RSS
RSS



 

Partagez|

Eichiro Maeda ~ Le faussaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Eichiro Maeda ~ Le faussaire Dim 5 Juil - 18:45

Eichiro Maeda
Le faussaire


Feat : Lee Byung Hun.


NOM : Maeda


Prénom : Eichiro


Date de naissance : 19/06/1987


Âge : 28 ans.


Lieu de naissance : Tokyo / Japon.


Origine : Japonaise


Orientation sexuelle : Homosexuel, bien qu’il reste très discret sur ses tendances.
_____



Groupe : Citoyen.


Double compte ? (Si oui, les nommer) : Nop.
Ses yeux parcours le corps docile, allongé maladroitement sur le sofa. Ils caressent le galbe de sa mâchoire carrée, mord la peau de son cou à moitié dénudée. L’homme de main hésite. Il ne sait pas si réveiller le faussaire qui dort paisiblement est une brillante idée. Il a entendu parler de lui, et ce qu’il en a agrippé entre deux insultes ne lui plaît pas vraiment. Alors il reste statique, immobile comme une foutu poupée de cire, comme hypnotisé par cette peau claire qu’il observe de loin. Une distance qu’il juge respectable, pour ne pas essuyer le rictus puant d’ironie du dormeur, s’il venait à se réveiller. Il soupire, lorgnant sur les cheveux noirs balayés par le vent qui porte à la fenêtre. Ils sont coupés courts, bien taillés pour accompagner un visage doux au demeurant.

Si doux qu’il se demande vaguement s’il s’agit bien du faussaire dont tout le monde parle ses dernières jours. S’il s’agit bien d’Eichiro Maeda. Alors, curieux, il laisse ses pas le porter un peu plus près. Juste, un peu plus près. Il jauge rapidement sa carrure. Le faussaire est assez petit, avoisinant le mètre soixante-cinq avec difficulté. Il n’est pas spécialement musclé, non plus, de ce que l’homme de main distingue à travers les vêtements. Il possède un corps plutôt fin, en vérité. Sa main se porte vers le visage du dormeur, hésitante et maladroite. Elle agrippe quelques mèches brunes pour les tirer en arrière. Il agrippe enfin, derrière l’oreille de l’ensommeillé, une large cicatrice. La cicatrice du faussaire. C’est ainsi qu’on le reconnaît officiellement, parait-il. L’homme de main lâche un souffle prudent, puis retire ses doigts trop aventureux. Il recule de quelques pas, avant de plonger ses iris dans une ombre glaciale.

Des yeux d’un noir d’encre. Paresse. Colère. Cynisme. Il ignore comment, mais le yakuza ressent avec une exactitude effroyable chaque sentiment qui les traversent. À croire que le faussaire est un livre ouvert, pour qui sait observer. Le dormeur ne dort plus, et l’autre commence à craindre un tantinet d’en prendre pour son grade...



This is me.

Je dois sans aucun doute ma réussite à mon sérieux exemplaire et ma fibre artistique. C’est elle qui m’a portée sur le chemin étriqué des plus grands faussaires. Elle qui m’a bercé, depuis mon plus jeune âge, près de ceux qui se révèlent être une famille à mes yeux. Avec ses cousins idiots et ses oncles un peu trop prétentieux. Mon talent n’a d’égale que la dévotion que j’ai pour mon clan. Même si l’histoire n’est pas encore marquée de ma patte, l’intention d'y tatouer mon nom à l’encre indélébile ne m’est pas étrangère. J’ai de l’ambition et les capacités pour la mettre en ouvre. Les années m’ont appris que rien n’est aussi bénéfique qu’un travail accompli avec soin. Ainsi, ma patience fut d’une grande aide pour apprendre mon métier et les codes qui me sont imposés. Je suis quelqu’un que l’on peut qualifier de discret au demeurant. Le genre à ne parler que par bride. Pourtant, ne vous arrêtez pas à ce calme apparent, vous vous en mordrez les doigts. Attiser ma colère pourrait être une de vos plus graves erreurs, car j’ai la rancune tenace et l’ironie cynique. Je n’oublie aucun coup-bas, aucune trahison, aucune tromperie. Tout cela se trouve gravé dans un coin de ma tête, n’attendant que l’instant idéale pour resurgir. Généralement, le pire moment pour votre bien.

