RSS
RSS



 

Partagez|

Bousculade au bout d'un couloir. [Enzo Carswell / Loreleï Atkins]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Bousculade au bout d'un couloir. [Enzo Carswell / Loreleï Atkins] Dim 9 Nov - 22:34
Loreleï cherchait désespérément l porte qui menait à la cours. Elle devait avoir fait au moins cinq tours du bâtiment et en avait plus que marre. Elle devait bien être quelque part! 

Elle remit son chemisier en place et passa fébrilement un main sur son visage blanc. Elle ne pensait plus qu'à une chose, pouvoir sortir d'ici! Elle se mit à marcher plus rapidement et au détour d'un couloir, heurta quelque chose ou quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bousculade au bout d'un couloir. [Enzo Carswell / Loreleï Atkins] Dim 9 Nov - 23:20
Enzo se baladait d'un pas nonchalant dans les bâtiments de sa nouvelle école après avoir déposé ses bagages dans sa chambre. Il n'était toujours pas habitué au Japon et à cette nouvelle culture si différente de là où il vivait. S'adapterait-il ? Pourquoi pas. Même si cela faisait un mois qu'il habite à Tokyo, il avait encore l’impression d'être toucher par le décalage horaire mais il s'y ferait.

L'hyperactivité était une maladie, peut-être pas mortelle mais assez conséquente dans le cas d'Enzo pour qu'il doive prendre un traitement régulier et parfois un peu trop pesant. Il avait dû prendre plus de Ritaline qu'a son habitude pour pouvoir rester calme. Par chance, aujourd'hui il était plutôt de bonne humeur. Cet etat peut changer rapidement mais le médicament commençait à faire effet et il commençait à ressentir d'agréable picotement dans tous ces membres, lui donnant envie de se reposer. Peut-être aurait-il du prendre un peu moins de comprimer ? Il laissa échapper un long bâillement puis continua à marcher. L'adolescent ne prêta pas attention à la superbe architecture qui l'entouré, son taux de concentration baissé de minute en minute.

Quelque chose le percuta et il reprit ces esprits. Une jeune fille à la chevelure blonde platine l'avait heurté. À moins que ce ne soit lui...

"Attention ma belle, tu devrais regardais où tu marches." dit-il avec un sourire moqueur.

Il examina l'adolescente, qui porte l'uniforme de l'école. Elle devait avoir à peu près le même âge que lui. Peut-être serait-elle une de ses camarades de classe ? Le temps lui dira. Pour l'instant il remarqua surtout qu'elle était bien pâle.

"Ça va aller ?" demanda-t-il ensuite en fronçant les sourcils.

S'occuper des personnes malades n'était pas vraiment son passe-temps favoris mais puisqu'il n'était pas de mauvaise humeur il n'allait pas laisser là à se décomposer devant ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bousculade au bout d'un couloir. [Enzo Carswell / Loreleï Atkins] Mer 12 Nov - 18:28
Elle releva la tête et se trouva nez à nez avec un garçon d'à peu près son âge, les cheveux châtainsclaires. Elle se frotta les poignets, visiblement angoissée et gênée. Il lui avait conseillé de regarder où elle marchait tout en l'appellant "ma belle", ce qu'il l'avait plus surprise qu'autre chose, n'étant pas habituée à ce genre de familiarités.

"Excuses-moi, c'est vrai que je ne regardais pas ouj'allais, je ferais plus attention la prochaine fois."

Elle passa une main sur son front. Il fallait vraiment qu'elle sorte pour calmer cette crise d'angoisse. Ces crises d'angoisses faisait aussi partie de son choix vers la couture que vers le spectacle sur le devant de la scène. La vue de la foule lui faisait perdre tout ces moyens. Elle avait donc choisi un art où elle n'aurait pas obligatoirement besoin d'être sur le devant de la scène tout le temps.

