RSS
RSS



 

Partagez|

Un ami... Rien n'est plus commun que le nom, rien n'est plus rare que la chose. [Nadia Kozlova]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Un ami... Rien n'est plus commun que le nom, rien n'est plus rare que la chose. [Nadia Kozlova] Jeu 13 Nov - 21:41
KozlovaNadia
Qui suis-je ?
Son Caractère :
La première chose que l'on peut deviner lorsqu'on voit Nadia, c'est son calme. Elle l'est en toutes circonstances, aucun sujet ne peut la désarçonner, ou presque. Lorsqu'elle commence, de sa main droite, à gratter son pouce avec son index, c'est signe de son agacement ; un très mauvais signe donc.
Elle est ouverte d'esprit et écoute les arguments des autres avant d'exposer les siens. Cependant, si l'on se fait trop insistant, elle n'hésite pas une seconde à envoyer des piques. Elle peut être très persévérante.
Elle est réfléchie et à tendance à ne rien faire sur un coup de tête. Elle aime savoir à l'avance ce qu'il va se passer et contrôler la situation ; quand elle ne l'a pas en main, elle fait tout pour l'avoir.
Nadia peut être lunatique. Elle s'enferme souvent dans un monde chimérique pour imaginer des aventures toutes plus passionnantes les unes que les autres. C'est peut-être justement le manque d'adrénaline qui la rend si calculatrice ?
Elle s'attache difficilement aux personnes qui l'entourent, mais elle n'est pas désagréable ou hostile. Elle a simplement du mal à accorder sa confiance.

Elle est pessimiste, et rien ne pourra la faire changer sur ce point. Elle verra toujours le verre a moitié vide.

Autres : 
- S'il y a bien une chanson qu'elle adore, c'est la version de "Soundless Voice" chantée par Gero.
- Elle a peur du temps qui passe et est toujours pressée : "J'ai pas le temps." vous dira-t-elle... Ou alors c'est qu'elle n'a pas envie de parler, tout simplement. Pourquoi cet empressement ? Parce qu'elle a des problèmes de santé qui ont déjà failli lui coûter la vie, alors dorénavant elle en profite pleinement, à sa façon.

- Elle déteste qu'on lui touche les poignets ; c'est un risque qu'il est possible de prendre, mais les conséquences risquent d'être fâcheuses... Pour elle comme pour vous. 


Qualités : Sa facilité à faire passer ses émotions à l'écrit, son soutien si vous êtes dans le besoin, sa présence qui n'est pas vraiment dérangeante (puisqu'elle ne parle pas beaucoup). 
Défauts : Son égocentrisme, le temps qu'elle met à pardonner, son pessimisme, son obsession avec le temps.
Autre trait de caractère, habitude ou manie : Avec sa main droite, elle gratte son pouce avec son index lorsqu'elle est agacée. Elle a toujours du chocolat sur elle, elle en mange lorsqu'elle est anxieuse (soit très souvent).



MOST WANTED - Je recherche...
♣ Des amis, des ennemis, etc... - Vous pouvez proposer, pas d'exigences. [libre]

(c) CREDIT fiche - Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Les Liens déjà établis Jeu 13 Nov - 21:42
"Petite phrase description du style de lien"- sous-titre au choix ou complément d'information -


NOM Prénom
♣ nature du lien - Inter has ruinarum varietates a Nisibi quam tuebatur accitus Vrsicinus, cui nos obsecuturos iunxerat imperiale praeceptum, dispicere litis exitialis certamina cogebatur abnuens et reclamans, adulatorum oblatrantibus turmis, bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.


NOM Prénom
♣ nature du lien - Inter has ruinarum varietates a Nisibi quam tuebatur accitus Vrsicinus, cui nos obsecuturos iunxerat imperiale praeceptum, dispicere litis exitialis certamina cogebatur abnuens et reclamans, adulatorum oblatrantibus turmis, bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.

Revenir en haut Aller en bas

Un ami... Rien n'est plus commun que le nom, rien n'est plus rare que la chose. [Nadia Kozlova]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un ami. Rien n'est plus commun que le nom, rien n'est plus rare que la chose + William
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère.
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Quand Steven Bénoit ne trouve rien à dire
» Rien pour écrire à sa mère...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Miyusaki :: Administration. :: Archives. :: Personnages.-