RSS
RSS



 

Partagez|

[TERMINEE]"Smoking kills. So what ? We all die one day !" [Aaron Page & Scarlet Thorne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
35 / 10035 / 100

Chambre : Deux
Classe : Quatriéme S
Spécialisation. : Escrime
Situation amoureuse : Coeur brisé

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 316
Okane (お金) : 254
Points. : 25
Date de naissance : 21/02/1997
Age : 20
Les p'tits liens. : Présentation : http://www.pensionnat-miyusaki.net/t145-scarlet-l-thorne-le-monde-est-mon-royaume
Fiche de rp: http://www.pensionnat-miyusaki.net/t151-moi-jalouse-ha-ha-ha-oui-scarlet-l-thorne#867
MessageSujet: [TERMINEE]"Smoking kills. So what ? We all die one day !" [Aaron Page & Scarlet Thorne] Lun 6 Juil - 18:09
Le soleil semblé joué à cache derrière les immeubles de la ville de Tokyo. Bientôt il ferait nuit et tout ce ciel orangé deviendrait noir, comme le cœur de la jeune fille qui était installé sur le rebord du toit de son école.

Scarlet qui était autrefois de si bonne humeur en toutes circonstances avait beaucoup trop d'idées négatives ces derniers temps. Qui aurait pensait qu'une rupture pouvait faire si mal ? Certainement pas elle. Avoir une relation sérieuse n'avait jamais été sa priorité. Peut-être était-ce pour cette raison qu'elle avait embrassé ce garçon alors qu'elle était en couple avec Taichi. Maintenant elle était célibataire et n'arrivait pas à oublier sa dernière conversation avec lui. Elle l'avait tellement blessé.
 Lui qui l'aimait et lui faisait confiance avait était contraint de faire face à une vérité un peu trop dure à encaisser : Scarlet n'était pas bien. Pas assez bien pour lui.
Trop joueuse, trop insouciante. Pas assez fidèle.

La jeune fille regarda sa main gauche couverte d'un fin bandage. Sa petite blessure était presque guérie. Son cœur en revanche ne voulait pas cicatriser et ses peines n'étaient pas finies. Elle n'avait toujours pas contacté Hayato. Cependant elle n'était pas certaine de pouvoir supporter le nouveau poids de la déception dans le regard d'une des personnes à qui elle tenait sincèrement. Aurait-elle le courage d'être honte une fois de plus en prenant le risque se perde Hayato ?

Allumant une cigarette elle inspira une grande bouffée de fumée. Elle avait besoin de se détendre. D'oublier ces derniers jours. Quoi de mieux qu'une petite cigarette ou deux pour décompresser ? Une fois sa première cigarette fini elle en alluma une seconde.

 La jeune fille se sentait bien seule mais n'avait pas réellement d'amis ici. Du moins pas de personne assez proche d'elle pour pouvoir se confier. En même temps elle n'était pas sur de vouloir expliquer à quelqu'un à quel point elle avait mal agi.
 Scarlet avait honte.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Smoking kills. So what ? We all die one day !" [Aaron Page & Scarlet Thorne] Mer 8 Juil - 16:45
A peine débarqué sur le toit de sa maudite école, Aaron découvrit avec déception qu’il n’était pas le seul à avoir eu la merveilleuse idée de fuir le monde des êtres humains pour se réfugier au sommet de cette fourmilière que pouvait-être le pensionnat Miyusaki.
Le jeune homme sortit  sans attendre son paquet de Lucky Strike adoré, tout en observant – assez agacé – la jeune fille qui se trouvait sur le rebord du toit, sans doute prête à mettre fin à ses misérables jours.

« Sympa pour un premier jour », pensa-t-il avec ironie.


Après une légère minute de réflexion, Aaron décida de ne pas gâcher le seul moment de répit qu’il avait pu trouver depuis son arrivée au pensionnat, le matin même.



« Si elle veut sauter, qu’elle le fasse », conclut-il intérieurement.


Assez satisfait de lui-même, le garçon tenta de faire obstruction de cette présence pour essayer de profiter de ces moments de solitude qui risquaient de se faire de plus en plus rares. Toujours posté dos à la jeune femme, c’est en soupirant silencieusement qu’il ferma ses paupières, s’imaginant ne pas être encombré de cette dépressive qui ne semblait pas avoir le cran de passer à l’acte.
Aaron avait bien conscience d’être une personne cruelle, ne se souciant que de son propre confort, ses dernières conquêtes n’ayant cessé de le lui rappeler. Cependant, il aimait se convaincre que cette image d’homme sans cœur le rendait heureux, et n’avait donc pas la moindre intention de changer. Quelle que soit la raison.
Il n’allait pas jusqu’à penser que le malheur des autres participait à son propre bonheur, en revanche, il était incapable de ressentir la moindre compassion lorsqu’il percevait une réelle détresse dans les yeux de ses semblables. Ecouter les problèmes des autres ne faisait pas partie de ses compétences, et réconforter, encore moins. Lorsqu’il se trouvait dans une situation de ce genre, et qu’il était contraint de subir les lamentations d’un de ses congénères, Aaron avait développé un formidable processus comportemental, qui visait à faire croire qu’il s’intéresserait sincèrement à la pauvre vie de la personne en question : il se contentait de plisser les yeux, en signe d’attention, tout en fumant ses merveilleuses Lucky Strike.



« Quel génie ! », se dit-il avec un ego surdimensionné.


