RSS
RSS



 

Partagez|

[TERMINEE]"Rien n'est plus égoiste que le pardon." [TOUS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
35 / 10035 / 100

Chambre : Deux
Classe : Quatriéme S
Spécialisation. : Escrime
Situation amoureuse : Coeur brisé

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 316
Okane (お金) : 254
Points. : 25
Date de naissance : 21/02/1997
Age : 20
Les p'tits liens. : Présentation : http://www.pensionnat-miyusaki.net/t145-scarlet-l-thorne-le-monde-est-mon-royaume
Fiche de rp: http://www.pensionnat-miyusaki.net/t151-moi-jalouse-ha-ha-ha-oui-scarlet-l-thorne#867
MessageSujet: [TERMINEE]"Rien n'est plus égoiste que le pardon." [TOUS] Mar 7 Juil - 22:11
Assise à la terrasse d'un café, Scarlet fixé avec intensité la tasse que le serveur lui avait apportée. À croire que dedans ce jouait un spectacle captivant. Captivant mais déroutant car c'était un air sombre qu'arboré le visage de la jeune fille en regardant son café noir. Pourquoi avait-elle choisit cette boisson ? Elle détestait le café. Sans doute n'avait-elle pas les idées aux claires en cette fin d'après-midi.

Elle avait eu l'intention de passer à la boutique d'Hayato pour lui expliquer la situation mais tout courage l'avait quitté, remplacé par la terreur. Elle savait qu'elle allait le perdre lui aussi et le fait de mérité cela ne rendait pas les choses plus simples. La sportive n'était pas sur de pouvoir supporter de voir un second visage déformé par le dégout et la déception. C'est pour cela que lorsqu'elle c'était retrouver devant la boutique de son "ami", elle avait rapidement fait demi-tour en espérant qu'il ne l'a pas vu.

Réfugiée sur la terrasse d'un café, elle avait espéré tout l'après-midi trouver la force de retourné là-bas mais ses jambes refusées d'adhérer à cette décision.

Prenant une gorgée de café en plus elle grimaça. Comment faisaient les gens pour boire ça ? Elle savait que les Américains raffolés du café mais elle ne comprenait vraiment pas pourquoi. Ça avait un gout amer qui resté longtemps dans la bouche.
Elle ajouta du sucre, encore et encore. Et finalement, le gout était devenu encore plus ignoble qu'il ne l'était avant. Alors qu'elle n'avait aucune raison de continuer à le boire mais elle resta là, assise, à patienter. Sans vraiment savoir ce qu'elle attendait. Peut-être attendait-elle que les morceaux de son cœur se recollent ?

 Dans ce cas elle pouvait toujours attendre car le destin n'avait pas fini de s'acharner sur l'infidèle.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Rien n'est plus égoiste que le pardon." [TOUS] Mer 8 Juil - 16:33
Le vibreur de mon portable me tira de la transe dans laquelle cette trop calme matinée m'avait plongé. J'adorais mon boulot, vraiment. Je vivais uniquement de mon art et ça me suffisait amplement. Mais il y avait certains jours de grande affluence qui se révélaient épuisantes, et puis d'autres jours où les rayons de ma boutique illustraient parfaitement le concept même du néant. Et ce matin-là, comme certains autres, l'atelier était vide. Pas un chat, pas même l'ombre d'une Madame Tageki. Et pour couronner le tout, une flemme incroyable m'avait saisi, et je n'étais plus capable de rien. Peindre, modeler, dessiner... Je n'avais envie de rien. Enfin, si. J'avais envie d'une chose ; Scarlet.

Cela faisait à peine une petite semaine que je l'avais vue pour la dernière fois, mais indubitablement, elle me manquait. Ses yeux me manquaient, son sourire me manquait, l'odeur enivrante de sa peau me manquait... Et je brûlais d'envie de la rappeler pour lui dire à quel point je voulais la voir. Mais j'hésitais, n'étant pas trop certain de ce que je pouvais éprouver pour elle. Était-ce de l'attirance ? Un simple béguin ? Ou était-ce indéniablement l'Amour, celui qui transperce les cœurs pour y régner en maître ? Et elle, que ressentait-elle ? Comment pouvais-je lui proposer de nous revoir sans paraître trop gêné par les circonstances ? Après tout, je ne connaissais pas encore très bien Scarlet. Je soupirai, et plongeai la main dans la poche de mon jean pour m'emparer de mon téléphone.

« Mochi-mochi ? Oh Aiko, c'est toi ? Ça fait longtemps ! ...Mmh, bien sûr, on se retrouve au café alors. À tout de suite. »


Soulagé que quelqu'un me délivre enfin de cet atelier vide où je ne faisais que me morfondre en attendant un signe du destin pour appeler ma belle, je me hâtai de rejoindre mon amie à notre lieu de rendez-vous. De toute façon, c'était ou un déjeuner avec une bonne amie qui passait par hasard dans le quartier, soit un encas seul dans mon atelier en attendant l'arrivé d'un éventuel client. Le choix était vite fait.

En retrouvant Aiko devant le café, je chassais bien vite tout ce que je ressassais de ma tête pour retrouver mon habituel sourire. La jeune femme était gaie comme un pinson et c'est tout juste si elle ne se jeta pas dans mes bras tant elle avait l'air contente de me voir. Mais alors que nous entrions à l'intérieur du bâtiment, mes yeux se posèrent sur de longues boucles châtaines. Troublé, je suivis néanmoins mon amie à une table, et m'assis en face d'elle, dos à la vitre du café. De là, je ne pouvais plus la voir, mais j'étais presque sûr qu'il s'agissait de Scarlet. Il me semblait que j'aurais reconnu sa chevelure entre mille. Et tandis qu'Akio entreprenait de me résumer tout ce qu'elle avait vécu depuis la dernière fois que nous avions passé un peu de temps ensemble, mes pensées se dirigèrent à nouveau vers Scarlet. Devais-je aller la retrouver ? N'était-ce pas le signe du destin que j'attendais ?

Bien décidé à en avoir le cœur net, je me redressai tout d'un coup et fit un demi-sourire à la pauvre Aiko, qui dut laisser sa phrase en suspens.

« Excuse-moi, murmurai-je. J'ai quelque chose à faire... »


Et sans plus attendre, je me rendis à la terrasse pour croiser le regard de la jeune fille. Oui, ça ne faisait aucun doute, c'était bel et bien la jolie demoiselle Thorne qui grimaçait devant une tasse de café. Un large sourire fendit mon visage et je franchis en grandes enjambées la distance qui me séparait de sa table pour tirer la chaise en face d'elle. Toute mon appréhension s'était envolée comme par magie.

