RSS
RSS



 

Partagez|

" Monsieur, l'homme le plus bête est celui qui meurt sans avoir dit ni fait de conneries ! " [ Scarlet & Aaron ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: " Monsieur, l'homme le plus bête est celui qui meurt sans avoir dit ni fait de conneries ! " [ Scarlet & Aaron ] Sam 18 Juil - 22:28
Alors que l’homme qui venait de les interpeller attendait patiemment que les deux jeunes gens finissent par le suivre, Aaron ne put s’empêcher de lancer quelques regards noirs aux élèves qui s’étaient entassés autour du massacre. Il n’appréciait pas qu’on le prenne pour un clown, mais là, il devait avouer qu’il était bien servi. Il entendait les chuchotements narquois des différents pensionnaires qui prenaient plaisir à contempler le spectacle. Tout cela était effectivement bien inhabituel pour eux. S’il avait pu, Aaron se serait fait un plaisir de leur fermer leurs clapets, mais il doutât que cela soit une bonne idée, en vue de sa situation.  

«  Mademoiselle Thorne, Monsieur Page, j’avoue ne pas apprécier me répéter », lança l’homme avec impatience.


Aaron préféra le silence. C’était surement ce qu’il avait de mieux à faire. C’est donc en se dirigeant vers l’homme – dont il ne connaissait toujours pas l’identité – qu’il jeta furtivement un regard vers la suicidaire. Qui, d’ailleurs, le regardait elle aussi. Le visage d’Aaron resta impassible pendant quelques secondes, laissant probablement croire qu’il l’aurait bien étripé, elle aussi. Mais lorsqu’il détourna son regard pour avancer, il ne put s’empêcher de former une petite moue amusée qu’elle apercevrait certainement. Il en avait fait du chemin en une semaine ! Plus qu’en toute une vie, surement. C’est donc de manière enjouée qu’il suivit le directeur, ou qui que ce soit, tout en recoiffant ses cheveux en bataille.



L’homme en costard les entraina – en silence - dans tant de couloirs, que le garçon avait fini par être complètement perdu. Le pensionnat semblait bien plus vaste que ce qu’il avait pu imaginer au premier coup d’œil. C’était presque désespérant. A chaque tournant, il s’imaginait qu’ils étaient arrivés. Il avait tort. Jusqu’à que l’adulte s’approche d’une porte close en bois, sur laquelle une pancarte indiquait « Salle des professeurs ». Le jeune homme souffla en silencieusement.


Aaron ne semblait pas être réellement conscient de ce qu’il pourrait arriver suite à un incident de cette envergure. Mais il s’imaginait que de tels comportements ne seraient pas tolérés dans un établissement de cette réputation. Mais, ce qui était fait était fait. Il n’était pas du genre à se défiler. De plus, durant tout le chemin, il n’avait pas adressé un seul regard à sa collègue, il n’était même pas sûr qu’elle les ait réellement suivi. En réalité, ça lui était égal. Qu’est-ce que cela pouvait-il changer ? Qu’ils soient dans la merde à deux, ou qu’il le soit seul n’avait aucune importance.

L’homme qu’il avait suivi déverrouilla finalement la vieille porte, et cédant le passage, invita les deux jeunes personnes à entrer.

« Après-vous », dit-il calmement.



C’était le calme avant la tempête, évidemment. 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
35 / 10035 / 100

Chambre : Deux
Classe : Quatriéme S
Spécialisation. : Escrime
Situation amoureuse : Coeur brisé

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 316
Okane (お金) : 254
Points. : 25
Date de naissance : 21/02/1997
Age : 20
Les p'tits liens. : Présentation : http://www.pensionnat-miyusaki.net/t145-scarlet-l-thorne-le-monde-est-mon-royaume
Fiche de rp: http://www.pensionnat-miyusaki.net/t151-moi-jalouse-ha-ha-ha-oui-scarlet-l-thorne#867
MessageSujet: Re: " Monsieur, l'homme le plus bête est celui qui meurt sans avoir dit ni fait de conneries ! " [ Scarlet & Aaron ] Sam 18 Juil - 23:13
Ouf ! "Page" était énervée mais pas spécialement contre elle. Il avait se petit sourire amusé que personne d'autre que lui aurait pu avoir alors qu'il venait de se faire prendre par un professeur en pleine bagarre. Même si ce dernier zig gazé dans les couloirs, Scarlet avait deviné où il allait les emmener pour la simple et bonne raison que c'était là où elle avait été après avoir déjà eu des problèmes avec le règlement. La salle des professeurs.

Il ouvrit la porte et les invita à entrer avant de refermer la porte derrière eux. Il s'assit sur une chaise en face d'eux et les invita à faire de même. Avant de commencer à parler, Scarlet l'examina. Il n'était pas très grand, et son uniforme lui était légèrement trop grand pour lui. Ça ne se remarquer que si on y faisait attention mais c'était un Detaille important pour la jeune fille. Sa cravate était légèrement de travers et il avait posé ses mains sur le bureau qui était devant lui, cependant une de ces jambes Tremblet. Il avait également une alliance qu'il enlevait et remétter de son doigt. Cette dernière avait laissé une marque ce qui laisser pensé qu'il la porte depuis bien longtemps. Scarlet se retint de sourire. Étant peut-être une futur PDG de l'entreprise Thorne -ce qu'elle ne pas souhaiter, son père lui avait appris à analyser les personnes autour d'elle. C'était ainsi qu'on faisait les affaires selon lui: "connais ton ennemie et agis en fonction de ça."