Je possède tout de même de bonne valeur encrée. Le respect, la fidélité, et le sérieux. La compassion, en revanche, est un sentiment que je ne connais que très peu. Mon éducation strict y est sans doute pour beaucoup, mais pleurer devant moi ne fera qu’agacer un peu plus mes nerfs. La violence possède cette fâcheuse tendance à me rendre nerveux. Je n’aime pas ça. Ce n’est pas dans mes dogmes. Aussi, je n’apprécie guère que l’on essaie de m’imposer une vision des choses que je n’accepte pas. Je possède une bonne ouverture d’esprit, contrairement à ce que l’on pourrait penser, mais je refuse généralement toute discussion avec des personnes butées. Pour un point de vue plus personnel, je suis quelqu’un d’assez joueur lorsque je me lie d’affection avec quelqu’un. Les taquineries et l’humour un peu torve font partie de mes échanges les plus appréciables.

En définitive, je suis un professionnel qui prend son travail à coeur. Quelqu’un qui assurera toujours le boulot qui lui est confié et qui ne trahira jamais un frère ou une soeur. Un homme parfois taquin qui se plaît à faire usage de son cynisme envers autrui.
.

And this is my story.
Notre entourage nous forge et nous construit comme personne. Le mien a toujours baigné dans les histoires sombres d’un clan de Yakuza. J’ai grandi auprès de mon père, Aizen Maeda. Son éducation fut ce qui modela ma personnalité. Ma mère, quant à elle, n’a jamais été très présente dans ma vie. Son caractère volage lui coûta le divorce et l’a força au remariage avec un homme plus riche. Je n’ai jamais aimé ce type. Trop clinquant, trop bavard, trop bourgeois, aussi. Aussi, les rares moments que je passais chez eux me faisait regretter les instants passés au sein du clan. J’ai toujours ressenti plus d’accroche avec mon paternel. Ce dernier m’a élevé avec des dogmes stricts et un respect indéfectible pour le clan. J’ai coulé une enfance relativement tranquille, baignant très jeune dans la passion communicative de mon père pour l’art. Il en collectionnait une ribambelle, accroché au mur de notre maison. Et cela, bien que plusieurs étaient faux. Il essaya de m’apprendre quelques bases de combat, mais mon manque de carrure et de force fut un défaut qu’il ne sut jamais combler. C’est lors de mon intégration à Myusaki qu’il comprit la direction à prendre pour me rendre utile au sein du clan. Ou plutôt, c’est après avoir imité un nombre incalculable de signature et d’oeuvre commune au monde de l’art qu’il me guida sur un autre chemin.

Un yakuza se doit d’être intelligent et vif d’esprit. Les muscles ne servent pas, si les connaissances font défaut. Et moi, j’avais ce petit quelque chose dont je n’hésitais pas à me servir.

J’étais un artiste. Un maître dans l’art de la copie et de la falsification. Mon paternel fit jouer ses relations pour me trouver un maître en la matière. Carver, un vieux britannique d’une quarantaine d’année expatrié au Japon. Selon lui, un faussaire digne de ce nom est quelque chose d’extrêmement rare à trouver. La plupart font un travail exécrable et ne respecte les délais que sous la menace d’une arme. Le soutien qu’il m’offrit fut sans nul doute ce qui me motiva à pousser dans cette voix. Carver m’apprit les bases de mon métier. Le sérieux que j’apportais à mes leçons ne manquait jamais de le faire sourire, lui qui était si ironique et joueur par moment. Son caractère a déteint sur le mien, avec le temps. Lors de mon dix-huitièmes anniversaires, il demanda l’aval de mon paternel pour m’emmener à ces côtés au-delà de l’océan. Aizen accepta, non sans me faire part de ses inquiétudes. Pour autant, la passion qui me guidait fit taire ses craintes. La confiance qu’il portait en moi était sans faille. Ainsi, je quittais le lycée sans obtention de diplôme pour un avenir incertain, guidé par mon ambition et ma volonté de parfaire mon art.

