RSS
RSS



 

Partagez|

[EVENT]"Le Hasard aide le Destin à tracer son chemin." [Sora Hajime/Gabrielle M. Atsumori]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: [EVENT]"Le Hasard aide le Destin à tracer son chemin." [Sora Hajime/Gabrielle M. Atsumori] Jeu 4 Juin - 21:13
Les mains dans les poches de sa veste Gabrielle marchait dans les rues de Tokyo, la tête dans les les nuages, une manie qui l'a suivait depuis quelques jours.
Enfin elle sait exactement quand ce phénomène à eut lieu et pourquoi, cependant c'est comme si elle devait s'en assurer à cent pour cent que tout était à cause (ou grâce?) à CET événement.
Quel est cet événement? Oh... Il a dû se passer il y a quelques semaines et disons que après avoir assez heureuse sur le coup, elle s'était par la suite posée un tas et un tas de questions et elle en trouvait rarement la réponse. Sans celles de l'intéressé. Sora.
Pourquoi avait-il fait ça? Pourquoi n'avait-elle pas réussi à le recroiser après? Il l'évitait? Si oui, pourquoi l'évitait-il? Et tant de questions se bousculait dans son crâne.
Se questionner de cette manière la rendait quelque peu triste, se dire qu'il l'évitait peut-être ne lui plaisait pas du tout, elle n'en avait pas la moindre envie.
A chaque fois qu'elle y pensait... En fait non elle ne voulait pas y penser, ce n'est même pas la peine qu'il pense, même une seconde, à l'éviter.
La brune changeait d'humeur toute les deux minutes, un moment elle est plutôt triste, l'autre en colère, un moment plus tard elle s'en fiche puis elle s'assombrit de suite après.
En effet, elle était très perturbée par tout ça mais la jeune femme voulait tellement se tromper à ce sujet mais elle n'aurait la réponse que si elle arrivait à choper l'intéressé et pouvoir lui parler.

Gabrielle sortit quelques secondes de ses interrogations incessantes pour tourner la tête vers une agitation anormal.
Pour cause c'était une foire qui provoquait tout ce tohu-bohu, ses yeux s’agrandirent un peu, elle n'était pas au courant qu'un tel événement s'est installé à Tokyo.
Son regard se perdait dans la foule de personne qui s'amusait et achetait de la nourriture de toute sorte.
Elle restait silencieuse devant l'entrée de la fête, peut-être ne savait-elle juste pas si elle pouvait y aller seule mais finalement son visage s'illumina d'un sourire.
La brune ne perdait rien à aller y faire un tour et puis ça lui changera sans doute les idées de côtoyer tout un tas de personnes différentes.
Elle se dirigea vers la billetterie, prit un ticket et entra dans l'endroit de toutes les convoitise pour les personnes qui aime l'amusement, l'adrénaline et finir le mois avec seulement des bols de nouilles à chauffer.
Une nouvelle fois la brune se voyait perdue dans les méandres de ses pensées et de ses interrogations incessantes. 
Elle était comme ça, quand elle ne trouvait pas la réponse à ce genre de questions, enfin diront nous plutôt que pour les interrogations pour le possible comportement de Sora elle n'en savait rien mais ses sentiments à elle, ils sont juste sous son nez mais comme n'importe qu'elle personne-comment ça c'est faux?- elle se voilait un peu la face. 

La jeune femme poussa un long soupir, peut-être qu'au final elle se prenait trop la tête et que tout ceci n'avait même pas lieu à des interrogations.
Il n'avait peut-être eu ce geste dans une simple envie soudaine et qu'il ne voulait plus lui parler et... En fait elle n'en savait rien, ça pouvait être dû à tout selon elle.
Même à un canard.
Mis à part ses propres sentiments la demoiselle était complètement perdu. Si ça l'énervait? On appellerait plutôt ça de la frustration en fait.
Ses yeux glissait en long en large et en travers sur tout les stands qui se trouvaient sur tout l'endroit qu'occupait la fête foraine.
Puis finalement son regard se glissa sur l'un des plus grands édifices que possédait la fête foraine, en d'autre terme: la Grande Roue.
Elle ne savait plus exactement à quand remonte la dernière fois qu'elle avait fait un tour dans ce manège mais ce n'est pas tout frais en tout cas.
Son regard restait fixe sur ce grand manège. Et si elle faisait un tour? Ne serais-ce que pour pouvoir admirer la vue de Tokyo de haut.
Après quelques instants de réflexion elle se décida enfin, partit vers la Grande Roue et entra dans une nacelle libre, pour ne déranger.
C'était un peu comme revenir en enfance, c'était agréable. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres, ce tour allait sans doute être mieux qu'elle ne le pensait.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [EVENT]"Le Hasard aide le Destin à tracer son chemin." [Sora Hajime/Gabrielle M. Atsumori] Sam 6 Juin - 14:28
Un soleil rayonnant illuminait la ville de Tokyo, tandis que les habitants de la gigantesque métropole profitaient du week-end aux tons d’été pour se reposer d’une longue et épuisante semaine de travail. Et comme souvent lors de ses deux jours, un acrobate, aussi connu sous le nom de Sora Hajime, avait quitté le pensionnat Miyusaki où il résidait depuis plusieurs mois à présent pour rejoindre la ville, où il errait de longues heures en solitaire, sur les trottoirs animés, ou sur les toits ou les façades lorsqu’il cherchait d’avantage de calme. Calme qu’il cherchait fréquemment en ce moment, ou plutôt… depuis un évènement particulier. Evènement qui n’avait fait que prouver à toute sa stupidité plus que latente, et qui lui avait surement fait perdre bien plus qu’il ne se l’imaginait.
Et pourtant, il n’arrivait pas à regretter son geste. Sur ses lèvres, comme gravé par un charme secret et éternel, le jeune japonais sentait encore la douceur de la joue de Gabrielle, et l’enivrant parfum de sa peau.