Toutefois, il était  bien évident que lorsqu’il pouvait s’éviter un tel supplice, Aaron préférait rester en retrait.
C’est en ouvrant les yeux, quelques secondes plus tard, qu’il décida de prendre les choses en main. Il ne supportait tout simplement pas cette présence qui l’empêchait de se relaxer. Lui qui aimait la solitude. Il était inconcevable qu’un individu aussi futile puisse se permettre de mettre en pièce l’une de ses nombreuses pauses cigarettes qui le rendaient si vivant.
Cigarette portée à ses fines lèvres, Aaron s’avança au niveau de la jeune femme, sans pour autant lui adresser le moindre regard. Quelle importance. C’est en reluquant la grande entrée du pensionnat, qui se trouvait à des dizaines de mètres plus bas, qu’Aaron s’adressa à cette fille qui était devenu son principal problème à l’heure actuelle :



« Si tu pouvais sauter maintenant, tu gagnerais du temps, et surtout, je serai enfin en paix », prononça-t-il, avec un sourire narquois à peine contenu.


Fière de lui, il l’était.
Comme toujours.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
35 / 10035 / 100

Chambre : Deux
Classe : Quatriéme S
Spécialisation. : Escrime
Situation amoureuse : Coeur brisé

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 316
Okane (お金) : 254
Points. : 25
Date de naissance : 21/02/1997
Age : 20
Les p'tits liens. : Présentation : http://www.pensionnat-miyusaki.net/t145-scarlet-l-thorne-le-monde-est-mon-royaume
Fiche de rp: http://www.pensionnat-miyusaki.net/t151-moi-jalouse-ha-ha-ha-oui-scarlet-l-thorne#867
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Smoking kills. So what ? We all die one day !" [Aaron Page & Scarlet Thorne] Mer 8 Juil - 18:45
Une voix masculine fit légèrement sursauter Scarlet. Elle se retourna pour voir à qui elle avait à faire, puis sauta du toit -mais pas du coté du vide évidement. S'adossant au rebord, elle regarda avec amusement le garçon qui ne semblait absolument pas se soucier de sa santé mentale, bien au contraire.

"Tant mieux. Je n'aime pas qu'on ait pitié de moi." pensa la jeune fille.

D'abord silencieux, elle jaugea le garçon impatient qui se trouver en face d'elle. Il était plus grand qu'elle, assez musclée et avait des cheveux châtains légèrement ébouriffé. Ses yeux étaient d'un beau vert. En le voyant elle pensa directement aux bader boys des séries américaines qu'elle avait pour habitude de regardé. Lui non plus n'était pas asiatique et arboré un air détaché voire agacé.

"C'est gentil de te soucier de moi mais je ne suis pas une dépressive qui a l'intention de ce suicidé." annonçât-elle avec un petit rire.

Se tenant droite, elle n'avait pas l'intention de montrer à un inconnu qu'elle était assez triste. Après tout, Scarlet était le genre de personne qui avait une certaine fierté et qui ne voulait pas se montrer faible. Et puis, même en étant triste, elle n'aurait pas songé à se suicider. Une peine de cœur était un motif bien trop stupide pour cela.
Ça lui rappelait l'histoire de Roméo et Juliette qui se suicidait par amour.
Ridicule.
 Et puis elle avait déjà vécu bien pire qu'une peine de cœur dans le passé. Scarlet était certaine qu'elle pouvait tout surmonter. Elle avait sans doute un peu trop confiance en elle.

"Je suis simplement venu m'en grillé deux ou trois à l'abri des regards. Comme toi visiblement."

En effet, elle n'avait pas l'intention de se faire prendre par un surveillant, elle avait déjà dû subir des heures de colle parce qu'elle avait renversé une carafe d'eau sur la tête d'un garçon alors il valait mieux qu'elle se tienne à carreau. Et puis elle n'avait pas confiance dans les élèves qui pouvaient facilement rapporter ses faits et gestes. Comme il l'avait fait quand elle avait embrassé Hayato alors qu'elle sortait avec Taichi. À croire que certains n'avaient tellement pas de vie qu'il préfère s'acharner sur elle.

"Pas de bol j'étais là avant." dit-elle avec un sourire sadique. Elle s'assit par terre, le dos collé au muret du toit. Elle avait bien l'intention de montrer qu'il ne l'intimider pas du tout.
 Ne pensé à rien lui faisait du bien. Fumer aussi, même si elle ne fumer pas régulièrement.

 "Mais j'accepte de partager un peu de mon espace vitale avec toi, compagnon de cigarette." Ajouta-t-elle en étirant ses jambes sur le sol froid.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Smoking kills. So what ? We all die one day !" [Aaron Page & Scarlet Thorne] Mer 8 Juil - 20:43
Aaron observait, cigarette à la bouche et yeux plissés, l’étrange scène qui se déroulait devant ses yeux. La « dépressive » - nom qu’il avait décidé de lui attribuer, se fichant complètement de son réel prénom - avait entamé un monologue devant lui, et bien sûr, il n’en avait qu’à peine écouté la moitié.
Une fois encore, comme à son habitude, il semblait totalement indifférent à ce qu’elle avait bien pu lui raconter. En réalité, il demeurait intérieurement consterné par l'idée même que cet étrange individu ait tenté de rentrer en communication avec lui. Maintenant. A ce moment précis. Moment le plus important de sa propre journée. Sa pause clope.
Comment pouvait-elle croire, sérieusement, que c’était le moment idéal pour entamer une discussion insignifiante.

C’était impardonnable.



« Mais j’accepte de partager un peu de mon espace vital avec toi, compagnon de cigarette », avait-elle dit.