Le temps coula, et Carver me fit visiter les État-unis. Il m’emmena à travers l’Europe, où je finis par côtoyer quelques hommes peu recommandable en Sicile. Des hommes qui me rappelaient pourtant affreusement ceux que j’avais laissé à mon départ du Japon. J’appris différente manière de travailler, différente façon de fausser un document officiel. C’est au sein même de  Palerme que je rencontrais un jeune mafieux du nom de Terence. Un homme au caractère doux et docile, mais remplit de ce petit quelque chose de sauvage qui attisa rapidement ma curiosité. Une chose en entraînant une autre, une relation bien étrange s’installa. Je travaillais à l’époque pour son clan et nos rendez-vous devinrent rapidement plus personnelle qu’autre chose. L’amour était parfaitement absent de nos entrevues, de son côté comme du mien. À dire vrai, Terence m’aida simplement à poser mes goûts en matières de sexe. Les années passèrent, et je quittais l’Europe pour la Russie. Les hommes du nord ont ça de mauvais que leur violence est sans égale. Ce fut sans doute la partie la plus rude de ma formation. Travailler avec un flingue braqué sur la tempe à quelque chose de dangereux, il parait. C’est à ce moment-là que j’ai écopé de cette douce cicatrice derrière mon oreille. Un coup de crosse puissant, destiné à me faire bosser plus vite. Pour autant, Carver m’assura que cela faisait partie de la formation initiale avec large sourire torve. L’enflure. Je n’en garde, certes, aucune rancœur envers lui, mais tout de même. Je pense sincèrement qu'il n'a laissé faire ça que pour en rire.

Dix années. Dix années s’écoulèrent, avant que je ne rejoigne enfin les terres sacrées du Japon. J’y retrouvais mon père, qui fut sans doute le plus heureux de tous de me revoir entier et heureux. Il remercia Carver pour son intégrité et le service rendu au clan pour ma formation. Cependant, quelque chose avait changé depuis mon départ. Le clan de mon père fut réduit à néant, dissous par un chef à la poigne disparu avec l'âge. Aussi, ce fut sans réellement réfléchir que j'acceptais de rejoindre celui d'une connaissance de Miyusaki. Ekichi. Il avait fait grand bruit, à l'époque, et la réputation de son clan est loin d'être mauvaise. Façon de parler. Quand à mon orientation sexuelle, le silence fut ma seule arme. Loin de moi l'envie d'entacher ma relation avec mon paternel pour si peu ou de salir ma réputation. C'est une partie de ma vie que j'espère garder secrète. 


Aujourd’hui, je peux enfin reprendre mes marques au sein d'un clan, même s'il n'est pas celui que j'attendais. J’escompte tout de même leur faire profiter de ma formation.




Derrière l'écran
Pseudo habituel : Arkh, ou encore Carbunkle ~
Âge : 27 ans
Comment avez-vous connu Miyu ? Une pub ! ~
Quelle est votre fréquence de connection ? Honnêtement, aucune idée. Régulière, je suppose, mais j’ai tout de même d’autres écrits en route, qui me tiennent à coeur.
Que pensez-vous du forum ? Les gens m’ont l’air bien sympathique ici ! Mais si vous pouviez être indulgent avec moi… Parce que je suis toute nouvelle dans le monde du rp, et que je n’y connais pas grand chose pour être honnête >///<

O'Daim

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
100 / 100100 / 100

Spécialisation. : La hache.
Situation amoureuse : En couple avec Essva.

