RSS
RSS



 

Partagez|

Je peins des mots en couleurs ~ [PV Swan Sadizumu] [Tarif pour une soirée s'il vous plait ~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Chambre 4
Classe : Sixième AV
Spécialisation. : Photographie
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 62
Okane (お金) : 294
Points. : 0
Date de naissance : 14/09/1994
Age : 22
Les p'tits liens. : Présentation ~

Liens ~

Fiche rp ~
Arts Visuels.
Hanna Dokku
MessageSujet: Je peins des mots en couleurs ~ [PV Swan Sadizumu] [Tarif pour une soirée s'il vous plait ~] Jeu 6 Aoû - 10:00

    ♠ Je peins des mots en couleurs ♠
    « Feat Swan Sadizumu»


    La chaleur étouffante de la journée avait enfin laissé place à une douce brise en ce début de soirée d'été. La journée n'avait pas été très passionnante pour Hanna qui manquait cruellement de stimulations. C'est pourquoi après le repas au pensionnat, elle avait pris son sac pour y fourrer appareil photo, téléphone et argent pour ensuite sortir de l'académie. A ce moment-là, elle n'avait aucune idée de la suite es événement, aucun but. Mais ce n'était pas quelque chose d'inhabituel pour elle. C'est ce qu'elle faisait de mieux, se laisser guider par ses jambes, son esprit voyageant au travers des paysages qu'elle rencontrait, les capturant avec son appareil.

    La ville grouillait de monde, ça en était presque insupportable. Au moins ça avait l'avantage qu'elle passe plus ou moins inaperçue. La plupart des gens devaient avoir plus ou moins son âge. Parfois elle reconnaissait des têtes de Miyusaki. Bien sûr, jamais personne de classe A ou B. Non ceux-là étaient bien trop élevés pour traîner dans les rues de Tokyo à une heure pareille. Il s'agissait plutôt des classes C et D qui aiment se pavaner après le coucher du soleil, faire la fête, voire même créer des ennuis. Il se pourrait même qu'elle croise son frère au détour d'une rue. A vrai dire elle ne faisait pas vraiment attention à le foule ambulante autour d'elle. Elle regardait plutôt ces petits détails que personne ne voit, comme ce petit bouquet de fleur accompagné qu'une carte posé sur un banc, ou encore ce chat dont les ombres s'étiraient sur un drap blanc accroché à une fenêtre et même à la magie que créaient ces petites lumières dans les arbres. Petit à petit, Hanna avait finit par se perdre dans les rues de cette immense ville. Si elle pouvait avoir des qualités, l'orientation n'en faisait visiblement pas partie.

    Jusqu'au moment où elle reconnu un lieu qui lui était plus ou moins familier : une salle d'arcade où elle avait dû aller chercher son frère un jour, après une bagarre avec un gang qui avait mal tourné. Elle se souvenait particulièrement d'un affiche de jeux vidéo, un Final Fantaisy, qu'elle avait pris en photo et qui lui avait beaucoup plu. « Pourquoi pas ». L'étudiante paya alors l'entrée et se retrouva plongée dans une salle où toutes sortes de bruits de machines étranges étaient accompagnés par des discussions et bavardages. Une certaine excitation se faisait sentir dans l'air, dû à la fièvre des jeux vidéos et l'ambiance festive qui régnait. Rien de bien plaisant pour notre jeune amie. Après quelques rapides recherches, elle ne trouva pas l'affiche qu'elle avait tant aimé. Pas très étonnant à vrai dire, ce genre de détails devait varier assez fréquemment ici. Mais puisque qu'elle avait payé son droit de présence en ce lieu, autant en profiter.

    Contrairement aux autres, elle ne perdit pas son souffle sur les bornes de danse ou de chant, elle ne martela aucune manette et ne s'essaya à aucun jeux. Elle ne contenta de capturer les couleurs des néons qui étincelaient dans tous les coins. Dans leur généralité, ceux-ci étaient plutôt agressifs, de mauvais goût et peu harmonieux. Mais lorsqu'on les regardait de plus près, ils donnaient un effet des plus inattendu aux photo de la jeune fille. Un trait jaune comme les phares d'une voiture qui file à toute allure sur la route, des spots qui donne l'impression d'être immergé sous l'eau, un jeu de couleurs qui rappelait un bon vieux noël anglais. Alors qu'elle s'approchait du bar la tête dans l'objectif pour prendre en photo le reflet de l'éclairage dans un verre teinté de bleu, Hanna se heurta à quelque chose de ni tout à fait dur, ni tout à fait mou. A un garçon, en fait. Sortant un peu de ses pensés et réalisant peu à peu qu'elle n'était pas seule dans la salle, elle se redressa doucement et fixa le malheureux en battant des paupières, le tout avant de déclarer dans un anglais des plus naturel :

    - Tu gênes un peu là, t'es devant mon objectif...

    Très vite, elle secoua la tête se rendant compte de la stupidité de parler anglais au Japon et rectifia dans la la langue appropriée :

    - Euh, j'voudrais prendre une photo...


     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : /
Classe : Troisième S
Spécialisation. : Boxe
Situation amoureuse : Célibataire

Travail : Vendeur dans une boutique de sport après les cours
Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 97
Okane (お金) : 130
Points. : 4
Date de naissance : 29/08/1998
Age : 18
Les p'tits liens. : Présentation

Fiche de RP
MessageSujet: Re: Je peins des mots en couleurs ~ [PV Swan Sadizumu] [Tarif pour une soirée s'il vous plait ~] Jeu 6 Aoû - 20:31
Des cris. Il détestait ça et pourtant la situation avait dégénéré quand la mère de Swan avait dit à son mari que leur fils adoptif n'avait pas voulu aller en cours de langue. Pourquoi choisirait-il d'y aller alors qu'il n'avait rien d'apprendre de plus de l'anglais ? Bien sûr, sécher un cours restait sécher un cours mais vu son niveau d'anglais, il ne comprenait pas la réaction de son père. Il criait, il hurlait. Détestant ça, bien plus énervé qu'il n'aurait voulu, il prit sa veste et partit direction le centre de Tokyo en claquant bien la porte au nez de son père pour lui faire comprendre qu'il ne l'écoutait plus. En réalité, il ne l'avait pas écouté une seule fois depuis qu'il était rentré chez lui.

Marchant dans les rues de Tokyo, il en profita pour s'éloigner dans une petite ruelle histoire de donner quelques coups de pieds dans des poubelles qui ne lui avaient rien demandé. Il en eut rapidement marre alors il regagna l'artère principale et remarqua qu'il y avait du monde. Il ne l'avait même pas remarqué, trop soucieux pour voir quoi que ce soit à plus de deux mètres de lui. Tellement de pensées occupaient son esprit à cet instant. Il rejeta au plus profond de lui les souvenirs qui lui remontaient peu à peu à l'esprit. Par contre, il n'arrivait pas à faire abstraction de ses questions. Avait-il déçu son père ? Il avait fait tellement d'effort pour leur montrer qu'il leur était reconnaissant qu'il se blâmait plus lui-même de relâcher ses efforts. Sa mère lui avait répété maintes fois qu'ils l'aimaient et que rien ne changerait cela mais il ne voulait pas prendre leur affection comme une chose acquise. Chaque jour, il essayait de se montrer à la hauteur, à leur hauteur.

Voulant se changer les idées, il vit une salle d'arcade un peu plus loin. Sans vraiment y réfléchir avant, il y entra. Le bruit qui émanait de ce lieu ne le laissait plus réfléchir suffisamment et ses doutes s'évanouirent. Enfin, du calme dans son esprit. Il n'avait pas les idées plus claires, loin de là, mais il se sentait moins préoccupé. Il regardait les personnes présentes, à peu près son page, rire et être heureux. Il n'avait jamais connu cela lui, il ne savait pas ce que cela faisait de s'amuser. Etant seul, il préféra aller s'asseoir au bar et prendre un verre. Normalement, il n'avait pas le droit mais il faisait plus que son âge et il n'avait jamais eu d'ennuis jusqu'à maintenant à ce sujet.  Comme il l'avait prévu, on lui donna son verre et se demanda si c'était vraiment ça qu'il avait commandé.

Tout d'un coup, il entendit une voix féminine qui parlait dans un anglais parfait, certainement c'était là la langue d'origine. Avant de se reprendre et de lui demander implicitement de se décaler. C'était une jeune fille blonde, plus petite que lui assurément. Un appareil photo à la main, elle avait l'air assez concentrée sur ce qu'elle cherchait à photographier.

''Je suis anglais aussi.''


Puis il soupira. Décidément, sa soirée ne serait pas de tout repos. Il fit quelques pas et se tint derrière la demoiselle qui était clairement très belle.

''Tu vas prendre une photo de ce verre ?''


Il se savait pas très sensible à l'art mais il ne voyait pas en quoi ce verre était plus original qu'un autre. Et puis, c'était aussi une façon d'ouvrir la discussion. Il espérait en tout cas qu'elle ne prendrait pas sa question comme un reproche. Loin de là, il ne cherchait qu'à entendre et tenter de comprendre son point de vue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Je peins des mots en couleurs ~ [PV Swan Sadizumu] [Tarif pour une soirée s'il vous plait ~] Jeu 6 Aoû - 23:26
Le tarif d'une heure est appliqué, 4 Okanes vous sont donc retirés à chacun.
Merci d'avoir posté dans cette section, bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Chambre 4
Classe : Sixième AV
Spécialisation. : Photographie
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 62
Okane (お金) : 294
Points. : 0
Date de naissance : 14/09/1994
Age : 22
Les p'tits liens. : Présentation ~

Liens ~

Fiche rp ~
Arts Visuels.
Hanna Dokku
MessageSujet: Re: Je peins des mots en couleurs ~ [PV Swan Sadizumu] [Tarif pour une soirée s'il vous plait ~] Sam 8 Aoû - 14:00
Quand Hanna était dans son monde, il pouvait se révéler difficile de l'en sortir, plus particulièrement quand elle était plongée dans la photographie. C'est ce qui explique qu'elle n'avait qu'à peine conscience du monde qui l'entourait et qu'elle avait parlé anglais sans même s'en rendre compte lorsqu'elle avait doucement percuté un jeune homme au bar de la salle d'arcade. Il lui fallu quelques secondes de plus pour assimiler sa réponse qui consistait à signaler que lui aussi, il était anglais, comme le prouvait son langage des plus naturel. En y regardant bien, c'est vrai qu'il n'était pas du tout typé japonais ou même asiatique. Mais elle ne répondit pas, battant toujours des paupières, encore un peu éloignée de la réalité. Après tout, qu'il soit chinois, japonais, anglais ou même pakistanais, elle s'en fichait un peu, bien qu'elle comprenait que sa remarque était en réponse à son réflexe de parler dans sa langue natal.

Après un soupire, le jeune homme se décala et vint se placer derrière elle. Sans perdre de temps, elle reporta l'appareil devant son visage et se pencha en avant pour cadrer le verre au reflet si particulier qui avait capté son attention un peu plus tôt. Mais avant qu'elle puisse prendre un cliché, le même garçon lui demanda si elle allait prendre le verre en photo. A nouveau, elle se redressa et tourna la tête pour le regarder -toujours sans vraiment le voir- et réfléchit un peu. Elle était consciente que son goût pour les détails ainsi que la photographie n'était pas partagé par tout le monde et certains pouvaient même y voir quelque chose d'étrange là-dedans. Elle en avait l'habitude à vrai dire.

Hanna hocha légèrement la tête et émis un petit « hum » en guise de réponse positive. Après quoi elle fit un signe de la main pour l'inviter à se pencher un peu en avant, se qu'elle fit elle aussi. Elle se repositionna, le verre dans le cadre de l'écran et quand tout fut prêt, elle déclencha l'appareil d'où un petit bruit s'échappa.  Une fois fait, elle regarda le résultat de la photo. C'était parfait ! Le verre au liquide bleu et translucide se mariait parfaite aux couleurs ambiantes et les reflets donnaient une sensation de magie façon Harry Potter avec ses fines concoctions de potions si délicates à préparer. Un très léger sourire se dessina sur son visage, presque imperceptible. Bien sûr, il faudrait peut-être une ou deux retouches. D'abord pour flouter un peu le fond, autant pour avoir un meilleur rendu que pour cacher les visages de ces jeunes inconnus attablés au bar. Peut-être qu'il serait bien aussi d'augmenter légèrement les contrastes ou rehausser un peu les tons sombres pour rendre l'image encore plus attractive qu'elle ne l'était déjà. De façon générale, l'étudiante n'aimait pas toutes ces photomanipulations mais il lui fallait bien avouer que de temps en temps, lorsqu'elles étaient légères et bien dosées, cela permettait de sublimer une photo.

Satisfaite de son cliché, elle se tourna de moitié, de sorte à être de profil avec le garçon et lui tendit l'appareil photo pour qu'il puisse mieux comprendre le fruit de son travail affiché sur l'écran. Elle n'avait pas la moindre idée de s'il était sensible à l'art en général ou à la photographie mais après tout, c'était bien lui qui lui avait posé la question.

- Tu vois, c'était pour ça

Elle hésita pendant un instant à lui demander son avis, même si elle doutait qu'il lui soit très utile. Mais elle n'en eut pas le temps. En effet, lorsqu'elle s'était retournée vers lui, un mouvement un peu brusque avait renversé le verre photographié, autant sur le revêtement du bar que que le pantalon d'un autre garçon qui se trouvait juste à côté d'eux. Ce dernier s'était d'ailleurs mis à crier après la petite blonde à cause de se léger accident. Quand elle se rendit compte de la colère de l'inconnu, il lui fallu un moment pour comprendre pourquoi il hurlait ainsi car elle ne prenait pas la peine de l'écouter. C'était bien son genre, ignorer tout ce qu'il l'entoure, même quand on lui parlait, si elle ne jugeait pas que ça en valait la peine. Elle baissa alors tête pour regarder les signes frénétiques du garçon et comprit la situation quand elle vit le jean blanc taché et trempé. Hanna releva alors la tête dans un mouvement vif, regarda à peine le surexcité et tourna son regard directement vers le bar en ouvrant grand les yeux et haussant les sourcils. Là où n'importe qui aurait simplement vu un verre renversé, ou tout au plus, la preuve d'une maladresse, l'étudiante elle ne voyait rien d'autre qu'une nouvelle photo à prendre. Le liquide qui se rependait sur la surface lisse du comptoir captait encore mieux les reflets des néons et c'était pour elle une occasion à pas louper. Sans prendre la peine de s'excuser, elle rengaina son appareil  photo et se mit en position pour prendre un autre cliché. Mais ce goujat ne lui en donna pas l'occasion ! Il lui attrapa le bras tout en continuant à déblatérer des paroles qu'elle n'écoutait toujours pas, probablement des insultes. Elle tenta de se dégager d'un pas en arrière mais il la tenait trop fermement pour qu'elle parvienne à se libérer et la différence de taille et de force n'était pas à son avantage. En reculant, elle se heurta alors doucement à ce grand brun à qui elle avait montré sa précédente photo qui était toujours là et lui lança un regard furtif. Décidément, même quand son frère n'était pas là pour lui attirer des ennuis, elle arrivait à se mettre dans le pétrin toute seule. Elle n'avait plus qu'à espérer que le fou furieux se calme et que l'autre garçon ne s'énerve pas à son tour. Bon, au moins, elle avait pris de belles photo ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : /
Classe : Troisième S
Spécialisation. : Boxe
Situation amoureuse : Célibataire

Travail : Vendeur dans une boutique de sport après les cours
Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 97
Okane (お金) : 130
Points. : 4
Date de naissance : 29/08/1998
Age : 18
Les p'tits liens. : Présentation

Fiche de RP
MessageSujet: Re: Je peins des mots en couleurs ~ [PV Swan Sadizumu] [Tarif pour une soirée s'il vous plait ~] Dim 9 Aoû - 20:56
Il lui avait dit qu'il était anglais mais en réalité, il ne l'était et il ne savait pas ce qu'il était. Enfin, il avait la nationalité japonaise maintenant mais il ne savait pas quel était son pays d'origine. La directrice du pensionnat qui l'avait accueilli lui avait sous-entendu qu'il était certainement français d'après ce qu'elle avait compris mais une femme de ménage lui avait affirmé qu'il parlait italien. Il avait finalement renoncé à avoir une réponse puisque lui-même n'avait aucun souvenir de son enfance, de ses parents et de son pays d'origine.