Le jeune garçon eut besoin de prendre une lente et profonde respiration afin de se calmer, et surtout, dans l’espoir de retenir cette pulsion qui venait de naître en lui : la faire basculer de l’autre côté de la rambarde. Dans le vide.
Son envie meurtrière était si intense, qu’il lui fallut fermer, dans l’urgence, les yeux afin de ne pas croiser son odieux regard. Mais, après quelques courtes secondes de répit, il tomba nez à nez avec son sourire aussi enfantin, qu’agaçant.
Aaron avait toujours disposé d'une patience plus que limitée, voire presque inexistante. Raison pour laquelle son entourage avait vite saisi qu'il valait certainement mieux ne pas mettre cette-dernière à rude épreuve. Et tester les limites de la patience d'Aaron ne revenait qu'à se condamner à vivre de longues minutes de damnation. C'était évident.
Cependant, c’est avec grand étonnement, qu’il reprit le contrôle de sa propre personne. Jugeant que ce n’était surement pas le moment de commettre un meurtre, sa pause cigarette étant d’une trop grande valeur pour la souiller d’une telle manière. Et surtout, avec une dépressive. La tuer n’aurait servi à rien, puisqu’elle finirait par s’ôter la vie, elle-même. Un jour ou l’autre. Et c’est en souriant qu’Aaron se demandait quand  est-ce qu’elle déciderait de sauter le pas. Enfin, le rebord plutôt.



« Je parie sur une semaine », dit-il à haute voix, assez amusé.


Remarquant qu’elle avait fermement l’intention de demeurer ici, Aaron décida de mettre fin à cette tentative futile de socialisation, et alla à quelques mètres de la pauvre fille pour finalement s’allonger sur le rebord du toit. C’est lorsqu’il fut confortablement installé, qu’il put enfin savourer la première clope de la journée.
Il sentit alors cette vague de bonheur qui arrivait à lui. Il se fit alors une promesse. Si elle osait émettre le moindre son pendant les dizaines de minutes qui allaient suivre, il était certain qu’il ne répondrait plus de ses actes.
Fermant doucement ses paupières, il se laissa bercer par les lointains bruits de la ville de Tokyo.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
35 / 10035 / 100

Chambre : Deux
Classe : Quatriéme S
Spécialisation. : Escrime
Situation amoureuse : Coeur brisé

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 316
Okane (お金) : 254
Points. : 25
Date de naissance : 21/02/1997
Age : 20
Les p'tits liens. : Présentation : http://www.pensionnat-miyusaki.net/t145-scarlet-l-thorne-le-monde-est-mon-royaume
Fiche de rp: http://www.pensionnat-miyusaki.net/t151-moi-jalouse-ha-ha-ha-oui-scarlet-l-thorne#867
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Smoking kills. So what ? We all die one day !" [Aaron Page & Scarlet Thorne] Ven 10 Juil - 10:53
Il ne lui répondit pas. Décidément ce garçon représentait le cliché du bad boy solitaire en colère contre le monde. Il n'avait fallu à Scarlet que quelques secondes pour s'en rendre compte.
Malgré tout, la jeune fille était bien placée pour savoir que les personnes étaient bien plus compliquées qu'un simple stéréotype. Elle-même de quoi si on se contenter de la juger d'un simple coup d'œil . Une gamine riche doubler d'une salope de première pleine de défaut. Mais elle était beaucoup plus que cela. Alors, ce garçon dont elle ne connaissait pas le nom avait sans doute autre chose dans le ventre que de la méchanceté.
Depuis toujours on égoïsme l'avait poussé à s'arrêter aux premières images d'une personne. Généralement elle n'en avait rien à foutre des autres. Mais les évènements récents lui avaient fait changer sa perspective de la vie. Elle l'observa avec attention, ce qu'elle ne faisait pas habituellement.
Mister bad Boy semblait être une cocotte-minute en train de bouillir. Et la raison de sa rage n'était autre que Scarlet. Pourtant elle n'avait encore rien fait pour l'agacer.

"Ce n'est pas bien grave. Ce n'est pas comme si je me souciais vraiment de ce qu'il pouvait pensait de moi." Pensa-t-elle.

Recrachant de la fumer, elle continua de le regarder. Elle sentit qu'a un seul mot, elle risqué de prendre chère. Mais Scarlett n'était pas du genre à se laisser intimider. Bien au contraire, elle foncer toujours dans les problèmes.

"Une semaine pour quoi ?" demanda la jeune fille d'un ton neutre.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Smoking kills. So what ? We all die one day !" [Aaron Page & Scarlet Thorne] Ven 10 Juil - 14:24
Le jeune homme, plus qu’agacé, ouvrit une nouvelle fois les yeux pour tomber face un ciel sans ombre. Il se rendit compte, avec horreur, qu’il arrivait à terme de sa voluptueuse cigarette, et par la même occasion, de sa patience. Mais il fut encore plus exaspéré en prenant conscience qu’il n’avait pu savourer l’unique moment de paix qu’il aurait de cette journée. Et c’est à ce moment précis, qu’il entra en guerre avec lui-même. Il fut déchiré par ce combat qui se déroulait dans sa tête. Sa rage ordonnait de faire basculer cette enquiquineuse dans le vide, alors que sa raison lui conseillait de prendre sur lui, une fois de plus.

C’est en tirant une ultime fois sur sa Lucky Strike, que le garçon se releva pour s’assoir sur le rebord. Il adopta alors un regard noir vers la cause de son tourment. Ce tourment qui le regardait droit dans les yeux. Elle ne semblait absolument pas troublée par le mauvais caractère du garçon. Au contraire, il voyait de l’indifférence à son égard dans ses yeux.

