le vol –d’une discrétion sans égale, mais contre laquelle il n’avait rien pu faire, prit dans la mêlée qu’était cette bataille de nourriture- aboutirait à quelque chose. D’ailleurs…  depuis combien de temps avait-il récupéré son téléphone, sans pourtant voir le mémo ?

Il changea son portable de main, et s’ébouriffa les cheveux avec celle qu’il venait de libérer, son sourire n’ayant pas encore complètement disparut.

« Le but était de vous surprendre, Ninja-Sama déclara-t-il, comme si c’était une évidence, tandis qu’il savait très bien, et elle aussi sans doute, que la cause véritable était qu’il n’avait pas trouvé le numéro en question plus tôt. Sinon, comment vous portez-vous ? » demanda-t-il toujours dans le personnage de l’espion 007 qu’il était venu à interpréter.


Dans le couloir désert, le jeune homme s’étira comme un chat, et passa son bras dénudé par la chemise qu’il avait remonté sur son front, avant de passer ses doigts dans son col, comme pour desserrer une cravate imaginaire. La cravate faisait partie de l’uniforme des élèves de Miyusaki, cependant Sora l’avait égaré dès son arrivée. De plus, c’était le genre d’accessoire qu’il ne supportait pas. Outre le fait d’être enfermé, avoir quelque chose autour du cou était l’une des choses que le jeune homme haïssait le plus. Il avait l’impression d’être comme tenu en laisse par une personne imaginaire, ça l’empêchait de respirer correctement, et en plus, ça ne serait strictement à rien.

Ses iris sombres parcoururent rapidement les murs qui l’entouraient, avant qu’il ne se lance à nouveau dans une série d’acrobaties. Il venait de quitter l’aile des C pour revenir dans la sienne. Les graffitis sur les murs, et les classes en désordres illustraient parfaitement l’état d’esprit et le comportement de la grande majorité des habitués des lieux.
Il détourna le regard. Habitué à ces scènes chaotique. Même si il avait simplement l’air d’un garçon étrange et solitaire, dont le passe temps était de faire de l’escalade et des acrobaties un peu partout, il savait qu’aux yeux de la société, il était comme un les autres.
Un fauteur de trouble. Un déchet. Un incapable.
Une personne purement et simplement destructrice.
Et au fond de lui, Sora n’était pas certaine que ce soit faux.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé] Mochi-mochi ici ninja! [Sora Hajime/Gabrielle M. Atsumori] Lun 16 Fév - 12:32
Gabrielle allait finir par connaître ce couloir par coeur pouvant ainsi dire où sont chaque chose.
Elle laissait couler son regard sur chaque détail qui ne semblait pas à sa place dans la continuité du couloir, ça occupait son corps, son esprit lui était occupé sur son téléphone.
Ses yeux passait d'une anomalie à une autres sans arrêt, une mouche sur le rebord de la fenêtre, deux petites fissures sur deux fenêtre mitoyennes, une rayure sur le carrelage qui peuple le couloir, une tâche infime dur le mur, un trou minuscule dans le mur, autant dire que ce sont des détails sur lesquelles personnes ne s'attardent quand ils passent dans ce couloir ou qu'ils parlent avec des personnes en face d'eux.
Passant de l'un à l'autre elle recherchait en même temps d'autres pour avoir plus d'endroit où balader son regard et retenir le chose d'anomalie qu'elle avait repéré.
Pas qu'elle s'ennui, loin de là, elle était au téléphone avec un agent secret ça n'arrivait pas tout les jours! Mais comme elle se le disait son esprit est peut-être occupée avec la personne mais son corps lui ne l'était pas, à moins que l'agent ne se soit téléporté entre temps mais elle y croyait peu, donc il fallait bien qu'elle le distraie.
Quoi de mieux pour ça de faire le jeu des sept erreurs, enfin elle n'était pas sûre du nombre d'erreur qu'elle allait trouver dans ce paysage qui était d'ailleurs un peu ennuyeux, ça aurait été mieux si ça avait était un paysage plus... Non tout compte fait ça aurait était dur de trouver mieux et pourtant avoir une linéarité constante dans le paysage. 

Ses jambes se levait l'une après l'autre faisant ainsi comprendre à la brune qu'il serait peut-être temps d'arrêter le jeu des sept erreurs et de se mette en marche avant d'avoir mal au pied à force de rester stoïque en plein comme une statue en plein milieu du couloir.
Sauf que si elle se mettait à bouger elle allait peut-être avoir chaud à cause de l'exposition de ce couloir à l'endroit où le soleil tapait le plus fort.
Elle ne savait pas vraiment quoi faire et à vraie dire maintenant qu'elle repensait aux choix qui s'offrait à elle, elle trouvait sa vie incroyablement palpitante, en toute ironie.
Elle roula des yeux avant de coincer le portable entre son oreille et son épaule pour pouvoir ouvrir son sac et re-rangeait ce qu'il y avait dedans pour qu'il soit le moins gros possible.
La jeune fille faisait ça tout en marchant dans le couloir, oui sa décision était de marcher, ce qui rendait son sac aussi gros c'était tout ces cours, elle se les trimbalait tout le temps sans en oublier aucun... Comme on lui avait toujours appris.
Quand la voix de l'agent retentit à nouveau dans l'appareil, elle referma son sac rapidement en faisant bien attention à ne pas coincer son veston dans la fermeture de celui-ci et reprit de sa main libre le téléphone, à une vitesse raisonnable mais elle ne faisait plus attention à ce qui se passait devant elle.

-Eh bien Agent 007... Soyez fière de vous, vous m'avez surprise, reprit-elle sur le même ton que tout à l'heure, Oh j- Aïe! 


Sa phrase fut coupée en plein élan car à cause de son inattention Gabrielle venait de percuter un employé, un concierge sans doute, sans s'en rendre compte.
Elle s'inclina face à lui de façon solennel en prenant un ton doux.

-Excusez-moi, s'empressa t-elle de dire après son geste.

L'homme partit en l'avertissant de faire plus attention la prochaine fois. 
Elle soupira une fois qu'il n'était plus dans son champ de vision, c'est pas comme si elle avait fait volontairement barrage à sa route non plus.  
Gabrielle remit le téléphone à son oreille, puisqu'elle l'avait baissé pour s'excuser.

-Heu... Où j'en étais... Ah! Elle se racla la gorge puis reprit. Je disais: Je me porte bien, enfin maintenant j'ai un peu mal à l'épaule mais ça c'est autre chose... et vous agent 007? 


Elle reprit sa marche tranquille dans le couloir.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé] Mochi-mochi ici ninja! [Sora Hajime/Gabrielle M. Atsumori] Lun 16 Fév - 15:53

Mochi-mochi ici Ninja !
With Gabrielle M. Atsumori.




La porte était ouverte, et aucun élève n’était présent. Cela n’étonna pas outre mesure le jeune japonais quand il savait qu’il était dans l’aile sud. Pour la quasi-totalité d’entre eux, venir au lycée n’était qu’une punition de plus de la société pour leur montrer a quel point ils étaient indésirables et inutile. Que leurs lois et leur avis étaient le seul et l’unique référence, et qu’il fallait se plier à elle. Et le meilleur moyen de leur monter était de rendre presque impossible d’obtenir un job si ils n’avaient pas leur diplôme. Diplôme qui nécessitait un certain nombre d’heure de présence dans l’année. Ainsi, la majorité des élèves de D se pointaient au moins une heure aux alentour du midi, histoire de pouvoir finir leur nuit, et ne pas gâcher leur soirée…  les autres séchaient une partie des heures. Et si certains profs compatissant restaient parfois dans les salles dans l’espoir que l’un d’eux, plein de remords ou de bon sentiment se pointe, il revenaient vite à la réalité, et rejoignaient la sécurisante salle des professeurs.


Il pénétra dans la salle, et bondit sans effort sur le bureau couvert de graffitis, qui se trouvait lui même sur une estrade, et sauta d’ici de table en table pour se rapprocher des fenêtres, s’aidant simplement de l’un de ses bras pour rétablir son équilibre lorsque son corps menaçait de tomber trop à l’horizontal. Ainsi, il pu entendre le léger cri du Ninja à l’autre bout du fil.

« Tout va bien ? » demanda-t-il en réponse au son qu’il avait entendu, en penchant imperceptiblement la tête, légèrement inquiet pour cette fille qu’il connaissait depuis quoi ? Deux minutes ?