Il revint un peu à ses esprits et regarda l'appareil photo que la blonde lui montrait. La photo qu'elle venait de prendre était sensationnelle. Il ne se doutait pas qu'une personne pouvait imaginer l'effet avant de le voir de ses propres yeux. A moins qu'elle ne le voie avant de prendre la photo. Swan n'arrivait à voir et à comprendre l'art et pourtant il devait avouer à quel point cela pouvait être beau. Dans tous les cas, il était fasciné par cette fille qui avait réussi à cerner et à capturer l'invisible. Il se demandait si cela avait un rapport avec l'ouverture d'esprit et donc que la blonde était plus ouverte que lui. Il lui semblait pourtant qu'il était un garçon assez tolérant et qui jugeait peu les gens mais c'est vrai que l'art était pour lui quelque chose de trop abstrait, de trop subjectif.

''Comment tu peux arriver à faire une telle chose ?''


Lorsqu'elle se tourna vers lui, elle renversa le verre qu'elle venait d'immortaliser sur le bar. Un homme, accoudé au bar, à quelques centimètres de la place qu'il avait dû quitter pour la blonde, se retrouva malencontreusement inondé de ce liquide bleu. Le type, énervé comme jamais que son jean blanc se retrouve sali, insulta cette fille qui n'avait rien fait de mal. Enfin, pas grand chose. Swan s'étonna de voir la jeune fille restait de marbre devant un tel comportement, lui qui détestait tant les cris, il se serait resté aussi calme qu'elle mais son poing aurait malencontreusement rencontré sa joue, lui qui détestait tant usé de ses poings. Ironie, quand on sait à quel poing il aime cette sensation quand il se retrouve à frapper son adversaire sur un ring. Bien sûr il savait que la violence ne résolvait pas ces problèmes mais ça soulageait pendant quelques secondes. Quelques temps après, elle s'inclina en avant. Le brun pensait qu'elle allait s'excuser mais elle se saisit de son appareil photo. Etonné au plus haut point par l'aplomb de la jeune fille, Swan resta stoïque quelques instants, devenant simple spectateur de la scène. Il regardait le garçon choper le bras de la photographe tout en continuant à sortir des jolies noms d'oiseaux. La blonde, un peu inquiète peut-être, recula un peu de cet homme qui s'était changé en fou furieux pour un petit verre et heurta une nouvelle fois le jeune homme. Vraiment plus petite, se dit-il. Reprenant ses esprits quand son regard croisa le bleu des yeux de la fille, il décida enfin de lui venir en aide.

''Tu devrais la lâcher.''


Un simple conseil, une simple mise en garde. Non, il ne s'énerverait pas pour un pauvre type dans son genre. Il n'était même pas sûr qu'il avait l'âge pour boire de l'alcool mais étant lui aussi dans l'inégalité de ce côté-là, il ne fit pas de remarque. Il ne crierait pas, il détestait tellement ça. S'il n'écoutait pas ce que Swan lui disait, cela se terminerait dans une sombre petite ruelle, le ''magnifique'' jean blanc taché de bleu deviendrait rouge et la seule raison pour laquelle il pourra crier serait qu'il sera défiguré à vie. Néanmoins, il n'avait pas envie que son père vienne le chercher au poste pour une broutille pareille et surtout après la dispute qu'ils avaient eu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Chambre 4
Classe : Sixième AV
Spécialisation. : Photographie
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 62
Okane (お金) : 294
Points. : 0
Date de naissance : 14/09/1994
Age : 22
Les p'tits liens. : Présentation ~

Liens ~

Fiche rp ~
Arts Visuels.
Hanna Dokku
MessageSujet: Re: Je peins des mots en couleurs ~ [PV Swan Sadizumu] [Tarif pour une soirée s'il vous plait ~] Mar 18 Aoû - 12:35
Le beau brun avait demandé à Hanna comment elle pouvait arriver à une telle chose qu’il avait vu le résultat de la photo sur l’écran de l’appareil. Etait-ce là un compliment sur sa capacité à voir les détails et les mettre en valeur ou plutôt une réplique signifiant tout l’inverse ? A s’en fier au ton sur lequel il l’avait dit, la première idée semblait la plus probable. Mais elle n’eut pas le temps d’y réfléchir ‘avantage, ni même de répondre. Un verre renversé, des cris, puis, une altercation. Alors qu’elle ne pensait qu’à prendre un cliché du liquide renversé sur la surface lisse du bar qui captait encore mieux les couleurs ambiantes : le fou au jean trempé s’était agrippé à son bras en laçant toutes sortes d’injures qu’on entendrait jamais dans la bouche d’u garçon bien élevé . Ou même d’un homme sobre, car il était difficile de dire si lui l’était ou non.

Lorsqu’il y avait eut contact entre eux, l’étudiante s’était reculée et avait à nouveau percuté le même garçon que tout à l’heure. Décidément, d’ici la fin de la soirée, elle allait par finir carrément lui tomber dessus, littéralement. Par chance, il semblait plutôt disposé à prendre son parti puisqu’il conseilla à l’agresseur de la lâcher sur le champ. La petite blonde en fut d’ailleurs surprise, car après tout, il n’avait aucune raison de prendre sa défense. Mais le tout aurait été bien été trop simple si la victime s’était contentée de l’écouter, la lâcher et passer à autre chose. Non, au lieu de ça, il hurla encore plus fort contre les deux jeunes cette fois-ci. A cet instant, la suite logique aurait été qu’une bagarre éclate. Tout ça pour un malheureux verre renversé. Les gens ont des réactions démesurées, c’est impressionnant.

Mais Hanna n’avait pas la moindre envie d’être mêlée à des violences physiques encore une fois. Elle n‘aimait pas ça, malgré le bon nombre de fois où elle avait été plongée en plein cœur de ce genre d’évènement grâce à son frère.

Alors qu’elle continuait de fixer les yeux du beau brun se trouvant derrière elle, une idée saugrenue lui traversa l’esprit. Tout se passa en une fraction de seconde. Avec la main libre qui tenait l’appareil photo, elle le pointa vers l’hystérique et l’actionna. La flash se déclencha et l’aveugla lui ainsi que toutes les autres personnes autour. Le court moment de confusion qui suivit fut suffisant pour qu’elle parvienne à libérer son bras de l’emprise qui le retenait jusqu’alors. Elle attrapa alors instinctivement  la main du jeune homme qui avait pris sa défense et s’apprêta à s’enfuir. Mais elle fut la chose la plus absurde dans cette situation : elle pointa à nouveau l’objectif en direction du verre et pris un cliché, le tout sans que personne ne puisse s’en rendre compte dans la confusion générale qu’avait provoqué le flash.
L’instant d’après, elle avait détalé vers le fond de la salle d’arcade, derrière de grandes bornes de jeux de danse, où elle avait embarqué le pauvre inconnu sans lui demander son avis et à qui elle tenait toujours la main sans s’e rendre compte d’ailleurs. D’ici, quasiment personne ne pouvait les voir si on ne les cherchait pas particulièrement. Derrière les grosses machines, entourés d’énormes câbles dans une légère pénombre qui offrait un agréable contraste avec la lumière trop agressive des néons. Il n’y avait aucun risque pour que le mec du bar puisse les trouver. Il devait sans doute encore se demander ce qu’il venait de se passer.

Hanna était à moitié essoufflée – le slalom dans la foule tout au travers de la pièce avait était rude- mais tout autant amusée de la façon inattendue dont elle s’était extirpée de la situation. Elle ne se souciait pas d’avoir embarqué avec elle une autre personne, ce n’était pas son genre de s’en préoccuper et à vrai dire, elle l’avait un peu oublié. Après deux bonnes minutes pendant lesquelles elle avait profité pour reprendre son souffle et se remettre de ses émotions, elle lâcha enfin la main du jeune homme et empoigna son appareil photo pour visionner le dernier cliché qu’elle avait pris dans la hâte la plus totale. Elle marmonna un vague « mouais bof » quand elle vu le résultat : mal cadré, de travers, légèrement flou, la photo était loin de ressembler à l’idée qu’elle s’en était faite en voyant le verre renversé, ce qui était plutôt rare. Malgré ça, le jeu de couleurs était bien présent et une certaine émotion émanait du tout. Ce qui n’empêchait pas qu’une légère déception se dessine sur les traits fins du visage de la jeune fille.

Quant au garçon qui était à ses côtés, elle lui avait à peine accordé un regard depuis les escapades. Attention, elle ne l’ignorait pas volontairement et certainement pas par méchanceté, mais elle s’était à nouveau plongée dans son monde, se demandant déjà comment elle pourrait rattraper cette dernière photo, pensant même à la possibilité de retourner au bar pour essayer d’en prendre une nouvelle. Elle tourna alors son regard vers l’endroit où ils étaient quelques minutes auparavant et s’aperçut que le verre n’avait pas encore était nettoyé. C’était sans aucun doute très risqué, car l’homme au jean blanc –ou plutôt, anciennement blanc- y était toujours et semblait encore plus furieux de s’être fait duper. Sans parler des personnes aux alentours qui n’avaient pas forcément apprécié de se prendre un flash en pleine figure sans rien avoir demandé à personne. Oui, c’était sûr, si elle y retournait, elle allait au devant de gros ennuies. Pour n’importe qui, ça aurait été de la pure folie. Mais comment résister à une telle occasion ?! Elle jeta un dernier coup d’œil à l’écran de l’appareil pour y voir la photo qui ne lui convenait décidément pas, lança un petit regard en biais au garçon à ses côtés, tout de même un peu désolée qu’il ait pris sa défense alors qu’elle s’apprêtait à se jeter dans la gueule du loup, puis fit un pas en direction du bar avec une légère appréhension concernant la suite des évènements. Il ne restait plus qu’à y aller !




Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : /
Classe : Troisième S
Spécialisation. : Boxe
Situation amoureuse : Célibataire

Travail : Vendeur dans une boutique de sport après les cours
Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 97
Okane (お金) : 130
Points. : 4
Date de naissance : 29/08/1998
Age : 18
Les p'tits liens. : Présentation

Fiche de RP
MessageSujet: Re: Je peins des mots en couleurs ~ [PV Swan Sadizumu] [Tarif pour une soirée s'il vous plait ~] Mer 19 Aoû - 14:27
Son conseil ne fut pas écouté et le jeune inconnu continua de crier. En plus, la blonde n'était plus sa seule victime maintenant, il s'en prenait également à Swan. Malgré l'impolitesse de la jeune fille qui ne s'était pas excusée, il était loin d'apprécier cette situation, les cris et les insultes à profusion non mérités. Il sentait ses nerfs s'échauffer de plus en plus et l'idée de lui foutre son poing dans sa tronche était très tentante. Il s'apprêtait à lever son poing, ayant cédé à la tentation mais la jeune fille était visiblement un peu moins patiente que lui mais plus pacifiste puisqu'elle utilisa le flash de son appareil photo pour éblouir son "agresseur". Ca eut l'effet escompté car il lâcha assez vite.

Libérée, elle emprisonna la main de Swan. Il n'avait pas forcément compris pourquoi elle le lui avait prit puisqu'elle prit la photo du liquide étendu sur le bar. A peine la photo prise, elle se précipita de l'autre côté de la salle, en traînant derrière elle le corps de Swan totalement abasourdi. Le fou aurait pu la briser si il avait voulu tellement il était en colère. Il n'était pas très épais mais la blonde l'était encore moins.

Ils se retrouvèrent derrière une machine, caché à la vue de tous. Swan avait toujours sa main dans celle de la blonde et elle la garda pendant quelques minutes avant de la remplacer par son appareil photo. Il la regarda un peu plus, détailla les traits de son visage. Des traits fins, féminins. Elle avait de magnifiques yeux bleus, d'ailleurs il avait toujours admiré les yeux bleus pour une raison inconnue. Le maquillage qu'elle portait mettait son regard encore plus en valeur et ses beaux cheveux blonds tombaient en cascade sur ses épaules. C'était une belle, une très belle fille, c'était indéniable. Elle semblait ne toujours pas s'occuper de lui alors il l'observa un peu plus. Elle était petite à côté de lui mais elle avait tout de même une taille raisonnable. Elles avait de belles formes d'après ce qu'il se permettait de regarder, ne voulant pas passer pour le connard de base. Quand il releva son regard au niveau de son visage, une grimace était née. Apparemment la photo n'était pas aussi réussie que la première. Elle regarda avec insistance le bar qu'elle leur avait fait quitté quelques minutes auparavant et le verre qui n'était toujours pas été nettoyé plus fois et avec insistance. Quand elle fit un pas en avant, Swan se demanda si elle voulait y retourner. Si c'était le cas, elle devait être vraiment folle car personne n'aurait eu envie de se retrouver à nouveau devant cet énergumène, pas même lui qui avait pourtant envie de se défouler. Il tendit la main pour l'arrêter avant de se dire que c'était une mauvaise idée puisqu'il n'avait pas envie d'être aveuglé.


''Je ne sais pas si c'est ce que tu comptes faire mais tu ne devrais pas y retourner.''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Chambre 4
Classe : Sixième AV
Spécialisation. : Photographie
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 62
Okane (お金) : 294
Points. : 0
Date de naissance : 14/09/1994
Age : 22
Les p'tits liens. : Présentation ~

Liens ~

Fiche rp ~
Arts Visuels.
Hanna Dokku
MessageSujet: Re: Je peins des mots en couleurs ~ [PV Swan Sadizumu] [Tarif pour une soirée s'il vous plait ~] Jeu 20 Aoû - 12:39
Alors qu’elle s’apprêtait à retourner vers le bar pour y prendre la photo du verre qu’elle voulait tant, elle entendit une voix juste à côté d’elle. Le garçon n’était pas stupide et avait visiblement compris ses intentions. Elle le détailla un peu car dans cette situation, beaucoup se seraient énervés d’avoir été embarqués de cette façon et l’auraient laissé repartir vers de nouveaux ennuis sans s’occuper de ce qu’il pourrait advenir d’elle par la suite. Lui, ce n’était pas le cas. On ne va pas non plus s’avancer en disant qu’il s’inquiétait pour elle mais au moins, il l’avait mis en garde gentiment. Elle leva le bras qui ne tenait pas l’appareil en direction du bar pour le désigner et déclara d’une voix presque suppliante.

