RSS
RSS



 

Partagez|

"Ceux qui méritent ni notre amour ni notre haine ne font plus partie du monde." - Ekichi Suzuke. [Terminé.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: "Ceux qui méritent ni notre amour ni notre haine ne font plus partie du monde." - Ekichi Suzuke. [Terminé.] Sam 9 Mai - 20:26

Suzuke Ekichi.
"Faire confiance aux hommes, c'est déjà se faire tuer un peu."


Feat : Yosuke Kubozuka.

NOM : Suzuke.

Prénom : Ekichi.

Date de naissance : 11/04/1982.

Âge : 33.

Lieu de naissance : Tokyo, Japon.

Origine : Japonaises.

Orientation sexuelle : Hétéro.
_____


Groupe : Citoyen.

Double compte ? (Si oui, les nommer) : La bande à Moko.
Description physique.

Ekichi, c'est le genre de personne à avoir de la classe. Il a naturellement une présence, même s'il ne fait que boire un simple café dans le coin d'un resto. On le remarque quasi-directement. Il a un charisme fou.
Ekichi est un assez étrange. Il est fascinant, par ce côté un peu excentrique et pourtant très peu. Il est un véritable paradoxe.
Il porte ses cheveux mi-longs, et sa silhouette fine est sublimée par quelques muscles, qui sont plutôt bien dessinés. Son visage ne change jamais d'expression, et le bas de ce dernier est souligné gracieusement par une barbe de quelques jours seulement. Il porte une boucle d'oreille, et régulièrement un chapeau, ainsi que des lunettes de soleil toutes rondes. Ses petits yeux de jais vous fixe et vous remarque, pour vous transpercer jusque dans votre âme, pour vous faire frissonner. Gentiment ou méchamment ? Qu'importe.

This is me.
Il semble assez difficile de pouvoir définir le caractère du jeune homme qui est un véritable paradoxe. Des manières assez efféminée. Parfois, il sourit. En fait, tout va dépendre dans quel moment se trouve le garçon. Soit, il va pouvoir être très clément, et amusant, soit il va être très sombre et désagréable.

Il y a cependant, une chose dont on peut être certain lorsque l'on croise Benkei. En effet, il n'a pas de cœur, il n'a pas d'âme. Si le diable devait avoir un visage, il adopterait le sien. Il n'est pas gentil, et tuer un homme est loin de l'effrayer. Il a même fini par en avoir l'habitude. PAN. Dès que quelqu'un l'énerve trop, il ne s'emmerde pas. Il tire sur la gâchette, et vous n'êtes plus qu'un vieux souvenir. Il est silencieux, et mieux vaut le laisser ainsi. Solitaire. S'il commence à vous fixer, toujours dans le silence le plus total, vous devez vous inquiéter. Mais lorsqu'il commence à rire ou à parler, c'est encore pire. Vous pouvez vous considérer comme étant mort. Ce n'est pas non plus une personne qui fait beaucoup de phrases. Il se contente d'aller à l'essentiel. C'est tellement plus facile en même temps. 

Ne pensez pas qu'il vous aime. Enfin, peut-être parfois, mais c'est rare. Sinon, il vous hait. Non, pas toujours. Parfois, il s'en fou juste, parce qu'il ne veut pas perdre son temps à trouver une qualification pour vous. S'il vous hait, il vous porte au moins un minimum d'intérêt. Cet intérêt peut vous sauver la vie, sachez-le. Ekichi a aussi la capacité de réunir les foules, de tenir un groupe. Il a le talent naturel du leader. Il est né pour diriger.

Pourtant, parfois, il ne se prend pas trop au sérieux, et il peut s'éclater, assez amusant. Il n'est pas très fidèle, plutôt à aller voir à droite et à gauche. Parce qu'on n'est pas sérieux quand on a trente trois ans. Enfin, pas pour lui.

Bref, Ekichi, c'le truand de base, j'vous apprend rien j'pense. Il est pas sympa, il est pas fréquentable. C'est un Yakuza..

And this is my story.
J'suis sûr, c'est pas étonnant. Le garçon sort de Miyusaki. Il était élève là-bas. Pas un mauvais, plutôt un bon. Faut pas être con quand on veut être Yakuza. On peut croire c'qu'on veut, mais diriger un syndicat, c'pas aussi facile qu'on peut croire. Faut que le syndicat ait une bonne réputation, si on veut pouvoir continuer les transactions. Il a donc étudié dans cet établissement sans grande prétention. Il était intenable, du coup il connaissait la D, malgré ses résultats plutôt bons. C'était un bagarreur né, il était toujours en train de frapper tout le monde, et avait même monté son propre gang à Miyusaki. Cependant, il n'obtiendra jamais son diplôme, se faisant royalement jeté de l'établissement pour « faute grave ». Il paraît qu'c'est interdit d'envoyer les gens à l'hôpital sous prétexte qu'ils sont en A. Il trouvait ça drôle pourtant. 