« Scarlet, soufflai-je en m'asseyant, tout sourire. Qu'est-ce que tu fais là ? »
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Rien n'est plus égoiste que le pardon." [TOUS] Mer 8 Juil - 16:47
-2 Okanes pour Scarlet !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
35 / 10035 / 100

Chambre : Deux
Classe : Quatriéme S
Spécialisation. : Escrime
Situation amoureuse : Coeur brisé

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 316
Okane (お金) : 254
Points. : 25
Date de naissance : 21/02/1997
Age : 20
Les p'tits liens. : Présentation : http://www.pensionnat-miyusaki.net/t145-scarlet-l-thorne-le-monde-est-mon-royaume
Fiche de rp: http://www.pensionnat-miyusaki.net/t151-moi-jalouse-ha-ha-ha-oui-scarlet-l-thorne#867
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Rien n'est plus égoiste que le pardon." [TOUS] Mer 8 Juil - 18:11
Alors que ses yeux fixait encore et toujours sa tasse avec dégout, une voix qu'elle n'aurait pas pensé entendre avant un moment la surprit. Hayato se retrouva assit en face d'elle, un sourire aux lèvres. Il avait une posture tellement rassurante que la jeune fille n'avait qu'une envie: se jeter dans ses bras et pleurer à quel point elle était désolée. Mais Scarlet était une grande fille. Elle ne pouvait pas agir comme ça. C'était une personne pleine de fierté qui n'aimez pas montrer ses tourments aux autres, cependant ces derniers temps elle avait beaucoup plus de mal à se montrer aussi joyeuse qu'avant. Elle se força tout de même à rendre son sourire au jeune artiste. Elle était à la fois triste et heureuse de le revoir, et elle remarqua qu'il lui avait vraiment manqué.

"Oh...eh bien...je bois un...café." dit-elle en y rajoutant du sucre d'une main tremblante sans réfléchir.

Respirant doucement elle tenta de paraître le plus naturelle possible. Depuis quand Scarlet était-elle si mal à l'aise après une de ses conneries ?
 Ce sentiment était tellement affreux mais elle ne pouvait rien changer.
 Il s'était passé ce qu'il s'était passé.
Et au fond, elle ne pas regretter ce baiser.
D'ailleurs, elle avait l'impression que les lèvres du garçon l'appelait. Elle secoua légèrement la tête, tenta de se remettre les idées en place.

"Et toi ?" demanda-t-elle avec une voix beaucoup plus fragile qu'elle ne l'aurait voulu.

À l'instant même elle se maudissait. Il fallait qu'elle lui annonce la vérité mais les mots ne pas sortir aussi facilement qu'avec Taichi. Sans doute parce que ce dernier avait été plus ou moins informé de la situation avant qu'elle ne l'évoque. Là, il fallait qu'elle avoue tout sans aucun coup de pouce. Mais elle n'était pas prête à voir ce si joli sourire s'effacer du visage de son artiste préféré. Les larmes lui montèrent aux yeux mais elle ses ressaisi rapidement, espérant qu'il n'avait rien vu.
Allait-elle avoir le courage de tout lui dire ?

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Rien n'est plus égoiste que le pardon." [TOUS] Mer 8 Juil - 19:53
Scarlet allait mal, très mal, et il ne fallait pas être très perspicace pour le deviner. Malgré tous les efforts qu'elle faisait pour sourire, ses yeux ne trompaient pas, et sa voix tremblotante ne faisait rien que trahir ses tracas. Mon cœur se serra de la voir ainsi, alors que tout ce qui faisait son charisme semblait l'avoir abandonnée. Scarlet semblait l'ombre d'elle-même, ainsi dépourvue de toute joie. Et dans ses yeux fuyant ostensiblement les miens, se révélait une peur qui lui collait à la peau.

Et soudain, en la voyant ainsi, je me mis à paniquer. Que se passait-il ? Est-ce que quelqu'un lui voulait du mal ? Je la détaillai brièvement pour m'assurer qu'elle n'était blessée nulle part, en vain. Sa blessure était plus profonde. Elle était psychologique, et c'était bien plus douloureux que n'importe quoi, j'étais le premier à le savoir.

« Scarlet... soufflai-je. Qu'est-ce qui ne va pas ? »

J'avais pris sa main dans les miennes, voulant par ce simple geste lui signifier à quel point je voulais la soutenir, l'aider, appuyer chacune de ses décisions... Être là, tout simplement. C'était tout ce que je pouvais faire pour le moment, même si j'aurais voulu faire plus. Au fond de mon cœur, je sentais que pour rien au   monde je n'aurais souhaité qu'elle reste dans cet état. Je voulais voir ma Scarlet rire aux éclats, contempler son joli minois jusqu'à ce que mes yeux en meurent, et essuyer chacune de ses larmes avant même qu'elles ne viennent saler ses joues immaculées.

« Tu peux tout me dire, n'aie pas peur... » ajoutai-je sur le ton de la confidence, en rapprochant mon visage du sien.

Je voulais partager sa peine, effacer sa douleur, la prendre dans mes bras et l'étreindre de toutes mes forces, car le simple fait de la voir trembler me bouleversait. Je fermai les yeux et mêlai mes doigts aux siens. Était-ce cela, l'Amour ?
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
35 / 10035 / 100

Chambre : Deux
Classe : Quatriéme S
Spécialisation. : Escrime
Situation amoureuse : Coeur brisé

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 316
Okane (お金) : 254
Points. : 25
Date de naissance : 21/02/1997
Age : 20
Les p'tits liens. : Présentation : http://www.pensionnat-miyusaki.net/t145-scarlet-l-thorne-le-monde-est-mon-royaume
Fiche de rp: http://www.pensionnat-miyusaki.net/t151-moi-jalouse-ha-ha-ha-oui-scarlet-l-thorne#867
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Rien n'est plus égoiste que le pardon." [TOUS] Mer 8 Juil - 20:33
Soit Scarlet était une très mauvaise actrice, soit Hayato la connaissait bien. Ou peut-être même les deux. Pourtant habituellement elle arrivait toujours à surmonter les difficultés auxquelles elle faisait face. L'adolescente avait vécu pire qu'un problème de cœur. Sa famille était plus compliquée qu'elle n'y paraissait et elle avait dû faire des choix qu'une jeune fille n'aurait pas dû faire à son âge. Mais elle les avait fait et avait survécu. Alors pourquoi avait-elle l'impression de souffrir autant qu'à l'époque où son soleil était noir ?

