RSS
RSS



 

Partagez|

Jeunesse arrosée à l'ivresse. [J. Suoh & A. Mitchell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Une
Classe : Seconde B
Spécialisation. : Natation
Situation amoureuse : Célibataire

Travail : Étudiante et nageuse
Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Rien du tout, passe ton chemin.

Messages : 219
Okane (お金) : 598
Points. : 6
Date de naissance : 10/04/1999
Age : 18
Les p'tits liens. : Ma présentation
Ma fiche de rp
MessageSujet: Jeunesse arrosée à l'ivresse. [J. Suoh & A. Mitchell] Mer 2 Sep - 21:51
Ashley marchait d'un pas déterminé vers le point de rendez-vous qu'elle avait déterminé avec Jannis. En réalité, elle n'était pas sûre d'arriver à bon port du premier coup alors elle avait démarré un peu en avance afin de ne pas arriver en retard si elle se perdait. Être nouvelle dans un pays étranger n'avait décidément rien de facile. Elle arriva enfin au banc qu'il lui avait indiqué. Elle s'assit donc, en posant la veste du garçon délicatement sur son sac posait à ses côtés en faisant attention à ne pas la froisser. Seulement, à peine on la bougeait un peu, une odeur de chlore et de cigarettes s'en dégageait. Cela résumait assez bien la soirée de la veille. Elle s'en rappela alors.

Ils s'étaient rencontrés la veille à la piscine et Jannis lui avait gentiement prêté sa veste. Seulement, elle avait été se changer comme il le lui avait conseillé et quand elle était revenue, elle l'avait retrouvé endormi. Il paraissait si paisible et innocent comme un enfant, elle n'osa pas le rêveiller alors elle lui laissa son numéro de téléphone sur un bout de papier. Le lendemain, elle avait cherché après lui toute la journée, vainement. Heureusement, Jannis lui avait envoyé un message pour lui indiquait un lieu de rendez-vous afin qu'elle lui rende sa veste.

Elle était plutôt heureuse de le revoir. D'ailleurs, elle se félicitait elle-même d'avoir gardé cette veste puisque c'était une bonne raison pour le revoir. La veille, grâce à la façon dont il lui avait parlé, elle s'était sentie différente. Aujourd'hui, elle se sentait privilégiée de le voir une deuxième. Enfin, peut-être que c'était uniquement pour récupérer sa veste mais elle ne pouvait s'empêcher de se rappeler de ce qu'il lui avait dit. Et elle croisait les doigts pour que ce ne soit pas la fièvre qui ait parlé mais bel et bien ce bel Apollon.

Souriante, elle regarda la foule marchait à un rythme régulier sans la regarder, elle. En plus de cette bonne nouvelle, quelques rayons de soleil venaient caressaient sa peau à travers les quelques nuages qui la séparait de cette si détestable mais aimée étoile. À ses yeux, rien ne valait le Soleil. Cela lui donnait une telle vitalité, une énergie. Bien sûr, elle réussissait à se canaliser seule et à ne pas passer pour une cinglée.