- Mais tu ne comprends pas ! C’est une chance unique, si je n’y vais pas maintenant, je ne pourrais jamais…

Elle suspendit sa phrase et reste bouche bée, sans que le moindre mot ne puisse en sortir, le bras toujours en l’air. En parlant, elle avait tourné la tête vers le comptoir. L’hystérique y était toujours mais le verre lui, avait disparu ? Plus précisément, le barman était en train d’absorber toutes les couleurs e épongeant le liquide, de la même façon qu’il évaporait les espoirs d’Hanna concernant la photo. Elle resta ainsi, immobile, pendant plusieurs secondes. Puis elle laissa tomber son bras, lasse et dépitée. Qu’est-ce qu’elle allait bien pouvoir faire maintenant ? Elle avait déjà pris pas mal de photo dans la salle et ne pouvait plus prendre celle du verre. Elle pouvait bien sûr partir, mais elle avait payé une entrée pour une soirée alors autant en profiter pleinement. Elle n‘avait pas de problème d’argent –merci papa et maman- mais c’était par principe. Et si elle s’aventurait à se balader dans la salle d’arcade, elle risquait de tomber nez à nez avec le fou de tout à l’heure et ça ne pouvait que mal tourner.

Elle tourna alors son visage vers le beau brun et plongea ses yeux bleus dans ceux noisettes de ce dernier. Et pour la première fois de la soirée, elle le vit, pour de vrai cette fois-ci. Ses yeux avaient un petit quelque chose d’inexplicable, de vraiment envoutant et s’accordaient parfaitement avec le teint de sa peau. D’ailleurs, comment pouvait-il être anglais en étant aussi bronzé ? Ca paraissait impossible mais elle n’y accorda pas plus d’importance pour le moment. Lorsqu’elle réussit à détourner son regard de ses yeux, il ne bougea pas beaucoup puisqu’il vint se poser juste au dessus de son sourcil droit, là où trônait une petite cicatrice. Ce genre de détail pourrait en rebuter plus d’un mais pas notre petite blonde. Au contraire. Bien qu’elle détestait sa propre cicatrice logée au bas de son dos –alors que celle sur son poignet la laissait indifférente- elle était la mieux placée pour savoir que chacune racontait une histoire. Certaines peut-être pas très passionnantes –une chute en vélo par exemple- d’autres pouvaient receler des secrets bien plus intéressants. Et à vrai dire, cette cicatrice était adorable et même légèrement sexy. Ca lui allait bien.

L’étudiante s’approcha lentement de lui, sans ciller du regard, ni dire un mot. Quand elle fut à quelques centimètres de lui, elle leva lentement  la main et déplaça doucement une mèche de cheveux qui recouvrait légèrement la cicatrice près de son œil. Après quoi, elle n‘enleva pas sa main. Elle la laissa là, dans la chevelure brune du jeune homme, dévoilant ainsi entièrement la cicatrice qu’elle contemplait à loisir. L’expression qu’on pouvait lire sur son visage était compliquée à expliquer. C’était la même expression que lorsqu’elle avait déniché une perle rare à prendre en photo –comme le verre de tout à l’heure par exemple- avec une pointe de douceur en plus. Il y aurait presque une ébauche de sourire qui commençait à se dessiner sur son visage. Elle resta un moment dans cette position sans dire un mot, sans savoir s’il s’agissait de quelques secondes à peine ou plusieurs minutes, puis elle brandit son appareil photo à hauteur de visage –son visage à elle, car lui était bien plus grand- et s’apprêta à prendre un cliché. Sa main aurait bien sûr disparu à la dernière seconde pour ne pas apparaitre dans le champ mais elle ne déclencha pas l’appareil. Au lieu de ça, elle laissa sa mai n, inclina légèrement la tête sur le côté et demanda simplement.

- Je peux ?

Simple et lourd de sens. Même pas de « s’il te plait », car elle considérait que trop souvent, ce genre d’expressions n’étaient qu’une formule de politesse emplie d’hypocrisie. Il y avait une possibilité pour qu’il ne comprenne pas qu’elle lui demandait l’autorisation de le prendre en photo mais il avait tout de suite compris quand elle avait voulu prendre le verre en photo ainsi que lorsqu’elle avait eu l’intention d’y retourner, alors il comprendrait sans doute sa demande. Sa réaction en revanche, était impossible à prédire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : /
Classe : Troisième S
Spécialisation. : Boxe
Situation amoureuse : Célibataire

Travail : Vendeur dans une boutique de sport après les cours
Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 97
Okane (お金) : 130
Points. : 4
Date de naissance : 29/08/1998
Age : 18
Les p'tits liens. : Présentation

Fiche de RP
MessageSujet: Re: Je peins des mots en couleurs ~ [PV Swan Sadizumu] [Tarif pour une soirée s'il vous plait ~] Ven 21 Aoû - 10:45
La réponse qu'elle lui donna eut sur lui l'impression qu'elle essayait de le convaincre de la laisser y aller alors qu'il ne la retenait nullement. Il ne la tenait pas comme l'autre abruti quelques instants auparavant. Essayait-elle de se convaincre elle-même ? Comme si Swan incarnait la petite voix sage cachée dans sa tête qui lui disait de ne surtout pas y aller alors qu'elle incarnait la voix démoniaque de la tentation. Swan ne pouvait qu'imaginer que ce dilemme cornélien était des plus horribles pour cette jeune fille qu'il avait défendu et qui l'avait entraînée dans sa course. Toute fois, il constata que sa phrase ne se finit pas, suspendue dans le brouhaha irrégulier de cette salle d'arcade. Assez curieux de savoir ce qui avait à ce point troublé la jeune fille il parcourut du regard la salle bondée à la recherche du bar qu'il avait perdu de vue. Il se disait que c'était l'une des seules choses qui auraient un tel effet sur elle. Et effectivement, le barman était en train d'éponger le liquide qui avait tant fait rêvé l'étrange blonde.

Certainement déçue de ne pas pouvoir remplacé le cliché - probablement mauvais - qu'elle avait dû faire dans la précipitation, elle laissa lourdement tomber son bras qui était resté en l'air pendant tout ce temps. Bizarrement il se plaisait à la regarder alors qu'elle-même regardait ce qui devait à ses yeux être un véritable désastre. Il était complètement absorbé par les courbes de ses cheveux qui tombaient en cascade dans son dos qu'il fut assez surpris quand elle se retourna et qu'elle plongea son regard azuré dans le sien. Elle ne sourcillait pas, ne détournait pas le regard. Décidément, cette fille était des plus originales et des plus imprévisibles. Elle le regardait si fixement qu'il pensait qu'ellel était tombée dans un état quasi-conscient, comme en stand-by. Quand enfin son expression indéchiffrable laissa apercevoir une légère courbe sur ses lèvres, il se força de croire que ce devait être un sourire.

Légèrement détendue, ce fut lui qui se crispa quand elle avança et son corps vers le sien et sa main vers la cicatrice qu'il avait au sourcil droit. Ce n'était pas un très bon souvenir et il faillit avoir un mouvement de recul mais il se retint. Il s'était montré faible et il ne devait pas à nouveau se montrer comme ça ou cela ne ferait que donner plus d'importance à ce sombre passage de sa vie. Il ne le regrettait pas, ne regrettait rien puisque c'est cela qui l'avait construit mais il devait avouer que cela ne passerait pas de la même manière si ça devait arriver aujourd'hui. La main de la jeune fille qui touchait ses cheveux et qui frôlait sa cicatrice le fit légèrement frissonner et revenir à la réalité.

Elle avait soulevé son appareil photo à la hauteur de son visage si pâle et si délicat. Il soupira. Elle ne voulait quand même pas prendre une photo de sa ridicule cicatrice. Et bien si. Elle lui demanda même l'autorisation.

"Tu veux vraiment prendre ça en photo ?"

Sérieusement il n'arrivait à comprendre ce qu'il y avait là de beau ou bien même de photographiable. Des milliers de gens en avaient et la sienne n'avait vraiment rien de particulier. Mais il n'avait pas non plus compris pour le verre et il avait été impressionné. Et puis, peut-être que quand ellel verrait le résultat à l'écran elle n'aimerait pas le résultat alors elle la supprimerait. Comme elle tout à l'heure, il faisait face à un dilemme cornélien. Dire oui ou non. D'un côté, il détestait quand on l'empêchait de pratiquer sa passion alors pourquoi il le lui refuserait. Enfin décidé, il dit avec un petit sourire en coin et un ton qu'il tentait de faire prétentieux :

"Ton nom alors ? J'aime savoir qui sont les personnes qui me photographient !"

Bien sûr c'était de l'humour puisque personne ne l'avait jamais pris en photo à part ses parents quelques fois maintenant. Soudain, il se sentit mal à l'aise d'avoir accepté. Il ne savait pas du tout comment se comporter, quelle posture prendre. Tant pis, elle le guiderait. C'était elle la pro' après tout et ne disait-on pas que le ridicule ne tuait pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Chambre 4
Classe : Sixième AV
Spécialisation. : Photographie
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 62
Okane (お金) : 294
Points. : 0
Date de naissance : 14/09/1994
Age : 22
Les p'tits liens. : Présentation ~

Liens ~

Fiche rp ~
Arts Visuels.
Hanna Dokku
MessageSujet: Re: Je peins des mots en couleurs ~ [PV Swan Sadizumu] [Tarif pour une soirée s'il vous plait ~] Ven 21 Aoû - 18:21
Un soupire émana des lèvres du jeune homme lorsqu'Hanna lui demanda si elle pouvait le prendre en photo. Il lui demanda alors à son tour si elle comptait vraiment prendre ça en photo. Une autre phrase fit tout de suite écho dans la tête de la petite blonde : « Tu vas prendre une photo de ce verre ? ». C'est ce qu'il lui avait demandé un peu plus tôt, lors de leurs premiers échanges, quand elle lui avait signalé qu'il la gênait pour prendre un cliché de ce fameux verre. Visiblement il n'était pas vraiment sensible à l'art ou du moins, il n'avait pas la même vision du monde qui l'entoure qu'elle. Mais ça, elle ne pouvait pas lui reprocher. Très peu de gens voyaient le monde de la même façon -si du moins il en existait- et la comprendre pouvait s'avérer difficile, voire impossible. Du moins, avant d'avoir vu le résultat de ses photos, pour ceux qui avaient cette « chance » là, car elle ne les montrait pas à tout le monde. Elle redressa alors la tête, passa très délicatement son pouce sur la cicatrice tout en retenant les cheveux avec ses autres doigts et plongea à nouveau ses yeux dans les siens.

- Ce n'est pas « ça » que je veux photographier. C'est son histoire... Ton histoire.

Sa voix avait été douce, avec une légère pointe de réconfort, comme si elle cherchait le convaincre que ça valait le coup. Et ça valait le coup, elle en était sûre. On pourrait presque dire qu'elle avait un don pour ressentir ce genre de chose, mais ça serait un peu prétentieux. Outre le fait qu'il était indéniablement beau – du moins de visage, elle ne s'était attardé que sur ça pour le moment- il avait ce petit quelque chose qui rendrait la photo particulière. Comme les couleurs qui se reflétaient dans le verre tout à l'heure. Et la cicatrice, c'était un peu comme une marque de fabrique, une signature sur une œuvre d'art, un tatouage encré dans la peau. Cette cicatrice, c'était lui, son histoire, ce qu'il était. Et Hanna savait très bien faire ressortir ce genre d'émotions dans ses images.

C'est alors qu'il répondit. Une réponse tout à fait inattendue. Non pas qu'il lui demande son nom, ça, même si elle ne trouvait pas très utile de le savoir, elle pouvait bien le comprendre. C'était le reste de sa réplique qui l'étonna, au point qu'elle ouvrit grand les yeux et abaissa son appareil, faisant au mieux pour cacher sa surprise, comme à son habitude. Il aimait savoir le nom des personnes qui le prenaient en photo. N'importe quel idiot aurait tout de suite compris qu'il avait habitude d'être pris en photo. Elle le détailla alors un peu plus, en entier cette fois. Il était grand, ça elle l'avait déjà remarqué. Dans les un mètre quatre-vingt-cinq ou quatre-vingt-dix peut-être. Des épaules larges, sans non plus être exagérées. De ce que laissait paraître ses vêtements, il semblait plutôt musclé ou pour le moins mince et agréable à regarder. A vrai dire, avec son beau visage, ses yeux noisettes, ses cheveux en bataille, sa peau hâlée et ce corps dont en rêverait plus d'un homme sur cette terre, il était finalement normal qu'il soit habitué à être pris en photo. Peut-être même était-il top model ? Des origines anglaises et un physique comme le sien, il devait sans aucun doute plaire à la population japonaise qui raffole des physionomies étrangères dans son genre. Mais finalement, elle écarta l'hypothèse du top model. S'il l'était vraiment, il ne laisserait certainement pas une petite inconnue amatrice en photographie prendre un cliché de lui comme ça, sans passer par son agent ou on ne sait trop quoi. Encore moins une folle qui prend en photo des verre sur un bar dans une salle d'arcade. Sauf si lui même était fou. Pourtant, il avait l'air sain d'esprit. Elle finit tout de même par enlever sa main de ses cheveux après tant de réflexion et lui donner la réponse qu'il attendait.

- Hanna. Hanna Dokku pour être précise.

Elle avait d'abord donner son prénom, alors qu'au Japon il était plutôt d'usage de donner son nom de famille en premier. Mauvaise habitude qu'elle avait gardé de son pays natal. Mais après tout, qu'importe, puisque lui aussi était anglais. Elle releva alors son appareil devant elle. Mais Hanna remarqua un détail avant de commencer à prendre les photos. Elle décelait à présent chez lui, quelque chose qui ressemblait à de la gêne, sans qu'elle puisse en être sûre. Elle eut alors un temps d'arrêt pendant lequel elle pencha à nouveau légèrement la tête sur le côté, comme à chaque fois qu'elle ne comprenait pas quelque chose, puis décida de ne faire aucune remarque. Elle avait donné son nom, elle avait donc le droit de le photographier à présent. Elle replaça à nouveau la mèche de cheveux qui était retombée sur sa cicatrice, puis pris un cliché. Elle se décala un peu sur le côté, tourna légèrement l'appareil entre ses doigts, et en pris un autre. La scène continua pendant quelques minutes. Parfois, l'étudiante faisait quelques réglages sur son appareil, replaçait une mèche ou deux, prenait délicatement le menton du garçon pour le faire regarder dans une certaine direction. Le tout dans un silence royal. De façon général, elle ne lui indiquait aucune posture et de son côté il ne prenait aucune pose. Non seulement ça confirmait la non-hypothèse qu'il n'était pas top model mais en plus, ça l'arrangeait bien. Le naturel, le vrai, la simplicité pure du moment, c'est ce qu'elle voulait. Et c'est ça qui allait prendre les photo magiques.

Finalement, elle s'approcha à nouveau de lui, très près, mais de profil cette fois. Elle se hissa sur la pointe des pieds, appareil baissé, et bien qu'elle fut plus petite que lui, leurs visages n'étaient qu'à cinq centimètres l'un de l'autre, peut-être même moins. Il devait sans doute sentir son souffle glisser sur la peau de son visage jusque dans son cou. Elle resta quelques secondes à fixer ses yeux puis se recula légèrement, toujours sur la pointe des pieds et prit la dernière photo. Après quoi, elle remit ses pieds bien à plat sur le sol et entreprit de regarder le résultat de ce shooting photo improvisé, tenant l'appareil de sorte à ce que le beau brun puisse aussi le voir s'il le désirait, la proximité aidant. Les clichés étaient parfait. Exactement comme elle les imaginait avant de commencer. On y sentait les émotions, un passé chargé se lisait sur les photos en y mêlant douceur, beauté et simplicité. La plupart étaient en noir et blanc, effet préféré de la jeune fille. On y retrouvait alors pas  le jeu de couleurs des néons de la salle mais dans le petit coin légèrement sombre où ils étaient cachés, ça ne manquait pas. Hanna était aux anges et un sourire se dessinait franchement sur son visage à présent. Elle tourna alors sa frimousse vers son model du soir et lui posa une question d'une voix joviale.