Suite à l'inquiétude d'Hayato, la jeune fille se sentit encore plus mal. Elle ne mériter même pas qu'il s'inquiète pour elle et il le réaliserait dans quelques instants. Si elle réussissait à tout lui dire. Elle avait l'impression que sa main la brulée au contact de celles du garçon. Comme si elles étaient enduite d'un poison anti-connasse, ce qu'elle semblait être.
Si seulement il savait la vérité, il ne la regarderait pas avec ces merveilleux yeux remplis de tracas.

"Dit lui. Maintenant !" disait-une petite voix dans sa tête.

Une autre par contre, lui dictait de ne rien lui avoué. Qu'elle allait le perdre. Comme elle avait perdu sa mère. Comme elle avait perdu Mayu ainsi que Taichi. Elle n'était pas habituée à véritablement s'attacher à des personnes, mais inconsciemment elle l'avait fait. Puis elle avait tout gâché, encore une fois.

Alors qu'il attendait une réponse, elle but un gorgé de son café si infâme afin de gagner un peu de temps ce qui était inutile car la vérité n'allait pas changer en quelques secondes. Elle tenta de reposer sa tasse mais en tremblant elle ne réussit qu'à renverser un peu de café sur elle.

"Putain !" siffla Scarlet plus énerver par cela suite des évènements que par le café sur sa robe noire.

Elle prit des papiers qui étaient posés sur la table et tapota un peu trop durement la table et sa tenue.

"Je ne veux pas te perdre." avait-elle finalement lâché d'une voix brisée sans le regarder.

Ridicule. Voilà ce que disait la méchante voix dans sa tête. Malheureusement elle avait raison. Elle était carrément ridicule. Levant les yeux au ciel, elle inspira une grande bouffée d'air avant de poser son regard dans celui d'Hayato.

"Lorsque l'on c'est embrasser, j'étais en couple." avoua-t-elle.

Voilà. C'était dit. Il allait la haïr comme beaucoup le faisaient déjà. La jeune fille devrait même pensaient à faire une liste de toutes les personnes qui pouvaient avoir de la rancœur à son égard. Elles seraient nombreuses. Sa mère, Miyu, Kaemon, Taichi, Hayato, le garçon de la carafe...etc.

"Je suis désolé. Je n'aurais pas du..." commença-t-elle. "Je ne voulais pas être mal honnête envers toi ou qui que ce soit."

Ça n'allait strictement rien changer mais c'était la vérité et il fallait qu'elle le dise. Elle c'était peut-être conduite comme une salope mais n'avait jamais voulu faire de mal à qui que ce soit.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Rien n'est plus égoiste que le pardon." [TOUS] Mer 8 Juil - 21:51
La raison se compose de vérités qu'il faut dire et de vérités qu'il faut taire. Ce jour-là, la Vérité, l'âpre Vérité, m'avait frappé de plein fouet. Scarlet ne m'appartenait pas. Je n'avais jamais pensé une seule seconde qu'elle était mienne, car elle était pour moi l'allégorie de la liberté, une femme parmi celles qui valsent sous le vent sans se préoccuper du chemin où il les porte. Une femme impulsive qui ressent les chose plutôt que de les réfléchir, et qui se contente de suivre ses pieds. Ce soir où je l'avais embrassée, Scarlet était en couple. Elle appartenait à un autre homme, un homme qui pouvait la prendre dans ses bras, la serrer contre lui et s'enivrer de son parfum. La toucher, l'embrasser, rire avec elle et partager la moindre chose de son existence. Et j'avais, par mon égoïsme, mon aveuglement, ma bêtise, brisé ce qui la liait à lui. La confiance. Par ma faute, Scarlet ne pouvait probablement plus regarder l'homme qu'elle aimait dans les yeux.

Un sentiment étrange s'empara de mon cœur, malmenant mon être jusque dans son essence même. Un goût amer et odieux, une odeur putride qui me donna la nausée. Un rictus se forma sur mes lèvres, alors que mes mains relâchaient celle que la Vérité m'avait volée. Ou du moins, qu'elle m'avait reprise. Je me haïssais. En ne pensant qu'à moi, à vouloir satisfaire mes primitifs instincts hormonaux, j'avais provoqué le mal-être qui tourmentait Scarlet. J'étais la source de son inquiétude, moi et le baiser que je lui avais volé. J'aurais dû me douter qu'une femme comme elle ne pouvait être célibataire. Scarlet était de celles qu'on chérit, celles qu'on place dans un écrin de velours et qu'on garde jalousement contre soi. J'aurais dû me soucier de cela avant de me jeter sur ses lèvres.

J'étais répugnant. Je me dégoûtais. J'avais souillé la réputation d'une lycéenne dont je ne souhaitais que le bonheur, et elle se retrouvait là, à ne plus savoir que dire ou que faire. Elle devait être perdue, et elle devait surtout m'en vouloir terriblement. En prenant conscience de cela, mon trouble redoubla d'intensité. À quel point me haïssait-elle ? Étais-je seulement digne de me présenter encore à elle ? Lentement, je reculai mon visage, jusqu'à me tenir droit comme un i, choqué et perdu, à tenter de raccrocher mon regard à quelque chose.

« Je... Je suis désolé, murmurai-je en ignorant ses propres excuses, que je ne comprenais pas. Je n'ai jamais voulu ça... Je ne voulais pas te faire de mal... Pardon... »


Mes yeux s'attardèrent un instant sur le visage de la jeune fille, et je réalisai que oui, mes sentiments pour elle étaient bien réels. Oui, j'aimais Scarlet. Peut-être pas comme un fou, au point d'en mourir, ou de quitter tout ce que j'avais pour elle, mais je ressentais bel et bien quelque chose. Pourquoi... Pourquoi ne réalise-t-on ce genre de choses que lorsqu'on les perd ?
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
35 / 10035 / 100

Chambre : Deux
Classe : Quatriéme S
Spécialisation. : Escrime
Situation amoureuse : Coeur brisé

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 316
Okane (お金) : 254
Points. : 25
Date de naissance : 21/02/1997
Age : 20
Les p'tits liens. : Présentation : http://www.pensionnat-miyusaki.net/t145-scarlet-l-thorne-le-monde-est-mon-royaume
Fiche de rp: http://www.pensionnat-miyusaki.net/t151-moi-jalouse-ha-ha-ha-oui-scarlet-l-thorne#867
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Rien n'est plus égoiste que le pardon." [TOUS] Jeu 9 Juil - 14:02
Scarlet avait presque envie de fermer les yeux pour ne pas voir la réaction d'Hayato, mais c'était comme un accident de la route: tu sais que tu ne dois pas regarder mais tu le fais quand même.
 Il recula sur sa chaise, se dressant, choqué.
Alors qu'elle retenait son souffle, elle fut surprise par les paroles du jeune homme qui n'étaient absolument pas cohérentes.
 Il s'excusait.
 Il se comportait comme un coupable pourtant c'était lui la victime.
Scarlet ne pouvait pas le laisser croire cela, elle avait déjà commis trop de dégâts à elle toute seule.