Une vibration. Son téléphone. La panique la gagna aussi rapidement qu'elle repartit. Batterie faible. Elle avait cru, l'espace d'un instant que c'était Jannis pour annuler ou reporter. Son sourire réapparut mais le doute ne disparut pas complètement. C'est vrai, elle n'avait pas imaginé qu'il ne viendrait pas mais elle n'était sûre de rien. Pourtant, il avait eu l'air de quelqu'un de droit et d'honête, pas de lâche. De toute manière, elle n'avait qu'une manière de le savoir : l'attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : /
Classe : Cinquième M
Spécialisation. : Batterie
Situation amoureuse : Rarement célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 143
Okane (お金) : 129
Points. : 10
Date de naissance : 28/03/1996
Age : 21
Les p'tits liens. : Présentation
Fiche de rp
Fiche de lien
Twitter
Musique.
Jannis Suoh
MessageSujet: Re: Jeunesse arrosée à l'ivresse. [J. Suoh & A. Mitchell] Ven 4 Sep - 21:59
Jannis ouvrit discrètement la porte de l'entrée, à pas de loup il se dirigea vers la cuisine, ouvra le frigo, prit une petite bouteille de soda vide, une bouteille de cola et une de vodka. Il fit discrètement son mélange et repartit de la même manière qu'il était venu. Sa petite soeur, trop absorbé par son morceau de piano, ne l'avait même pas entendu. Et c'était tant mieux. Sinon elle aurait accouru vers lui, visage inquiet, lui faisant culpabiliser de l'avoir abandonné la veille et il aurait été coincé avec elle toute la soirée. Incapable de lui fausser compagnie une deuxième fois. Or, il voulait s'amuser. Boire. Et revoir Ashley. Elle lui avait laissé son numéro la veille, alors qu'il était endormi. Dans l'espoir qu'il ne se perde pas de vue sans doute. Après tout elle avait eu raison, sa déclaration avait sonné comme une promesse : « Dans ce cas là, j'ai hâte d'apprendre à te connaître ! »
Il ne savait pas pourquoi il avait sortit cette phrase. Mais il ne la regrettait pas, loin de là. Il se fit une deuxième promesse : Il tiendrait cette promesse. Seulement peut-être pas ce soir. Il comptait allé voir la jeune fille mais après il irait s'amuser, danser, boire et...oublier. Oublier la colère qui l'envahissait. Ces temps-ci il était de plus en plus frustré, violent. Et cela l'inquiétait, un peu. Pas qu'il en est quelque chose à faire de ce comportement mais il ne savait pas pourquoi il était comme ça. Et ne pas savoir le frustrait, et alimentait sa violence. Et si il voulait éviter de frapper un mioche dans la rue, il avait intérêt à se calmer.

Il arriva avec dix minutes de retard au rendez-vous. Sans s'excuser le moins du monde il arriva vers la jeune nageuse, qui était toujours aussi belle habillée et la salua.

« Ah ! C'est ma veste ? »

Sans attendre la réponse, puisqu'il la connaissait, il empoigna l'étoffe et sortit un briquet qu'il plaça dans sa poche. Une forte odeur de chlore et de clope se dégageait de son uniforme, il se demanda si il allait la laver. Plus tôt dans la journée, se rendant compte qu'il lui manquait sa veste, il avait contacté la canadienne afin de fixer un rendez-vous pour qu'elle lui rende sa veste. Ils avaient décidés de se rendre en dehors de Miyusaki, effectivement Jannis n'avait pas eu la moindre intention de s'y rendre ce jour là. Il avait trainé chez un ami, ce reposant de sa trop courte nuit. Il était parti de son appartement il y a une heure à peine. Après un rapide détour par chez lui pour se composer un petit cocktail, pas mal alcoolisé, il avait pris décidé de se rendre à pied au lieu fixé. Ce qui expliquait son retard. Il se laissant tomber sur le banc et alluma une cigarette. Il en tendit une à Ashley, sans lui laisser l'initiative de refuser son modeste présent. Puis, il prit la parole, ce qui était rare chez lui.

« Tu en veux ? » dit il en désignant sa bouteille.

Comme pour l'inciter à se désaltérer, il ouvrit la bouteille, prit une gorgée rapide et la lui tendit.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Une
Classe : Seconde B
Spécialisation. : Natation
Situation amoureuse : Célibataire

Travail : Étudiante et nageuse
Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Rien du tout, passe ton chemin.