Il ouvrit la fenêtre, et se glissa dehors, appréciant la morsure du vent, et la caresse douce et chaleureuse du soleil sur ses bras et son visage. Ferma quelques secondes ses paupières sur ses iris sombre pour apprécier le moment, et le graver dans sa mémoire.
Même si n’aimait pas spécialement être ici, il y avait quand même de belles choses…

« Nickel, » répondit il, tandis que ses prunelles s’arrêtait sur une salle vide un peu plus loin. Un sourire éclaira son visage, et il coinça le téléphone entre son oreille et son épaule, et se laissa glisser, gardant juste ses mains accrochées au rebord.

Il se balança rapidement, et se laissa emporter par l’élan sur le bord de fenêtre suivante de l’étage du dessous.  Il se redressa, et marcha sur le rebord le plus naturellement du monde, avant d’escalader à nouveau la façade pour rejoindre la fameuse classe.

« Et sinon, de nouveau projet spécial ninja, ou rien de très spécial par les temps qui courent ? » demanda-t-il en s’accroupissant devant la vitre, et en glissant un fil de fer dans le recto de la serrure de façon à ouvrir la fenêtre.

Il n’eu besoin que d’une poignée de seconde, et un déclic signalant sa réussite retentit, et le panneau s’ouvrit. Sora se coula à l’intérieur, et se retourna pour contempler la cour devant lui, et inspira profondément l’air frais de l’extérieur, hésitant à la  refermer. A ses yeux, l’établissement tout entier méritait d’être aéré…

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé] Mochi-mochi ici ninja! [Sora Hajime/Gabrielle M. Atsumori] Mar 17 Fév - 19:29
Ses pas résonnaient dans le couloir entièrement vide de toute activité, cela procuré une sensation assez bizarre de se retrouver seule dans un endroit si grand et qui, en temps normal, se voit bondé d'élèves, de professeurs ou de visiteurs.
Ce n'était pas une sensation déplaisante, c'était même plutôt assez... Grisant? Peut-être ce sentiment était amoindri mais c'était la même sensation, elle ne pouvait pas dire qu'elle n'aimait pas ça car son sourire bien qu'un peu crispé, à cause de la sensation à l'intérieur de son ventre, vous savez quand cela le contracte, elle adorait cette crispation.
Être seule dans un grand espace lui provoquait très souvent cette sensation mais ça ne lui arrivait pas beaucoup de se balader ainsi dans un endroit quasi-désert.
Cependant elle voulait s'asseoir quelque part car à force de marcher sans arrêt dans un couloir en stagnant parfois d'un pied à l'autre ça épuisait, pas très endurante en effet, et elle voulait bien évidemment se trouver une place assise où elle pourrait cette conversation téléphonique calmement et sans pression, comme on dit.

-Oui oui ça va. Répondit-elle à l'agent alors qu'elle avait entendu sa question à travers l'apparei.

Le hic? Et bien disons que cette marche avait duré un peu plus longtemps qu'elle le croyait et la voilà passé de l'aile Nord, l'aile de sa section, à l'aile Sud celle de la section D.
Un changement drastique venait d'être opéré dans l'environnement dans lequel elle évoluait, pourtant elle ne s'en était pas rendu compte mais elle avait de la chance, à cette heure-ci il n'y avait aucun D, l'après-midi était trop avancé et ils profitaient surement tous de leur début de soirée donc elle n'avait pas beaucoup à s'en faire.
Maintenant trouver un endroit ou s'asseoir allait être plus dur, les salles de classe était inutilisable dans les ailes des sections auxquels on appartenait pas.
En tout cas elle ne savait pas si elle avait le droit mais en tout cas elle ne tenterait pas.

Elle écoutait la réponse du jeune homme au bout du fil tout en observant attentivement le couloir et écoutant le peu de bruit qu'elle entendait.
Gabrielle était sûre d'avoir entendu la réponse qu'elle venait d'avoir non seulement dans le téléphone mais aussi dans l'une des salles proche d'elle. 
Si ce n'est pas de la chance, comment appeler ça alors? 
Elle se tut complètement et ne bougeais plus du tout, mais elle faisait encore un peu de bruit à cause de sa respiration et la discrétion ça ne s'acquiert pas comme ça.
La brune restait dans le silence, autant qu'elle le pouvait en tout cas, parce qu'elle entendait quand même des personnes s'agiter même si c'était moindre que la période de midi où ils semblait tous se donner rendez-vous, et attendait qu'il parle à nouveau.
Cependant elle voulu savoir au plus vite s'il se trouvait là où non, elle ouvrit donc la bouche pour parler, lui poser une question ou quelque chose du genre mais elle n'en eut pas besoin car l'agent alla plus vite qu'elle et lui demanda de manière loufoque mais drôle ce qu'elle faisait, elle ne pu réprimer un petit sourire.
Elle avait entendu une voix dans la salle devant elle.
Gabrielle s'avança alors vers cette salle, sûre de trouver l'agent et fière de l'avoir démasqué, elle tenait toujours le portable et entreprit de lui répondre.

-Je suis en mission de repérage actuellement la routine quoi... Et Je crois d'ailleurs que...


Tout en répondant à l'agent secret Gabrielle se saisit de la poignet de la porte et la fit coulisser pour l'ouvrir, un large sourire s'étira lorsqu'elle aperçu un personne... perché sur la fenêtre? Un téléphone à la main. 
Elle rabattit le clapet sur son téléphone pour couper l'appel.

-Je viens de réussir ma mission! 


Elle lui sourit gaiement comme pour montrer sa joie de l'avoir trouvé.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé] Mochi-mochi ici ninja! [Sora Hajime/Gabrielle M. Atsumori] Mer 18 Fév - 10:11

Mochi-mochi ici Ninja !
With Gabrielle M. Atsumori.




Sora était immobile. Hésitant entre les deux choix qui s’offraient à lui. Ce n’était pas un choix important, mais pourtant il lui fallait prendre une décision.
Il réfléchissait. Sa main gauche maintenant toujours le téléphone contre son oreille, tandis que les doigts de sa main droite entouraient la poignée de la fenêtre. Ouverte ou fermée ? La réponse à cette question était aussi importante qu’un grain de poussière derrière une armoire dans un immeuble délabré. Et pourtant, le jeune acrobate ne parvenait pas à choisir.

Finalement, prenant seulement appui sur la fameuse poignée, il bondit sur le rebord de la fenêtre, et laissa pendre ses pieds dans le vide, contemplant la ville depuis son perchoir. Il n’aurait pas du sortir. Maintenant, il n’avait plus aucune envie de parcourir les couloirs du pensionnat, ni sur les pieds, ni sur les mains.

Le japonais ferma légèrement les yeux, appréciant la caresse du vent qui remontait de la mer, et qui venait souffler contre son visage son haleine iodée. Il connaissait le paysage qu’offraient les fenêtres de cette façade si bien qu’il aurait pu le décrire les yeux fermés. Un ensemble de building de verre, perpétuellement allumé, comme si eux non plus ne connaissaient jamais la paix du sommeil, ou du moins du repos. Entre eux, serpentant comme des rivières entre des collines, des vastes boulevards où piétons et automobiles circulaient en un flux continu et ininterrompu.

Le troisième année rouvrit les yeux, et constata avec inintérêt que les rues étaient moins encombrées que d’ordinaire. Il haussa légèrement les épaules, et se pencha pour apercevoir la gigantesque pendule qui ornait le sommet du bâtiment principale, et esquissa un sourire entendu. L’heure de la fin du travail n’avait pas encore sonné, et seuls quelques passants indolents et livreurs parcouraient la mégapole nippone.


Pour la énième fois, la voix de la jeune fille le tira de ses pensées. Il sourit à sa réponse, trouvant cependant que sa voix sonnait étrangement. Était-elle dans un lieu où le réseau passait mal ? Non, ce n’était pas ça… Sora mit le doigts sur ce qui l’avait  dérangé. Il avait l’impression d’avoir entendu deux fois la réponse du Ninja. Un lieu où il y avait de l’écho ? Le jeune homme parcourut mentalement le pensionnat, essayant de déterminer pourquoi il entendait la voix de l’occidentale-ce qu’il avait plus ou moins réussi à déterminé grâce à son accent, mais il n’aurait pas sut dire si c’était un accent plutôt européen ou américain- en double.

Il allait en conclure que c’était sans doute un problème simplement au niveau de son appareil, quand la voix bien vivante de la jeune fille résonna dans la pièce. Surprit, il se retourna, son visage anguleux marqué par l’étonnement et l’incrédulité avant de se fendre d’un large sourire.