Bizarrement, il appréciait ce genre de personne.  Ces personnes même, qui ne fuyaient pas face à l'être sarcastique et égoïste qu’il pouvait être. Enfin, apprécier n’était pas le bon mot. Aaron ne trouvait que rarement de bonnes raisons d’apprécier l’un de ses semblables. En réalité, il tolérait, ce genre de personne.
 


Sans la quitter des yeux, il s’approcha d’elle avec nonchalance, pour s’accroupir face à cette dernière. Et c’est en écrasant sa cigarette sur le rebord - auquel elle s’était adossée -, à quelques centimètres de son visage de femme, qu’il prononça :

« Je t’ai surestimé. Je te ne donne même pas cinq minutes avant de tomber à la renverse par mé-gardes, et du mauvais côté de la rambarde », lui dit-il tout en observant la cigarette qui rendit l’âme, près de son visage.

Lorsque la pauvre et innocente cigarette rendit son dernier souffle de vie, Aaron reporta son attention à la jeune femme qui se trouvait à quelques centimètres à peine de lui-même. Yeux plissés, et bouche serrée, il envoya lentement la dernière vague de fumée - qu’il avait précieusement gardée dans sa gorge – droit devant lui, permettant alors à ce fascinant mélange de gaz, de particules et de vapeur d’aller se heurter au visage de mademoiselle.

Tout en lui adressant le sourire le plus malicieux qu’il pouvait avoir en réserve.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
35 / 10035 / 100

Chambre : Deux
Classe : Quatriéme S
Spécialisation. : Escrime
Situation amoureuse : Coeur brisé

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 316
Okane (お金) : 254
Points. : 25
Date de naissance : 21/02/1997
Age : 20
Les p'tits liens. : Présentation : http://www.pensionnat-miyusaki.net/t145-scarlet-l-thorne-le-monde-est-mon-royaume
Fiche de rp: http://www.pensionnat-miyusaki.net/t151-moi-jalouse-ha-ha-ha-oui-scarlet-l-thorne#867
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Smoking kills. So what ? We all die one day !" [Aaron Page & Scarlet Thorne] Ven 10 Juil - 18:40
Le garçon se rapprocha d'elle et écrasa sa cigarette si près de son visage qu'elle avait presque pu entendre le grésillement des cendres contre la paroi du toit. La testait-il ? Sans doute s'attendait-il à ce qu'elle parte en courant face à sa tentative d'intimidement. Cependant, la jeune fille ne tressaillit pas. Elle resta immobile, détendu comme s'il était tout à fait normal qu'un inconnu soit aussi prés d'elle et agisse de la sorte.

« Je t’ai surestimé. Je te ne donne même pas cinq minutes avant de tomber à la renverse par mé-gardes, et du mauvais côté de la rambarde », avait-il dit.

Ainsi il n'avait donc aucune estime pour elle. Il la considérait comme une petite fille fragile qui risqué de se briser au moindre impacte. Comme il se trompait. Il recracha la fumer de sa cigarette au visage de la jeune fille, ce qui eut le don de l'agacer. Elle ne le montra toutefois pas, il en aurait été bien trop heureux.

"Pari tenu." Lança Scarlet sur un ton de défi.

Elle finit lentement sa cigarette, rejeta sa fumer au visage du garçon avec un beau sourire puis se leva avec élégance. Elle retira ses chaussures, et monta sur le rebord du toit. Sautillant d'un pied à l'autre.

"Je ne suis pas une petite chose maladroite. Et je ne tomberai pas à moins que tu me pousses. Ce que tu ne feras pas." annonça la jeune fille avec confiance.

Et pourquoi pas ? Elle ne le connaissait pas. Peut-être était-il un psychopathe. Cependant elle en doutait. Il ne devait pas être si mauvais que cela. Si elle ne se trompait pas ils se ressemblaient un peu tous les deux. Alors dans ce cas-là il ne la pousserait pas et se contenterait de faire comme si il l'a trouvé débile et inventerait une excuse pour ne pas la pousser en lui faisant croire qu'il en était quand même tout à fait capable.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Smoking kills. So what ? We all die one day !" [Aaron Page & Scarlet Thorne] Ven 10 Juil - 20:33
Recevant à son tour un nuage de fumée en plein visage, le garçon ne put s’empêcher d’afficher une moue amusée. Cependant, elle ne dura pas. Toujours accroupi, Aaron observait le spectacle médiocre qui se jouait devant lui, tout en sortant une seconde fois son paquet de cigarettes niché dans poche. Il ne parviendrait surement jamais à anéantir cette addiction si vitale pour lui.  Tanpis pour ses poumons.

Les yeux encore rivés sur cette fille qui était, finalement, plus cinglée qu’il ne l’avait pensé au premier abord, le jeune homme se saisit d’une deuxième cigarette qu’il porta immédiatement à sa bouche. Une fois allumée par son Zippo Jack Daniel’s, il observa silencieusement la demoiselle qui s’amusait à sautiller sur le rebord du toit. Complètement inconsciente. Telle une petite fille.

Il n’appréciait pas particulièrement ce genre d’enfantillages, estimant avoir dépassé l’âge pour rire d’un tel comportement, cependant, il devait avouer qu’elle était surement la personne la moins ennuyante qu’il avait pu rencontrer durant toute cette première journée au sein du pensionnat. Peut-être même l’était-elle encore moins que son propre entourage. Lui qui descendait d’une famille aussi absente que froide.

C’est d’ailleurs en l’observant sans le moindre mot qu’il se mit à songer à cette famille dans laquelle il avait eu le malheur de grandir. A ce père qui ne voyait en lui qu’un moyen de faire prospérer l’entreprise familiale, et à cette mère qui estimait bien plus son carnet d’adresses que son propre fils. Il allait même à se demander, si cette fille qui semblait bien plus enjouée que lui avait une famille aussi pathétique que la sienne. En tout cas, il espérait que ce ne soit pas le cas. Étrangement.