Il se retrouve donc à assister son père au syndicat. Heureusement qu'il est là. Il commence en tant que jeune et docile exécuteur. Il faut une bonne expérience pour gravir les échelons, même si c'est certain que c'est lui qui reprendra le syndicat. Ça se passe comme ça chez les Yakuzas. Toujours la même famille, à la tête du même clan. Sinon le clan meurt, et puis c'est tout, et pas autrement. Il commence donc à faire ses premiers trafics, tuer les premières personnes pour ne pas avoir payé leurs dettes. Etonnament, il se rend compte que ça ne lui fait rien. Bien au contraire, c'est excitant. Il fini par tomber dans les travers des fêtes et de l'alcools, à s'éclater, et se taper toutes les nanas qui se trouvent sur son chemin.

Puis, un soir, c'en est une un peu spéciale qu'il rencontre. La jeunette lui fonce dessus, et il la regarde, effrayée devant lui. C'est délicieux. Alors, il s'y intéresse un peu, puis, il se rend compte qu'elle a l'air sympathique. Toujours avec son habituel froideur, il la fréquente de temps à autre, puis, de plus en plus souvent. Avec toute la patience du monde, elle fini par l'apprivoiser, et ils finissent par se mettre ensemble. Au début, Ekichi pense qu'il ne s'agit que d'un simple passage de sa vie, rien de plus. Que ça finirait vite. Mais il s'est bien planté notre pote. En fait, c'était plus qu'un passage de sa vie. Il avait prit goût à cette relation, même si c'était plutôt compliqué et difficile. Il la voyait en cachette. Il s'y était habituée. Il lui avait présenté son syndicat. Peut-être pensait-il en faire sa femme ? Sûrement. Une seule chose était sûre : il l'aimait.

Puis, un jour, il s'est fait arrêté. C'était inévitable. Il a passé quelques années en prison, à fréquenter la mauvaise graine, et à rallonger sa peine avec ses mauvaises actions. Elle n'est jamais venue le voir, alors qu'il l'a attendu pendant bien longtemps. Il lui a toujours envoyé des lettres, tenté de l'appeler, mais elle n'a jamais répondu. Excédé, il a abandonné, et lui voue une haine si vive que l'on serait capable de la voir sur son visage.

Quand il est sortit, il est retourné directement au syndicat, avant de devenir le sous-chef du clan. Maintenant, il fait sa vie de délinquant, tranquillement.


Derrière l'écran
//

O'Daim

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: "Ceux qui méritent ni notre amour ni notre haine ne font plus partie du monde." - Ekichi Suzuke. [Terminé.] Dim 10 Mai - 7:39


Bienvenue à toi Ekichi Suzuke
Validation de


Ekichi Suzuke.

C'est avec joie que nous te validons. Tu seras Citoyen. Nous t'invitions également à compléter ta fiche personnage à l'aide de l'onglet "personnage" une fois sur ton profil.
Pense également à faire ta fiche de lien, et celle de rp.
En cas de besoin, n'hésite pas à contacter un membre du Staff.
En espérant te compter parmi les membres actif,
Cendre.

© Halloween




Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
100 / 100100 / 100

Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Rien du tout, passe ton chemin.

Messages : 371
Okane (お金) : 433
Points. : 2
Date de naissance : 16/12/1995
Age : 21
Je fais partie du Staff.
Muse
MessageSujet: Re: "Ceux qui méritent ni notre amour ni notre haine ne font plus partie du monde." - Ekichi Suzuke. [Terminé.] Ven 20 Nov - 18:42
Fiche archivée.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: "Ceux qui méritent ni notre amour ni notre haine ne font plus partie du monde." - Ekichi Suzuke. [Terminé.]
Revenir en haut Aller en bas

"Ceux qui méritent ni notre amour ni notre haine ne font plus partie du monde." - Ekichi Suzuke. [Terminé.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» entre l'amour et la haine, il n'y a qu'un pas. PV Aarici'a
» Tristan Montesquieu " Amour, Amitié, Colère, Haine. "
» « Un amour impossible Qui devient possible, C'est tout un monde qui s'écroule. »
» Charlotte ~ « Vous êtes son amour, craignez d'être sa haine »
» Mais j'trouve pas d'refrain à notre histoire. Tous les mots qui m'viennent sont dérisoires. [Livre II - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Miyusaki :: Administration. :: Archives. :: Personnages.-