Il lui demanda si ça allait aller. Elle hocha la tête positivement puis souffla avant de bavancer sa tête de droite à gauche. Elle était loin de chez elle et puis, ça devait ce voir que ça n'allait pas!
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bousculade au bout d'un couloir. [Enzo Carswell / Loreleï Atkins] Mer 12 Nov - 20:33
Il n'y avait aucun doute sur le fait que la jeune fille qui se tenait en face d'Enzo n'était pas au meilleur de sa forme. Regard fuyant, remuant ses mains, teint pâle. Elle avait tout des symptômes de la fille angoissée. La question était :pourquoi ?
 Enzo savait qu'il ne ressemblait pas toujours à un ange mais ce n'était certainement pas lui qui l'a faisait autant paniquer. Du moins, il l'espérait. En plus aujourd’hui il se montrait particulièrement social, alors si c'était lui qui lui faisait cet effet-là en étant de bonne humeur, il n’imagina même pas ce que ce serait si elle le voyait pendant l'une de ses crises. Il préféra ne pas y penser et chassa cette idée de son esprit afin de se concentrer sur cette adolescente agitée.
Il comprit bien que malgré son hochement de tête, elle n'allait pas si bien que ça. Et même si le jeune garçon aurait peut-être dû continuer son chemin et faire comme si de rien n'était il n'en avait pas envie.

"Viens, prendre l'air te fera du bien." dit-il en attrapant la demoiselle par le bras avant de l'entrainer dans le couloir avec lui.

Ce n'était peut-être pas une manière de faire mais Enzo était plutôt impulsif alors il ne se donna pas la peine de demander à cette inconnue si elle était d'accord pour le suivre. Et puis, s'il pouvait éviterqu'elle face un malaise ça ne serait pas mal non plus. Le couloir était désert et il ne savait pas où se trouver l'infirmerie. Il se voyait mal se balader dans le pensionnat avec une fille inconsciente dans les bras à la recherche d'une quelconque personne pour lui demander:
 "Hey salut ! Par hasard tu saurais pas où je peux trouver quelqu'un qui puise s'occuper d'elle ?"

Toujours en tenant la jeune fille, Enzo marcha d'un pas plus lent qu'a son habitude pour trouver la sortie. Elle n'était pas bien loin et en quelques minutes les deux adolescents étaient dans la cour.

"Voilà. Un peu d'air frais !" dit-il simplement en s’asseyant sur une marche devant le bâtiment.

Il n'était pas vraiment sur de savoir comment la jeune fille réagirait. Serait-elle en colère qu'un inconnu l'ait ainsi embarqué sans lui demander son avis ou lui serait-elle reconnaissante de l'avoir sortie d'une atmosphère un peu trop pesante pour elle ? Au lieu de continuer à se poser trois cents questions il se contenta de la regarder d'un air interrogatif, attendant sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bousculade au bout d'un couloir. [Enzo Carswell / Loreleï Atkins] Jeu 13 Nov - 21:45
Loreleï sentit que le garçon lui aggripait le bras et la tirait à travers les couloirs. Elle ne protesta pas même si il lui faisait un peu mal. La crise d'angoisse commencer à l'écraser. Il fallait qu'elle fasse quelque chose. Sauf que là, elle n'était bonne à rien, c'était presque un miracle qu'elle soit tombée sur quelqu'un qui l'aidait. 


D'ailleurs, elle jeta un regard vers le garçon et put constater qu'il était vraiment soucieux. Ils finirent par pousser une porte qui, second miracle, menait à la cours! Il la lâcha au moment où il lui dit qu'il y avait de l'air frais. Elle se laissa tomber sur les marches plus qu'elle ne s'assit et bascula la tête, respirant fortement pour retrouver son calme. Elle put juste souffler un « Merci » entre une inspiration et une expiration. 


Elle posa ses coudes sur ses genoux et plaça son front dans ses paumes. Voilà que ce qu'elle cherchait depuis un moment, lui il le trouvait rapidement. Il n'empêche, il devait avoir un meilleur sens de l'orientation qu'elle et surtout, plus de sang froid. 