- Qui dois-je remercier pour ces superbes photos ?

Il savait son nom, elle avait bien le droit de connaître le sien, non ?  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : /
Classe : Troisième S
Spécialisation. : Boxe
Situation amoureuse : Célibataire

Travail : Vendeur dans une boutique de sport après les cours
Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 97
Okane (お金) : 130
Points. : 4
Date de naissance : 29/08/1998
Age : 18
Les p'tits liens. : Présentation

Fiche de RP
MessageSujet: Re: Je peins des mots en couleurs ~ [PV Swan Sadizumu] [Tarif pour une soirée s'il vous plait ~] Dim 23 Aoû - 22:30
Elle passa à nouveau son pouce sur la cicatrice tout en tentant de le rassurer. Se laissant un peu aller à la douceur qui émanaient des doigts de cette étrange photographe, il ferma ses yeux quelques secondes, se permettant d'apprécier pleinement ce moment. Inconsciemment, il s'était apaisé et il n'était plus du tout énervé. Décidément, l'effet stand-by de la jeune fille lui avait fait plus de bien qu'il ne l'aurait imaginé. La dispute avec son père et l'altercation avec l'autre abruti s'étaient toutes les deux évaporées. Néanmoins, quand elle parla de son histoire sans la connaître le raidit un peu. De toute manière, la photo pourrait seulement montrer qu'il s'est passé quelques choses auparavant grâce à la cicatrice mais elle ne pourrait raconter ce qu'elle ne sait pas puisque justement, ce n'est qu'une photo. Et puis, elle ne montrerait que cette "trace", même pas les brûlures de cigarette dans sa nuque et sur ses épaules qui lui rappelaient beaucoup trop les sombres années qu'il avait connu. Et puis, il pourrait toujours dire que la cicatrice venait d'une mauvaise chute. C'était à moitié vrai mais lui seul connaissait la vérité.

Quand elle lui dit son nom, il tiqua un peu. Hanna Dokku. Swan trouvait qu'il lui allait très bien - sans raison - mais son nom ne semblait pas anglais. Plus japonais qu'autre chose or elle n'avait physiquement rien d'une japonaise. Sans entrer dans les clichés physiques, la forme de ses yeux et la couleur de ses cheveux ne collaient pas. Il n'en parla pas, lui aussi ayant un nom trop japonais. Il n'aimait pas trop parler de son adoption. Pas qu'il ait honte de ses parents mais cela signifiait qu'on l'avait abandonné. Celle qui lui a donné la vie n'avait pas voulu de lui. Paradoxal. Humiliant. Quand il reprit ses esprits, il s'aperçut qu'elle allait prendre une photo. Après celle-là, les autres s'enchaînèrent. De temps à autre elle replaçait la mèche qui ne semblait pas lui obéir, pourtant la photographe était persévérante. Par la suite, il se prit un peu au jeu, pas au point de poser mais il s'habitua un peu, se contentant de tourner la tête comme elle le voulait quand elle se saisissait de son menton. N'ayant aucune indication concernant la posture, il tentait de garder un air naturel. La seule fantaisie qu'il s'autorisait parfois étant de ne pas regarder l'objectif. Encore une fois, ils se contentèrent d'un silence olympien qui semblait naturel. Il la regarda pour la première fois de la séance improvisée. Elle n'avait pas l'air complètement concentré, il aurait plutôt dit qu'elle était absorbée comme si son appareil photo était le seul à pouvoir entrer dans sa bulle, son monde, son univers ; les traits de son visage semblaient détendus et affichaient une certaine assurance sans aucune once de prétention. Baissant l'appareil photo, il la regarda s'avancer en se demandant si il ne l'avait pas regardé un peu trop fixement au goût de la demoiselle. Un souffle chaud glissa sur la peau de sa joue jusque dans son cou. Elle prit ce qui semblait être une dernière photo puisqu'elle se remit bien à plat et qu'elle commença à observer le résultat.

Il se permit de les regarder également. La première était en couleur et il ne la trouvait pas géniale. Son visage était trop fermé et trop mal à l'aide pour laisser passer n'importe quelle émotion. Il ne semblait même pas vulnérable ou perdu, non, il semblait décalé et pas dans le bon sens du terme. Non vraiment, elle ne lui plaisait pas. Les trois qui suivirent eurent le même effet mais il se contenta de les regarder silencieusement. Il tenta même d'oublier que c'était lui qu'il regardait. Des photos en noir et blanc arrivèrent et il les trouvait bien mieux réussi. Devant un tel travail, il ne pouvait que saluer le talent de la photographe. Deux d'entre elles marquèrent son esprit car elles étaient simples et naturelles, il n'y connaissait pas grand chose mais il trouvait que le noir et blanc accentuaient encore plus le côté brut de ce shooting. Effectivement, des photos dégageaient une certaine émotion qu'il n'aurait pas su décrire. La cicatrice restait discète et mystérieuse mais sur ces deux photos qu'il avait tant aimé il décelait dans son regard qu'il n'avait pas eu une vie toute rose. Pas toute noire non plus, il ne fallait pas exagérer mais avec le recul, il avait apprit que la vie n'était qu'une nuance de gris. Un peu comme sur ces photos. C'était peut-être pour cela qu'il se sentait si touché, si atteint par ce qu'il arrivait à traduire en lui-même. Ils regardèrent la dernière photo et Hanna brisa le silence d'une voix enthousiaste.

"Swan Sadizumu. Mais tu as tous les honneurs. Pour la deuxième fois de la soirée, tu m'as agréablement surpris !"

Surpris était même assez faible. En réalité, elle l'avait bluffé. C'était carrément fascinant ce qu'elle arrivait à faire à l'aide d'un simple appareil photo. Autant l'idée de prendre une photo du verre l'avait légèrement surpris mais de le prendre lui ça l'avait carrément scotché. Il restait tout bonnement sans voix devant un tel travail. Si jusqu'à présent il la surnommait la photographe, il l'appellerait désormais l'artiste. Et puis, sans prétention aucune, il ne savait pas qu'il était aussi photogénique. Il ne se trouvait pas beau, loin de là, mais assez différent. Un peu hors-norme. Quand il la regarda pour voir sa réaction, son coeur manqua un battement : elle souriait. Encore plus jolie qu'elle ne l'était, l'éclatante blancheur de ses dents la valorisait.

"Je peux te demander ce que tu vas en faire maintenant ?"

Elles étaient très réussies mais c'est vrai, qu'allait-elle en faire ? Il aimerait être au courant puisque c'était lui sur ces photos. Il ne voudrait pas découvrir un jour sa tête dans un cadre dans une boutique ou on ne sait quoi d'autre. Il ne s'y opposerait probablement pas ayant donné son autorisation pour qu'elle le prenne mais il aimerait donné tout de même son avis. D'ailleurs, il aurait peut-être même mieux fait de demander avant d'accepter. Enfin, il se doutait que si il refusait qu'elle ne les utilise, elle ne le ferait pas. Peut-être essaierait-elle de le convaincre mais elle ne pourrait rien faire de plus. En plus, ce n'est pas comme si il risquait de se retrouver sur une affiche de huit mètres sur cinq en plein milieu de Tokyo. Enfin, il verrait bien le moment venu. Peut-être qu'elle n'en ferait rien après tout, pas dit qu'elle lui plaise encore demain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Chambre 4
Classe : Sixième AV
Spécialisation. : Photographie
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 62
Okane (お金) : 294
Points. : 0
Date de naissance : 14/09/1994
Age : 22
Les p'tits liens. : Présentation ~

Liens ~

Fiche rp ~
Arts Visuels.
Hanna Dokku
MessageSujet: Re: Je peins des mots en couleurs ~ [PV Swan Sadizumu] [Tarif pour une soirée s'il vous plait ~] Lun 24 Aoû - 13:20
Les photos étaient vraiment réussies, c'était indéniable. Ce n'était pas très étonnant non plus, car pour que quelque chose -ou en ce cas présent, quelqu'un- capte son attention, ça ne pouvait donner qu'un bon résultat. Bon, il faut l'admettre, certaines avaient pus de cachet que d'autres mais ça, c'était normal. C'est impossible de faire un shooting 100% parfait, sans quelques ratés. Le beau brun répondit alors à la question et elle savait à présent que son model du soir s'appelait Swan Sadizumu. Lui aussi avait dit son nom de famille en second, habitude purement étrangère au pays où ils se trouvaient mais en revanche, la sonorité n'avait rien d'anglaise. Son nom sonnait même plutôt japonais, alors qu'il avait affirmé partager la même nationalité que la jeune fille, ce qu'elle n'avait pas remis en cause grâce à sa physionomie occidentale et sa maîtrise de la langue sans faille dont il faisait preuve depuis le début de la soirée. Mais elle ne releva pas ce détail. Après tout, elle aussi avait un nom qu'on ne pouvait attribuer qu'à un pays tel que le Japon alors qu'elle n'en avait pas la nationalité. Elle était la preuve même que ce genre d'incohérence pouvait exister et qu'il y avait certainement mille et une explications possibles à ce phénomène. Mais quelle était l'explication pour ce fameux Swan ? Il devait bien y avoir une autre histoire derrière tout ça. Etait-ce lié à cette cicatrice. Bon, là, ça devenait de l'hypothèse frôlant l'extrapolation. Mais décidément, ce garçon était vraiment intriguant. Aussitôt après s'être présenté, il attribua tous les honneurs à la petit blonde, précisant même qu'elle l'avait agréablement surpris, et ce, pour la deuxième fois de la soirée. Pour la première partie de la phrase, elle se contenta de secouer légèrement la tête, ses cheveux virevoltant au même rythme, le tout accompagné d'un petit geste de la main signifiant « Arrêtes, tu exagères là ». Elle s'était contenté d'appuyer sur un bouton, chose à la porté de tout le monde. Pour le reste, c'était naturel pour elle de savoir capturer les bons détails au bon moment et elle n'y voyait rien d'extraordinaire.

Pour la seconde partie de sa remarque, elle ne répondit rien et se contenta de retourner à l'admiration des clichés. Il faut dire qu'elle avait l'habitude de surprendre les gens. Pas toujours dans le bon sens, mais il faut dire que ses manies de photograhier les choses les plus incongrues lui valaient souvent des regards étonnés, parfois même scandalisés. Elle se souvenait encore du jour où, l'année dernière, elle était montée sur le toit de Miyusaki. Un couple d'hirondelles avait choisi un petit renfoncement sous la lisière du toit et elle voulait absolument les prendre en photo. Seulement, lorsque d'autres élèves s'étaient aperçus qu'elle s'approchait dangereusement du rebord, prenant des positions étranges -pas facile de cadre ce petit nid bien caché!-, ça avait créé une émeute incroyable. Tout le monde s'était imaginé qu'elle voulait sauter et mettre fin à ses jours. Un attroupement était apparu dans la cours en contrebas sans qu'elle s'en rende compte, où un périmètre de sécurité avait même été placé. Des profs ainsi que le psychologue scolaire l'avaient prudemment rejoints sur le toit pour la persuader de ne pas se suicider. Quand elle avait expliqué les raisons de sa présence et de son comportement par rapport aux photos du nid, la surprise et l'incrédulité s'était emparé de l'assemblé. Mais ce passage lui avait tout de même valu pas mal de problème, dont les réprimandes des professeurs qui qualifiaient son attitude d'irresponsable et fantaisiste. Swan lui au moins, appréciait son travail, même si les circonstances n'étaient clairement pas les mêmes, ça mettait du baume au cœur d'Hanna de ne pas être vu comme une délurée totale pour une fois, même si elle n'y accordait pas tant d'importance d'habitude.

Mais quand elle entendit sa question, elle perdit instantanément le sourire et tourna le visage vers lui, en clignant des yeux, un peu comme si elle n'avait pas compris l'interrogation. Pourtant, elle l'avait bel et bien compris. Ce qu'elle allait en faire ? Aucune idée. D'habitude, elle commençait par faire un tri des « bons » et des « mauvais » clichés. Elle les gardait tous sur son ordinateur et des dizaines de stockages externes, même ceux qui ne lui plaisait pas, « au cas où » comme elle disait. Ensuite, les retouchait légèrement celles dont elle jugeait qu'il était nécessaire de le faire. Après quoi, il lui arrivait d'en imprimer quelques uns, de les accrocher dans sa chambre, les mettre dans des albums ou les coller dans son journal intime. Parfois, quand sa mère avait un coup de cœur pour un cliché, en elle faisait faire des tableaux dont elle se servait pour décorer ses différents cafés à travers le monde. Elle disait que comme ça, elle avait un p'tit bout de sa fille partout et qu'un jour, elle aurait sa propre galerie d'art où des milliers de personnes parcourraient tous les continents pour voir ses œuvres d'art. Hanna la laissait partir dans ses délires de grandeurs mais elle, elle n'y aspirait pas du tout, même si c'était toujours plaisant de voir ses clichés affichés dans les cafés. En fait, pour résumer, elle ne faisait pas grand chose des photos qu'elle prenait. Elle le faisait surtout pour capturer l'émotion du moment et parfois le revivre plus tard lorsqu'elle les regardait. Il lui arrivait parfois de vouloir partager ces émotions avec les autres, mais trop peu de gens comprenaient ce qu'elle faisait à travers ces photographies.

- Ca dépend, tu veux en faire quoi ?

Il faut avouer que cette fois-ci, il y avait une différence, et non négligeable. C'était la première fois qu'elle prenait quelqu'un en photo. Bien sûr, il arrivait que des gens apparaissaient sur les images, mais jamais en thème principale, toujours en second plan. Il n'est pas impossible qu'une fois ou deux, elle aient pris un couple ou un personne -sans demander l'autorisation- car il en émanait une émotion forte. Mais un shooting autour d'une seule personne, c'était une grande première. Même sa famille, elle ne l'avait jamais pris en photo. Elle retourna alors son regard sur l'écran et y afficha sa photo préférée, où le regard du jeune homme était tellement puissant qu'un léger frisson parcouru doucement sa peau claire jusque dans la nuque. Elle commença à se mordiller la lève inférieure jeta un rapide coup d'oeil vers le bar pour vérifier que le fou n'était plus là puis attrapa à nouveau la main du beau brun et l'attira doucement en marchant à reculons vers les lumières de la salle pour les sortir de leur petit coin sombre et se lança dans sa proposition.

- T'as prévu quelque chose ce soir ?