Messages : 219
Okane (お金) : 598
Points. : 6
Date de naissance : 10/04/1999
Age : 18
Les p'tits liens. : Ma présentation
Ma fiche de rp
MessageSujet: Re: Jeunesse arrosée à l'ivresse. [J. Suoh & A. Mitchell] Dim 6 Sep - 9:02
Toujours assise sur le banc, Ashley regarda une énième fois son téléphone portable qui n'allait pas tarder à s'éteindre puisque la batterie était déjà presque à plat. Jannis avait huit minutes de retard. Rien de grave si il n'était pas pour elle un quasi inconnu dont elle ne connaissait rien d'autre que le nom - qu'il était beau aussi mais ça ne lui servirait à rien. Peut-être qu'il l'avait oublié ? Ce ne serait pas étonnant. Il avait l'air d'être quelqu'un qui souhaitait se montrer admirable et il ne le serait pas à ses côtés, et puis le côté qu'elle avait vu, elle, ne ferait envier personne. Peut-être qu'il ne lui avait donné rendez-vous que pour récupérer sa veste et lui demander de la fermer sur sa facette si vulnérable. Elle ne comptait pas en parler mais comment pouvait-il en être sûr puisqu'il ne la connaissait pas plus qu'elle ne le connaissait.

Elle fut sortie de ses pensées par une voix grave qu'elle avait déjà entendu. Elle releva la tête, elle découvrit le visage de celui qu'elle attendait. Elle fut surprise puisqu'il était complètement différent de la veille. Elle avait l'impression d'être face à un homme infaillible et très sûr de lui. Autour d'eux, personne n'aurait pu se douter de l'état dans lequel il était la veille et qu'il avait sûrement passé la nuit assis dans une piscine. Mais elle fut déçue, il portait une chemise. Elle en avait vu d'autres des gars musclés, surtout en passant la moitié de son temps à la piscine, mais c'était toujours agréable à regarder. Elle fixait les traits du visage du jeune homme jusqu'à ce que son regard descendit à la veste qu'il tenait : elle ne s'était même pas aperçue qu'il l'avait prise. Il se laissa tomber sur le banc à ses côtés, alluma une cigarette et lui en tendit une. Elle la prit sans se faire prier et souffla un faible "merci". Elle était impressionnée par la précision de ses gestes alors que la veille, il ne savait même plus tenir debout plus de trente secondes.

Elle n'eut même pas le temps d'allumer la cigarette qu'il lui proposa son soda. Comme pour appuyer ses propos et lui montrer qu'il ne l'empoisonnerait, il but une gorgée avant de la lui tendre. Elle hésita quelques secondes, pesa le pour et le contre mais elle attendait depuis un petit moment et elle n'avait pas pensé à amener quoi que ce soit hormis ses clopes qu'elle avait toujours sur elle alors elle s'en saisit.

"Merci"

Elle prit une gorgée sans se dire que c'était quand même pas propre de boire après quelqu'un, elle n'était pas comme ça et elle mettait ses pieds dans le pédiluve alors il n'y avait rien de pire. Quand elle sentit le liquide qui était tout sauf du soda, glissait le long de sa gorge, elle fut tellement étonnée qu'elle recracha ce qu'elle n'avait pas encore avalé. Heureusement, personne ne passait à ce moment-là.

"C'est quoi ton truc ? T'aurais pu me prévenir !

Elle savait que c'était de l'alcool mais elle ne saurait dire quoi. Elle qui était habituée aux petits coktails fruités dont on ne sentait presque pas l'alcool fut réellement surprise. Elle s'en voulait d'avoir accepté sans demander ce que c'était. Elle l'avait vu la veille avec une grosse migraine et il s'était endormi dans la piscine, pourquoi n'avait-elle pas pensé qu'il était ivre ? Probablement parce qu'il ne sentait pas du tout l'alcool. Et puis, elle avait honte aussi de ne pas avoir su boire ça alors que le propriétaire de la bouteille avait bu comme si c'était du lait.

Cela représentait quand même bien la différence entre la veille et ce jour-là. La veille, il n'avait même pas su aller chercher sa clope dans l'eau sans tomber dedans et aujourd'hui, il faisait tout avec une facilité déconcertante comme si il était né pour ça. Surtout qu'Ashley voyait bien l'arrogance sur son visage, mais elle ne faisait qu'accroître sa beauté.