Puis elle redressa la tête et, tout en regardant au loin, murmura presque:


"Loreleï; je m'appelle Loreleï."
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bousculade au bout d'un couloir. [Enzo Carswell / Loreleï Atkins] Ven 14 Nov - 19:51
Enzo avait vu juste. Malgré son hochement de tête la jeune fille n'allait pas si bien que cela. Il avait donc bien fait de la faire sortir. Même s'il faisait plutôt frais -pour ne pas dire froid, c'était surement mieux qu'elle profite de l'air et qu'elle respire un bon coup. Lui-même en avait un peu besoin. Cette brise fraiche lui remettait les idées en place et le calmé un peu. Le vent lui caresser le visage, et menacer de glacer ses yeux mais il ne s'en préoccupa pas. Il se contenta d'observer les feuilles des arbres qui bougeait tel des vagues dans sur un océan agité.

"Je t'en prie, ma belle." répondit-il simplement sans quitter le paysage des yeux.

En temps normal il l'aurait questionné pour savoir son nom, sa classe, ce qu'elle faisait là et surtout pourquoi elle aller si mal. Mais il n'était pas stupide. Il préférait la laisser reprendre son souffle avant d'en apprendre plus sur elle. De toute manière il n'avait rien de prévu alors il n'était pas pressé.
Il attendit donc le temps qu'elle se remette de sa ... crise d’angoisse ? L'adolescente finit par lui dire son prénom et le jeune sportif se rapprocha de Loreleï qui était assise non loin de lui et qui regarder dans le vide.

"Enchanté" répondit-il en lui prenant la main pour se présenter "Moi c'est Enzo."

Son teint avait repris des couleurs même si elle était encore un peu pale. Peut-être était-ce dû au froid ? Elle regarder loin devant elle, et Enzo ne savait pas si c'était parce qu’elle était timide ou préoccuper.

"Alors, qu'est-ce qui t'est arrivé pour que tu sois si mal ?" demanda le garçon.

Ce n'était peut-être pas la première question à poser mais l'adolescent était plutôt impulsif et lorsqu'une question lui venait en tête elle ne pas passer par la case "est-ce polit de demander cela?". Parfois ses réactions trop impulsif frustré les gens mais il n'en avait pas grand-chose à faire. Non pas qu'il se fiche de l'opinion des personnes qu'il fréquentait, mais tant qu'il était en accord avec lui-même c'était le principal.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bousculade au bout d'un couloir. [Enzo Carswell / Loreleï Atkins] Sam 15 Nov - 8:25
Il y avait une petite brise qui venait chatouiller son visage et jouer avec ses cheveux. Il faisait presque frais dehors mais elle était mieux ici, à l'interieur, l'atmosphère était pesante et ces longs couloirs lui rappelaient presque ceux de sa grande maison londonienne. Inévitablement, donc, elle avait une pensée pour ses parents et ses grands-parents, ce qui finissait par l'angoisse, d'être seule, dans un pays étranger, sans sa famille.

Elle sourit, elle espérait que ce soit une manie que de l'appeller "ma belle", pas que ça la choquait totalement mais elle n'y était pas habituée. Après qu'elle se soit présentée, il se rapprocha d'elle, lui serant la main tout en se présentant. Il s'appelait Enzo, elle n'avait jamais entendu ce prénom mais il était plutôt joli. Elle serra la main du garçon comme pour dire "Enchantée" tout en l'observant. 

Il la questionna sur la raison de sa crise d'angoisse. Elle avait lâché la main du garçon et avait pris son autre main dans laquelle elle plantait ses ongles.

- Je connais personne ici et puis, je suis loin de ma famille pour la première fois de ma vie. En plus, j'ai tendance à m'imaginer plein de choses plus ou moins grave.

Le garçon - Enzo pardon - semblait impulsif et ça ne la dérangeait pas plus que ça a vrai dire. Elle en souriait même. Elle même n'était pas timide - seulement angoissée - et pouvait parler aisément à une ou deux personnes qu'elle ne connaissait pas.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bousculade au bout d'un couloir. [Enzo Carswell / Loreleï Atkins] Sam 15 Nov - 14:04
Lorelei expliqua au garçon les raisons de son inquiétude. Elle était seule ici et avait sans doute le mal du pays. Il pouvait la comprendre. Lui-même d'arrivée au Japon il y a peu.
 Certes il n'était pas seul car sa mère et sa sœur habitées à Tokyo mais quitter le Nevada avaient été une épreuve pour lui, même s'il ne le montrait pas forcément. Mais il avait tout de même un ami à Miyusaki, Minoru, son ami d'enfance qu'il avait croisé il y a peu de temps dans le dortoir. Mais leur relation était plutôt étrange car tout d'eux n'était pas très bavard et aimer se disputer. Ce n'était pas forcément la personne qu'il irait voir pour parler d'un de ses problèmes. De toute manière, s'il avait des soucis, il n’aimait pas en parler.