« Drague à deux balles ». C'est certainement ce qu'il devait penser mais pourtant ce genre d'idée n'avait même pas effleurer l'esprit d'Hanna. Elle, tout ce qu'elle voulait, c'était continuer de prendre des photos. Avant l'incident lié au verre, elle en avait pris pas mal, mais uniquement des jeux de couleurs. Après, un shooting s'était improvisé avec ce garçon. Alors pourquoi pas combiner les deux ? Elle avait une belle palette de clichés déjà et beaucoup lui plaisaient. Mais la soirée ne venait que de commencer et même si les émotions ne seraient sans doute pas les mêmes et surtout pas aussi fortes que pour les photos qu'ils venaient de prendre, elle commençait à se dire que ça pourrait être intéressant de le capturer en train d'effectuer quelques pas de danse sur ces grosses machines à côté d'eux, ou essayer de marquer des paniers de basket ou encore taper dans le punching-ball. Encore faudrait-il qu'il accepte et même s'il avait été d'accord pour les quelques photos précédentes, rien ne garantissait qu'il réitère l'autorisation -ni même qu'il comprenne la proposition d'ailleurs-. Ils finirent donc par se retrouver sous la lumière des projecteurs et après la pénombre qu'ils venaient de quitter, elle fut aveuglée et utilisa la main qui tenait l'appareil pour l'amener au dessus de ses yeux, espérant être un peu moins éblouie et pouvoir continuer de regarder Swan, tout en attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : /
Classe : Troisième S
Spécialisation. : Boxe
Situation amoureuse : Célibataire

Travail : Vendeur dans une boutique de sport après les cours
Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 97
Okane (お金) : 130
Points. : 4
Date de naissance : 29/08/1998
Age : 18
Les p'tits liens. : Présentation

Fiche de RP
MessageSujet: Re: Je peins des mots en couleurs ~ [PV Swan Sadizumu] [Tarif pour une soirée s'il vous plait ~] Mar 25 Aoû - 11:04
Lorsqu'il lui répondit que c'était elle qui avait le plus gros du travail, elle secoua sa tête faisant voler sa longue chevelure blonde au passage accompagné d'un geste de la main. Il ne savait pas ce que cela signifiait réellement mais il n'était pas assez abruti pour ne pas comprendre qu'elle n'approuvait pas forcément son opinion. San trouvait qu'elle avait un don pour transmettre des émotions à travers ses photos et ce, même s'il n'en avait pas vu beaucoup et elle pouvait bien dire - ou faire - ce qu'elle voudrait, il ne changerait pas d'avis. Surtout grâce à ce verre. Que ressentir devant un verre photo ? Tout ceux qui ne le savent pas sont tous ceux qui n'ont pas vu cette fameuse photo. D'ailleurs il ne le remarqua mais elle n'avait pas l'air si ravie que cela que Swan la complimente sur son travail. Pas même un petit remerciement ou au moins un signe de tête. Non rien de tout ça. Elle ne s'était pas excusée non plus auprès de l'autre abruti. Même s'il ne les méritait certainement pas, elle aurait pu lui dire et peut-être que cela n'aurait pas autant dégénéré. Swan se dit une nouvelle fois qu'elle devait être en constant stand-by, un appareil photo dans les mains. Comme tous les artistes. Et même tous les passionnés car lui aussi était totalement déconnecté de la réalité pendant ces entraînements et encore plus lors de compétitions.
Après de longues minutes de silence, elle répondit enfin à sa question. Par une question. Ce que lui voulait en faire ? Il n'en avait pas la moindre idée et c'était d'ailleurs pour ça qu'il avait posé la question. Si elle les développait et qu'elle lui en donnait, il la donnerait à son tour à ses parents, enfin c'est ce qu'il imaginait. Il ne savait vraiment pas, étant déjà la première fois qu'on le prenait en photo alors il ne savait pas du tout ce qu'elle ferait après. Enfin si il s'était déjà fait prendre en photo mais rien à voir avec ce shooting improvisé puisque c'était le flic qui l'avait arrêté qui tenait l'appareil photo. Tout ça parce qu'il regardait une bagarre. Au mauvais endroit au mauvais moment. Là non plus, il ne savait pas ce qu'ils en feraient avec et il ne saura jamais. Toujours était-il que cette séance photo un peu sauvage ne lui avait pas tant déplu que ça même si il n'avait pas fait grand chose. Même lorsqu'il s'était vu après sur les photos n'avaient pas été désagréable. Il était comme tout le monde naturellement il détestait des choses chez lui et il en aimait d'autres. Sa carrure notamment qui avait beaucoup évolué. Lui qui était le plus petit et le plus frêle de ses "amis" new-yorkais avait bien grandis et si il les recroisait aujourd'hui, nul doute qu'aucun d'eux ne le reconnaitrait. Encore faut-il qu'il en reste encore un en vie. Peut-être sont-ils tous morts d'un coma éthylique, d'une overdose ou d'une bagarre qui a mal tourné. Aujourd'hui, il n'en avait plus rien à faire. Il avait réussi à sortir du merdier dans lequel il était plongé depuis sa naissance et il en était le seul responsable.
"Honnêtement, je pensais que tu aurais une idée !"

Peut-être qu'elle n'en ferait rien, qu'elle les laisserait sur une de ses dizaines de cartes SD a milieu de milliers d'autres. En fait, il s'en fichait un peu mais il apprécierait être la première personne au courant si elle en utilisait une même si il savait pertinemment qu'il n'atterrirait pas sur une brique de lait. A nouveau, elle regarda son appareil, fit défiler quelques photos avant de s'arrêter sur une en particulier. Sur celle-là, il regardait fixement l'objectif et ses yeux noisettes qui étaient ouverts semblaient raconter une histoire muette. Peut-être parce que lui savait ce qui se cachait derrière. Elle la regarda encore quelques secondes tandis que Swan la regarda à nouveau. Tout d'un coup, il se dit que s'il ne s'était pas disputé avec son père, rien de tout de cela ne se serait passé. Perdu dans ses pensées, il fut ramené à la réalité par la douce main de la photographe qui avait saisit la sienne. Elle l'entraînait à nouveau, cette fois-ci en-dehors du petit recoin dans lequel ils étaient. Tout en marchant à reculons, elle lui demanda si il avait prévu quelque chose. Non, bien sûr que non sinon il n'aurait pas accepté qu'il la prenne en photo. Puis il se demanda si elle tentait de le draguer - de la manière la plus nulle qu'il soit - ou si elle avait juste dit ça comme ça, ne se souciant pas qu'il pourrait y avoir un sens caché. Ils avaient très vite regagné la lumière et comme elle marchait à reculons, la tête relevée pour le voir, elle fut éblouie. Pour protéger ses yeux, elle amena un de ses bras devant ses yeux.
"Je ne pensais que tu étais aussi entreprenante."

Il plaisantait bien entendu et il se demanda si ses yeux s'étaient autant rempli de malice que lorsqu'il taquinait Ruth. Son sourire aussi devait sûrement trahir que ce n'était là qu'une petite phrase pour la faire un peu réagir.
"Tout dépend de ce que tu vas proposer."

Il souriait toujours. Bien évidemment que cela lui plairait de passer plus de temps avec elle mais il se voyait mal aller danser sur une de ses machine. Quoi que l'on disait que le ridicule ne tuait pas dont il avait une chance de rentrer chez lui juste après. Et puis, Hanna avait l'air de s'être un peu ouverte. Dans tous les cas, c'était finalement une bonne soirée malgré ce début assez foireux. Plusieurs fois elle manqua de percuter quelqu'un mais elles l'évitaient à chaque fois de justesse. Il espérait ne pas recroiser l'autre abruti mais surtout qu'elle ne renverse plus aucun verre. Son regard toujours baissé vers elle, il attendait qu'elle lui dise ce qu'elle avait derrière la tête puisqu'il était persuadé qu'elle n'avait pas dis ça au hasard. Même si il n'avait pas forcément réfléchi à la façon dont elle le demandait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Chambre 4
Classe : Sixième AV
Spécialisation. : Photographie
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 62
Okane (お金) : 294
Points. : 0
Date de naissance : 14/09/1994
Age : 22
Les p'tits liens. : Présentation ~

Liens ~

Fiche rp ~
Arts Visuels.
Hanna Dokku
MessageSujet: Re: Je peins des mots en couleurs ~ [PV Swan Sadizumu] [Tarif pour une soirée s'il vous plait ~] Mer 26 Aoû - 11:50
Lorsque qu'il lui confia qu'il pensait qu'elle aurait une idée, elle pensa qu'elle s'attendait à la même chose de sa part. Il aurait pu demander à faire un tirage et les offrir à son éventuelle copine, sa famille, voire même des amis qui sait. Ou même les mettre sur ces sortes de blogs que tiennent les jeunes, les réseaux sociaux et autres connerie qu'elle n'aimait pas personnellement. Il ne semblait pas narcissique au point de vouloir afficher des photos de lui partout dans sa chambre ou les exposer comme s'il était un star mais il devait bien avoir une petite idée non ? Quoi que, ça n'était pas moins absurde que le fait que elle non plus, ne sache pas quoi en faire. Ils avaient l'air bien malins, tous les deux, avec une flopée de clichés dont personne ne savait ce qu'ils allaient advenir. Mais ils retrouveraient bien quelque chose plus tard, puis, au final, ce n'était pas le plus important. Ils avaient pris du plaisir à faire ce shooting -du moins c'était le cas pour Hanna et elle osait supposer que lui aussi-, c'était bien la le principal.

Elle l’entraîna alors, lui prenant à nouveau la main, vers la lumière de la salle dont elle due se protéger avec son bras. Mais lorsqu'elle lui demanda s'il avait prévu quelque chose pour la soirée, elle fut surprise, presque choquée de la réponse du beau brun. Entreprenante. Premièrement, elle ne l'était absolument pas d'ordinaire, bien qu'elle en donnait souvent l'impression sans le vouloir, comme maintenant par exemple. Mais en plus de ça, elle n'avait pas du tout songé à ce que sa question soit prise dans ce sens. Elle resta alors la bouche légèrement entrouverte, cherchant ses mots. Que répondre à ça ? Mais elle remarqua alors un sourire tout à fait charmant sur le visage de Swan qui ne pouvait que signaler une plaisanterie de sa part. En faisant plus attention, ses yeux aussi trahissaient une certaine fourberie dans sa remarque. L'étudiante ne pu en être que soulagée et lâcha sa main pour donner une petite tape sur le torse du jeune homme qui signifiait « Arrêtes de te foutre de moi ». C'était son genre, communiquer plutôt avec des gestes et des sous-entendus plutôt qu'avec la parole -sans compter bien sûr, les émotions qu'elle faisait passer à travers ses photos-. Elle se retourna alors pour mieux voir la salle et comme ses yeux s'était peu à peu habitués à la lumière ambiante, elle pu baisser le bras, découvrant ainsi tout son visage. Il lui avait donné une réponse et s'était à son tour de le faire.

Elle avait une idée en tête, mais un peu trop vague pour le moment : le photographier a travers la salle d'arcade. Pas façon top model qui prend des poses pas du tout naturelles dans un lieu inapproprié, mais simplement le prendre en photo lui, en train de s'amuser grâce aux nombreux divertissements que leur offrait la salle. Mais elle devait trouver quel jeu conviendrait le mieux pour les photos. A plusieurs reprises, elle regarda Swan, examina son corps de la tête aux pieds, et retournait à sa réflexion, se mordillant les lèvres, cherchant l'endroit parfait. Il était grand et probablement musclé. Les jeux types bornes d'arcade où le but est de mitrailler des boutons pour vaincre le boss final ne conviendraient donc pas. Et puis ça ne serait pas des clichés des intéressants. Des mecs s’abrutissant devant des écrans de jeux vidéos, il y en avait plein la salle, et même à l'extérieur ça ne serait pas bien difficile à trouver. Non, pour lui, elle envisageait quelque chose d'un peu plus physique. Elle fit quelques pas, parfois sur la droite, ou sur la gauche, un peu dans tous les sens, pour avoir une meilleure vue sur la pièce, sans jamais trop s'éloigner de lui pour éviter de le perdre dans la foule. Puis finalement, elle se dirigea vers ce jeux de basket en faisant un signe au garçon de la suivre.

- T'es bon au basket ?

C'était une question, certes, mais elle s'en fichait de la réponse. S'il était bon, les photos seraient réussies. S'il était mauvais, elles seraient ridicules, mais drôles. Dans les deux cas elle pouvait y trouver quelque chose de positif. Arrivée face à cette grande machine qui se composait d'un panier de basket accroché à quelques mètres d'eux, sous lequel une pente faisait glisser toutes les balles vers le joueurs, elle appuya sur un bouton qui actionna le jeu et déversa  plusieurs ballons à porté du joueur. Elle en attrapa un d'une main et l'envoya vers Swan, en faisant attention à se qu'il puisse la rattraper -du moins s'il n'avait pas deux mains gauches ou qu'il n'était pas pris par surprise- mais manqua de peu d'assommer un petit garçon de passage entre eux qui baissa la tête à l'arrivé du ballon. Imperturbable malgré ce presque nouveau incident elle s'adressa directement à Swan.

- Vas-y, joue.

On aurait pu croire à un ordre mais c'était plus un encouragement, une invitation maladroite à commencer à la partie. A côté d'eux, une machine identique était positionnée. Ce genre de jeux pouvait se pratiquer en solo ou à plusieurs, certainement pour des sortes compétitions entre amis où les scores finaux seraient comparés. Mais Hanna ne comptait pas jouer, simplement le prendre en photo. Elle passa le cordon de son appareil autour de son cou. Elle n'était pas particulièrement petite, mais elle restait une fille et donc bien moins grande que la plupart des garçons ici-présent et elle ne voulait pas prendre le risque de faire tomber son appareil si elle se faisait bousculer. Ni même si elle, elle tombait, ce qui n'était absolument pas impossible étant donné la maladresse dont elle pouvait parfois faire preuve, combiné aux câbles présents un peu partout sur le sol. Elle regarda une seconde le visage de son model puis monta son appareil devant ses yeux attendant qu'il commence à jouer, si toutefois il acceptait. A ce moment-là, elle réalisa qu'elle avait peut-être fait une erreur. Le mieux aurait sans doute été de le laisser choisir le jeu, pour qu'il fasse quelque chose qui lui plaise. Non pas qu'elle se souciait de lui faire plaisir, mais les clichés n'en seraient sans doute que meilleurs et avec plus d'émotions. Trop tard, elle était persuadée que le basket pourrait donner un résultat satisfaisant. Et pour la suite, il pourrait bien choisir choisir ce qu'il voulait faire. Après tout, elle n'allait pas le traîner à travers toute la salle et il ne se laisserait probablement pas faire. Pour l'heure, elle espérait simplement qu'il se prendrait au jeu, comme elle se prenait au jeu de la photographe amateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : /
Classe : Troisième S
Spécialisation. : Boxe
Situation amoureuse : Célibataire

Travail : Vendeur dans une boutique de sport après les cours
Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 97
Okane (お金) : 130
Points. : 4
Date de naissance : 29/08/1998
Age : 18
Les p'tits liens. : Présentation

Fiche de RP
MessageSujet: Re: Je peins des mots en couleurs ~ [PV Swan Sadizumu] [Tarif pour une soirée s'il vous plait ~] Mer 26 Aoû - 14:45
Elle n'émit aucun souhait, aucune idée quant au futur qu'elle offrirait à ces photos. Honnêtement, il se fichait bien de savoir ce qu'adviendrait d'elles ou elles finiront du moment que ce n'était pas en plein milieu de Tokyo. Il n'insista pas, elle pourra bien en faire ce qu'elle voudra, il espérait juste qu'elle ne les supprime au cas où il serait pris d'un remord et qu'il voudrait en donner une à sa mère, elle qui se plaignait souvent de ne pas le voir assez sourire. Si seulement elle avait pu le voir avec Ruth la veille ou aujourd'hui, aux côtés d'Hanna. Elle changerait tout de suite de discours. C'est vrai que les deux personnes qu'il connaissait pour l'instant avait réussi à le faire sourire en moins de temps qu'il ne faut pour le dire.