« Ninja-sama ! s’exclama-t-il en se levant du rebord de la fenêtre après avoir regroupé ses jambes sous lui pour se retourner, et s’accroupir de nouveau. Toujours aussi compétente à ce que je vois. » Déclara-t-il finalement, un sourire dans la voix.


De ses yeux sombres, il détailla la jeune femme qui lui faisait face. Comme il l’avait deviné, c’était bel et bien une occidentale, et elle lui disait vaguement quelque chose... Enfin, si elle lui avait volé son téléphone, c’était qu’elle était présente sur ce tournage qui avait fait date dans bien des mémoires… c’était sans doute là qu’il l’avait vu. En tous cas, elle n’était pas dans sa classe, il en était certain ? Il lui donnait environ son âge, et la forme de son visage, d’un ovale légèrement allongé et encadré d’une crinière brune ébouriffée comme si elle sortait effectivement d’une mission éprouvante ne faisaient que faire ressortir l’éclat gris/vert de ses yeux.
Elle était jolie, et Sora se demanda avec amusement si cela servait ses intérêts de ninja.

Il lui fit signe de s’approcher, et lui tendis la main pour l’aider à monter sur la fenêtre. Territoire neutre entre le ninja et l’espion.

« Hajime Sora. » Se présenta-t-il en souriant.


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé] Mochi-mochi ici ninja! [Sora Hajime/Gabrielle M. Atsumori] Dim 1 Mar - 0:42
Gabrielle n'avait aucune idée dans qu'elles salles elle se trouvait ni dans quelle ailes et de ce fait même si elle avait trouvé son interlocuteur elle était un peu perdu et tournait légèrement la tête de droite à gauche, car elle était encore à la porte, mais elle ne reconnaissait pas vraiment le couloir.
Enfin qu'importe elle retrouvera bien le chemin plus tard puis au moins ça servirait d'excuse si elle arrive trop en retard ce soir "Je me suis perdue dans le pensionnat"... Peut-être pas en fait, ils prendraient surement ça pour une fausse excuse.
Même si de toute façon elle se dit toujours "je veux rentrer en retard" elle finit toujours par revenir à l'heure, c'était comme un réflexe encré au plus profond de son quotidien.
A parler comme ça on dirait que c'est complètement horrible chez elle mais en fait n'importe qui pourrait supporter et elle même le fait très bien elle a vraiment pas à se plaindre.
Mais comme tous le monde des fois ça l'énerve le quotidien.
Des fois elle aimerait juste partir un jour ou une semaine hors de chez elle, des cahiers, des révisions et de ses parents et faire une peu ce qu'elle veut mais à chaque à la dernière seconde elle renonce parce qu'elle sait que de toute façon elle ne pourra pas le faire alors autant ne pas se faire de faux espoirs. 
Elle haussa brièvement les épaules, là n'était pas le problème.

Son regard était toujours posé sur l'agent qu'elle venait de retrouver et son sourire restait en place,on pouvait qu'elle était fière d'avoir remarqué l’écho même si à vrai dire n'importe qui aurait pu le faire mais c'était toujours un plus. 
Elle rentra un peu dans la salle et ferma la porte coulissante derrière elle, elle était quand même étonné de voir le jeune homme perchait sur la fenêtre il aimait bien voir au bout de combien de temps il allait pouvoir tenir sur le rebord sans avoir mal aux jambes? Quel qu’il soit entrain de faire elle n'avait pas l'habitude de voir ça.
Il avait le visage tourné vers elle avec une expression surprise sur le visage, ne s'attendait-il vraiment pas à la voir débarquer? A croire que non.
Du coup ça renforçais un peu le fierté de la jeune fille, comme si elle n'en avait pas assez.
Pendant ce cours laps de temps, elle prit un moment pour enfin voir à quoi ressemblait la personne avec qui elle parlait pendant tout ce temps.
Yeux noir leur donnant un côté sombre, des cheveux châtain/brun venait entourer son visage descendant en dégradé de ses joues à sa nuque et un visage qui ne lui semblait pas vraiment venir d'Europe ou d'Amérique. Il était japonais. 
Elle le trouvait mignon et c'était sans doute la première fois de toute les histoires des agents secrets qu'elle en voyait un mignon, elle ne savait alors pas vraiment si c'était un avantage pour se fondre dans la foule ou non.
Son sourire s’agrandit à la pensée de l'imaginer entrain de filer quelqu'un en costume cravate et des lunettes de soleil bien plantée sur le nez.
Il prit la parole peu après son intervention en classe ce qui ramena la jeune fille à ses esprits.

-Ninja-sama ! Il s'accroupit vers elle. Toujours aussi compétente à ce que je vois.


Gabrielle posa une main sur sa hanche et un léger rire s'échappa de sa gorge.
C'était bien la première fois qu'on la félicitait pour ce genre de chose, c'était un peu dépaysant au moins, casser l'habitude c'est bien parfois.

-C'est trop flatteur, je crois que tu es plus souple que moi! Dit-elle en baladant son regard de bas en haut.

Il souriait et semblait détailler la brune, ça ne la dérangeait pas elle venait de faire la même il y a quelques instants.
Ca lui faisait d'ailleurs assez bizarre de se retrouver en face d'une personne comme ça alors qu'il avait commencé à se parler il y a peine une trentaine de minutes.
Pourtant elle avait l'impression de le connaître depuis bien plus longtemps que ça, même si cela devait être juste les souvenirs du tournage qui lui jouait des tours cette impression était plutôt drôle à constater sur le coup.
La jeune fille s'avançait doucement dans la salle qui lui était inconnu et tout en gardant un oeil sur l'agent, au cas ou il voudrait disparaître, elle scrutait le salle de classe pour repérer un peu l'endroit pour se souvenir à quoi elle ressemblait au cas où elle se perde à nouveau.
Le japonais lui fit signe de venir et lui tendit la main pour la faire monter sur le rebord de la fenêtre comme pour installer une neutralité entre le ninja et l'agent.
Elle se saisit alors de sa main avec un peu d'hésitation, c'est pas tout les jours qu'on va s'asseoir sur le rebord d'une fenêtre, et vint s'installer à ses côtés.
Être assise sur le rebord de la fenêtre lui rappelait bizarrement le moment où elle était sortit par la fenêtre lors du tournage. 
Elle avait quelques choses avec les fenêtres en ce moment.
L'agent se présenta finalement sous le nom de Sora Hajime, son identité ainsi dévoilé elle ne pouvait pas garder la sienne pour elle, trop d'irrespect envers l'agent qui a bien voulu lui révéler.


-Enchantée Hajime, je m'appelle Martin Atsumori Gabrielle, commença t-elle, c'est bizarre, j'ai l'impression de t'avoir déjà vu autre part, ça doit être à cause du tournage. Ajouta-t-elle par la suite.

Elle voulait débuter la nouvelle conversation comme elle le pouvait.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé] Mochi-mochi ici ninja! [Sora Hajime/Gabrielle M. Atsumori] Dim 22 Mar - 16:03

Mochi-mochi ici Ninja !
With Gabrielle M. Atsumori.




Bien qu’il sache pertinemment que l’insistance de son regard sombre pouvait être perçu comme impoli, le jeune japonais ne parvenait pas à détacher ses prunelles de la silhouette de la jeune femme.  Il avait certes deviné qu’elle était occidentale, mais il ne l’avait pas imaginée comme ça. Comme l’avait-il imaginée ? Il n’aurait su le dire. La seule chose qu’il savait, c’était que ce n’était pas comme ça. Mais finalement, ce n’était pas plus mal. Elle était très bien comme ça.

L’acrobate se décala légèrement afin que la jeune femme puisse s’asseoir à son aise. Il était heureux qu’elle ait accepté sa main, nombreux auraient été ceux qui l’auraient contemplé avec dégout. Bien qu’il n’ait pas un physique trop « rebelle » comme certain, avec des piercings ou une teinture, il savait qu’il émanait de lui cette aura étrange des personnes qui n’ont pas vraiment leur place, ni ici, ni ailleurs. Et puis, bien que ce soit un besoin irréaliste et irréfléchi, qui le faisait agir sans même qu’il n’ai a réfléchir, il savait pertinemment que grimper sur des façades, ou simplement être assit sur le rebord d’une fenêtre ainsi, à plus de cinq mètres au dessus du vide, ne faisait pas partis des occupations courante des personnes dites normales.