Elle alluma la cigarette qui tournait entre ses doigts depuis l'incident de la boisson, souhaitant retrouver une once de dignité. Dignité qu'elle avait perdu. Décidément, ils ne se voyaient pas dans des états très admirables. Peut-être que ce serait le fondement de leur relation, ils seraient vraiment eux, peu importe ce qu'ils sont, quand ils seront tous les deux.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : /
Classe : Cinquième M
Spécialisation. : Batterie
Situation amoureuse : Rarement célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 143
Okane (お金) : 129
Points. : 10
Date de naissance : 28/03/1996
Age : 21
Les p'tits liens. : Présentation
Fiche de rp
Fiche de lien
Twitter
Musique.
Jannis Suoh
MessageSujet: Re: Jeunesse arrosée à l'ivresse. [J. Suoh & A. Mitchell] Dim 6 Sep - 15:48
Jannis rigola franchement quand Ashley recracha l'alcool qu'elle venait d'ingurgiter à moitié contre son gré. Il ne connaissait pas plus que ça la jeune nageuse mais il avait parié qu'elle n'était pas du genre à boire de la vodka en pleine après-midi, il avait donc fait exprès de ne pas la prévenir. Et il avait eu raison, juste pour voir la mine offusqué qu'elle lui avait servi. Il s'étonna tout de même qu'elle ne s'était pas méfié une seule seconde du contenu de la bouteille.

« Vodka. J'ai une tête à boire de l'eau ? » demanda t-il en rigolant.

Il regarda la jeune fille, qui, vexée, avait allumé sa cigarette pour détourner l'attention de ce léger incident. Dans un sens le beau brun était content qu'elle se soit retrouvé en position de faiblesse. Pas parce qu'il était sadique, loin de là. Mais parce qu'elle l'avait vu au plus bas, la veille. Et il y avait quelque chose de rassurant à voir ses faiblesses. C'était comme un pacte, « j'ai vu les tiennes, tu as vu les miennes, alors on garde ça pour nous. » et aussi une manière plutôt saine de démarrer une relation. Aucun des deux ne pourraient faire semblant d'être quelqu'un qui n'est pas, comme le faisait pourtant si souvent le jeune étudiant.

Bon le fait qu'elle ne sache pas boire de l'alcool correctement n'était pas une vraie faiblesse en soit. Cela montrait juste qu'elle était une jeune fille qui n'allait pas finir bourrée à la fin des soirées à laquelle elle allait. Au fond cela démontrait plutôt qu'elle était quelqu'un de responsable. Ou alors elle était du genre à suivre les règles, à ne rien faire de travers, à rester une petite fille sage. Ceci dit Jannis ne pensait pas qu'Ashley était ce genre de sainte-nitouche, après tout elle fumait alors qu'elle était une nageuse non ? Il lui suffirait juste de la pousser un peu pour qu'elle se lâche.

Il la regarda, elle était bien différente de la veille. Elle portait des vêtements, ses cheveux étaient secs, et le soleil lui permettait de mieux découvrir ses traits. Des traits typiquement américain. On voyait bien qu'elle n'étais pas d'ici. Pourtant le jeune homme n'était pas du genre à ne se fier qu'au physique des gens. Lui même avait une bonne tête d'amerloc alors qu'il était japonais dans l'âme.
Mais ce n'était pas son origine qui intéressait le jeune homme. Il aimait beaucoup son visage, elle avait une peau lisse, sans défaut avec de beaux yeux en amandes, bien qu'ayant une couleur que l'on pourrait juger de banal. Il avait déjà déterminer sans grande précision sa taille mais maintenant qu'elle se trouvait à ses côtés, même assise, il jugea qu'elle devait faire une vingtaine de centimètres de moins que lui. Elle était donc grande pour une femme, rien de bien étonnant, les nageuses étaient souvent grandes. Les vêtements qu'elle portait laissait voir bien moins de peau que son maillot d'hier, bien évidemment, et Jannis fut un peu déçut, il aurait aimé admirer ses muscles de nageuses en plein jour. Il avait toujours trouvé que les femmes sportives étaient plus belles. Pas parce qu'elle avait le ventre plus mince et plus musclé et un beau fessier et bla bla bla. Non ça le garçon s'en contrefichait. Ce qu'il aimait c'était de voir des femmes avec des muscles fins, musclés et élancés. De plus, la peau mat de la canadienne devait parfaitement sublimer les dits muscles.
Jannis, lui, avait opté pour un t-shirt noir simple, qui laissait apparaître ses bras musclés et ses tatouages et un jean de couleur foncé qu'il avait piqué chez son ami. Il avait par contre gardé ses chaussures d'uniforme.