En plein de milieu de la salle, elle mit un peu de temps avant de comprendre qu'il plaisantait. Il se moquait d'elle, gentiment bien évidemment mais assez pour qu'elle réagisse. Elle lui donna un petit coup. Contrairement à Ruth, elle parlait peu et était beaucoup moins fuyante au contact physique. Après lui avoir montré que ça ne lui plaisait pas trop, elle parcourut plusieurs fois la salle des yeux en s'arrêtant par moment sur Swan. Il avait l'impression qu'elle le passait au rayon X tellement son regard était assuré et le dévisageait, des pieds à la tête. Peut-être essayait-elle de trouver quel jeu leur conviendrait le mieux, à tous les deux. C'était clair qu'il était plus sportif mais quand était-il d'elle. Préférait-elle d'autres types de jeux ? Il la laisserait décidé, ne serait-ce que par galanterie. Elle s'avança un peu vers la droite et Swan allait la suivre mais elle revint sur ses pas. Elle s'avança vers la gauche mais cette fois-ci, Swan resta à sa place, se contentant de croiser les bras contre son torse et de garder un œil sur la silhouette mince d'Hanna qui disparaissant aux côtés de dizaines d'autres. Après quelques instants, elle l'appela d'un geste de la main alors il la rejoignit d'une manière nonchalante. Elle lui demanda si il était bon au basket mais il n'eut pas le temps de répondre qu'elle appuya sur le bouton. Elle lança une des balles qui venaient de tomber. Bien sûr elle manqua d'assommer un gamin qui passait par là. Il eut juste le temps de se baisser et Swan de tendre la main. Désespéré par la maladresse dont faisait preuve les filles qu'il avait rencontré, il soupira en secouant la tête de gauche à droite, toujours en souriant.

Elle l'invita à jouer d'une manière qui sonnait presque comme un ordre. Il n'y fit pas attention et lança le ballon. Fort heureusement pour sa fierté personne et sa réputation de sportif, il marqua. De quoi aurait-il eu l'air s'il n'avait pas su marquer ? Surtout avec le temps qu'il avait passé sur les terrains de basket à New York. Ce n'était pas un joueur talentueux mais il se débrouillait plutôt mal et sa grande taille était un atout non négligeable. Il récupéra un autre ballon et le lança une nouvelle fois. Deuxième panier. Pris dans un élan d'euphorie intense, il se tourna vers Hanna et s'exclama :

"Oh putain ! T'as vu ?"

Le sourire qu'il arborait était tellement grand que sa mère ne lui aurait plus jamais fait de reproche. Plus souriant qu'un gosse devant ses cadeaux de Noël. Il se demandait même pourquoi il était si heureux. Etait-il aussi soulagé de pas avoir été ridicule devant Hanna ? D'ailleurs il fut surpris de la voir une nouvelle fois avec son appareil devant ses yeux. Faisait-elle encore des photos de lui . Il pensait que le shooting était terminé et qu'ils s'amuseraient tous les deux. De toute manière, il la forcerait à lâcher son appareil une fois ou deux. Elle avait beau être passionnée, elle n'allait pas faire que ça toute la soirée ? Il n'allait tout de même pas être le seul à se ridiculiser !

Il prit une troisième balle, puis une quatrième jusqu'à ce qu'il finisse la partie. Il avait par moment lâché des jurons ce qui ne faisait qu'accentuer la déception et la colère que l'on lisait sur son visage. Quand la balle passait l'anneau, il s'exclamait et regardait Hanna, fier de lui. Il regarda ensuit le score qui était affiché et vit qu'il était plus que correct. Il se tourna à nouveau vers la photographe, attrapa son bras et l'attira à lui de façon à ce qu'elle soit devant la machine.

"A ton tour maintenant ! Et je n'accepterais aucun refus ! "


Comme elle l'avait fait quelques minutes auparavant pour lui, il appuya sur le bouton. De toute façon, elle ne pouvait pas refuser, c'était elle qui avait choisi le basket. Il s'écarta, ne voulant pas se retrouver assommer surtout à cause d'un ballon.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Chambre 4
Classe : Sixième AV
Spécialisation. : Photographie
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 62
Okane (お金) : 294
Points. : 0
Date de naissance : 14/09/1994
Age : 22
Les p'tits liens. : Présentation ~

Liens ~

Fiche rp ~
Arts Visuels.
Hanna Dokku
MessageSujet: Re: Je peins des mots en couleurs ~ [PV Swan Sadizumu] [Tarif pour une soirée s'il vous plait ~] Jeu 3 Sep - 17:45
La soirée suivait son cours et prenait une tournure de plus en plus agréable. Elle avait pourtant pas si bien commencé, puisque c'était l'ennuie qui avait mené Hanna dans cette salle d'arcade où les premières photos étaient sympathiques mais avec un petit quelque chose qui manquait peut-être. L'épisode du verre renversé sur un hystérique aurait pu être catastrophique mais à la place, il avait débouché sur une bonne rencontre, des clichés donnant plus d'émotions les uns que les autres et finalement, une bonne soirée pour le moment. Elle n'était pas du tout mécontente d'avoir fait son premier shooting photos avec un model humain, bien que ce fut totalement improvisé -ce qu'elle préférait d'ailleurs, le naturel et la spontanéité donnant toujours des résultats plus qu'impressionnant dans le domaine de sa passion-. Après cette soirée, elle se laisserait peut-être à nouveau tenté par ce genre d'expérience. Du moins, si elle arrivait à trouver un model qui parviendrait à capter son attention et à l'intriguer autant que Swan l'avait fait un peu plus tôt. Peut-être même reprendrait-elle des photos de lui, qui sait.

Pour l'heure, l'étudiante avait entraîné le beau brun devant une machine de jeu de basket où elle l'avait presque forcé à jouer. Disons plutôt qu'elle l'avait fortement incité mais visiblement ça ne l'avait pas dérangé plus que ça puisqu'il avait effectivement commencé à lancer les balles après qu'elle ait déclenché le mécanisme sans prévenir. Il marqua un premier panier -qu'elle réussi à capturer avec son appareil- puis un second. Il était plutôt bon et alors qu'elle commençait à penser qu'elle semblait avoir trouvé un jeu qui convenait parfaitement à son model, elle en eu la confirmation lorsqu'il se tourna vers elle, un sourire s'épanouissant sur son visage jusqu'aux oreilles et partagea son euphorie des deux premiers paniers brillamment réussis. Hanna ne pu s'empêcher d'avoir un temps d'arrêt, abaissant légèrement son appareil pour mieux observer le garçon qui enchaînait déjà son troisième point consécutifs. Une once de fierté la traversait : en voyant le plaisir qu'il prenait à jouer, elle était sûre de faire des photos tout aussi belles que les précédentes, bien que dans un autre style. Parfois lorsqu'il marquait un point, il se tournait vers elle, et elle les prenait, lui, sa fierté et son sourire, en photo. A tous les coups, il affichait une expression bien particulière. De temps en temps, il manquait un panier et là on pouvait lire sur son visage qu'il était déçu ou en colère. Mais elle le prenait en photo dans ces moments-là aussi. Non pas qu'elle comptait s'en servir contre lui plus tard mais simplement parce Swan avait un visage très expressif et qu'elle ne pouvait pas passer à côté d'une telle occasion d’immortaliser chacun de ses traits. Les balles s’enchaînèrent jusqu'à la dernière qui arriva bien rapidement et un score plus que correct s'afficha à l'écran et elle s'empressa de le graver dans la mémoire de son appareil photo. Ça ferait un petit souvenir de cette soirée, au jeune homme, à elle-même ou peut-être au deux.

Le jeu fini, la petite blonde ouvrit la bouche pour proposer au garçon de choisir la prochaine activité. Elle ne s'était visiblement pas trompé en choisissant le basket mais rien ne garantissait qu'elle viserait juste pour la suite, alors elle jugeait plus prudent de le laisser décider. Mais avant même que le moindre son puisse sortir d'entre ses fines lèvres, il l'avait déjà attrapé par le bras et attiré vers lui, juste devant la machine. Il voulait qu'elle joue à son tour et n'accepterait aucun refus, disait-il. Il alla même jusqu'à appuyer sur le bouton qui déclencha à nouveau le mécanisme, exactement comme elle l'avait fait auparavant puis s'écarta -sans qu'elle comprenne pourquoi d'ailleurs-. Elle observa d'abord les ballons se déverser puis regarda Swan en ouvrant grand ses yeux bleus de surprise. Elle, jouer ? Elle resta quelques secondes à fixer en soutenant son regard puis lâcha doucement son appareil qui tomba sur sa poitrine en rebondissant grâce au cordon et finit par attraper une des balle. Elle avait déjà fait deux shooting photos de lui, il avait bien le droit à une petite compassion et elle n'avait pas peur du ridicule.

Car ridicule, elle le serait sûrement. Premièrement parce que lui, avait été plutôt bon et qu'elle avait peu de chances de rivaliser avec son score. Mais aussi parce qu'elle n'avait jamais lancé un ballon de basket de sa vie. Surprenant n'est-ce pas ? Non pas qu'elle n'était pas sportive -disons qu'elle l'était à petite dose- mais plutôt parce qu'elle passait plus de temps à prendre des photos des terrains de basket au lieu d'y être dessus en tant que joueuse. Elle lança alors le premier ballon qui, contre toute attente, rentra parfaitement dans le panier. Comme il avait fait, elle se tourna vers Swan pour voir s'il avait bien vu la même chose qu'elle, ses lèvres légèrement entrouvertes et s'étirant dans un sourire presque imperceptible trahissaient à la fois sa joie et son étonnement. Elle aurait aimé que ce panier soit le premier d'une longue série -on sait jamais, avec la chance des débutants- mais malheureusement cette réussite ne se réitéra que quelques fois, beaucoup moins nombreuses que pour le joueur précédant. Mais elle ne se laissait pas abattre et continuait, balle après balle, à faire de son mieux avec détermination pour marquer des points, sautant légèrement sur place pour compenser les quelques centimètres qui lui manquait peut-être pour combler la technique qu'elle n'avait pas du tout.

Lorsque le jeu s'arrêta, le score était beaucoup plus médiocre que celui du beau brun mais pour une toute première fois, elle n'était pas si déçue d'elle, au contraire, elle était plutôt contente, autant pour le score que pour le plaisir inattendu qu'elle avait pris à jouer. Mais on ne perd pas les vielles habitudes si facilement et elle attrapa instantanément son appareil pour enregistrer son propre score. Un autre souvenir probablement. Elle se tourna vers le jeune homme et haussa un peu les épaules comme pour dire « tant pis » pour le score. Elle se mit sur la pointe des pieds et pivota ainsi sur elle-même pour regarder à nouveau à travers la salle qu'elle lui désignait du regard tout en restant ainsi en « hauteur ».

- Tu veux quoi maintenant ?

Bien sûr, par là elle entendait « dans quel autre jeu tu veux être pris en photo ?» tout en espérant que si à chaque coup, elle devait aussi jouer après lui, il choisirait un jeu un peu plus à la portée de la jeune fille. Mais après tout, pour elle ce n'était pas le but alors qu'importe, il pouvait bien choisir ce qu'il voulait, du moment qu'elle pouvait continuer à prendre des photos aussi expressives de lui. Et puis, il aurait beau dire qu'il n'acceptait aucun refus, l'homme qui la contraindrait à faire quoi que ce soit dans ce monde n'était sûrement pas encore né. Il ne restait plus qu'à savoir les envie de Swan pour la suite de la soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
100 / 100100 / 100

Spécialisation. : La hache.
Situation amoureuse : En couple avec Essva.

Travail : Vous battre. u.u
Messages : 253
Okane (お金) : 13492
Points. : 1
Date de naissance : 04/07/1997
Age : 20
Je fais partie du Staff.
Mokona
MessageSujet: Re: Je peins des mots en couleurs ~ [PV Swan Sadizumu] [Tarif pour une soirée s'il vous plait ~] Ven 4 Sep - 0:19
Hellow ! c:


J'vous retranche 16 Okanes à chacun. ~


Bon jeu !

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : /
Classe : Troisième S
Spécialisation. : Boxe
Situation amoureuse : Célibataire

Travail : Vendeur dans une boutique de sport après les cours
Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 97
Okane (お金) : 130
Points. : 4
Date de naissance : 29/08/1998
Age : 18
Les p'tits liens. : Présentation

Fiche de RP
MessageSujet: Re: Je peins des mots en couleurs ~ [PV Swan Sadizumu] [Tarif pour une soirée s'il vous plait ~] Lun 7 Sep - 18:57
Hanna se prêta finalement au jeu et lâcha enfin son appareil photo quelques minutes pour se consacrer pleinement au basket. Le premier ballon fut une victoire et Swan fut plus surpris de la mine étonnée qu'elle arborait que par le panier lui-même. Se croyait-elle si nulle que ça ? Comme elle le regardait, il hocha la tête en souriant doucement, heureux de la voir si fière. Peut-être qu'elle se demandait, comme lui quelques minutes avant, si il avait vu la même chose qu'elle. La deuxième balle ne rentra dans l'anneau ainsi que les quelques autres qui suivirent et Swan fut presque aussi déçu que la joueuse.

La fin du jeu arriva et Swan constata que son score était bien plus élevé que celui de la jeune fille et il en fut soulagé. Sa taille l'avait aidé, c'était certain, mais il avait dû jouer beaucoup plus souvent qu'elle. Déjà, on voyait qu'elle n'avait pas encore la bonne technique mais elle n'était pas si mauvaise. Elle s'éloigna un peu de la machine et se mit sur la pointe des pieds, ce qui le fit légèrement rire puisqu'elle n'arrivait toujours pas la hauteur de son menton. Elle se retourna vers lui et il eut peur de l'avoir vexée mais elle lui demanda simplement ce qu'il voulait à présent. Il n'en avait aucune idée. Danser n'était pas son fort et jouer sur une de ses machines n'avait rien d'exaltant. Il parcourut à son tour la salle des yeux. Qu'allaient-ils pouvoir faire ? Il ne venait que très rarement ici alors il ne savait pas trop ce qu'il y avait. Après quelques minutes de recherche acharnée, il vit au loin un punching-ball. Ne se demandant pas si cela conviendrait à la photographe, il avança vers ce précieux trésor. Quoi de mieux pour un boxeur que de boxer . Effectivement, rien du tout.

"De la boxe !" lança-t-il ne sachant pas si elle l'avait entendu ou non.

Il avait dit ça d'une manière naturelle et si évidente qu'il était assez facile de comprendre que c'était un sport qu'il pratiquait et qu'il affectionnait. Ne voulant pas retomber dans des souvenirs mélodramatiques, il secoua sa tête pour les faire évaporer. Ce n'était pas le moment pour repenser à son enfance, il était là pour passer un excellent moment. Arriver face à ce qu'il avait repéré de loin, il se retourna pour voir si Hanna avait réussi à le suivre parce qu'il ne s'était pas soucié d'elle durant ce laps de temps. Voulant atteindre ce qu'il convoitait avant quelqu'un d'autre aussi égoïste pouvait-il paraître...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Chambre 4
Classe : Sixième AV
Spécialisation. : Photographie
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 62
Okane (お金) : 294
Points. : 0
Date de naissance : 14/09/1994
Age : 22
Les p'tits liens. : Présentation ~

Liens ~

Fiche rp ~
Arts Visuels.
Hanna Dokku
MessageSujet: Re: Je peins des mots en couleurs ~ [PV Swan Sadizumu] [Tarif pour une soirée s'il vous plait ~] Ven 18 Sep - 18:20
Après lui avoir demandé de choisir la prochaine activité, Swan se plongea dans ce qui semblait être une réflexion intense tout en parcourant la salle des yeux, tout comme elle l'avait elle-même fait, avec plus de facilité néanmoins, sa taille lui donnant un net avantage. Elle eut à peine le temps d'entendre de son de sa voix lui donnant une réponse qu'elle ne comprit même pas, qu'il filait déjà à travers la salle. Elle fit de son mieux pour le suivre, ce qui n'était pas une chose facile étant donné qu'elle ne savait pas où il allait. Néanmoins, elle présentait que la destination ne pouvait être qu'une activité qu'il appréciait fortement. Premièrement parce qu'il l'avait choisi, alors ça paraissait qu'une évidence absolue, mais aussi parce qu'elle entendu une note particulière dans sa voix, de celle qu'on entend uniquement quand on est enthousiaste à une idée. Parfois elle regrettait de ne pas avoir une caméra ou quelque chose du genre pour enregistrer ces petits détails qui iraient si bien avec ses photos.