Il contempla ses mains, et se rendit compte qu’elles étaient sales. Malgré les chaussons que tous étaient obligés de porter dans l’enceinte de l’établissement, la poussière et le temps faisaient son ouvrage, et le personnel de ménage ne lavait le sol qu’après le départ des externes le soir. En un mot, marcher sur les mains sur ce linoléum n’avait pas été l’idée du siècle, enfin, ce n’était pas une nouvelle exceptionnel que  Sora faisait rarement preuve de bon sens dans ce genre de chose.


Il lança un regard désolé au ninja assit à côté de lui, tandis qu’il essuyait la paume de sa main sur son pantalon. Si il avait été un élève modèle, et si il avait toujours eu un mouchoir sur lui en plus de sa cravate, il le lui aurait proposé sans hésitation. Mais cravate et mouchoir avait disparut à l’instant même où ils avaient été en sa possession.

La voix de la jeune femme le ramena finalement à la réalité, et il se pencha légèrement en avant au dessus du vide pour l’observer à nouveau. L’avoir déjà vu quelque part correspondait avec l’idée du tournage, mais ce n’était pas exactement le sentiment qu’il ressentait.

Sora était… à l’aise. Il parlait avec cette personne depuis une demi heure, et l’avait en face de lui depuis une poigné de minute, et pourtant, assise à côté de lui comme ils l’étaient ne lui semblait pas étrange, comme si ce n’était pas la première fois qu’ils contemplaient la ville ensemble ainsi.

« Sans doute.  » Répondit-il finalement en reprenant sa position initiale, et en remontant ses jambes contre son torse.

Il contempla quelques instants le paysage qui s’offrait à lui avant de se tourner vers Gabrielle, un léger sourire aux lèvres.

« Alors, la vue te plait ? »



Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé] Mochi-mochi ici ninja! [Sora Hajime/Gabrielle M. Atsumori] Dim 29 Mar - 23:18
Les jambes de la jeune fille se balançaient dans le vide comme une enfant le ferait, mais avec une chaise. Pour presque n'importe qui dans ce pensionnat s'asseoir sur le rebord d'une fenêtre et admirer la vue. Il y avait sans doute moult manières d'admirer le paysage qui s'étendait au delà des murs de Miyusaki, à commencer par la plus logique, le toit, mais rester percher sur une fenêtre était encore une chose à laquelle Gabrielle n'avait pas penser sur le coup. Sincèrement. 
Même si presque tout le monde admire la vue autrement, la plupart aurait déjà pensé une fois à la faire suspendue par la fenêtre mais peu l'aurais fait, cependant la brune n'y avait même pas pensée, n'était-elle pas assez imaginative? Ce pourrait bien être ça, souvent elle n'avait pas une grand imagination et elle aurait rêvé en avoir une plus fournit, c'était sans doute un d ces seuls regrets, son manque d'imagination.
Cela se ressentait d'ailleurs lorsqu'elle regardait quelque chose qui pourrait en inspirer plus d'un, elle, elle restait simplement à admirer sans que rien ne lui passe vraiment par l'esprit.
Cependant il lui arrivait parfois d'imaginer certaine scène se passer pendant qu'elle admirer ces choses, et c qu'il se passait en ce moment, plusieurs scènes se visualiser dans sa tête, ce qu'elle aimait créer mais elle s'était résigné à créer des choses indépendamment car sans les idées de quelqu'un elle n'y arrivait.
On pouvait dire qu'elle avait les capacités mais pas l'imagination pour les réaliser.

Ce paysage la faisait légèrement sourire, c'était plaisant d'avoir ses jambes suspendu dans le vide, c'était une nouvelle sensation. Elle sentait le vent caresser doucement son visage, c'était agréable, elle ferma les yeux quelques secondes pour apprécier grandement ce moment. Elle était ailleurs, elle s'était perdue dans les méandres du silence, le vent l'avant emporté avec lui, c'était comme ci elle était encore présente sans vraiment l'être en même temps, une sensation que n'importe qui ressentirait dans ce genre de moment. Oui, elle était n'importe qui et elle aimait ça.
Cependant la réalité la rappelait à grand pas et l'agitation du jeune homme à côté d'elle la réveilla de sa torpeur, elle tourna la tête pour le voir se frotter les mains sur son pantalon et lui lancer un regard désolée. Elle n'avait pas compris, elle se mit alors à regarder ses propres mains, un peu de poussière noirâtre s'y était déposée. Elle sourit légèrement de nouveau, sa main se fourra dans la poche de sa veste et elle en ressortit un mouchoir.
D'abord, elle s'essuya les mains puis le tendit gentiment, peut-être un poil timidement, à Sora qui était à ses côtés. 

-Tiens, je te le prête. Tu ne sembles pas en avoir un. Ajouta t-elle gentiment avec son sourire habituel.

Son regard restait quelques temps sur le jeune homme à ses côtés, elle trouvait sa présence reposante et elle qui avait besoin d'un événement pour se changer les idées elle était on ne peux plus heureuse qu'il ait appelé pile à ce moment là, on pourrait effectivement le qualifier de sauveur, in extremis. Peut-être s'était il passé une trentaine de minutes depuis qu'ils avaient commencé à parler et pourtant c'était comme si elle se trouvait avec quelqu'un qu'elle avait toujours connu et qu'elle appréciait grandement.
En temps général dans ces instants elle aurait était plus gênée qu'autre chose pas ce silence mais bizarrement la présence du jeune homme faisait disparaître cette gêne.
C'était presque un soulagement ce temps de repos, peut-être le calme avant la tempête? A vraie dire maintenant qu'elle était là elle ne voulait pas rentrer chez elle, surtout pour voir son beau-père, et restait ici lui en compagnie de Sora était beaucoup plus plaisant qu'elle n'y pensait. Bien sûr que maintenant elle ne voudrait pas partir.
Elle détourna son regard après quelques secondes pour se recentrait sur la vue qu'il lui avait offerte alors que ce dernier ramenait ses jambes contre son torse. Le silence revint, mais seulement pour une ou deux minutes car le jeune homme reprit la parole après ce court temps. Sa voix avait résonné dans la tête de la jeune femme et elle sentait son regard sur elle.

-Qui n'apprécierais pas la vue? C'est rare de voir le pensionnat et les rues de la ville par la fenêtre! Dit-elle en souriant joyeusement.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé] Mochi-mochi ici ninja! [Sora Hajime/Gabrielle M. Atsumori] Jeu 2 Avr - 17:04

Mochi-mochi ici Ninja !
With Gabrielle M. Atsumori.




Si Sora préférait admirer la capitale nippone dont les tours de béton et d’acier s’élevaient vers le ciel, sans peur et sans limites, forçant l’admiration dans le cœur du jeune homme pour ces silhouette fines à cette distance qui fendaient les cieux, et paraissaient ainsi presque belles dans leur robe d’un gris pollué, de la fenêtre, c’était parce que la vue était bien plus vaste. Combien de fois avait il eu, alors que ses deux iris sombres s’amusaient à suivre le vol d’un oiseau, rencontré la limite du carreau d’une fenêtre ? Combien de fois avait il eu l’immensité de la vue que ses yeux pouvaient englobés, limitée par des murs ? Moins que la plupart des personnes sans le moindre doute, mais c’était déjà trop à son goût.
La vie qu’il menait ressemblait déjà suffisamment à celle d’un animal de zoo, et il n’avait aucune envie de se priver d’une liberté que seul son courage et la force de ses muscle lui autorisait.

De toute façon, que risquait-il ? Pas grand-chose à ses yeux, tout ce qui pouvait lui arriver si quelqu’un le surprenait un jour en train de grimper le long de la façade de l’école, ou d’un autre bâtiment tandis qu’il était encore étudiant, c’était de ne pas obtenir son diplôme dans quelques semaines si il réussissait l’examen, et de se faire renvoyer.
Mais et alors ? Si très peu de personne employait des personnes n’ayant pas obtenu leur diplôme à la fin du lycée si ils n’étaient pas allée dans des filières spécialisé, ou eu une formation spécial, le jeune acrobate ne se faisait guère d’illusion. Même avec son diplôme, le nombre de personne cherchant à l’employer lorsqu’il quitterait le pensionnat serait quand même extrêmement réduit. La classe où il était, et où il resterait probablement était écrit en petites lettres sur un papier qui le suivrait toute sa vie. Petites lettre, rien de plus, mais qui aux yeux d’un hypothétique recruteur aurait aussi bien pu être écrite en capitales à l’encre rouge et souligné plusieurs fois.
Il ne rentrait pas dans le moule. Il faisait parmi des personnes violente, stupide et ingérable. Des déchets. Ses parents l’avaient bien comprit, et ils n’étaient pas les seuls…


Le geste de sa voisine le ramena à la réalité, et il contempla quelques secondes sans comprendre le morceaux de tissu claire dans la main toute aussi claire de Gabrielle, ses prunelles noires faisant le va et vient entre le mouchoir, le sourire, et ses yeux d’un vert très clair. Il hésita, et s’essuya encore une fois les mains sur son pantalon, avant de se saisir du carré de coton. Il contempla encore quelques secondes le mouchoir avant finalement essuyer consciencieusement ses doigts avec, se débarrassant plus des mauvaises pensés qui l’avaient envahit un peu plus tôt, que de la poussière qui maculait désormais son pantalon.