Irrité par ce mélodrame pitoyable qu’il ressassait intérieurement, il tenta de dissimuler cette sensation de mal-être qui vint l’habiter pendant les quelques secondes qui suivirent. Il était écœuré par son propre comportement. C’était pitoyable.
 


« Tu es bien plus cinglée que ce que je pensais, fillette », prononça-t-il à l’intention de la présence féminine qui gigotait face à lui.


Estimant qu’il avait suffisamment gâché de son temps de pause, il tenta dans un dernier espoir de faire déguerpir ce maudit intrus de son champ de vision.

« Et si tu allais retrouver tes amis ? »


Aaron entama une prière, suppliant que son vœu soit exaucé. Il n’était pas du genre à supplier, et encore moins à prier, c’était une réelle perte de temps à ses yeux. Néanmoins, si Dieu il y avait, un minuscule coup de pouce aurait été le bienvenu. Il n’en demandait pas trop, un simple coup de vent suffirait pour la faire trébucher.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
35 / 10035 / 100

Chambre : Deux
Classe : Quatriéme S
Spécialisation. : Escrime
Situation amoureuse : Coeur brisé

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 316
Okane (お金) : 254
Points. : 25
Date de naissance : 21/02/1997
Age : 20
Les p'tits liens. : Présentation : http://www.pensionnat-miyusaki.net/t145-scarlet-l-thorne-le-monde-est-mon-royaume
Fiche de rp: http://www.pensionnat-miyusaki.net/t151-moi-jalouse-ha-ha-ha-oui-scarlet-l-thorne#867
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Smoking kills. So what ? We all die one day !" [Aaron Page & Scarlet Thorne] Ven 10 Juil - 20:53
"Merci." répondit Scarlet à la première remarque du garçon.

Évidemment il ne lui faisait pas un compliment, mais elle douté qu'un mot gentil puisse sortir de sa bouche alors à quoi bon se prendre la tête à être blessé par un inconnu. Elle ignora également le mot fillette qui sortait de sa bouche comme une insulte.
Scarlet était immature, insouciante mais ce n'était pas une petite fille. Ses erreurs dépassaient loin de là celle qu'une petite fille pouvait commettre. Non elle n'avait pas volé de bonbons -enfin si mais ça ce n'était rien.

La seconde remarque du Bad Boy, en revanche, blessa un peu plus la sportive. Il venait inconsciemment de lui rappeler qu'elle venait de perdre les seules personnes qu'elle aurait pu considérer comme amis. Pourtant, elle avait toujours pensé qu'elle n'avait besoin de personne pour vivre, mais une fois seule, elle voyait les choses différemment. Bon, certes, elle n'était pas totalement seule. Il y avait toujours ces gens avec qui elle traine en dehors du pensionnat pour faire la fête mais c'étaient des personnes avec qui on buvait et fumait. Rien de plus. Elle qui ne se confier pas trop d'ordinaire ne le ferait qu'encore moins avec eux.

"Je n'en ai pas." avait-elle dit avec une indifférence feinte.

Elle se rassit sur le bord du toit et alluma une nouvelle cigarette afin d'avoir quelque chose sur laquelle se concentrer, sinon il allait rapidement remarquer qu'il avait touché un point sensible.

Si elle le voulait vraiment elle pouvait toujours se confier à son frère, mais l'adolescente avait une sorte de fierté qui l'en empêchait. Pour ce qui était de son père, même si elle savait qu'il l'aimait, il passer tout de même plus de temps à lui criait dessus ou à travailler. Sa mère quant à elle ... inutile d'y songer.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Smoking kills. So what ? We all die one day !" [Aaron Page & Scarlet Thorne] Ven 10 Juil - 21:27
« Moi non plus, remarque », avait-il automatiquement répondu à la jeune femme. 


Aaron fût bien obligé de se rendre à l’évidence, si elle s’était trouvée au  même endroit que lui dans un bâtiment de cette envergure, c’était surement pour la même raison que lui. Ou du moins, leurs raisons se rejoignaient. C’était bien cette fameuse solitude. Cette amie qu’Aaron connaissait très bien, et il était parfaitement capable de disserter à ce propos. Mais ce n’était pas le moment.

Quelqu’un de normalement constitué aurait pu ressentir cette émotion étrange qu’Aaron ne connaissait pas. Cette personne aurait été désolée pour cette pauvre fille. Elle aurait eu un pincement au cœur, une petite pointe de pitié. Un sentiment humain se serait développé. Lui, rien. Il ne ressentait absolument rien.

Le vide, total. Cependant, il osa une petite tentative, avec maladresse :

« Prends-ça », avait-il marmonné en posant près d’elle une de ses uniques cigarettes, ne sachant absolument pas quelle pouvait être la raison de ce geste.


Il avait l’impression d’avoir fait un beau geste, et se sentait tellement généreux, tout en ayant l’impression d’être un véritable abrutit. Mais ça lui convenait parfaitement.
 


Fatigué, - et surtout, à court d’arguments convaincants – il baissa les bras, acceptant l’idée de devoir partager – avec regret – ses futures pauses clopes. Cependant, il réfléchissait dorénavant à la mise en place d’un emploi du temps, qui lui permettrait de ne jamais la croiser pendant ses pauses qui avaient une trop grande valeur à ses yeux.

C’est bien trop occupé par cette nouvelle idée, qu’il alla s’assoir près de la jeune fille sans lui porter la moindre attention. Il était évident qu’il fallait qu’il trouve le moyen de s’approprier le plus possible cet endroit isolé.