Dans le cas présent, suite à sa rapide observation elle avait pu conclure que le professeur qui était en face d'eux n'était pas réellement horrible. C'était un homme qui voulait paraître sur de lui et plus solide qu'il ne l'était d'où la tenue trop grande. Il tentait d'être calme pour les terrifiés mais enfaite lui-même n'était pas sur de la manière dont réagir ce qui expliquait pourquoi son pied tapé le sol alors que ses mains étaient jointes et immobiles, quant à l'alliance, s'il était marié depuis un bout de temps avec un peu de chance cela signifié qu'il avait des enfants.

"Alors ? Vous avez quelque chose à dire pour votre défense." demanda-t-il avec un calme perturbant.

Il était temps. C'était maintenant à Scarlet de jouer la comédie avant que "Page" gache tout avec son arrogance. Il était hors de question qu'elle se face viré du lycée où qu'elle ait des problèmes. Elle leva les yeux vers le ciel et renifla.

"C-c'est de ma faute Monsieur." dit-elle d'une voix qu'elle voulait faible. "Je n'aurais jamais dû frapper ce garçon."

Étape 1, avouer sa faute pour que son adversaire ne soit pas sur la défensive.

"Il m'a insulté avec ses amis et ça m'a mis hors de moi." dit-elle en essuyant une larme factices de son oeil.

 "En ce moment des gens du pensionnat lancé des rumeurs sur moi et j'ai beaucoup de mal à le support."

Étape 2, regarder son interlocuteur dans les yeux (mais pas trop souvent).

"Je ne sais pas pourquoi mais je crois qu'on m'a pris en cible parce que je suis assez petite et que je suis une fille. Alors ils ont décidé de me harceler." lança-t-elle tristement.

Le mot harcèlement devant un professeur, ça marche à tous les coups. Du moins elle l'espérait. Étape 3, pleurer à chaudes larmes.

"J-je...voulais juste...me faire des amis...mais..." dit-elle en pleurant. "....ils me rejettent...et ça fait tellement...mal."

Elle prit un mouchoir dans son sac et se moucha bruyamment, ravi intérieurement de son rôle d'actrice.

"Monsieur Page ici, présent à simplement tente de me défendre quand il a senti que les autres allaient s'allier contre moi." ajouta-t-elle en lançant un regard à son partenaire qui croyait surement qu'elle n'était rien d'autre qu'une petite fille qui pleurait à moins qu'il ait compris que cela était faux.

"Mais...je-je comprends. Ce n'est pas du tout excusable. Je n'aurais pas de l'agir de la sorte." dit-elle avec un petit regard innocent.

Elle respira un grand coup et attendit une réaction. Si elle avait bien analysé son professeur, elle était sorti d'affaire.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: " Monsieur, l'homme le plus bête est celui qui meurt sans avoir dit ni fait de conneries ! " [ Scarlet & Aaron ] Sam 18 Juil - 23:51
Aaron, qui était assis à la droite de Scarlet avait essayé de ne pas craquer. Il avait réellement fait de son mieux. Et c’était tellement dur. Il avait écouté le discours de la dépressive – qui ressemblait vraiment à une dépressive –, et il avait cette envie intense de se mettre à rire. Bien qu’il était évident que ce n’était absolument pas le moment. Elle venait de sortir le parfait discours de la fille fragile qui est en besoin constant d’amour. Et il trouva tout cela tellement pitoyable. L’homme en face d’eux ne pourrait pas gober une chose pareille ? C’était impossible !

Aaron Page n’était pas une personne bien souriante, encore moins amusante. Mais la tentation était bien trop forte pour lui. Il ne put s’empêcher de ricaner discrètement, tout en masquant cela par un raclement de gorge qui ne pourrait même pas convaincre un enfant. Comment pouvait-il se retrouver, lui, Aaron Page, dans une situation aussi pathétique, digne d’un scénario de série bidon ? Il ne pouvait pas supporter une telle circonstance, c’était bien au-dessus de ses forces. Il n’en était tout simplement pas capable, il fallait qu’il parte.

Lorsque le discours de la suicidaire fut apparemment terminé, l’homme en costard porta son regard vers Aaron. Il semblait aussi vide de sentiments qu’Aaron.

« Vous avez l’air de trouver cette situation amusante, Monsieur Page ? », dit-il en tripotant une bague qu’il ne cessait d’enfiler.


Aaron porta son regard droit dans celui de son interlocuteur, et c’est inexpressif qu’il lui répondit :

« En fait, oui, je trouve la situation plutôt amusante, mais appelez-moi Aaron, je vous en prie », commença-t-il sérieusement, après avoir repris son calme. Avec une certaine difficulté, certes. « Aussi, il me semble que Mademoiselle Thorne n’a pas résumé la situation en détail. »


L’homme en face resta silencieux, attendant certainement la suite.