Il se tourna à nouveau vers elle, n’osant rendre immédiatement  l’objet à sa propriétaire.

« Veux-tu que je le donne à la laverie avant de te le rendre ? » demanda-t-il en contemplant les traces noirâtre qu’il y avait fait sur le tissus blanc.


Il se replongea encore quelques secondes dans cette observation silencieuse de la ville qu’ils partageaient, se demandant comment la cité pouvait elle paraitre si lointaine alors qu’elle était si proche. Comme si les murs du portail du pensionnat Miyusaki étaient ne pas faites d’un mélange de fer et d’aluminium bon marché, mais d’un autre matériau qui les coupaient du monde, comme les barreau d’une cage coupait les oiseaux du ciel qui était leur.

Lorsque la ninja répondit, il faillit laisser échapper que l’on pouvait avoir des vues encore plus exceptionnelles du haut du toit, avant de se retenir in extremis… Les parties du toit qu’il allait évoquer n’étaient… pas censé être accessible.
Essayant de cacher sa gêne, il sourit rapidement avant de se tourner ne nouveau vers Tokyo.

« C’est vrai… » laissa-t-il finalement échapper, sans pour autant réussir à donner un caractère exceptionnel à la remarque.


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé] Mochi-mochi ici ninja! [Sora Hajime/Gabrielle M. Atsumori] Dim 5 Avr - 14:57
Admirer la vue d'une quelconque chose est toujours le bienvenue, que ce soit une plaine campagnarde, des HLM en plein centre ville ou même un simple objet on prend toujours le temps pour admirer ce qui nous entoure. Les yeux vert de la brune se baladait sur la ville en s'arrêtant sur le moindre détail qui captait son attention, un enfant qui crie, un adulte qui trébuche, deux voitures qui se heurtent ou même des personnes qui se baladent tranquillement dans un parc non loin d'ici. Se tenir au dessus de tout le monde comme ça faisait se sentir Gabrielle plus paisible que d'habitude, au moins ici il n'y avait pas de personne plus haute qu'elle, mis à part l'espion à côté d'elle, et de ce fait elle se sentait beaucoup plus apaisée. Au moins ici on ne viendra pas lui dire ce qu'elle doit faire. Elle avait un léger sourire cette fois sur le visage, il n'était certainement pas radieux mais il laissait transparaître l'apaisement de la jeune fille sur le moment et cela montrait aussi son absence de la réalité car elle ne laissait apparaître ce sourire que lorsqu'elle était dans un endroit calme où elle n'avait pas besoin de réfléchir. Que ce soit au pensionnat ou chez elle, elle n'avait pas beaucoup de moment de calme, sans travailler bien sûr, et donc quand elle en saisissait un elle en profitait au maximum.
Le vent avait quelque peu décoiffé ses cheveux, même si ces derniers n'était jamais vraiment coiffé mais bon. Sa main droite vint replacé les cheveux qui était tombé devant son visage et sa main gauche ceux de derrière qui partait un peu dans tout les sens, et ainsi fait il n'y avait pas à dire c'était plus agréable de se prendre une brise sans les cheveux qui gène de partout, franchement. 
Enfin c'était un problème mineure mais se sentir bien quand on veut être paisible c'est une chose primordial, cela va de sois, non?

Les jambes de la jeune fille qui se balançaient jusqu'à présent dans le vide vinrent se croiser pour offrir une position plus confortable à la jeune fille, car le rebord de la fenêtre est comme un tout autre endroit ou l'on s'assoit, au bout d'un moment la position initiale devient quelque peu inconfortable donc le premier réflexe de la brune était de changer de position ce n'était pas plus compliqué que cela mais la position avec les jambes croisées n'était pas tellement plus confortable que ça mais au moins c'était toujours mieux que rien. Le problème maintenant c'est qu'elle avait rompu son instant paisible et il serait difficile d'y retourner maintenant, à moins qu'elle ne fasse complètement le vide dans tous ce qui l'entourait et il se pourrait bien que dans la manœuvre elle ne remarque même plus la présence de son voisin et se mettrait à l'ignorer. Ca c'était la dernière de ses intentions, ignorer quelqu'un qui n'a rien fait de mal, alors elle perdit l'espoir de revenir à cette certaine sérénité et continua sa contemplation en silence puis elle se tourna vers son voisin lorsque celui-ci lui adressa de nouveau la parole à propos du mouchoir qu'elle lui avait précédemment prêté et lui sourit gentiment de nouveau. 

-Oh non non, ça ira, je le lave à la main d'habitude la laverie ne fera que l'abîmée, elle reprit doucement son mouchoir, mais en tout cas c'est très gentil d'avoir proposé. S'enquit-elle se voulant... rassurante?

Elle contempla son mouchoir quelques secondes avant de le remettre dans la poche de sa veste d'uniforme. Cependant elle ne retourna pas à sa contemplation, elle tourna la tête en arrière pour regarder la salle de classe, qui était vide, elle haussa un sourcil puis regarda la montre à son poignet. Elle avait encore un peu de temps avant de devoir quitter le pensionnat et de retourner chez elle. Elle allait traîner autant qu'elle le pouvait, pourtant même si l'espion lui semblait partit loin dans ses pensées, elle pouvait l'en déduire à cause de sa réponse évasive un peu plus tôt, elle commençait à faire passer ses jambes de l'autre côté du cadran de la fenêtre, non sans mal on ne va se le mentir, et s'assit à l'opposé de la direction de Sora.
C'est un peu maladroitement qu'elle se laissa retomber sur le carrelage de la salle, après être sûr d'être retombée sur ses deux jambes et pouvoir tenir en équilibre, il n'y avait pas à dire pour un ninja elle n'était pas très adroite, elle leva les bras au ciel et s'étira un peu. C'était assez bizarre, elle n'était pourtant restée assise que très peu de temps mais elle était complètement engourdie, c'était à cause du sentiment paisible qui la parcourait un peu avant? Enfin tout ce qu'elle savait c'est qu'elle avait besoin de marcher un peu.
Gabrielle retapa un peu son uniforme avec ses mains et se tourna finalement vers l'espion pour lui adressé la parole, parce que ce qu'elle venait de faire donnait juste l'impression qu'elle allait partir sans dire au revoir. 

-Ca te dis de marcher un peu dans les couloirs ou même se balader ailleurs, tant qu'on bouge ça me va. J'ai les jambes engourdies en dirait! Dit-elle en rigolant doucement. Tu veux bien? 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé] Mochi-mochi ici ninja! [Sora Hajime/Gabrielle M. Atsumori] Lun 6 Avr - 7:36

Mochi-mochi ici Ninja !
With Gabrielle M. Atsumori.




Le mouchoir changea de main, et les iris du jeune acrobate suivirent rapidement des yeux le tissu maculé de poussière noir retourner dans la poche de Gabrielle, une pointe de… de regret ? dans ses yeux sombre.

Cette rencontre avait quelque chose d’irréel. Aussi fou que la rencontre entre un ninja et un espion puisse paraître, ce face à face lui semblait plus impossible encore.
Et pourtant, il avait lieu. Ils étaient assis là, l’un à côté de l’autre, sur le bord d’une fenêtre à environs cinq mètres au dessus du vide.
Elle aurait pu refuser. Regarder son uniforme dont il manquait au moins la veste et la cravate, afficher une moue dégouter, et partir, en bloquant son numéro. Mais elle s’était approchée, et mieux que cela, elle avait accepté sa main, et s’était assise à côte de lui.