"Eh bien maintenant tu n'es plus seule." dit-il en donna une petite tape, qu'il voulait réconfortante, dans le dos de l'adolescente.

Du moins, elle ne l'était plus tant qu'il était calme et de bonne humeur. Peut-être que la prochaine fois qu'il se croiserait il ne réagirait pas aussi gentiment.

"Je viens d'arrivée aussi et je ne connais qu'une personne dans le pensionnat. Ne t’inquiète pas, tu rencontreras des gens rapidement. Et puis ça n'a pas l'air si mal ici." dit-il en sondant la cour.

Même s'il venait au Japon depuis qu'il était tout petit pendant les vacances, c'était bien différent d'y vivre pour de vrai. La culture n'était pas la même d'où il venait mais il avait tout de même les bases.

"D'où viens?" l'interrogea ensuite le jeune sportif.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bousculade au bout d'un couloir. [Enzo Carswell / Loreleï Atkins] Sam 15 Nov - 22:35
Enzo l'écouta attentivement. Il semblait comprendre ce qu'elle avait. Puis, pour la rassurer, il lui donna une petite tape amical dans le dos pour la rassurer. Sur ce point là, on aurait pu croire que c'était son cousin, d'un an son aîné, qui conversait avec elle. Il réagissait de la même manière que le châtain sauf que, contrairement à ce dernier, il n'y allait pas de main morte et lui détruisait souvent le dos. Non, maintenant elle était plus totalement seule.

Finalement, il lui expliqua que lui aussi ne connaissait personne mais que ça avait l'air bien. Que le pensionnat soit bien était une chose mais ce faire des amis est plus dur surtout lorsque l'on a vécu dans un monde d'artifices et de luxure. Elle sourit. Enzo était gentil avec elle. Peut-être deviendraient-ils amis par la suite!? En tout cas, il dégageait une aura réconfortante. 

Il la questionna par la suite sur ses origines. Elle afficha et un grand sourire sur son visage qui avait repris des couleurs et se tourna vers le jeune homme:

- Je viens de Londres et toi?

Elle se fichait pas mal des origines des autres, après tout, qu'on soit allemand, chinois, Anglais ou Américain, on était humain alors pourquoi s'accrocher à ces détails. Elle avait néanmoins répondu, par politesse.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bousculade au bout d'un couloir. [Enzo Carswell / Loreleï Atkins] Dim 16 Nov - 1:35
Loreleï se semblait se sentir plus à l'aise. Elle n'avait plus l'air sur le point de vomir ou encore de fondre en larmes. Tant mieux, Enzo n'était sans doute pas le plus fort pour réconforter les gens. Quoique... ne venait-il pas de le faire ? Il apprit ensuite qu'elle venait de Londres. Une information qu'il ne retiendrait sans doute pas mais la faire parler un peu lui changeait sans doute les idées. Elle lui demanda par la suite d'où il venait.

"Moi, d'Austin. Dans le Nevada." dit-il en souriant.

Austin. Voilà où il avait laissé toute sa vie. Sa maison, ses amis, son...père ? Mais il ne se permit pas d'être nostalgique. Être faible maintenant ne lui servirait à rien. Il avait fait son choix et s'il n'avait pas donné son accord à sa mère il serait encore là-bas à ruminer. Le Japon lui montrait une nouvelle perspective d'évolution. Parfois il ne suffisait pas de tournée la page, il fallait la déchirer et même changer de bouquin.

"Et tu es en quelle section à Miyusaki ?"demanda-t-il en observant la fille pour deviner en quoi elle pouvait bien être.