Elle réussit à rejoindre le garçon quand il s'arrêta et découvrit au même moment l'endroit qu'il avait visé depuis leur traversé à travers la foule. Ils se trouvaient devant un punching-ball. Il se tourna vers elle, comme pour vérifier qu'elle était bien là et elle le prit en photo sans réelle raison, une façon de signaler sa présence sans doute, ou continuer le shooting. Elle regarda plusieurs fois la machine de haut en bas tout en faisant la même chose avec le jeune homme. Elle avait déjà remarqué qu'il était sportif, mais c'était donc là son domaine de prédilection ? Elle se décala légèrement sur le côté pour qu'il puisse se mettre en place afin de commencer tandis que elle même faisait des réglages sur son appareil pour les photos à venir et le porta devant son visage. Mais avant qu'il frappe le ballon, elle pencha légèrement légèrement la tête sur le côté son bouger son objectif et le fixa à nouveau.

- T'es quelque chose du genre boxer professionnel ?

C'était inhabituel de la part d'Hanna de s'intéresser autant à la vie d'une personne -surtout en si peu de temps- mais elle ne pouvait s'empêcher de se poser la question face à la joie dont il faisait preuve devant cette machine. Et ça pourrait peut-être expliquer que les photos ne le dérangeaient pas tant que ça, s'il était pro, il devait certainement avoir l'habitude. En attendant la réponse elle replongea son regard à travers son appareil et commença directement à prendre des photos de Swan et de tout ce qui pouvait capter son attention aux alentours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : /
Classe : Troisième S
Spécialisation. : Boxe
Situation amoureuse : Célibataire

Travail : Vendeur dans une boutique de sport après les cours
Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 97
Okane (お金) : 130
Points. : 4
Date de naissance : 29/08/1998
Age : 18
Les p'tits liens. : Présentation

Fiche de RP
MessageSujet: Re: Je peins des mots en couleurs ~ [PV Swan Sadizumu] [Tarif pour une soirée s'il vous plait ~] Jeu 24 Sep - 20:36
 Quand il se retourna vers Hanna, il fut surpris qu'elle le prenne à nouveau en photo. Il ne lui demanda pas pourquoi, se doutant qu'elle ne lui répondrait pas ou se contenterait d'une réponse peu satisfaisante. Elle était assez étrange comme fille. Assez silencieuse comparée aux filles qu'il avait connu mais en même temps, elle était concentrée à faire des photos. Lui non plus ne parlait pas quand il boxait, il ressentait tellement de choses à ce moment qu'il ne pouvait pas s'exprimer clairement. Elle trifouilla quelques secondes son appareil photo alors il en profita pour en enlever sa veste mais il y avait un petit problème : où la poser ? Il y avait son téléphone et son porte-feuille dedans alors il ne voulait pas l'abandonner sur une banquette au risque qu'il ne la retrouve plus mais il ne pouvait pas la laisser sur lui.


La douce voix d'Hanna le sortit de sa recherche. L'information mit quelques secondes avant d'arriver à son cerveau. Ce n'était pas un boxeur professionnel, il ne se considérait pas encore comme tel mais ce n'était pas un débutant ou un novice. Il avait fait des compétitions à échelle nationale et il n'avait pas été mal placé mais pas un pro tout de même. D'ailleurs, il ne s'était jamais posé la question auparavant. Pour lui, il était un boxeur, ni plus ni moins alors que répondre à ça. Il finit par lui répondre, vaguement en priant pour qu'elle n'insiste pas trop sur ce sujet.


''Je suis un boxeur oui.''


Elle s'était replongée dans son appareil photo et il souriait à l'idée qu'il allait bientôt user de ses poings. Enfin, juste après avoir trouvé où poser sa veste. Un regard à gauche, à droite. Bon, plus qu'à y aller au culot. Il regarda Hanna et lui posa sa veste sur son bras :


''Tu peux me la tenir ?''


Ce n'était pas vraiment une question, ce n'était pas poli mais la jeune fille était bien la dernière qui pourrait en tenir rigueur à quelqu'un et puis il était tellement impatient de se défouler sur ce punching-ball qui semblait n'attendre que lui. Il ne se fit pas prier et frappa une fois. Deux fois, plus fort. Une troisième fois, plus rapide. Les coups finirent par s'abattre de plus en plus fort, de plus en plus vite mais il se retenait pour ne pas se blesser. Il ne s'était pas échauffé avant et il avait peur que cette blessure à l'épaule ne revienne l'emmerder. Depuis cette blessure, il s'échauffait toujours avant ou il ne donnait pas tout ce qu'il avait, il trouvait cela si dangereux. Pourtant, ses poings ne s'arrêtaient toujours pas, se libérant de toute la pression qu'il avait accumulé ses derniers jours. Rien d'inhabituel, des petits soucis quotidiens mais qui mit bout à bout donnait quelque chose d'assez conséquents. Il savait que dans ces moments-là, son visage était très expressif, trop sûrement. Au moins, les photos captureront ces moments et elles en seraient peut-être plus attrayantes. Il n'en savait rien, l'art n'était pas son fort mais après tout, il pouvait toujours l'imaginer.



Au bout d'un moment, Swan s'arrêta. Il ne savait pas du tout combien de temps il avait passé à frapper et il s'en fichait un peu, il s'était vidé la tête, n'avait pensé à rien pendant quelques temps et cela lui faisait tellement de bien. Tellement coupé de la réalité qu'il ne savait même pas où se trouvait la demoiselle qui l'avait accompagné. Des yeux, il la chercha. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Chambre 4
Classe : Sixième AV
Spécialisation. : Photographie
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 62
Okane (お金) : 294
Points. : 0
Date de naissance : 14/09/1994
Age : 22
Les p'tits liens. : Présentation ~

Liens ~

Fiche rp ~
Arts Visuels.
Hanna Dokku
MessageSujet: Re: Je peins des mots en couleurs ~ [PV Swan Sadizumu] [Tarif pour une soirée s'il vous plait ~] Mar 6 Oct - 14:40
C'est une réponse affirmative que lui donna Swan lorsqu'elle lui demanda s'il était boxer professionnel. Elle avait donc visé juste et n'en était pas très surprise. Il était particulièrement expressif et la joie presque enfantine dont qu'il avait fait preuve lors du jeu précédent n'était rien comparé à la passion qui semblait l'animer à la simple idée de frapper sur ce punching-ball. Il s'approcha d'elle et lui demanda de tenir sa veste qu'elle n'avait même pas vu enlever, probablement déjà trop occupée à prendre des photos ou régler son appareil. Elle n'eut pas le temps de lui répondre qu'il avait déjà déposé le vêtement sur son bras. Bien sûr, elle allait accepter sa demande, mais là elle était pris de court. Il commençait déjà à donner des coups dans le ballon alors qu'elle se retrouvait avec sa veste dans les bras. La petite blonde regarda frénétiquement autours d'eux dans l'espoir de trouver un endroit en sécurité où elle pourrait poser la veste mais elle se rendit très vite compte que s'il lui avait confié cette tâche, c'est qu'il n'avait lui-même pas trouvé d'endroit approprié. Problème : la tenir sur le bras l'empêchait de prendre des photos aisément. Même chose si elle balancer la veste par dessus son épaule. Et elle ne voulait pas manquer des photos aussi expressives que celles que lui offrait Swan.

Elle regarda quelques secondes le jeune homme qui semblait dans un autre monde et haussa les épaules avant d'enfiler la veste. Il n'apprécierait peut-être pas, mais elle n'avait pas trouvé de meilleur solution et s'en excuserait si cela était nécessaire. La veste était bien sûr beaucoup trop grande pour elle mais une chaleur recouvra son corps au moment où elle la mit, probablement dû au fait qu'il venait tout juste de l'enlever. Elle profita de cette sensation pendant un léger moment. En Angleterre, tout le monde sait qu'il fait plutôt froid et bien que cet aspect ne l'ait jamais dérangé, elle adorait se blottir dans une couverture bien chaude, ou simplement profiter de la douce chaleur ambiante d'un feu de cheminée. Sortant de sa nostalgie, elle retroussa les manches de la veste pour plus de confort durant le shooting et recommença à prendre des photos.

Swan frappait le punching-ball comme un vrai pro. Son visage traduisait une multitude d'émotions : la concentration bien entendu, une certaine joie car il pratiquait tout de même une activité qu'il aimait de toute évidence mais aussi quelque chose d'autre, un peu plus difficile à décrire mais qu'on ressentait vraiment rien qu'en le regardant ou en étant près de lui. Hanna eut même l'impression que ce jeu -qui n'en était peu-être pas un pour lui- lui servait aussi d'exutoire à ses sentiments. Elle continua à prendre des photos pendant un bon moment puis abaissa son appareil. Elle ne s'était pas lassée, loin de là, mais elle jugea qu'il était peut-être préférable de le laisser vivre pleinement ce moment, bien qu'il ne sembler plus se soucier des photos ou de quoi que ce soit d'autre que le ballon dans lequel il frappait. Alors elle se décala un peu et adossa son épaule et sa tête contre une machine non loin, depuis laquelle elle pouvait continuer d'observer le grand brun. Parfois elle prenait encore un ou deux clichés pour compléter la palette des émotions qu'il transmettait si bien.

Au bout d'un certain temps, le garçon arrêta de boxer et sembla sortir de son monde et chercha des yeux la petite blondinette. Elle s'approcha de lui et posa une main sur son bras en souriant, comme pour le rassurer de sa présence. Même si elle était incapable de dire -ou même comprendre- pourquoi, Swan paraissait beaucoup mieux à présent, comme plus serein. Non pas qu'il semblait aller mal avant la petite séance de boxe, mais elle avait ressenti une certaine tension s'estomper peu à peu. Une fois qu'elle fut sûre qu'il l'avait vu, elle enleva sa main et la pointa un peu plus loin, en direction d'une table de billard qu'elle venait juste de remarquer.

- Une partie, ça te dit ?

Comme en début de soirée, elle lui attrapa à nouveau la main sans attendre de réaction et l’entraîna à travers le dédale de la foule jusqu'au billard. Encore une fois, il lui était impossible de déterminer s'il aimait ce genre de divertissement ou même s'il savait y jouer. Mais techniquement, c'était à son tour de choisir -enfin, selon la règle qu'elle avait elle-même instauré sans prendre la peine de lui en parler- et après s'être dépenser sur un jeu aussi physique que le punching-ball, passer à une activité plus calme n'était certainement pas une si mauvaise idée. Sans parler des nombreux avantages que cela offrait : faire une animation à deux cette fois, échapper à la possibilité de devoir boxer à son tour -bien qu'apprendre quelques rudiments pourrait lui être utile pour être apte à se défendre lorsqu'elle vient en aide à son frère- exercer un jeu qu'elle apprécie et, détail non négligeable, pouvoir continuer à prendre de nouvelles photos, autant du grand brun que des boules qui pouvaient parfois offrir des clichés impressionnants. Néanmoins, elle ne comptait pas imposer son choix cette fois-ci et lorsqu'ils arrivèrent à leur destination, elle lui lâcha la main, se retourna pour être face à lui et appuya délicatement son postérieur sur l'encadrement de la table de jeu, posant une main de chaque côté de son corps en attendant la réponse de Swan, le fixant de ses yeux bleus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : /
Classe : Troisième S
Spécialisation. : Boxe
Situation amoureuse : Célibataire

Travail : Vendeur dans une boutique de sport après les cours
Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 97
Okane (お金) : 130
Points. : 4
Date de naissance : 29/08/1998
Age : 18
Les p'tits liens. : Présentation

Fiche de RP
MessageSujet: Re: Je peins des mots en couleurs ~ [PV Swan Sadizumu] [Tarif pour une soirée s'il vous plait ~] Dim 11 Oct - 13:04
Une main se posa sur la bras du jeune homme alors qu'il regardait à travers la salle pour retrouver la petite photographe à qui il avait donné sa veste. Une main avec des doigts fins. Il fit remonté son regard le long de la veste et il reconnut tout de suite le cuir un peu vieilli de sa veste en cuir. Il adorait cette veste, c'était le premier cadeau de son père. En effet, au départ, elle appartenait à l'adulte mais un jour où il faisait froid dehors, Swan la lui a volé parce que oui, au départ, il l'avait prise pour la voler, pour faire quelques choses de mal. Seulement, une fois sur ses épaules, il ne la quitta plus jamais et Swan se souviendrait toute sa vie du mince sourire qu'il avait vu naître sur les lèvres de celui qui l'avait adopté et de la lueur de fierté. Si les souvenirs de cette journée s'était arrêtée là, Swan aurait pu ne pas s'enfoncer autant dans ses pensées mais son père avait parlé cette fois-là, avait ajouté une phrase qui avait fait pleurer sa femme. Elle te va bien, fils. Comme tout ce qu'ils avaient échangé, tout était banal mais pour eux c'était si intense, cela prenait de telles proportions. Leur relation était bien plus que compliquée alors le fait de l'appeler fils contrastait fortement.

Une journée gravée à jamais dans la mémoire de toute cette famille, c'était certain. Son regard était arrivé au visage de Hanna. Elle lui proposa une partie mais il n'eut pas le temps de voir ce qu'elle pointait du doigt qu'elle le tirait à nouveau par la main. Ils arrivèrent assez rapidement à une table de billard sur laquelle la blonde s'appuya. Elle semblait attendre. Attendre quoi ? Une réponse peut-être...

" Prépare toi à perdre", lança-t-il avec son petit sourire en coin.

C'était un jeu qu'il pratiquait souvent aux Etats-Unis, avec ses amis quand ils se rendaient dans des bars ou des endroits secrets. Il y avait souvent un billard et si Swan perdait souvent au début, il fut vite prit sous l'aile d'un gars bien plus vieux que lui et qui lui avait apprit pleins de choses. La moins importante fut certainement celle d'exceller à ce jeu mais elle n'en restait pas moins amusante.

Il retourna son regard sur elle et son appareil. Il ne souvenait pas avoir vu un flash quand il frappé ce pauvre sac ou même l'apercevoir le regarder ce qui était plutôt étonnant puisqu'elle ne s'était pas gênée une seule fois pour prendre des photos de lui, sous toute les coutures.

" Au fait, tu as pris des photos pendant que je boxais ? "

Non pas qu'il aimait se voir en photo ou être pris en photo, mais cela l'intéressait de voir quelle était son expression pendant qu'il était dans son élément et qu'il ne pensait plus à rien. Voir ce que les autres voient quand il vit sa passion. En réalité, il était passionné quand il frappait un punching-ball, frappait un autre gars ne lui faisait rien de plus et devoir parfois frapper un gars qui n'avait aucune chance le gavait plus qu'autre chose. La boxe, c'était un moyen de de libérer d'un poids sur ses épaules et surtout d'avoir assez de muscles pour supporter tous les coups. Il avait trop longtemps souffert.