C’était étrange d’avoir une fille étrangère assise à côté de lui, pas qu’il n’avait pas l’habitude des filles, bien que les classes de D soient principalement masculines, Tôgashi Hanako et Shimizu Amako en étaient des contre-exemples parfait, et bien qu’il n’en soit pas vraiment proche, et que l’on considérait rarement Shimizu comme une fille à part entière dans cette classe, puisqu’elle faisait tout comme un gars, il n’était pas gêné en leur présence.

Mais il n’avait cependant jamais eu l’occasion de parler à beaucoup d’occidentaux. Il en croisait certes régulièrement dans les boulevards de Tokyo, flots de touristes, plus qu’habitant, et les rares qui s’implantait au pays du soleil levant, lorsqu’ils atterrissaient, intégraient rarement les dernières classes du Pensionnat.


Ainsi, plus que deux êtres, c’était deux mondes qui se rencontraient par ce face à face, mais cependant, mis à part une légère honte, Sora n’était pas spécialement gêné. Il ne se sentait ni en colère, ni humilié, ni honteux, comme lorsqu’il croisait des élèves de A, et qu’il sentait sur lui leurs regard condescends, hautains ou craintif.
Là, ils étaient d’égal à égal. Assis sur le rebord d’une fenêtre, c’était comme une trêve entre ces deux mondes qui rivalisaient depuis longtemps, sans même plus savoir pourquoi.


L’attention de Sora avait quitté le paysage baigné de soleil de Tokyo, qui n’était plus qu’un arrière plan pour ses pensées tourbillonnantes.  C’était sans doute cela le plus surprenant, malgré le fait qu’il soit arrivé à Tokyo il y a plusieurs années de cela, il ne se lassait toujours pas de la vue, et l’appréciait avec plaisir lorsque ses pensées ne prenaient pas le relaient. Et pour cause, malgré ses buildings, ses immeubles et autres bâtiments profondément enfoncés dans la terre, cette ville n’était jamais identique, pas même deux secondes de suite. Et le jeune homme trouvait ça formidable.

Mais cette fois, ce ne fut pas un changement dans le paysage urbain qui s’offrait à eux qui le tira de sa réflexion, mais sa voisine qui se mettait en mouvement. Ses prunelles charbon suivirent sa silhouette tandis qu’elle se tournait vers la salle de classe, cherchant à deviner si elle avait voulu s’enfuir discrètement. Si c’était le cas, c’était raté. Le son de ses chaussures sur le linoléum de la salle de classe, et ne serait-ce que son mouvement l’avait trahit.

Un sourire étira cependant ses lèvres lorsqu’elle prit la parole, et, ramassant ses jambes sous lui, il sauta à côté, passant en moins d’une seconde, de l’immobilité au mouvement. Un léger rire aux lèvres.

« Alors Ninja-Sama, vous manquez d’entrainement ? » Plaisanta-t-il en ébouriffant rapidement les cheveux de la jeune fille, avançant prudemment de quelques pas, craignant une vengeance…



Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé] Mochi-mochi ici ninja! [Sora Hajime/Gabrielle M. Atsumori] Mer 8 Avr - 19:57
Les jambes de la jeune fille rencontrait de nouveau le sol, c'était une sensation bizarre presque génial. Elle avait été au-dessus du vide pendant un long moment que la sensation d'avoir quelque chose sous ses pieds était presque devenue inconnu. Comment en si peu de temps passé au dessus du vide pouvait lui avoir fait oublier une sensation qu'elle a toujours vécue jusqu'à présent? Peut-être que d'un côté cette sensation l'avait grisé à tel point qu'elle en avait vraiment oubliée sa réalité, c'était tellement peu souvent qu'elle sortait de son quotidien que n'importe qu'elle sensation hors norme pouvait la rendre presque amnésique de ce qu'elle à vécue avant. C'est une bien étrange façon de réagir à cette rencontre qui dans l'ensemble était plutôt banale mais qui semblait en dehors de la réalité de la brune, en dehors de sa propre vie. 
Dire que c'était une rencontre irréel? Pas autant que ça, en tout cas ce n'était pas comme ça que pensait la jeune occidentale de ce moment. Elle voyait cette rencontre, totalement inattendue, comme une petite échappatoire qu'elle attendait depuis un bon moment déjà. Lorsqu'elle avait réussit à trouver le jeune homme dans la salle de classe, c'était comme si elle s'était retrouvée en face d'un air pur qu'elle enviait énormément par rapport à son air très chargé et lorsqu'il lu avait tendu la main et qu'elle l'avait saisi sans une once d'hésitation c'était comme si elle avait finalement accepté de quitter son air chargé pour un air plus pur.

Gabrielle n'était jamais du genre à se sur-estimer, elle était plutôt du genre à toujours se sous-estimer ce qui, pendant un long moment, lui avait valu un énorme manque de confiance en elle. A chaque fois elle ne voyait que ce que les autres avaient de meilleur et comparait à ce qu'elle avait elle, autant dire qu'à chaque fois elle se rabaissait par rapport aux autres. Jusqu'au jour où une personne extérieur lui avait la réflexion là dessus, en ajoutant qu'elle ne faisait que ça pour qu'on la plaigne.
Ce jour là, après avoir bien enguirlander cette fameuse personne qui parlait sans savoir, elle s'était dit qu'elle devait juste se contenter de ce qu'elle avait et que si elle voulait exceller dans un domaine elle devait travailler dur. 
Ce jour là elle venait de passer à je m'en foutiste bonne à rien et déchet du monde du travail à bosseuse et élève à grandes capacités de compréhension et bonne retenue des connaissances. Une simple réflexion de la part d'une personne l'avait permit de prendre confiance en elle et de travailler comme il se le devait, elle avait prit conscience que dans cette société si on voulait réussir il fallait plaire aux personnes qui la contrôlait. Et c'est ce qu'elle faisait, elle essayait de rentrer dans les critères qui pourrait lui promettre un bon avenir et avoir un travail prometteur.

Cependant il ne faut pas mélanger tout, elle essaye bien évidemment de rentrer dans ces critères là précis mais jamais elle ne laisserait cette société l'influencer sur son éthique moral et spirituel. Elle n'hésiterait pas à prendre la tête à quelqu'un et quitter cette personne si cette personne venait à avoir une attitude des plus méprisable. Pour elle prendre de haut les autres parce qu'ils sont considérés comme des déchets était une attitude méprisable, car pour avoir fait partit de cette "catégorie" de personne pendant un certain moment elle ne pouvait que les comprendre. La brune les considéraient comme des personnes comme elle, intelligente mais pas aux normes de cette société. 
C'est pour cela que lorsqu'elle avait vu Sora pour la première fois, elle n'en avait cure de son uniforme, de la propreté de ses mains ou même de sa classe. Tout ce qu'elle avait vu c'était un garçon, plutôt mignon en plus, perché sur une fenêtre avec un sourire. C'était tout ce qu'elle avait vu de la partie physique et la partie psychologique était la chose qui l'intéressait le plus chez les autres, beau ou moche qu'importait tant que sa personnalité lui plaisait, et qu'elle arrivait à supporter. 
Voilà comment elle voyait les autres. 

L'espion bougea lui aussi, un peu plus souplement que la brune bien évidemment, et tomba également sur le carrelage de la classe. L'espion semblait bien plus adroit que la jeune fille, ce qui n'est pas dur non plus vu la maladresse de la brune, il mériterait bien plus amplement le titre de Ninja qu'elle.
Un ninja se fond dans le décor, passe par tout les chemins possible et se fait discret. Il n'est pas le premier à manquer d'équilibre lorsqu'il saute d'un petit mètre et il n'a pas non plus la discrétion d'un élève braillard. Oui oui, ce titre ne convenait pas très bien à Gabrielle et d'ailleurs le jeune ne se gêna pas pour lui faire remarquer.

"-Alors Ninja-Sama, vous manquez d’entrainement?" Se mit-il à plaisanter en ébouriffant les cheveux de la jeune fille, qui était déjà en désordre de base mais qu'elle avait mit du temps à bien les organiser. 


-Eh! A qui crois-tu toucher les cheveux jeune espion! Tu n'as donc pas peur des représailles? Dit-elle tout d'abord de manière théâtrale avant de reprendre son ton normal. Tu perds rien pour attendre, t'as intérêt à courir vite. Dit-elle en le voyant s'éloigner. 


Elle s'avança plus vite vers lui, elle aller se gêner pour lui rendre l'appareil tiens!
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé] Mochi-mochi ici ninja! [Sora Hajime/Gabrielle M. Atsumori] Jeu 9 Avr - 8:44

Mochi-mochi ici Ninja !
With Gabrielle M. Atsumori.