Une sportive ? Une musicienne ? Quelles options y avait-il encore dans ce pensionnat ? Enzo ne s'en souvenait pas. Il mit ses mains dans les poches de son blouson car il commencer à avoir froid, attendant la réponse de l'adolescente.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bousculade au bout d'un couloir. [Enzo Carswell / Loreleï Atkins] Lun 17 Nov - 22:15
Le vent était de plus en plus frais ou alors Loreleï se calmait et baissait sa température corporelle qui avait du bien augmentée au cours de sa crise d'angoisse. Un léger frisson lui parcourut l'échine: tout à l'heure il fallait qu'elle sorte, maintenant qu'elle rentre au chaud! Elle passa une main sur son bras quasiment nu; elle était vêtu que d'un pull manche trois quart qui laissait entrevoir sa peau blanche. 

      Enzo lui apprit qu'il venait d'Austin. Elle n'avait jamais mis les pieds aux États-Unis et de toute façon, sa famille avait, comme beaucoup d'anglais, la hantise des Américains. Elle sourit à Enzo: elle, elle s'en fichait ouvertement et ça ne changerait rien à sa vie! Soudainement, elle se mit à la dévisager plus attentivement, comme si elle n'avait pas eu le temps de le faire plus tôt. Il avait les yeux bleus, les chevaux châtains claires en bataille. Des lèvres fines venaient s'ajouter en parfaite harmonie ainsi qu'un nez qui était loin d'être laid. Il était mince et au moins aussi grand qu'elle. Elle se surpris même à penser qu'il était plutôt mignon. 

- Je suis en arts visuels, avec la spécialisation art textile, c'est vraiment sympa! Et toi? Répondit-elle à la question du garçon.

      Puis, elle se leva et serra ses bras contre sa poitrine pour tenter de se réchauffer. Elle se balançait aussi d'un pied sur l'autre. Puis, une fois qu'il eu répondu, elle l'attrapa par le poignet, le forçant à se lever et à rentrer dans le bâtiment, soufflant juste un petit "Il fait froid ici!". Elle espérait juste qu'il ne le prenne pas trop mal qu'elle ai agi sans lui demander son avis. 

      Un douce chaleur se dégageait du bâtiment, créant une atmosphère paisible avec les couleurs chaudes alliés à des teintes pâles. Elle lâcha le poignet du garçon et se mit à avancer, souhaitant qu'il la suive, pour pouvoir discuter sans rester immobile.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bousculade au bout d'un couloir. [Enzo Carswell / Loreleï Atkins] Jeu 20 Nov - 18:07
En art du textile ? Enzo n'avait jamais entendu parler de cette matière. Il aurait dû être au courant de toutes les sections car il était supposé avoir lu tout le règlement et information concernant Miyusaki avant d'arrivée mais il s'était juste intéressé par la catégorie sport.

"Je fais de la boxe." répondit à Loreleï.

Il ne se souvenait même plus de la première fois qu'il avait touché un gant de boxe tellement ça remonté à loin. Il se rappelait simplement qu'il avait toujours eu cette impression de force et de contrôle. Comme si la rage qui émanait de lui, toute cette énergie, passer par ses gants et s’abattait sur la cible.

Alors qu'il regarde dans le vide, perdu dans ces pensées le jeune homme fit embarquer à l’intérieur avec pour simple explication "il fait froid". Un sourire moqueur se dessina sur les lèvres du jeune sportif.

"Le kidnapping est puni par la loi." dit-il avec une voix faussement autoritaire."Non, sérieusement, si tu voulais rentrer il suffisait de me le dire." ajouta le garçon avec douceur.

Il la suivit chercha un sujet de conversation.

"Donc ça consiste en quoi l'art du textile ?" demanda-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bousculade au bout d'un couloir. [Enzo Carswell / Loreleï Atkins] Dim 23 Nov - 8:13
Il faisait de la boxe? C'était très intéressant, elle n'avait qu'à bien se tenir. Instinctivement, elle sourit à l'entente de la phrase d'Enzo. Elle lui lança un regard semi-noir avant de s'approcher de son oreille et de lui murmurer:

- Je kidnappe qui je veux, mais surtout les garçons dans ton genre! Et puis, ne vas pas dire que tu n'avais pas frais dehors!