"Hayato." dit-elle d'une voix douce mais ferme. "Tu n'es absolument responsable de rien ! C'est moi qui ne t'ai pas repoussé et au contraire j'ai répondu à ton baiser. Tu ne savais rien, tu ne pouvais pas prévoir que..."

J'étais une sale égoïste.
La jeune fille était impulsive et agissait avant de réfléchir. Certains trouvent que ça lui donnait du charme, d'autres se méfiaient d'elle et avaient bien raison. Mais n'était-elle pas autre chose qu'une jeune pouffiasse égoïste?

Et puis elle ne regrettait pas ce baiser. Elle ne regrettait pas non plus sa relation avec Taichi. Elle regrettait simplement que les deux ce soit passer en même temps.

Elle lui fit un sourire encourageant afin de lui montrer qu'elle n'était pas détruite alors lui on plus ne devait pas l'être. Elle avait l'intention de se montrer convaincante car elle ne voulait plus voir cette peine dans les yeux d'Hayato. Elle préférait peut-être même qu'il soit en colère contre elle plutôt que contre lui-même. Mais en même temps, le soulagement desserra son cœur. Il ne semblait pas la détester.

"Et puis mon...ex, il m'a laissé le choix. Si j'avais voulu il m'aurait sans doute pardonné. C'était mon choix par le tien."

Taichi et Scarlet se ressemblaient sur certain point. Ils venaient tous les deux du même milieu et leur couple tait comme une évidence. Taichi était la valeur sûre. Le garçon sur qui on pouvait compter. Pourtant Scarlet avait craqué pour Hayato, l'artiste plus âgé dont les sentiments lui étaient inconnus. Mais c'était Scarlet. Elle faisait toujours les choix risqués quittes à s'en mordre les doigts plus tard. Elle était si pleine de défaut qu'elle ne comprenait pas comment il avait pu tomber amoureux d'elle.


"Et puis... Taichi m'aimait vraiment, il méritait bien mieux. On était ensemble depuis quelques semaines seulement et je l'ai déjà trahi. Si c'était arriver plus tard il aurait été encore plus blesser."

Ce n'était pas le genre de chose que la jeune fille était censé dire, elle risqué d'écœurer Hayao en lui avouant qu'elle avait rapidement trahi Taichi, mais peut-être se sentirait-il moins mal.

"Tout est de ma faute, ok ?"

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Rien n'est plus égoiste que le pardon." [TOUS] Ven 10 Juil - 12:14
Tandis que Scarlet tentait de me rassurer, je pris conscience de la véritable situation. Elle avait rompu avec son petit ami parce que je l'avais embrassée, et non seulement elle se sentait coupable vis-à-vis de lui, mais en plus elle se questionnait également à propos de moi. La situation était bien plus compliquée qu'elle n'y paraissait. Mon acte irréfléchi avait causé sa rupture, et elle devait en souffrir malgré tous les efforts qu'elle faisait pour se montrer inébranlable. Certes, jamais elle n'aurait dû répondre au baiser que je lui avais si inconsciemment volé, mais je restais néanmoins l'unique responsable de son malheur. Je me retrouvais à présent dans cette horrible position de fauteur de trouble, celui qui tombait au mauvais endroit au mauvais moment. Scarlet méritait d'être heureuse avec son ce prénommé Taichi, car quoi qu'elle dise j'avais été le premier à la pousser à le tromper. Aussi, pour préserver son couple, je n'avais d'autre choix que de ravaler mes propres sentiments.

« Si, c'est ma faute, insistai-je. Je ne ressens rien de plus pour toi qu'une attirance physique, Scarlet. Ne piétine pas les sentiments de ton petit ami pour moi, tu n'y gagneras rien. »

Je savais mentir avec aplomb, depuis le temps que j'avais compris à quel point il était dangereux d'affirmer ses ressentis. Le mensonge était un art subtil dont j'avais tant bien que mal appris à user avec toutes les précautions qu'il implique. Et en cet instant, je me devais de dissimuler mes sentiments pour Scarlet, aussi douloureux soit-ce. Mes mots étaient durs, mon ton ferme, mais cela valait mieux pour tout le monde. Taichi l'avait eue avant moi, et sans doute était-il à même de la rendre heureuse, alors que moi... Moi je n'étais même pas fixé quant à mes propres sentiments pour elle.

Un sourire désolé vint fleurir sur mes lèvres sèches.

« Je te demande pardon pour avoir joué avec tes sentiments. Je ne pensais vraiment pas que tu t'attacherais aussi vite, mais jamais je n'aurais dû prendre tout ça à la légère. J'ai apprécié ce baiser, Scarlet, mais j'ai uniquement agi sous une impulsion immature. »

J'hochai la tête en guise d'inclination, pour exprimer la sincérité de mes excuses. Je n'étais pas un homme pour Scarlet. Elle méritait bien mieux que tout ce que je pouvais lui offrir, et les sentiments de son ex pour elle étaient si forts, je n'avais pas le droit de briser leur couple.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
35 / 10035 / 100

Chambre : Deux
Classe : Quatriéme S
Spécialisation. : Escrime
Situation amoureuse : Coeur brisé

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 316
Okane (お金) : 254
Points. : 25
Date de naissance : 21/02/1997
Age : 20
Les p'tits liens. : Présentation : http://www.pensionnat-miyusaki.net/t145-scarlet-l-thorne-le-monde-est-mon-royaume
Fiche de rp: http://www.pensionnat-miyusaki.net/t151-moi-jalouse-ha-ha-ha-oui-scarlet-l-thorne#867
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Rien n'est plus égoiste que le pardon." [TOUS] Ven 10 Juil - 18:19
Les paroles qu'Hayato prononcé donnait à Scarlet l'impression que le monde venait de se retourner sur lui-même. Elle n'aurait sans doute pas imaginé pire réaction venant de son artiste. En fait, s'il ne la détestait pas après lui avoir avoué cela, c'était parce qu'il ne l'appréciait pas spécialement non plus.
Les mots ferme et dur du garçon firent tellement mal à la sportive qu'elle avait l'impression que ce qu'elle avait vécue ses derniers jours n'était rien comparé à la peine que son cœur était en train de supporter maintenant.