Travail : Vous battre. u.u
Messages : 253
Okane (お金) : 13492
Points. : 1
Date de naissance : 04/07/1997
Age : 20
Je fais partie du Staff.
Mokona
MessageSujet: Re: Eichiro Maeda ~ Le faussaire Dim 5 Juil - 19:18


Bienvenue à toi Maeda Eichiro
Validation de


Eichiro Maeda.
Nous t'invitons à compléter ton profil.
Pense également à faire ta fiche de lien, et celle de rp.
En cas de besoin, n'hésite pas à contacter un membre du Staff.
En espérant te compter parmi les membres actifs,
Mokona.

© Halloween





~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Eichiro Maeda ~ Le faussaire Mar 7 Juil - 19:48
Hey heey !
Bienvenuuuuuuue \o/ je suis la fameuse Essva qui te bisoute via Mokona.
J'espère que le forum te plait, que les gens ont pas encore réussi à te traumatiser (je tiens à le faire moi-même èwé) et qu'on se croisera très bientôt sur la cb !
Ciao ~
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Eichiro Maeda ~ Le faussaire Mar 7 Juil - 23:08
TIENS COUCOU.


Je me suis dit "Et si je venais pourrir ta fiche ?" Ouais, parce que c'est bien beau le "bienvenue" administratif, mais c'est pas drôle du tout. u.u


Alors, BIENVENUUUUUUUUE ! Pour fêter ça RP ! (Comment ça, c'est champagne normalement ? Désolée, ici, on est trop pauvres pour t'offrir ça. /SBAFF/) *tend la main.* "Un p'tit sou siou plaît !" Mince, mince, je m'égare. >.>


Bref, je te fais des poutous partout mon poto, et j'souhaite une LONGUE vie à ton personnage. :D J'espère que tu vas t'amuser parmi nous !


Et pi, là, j'vais ouvrir notre rp maintenant.


Des bisouus ! :3  Calin
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Eichiro Maeda ~ Le faussaire Mer 8 Juil - 10:25
Hanw, z'êtes cute tout les deux ! *///* Merci beaucoup pour l'accueil chaleureux et... Un peu flippant. Mais c'pas grave, j'ai un côté masochiste alors on devrait bien s'accorder ~ /sbaf/

Pis si le champagne est trop cher, Eki', t'peux toujours me payer du Champomie. J'suis pas si difficile. 'Fin me souhaiter bienvenue en RP, ça me conviens très bien aussi ! *^*

Merci encore à tout les deux <3
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Eichiro Maeda ~ Le faussaire Mer 8 Juil - 12:34
Comment ça on fait peur ? :c Mais faut pas le dire, tu vas faire fuir les autres joueurs. ><"


*te cache dans un placard*


Hein, comment ça on avait un membre Eichiro Maeda ? J'connais pas. ça m'dit rien. 


Champomy ? Jus de pomme, ça marche aussi ? /SBAFF/


Ui, la bienvenue en rp, en plus c'est unique, et c'est pas cher. :D
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
100 / 100100 / 100

Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Rien du tout, passe ton chemin.

Messages : 371
Okane (お金) : 433
Points. : 2
Date de naissance : 16/12/1995
Age : 21
Je fais partie du Staff.
Muse
MessageSujet: Re: Eichiro Maeda ~ Le faussaire Sam 24 Oct - 9:32
Sujet archivé.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Eichiro Maeda ~ Le faussaire
Revenir en haut Aller en bas

Eichiro Maeda ~ Le faussaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Eichiro Maeda ~Le faussaire
» Shizuka Maeda alias Shiuu. ( en cours ... )
» Un petit séjour sur les traces de luffy [Pv: Eichiro]
» Présentation de Neiko Maeda
» Fiche de demande de partenariats

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Miyusaki :: Administration. :: Archives. :: Personnages.-