« Je te lègue le lundi et le mardi, je ne viendrai pas t’importuner. En échange, je garde le reste de la semaine, ou tu ne viendras pas me déranger, ça va de soi », dit-il.



Il avança sa main vers elle, en signe d’accord conclu.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
35 / 10035 / 100

Chambre : Deux
Classe : Quatriéme S
Spécialisation. : Escrime
Situation amoureuse : Coeur brisé

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 316
Okane (お金) : 254
Points. : 25
Date de naissance : 21/02/1997
Age : 20
Les p'tits liens. : Présentation : http://www.pensionnat-miyusaki.net/t145-scarlet-l-thorne-le-monde-est-mon-royaume
Fiche de rp: http://www.pensionnat-miyusaki.net/t151-moi-jalouse-ha-ha-ha-oui-scarlet-l-thorne#867
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Smoking kills. So what ? We all die one day !" [Aaron Page & Scarlet Thorne] Ven 10 Juil - 22:38
Le fait que le garçon n'ait pas d'amis ne choqua pas spécialement Scarlet, ce qui l'a choqué c'était qu'il le dise devant elle. Pendant une seconde il la traitait comme égale et pas comme une gamine. Une nouveauté venant de sa part. Même s'il était distant, il paraissait moins froid et moins agacé par la jeune folle. Comme quoi, il était vraiment semblable. Il était plus rude et nonchalant qu'elle, mais elle avait ce quelque chose qui gâché toujours tout avec son entourage. La solitude. Voilà l'un des maux de ces deux adolescents. Ils pouvaient bien tous deux prétendent qu'ils s'en accommodaient bien, mais était-ce la réalité ?

L'être humain n'était-il pas supposé vivre en communauté pour survivre et être heureux ? *vous avez quatre-heures*

Le garçon dont elle ignorait toujours le nom posa à côté d'elle une cigarette. Sur le coup, la jeune fille plissa les yeux avec suspicions. Il ne semblait pas du genre à partager quoi que ce soit et encore moins à donner une de ces cigarettes qui avait l'air aussi précieuse pour lui que l'anneau de Gollum dans le seigneur des anneaux.
 Doucement, avec méfiance, elle attrapa la cigarette. Il n'avait pas pitié d'elle. Il ne l'appréciait pas spécialement. Alors pourquoi ? Peut-être était-ce une sorte de soutien entre deux personnes délaissé.

"Merci." lâcha finalement Scarlet après hésitation.

Lui parlait était compliqué. Telle une bombe, il suffisait d'une erreur pour exploser. Elle avait la sensation qu'il suffisait qu'elle dise un mot pour qu'il l'envoie bouler. Elle ne se souciait pas vraiment de lui mais se faire rejeter encore une fois serait douloureuse pour elle. Et puis, il y avait cette chose en commun entre eux. Outre le fait qu'ils n'aient pas d'amis et qu'ils aimaient fumer. Une souffrance cachée. Un caractère commun. Des personnes égoïstes mais pourtant blessées. Ce n'était que des adolescents qui repoussait le monde chacun à leur manière.

Alors qu'il tenta de faire un marché, Scarlet fronça les sourcils. C'était la fille d'un grand dirigeant d'entreprise et il pensait qu'il allait l'avoir avec simplement deux jours par semaine ?! Ah non.

"Lundi, mardi, mercredi." répondit la jeune fille avec fermeté." et le samedi une semaine sur deux."

Ils ne négociaient pas la garde d'un enfant mais quelque chose de plus important encore.
 LA pause cigarette.
 Elle se doutait bien qu'il n'allait pas forcément accepter mais elle était têtue et ne cèderait pas. Il ferait mieux de lui accordait ce qu'elle voulait. Sans doute pensait-il la même chose. Néanmoins, le fait qu'il tente de négocier montrer qu'il n'était pas juste une brute impulsive sans cervelle et Scarlet lui accorda un peu d'estime pour cela.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Smoking kills. So what ? We all die one day !" [Aaron Page & Scarlet Thorne] Sam 11 Juil - 0:06
« Lundi, mardi, mercredi. Et le samedi une semaine sur deux », avait-elle dit.


Quelle naïveté ! Aaron ne put s’empêcher de sourire, et contrairement à son habitude, ce sourire semblait sincère. Elle avait réellement l’air de croire qu’elle aurait sa part du gâteau aussi facilement. Et le garçon s’en amusa sincèrement. Il était bien évident qu’elle ne le connaissait pas. 

En réalité, personne ne le connaissait réellement, mais tout cela suffisait à amuser le garçon.

« C’est hors de question », marmonna-t-il, simplement.


C’est en portant son regard à sa montre Diesel qu’Aaron s’aperçut, avec horreur, que les quelques minutes de pause dont il avait disposé étaient désormais écoulées. Ce qui lui fit perdre immédiatement la bonne humeur qui avait pointé le bout de son nez peu de temps auparavant. L’idée même de se retrouver au beau milieu de cette fourmilière l’agaçait. Profondément.



« Eh merde », soupira-t-il.


 
Il avait tenté de prendre sur lui, de manière bien exceptionnelle, et avait accepté de tolérer une présence étrangère. Mais, cette frustration profonde qu'il pouvait ressentir de ne pas avoir pu profiter de cet unique moment, qui représentait, pour lui, le moment phare d’une journée, restait bien présente. Et il s'en voulait de l'avoir gâché, au lieu d'envoyer paître cette dépressive. Il regretta même de ne pas l'avoir laissée se jeter dans le vide lorsqu'il était tombé sur elle en entrant sur le toit. Il se demanda s'il n'aurait pas mieux fait de la projeter dans le vide lorsqu'il en avait eu l'occasion. 