« Pardonnez-moi mon langage, mais ce n’était qu’une bande d’abrutis qui avaient réellement besoin qu’on leur remette les idées en place. Mademoiselle Thorne, à ma droite, s’est permis de commencer le travail de ravalement de façade après s’être fait insulter sans motif valable, et je m’apprêtais simplement à lui porter main-forte. Et j’avoue que je regrette votre intervention qui ne m’a pas laissé le temps de me joindre à elle ».


Son interlocuteur semblait bien surpris par le discours du jeune homme qui n’allait surement pas sortir les deux jeunes gens de leur merdier. Pourtant, le garçon continua immédiatement :


« Notre comportement est inacceptable – certes – mais si je puis me permettre, Monsieur, l’homme le plus bête est celui qui meurt sans avoir dit ni fait de bêtises. Pardonnez-moi ma franchise et ma désinvolture, mais c’est comme cela que je vois les choses », osa-t-il avec nonchalance. 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
35 / 10035 / 100

Chambre : Deux
Classe : Quatriéme S
Spécialisation. : Escrime
Situation amoureuse : Coeur brisé

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 316
Okane (お金) : 254
Points. : 25
Date de naissance : 21/02/1997
Age : 20
Les p'tits liens. : Présentation : http://www.pensionnat-miyusaki.net/t145-scarlet-l-thorne-le-monde-est-mon-royaume
Fiche de rp: http://www.pensionnat-miyusaki.net/t151-moi-jalouse-ha-ha-ha-oui-scarlet-l-thorne#867
MessageSujet: Re: " Monsieur, l'homme le plus bête est celui qui meurt sans avoir dit ni fait de conneries ! " [ Scarlet & Aaron ] Dim 19 Juil - 17:26
Scarlet se retint de lui lancer un regard noir. N'était-il pas capable de se retenir de rire juste pendant cinq minutes qu'il soit tous deux tirés d'affaires. Comme si ce n'était pas assez difficile de jouer la fille qui pleurait il fallait que cette abrutisse tente de tout gâché. Cependant, les paroles qui étaient sorties de sa bouche n'étaient pas complètement débile. Comment un professeur pouvait-il résister à une fille subissant des insultes et un garçon se montrant honte envers lui. D'ailleurs, lorsque le dénommé Aaron affirma qu'elle avait été insulté sans motif valable, elle aurait pu le contre dire, mais elle se tut.

"Eh bien..." commença le professeur. "Je vous ai écouté et..."

Le verdict allait tomber. Ils allaient savoir s'ils avaient évité les ennuis.

"Tout d'abord Mademoiselle Thorne, si vous subissez le harcèlement de certains des élèves du pensionnat je vous conseille dans parler à votre professeur principale. Si vous n'osiez pas ou si vous êtes trop gêné vous pouvait toujours venir me voir et je verrai ce que je peux faire. De plus, j'ai lu dans votre dossier une chose qui a retenu mon attention au sujet de votre mère, si jamais vous avait besoin d'en parler ma porte est ouverte." dit-il avec compréhension.

Il se montrait peut-être gentil mais lorsqu'il mentionna sa mère, Scarlet n'ait put s'empêcher de se raidir. Avait-il droit de l'évoquer devant un autre élève ? Aaron n'était pas son ami et il était loin d'être un garçon délicat, s'il apprenait quelque chose qu'il ne devait pas, il pouvait toujours s'en servir contre elle.

"Quant à vos messieurs Page, j'apprécie votre honnête et le fait que vous ayez défendu Mademoiselle Thorne mais utilisé la manière forte n'est pas une bonne solution." dit-il d'une voix assez douce.

Il se tut pendant quelques instants, cherchant sans doute une punition adéquate. Après tout, il s'agissait tout de même d'une bagarre.

"Vous aurez donc droit à deux heures de colle. Il est formellement interdit de se bagarrer dans l'enceinte du pensionnat. Estimez-vous heureux de ne pas être renvoyé." Annonçât-il finalement.

Deux heures de colle ? Scarlet trouvé que c'était une punition largement supportable pour avoir pu défigurer un crétin.

"Vous pouvez disposer."

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: " Monsieur, l'homme le plus bête est celui qui meurt sans avoir dit ni fait de conneries ! " [ Scarlet & Aaron ] Dim 19 Juil - 19:07
Lorsque l’homme qui leur faisait face les autorisa - enfin - à disposer, Aaron ne se fit pas prier, c’est pourquoi il sortit en vitesse, pour s’éloigner le plus possible de ce rassemblement d’humains. Il n’appréciait pas de se trouver trop longtemps en compagnie de ses congénères, ayant bien trop l’impression de rien avoir en commun avec ces derniers. Et, d'ailleurs, il ne souhaitait en aucun cas leur ressembler. Quelle horreur !