"Ex petit ami." répondit Scarlet à voix basse comme si c'était la seule chose à corriger dans les paroles d'Hayato.

Il n'en avait rien à faire d'elle. Et maintenant elle se retrouve dans une situation plus que délicate et n'avait plus personnes à qui se confier. Les gens lui voulaient voulait d'avoir trahi Taichi et la seule personne qui aurait pu lui apporter du réconfort venait de lui avouer qu'il s'était joué d'elle.
Pourquoi est-ce dans les bras de la personne qui nous a le plus blesser qu'on a toujours envie de se retrouver ? Lui qui lui avait toujours semblait si honnête. Elle avait cru qu'il y avait véritablement quelque chose entre eux, mais elle c'était fatalement trompé. Elle n'était pas follement amoureuse de lui mais suffisamment pour que ces mots l'anéantissent. Elle se sentait tellement stupide et ridicule. Elle n'était pas habituée à ces situations. Généralement aucun garçon ne tenter de jouer avec ses sentiments car ils risquaient de s'en mordre les doigts. Mais Hayato l'avait fait avec une telle facilité que s'en était déroutant.
Tout leur moment tous les deux passèrent dans sa tête comme un mauvais film.
 C'était faux. Tout était faux.
Son sourire heureux lorsqu'il était avec elle, sa façon de rire la faisant croire qu'elle était quelqu'un de différer, d'important. Le petit corbeau qu'il lui avait offert. Le beau tableau qui lui avait peint. Comment avait-il pu peindre un tableau si exquis s'il ne ressentait rien ?! Et puis se baiser. Il ne pouvait pas être causé simplement par un attirement physique. Et ses paroles : "Vous êtes ma muse."

Pendant quelques secondes elle se dit que ce n'était pas possible. Il devait lui mentir. Il n'avait pas pu prétendre tout cela. Et pourtant tout dans sa voix disait le contraire. Il ne l'aimait pas.
Elle accepta enfin l'évidence. Il l'avait dupé. Pourtant, elle avait du mal à avaler ça.

"Tu...t'es joué de moi, volontairement ?" demanda finalement Scarlet.

Une simple question pouvait tout changer. Il répondrait à cette question, et elle le croirait. Elle savait ce qu'il allait répondre, mais elle avait besoin de l'entendre, elle devait savoir la vérité afin de réduire à néant ce peu d'espoir qu'elle avait.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Rien n'est plus égoiste que le pardon." [TOUS] Ven 10 Juil - 19:44
Le regard de Scarlet, sa voix brisée, achevèrent de me retourner le cœur. Je lui faisais mal, irrémédiablement. J'étais en train de me faire passer pour un horrible salaud, un menteur, un manipulateur que je n'étais pas. J'étais en train de détruire Scarlet, l'amitié - tout aussi ambiguë soit-elle - qui était née entre nous depuis qu'elle avait passé la porte de l'atelier avec son père. Je réduisais à néant mes chances de goûter ses lèvres à nouveau. Ses lèvres rosées dont j'avais inlassablement tracé les courbes des nuits durant, penché sur ma toile. Ses lèvres qui ce jour-là encore semblaient m'appeler, dans leur dernier chant de sirène, alors que je faisais tout mon possible pour les fuir.

Mes yeux allaient çà et là, ne supportant pas de se poser sur le visage effondré de la belle, car si ses lèvres étaient un supplice, ses yeux, ses cils, sa peau, sa chevelure, son cou, ses épaules, ses mains étaient tout autant une torture. Finalement, ce fut la tasse de café qu'elle serrait toujours entre ses doigts que je fixai. Car tout comme j'aurais succombé à ses lèvres délicieuses, l'éclat de son regard m'aurait anéanti, et je n'aurais pas été capable de poursuivre. Je devais tirer un trait définitif sur elle, quoi qu'il m'en coûte. Je ne la verrais probablement plus jamais, n'entendrais plus parler d'elle, ne contemplerais plus son sourire, et plus jamais son rire clair ne viendrait me bercer.

« Je n'avais pas de mauvaises intentions, répondis-je à la jeune fille malgré l'amertume que laissait chaque mot dans ma bouche. Mais je t'ai embrassée sur un coup de tête, et tout c'est allé trop loin. »

Je fermai les yeux, réprimant une larme que je me devais de contenir à tout prix, et achevai :

« Je regrette... »

Et à ces mots, mon cœur se mit à saigner. Scarlet... Scarlet je t'aime. Je t'aime mais tu ne le sauras jamais, parce que cela vaut mieux ainsi. Je te demande pardon...
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
35 / 10035 / 100

Chambre : Deux
Classe : Quatriéme S
Spécialisation. : Escrime
Situation amoureuse : Coeur brisé

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 316
Okane (お金) : 254
Points. : 25
Date de naissance : 21/02/1997
Age : 20
Les p'tits liens. : Présentation : http://www.pensionnat-miyusaki.net/t145-scarlet-l-thorne-le-monde-est-mon-royaume
Fiche de rp: http://www.pensionnat-miyusaki.net/t151-moi-jalouse-ha-ha-ha-oui-scarlet-l-thorne#867
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Rien n'est plus égoiste que le pardon." [TOUS] Ven 10 Juil - 20:33
Je regrette. Voilà ce qu'était son excuse.
Honte, colère, tristesse, tourment, vulnérabilité. C'était une large palette de sentiments négatifs que Scarlet ressentait au moment même. Un ouragan d'amertume tourbillonné en elle, détruisant tout sur son passage. 
Elle aurait préférait que l'artiste la déteste pour ce qu'elle lui avoué aujourd'hui plutôt qu'elle ait le droit à cette réaction. Au moins, s'il lui en avait voulu ca aurait voulu dire qu'il tenait à elle or ce n'était clairement pas le cas.
Le rejet était une des plus grande peur de la jeune fille et voilà qu'Hayato lui disait clairement qu'il ne voulait pas d'elle.
Le pire était sans doute qu'elle s'en voulait plus à elle qu'a lui. Elle qui se croyait si intelligente et irrésistible...