Elle s'éloigna de lui, en profitant pour le lâcher. Elle avait tenté le tout pour le tout en passant par la provocation, elle voulait voir comment il réagissait. Elle savait que ça pouvait mal tourner comme ça pouvait continuer à aller bien. Et restait néanmoins sur ses gardes, on ne sait jamais ce qu'il peut arriver et elle n'a pas son cousin pour la protéger! Puis, se rendant compte qu'il lui avait posé une question, elle lui répondit:

- En gros, c'est la mode donc, la couture, les croquis à réaliser et tout le bazzar qui va avec!

Elle avait faut un récit bref mais elle aurait très bien pu s'éterniser dessus. De toute façon, elle n'en avait pas envie.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bousculade au bout d'un couloir. [Enzo Carswell / Loreleï Atkins] Lun 24 Nov - 21:35
"Les garçons dans mon genre ? Et c'est quoi mon genre ?"demanda-t-il en haussant les sourcils.

Il n'était pas sûr que ce soit un compliment, ni une insulte. Non pas que le fait d'être insulté par un inconnu puise le blessé, mais il avait bien envie de savoir l'impression qu'il donne. Avait-il l'allure d'un bof ou au contraire d'un beau gosse.

"Je n'avais pas froid." dit-il avec un sourire malicieux, juste pour contredire Lorelei.

La jeune fille s'éloigna quelque peu et Enzo garda une distance respectable. Elle avait de la chance qu'il ne soit pas dans une "période noir" car si cela avait été le cas, il n'aurait pas accepté si facilement qu'elle le trimbale ainsi sans prévenir.

"Passionnant..." dit-il avec ironie.

La mode n'était clairement pas ce qu'il préférait le plus. Il prenait soin de son physique et les habits avaient un rôle important pour cela mais il ne passerait sans doute jamais des heures à choisir quoi mettre. Crée des vêtements devait être bien compliqué.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bousculade au bout d'un couloir. [Enzo Carswell / Loreleï Atkins] Lun 8 Déc - 19:03
Loreleï se mit à réfléchir à toute vitesse. SURTOUT, ne rien dire de compromettant et pouvant lui être défavorable! Elle sortit ses mains devant elle et commença à énumérer.

- Dans le genre mignon, sympathique aux premiers abords, serviable et... Elle marqua un temps d'arrêt avant de reprendre. Et je crois que j'ai fait le tour!

Lorsqu'il lui dit qu'il n'avait pas froid d'un ton taquin, elle s'arrêta net et fit une moue boudeuse avant de lui donner un petit coup de coude et de détourner son regard de lui et faire comme si elle lui faisait la tête. 

Lorsqu'il lui répondit avec ironie après qu'elle eut expliqué en quoi consistait sa spécialisation, elle lui lança un regard noir et ajouta:

- Tu as l'as intérêt à te ficher de moi!

Elle savait qu'elle ne faisait pas le poids mais elle voulait également lui montrer qu'elle n'allait pas se laisser faire.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bousculade au bout d'un couloir. [Enzo Carswell / Loreleï Atkins] Dim 14 Déc - 17:50
Enzo écouta attentivement les adjectifs qu'employé Lorelei pour le décrire. Donc c'était ainsi qu'on le voyait lorsqu'ont le rencontrer ? Mignon et Sympathique pouvait lui ressemblait, mais serviable... il ne se sentait pas serviable. Il pensait surtout à lui et aider les autres s'il en avait envie mais ce n'était pas tout le temps.

"Mignon, sympathique et serviable..." répéta Enzo. "Ça me va ! Enfin, Mignon c'est un peu faible comme mot mais je ferais avec. Je peux comprendre que tu ne veuille pas trop me flatter pour une première conversation."

Évidemment, le sportif plaisanté. Il n'était pas vraiment prétention, même s'il ne se trouvait pas laid non plus. Il aimait juste taquiner et tenter de rendre les gens mal à l'aise autour de lui.
Alors qu'elle lui donna un petit coup de coude, il lui ébouriffa les cheveux comme il le faisait avec sa soeur pour se venger. 

"Moi ? Me moquer de toi ? Mais pas du tout..." dit-il d'un ton léger avec un sourire coquin.