C’est en silence qu’il observa le long couloir dans lequel il se trouvait à présent. Et il prit conscience qu’il serait parfaitement incapable de retrouver son chemin pour sortir de l’établissement. Il savait qu’il disposait d’un sens de l’orientation plus que misérable, mais il était bien trop fier pour l’avouer à qui ce soit, et surtout à la dépressive qui venait de sortir à son tour. En résumé, il était bien dans la merde. Il se trouverait donc contraint de ravaler sa fichue vanité s’il ne voulait pas se retrouver dans une impasse au bout de quelques couloirs parcourus. 

« Loin de moi l’envie de t’honorer de ma présence, mais j’ai besoin d’un guide pour sortir d’ici », marmonna-t-il, honteux de sa propre personne.


Il se détestait de se rabaisser de cette manière. Et la simple idée de lui offrir une bonne raison de se foutre littéralement de sa gueule était difficile à supporter pour le jeune homme. Mais il garderait bonne figure, comme toujours. Il n’en avait pas le choix, il fallait impérativement qu’il trouve la sortie pour se diriger en urgence vers le tabac le plus proche. Sans quoi, il périrait avec tant de souffrances. Il sentait ce manque en lui, qui s’intensifiait un peu plus à chaque seconde passée. Et s’en était presque douloureux. Le seul remède en ce monde qui pourrait l’apaiser de ce mal, restait et resterait à jamais, la cigarette. Du moins, pas n’importe quelle cigarette, bien sûr. Des Lucky Strike, les véritables femmes de sa vie.

Et c’est sans attendre sa réponse, qu’il s’aventura dans le couloir, bien qu’il doutât qu’il se dirigeait dans la bonne direction. Mais sa progression fut de courte durée, puisqu’il fut terrassé par un songe qui le dévasta instantanément. Son père. Il avait donné tant de sa propre personne pour ne pas lui ressembler, et pourtant, il avait bien l’impression d’être sa copie conforme. Il était tout aussi odieux que son géniteur, et encore plus égoïste que lui. C’était terrifiant. Il se demandait si cette Thorne ne le voyait que comme un gosse de riche bien trop gâté par son petit papa. Et, c’est en y songeant, qu’il s’empressa mécaniquement de dissimuler la marque - bien trop visible - qui trônait sur son poignet droit, à l’aide de sa montre de valeur. Il était hors de question que quiconque remarque les traces de son passé.

C’est pour se rassurer qu’il ré-enfila ce masque d’abruti qu’il avait bien failli briser devant elle.

« Si tu pouvais te manier », lança-t-il en se retourna vers elle, sans avoir même attendu une réponse de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
35 / 10035 / 100

Chambre : Deux
Classe : Quatriéme S
Spécialisation. : Escrime
Situation amoureuse : Coeur brisé

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 316
Okane (お金) : 254
Points. : 25
Date de naissance : 21/02/1997
Age : 20
Les p'tits liens. : Présentation : http://www.pensionnat-miyusaki.net/t145-scarlet-l-thorne-le-monde-est-mon-royaume
Fiche de rp: http://www.pensionnat-miyusaki.net/t151-moi-jalouse-ha-ha-ha-oui-scarlet-l-thorne#867
MessageSujet: Re: " Monsieur, l'homme le plus bête est celui qui meurt sans avoir dit ni fait de conneries ! " [ Scarlet & Aaron ] Dim 19 Juil - 23:28
Scarlet ne comprit pas comment le fameux Aaron avait pu se déplacer aussi vite. Était-il seulement humain ? Elle en doute. En tout cas il semblait l'attendre. Non pas qu'il désire passer plus de temps avec elle, mais il ne savait tout simplement pas par où passer. Il lui tendait une perche pour qu'elle se moque de lui mais la jeune fille ne la saisit pas.

"C'est compréhensible. Cette école est un vrai labyrinthe. Je suis sur que même les profs se perdent ici." lança-t-elle.

Elle ne comprenait pas Aaron. Et elle ne le comprendrait certainement jamais. Mais malgré son comportement de crétin sa carapace d'arrogance devait se cacher un homme...presque normal. Il avait certainement dû être blessé par le passer, comme elle. Alors, même s'ils n'allaient pas devenir les meilleurs amis d monde, elle préféra le soutenir un au minimum. Après tout, il avait été là quand elle avait tabassé un mec et il l'avait défendu. Pas pour elle, mais il l'avait fait. Son visage était encore plus sombre que d'ordinaire et elle se doutait que ce n'était pas à cause de la retenue. Elle ne lui demanda pas ce qui n'allait pas car elle savait qu'il A) aller la remballait B) ne pas lui répondre C) lui faire regretter d'avoir ouvert la bouche.

"Si tu pouvais marcher dans le bon sens." répondit Scarlet du tac au tac.

Trop presser de sortir, le garçon était parti du mauvais coter.

"Doucement Page, y a pas le feu au lac." lança-t-elle calmement.

Elle avait beau connaitre son prénom maintenant, elle préféré par l'appeler par son nom de famille. Ça permettait de garder une certaine distance entre eux deux. Une fois son erreur remarquée ils purent marcher dans les couloirs déserts à la recherche de la sortie.

"On s'en est pas trop mal tiré vu les circonstances." Lâcha Scarlet.