Le jeune espion bondit souplement au dessus de la table qui se trouvait à côté de lui en prenant simplement appui sur le plateau avec l’une de ses mains, choisissant l’option prudente de mettre un peu de distance entre lui, et le ninja décoiffé autrement nommé Gabrielle, qui semblait assez déterminée à se venger.

Et il se mit à courir.
Naturellement grand, son entrainement des plus particulier lui avait apprit à tirer le plus d’avantage possible de la longueur de ses segments, lui permettant de courir plus vite que bien des personnes, compensant le manque de puissance physique de sa musculature.

En moins de trois pas, il fut à la porte, et l’ouvrit rapidement, prenant néanmoins le temps de se retourner pour tirer malicieusement la langue à la jeune femme, avant de reprendre sa course. Ce ne fut cependant pas moins d’une douzaine de foulée plus tard que Sora prit conscience de quelque chose.


Il courait pour jouer.  
Il ne courrait pas pour échapper aux flics qui le poursuivaient parce qu’il avait été surprit à escalader un bâtiment publique, ni un groupe quelconque qu’il avait offenser il ne savait comment –c’était en effet l’un des grands talent du jeune acrobate, dont il se déferait volontiers. Il se faisait bien trop facilement remarquer pour son propre bien, et les gens avaient toujours tendance à penser qu’il se moquait d’eu ou les provoquaient.-.
En bref, Sora avait l’habitude de se retrouver avec des personnes non désirables collées aux basques.


Mais là, c’était différent. Ces courses poursuites dans les petites ruelles sombres des quartiers peu fréquentables de Tokyo, qui se finissaient généralement sur les toits, ou dans d’autres endroit aussi peu accessible pour la plupart des gens, où il pouvait aiséent disparaître, n’avaient rien en commun avec ce jeu de chat à l’ambiance bon-enfant qu’il partageait avec la jeune fille.

Il ralentit brusquement en plein milieu du couloir, prit d’un brusque fou rire qui lui coup la respiration. Il ne risquait rien. C’était libérateur.

Son regard onyx se tourna vers la fenêtre, derrière laquelle se profilait un grand ciel bleu, annonciateur du printemps à venir. Un sourire mutin remplaça rapidement son rire, lorsqu’il constata qu’il n’avait aucune envie de fuir par cette voie, alors qu’en toute autre occasion, une fenêtre était toujours sa première sortie de secoure.


Constatant qu’il allait se faire rattraper, il reprit sa course, osant même se tourner vers elle pour la narguer de nouveau, avant de reprendre sa course, obliquant dans un nouveau couloir, son rire raisonnant maintenant légèrement dans les couloirs.


C’est cette courte avance qui lui permit de voir venir le danger qui s’avançait vers eux sous les trait d’un vieux surveillant, aussi rigide que les règles d’acier qu’utilisaient dans le temps les professeur pour punir leurs élèves, adeptes des lignes à copier, uniquement lorsqu’elles étaient de trois cents, et que les phrases étaient pleines de compléments, les rendant aussi longue à copier qu’un vol Paris-Tokyo.


Il était encore à environ quine mètres, et ne les avaient pas encore vu, puisqu’il rivait son pernicieux regard sur le sol, à la recherche d’une saleté à reprocher aux élèves ou aux femmes de ménages. Immédiatement, Sora se glissa entre deux rangées de casiers, attrapa le poignet de Gabrielle et l’attira vers lui en plaquant une main sur sa bouche pour prévenir le bruit que causerait un cri de surprise. Il la poussa vers le font de la cachette, et lui libéra le visage après lui avoir rapidement intimé d’un signe de ne pas faire de bruit, et sortit doucement sa tête pour voir où était Hawashi.
Il la rentra aussitôt, et se colla contre les casiers, signifia à sa voisine de faire de même, et retint sa respiration.
Priant pour qu’il passe sans les voir.

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé] Mochi-mochi ici ninja! [Sora Hajime/Gabrielle M. Atsumori] Dim 12 Avr - 1:17
A peine la jeune fille avait penser à se mettre à courir que le jeune espion était déjà à la porte entrain de la narguer en tirant la langue. Elle entama sa course quand ce dernier fût sortit de la classe et courrait maintenant dans le couloir, c'était partit pour le jeu du chat et de la souris et d'ailleurs on pouvait dire que le chat n'était pas aussi endurant et rapide que la souris. Elle qui avait appelée autrefois "lionne" à cause de ses cheveux, elle ne méritait sans doute plus le titre de félin dès à présent mais en tout cas elle était toujours à ses trousses et elle ne s'arrêterait pas tant qu'elle ne lui aurait pas rendu l'appareil.
Elle avait mis TELLEMENT de temps -la bonne excuse- pour remettre ses cheveux en place, elle ne pouvait pas laissé passer ça. La brune aurait sa revanche un point c'est tout, elle l'avait décidé comme ça et ça ne se passerait pas autrement. Cette course poursuite n'était qu'une mince affaire et puis même s'il allait plus vite, elle finirait par le rattraper, elle emprunterait un couloir ou un escalier qui lui servirait de raccourci à coincer ce malfrat qui lui avait démit les cheveux, même si on se le répète il n'avait jamais vraiment était bien arrangés, ou alors vu l'état des cheveux du jeune homme qui était aussi en bataille elle sortirait peut-être une brosse pour coiffer cette broussaille, on ne sait jamais peut-être que ça pourrait devenir une arme redoutable et être mille fois mieux que la vengeance qu'elle avait prévu, ou mille fois moins mieux... Qui sait?

Cette course lui faisait du bien, elle ne faisait plus ce genre de jeu depuis longtemps à cause de l'école mais maintenant qu'elle jouait on pouvait dire que ça lui faisait un bien fou. Pendant sa course, le japonais s'arrêta en plein milieu du couloir et se mit à rire un bon coup, alors il y avait deux possibilités soit il s'amusait et avait envie de rire soit il se disait que pour un ninja la jeune fille courrait aussi vite qu'une biche avec deux pattes en moins et aveugle. Au choix. Une fois son instant finit il se tourna vers la jeune fille pour la narguer encore un peu, elle allait avoir sa peau elle le jurait! 
Pendant la course poursuite la jeune fille tournait souvent la tête de droite à gauche pour pouvoir trouver quelque chose qui pourrait l'aider à coincer l'espion bien narguant, ses yeux se baladait partout et analysait tout ce qui pourrait lui servir à le faire ralentir. Une serpillière, une chaussure... Tout. 
Cependant pour de tout de même éviter de se prendre un quelconque obstacle la brune releva les yeux et tout avait changé, ce n'était plus l'espion qu'elle voyait devant elle mais un vieux surveillant à la mine aigri, elle voulu s'arrêter mais une main lui saisit le bras et l'entraîna dans un espace entre deux casiers, prévenant sans hoquet de surprise une autre main se plaqua contre sa bouche.
Ses yeux se relevèrent et aperçurent le jeune homme qui lui faisait signe de se taire, en un sens elle était soulagée que ce ne soit pas quelqu'un d'autre qui l'ai agrippé comme ça parce que sinon elle aurait sans doute hurler malgré la main.
Elle retint alors son souffle également même si on ne va pas se le cacher il y avait très peu de chance que la personne dont ils se cachaient ne les remarque pas. Les pas se rapprochaient lentement puis il s'arrêtèrent. Grillé. 

"- Tiens tiens qu'avons nous là." Dit le vieux surveillant de sa voix aigri, Le jeune voyou Hajime et je vois que tu n'es pas seul, je peux savoir ce que vous faites là? J'espère pour vous, mademoiselle, que ce n'est pas ce que je crois j'en serais étonnée, mais pas pour vous Hajime bien sûr. Ponctua-t-il sa phrase comme si aucune explication n'allait l'empêcher de mettre une sanction aux deux étudiants.

La brune voulut tourner la tête pour éviter que le surveillant ne voit clairement son visage mais ce ne serait que fuir alors elle réfléchit à un moyen de s'en sortir sans dommage que ce soit pour lui et pour elle. Elle ferma les yeux puis les rouvrit et lança un regard à Sora lui intimant de ne rien faire. Elle prit un air arrogant, aussi détestable qu'on pouvait imaginer une fille à papa. 

-Que croyez-vous? Dit-elle sur un ton hautain et en poussant, un peu trop fort,l'espion contre l'autre côté de la cachette, jamais je n'oserais m'afficher devant le personnel de cette honorable école et surtout, elle se tourna vers le jeune homme avec un regard désolée au début puis reprit son regard hautain et dégoûté, ...Avec ce genre de personne. Elle se racla la gorge. 