C’est ainsi que depuis ce jour au parc, où il avait finalement embrassé la joue de la ninja, Sora évitait la jeune femme, refusant de croiser son regard emplit de dégout ou de honte dans les couloirs. Trop gêné lui même par cet acte dont il ne s’avouait pas l’origine exacte, qui lui semblait située bien trop près de son cœur, dont les battement s’accéléraient lorsqu’il pensait simplement à elle.


Seulement, pour une fois, son attention fut détournée par la masse dans laquelle il évoluait. Il sentait aujourd’hui une agitation particulière mouvoir la foule. De ces agitations qui exprime l’attente et l’excitation, de ces choses que l’on attend le cœur battant. Laissant ses oreilles trainer, il ne comprit finalement vraiment de quoi il s’agissait que lorsque la silhouette de la grande roue se profila entre les arbres devant lui.

Un sourire ravi et enfantin étira ses lèvres, tandis qu’il partit vers la billetterie, une nouvelle énergie dans le sang, parvenant presque à éloigner la silhouette de l’occidentale des pensées du quatrième année.

Entrant finalement dans l’enceinte de la fête foraine, il laissa son regard charbon se promener sur les attractions qui avaient été montée dans l’espace disponible, cherchant par laquelle commencer. Son attention fut finalement captée par la fameuse grande roue qui l’avait guidée jusqu’ici. Son sourire s’agrandit, et il sentit une bouffée d’oxygène lui remplir rapidement les poumons lorsqu’il réalisa que de là haut, il pourrait apercevoir tout Tokyo.

Rejoignant la file qui commençait à s’étirer devant l’attraction, il attendit son tour en se retenant de faire ces acrobaties qu’il appréciait tant, peu désireux de devoir sortir de la queue, et d’avoir fait toute cette queue pour rien.
Son tour arriva finalement, et il se produit alors une légère bousculade, si bien qu’il entra dans une nacelle qu’une jeune femme occupait déjà.

Il reconnue immédiatement Gabrielle, et se tourna vers la porte, remarquant trop tard que la personne en charge de l’attraction venait de la fermer, et qu’ils commençaient doucement à s’élever.
Tournant la tête dans la direction opposée à celle de la jeune femme, dans l’espoir que ni son reflet dans la vitre, ni les battements désordonnés de son cœur, qui lui semblait résonner dans tout l’habitacle ne le trahisse, Sora fit semblant de contempler le paysage, bien que ses iris sombres se dirigent toujours vers la jeune femme derrière lui.
Sa Gabrielle.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [EVENT]"Le Hasard aide le Destin à tracer son chemin." [Sora Hajime/Gabrielle M. Atsumori] Mar 16 Juin - 21:16
Le bruit d'une personne qui entre dans la cabine avait fait réagir la brune très vite.
Gabrielle n'avait pas eu le temps de se poser la moindre question, pas la moindre car tout dans son esprit avait été estompé par cette silhouette qu'elle reconnaîtrais entre mille. 
Cette personne qu'elle avait souvent fixé et donnée toute son attention à chaque fois qu'elle ne la voyait juste un quart de seconde et qu'elle avait cherché à voir pendant ces derniers à jour, oui elle l'a reconnaissait.
Sora.
Cependant elle n'eut aucunement le temps de se dire "Génial! J'ai enfin réussi à lui mettre la main dessus" car tout son engouement qui se mettait à monter peu à peu venait de redescendre d'un seul coup à cause d'un seul geste, un seul de sa part.
Il s'était tourné rapidement vers la porte de la cabine, sans doute pour partir vite, avant de se rendre compte que cette dernière était déjà fermé, maintenant, il faisait semblant de ne pas la voir, juste de regarder le paysage.
Alors il évitait bel et bien Gabrielle, depuis ce jour il ne voulait plus la voir. 
Sans doute parce que la vue de la jeune demoiselle, maintenant, l'insupportait pour une quelconque raison et il l'évitait comme la peste.
Ce geste qui aurait pourtant dû passer inaperçue aux yeux de la jeune femme venait de prendre une place énorme dans sa poitrine et ça lui faisait mal.
La brune avait ressenti un énorme pincement au coeur après avoir vu ça.