Elle se demandait si Aaron avait fait attention aux paroles du professeur à propos de sa mère. Si c'était le cas elle risqué d'en entendre parler. À moins qu'il ait également des problèmes avec sa famille et qu'il ne tienne pas à embêter Scarlet avec ça.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: " Monsieur, l'homme le plus bête est celui qui meurt sans avoir dit ni fait de conneries ! " [ Scarlet & Aaron ] Mar 21 Juil - 15:13
Aaron n’avait pas réellement fait bien attention aux paroles de sa camarade. Mais cette fois-ci, ce n’était pas en raison de son arrogance exacerbée, ou de son je-m’en-foutisme désolant. En effet, elle avait su grimper dans son estime en très peu de temps, il devait se l’avouer. Non, cette fois-ci, quelque chose le préoccupait. Quelque chose de bien inhabituel pour ce garçon solitaire. Et la cause de cette nouvelle énigme concernait un point bien trop sensible de la vie du jeune homme. Il avait bien appris à faire semblant, à porter ce masque en ferraille bien solide. Mais là, il avait beaucoup de mal à passer au-dessus. Et son visage s’assombrissait. Considérablement. 

Alors qu’il suivait toujours la jeune Scarlet à travers de nombreux couloirs pour retrouver la sortie, le jeune garçon avait le regard rivé sur l’écran fissuré de son smartphone. Et il passa la totalité du trajet à pester au sujet du message étrange qu’il venait de recevoir. Bien que l’identité de l’expéditeur demeurât anonyme, Aaron pensait avec certitude savoir de qui il s’agissait. Et tout cela le troublait, un tel message ne prévoyait rien de bon. 

Ses inquiétudes se confirmèrent rapidement. Bien plus vite que ce qu’il n’aurait pu imaginer. C’est en soufflant que le jeune garçon décrocha son portable suite à la sonnerie qui venait de retentir dans les couloirs sans fin.

« Excusez-moi, mais ce n’est vraiment pas le moment, je rentre en cours », annonça-t-il immédiatement.


Le jeune homme savait que mentir était la meilleure solution s’il ne voulait pas avoir une discussion avec l’auteur de cet appel. Et encore moins en présence de sa camarade qui serait bien obligée d’écouter ce qu’il avait à dire. 

Il espérait vivement que la suicidaire ne puisse entendre les paroles du mystérieux émetteur de l’appel, il était hors de question qu’elle sache quoi que ce soit sur sa vie. Et il n’avait pas spécialement envie de lui mentir, étrangement. Il avait passé le clair de son temps passé à faire semblant au sein de sa propre famille. Faire semblant d’être quelqu’un d’autre, pour le plus grand «  bonheur » de ses parents. Enfin, bonheur, satisfaction serait le mot plus exact. Aujourd’hui, il était  bien fatigué de se soumettre aux souhaits avides de ses deux géniteurs. S’en était trop. Et ce pensionnat était bien l’unique chance qu’il avait eue pour s’éloigner de ces faux-semblants qui constituaient sa vie passée.

Au bout du fil, Aaron devait subir les lamentations d’une femme. Plus que des lamentations, des reproches étaient aussi de la partie. Aaron préférait mettre un terme à cette conversation, il était exclu qu’il se donne en public de cette manière, c’est pourquoi, c’est avec élégance qu’il mit un point final à cette étrange discussion.

« Ecoutez, Mère, je n’ai pas la moindre idée de ce qu’il est venu faire à Tokyo. Sur ce, je vous prie de m’excuser, j’ai à faire. », dit-il avec un calma qui sonnait bien faux.


Et  c’est en raccrochant, qu’Aaron Page fut saisi d’une pulsion bien violente. Pulsion qui fit voler le portable dans le vide, et qui alla se heurter au mur opposé, avant de s’échouer au sol. Il fixa avec un regard aussi noir que le néant les dégâts qu’il venait de faire subir au fragile écran de son iPhone. 

« Et merde ! », cria-t-il en faisant les cent pas, tournant dans tous les sens, oubliant même qu’il n’était pas seul. 


Oubliant tout ce qui l'entourait, ainsi que la présence de la suicidaire, il alla s'appuyer contre le mur du couloir, avant de s'y laisser glisser pour s’asseoir en tailleur au sol. Il avait besoin de quelque instants de réflexion. 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
35 / 10035 / 100

Chambre : Deux
Classe : Quatriéme S
Spécialisation. : Escrime
Situation amoureuse : Coeur brisé

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 316
Okane (お金) : 254
Points. : 25
Date de naissance : 21/02/1997
Age : 20
Les p'tits liens. : Présentation : http://www.pensionnat-miyusaki.net/t145-scarlet-l-thorne-le-monde-est-mon-royaume
Fiche de rp: http://www.pensionnat-miyusaki.net/t151-moi-jalouse-ha-ha-ha-oui-scarlet-l-thorne#867
MessageSujet: Re: " Monsieur, l'homme le plus bête est celui qui meurt sans avoir dit ni fait de conneries ! " [ Scarlet & Aaron ] Mar 21 Juil - 17:32
Les sourcils de Scarlet se froncèrent lorsqu'elle entendit Aaron répondre au téléphone en disant qu'il allait en cours. Elle était quasiment sûr que c'était faux étant donné qu'il n'y avait pas cours à cette heure. La jeune fille se demander bien à qui il pouvait parler étant ne donner qu'il vouvoyait l'autre personne au bout du fil. Un boss en colère ? Un professeur particulier ? Non, ce n'était certainement pas un professeur particulier. Et puis, il semblait assez fortuné pour ne pas avoir besoin de travailler en dehors des cours comme le faisaient certains.