Bon sang ! Ne pouvait-il pas au moins la regarder dans les yeux quand il lui annoncé ça ? Ne méritait-elle pas un minimum de respect après tout ce que "baiser coup de tête" avait causé dans sa vie.

Elle avait joué, avait perdu et c'était rendu compte que c'était plus qu'un jeu. Au fond elle savait qu'elle méritait ça. Ce n'était que justice après tout les sales coups qu'elle avait fait. La roue tourné et ça faisait mal. Elle n'aurait jamais pensait qu'une personne extérieur à sa famille puise avoir un tel impacte dans sa vie.

"Et moi donc, Hayato." lâcha-elle d'une voix lasse.

Ses paroles sonnait comme un adieu. Le second adieu qu'elle faisait à une personne à qui elle tenait réellement en moins d'une semaine. Cependant la jeune fille retenait ses larmes. Elle avait était si ridicule, pas la peine d'en rajouter. Non, elle ne fondrait pas en larmes devant Hayato.
Elle se leva et quitta la table avec toute la dignité qu'il lui restait et tenta d'enfin se comporter comme une Thorne.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Rien n'est plus égoiste que le pardon." [TOUS] Ven 10 Juil - 21:32
Elle partait. Je laissais la femme qui avait retourné mon cœur partir sous mes yeux, s'éloigner de moi pour sans doute ne plus revenir. Je l'avais tant blessée, qu'aurait-elle gagné à demeurer auprès de moi ? Je passais pour un bel enfoiré, alors qu'au fond, mon seul tort avait été celui d'aimer. J'avais agi sans réfléchir, avec la fougue de ma jeunesse pourtant révolue, et d'autres en payaient les frais.

Alors que Scarlet s'éloignait, je ne pus retenir une larme de tristesse. Une tristesse immense d'avoir perdu un bonheur à peine effleuré. Que devait-elle ressentir en perdant deux personnes, si en perdre une seule laissait un trou béant dans ma poitrine ? Par ma faute, la pauvre lycéenne devait avoir le cœur en miettes, s'il n'était pas simplement arraché. La larme roula le long de ma joue, jusqu'à ce que je sente son goût salé à la commissure de mes lèvres. J'avais perdu mon sourire, et ce pour un temps que je n'aurais su définir.

Soudain, une douleur cinglante me secoua, et alors que je portais la main à ma joue brûlante, la voix d'Aiko me parvint.

« T'es un connard Haya ! J'ai tout suivi, j'arrive pas à croire que t'aies fait une chose pareille ! Tu me dégoûtes ! »


Je la regardai, les yeux perdus, toujours assis, et fixai sans bien comprendre le visage furieux de mon amie. Aiko était hors d'elle. Mon regard se porta à nouveau sur la belle Scarlet. Pense ce que tu veux, Aiko. Je me dégoûte bien assez moi-même.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Rien n'est plus égoiste que le pardon." [TOUS] Ven 10 Juil - 22:14
C’était comme ça que tout m’était tombé dessus. La tristesse d’Hayato, le malheur de cette jeune fille, et cette peur que j’avais d’être de nouveau abandonnée. De perdre mon dernier frère comme j’avais perdu le premier, happé dans les tourments de l’amour. Mon cœur s’était serré à cette discussion, surtout quand j’avais entendu Hayato mentir de cette façon à Scarlet. Il était plus vrai que nature. Je m’étais naturellement demandé s’il m’avait déjà menti ainsi, et surtout, combien de fois… Je ne devais pas penser à moi dans cette histoire, mais plutôt à ces deux êtres, et pourtant… Mon côté égoïste et narcissique reprenait le dessus, et je pensais d’abord à mon propre malheur… 

Plus leurs voix s’élevaient, plus je sentais leur cœur s’écorcher, le mien avec. Entendre ainsi Hayato laisser son bonheur de côté pour tenter de recoller la vie d’une lycéenne qui avait déjà tout perdu, et qui n’attendait, sûrement qu’une personne pour lui tendre la main, et lui dire « tout va bien. » Il avait encore à apprendre l’apollon. Il ne suffit pas d’avoir une belle gueule pour permettre d’avoir une belle relation. Et Junpei était l’exemple type de l’échec amoureux. 

Contre moi, je serrai le plateau en fer gris, qui me servait à servir les clients ou débarrasser les tables. Pour tuer le temps, j’avais fini par trouver un petit boulot. Quand Hayato était à l’atelier, ou fanfaronnait, je m’ennuyais. Je ne savais pas quoi faire. Mais je ne savais pas qu’en travaillant ici j’en apprendrai tellement plus. J’étais fatiguée des mensonges et des cachoteries. Notre amitié n’était-elle que superficielle ? Je n’en savais rien. Mais je croyais en Hayato. Et je sentais que chacun de ses mots étaient faux. Pourtant, ils tranchaient le cœur de Scarlet, et m’accablaient. Je passais une main sur mon front transpirant. Il faisait chaud, mais toutes ces histoires ne rendaient que la tension plus lourde et affreuse. Une tempête avait été déclarée, et personne ne semblait pouvoir l’arrêter. Même moi, en cet instant précis, je me sentais inutile. J’étais désespérée.

Puis, avec toute la dignité qui restait à cette pauvre adolescente accablée de maux causés par des mots, disparue comme une princesse. A mes yeux, elle apparue comme une grande dame, qui était aujourd’hui victime du sort de ses actes. La jeunesse nous forme, mais, en un sens, je lui en voulais. Elle abandonnait Hayato, et avait trahi son premier amant. Tout me rappelait ma mère. Mais elle me semblait prise de remords, et voulait probablement réparer ses erreurs, ce qui adoucissait mon cœur.

Mais voilà, ce qui me fit sortir de mes gonds fut cette connasse, qui, sortie de nulle part asséna une gifle magistrale à Hayato, le laissant hébété, avant de se mettre à le juger sans connaître la moindre chose de son histoire, ni savoir comment pénétrer ses sentiments. Je serrai les poings, mais c’en était trop pour moi. Je laissais tomber le plateau sur le sol, ce qui me valu quelques regards, avant que je ne sorte de ma cachette, avant de rendre le coup à la femme qui se prenait pour quelqu’un d’important et de moralisateur. Genre elle avait la science infuse. 

Elle était, certes, plus grande et plus âgée que moi, cependant, j’avais de quoi l’impressionner avec mon air imperturbable, et mon visage fermé et détestable. J’étais passée en mode peste, et quand ça arrivait, il valait mieux avoir peur.