Gabrielle était peinée, peinée de voir que le jeune homme; qui s'était de lui même imposée et l'avait rendue heureuse, ne voulait plus la voir.
Sans s'en rendre compte, Sora était devenue une personne important pour Gabrielle alors qu'il ne s'était rencontré que trois fois.
Vous savez lorsqu'une personne que vous n'aimez pas essaye de vous faire du mal c'est parfois douloureux mais la plupart du temps on nous n'y faisons pas attention. 
Mais lorsque c'est une personne qui nous est importante, la douleur s'incruste plus profondément et parfois même donne l'impression d'une flèche plantée en plein coeur.
Ca lui avait fait mail, terriblement mal de le voir s'enfuir simplement en la voyant, Sora, qui n'était qu'une rencontre brève mais intense était devenue en l'espace d'un rien de temps une personne cher pour Gabrielle. Cher au point de lui infliger cette peine.
Son regard était posé sur le jeune homme, sans aucune gêne, maintenant elle n'était plus le Ninja. Pour elle ce masque était définitivement tombé, elle n'en avait plus besoin.
C'est pour ça que à travers ses yeux gris/vert on pouvait voir tout ce qu'elle ressentait et elle n'essayait même pas de le cacher.

En se comportant ainsi, elle se rappelait de comment elle gérait ce genre de situation auparavant. 
Lorsqu'elle avait mal à cause d'une personne qui l'ignorait, elle se débarrassait simplement de cette dernière coupant les ponts, ne cherchant même plus à essayer de la faire revenir parce qu'elle ne voulait juste plus faire d'effort dans le vide.
A cette époque elle se sentait incroyablement seule.
Alors est-ce qu'elle voulait ne faire aucun effort encore une fois? Laisser juste partir Sora?

-Tu as vraiment essayée de m'éviter... Laisse-t-elle échapper dans un souffle. 

C'était comme un refus de juste laisser cette histoire couler dans les oubliettes, elle s'était rendue compte qu'il comptait pour elle.
Qu'elle genre de personne laisserait courir cette histoire sans y prêter attention en n'essayant même pas d'y trouver un remède? Pas Gabrielle et elle était persuadée que si elle essayait, le  jeune homme ne ferait pas la sourde oreille.
Elle tourna la tête de l'autre côté de la cabine pour aussi perdre son regard dans la capital pendant que la nacelle montait de plus en plus haut.
Gabrielle prit une grande inspiration silencieuse, ferma les yeux pour éviter de trop libérer ses émotions et reprit la parole.
Même si sa méthode est bancale pour résoudre des problèmes dû à son manque d'expérience, elle allait tout de même faire le premier pas.

-Je... Je suis désolée si je t'ai importunée, il fallait me le dire plutôt je t'aurais laissé tranquille... Dit Gabrielle d'une petite voix, juste un poil plus forte qu'un murmure pour ne pas la laisser devenir chevrotante.

Elle arrêta de contempler le paysage de manière vide et se tourna de nouveau, prenant son courage à deux mains, vers le jeune homme pour ne pas fuir son regard.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [EVENT]"Le Hasard aide le Destin à tracer son chemin." [Sora Hajime/Gabrielle M. Atsumori] Dim 21 Juin - 8:13
Les joueurs du rp n'étant plus actifs, le sujet est archivé.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [EVENT]"Le Hasard aide le Destin à tracer son chemin." [Sora Hajime/Gabrielle M. Atsumori]
Revenir en haut Aller en bas

[EVENT]"Le Hasard aide le Destin à tracer son chemin." [Sora Hajime/Gabrielle M. Atsumori]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Retrouvaille du hasard ou du destin ? ft. Thomas&Hayley
» Je suivrais le chemin que j'ai décidé de tracer !... Eliaë
» Labyrinthe des illusions
» [Terminé] Tracer son chemin avec des piécettes [PV Eva Baron]
» Hasard ou destin? [Guenièvre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Miyusaki :: Administration. :: Archives. :: Events.-