La sportive aurait sans doute dû s'éloigner un peu, lui laisser de la place pour qu'il puisse parler en privé mais elle ne le fit pas. Elle n'était pas ce genre de personne poli. Après tout c'est lui qui l'avait plus ou moins forcé à l'accompagner pour trouver la sortie alors si en plus elle pouvait en profiter pour en savoir un peu plus sur lui, elle le ferait.

Lorsque le mot "Mère" échappa des lèvres du garçon, Scarlet ouvrit grand la bouche. Lui ? Il vouvoyer sa mère ? Ça ne lui ressemblait pas. Enfin, ça ne ressemblait pas à la facette de sa personnalité qu'il lui avait montrée. Cette information piqua sa curiosité. Même s'il ne manquer pas de respect à sa mère on pouvait sentir une certaine tension qui enbué la pièce lorsqu'il parler. Alors qu'elle pensait qu'elle allait pouvoir l'interroger, le téléphone du garçon vola dans les airs et se fracassa avec violence contre le mur.

"Non. Ce n'est clairement pas le moment de lui poser de questions." Pensea la jeune fille.

Aaron pouvait être agaçant, mal poli, arrogant et même parfois effrayant. Cependant, lorsqu'il se laissant tomber contre le mur, il semblait plutôt vulnérable. Pas beaucoup, mais assez pour interpeller l'adolescente. Il devait vraiment être à bout pour abandonner son masque de dureté pendant quelques secondes.

Sans vraiment réfléchir, Scarlet se plaqua contre le mur, et glissa à côté de lui. Elle ne savait pas quels étaient ses problèmes mais lui parlait ne l'aiderai pas, du moins par tout de suite, pour l'instant il lui fallait quelques minutes de silence. Elle lui prit doucement la main -en prenant le risque qu'il ne la brise, et regardant devant elle sans rien dire. Elle voulait juste être une présente rassurante à côté de lui le temps qu'il se calme. Scarlet n'était pas sûr que ce soit la bonne manière d'agir mais lorsqu'elle n'allait pas bien elle aurait voulu qu'on fasse ça pour elle.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: " Monsieur, l'homme le plus bête est celui qui meurt sans avoir dit ni fait de conneries ! " [ Scarlet & Aaron ] Mer 22 Juil - 1:55
La jeune femme vint s’assoir près de lui, et il fut grandement étonné du geste qu’elle amorça. Elle venait de lui prendre la main, mais le garçon retira la sienne assez brusquement. En réalité, ce n’était pas ce geste étrangement affectif qui dérangea le jeune garçon, mais plutôt ce qu’elle risquait de voir sur sa peau à cet endroit précis. Et il était absolument exclu qu’elle remarque quoi que ce soit qui pourrait lui mettre la puce à l’oreille. En plus de cela, il avait bien compris que les rumeurs se déployaient bien trop vite dans un établissement de ce genre. Il ne pouvait pas se permettre de tels ragots à son sujet. S’il avait traversé le bout du monde pour échapper à son ancienne vie, ce n’était surement pas pour que son passé le rattrape jusqu’ici. Hors de question ! 

« C’est étrange, chaque fois que j’ai une merde, tu n’es pas bien loin », marmonna-t-il, les pensées bien ailleurs de ce qu’il était en train de raconter, tout en souriant de manière bien forcée, dissimulant ses songes, qui étaient bien plus sombre que ce qu’il pouvait laisser paraître.


Instinctivement, et sans attendre de réponse, il se releva pour se diriger vers le portable toujours échoué sur le sol. C’est accroupi à l’opposé de la suicidaire qu’il put constater l’ampleur des dégâts. L’écran de l’engin était foutu. Cependant, il était encore possible de distinguer les messages qu’il avait reçus entre-temps. Dommage. Il aurait probablement préféré ne pas les voir. 

« Alors, qu’est-ce qu’elle a ta mère ? », osa-t-il sans aucune gêne, faisait référence aux paroles de ce professeur.


Aaron n’était pas du genre à s’intéresser à la vie personnelle de ses semblables. Bien au contraire, ce genre de chose lui était bien égal. Mais suite à cet appel, il devait reconnaitre qu’il avait envie de savoir. Savoir s’il était le seul à avoir une famille telle que la sienne. C’était sans doute dans l’espoir de se rassurer. De se dire que tout n’est pas si noir, et que d’autres subissent bien pire que ce que lui peut vivre. Finalement, le malheur des uns ferait-il le bonheur des autres ? C’était peut-être possible en réalité. Cependant, il n’en n’était pas si convaincu. 