« Pour qui tu te prends ? Qu’est ce que tu sais d’Hayato pour pouvoir le juger ainsi ? Mais que tu es conne ma pauvre fille. Je te conseille de dégager vite fait, et de ne plus jamais recroiser ma route si tu tiens à ta vie. Tu oses te dire son amie alors que tu réagis ainsi en ne connaissant rien du tout ? Au lieu de cracher ton venin, tu ferais mieux d’en apprendre plus. » Ma voix était calme et posée, aucun mot n’avait était prononcé plus haut que l’autre.

« Maintenant, dégage. »  sifflai-je. 

Du haut de mes un mètre cinquante cinq, j’étais une véritable boule de nerf, et ici présent, seul Hayato savait qu’elle ferait mieux d’accomplir mes ordres. Je finis par reporter mon attention sur mon ami, sur l’épaule duquel je posai ma main délicatement.

« La laisse pas filer. Tu vas le regretter. C’est trop tard pour son petit-ami maintenant. C’est de toi qu’elle a besoin. » 

Ma voix n'avait pas pour autant été amicale. J'étais bien trop perdue pour être tendre. Hayato me filait entre les doigts, et je le poussai à retrouver celle qui nous séparait. La solitude était ma hantise, mais je m'en étais toujours sortie.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Rien n'est plus égoiste que le pardon." [TOUS] Ven 10 Juil - 23:17
Alors que je commençais réellement à perdre pied, ce fut Miyuki qui vint à mon secours. Ma Miyuki. C'est pendant que je reprenais peu à peu mes esprits qu'elle rembarra sèchement Aiko qui, interdite, ne tarda pas à décamper. Mais je n'écoutais rien de leur échange, trop abasourdi de trouver ma meilleure amie ici. Il ne pouvait pas s'agir d'un hasard... Pourquoi aurait-il fallu que nos pas nous mènent tous au même endroit ? Alors que Miyuki prenait ma défense, je me sentis pitoyable. Elle travaillait ici, et je n'en savais rien. Pourquoi ne m'en avait-elle pas parlé ? Depuis quand étions-nous devenus si distants l'un envers l'autre ? Et puis Scarlet m'apparaît comme une évidence. Je ne lui avais jamais parlé de Scarlet, et pourtant elle se révélait si importante pour moi... Miyuki ne se confiait plus, mais jusque là je n'avais pas réalisé que je ne le faisais plus non plus. Une fois de plus, j'avais mes torts dans cette histoire.

Et puis la main de Miyuki sur mon épaule me tira de mes soudaines révélations. Tournant mon regard dans sa direction, je l'écoutai me sermonner à mon tour. Sa voix était dure, mais ses conseils avisés m'allèrent droit au cœur. Que savait-elle de ce qui me liait à Scarlet ? Sans doute pas grand-chose, mais son jugement n'était sûrement pas faussé pour autant. Miyuki était bien une des seules personnes en qui j'avais une confiance inébranlable.

« Miyu... » soufflai-je en la dévisageant comme si elle était la dernière chose qui me raccrochait à la vie.


Mon visage ruisselait de larmes à présent, et je ne savais si mes yeux s'embuaient parce que Scarlet ne se retournait pas, où si voir Miyuki dans cet état me touchait au point d'en perdre toute contenance, mais une chose était sûre ; je n'avais plus versé de telles larmes depuis bien longtemps.

Était-ce trop tard pour Taichi ? Scarlet avait-elle autant besoin de moi que l'affirmait ma meilleure amie ? Devais-je la laisser s'en aller ? Je n'étais sûr de rien. Mais s'il y avait une seule certitude à ce propos, c'était que, oui, j'allais le regretter. Parti comme ça l'était, j'allais sans aucun doute me reprocher pendant des mois d'avoir laissé filer la jeune fille sans rien tenter pour la retenir. Mais pourquoi aurais-je dû la retenir ? Je venais de briser volontairement le dernier lien qui la maintenait auprès de moi !

Cependant, l'histoire n'était pas achevée. Le dernier point n'avait pas encore été tracé, et je pouvais toujours faire changer les choses. J'étais perdu, indécis, et Miyuki m'offrait le luxe de choisir pour moi. Sans plus attendre, je me levai d'un bond et sans prendre gare à son air sombre, et encore moins aux gens autour de nous, je serrai mon amie contre moi avant de déposer un baiser sur son front. Ce petit bout de femme était là depuis toujours pour m'épauler dans les moments difficiles, et rien ne pourrait jamais briser notre amitié, j'en étais certain.

« Merci. » murmurai-je avant de prendre mes jambes à mon cou.


Je me précipitai à la suite de Scarlet. Peu de temps s'était écoulé depuis que nous nous étions quittés, car tous ces événements s'étaient passés très vite. Connaissant ce quartier comme ma poche, je n'eus pas de mal à repérer ma douce malgré les rues bondées.

« Scarlet ! m'exclamai-je en me saisissant de sa main. Attends ! »


J'essuyai mes larmes d'un revers de main et laissai tomber tout ce que j'avais sur le cœur, avant qu'elle ne s'enfuie à nouveau, ou qu'elle ne me coupe le parole. Miyuki m'avait redonné le courage de tenter tout ce qu'il y avait à tenter.

« Scarlet je t'ai menti, je suis désolé. Ce soir-là je t'ai embrassée sur un coup de tête, c'est vrai, mais tout ce que je regrette c'est que tu en aies souffert par la suite, alors que moi... Moi j'aurais voulu revivre cet instant des milliers de fois, en boucle, sans jamais me lasser de tes lèvres ou de ton étreinte. J'aurais voulu continuer de te serrer dans mes bras toute ma vie, parce que j'ai beau ne pas bien savoir ce que je ressens exactement pour toi, je suis certain qu'il s'agit de quelque chose de fort. Et pour ça je ne veux pas baisser les bras, je veux continuer à te chérir tant que tu voudras de moi. Laisse-moi être égoïste, juste cette fois s'il-te-plait, parce qu'au fond je me fiche bien de ce que Taichi ressent, ou de tout ce qui peut te lier à lui. Je... Je t'aime, Scarlet, et je veux pas te perdre. »


Mon cœur battait la chamade tandis que je me confessais, car c'était un cri du cœur. Cette fois-ci, j'agissais réellement sans réfléchir à rien. Je me contentais d'exposer mes sentiments sans me soucier de ce qui m'entourait. Car Miyuki avait raison, si je ne prononçais pas ces mots maintenant, je finirais bel et bien par le regretter amèrement.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
35 / 10035 / 100