Cependant, cet événement inattendu était une sorte de victoire pour le garçon. Garçon auquel on avait toujours reproché de n’être qu’un égoïste, ne supportant pas la présence d’un autre de ses congénères dans son espace si vital. Aujourd’hui, un défi avait été relevé, il n’avait pas fait passer cette inconnue à travers la rambarde.

Ce n’était donc pas en ce jour, qu’Aaron deviendrait un meurtrier. Et tout cela suffisait à le rendre satisfait de sa propre personne. Une fois de plus.
 


C’est sans conviction que le garçon se leva, tentant de trouver une pointe de motivation pour le reste de la journée qu’il s’apprêtait à subir. Sans le moindre mot, il se dirigea, le pas bien lent, vers la porte de sortie qui le mènerait vers ce labyrinthe que pouvait-être le pensionnat. Il était, d’avance, exaspéré de se trouver en compagnie de ses semblables. Ces êtres auxquels il ne portait, et ne porterait jamais, sans aucun doute, aucune attention. Mais il n’était pas homme à se défiler.

Arrivé au niveau de la porte, il se détourna une fois encore, et, le regard sérieux, s’adressa à l’étrangère qui avait partagé, malgré sa volonté, ces quelques minutes. Étrangère qui avait su piquer sa fierté, et qui lui avait tenu tête. Chose qu’il détestait. Du moins, en temps normal.

« Ton nom ? »  
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
35 / 10035 / 100

Chambre : Deux
Classe : Quatriéme S
Spécialisation. : Escrime
Situation amoureuse : Coeur brisé

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 316
Okane (お金) : 254
Points. : 25
Date de naissance : 21/02/1997
Age : 20
Les p'tits liens. : Présentation : http://www.pensionnat-miyusaki.net/t145-scarlet-l-thorne-le-monde-est-mon-royaume
Fiche de rp: http://www.pensionnat-miyusaki.net/t151-moi-jalouse-ha-ha-ha-oui-scarlet-l-thorne#867
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Smoking kills. So what ? We all die one day !" [Aaron Page & Scarlet Thorne] Dim 12 Juil - 17:48
Avec étonnement, la jeune fille regarda sa nouvelle rencontrer sourire et fut plutôt fière d'elle-même. Alors comme ça il savait sourire ? Elle lui rendit son sourire spontanément mais se stoppa net. Il allait certainement se braquer si elle avait l'air trop heureuse, car après tout, la seule chose qui les réunissait sembler être la tristesse.

Elle accueillit la remarque du garçon sans grande surprise. Évidemment qu'il n'allait pas être d'accord. Ça aurait été bien trop facile. S'il était aussi dur en affaires qu'elle, les deux jeunes fumeurs n'auront pas trouvé de solution avant la destruction de Miyusaki. Mais ce n'était pas grave. Scarlet aimait les gens de caractère. Ils étaient moins ennuyeux que ceux qui disaient oui à tout. Elle se rappelait de la manière dont elle se comporte lorsqu'elle était plus jeune. Une vraie petite princesse. Il suffisait qu'elle demande à un de ses camarades de lui porter son sac pour que cette personne le fasse. Tout ça pour attirer son attention. Alors qu'à l'époque elle ne s'intéressait qu'a celui qui refusaient ses caprices.

Elle n'eut pas le temps de lui faire dire qu'elle avait quand même l'intention de venir ici quand elle voulait qu'il jure et se leva. L'adolescente ne comprit pas tout de suite pourquoi la montre hors de prix qu'il avait au poignet avait pu susciter autant d'agacement auprès du garçon. Mais si elle l'avait bien cerné, c'est qu'il ne voulait pas se retrouver entouré de petits morceaux dans les couloirs du pensionnat. D'un certain point, Scarlet pouvait le comprendre. Mais parfois ça ne faisait pas de mal de se sociabiliser un peu. Être seul n'a jamais été une bonne chose pour qui que ce soit, même si au fond nous sommes tous seuls. Même si ses derniers temps elle était un peu à la tête des ragots, elle avait appréciait certaines personnes du pensionnat.
 Alors qu'elle pensait qu'il allait la laisser là sans rien dire, ce qui ne l'aurait pas stupéfaite, il lui demanda son nom.
Elle hésitait entre plusieurs répliques :"ce n'est pas tes affaires." , "C'est demander si gentiment..." ou encore "parce que ça t'interesse maintenant ?" mais elle décida ne pas attisait la colère du tigre qui commencé à s'adoucir.

"Scarlet Thorne." répondit la jeune fille."Le tiens ?"

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Smoking kills. So what ? We all die one day !" [Aaron Page & Scarlet Thorne] Dim 12 Juil - 20:04
La regardant droit dans les yeux, le jeune homme porta son index droit, unit à son majeur, pour les porter vers son front, dans le but de faire un signe à la jeune femme du nom de Scarlet. Lui faisant comprendre par-là, qu’il avait bien l’intention de disparaître, et cela, sans lui donner son nom. Il ne voyait pas réellement l’intérêt de lui confier son nom, ou alors souhaitait-il avoir la satisfaction d’avoir obtenu quelque chose d’elle. D’avoir pris le dessus sur elle, bien qu’il fût évident qu’il n’avait rien gagné aujourd’hui. En revanche, il avait bien perdu une dizaine de minutes. Minutes de tranquillité qu’il avait tant attendue.  
Or, il était certain qu’elle n’avait aucunement l’intention de lui sacrifier ses pauses cigarettes, ni quoi que ce soit d’autre d’ailleurs. Excepté son prénom qu’elle avait accepté de lui révéler. Il aurait pu se sentir gagnant. Fier.