"Tu commences ? ", demanda-t-il en lui faisant comprendre que c'était ce qu'il préférait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Chambre 4
Classe : Sixième AV
Spécialisation. : Photographie
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 62
Okane (お金) : 294
Points. : 0
Date de naissance : 14/09/1994
Age : 22
Les p'tits liens. : Présentation ~

Liens ~

Fiche rp ~
Arts Visuels.
Hanna Dokku
MessageSujet: Re: Je peins des mots en couleurs ~ [PV Swan Sadizumu] [Tarif pour une soirée s'il vous plait ~] Mer 14 Oct - 16:20
Après l'avoir embarqué près des billards pour lui proposer une partie, Hanna attendait une réponse de la part de son compagnon de soirée. Mais il ne se contenta pas seulement d'accepter : une pointe de provocation s'était glissée dans sa réponse. Quelque peu surprise, la petite blonde haussa les sourcils en laissant un léger sourire se dessiner sur ses fines lèvres. Etait-il à l'aise avec cette activité ? La situation devenait intéressante, car s'il y avait un autre domaine que la photographie où elle était plutôt douée, c'était bien le billard. Il faut dire que les heures passées dans les bars et cafés après les cours avec son ami d'enfance jouaient en sa faveur. Elle avait essayé d'apprendre toutes les subtilités du jeu à son frère lorsqu'elle s'était installée au Japon, malheureusement, le garçon trop peu discipliné n'était pas enclin à apprendre quoi que ce soit de façon si approfondie. Elle contourna alors le jeune homme, attrapa deux cannes en lui tendant une et entreprit d'actionner le billard et d'en installer les boules.

C'est alors que Swan lui demanda si elle avait prit des photos de lui pendant qu'il boxait. Penchée sur la table pour vérifier le positionnement des boules, elle leva les yeux vers lui, perplexe. Bien sûr qu'elle en avait pris ! Après tout, elle était là pour ça à la base. Mais peut-être était-il trop concentré pour avoir vu les nombreux flash autour de lui. Elle se contenta alors de se redresser en hochant la tête.

- Oui j'en ai pris. Je te les montrerais après si tu veux

Après oui, car pour l'heure, elle était bien trop impatiente de commencer la partie. Le garçon l'invita d'ailleurs à jouer de premier coup et elle accepta d'un signe de tête, bien que d'ordinaire, elle préférait jouer en second pour des raisons techniques. Elle enleva donc le triangle du tapis de jeu et se pencha pour se positionner. Une main placée sur le velours vert, l'autre tenant fermement sa canne, Hanna ferma les yeux quelques secondes, les sensations d'autrefois prenant le dessus sur elle. Elle se voyait alors, âgée de 14 ans, dans un des cafés de sa mère à Londres, en compagnie de Matt qui écoutait calmement la jeune fille se plaindre de ses parents en lui apprenant l'art et la manière d'exceller dans ce jeu. La chaleur du lieu, l'odeur chaude et amère des cappuccinos posés sur la table non loin d'eux, le sourire rassurant et chaleureux de son ami, tout était là, gravé dans sa mémoire, comme si elle y était encore. Mais elle n'était plus en Angleterre, elle n'allait quasiment plus dans les cafés de sa mère et surtout, Matt, lui n'était pas là et ils ne s'étaient pas revus depuis bien trop longtemps.

L'étudiante ouvrit vite les yeux et fit battre rapidement ses paupières pour chasser les larmes qui y étaient montées, en espérant que Swan ne s'était aperçut de rien. Elle fixa la boule blanche et y donna un grand coup sec qui eut pour effet d'éclater le triangle de boules situé de l'autre côté du billard. Par la même occasion, l'une d'entre elles tomba dans un des trous avec un bruit sourd et roula dans le mécanisme. Elle se redressa lentement en regardant le grand brun, un sourire taquin présent sur son visage. Elle tenait sa revanche sur sa provocation de tout à l'heure. Elle se déplaça pour jouer son second coup en passant près de lui et en profita pour lui lancer une petite plaisanterie, déposant au passage le bleu qu'il fallait enduire sur le bout de sa canne dans la main du garçon :

- J'espère que tu es prêt à perdre ?

Elle lui lança un autre sourire et se positionna à nouveau pour jouer le second coup. Aucune boule ne tomba dans un trou cette fois-ci, mais le coup n'avait pas était si mauvais et une des boules était placée en sa faveur. Bien qu'il avait semblé sûr de lui dans un première temps, Hanna savait que la force et sa grande taille ne seraient d'aucune utilité à Swan pour cette activité et qu'elle avait toutes ses chances de gagner. Il ne restait plus qu'à voir de quoi le garçon était capable à présent. Elle se décala alors légèrement du billard pour qu'il puisse se placer là où il voulait. Elle profita de ce léger temps de préparation pour poser sa canne et dégainer son appareil photo. Elle prit un premier cliché de la table de jeu et attendit que le jeune homme soit prêt pour pouvoir le photographier à nouveau. Impatiente de voir qui allait gagner, la petite blonde examinait chaque boule présente et préparait déjà une tactique de jeu, tandis qu'une douce voix familière raisonnait dans sa tête. "Come on Hanna. Let's play a pool game while drinking coffee, and tell me what happened with your parents" .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : /
Classe : Troisième S
Spécialisation. : Boxe
Situation amoureuse : Célibataire

Travail : Vendeur dans une boutique de sport après les cours
Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 97
Okane (お金) : 130
Points. : 4
Date de naissance : 29/08/1998
Age : 18
Les p'tits liens. : Présentation

Fiche de RP
MessageSujet: Re: Je peins des mots en couleurs ~ [PV Swan Sadizumu] [Tarif pour une soirée s'il vous plait ~] Lun 19 Oct - 15:05
Il prit la canne qu'elle lui tendait et la regarda installer les boules. Flemmard. Après lui avoir répondu qu'elle avait bien prit des photos pendant qu'il boxait mais qu'elle ne le lui montrerait pas tout de suite – certainement était-elle déjà dans le jeu, elle enleva le triangle et se positionna. Swan la regarda fermer les yeux, les rouvrir peu de temps après, un peu humide et donner un coup sec ce qui eut pour effet d'exploser le triangle. Par respect, il ne posa aucune question, ne fit aucune remarque. Il continuait de la regarder en espérant que par ce regard, elle verrait une sorte de compassion. Il imaginait que comme lui, elle avait dû par moment souffrir. Égoïstement, il était heureux de voir que des personnes avaient autant ou plus souffert que lui puisque cela signifiait qu'il n'avait pas été le seul à être rejeté, que peut-être on ne l'avait pas rejeté parce qu'il était lui, qu'on l'aurait de toute façon non aimé, peu importe qui il était. En observant la douleur des autres, il se sentait un peu moins exclu, il retrouvait un peu l'assurance qui était indispensable pour vivre convenablement. Un bruit sourd coupa vite ses idées noircies par la haine qu'il avait récolté toute son enfance. Une boule venait de tomber dans un trou. Ce sera peut-être un peu plus équitable cette fois-ci.

"J'espère que tu es prêt à perdre ?"

Donnant-donnant. A chaque provocation, une provocation. A chaque coup, un coup. Hanna souhait sûrement éclaircir les choses après cette démonstration réussie : au billard, ils étaient certainement égaux. Si au basket, il n'avait pas vu la différence entre elle et une gamine de six ans, ce serait là une autre paire de manche que de gagner contre elle. Deuxième coup pour la photographe. Inintéressant. Il avait bien analysé celle qu'il a joué alors il se positionna assez rapidement après qu'elle se soit relevée et mit quelques secondes avant de trouver l'angle parfait. Face à une adversaire comme Hanna, Swan se doutait qu'il n'avait pas vraiment le droit à l'erreur. L'assurance que ses gestes dégageaient affirmer l'hypothèse du boxeur. Il donna un coup sec et assez rapide. Comme il l'avait prévu, la blanche tapa une boule qui en tapa une autre et qui en entra dans le même bruit sourd que celle d'Hanna. La blanche et la première tapée étaient parfaitement bien positionnées. Le premier coup est une réussite, le deuxième le sera aussi.

"Sérieusement, tu devrais t'inquiéter", il lui fit un clin d'oeil.

Il s'empressa de se placer une nouvelle fois mais mit moins de temps avant de tirer. Sans aucune surprise, la boule entra. Toujours ce même bruit sourd. Le même sourire fier accroché au visage, il regardait Hanna. Même si la soirée n'était pas ce qu'il s'était imaginé en venant ici, il s'amusait bien. C'était grâce à elle.

Il secoua la tête. Il avait encore un coup. La blanche était moins bien placée que le coup d'avant mais c'était difficile de se retrouver dans une telle situation à chaque fois. Il se plaça encore une fois comme il le voulait, sourcils froncés afin d'imaginer au mieux ce que cela donnerait et finit par tirer. Seulement, ce n'était pas du tout ce qu'il s'était imaginé. Il tapa sur le côté de la blanche alors elle partit là où il n'avait pas prévu du tout. Écarquillant les yeux, il était mi-choqué mi-amusé d'avoir manqué son coup comme cela. Il ne comprenait pas trop comment il avait réussi un tel spectacle. C'était ridicule. Un bruit sourd. La blanche venait de tomber dans un trou. Il se releva et se tourna vers Hanna.

"Oups, commença-t-il en posant sa main dans sa nuque. Je crois que j'ai merdé."


Il se mit à rire. C'était bête pourtant, il aurait pu en remettre une autre si il ne s'était pas loupé à ce moment inconnu mais cela paraissait tellement absurde, tellement irréel. A moi la défaite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Chambre 4
Classe : Sixième AV
Spécialisation. : Photographie
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 62
Okane (お金) : 294
Points. : 0
Date de naissance : 14/09/1994
Age : 22
Les p'tits liens. : Présentation ~

Liens ~

Fiche rp ~
Arts Visuels.
Hanna Dokku
MessageSujet: Re: Je peins des mots en couleurs ~ [PV Swan Sadizumu] [Tarif pour une soirée s'il vous plait ~] Mar 20 Oct - 15:50
Plus qu'une simple partie de billard, c'était un réel jeu de provocation qui s'était installé entre les deux compagnons. Selon lui, elle devrait s'inquiéter quant au fait de gagner. Elle le regarda se positionner, prête à prendre en photos autant le jeu que le brun qui affichait une assurance exemplaire. En même temps, il faut dire qu'il y avait de quoi : le premier coup qu'il joua envoya directement une boule dans un trou. Plus encore, il obtint le même résultat lors de son second coup. Un sourire empli de fierté sans aucune malfaisance se dessina sur son visage et elle ne loupa pas de l'immortaliser grâce à son appareil. A nouveau, Swan se plaça pour jouer un nouveau coup. A nouveau, une boule tomba dans un trou. Mais cette fois-ci, c'était la blanche ! Il se tourna vers l'étudiante en se passant la main sur la nuque et en rigolant de son coup manqué par pure étourderie.

A cet instant, quelque chose de presque improbable se passa : Hanna se mit à rire à son tour. Pas un léger rire dans un souffle presque inaudible. Ce n'était pas non plus un rire exagéré qu'on pouvait entendre à des kilomètres à la ronde. Un doux rire, un rire sincère, sans malveillance. La salle d'arcade n'était pas vraiment un lieu où elle avait l'habitude d'aller, la soirée se passait de façon tout à fait imprévisible et pourtant c'était là, devant un billard qui lui rappelait des tas de souvenirs, avec un quasi inconnu, qu'elle se sentait bien et se laissait aller. Légèrement secouée par son rire, elle réussit tout de même à prendre une photos du garçon avant de passer devant lui. Elle s'arrêta à peine une demie seconde pour lui lancer un sourire et partit récupérer la boule blanche. Elle dû attendre quelques secondes supplémentaires pour se calmer avant de pouvoir se placer. Après quoi, elle examina rapidement le placement et joua son coup.

- Oh shit !

Sous l'étonnement, elle ne put retenir son juron. Elle se redressa, la bouche légèrement entrouverte, ses yeux bleus écarquillées trahissant sa surprise. Elle regarda un moment Swan pour être sûre qu'il avait bien vu la même chose qu'elle : ce n'était pas une mais bien deux boules qui étaient tombées avec un bruit sourd suivi d'un roulement dans un trou. Elle se mit à rire de nouveau, toujours stupéfaite de son action. Elle sourit, se déplaça pour son prochain coup. Elle donna un coup sec avec la cane. La boule qu'elle avait visée partie un peu de travers et s'arrêta un peu trop loin du trou qu'elle avait visé. En revanche, une autre boule rebondi sur le bord du billard et tomba dans le même bruit sourd et de roulement. Malheureusement pour elle, il s'agissait d'une couleur de son adversaire, le point lui revenait donc. Un peu déçue d'elle-même, elle prit un visage faussement hautain et vient jusqu'au grand brun déposer un main sur son épaule.

- C'était fait exprès bien sûr. Je voulais simplement te donner un peu d'avance !

Elle sourit à nouveau, preuve que ce n'était qu'une plaisanterie pour camoufler son erreur. Elle se décala alors pour lui permettre de jouer à son tour, s'arma de son appareil pour prendre des nouvelles photos. Mais alors qu'elle allait déclencher son appareil, un détail capta son attention : un serveur qui amenait bouteilles et boissons colorées à une table non loin d'eux, où deux hommes les observaient d'ailleurs sans qu'elle le remarque. Une idée traversa l'esprit de la jeune fille. Tout avait commencé avec une photographie d'un verre renversé. Swan, le shooting improvisé, le billard. Pourquoi ne pas réunir le tout ? Les clichés du jeu était certes très intéressants, surtout quand le visage très expressif du grand brun y apparaissait. Mais rajouter une petite touche de couleur, les refléter dans les verres et les boules, le résultat n'en serait que plus impressionnant ! La petite blonde s'approcha alors de son compagnon et lui désigna le bar du bout du doigt, en ayant pris soin de vérifier qu'il y avait plus l'hystérique du début de la soirée.

- Ca te dit que j'aille nous chercher à boire ?

Incroyable mais vrai, pour la première fois de la soirée, elle lui avait demandé son avis plutôt que de que lui imposer ses décisions ! Chose en effet étonnant mais bien qu'elle se soit donné cette peine, elle n'attendait qu'à moitié la réponse. Qu'il le veuille ou non, elle se dirigerait vers le comptoir pour acheter diverses boissons qu'elle ne comptait pas particulièrement consommer puisque à ses yeux, elles auraient un but purement artistique. Il ne restait plus à savoir si lui, en voulait non. Avec un peu de chance, il demanderait de l'alcool, et sous l'effet débridé que lui procureraient les boissons, il ne serait peut-être plus en état de gagner la partie, bien que l'idée de gagner de façon aussi déloyale enlèverait tout le doux goût de la victoire à n'importe qui d'un minimum honnête.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Je peins des mots en couleurs ~ [PV Swan Sadizumu] [Tarif pour une soirée s'il vous plait ~]
Revenir en haut Aller en bas

Je peins des mots en couleurs ~ [PV Swan Sadizumu] [Tarif pour une soirée s'il vous plait ~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Je peins des mots en couleurs ~ [PV Swan Sadizumu] [Tarif pour une soirée s'il vous plait ~]
» stop me if you can - Devon
» L'histoire en quatre mots
» Des mots (à deux)
» Au delà des mots...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Miyusaki :: Tokyo. :: 渋谷 - Shibuya. :: Salles de jeux.-