Le surveillant regarda de haut en bas la jeune fille et afficha un sourire en coin puis glissa son regard de glace sur Sora avec un air sévère. Il avait une occasion de reprocher quelque chose à quelqu'un et il en était heureux mais la brune ne laisserait pas le faire en sa présence.

-Est-ce que ce jeune homme vous a importunez, mademoiselle? Demanda-t-il de façon encore plus sévère. 

-Et bien voyez-vous cher monsieur, Elle tentait de brosser le surveillant dans le sens du poil, j'ai égaré mon portable en rentrant en collision avec cet... personne. Si vous m'aidez à le retrouver je suis sur qu'on pourra faire affaire. Elle sourit au vieux surveillant aigri avant de pointer du doigt un endroit de trouvant un peu plus loin. Il est par là bas j'en suis sûr.


Le surveillant lâcha un grognement et regarda Sora de façon à lui dire de ne pas bouger de là où il était puis suivi Gabrielle vers l'endroit où son portable avait potentiellement touché le sol. La jeune fille passa une main derrière son dos et fit signe au japonais, en secouant celle-ci, de partir le plus vite possible le temps qu'elle retenait son attention.
Elle ne savait pas si elle allait le retrouver après ça dans les couloirs ou non mais au moins après cette partie du jeu du chat et de la souris, elle avait gagné en leur évitant à tout les deux une sanction certaine. 

[HRP: J'ai fait comme-ci Hawashi connaissait bien Sora puisque dans ta rep tu avais mis son nom et il semblait bien le connaître. Si ça te convient pas, dit le moi je changerais la réponse ><]
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé] Mochi-mochi ici ninja! [Sora Hajime/Gabrielle M. Atsumori] Mar 14 Avr - 20:35

Mochi-mochi ici Ninja !
With Gabrielle M. Atsumori.




Lorsque les pieds du vieux surveillant s’arrêtèrent à quelques mètres de leur cachette, Sora se demanda ce qu’il avait fait dans sa vie pour avoir autant de poisse. Il avait fait des centaines de fois des choses vraiment punissable, et la, ou l’une des seules fois où il ne faisait rien d’interdit –même si courir dans les couloirs n’était pas vraiment autorisé- il fallait qu’on leur tombe dessus.
Et que ce soit Hawashi par dessus le marché.

Si seulement avoir autant de poisse lui servait à quelque chose d’utile… comme gagner au loto, ou réussir à rester assit, calmer et concentrer plus d’une dizaine de minutes, mais même pas. Et comme si l’abandon de ses parents –car c’en était un, quoi qu’ils disent- n’avait pas suffit, le pion venait de parfaitement le démontrer.


Lorsque le vieux vautour se pencha vers eux, abordant un rictus déformé qui avait du être un sourire des années plus tôt, et qui montrait la joie sadique de le prendre au piège, lui, sa compagne n’étant qu’un supplément, l’acrobate avança, essayant de cacher Gabrielle derrière lui, et afficha en réponse un sourire ironique, presque provocateur.

Malgré l’habitude, le surnom que lui donna Hawashi le pinça intérieurement. Rien de bien grave, ni de bien douloureux, c’était comme une piqure d’ortie, simplement grattant et persistant. « Voyou Hajime », c’était comme un nouveau nom, qui était en même temps celui de la majorité des D. Et si le vieux surveillant était celui qui l’employait le plus souvent, le troisième année savait qu’il n’était pas le seul à penser ainsi. Au lieu de le définir, son nom de famille devenait une sorte de numéro. Le Voyou Hajime n’était qu’un voyou parmi tant d’autre. Un peu particulier certes, puisqu’il passait son temps à grimper sur les façades. Mais cela ne l’empêchait pas de se battre, ce qui faisait finalement de lui quelque chose de pas vraiment différent de ses camarades. Il n’était qu’une bactérie de plus parmi tant d’autre dans l’immense boite de pétrie que formaient les classes de D, à la différence près qu’ils n’étaient pas là pour être étudiés, mais pour être mis à l’écart.

Une pensée passa fugitivement dans son esprit. Depuis combien de temps ne l’avait-on pas appelé par son prénom ? Il n’était pas suffisamment proche de quiconque dans sa classe pour qu’on l’appel comme ça, et mis à part Hajime, ou Voyou, son seul surnom était Saru, Singe. En méritait-il d’autre ? A ses yeux, ce surnom était amplement justifié, mais le jeune homme se demandait parfois si une personne ici, mis à part son dossier d’inscription ; connaissait son véritable nom.


Mais ce questionnement disparut rapidement, emporté par le flot d’adrénaline qui envahit son corps et son cerveau. Le surveillant était aussi malin qu’une hyène qui venait enfin de trouver une proie, et s’était placé de sorte à leur bloquer la sortie.
En temps ordinaire, Sora lui aurait balancé une réplique bien sentit, ou n’importe quoi lui permettant de libérer le passage, et aurait filé. Quoique. En temps ordinaire, il n’aurait pas été là, et il aurait sans doute filé avant de se faire prendre.
Mais ce n’était pas en temps ordinaire. Il était face à un vieux vautour qui savourait son instant de gloire, et il était avec Gabrielle, ce qui lui interdisait de passer par une fenêtre, et qui limitait ses déplacements. Car si le jeune homme acceptait d’être puni, il refusait qu’elle le soit aussi, puisque c’était lui qui avait commencé en lui ébouriffant savamment ses mèches brunes.

Il cherchait encore une idée lorsque la jeune fille s’avança. Il tenta de lui attraper le bras pour la retenir, mais il comprit en croisant son regard vert qu’elle avait un plan. Il croisa mentalement les doigts pour que cela marche, agacé d’être aussi inutile.


Il comprit rapidement son plan, et où la jeune ninja voulait en venir. Il pensait-et espérait sincèrement- qu’elle ne pensait pas la moindre phrase de ce qu’elle disait, mais encore une fois, il ne pouvait empêcher les mots de se graver en lui. A jamais.
Il était « ce genre de personne ». Pourquoi ? Parce qu’il aimait se faufiler dans les endroits en hauteur, et avait développé pour cette activité des talents exceptionnels ? Parce qu’il était presque incapable de rester immobile, à d’autre occasion que lorsqu’il était au bord du vide ? Parce qu’il était incapable de s’asseoir calmement ou de rester assit, et qu’il avait le perpétuel besoin d’être en mouvement ? De sauter, de courir, de grimper ? Et qu’ainsi, il avait de mauvais résultats ? Parce qu’il ne rentrait pas dans le moule ?
Tout à la fois sans doute.


Il se retint de justesse une réplique ironique à l’adresse du surveillant, et dissimula à peine son regard moqueur aussi bien qu’il le pu lorsque le surveilla tourna les talons pour suivre Gabrielle. Il espérait qu’il allait rester immobile, à attendre qu’il revienne lui annoncer le nombre de complément de la phrase, et ne nombre de fois où il devait la recopier ? Mais l’âge le rendait complètement sénile !

« Continues de rêver ! » se moqua l’acrobate en se précipitant vers le fenêtre qui lui tendait les bras.

Il l’ouvrit et bondit sur le rebord en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, et lorsque le pion se retourna pour voir si il avait été obéit, il ne pu que constater que le couloir était vide, et la fenêtre ouverte.
Le temps qu’il arrive à celle-ci en hurlant un autre « Hajime, sale voyou ! », Sora avait disparut.
Envolé.

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé] Mochi-mochi ici ninja! [Sora Hajime/Gabrielle M. Atsumori] Mar 14 Avr - 20:48
Le Rp étant terminé, je l'archive.
Et puisqu'il a été balisé, 10 Okanes pour chacun.

Bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Terminé] Mochi-mochi ici ninja! [Sora Hajime/Gabrielle M. Atsumori]
Revenir en haut Aller en bas

[Terminé] Mochi-mochi ici ninja! [Sora Hajime/Gabrielle M. Atsumori]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Terminé] Mochi-mochi ici ninja! [Sora Hajime/Gabrielle M. Atsumori]
» Mochi mochi... ~ Hisa Takatoshi
» Gabrielle Rochechouart de Mortemart, Marquise de Thianges [Terminééée]
» Gabrielle de Vendôme || fiche terminée.
» petit inventaire des techniques de Sora Shizen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Miyusaki :: Administration. :: Archives. :: Rps Terminés.-