Mais ce n’était pas le cas. Il avait lamentablement échoué. L’intimidation ne lui faisait aucun effet. Le mauvais caractère du garçon, encore moins. Cependant, tout cela ne lui déplaisait pas, ou du moins, pas totalement. Il détestait les personnes vides, ces personnes démunies de caractère qui étaient incapables d’exprimer une volonté claire et prononcée. C’était un véritable supplice pour lui de côtoyer ce genre d’individu. Aaron avait bien la prétention d’estimer que fréquenter de tels spécimens ne pouvait que le faire régresser. Prétentieux ? Oh oui, il l’était.

Il allait donc falloir qu’il trouve mieux, qu’il joue d’autres cartes pour se débarrasser d’elle. Il n’avait absolument pas peur de ce qu’elle pourrait penser de lui, au contraire, tout cela le dépassait complètement. Il ne se souciait jamais de ce que l’on pouvait croire à son sujet. Ou penser de lui. Quelle importance tout cela pouvait avoir ? Tout au pire, il se ferait un ennemi de plus à travers cette Scarlet. Au mieux, elle penserait de lui qu’il n’est rien d’autre qu’un pauvre con.

Con, ça oui, il l’était aussi. C’était certain. Il avait 17 années d’expérience derrière lui qui pouvait le prouver. Et il savait qu’il complèterait ce CV de « con » durant les prochaines années de son existence.

Lui adressant son dernier regard, il s’adressa à la jeune femme.

« Scarlet Thorne », lui dit-il d'une voix étrangement suave.


Il se détourna alors d’elle, et se dirigea vers la porte de sortie.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
35 / 10035 / 100

Chambre : Deux
Classe : Quatriéme S
Spécialisation. : Escrime
Situation amoureuse : Coeur brisé

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 316
Okane (お金) : 254
Points. : 25
Date de naissance : 21/02/1997
Age : 20
Les p'tits liens. : Présentation : http://www.pensionnat-miyusaki.net/t145-scarlet-l-thorne-le-monde-est-mon-royaume
Fiche de rp: http://www.pensionnat-miyusaki.net/t151-moi-jalouse-ha-ha-ha-oui-scarlet-l-thorne#867
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Smoking kills. So what ? We all die one day !" [Aaron Page & Scarlet Thorne] Dim 12 Juil - 23:52
Etonnamment, son prénom dans la bouche du garçon sonnait plutôt bien. Il ne l'avait pas prononcé avec colère ou dégout. Il n'était pas diffèrent du jeune homme qu'elle avait rencontré quelques minutes avant mais il semblait un peu plus doux. Bon, pas doux comme un bisounours mais plutôt comme un hérisson qui ne tente pas de ce protégé.

Ce gas était plus compliqué qu'il n'y paraissait. Était-elle la seule à le voir ou les autres s'arrêtaient-ils sur ses allures de mauvais garçon ? Scarlet était certaine que beaucoup de garçon le détestait parce qu'il était beau et beaucoup de fille le détestait également parcequ'il avait certainement dû les repousser. Comme il l'avait en quelque sorte repoussé mais pas totalement. Elle avait eu l'impression de remporter une petite victoire.
Malheureusement, c'était lui qui avait eu le dernier mot. Il n'avait pas dévoilé son identité. En soi, Scarlet ne s'interesait pas par particulièrement à son prénom mais c'était plutot une question de fierté. Elle aurait voulu être sur un même pied d'égalité. Il l'avait laissé de telle sorte qu'elle avait l'impression d'avoir perdu et ça l'agacait autant que ça l'amuser. Mais elle avait simplement perdu la bataille. Il ne se doutait certainement pas que Scarlet était plutôt redoutable. Elle n'acceptez pas les défaites. Certainement comme lui.

Allumant la cigarette qu'il lui avait offerte, elle réfléchit sur ce geste. Il avait semblé aussi surprit qu'elle en faisant cela. Il n'avait pas eu pitié d'elle pourtant c'était quand elle lui avait avoué qu'elle n'avait pas d'amis qu'il lui avait donné cette cigarette. C'était sans doute une sorte de soutien entre sans amis. Elle ne pouvait pas s'empêcher de se dire qu'ils ses comprenaient d'une certaine manière.

 "Pff, n'importe quoi. C'est juste un inconnu trop sur de lui qui veut attirer l'attention. Comme moi, quoi."

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Situation amoureuse : Célibataire

Messages : 30
Okane (お金) : 29
Points. : 0
Date de naissance : 04/11/1996
Age : 21
Les p'tits liens. : Rentrer ici les liens importants. (Présentation, liens, rps.)
Je fais partie du Staff.
Skaka
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Smoking kills. So what ? We all die one day !" [Aaron Page & Scarlet Thorne] Lun 13 Juil - 12:18
Rp terminé et balisé, j'archive, 10 okanes chacun,


bon jeu. :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Smoking kills. So what ? We all die one day !" [Aaron Page & Scarlet Thorne]
Revenir en haut Aller en bas

[TERMINEE]"Smoking kills. So what ? We all die one day !" [Aaron Page & Scarlet Thorne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [TERMINEE]"Si le destin est inévitable, pourquoi vouloir l'éviter ?" [Taichi O. Tôgashi-Scarlet Thorne]
» Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan]
» Gokudera Hayato alias Smoking Bomb
» Phyllis Shai (TERMINEE)
» The Weed Smoker

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Miyusaki :: Administration. :: Archives. :: Rps Terminés.-