Chambre : Deux
Classe : Quatriéme S
Spécialisation. : Escrime
Situation amoureuse : Coeur brisé

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 316
Okane (お金) : 254
Points. : 25
Date de naissance : 21/02/1997
Age : 20
Les p'tits liens. : Présentation : http://www.pensionnat-miyusaki.net/t145-scarlet-l-thorne-le-monde-est-mon-royaume
Fiche de rp: http://www.pensionnat-miyusaki.net/t151-moi-jalouse-ha-ha-ha-oui-scarlet-l-thorne#867
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Rien n'est plus égoiste que le pardon." [TOUS] Dim 12 Juil - 18:17
Une voix appela Scarlet mais elle ne se retourna pas et ne ralentit pas. Elle n'était pas prête à entendre d'autre chose aussi blessante. Elle avait tenu le coup jusque-là, mais une remarque de plus et elle risqué d'être perdu à jamais dans un puits sans fin sans personne pour tenter de la récupérer.
Malgré toute la personne qui l'interpellait sembler être persistante et attrapa son poignet pour qu'elle lui fasse face. Sur le visage d'Hayato, des larmes commençaient à sécher mais il les chassa d'un revers de main.
 Scarlet ne comprenait pas. N'était-elle pas sensé être celle qui devait pleurer ? Il ne l'aimait pas et pourtant il souffrait autant voir plus qu'elle. Pourquoi ? Pourquoi était-il partie à sa rencontre après avoir dit tous ses choses ? Pourquoi ne pouvait-il pas la laisser partir pour qu'elle répare ce qui rester de son cœur tranquillement ? Pourquoi des larmes couler sur ses joues, à LUI ?!

La jeune fille avait presque envie de lui criait qu'il n'avait pas le droit de lui infliger cela. Elle était celle qui avait de la peine et elle avait le courage de retenir ses larmes alors pourquoi ne voulait-il pas la laisser en paix ?  Mais sa voix ne voulait pas sortir de sa bouche. Comme si elle avait été atteint plus que moralement, et que chaque mot qu'elle prononcait causeront des dommages irréversibles sur son coeur déjà bien abimé. Se sentait-il obliger de mettre du sel sur ses blessures ? Plus rien n'avait de sens. Sa logique avait quitté son esprit et elle n'arrivait même pas à tenter de trouver une explication rationnelle à tout ce qui venait de se passer.

 Elle allait se détacher de l'emprise de ses doigts brulant sur sa peau lorsqu'il commença à s'expliquer. Scarlet resta silencieuse. Écoutant attentivement les paroles du jeune homme, tâcher de retrouver tout son esprit critique pour ne pas faire d'erreur ou tomber dans un piège. Mais ce qu'il disait semblait être cohérent et correspondait avec la réalité que la jeune fille avait ressentit. Il l'aimait. Pas de la même façon que Taichi, moins surement mais assez pour lui dire.

Sans même réfléchir, Scarlet sauta dans les bras d'Hayato et l'embrassa. Ses lèvres formèrent un sourire et furent ensuite couvertes de larmes, mais pas de tristesse pour fois. C'était plutôt du soulagement. De la joie.

"Hayato, je ne sais pas non plus exactement ce que je ressens. Je ne suis pas habitué à tenir à quelqu'un mais... je crois que ça vaut le coup de tenter quelque chose au lieu de détruire ce lien avant qu'il n'ait eu le temps se commençait." Murmura-t-elle à son oreille. "Tu ne me perdras pas."

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Rien n'est plus égoiste que le pardon." [TOUS] Dim 12 Juil - 19:26
Je m’étais tu tout d’un coup après ma longue déclaration, scrutant le visage de la jolie Scarlet avec une anxiété palpable, comme si j’avais balancé tout ce que la raison m’avait empêché d’avouer. Le souffle court, j’attendais que la sentence tombe comme si ma vie tout entière dépendait de ce qui allait suivre. Une seconde passa à peine, un simple battement de cils, mais ce fut pour moi une éternité qui s’écoula avant que les lèvres de Mademoiselle Thorne ne rencontrent les miennes…

Elles étaient douces, chaudes, irrésistibles, et épousaient les miennes avec plus de tendresse encore que dans mon souvenir. Ce geste spontané ôta instantanément un poids immense de ma poitrine, et mes larmes ne tardèrent pas à se mêler à celles de la jeune fille. De mes yeux s’échappaient toutes mes craintes trop longtemps tues, mais qu’est-ce que la dignité d’un homme lorsqu’il gagne le cœur de sa belle ? J’avais risqué gros en me confessant de la sorte, et si Scarlet n’avait pas accepté mes sentiments le râteau aurait été monumental. Peut-être le pire que j’aie jamais expérimenté. Mais j’étais là, enlacé par celle qui hantait mes pensées, et mon soulagement était à son paroxysme.

Les mots que Scarlet murmurait à mon oreille m’étaient un véritable baume au cœur, et alors qu’elle prononçait exactement ce que je voulais entendre, mon bras emprisonna sa taille pour la serrer si fort contre moi que je craignis un instant de lui faire mal. Et quand elle m’assura que je ne la perdrais pas, je ne pus réprimer un rire. J’étais heureux.

« Merci… » soufflai-je en passant ma main derrière sa nuque pour attirer son visage contre le mien.

Les yeux clos, le sourire large, je goûtai encore une fois les lèvres de Scarlet.
Ma Scarlet.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
100 / 100100 / 100

Spécialisation. : La hache.
Situation amoureuse : En couple avec Essva.

Travail : Vous battre. u.u
Messages : 253
Okane (お金) : 13492
Points. : 1
Date de naissance : 04/07/1997
Age : 20
Je fais partie du Staff.
Mokona
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Rien n'est plus égoiste que le pardon." [TOUS] Dim 12 Juil - 23:41
Rp terminé et balisé, j'archive, 10 okanes chacun,


bon jeu. panda

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [TERMINEE]"Rien n'est plus égoiste que le pardon." [TOUS]
Revenir en haut Aller en bas

[TERMINEE]"Rien n'est plus égoiste que le pardon." [TOUS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [TERMINEE]"Rien n'est plus égoiste que le pardon." [TOUS]
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère.
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Quand Steven Bénoit ne trouve rien à dire
» Rien pour écrire à sa mère...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Miyusaki :: Administration. :: Archives. :: Rps Terminés.-