Il observa la jeune fille du coin de l'oeil. Elle avait une tête à être styliste ou s'occuper de la mode mais il la voyait plutôt dans la section Art Visuel à faire des dessins ou encore musicienne avec pour instrument un violon. 

"Et on va où enfaite ?" demanda-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bousculade au bout d'un couloir. [Enzo Carswell / Loreleï Atkins] Mar 16 Déc - 18:36
Loreleï se retient de lui répondre sèchement lorsqu'il insinua qu'il était plus que mignon.  Elle lui lança un regard noir, elle ne disait que la pure vérité mais elle lut sur son visage qu'il plaisantait. Elle esquissa un sourire en coin.

Lorsqu'il lui ébouriffa les cheveux suite à son coup de coude, elle se renfrogna. Seul son cousin avait le droit d'agir de cette manière avec elle! Elle ôta sa main de boxeur de ses cheveux puis passa la sienne délicate dans sa chevelure blonde platine. Elle sentit quelque chose d'humide sur sa joue: une larme. Elle l'essuya rapidement du revers de la manche souhaitant qu'il n'ait rien vu. L'Angleterre lui manquait terriblement ainsi que toute sa famille.

Elle sourit. Il se foutait ouvertement d'elle mais faisait semblant que non, innocemment. Elle ne s'en plaignait pas, elle n'en avait rien à faire en réalité, elle était totalement indifférente à ce genre de situation, n'y étant pas habituée à vrai dire. Elle tilta à la question du boxeur, où allaient-ils? Elle n'en savait rien! Pas plus qu'elle ne savait où elle était.

- Je sais pas, tu veux aller quelque part?
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bousculade au bout d'un couloir. [Enzo Carswell / Loreleï Atkins] Dim 21 Déc - 13:51
Enzo sentit un regard intense ce poser sur lui. En effet, si les yeux de Lorelei étaient des haches, il serait déjà réduit en bouilli. Puis juste après son regard se radoucit, déridant son visage et laissant place à un sourire en coin. Elle n'avait sans doute pas tout de suite compris qu'il plaisanter. Enfin...à moitié. Pendant quelque seconde elle avait dû croire qu'un prétentieux s'adresser à elle. Et étant une fille de caractère elle ne devait pas l'accepter.

Alors qu'il ébourrifa doucement ses cheveux, la jeune fille le repoussa sans subtilité avant de se recoiffer. Qu'avait-elle à être si froide ? Il ne lui avait rien fait après tout.

"Lâche prise, ma belle. Détends-toi." dit-il sans quitter son habituel sourire.

Peut-être était-elle encore un peu mal et que sortir prendre l'air ne lui avait pas suffi ?

"Je ne sais pas, tu ne veux pas faire un tour à l'infirmerie au cas où ?" demanda le jeune homme en fronçant les sourcils. "Ou sinon, on peut très bien faire un tour dans ta chambre...un petit massage sa te tente ?" ajouta-Enzo avec un sourire coquin.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bousculade au bout d'un couloir. [Enzo Carswell / Loreleï Atkins] Ven 26 Déc - 22:53
Après réflexion, Loli se trouva extrêmement froide alors que le garçon n'avait rien fait de mal, il voulait juste être gentil avec elle. Elle était vraiment odieuse quand elle s'y mettait. Elle essaya de se rattraper en saisissant la main qu'Enzo avait passé un peu plus tôt dan ses cheveux. Puis elle l'a déposa sur sa tête pour lui faire comprendre qu'il n'y était pour rien. Elle avait vraiment l'air d'une gamine mais elle s'en fichait.

- Désolée, c'est la première fois que je mets le pied dans une école et je n'ai pas l'habitude de côtoyer des personnes de mon âge. Mon seul ami était mon cousin. Elle avait lâché cette dernière phrase dans un murmure plein de tristesse.

Elle se renfrogna légèrement, ça lui paraissait étrange de parler de son cousin à quelqu'un qu'elle ne connaît quasiment pas. Elle se retourna vers le garçon et afficha un sourire. Elle trouvait son comportement de plus en plus étrange mais ne modifiait rien. A sa question, elle sourit à sa question, elle n'était pas naïve, il insinuait plein de choses.