Toujours accroupi, il releva son regard pour le planter droit dans celui de sa camarade. Et c’est avec un grand sérieux qu’il attendait une réponse. Il se demandait si elle allait l’envoyer balader comme elle savait le faire, en tout cas, c’est ce que lui aurait fait. Et il l’aurait fait sans retenue, c’était certain. Il n’appréciait pas ce genre d’immixtion dans sa vie privée. 

Mais, qu’est-ce qu’il avait à perdre.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
35 / 10035 / 100

Chambre : Deux
Classe : Quatriéme S
Spécialisation. : Escrime
Situation amoureuse : Coeur brisé

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 316
Okane (お金) : 254
Points. : 25
Date de naissance : 21/02/1997
Age : 20
Les p'tits liens. : Présentation : http://www.pensionnat-miyusaki.net/t145-scarlet-l-thorne-le-monde-est-mon-royaume
Fiche de rp: http://www.pensionnat-miyusaki.net/t151-moi-jalouse-ha-ha-ha-oui-scarlet-l-thorne#867
MessageSujet: Re: " Monsieur, l'homme le plus bête est celui qui meurt sans avoir dit ni fait de conneries ! " [ Scarlet & Aaron ] Mer 22 Juil - 12:48
Aaron retira sa main de celle de Scarlet avec une rapidité impressionnante que s'en était presque vexante. Elle faisait un effort, et encore une fois il l'a repoussé. D'un côté ce n'était pas forcément plus mal car si un élève passer par là il aurait pu rapidement se méprendre. Les rumeurs partes de là. D'un geste simple, parfois inoffensif. Elle n'avait pas forcément envié que la nouvelle rumeur prétende qu'elle trompait son nouveau copain avec le très belliqueux Monsieur Page.

"Que veux-tu ? Je suis ton démon gardien." répondit platement Scarlet.

À l'inverse de l'Ange Gardien, le démon gardien causé du souci à la personne dont elle s'occupait. Le fait qu'il se force à sourire était bien plus inquiétant que le fait qu'il s'énerve. Il ne sourie pas. Donc s'il le faisait maintenant, c'était pour cacher à quel point il n'allait pas bien. L'adolescente pouvait comprendre cela car elle-même utilisé des méthodes similaires pour cacher ses sentiments. Si elle était triste, elle se montrait énerver pour plupart du temps. Il était plus facile de faire faces à sa colère plutôt qu'au troue béant qu'il pouvait y avoir dans son coeur.

Restante assise, elle regarda le garçon se lever et ramasser les restes de son téléphone. Combien de téléphone avait-elle cassé, elle aussi, par colère ? Ou encore parce qu'il s'agissait de son réveillé et qu'elle avait oublié qu'une fois fracassé contre son mur elle ne pourrait plus sans servire.

La question, posé si légèrement, atteint le coeur de Scarlet comme l'une des flèches de Cupidon. À la différence que cette flèche-là était empoissonné et diablement douloureuse. Néanmoins, l'ombre qui était passé dans ses yeux disparus si rapidement qu'elle espérait qu'Aaron n'ait pas eu le temps de la remarquer.

"Tu t'interesse à moi maintenant ?" répondit un peu froidement Scarlet.

Il avait sans doute attaqué avec sa question pour pas que la jeune fille ait eu le temps d'en poser à son propos. Comme on dit, le meilleur des défenses, c'est l'attaque.

 "Ma mère est..." commença l'adolescente d'une voix neutre. "Elle va très bien merci de t'en inquiéter."

Pendant une seconde, elle avait envisagé de lui avouer quelques choses. Lui avouait une partie de la vérité. Dire un petit bout de ce qu'elle avait vécu. Dire à quel point il était dur pour elle de faire semblant. Lui dire la raison de se cicatrise à la base de sa nuque, si petit que généralement personne ne la voyait. Si un jour Aaron la remarquait, ce qui n'arriverait sans doute jamais, il ferait sans doute le lien avec une marque de cigarettes.

"Je suppose que toi aussi tu vas bien." lança la jeune fille "Aussi bien que ton portable."

Elle savait qu'il ne lui dirait aucune information personnel. Elle était comme lui. Ils étaient des sortes de bombe à retardement qui explosé lorsque le cota de messonge et de secret était atteint.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: " Monsieur, l'homme le plus bête est celui qui meurt sans avoir dit ni fait de conneries ! " [ Scarlet & Aaron ] Sam 25 Juil - 14:08
« Je n’ai pas besoin d’un second démon gardien. Un, c’est entièrement suffisant »marmonna-t-il, les pensées bien ailleurs de tout ce qui se passait autour de lui. « M’intéresser à toi serait légèrement exagéré, disons que j’aime savoir à qui j’ai à faire », continua–t-il tout en examinant une fois encore son portable qui se trouvait dans un piteux état.


Le jeune homme se décida enfin à se lever, il fallait qu’il sorte de l’établissement. Depuis le temps ! Son manque se ressentait de plus en plus, et il avait furieusement besoin de sa dose quotidienne de nicotine. Ce n’était, désormais, plus un plaisir, mais une nécessité, vitale. Il n’était plus qu’une stupide boule de nerfs, prête à exploser à tout moment, et il fallait qu’il se détende. Et son seul moyen, en ce bas monde, c’était bien ses Lucky Strike.

« Et si on jouait à un jeu ? », demanda-t-il à sa camarade, tout en plaquant ses cheveux à l’aide de sa main droite.


Mais c’est sans lui laisser le temps de répondre qu’il poursuivit :



« Une information contre une autre. ».


Aaron s’étonnait lui-même. Il était en train d’essayer de s’intéresser à l’un de ses semblables. Lui, Aaron Page. L’un des hommes les plus égoïstes de cette planète, enfin selon les dires de ses précédentes relations. Il avait même l’impression qu’il venait de faire un grand pas, devenant presque une personne « normale ». Finalement, ce n’était pas si difficile que ça. Du moins, c’est ce que le jeune Aaron essayait de croire. En plus, il se sentait incroyablement bon, et si généreux de ne pas penser qu’à lui. Même pendant quelques petites secondes. 

Cependant, cette douce vague de bienveillance n’allait pas durer, bien évidemment. 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
35 / 10035 / 100

Chambre : Deux
Classe : Quatriéme S
Spécialisation. : Escrime
Situation amoureuse : Coeur brisé

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 316
Okane (お金) : 254
Points. : 25
Date de naissance : 21/02/1997
Age : 20
Les p'tits liens. : Présentation : http://www.pensionnat-miyusaki.net/t145-scarlet-l-thorne-le-monde-est-mon-royaume
Fiche de rp: http://www.pensionnat-miyusaki.net/t151-moi-jalouse-ha-ha-ha-oui-scarlet-l-thorne#867
MessageSujet: Re: " Monsieur, l'homme le plus bête est celui qui meurt sans avoir dit ni fait de conneries ! " [ Scarlet & Aaron ] Dim 26 Juil - 17:16
"Savoir à qui tu as à faire." répéta Scarlet "ce n'est pas comme si j'étais une dealeuse. Tu n'es pas obligé de savoir quoique ce soit sur moi."

Mais il le voulait sans doute car le savoir coïncider avec le pouvoir. Aaron était un homme de pouvoir c'était indéniable. Il avait sans doute besoin de se sentir supérieur en apprenant le plus de chose sur les personnes qui l'entouraient. Comme on dit, soit proche de ton ami mais encore plus de ton ennemie. Sa mauvaise humeur n'avait pas disparu mais il semblait plus calme et moins affligé. Quand il proposa son petit jeu à la jeune fille, elle ne put s'empêcher de sourire. C'était bien son genre de proposer ce type de jeu. Elle n'aimait pas qu'on tente d'en savoir plus sur sa vie personnelle mais si elle accepte, elle pourrait en apprendre un peu plus sur Aaron. Certes il pourrait mentir mais elle aussi.

"Très bien." dit-elle en se levant doucement.

Elle avança dans le long couloir dans le but de se rapprocher le plus possible de la sortie. Leurs pas résonner sur le sol comme les clapotis de l'eau lors d'un orage. Ils étaient seuls, la plupart des élèves étaient dehors à profiter d'un bain de soleil.

"Mais je commence." ajouta l'adolescente sans se tourner vers lui.

Que pouvait-elle bien lui demander ? Si elle débute l'interrogatoire trop fort il ne se génerai pas non plus pour se venger et poser les questions les plus privées.

"Quelle est ta spécialisation à Miyusaki ?" demanda-t-elle simplement.

Ça n'avait rien à voir avec sa famille, c'était juste question qu'elle se posait. Il pouvait être un musicien, un rocker. Elle le voyait bien chanté et joué de la guitare électrique. Il avait également l'allure d'un sportif. Pourquoi pas un boxer ?

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
100 / 100100 / 100

Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Rien du tout, passe ton chemin.

Messages : 371
Okane (お金) : 433
Points. : 2
Date de naissance : 16/12/1995
Age : 21
Je fais partie du Staff.
Muse
MessageSujet: Re: " Monsieur, l'homme le plus bête est celui qui meurt sans avoir dit ni fait de conneries ! " [ Scarlet & Aaron ] Sam 29 Aoû - 15:18
Sujet n'ayant pas eu de réponse depuis plus d'un mois, j'archive.


Si vous voulez le rouvrir, me contacter. ~


Bon jeu !

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: " Monsieur, l'homme le plus bête est celui qui meurt sans avoir dit ni fait de conneries ! " [ Scarlet & Aaron ]
Revenir en haut Aller en bas

" Monsieur, l'homme le plus bête est celui qui meurt sans avoir dit ni fait de conneries ! " [ Scarlet & Aaron ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» anna × non, monsieur : l’homme n’a jamais rien inventé qui procure autant de bonheur qu’une bonne taverne ou une bonne auberge. (terminé)
» [Stinger's Story n°9] The Dark Knight Rises + Justice Squad
» Sénateur Carlos Fritz Lebon: un homme malhonnete et dangereux
» L'ex homme fort d'Haiti est un égoiste...
» monsieur Jambou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Miyusaki :: Administration. :: Archives. :: Rps Abandonnés.-