- Bien sûr, me faire un massage? Tu ne penses pas du tout à ça non?
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bousculade au bout d'un couloir. [Enzo Carswell / Loreleï Atkins] Mer 31 Déc - 16:08
Se rendant probablement compte de ses agissant légèrement ... froid, l'adolescente se montra un peu plus compressible et affectueuse en prenant la main du garçon et en la déposant sur sa tête. Le sportif souri, amusé par cette réaction.

"Tu faisais des cours par correspondance ?" demanda Enzo intrigué par la remarque de la jeune fille.

Lorsqu'il était plus jeune et se bagarrer souvent en classe, ses parents l'avaient menacé de prendre des cours par correspondances et donc de rester chez lui. On pouvait dire que cet avertissement l'avait bien calmé, pour un certain temps du moins. Il n'était pas un fan de l'école mais il avait tout de même besoin d'être en contact avec des gens sans quoi il serait devenu insosciable.
Et puis, techniquement ça n'aurait pas été possible, ses parents n'auraient pas pu rester à la maison pour le surveiller et encore moins l'emmener au travail.

"Et ton cousin est aussi venu à Miyu ?" demanda-t-il en voyant qu'elle semblait tenir à lui.

Lui-même avait quelque cousin, même pas mal du tout mais aucun deux n'habitait à Tokyo. Certains étaient en Amérique, d'autre en Angleterre et même en Italie. Il ne leur rendait que très rarement visite.

"À quoi voudrais-tu que je pense ?" dit-il avec un sourire coquin.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bousculade au bout d'un couloir. [Enzo Carswell / Loreleï Atkins] Jeu 15 Jan - 21:14
Le garçon sourit à ses agissements. Elle s'en sentit vexé car elle n'avait pas l'habitude de côtoyer du monde et d'agir normalement. Ça devait sûrement être la cause de ses crises d'angoisse. La peur des banquets, de la foule, tout ça avait ses raisons. 

- Non, j'ai eu des cours particuliers avec des espèces de bigleux tout ridés et qui portaient des dentiers. Je m'éclater avec eux! 

Elle avait lâché ces phrases sur le ton de la moquerie mais elle pensait vraiment tour ça, elle aurait juste pas eu le cran de le dire à ses parents. Elle lâcha ensuite un "C'était l'horreur" qui se voulait blasé. C'est vrai que pendant 14 ans de sa vie elle avait passé des heures d'enfers avec des professeurs soporifiques au possible. Les seuls professeurs un peu jeune qu'elle ai eu étaient sa professeur de danse et son professeur de modelisme et de dessin. Elle les appréciait tout les deux énormément et lui avaient laissée leurs passions respectives.

- Non, il est resté en Angleterre avec sa famille.

Elle réagissait étrangement avec Enzo, ce n'était pas son habitude elle qui, en temps normal, ne laissait pas transparaître ses émotions. Elle soupira, elle ne devait pas se dévoiler dès maintenant sinon ce ne serait plus drôle par la suite.

- J'ai peut-être jamais mis les pieds dans une école avant ce jour mais je ne suis pas née de la dernière pluie pour autant! Ajouta-t-elle amusée.

Cette fois-ci, elle s'était adressée à lui dans son anglais natal et elle avait mis dans cette phrase tout le bon coeur qu'elle pouvait.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bousculade au bout d'un couloir. [Enzo Carswell / Loreleï Atkins] Mar 24 Fév - 20:30
Rp ayant plus d'un mois sans réponse, j'archive.


Bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Bousculade au bout d'un couloir. [Enzo Carswell / Loreleï Atkins]
Revenir en haut Aller en bas

Bousculade au bout d'un couloir. [Enzo Carswell / Loreleï Atkins]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le futur c'est du passé
» La solitude ne dépend pas de l’extérieur, c'est une chose du dedans. [w/ Enzo Carswell]
» [TERMINEE]"Le ridicule ne tue pas, ce qui ne me tue pas me rend plus fort, appelez-moi Chuck Norris !"[Haruko O.Kaïto-Enzo/Carswell]
» joyeux noel et bon bout d'an !
» Bousculade Technologique... [Musashi]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Miyusaki :: Administration. :: Archives. :: Rps Abandonnés.-