Au bout d'une minute il se resservit dans sa bouteille et la passa à Ashley.

« Tu verras au début tu trouves ça dégueu, mais après ça te fait un bien fou. On s'habitue après quelques gorgées. » expliqua t-il.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Une
Classe : Seconde B
Spécialisation. : Natation
Situation amoureuse : Célibataire

Travail : Étudiante et nageuse
Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Rien du tout, passe ton chemin.

Messages : 219
Okane (お金) : 598
Points. : 6
Date de naissance : 10/04/1999
Age : 18
Les p'tits liens. : Ma présentation
Ma fiche de rp
MessageSujet: Re: Jeunesse arrosée à l'ivresse. [J. Suoh & A. Mitchell] Lun 7 Sep - 21:40
Comme elle s'y était attendue, Jannis se mit à rire devant sa mine, certainement, déconfite puisqu'elle ne s'était même pas méfier de ce qu'il lui tendait. Elle aurait dû. Honteuse, elle se promit de ne plus jamais se laisser prendre mais elle savait que le lendemain, il pourrait lui arriver la même sans qu'elle ne se méfie, encore une fois. D'un côté, bien fait pour elle après tout, si elle faisait moins confiance aux inconnus, il y aurait moins de danger. Mais peut-être que la vie serait alors moins drôle... Bon, sur le coup, cela n'avait pas fait rire du tout Ashley mais dans trois jours, quand la blague serait mieux passée et qu'elle aura prit du recul, elle en rirait certainement.

Toujours en rigolant, il lui répondait qu'il s'agissait de vodka. Effectivement, elle n'avait jamais eu l'honneur de goûter à cet alcool, jusqu'à aujourd'hui, et donc elle ne l'aurait jamais reconnu. Après quelques secondes dans lequel elle fut muette, elle se rendit compte qu'il avait posé une question. Il n'attendait certainement pas une réponse de sa part mais elle avait bien envie de se venger puisqu'il devait se douter qu'elle ignorait ce qu'elle buvait et pourtant, il ne l'avait pas averti.

"Tu parles de celle de maintenant je suppose..."

Bien sûr, elle faisait allusion à la veille. Hier, il n'aurait certainement pas bu ça. C'était assez bas de la part d'Ashley de dire ça finalement mais elle se rendit compte qu'elle n'était pas énervée contre lui, elle était plutôt déçue parce que la veille, outre le fait qu'elle avait vu plus qu'affaibli, il s'était montré plutôt gentil avec elle. Oui, il avait été un véritable gentleman en lui mettant sa veste sur les épaules. Mais aujourd'hui, c'était un petit imbécile assez peu mature, à se tordre de rire parce qu'elle avait été surprise par ce goût si...déroutant. C'était peut-être pour lui une manière d'égaliser les choses entre eux. Pourtant, elle n'aurait rien, jamais rien dit. Peut-être une légère allusion à sa chute dans l'eau lorsqu'ils ne seraient que tous les deux mais elle ne serait jamais aller raconter ça à qui voudrait bien l'entendre. Enfin, ils ne se connaissaient que la partie cachée de l'autre, celle qui est bien souvent souffrante.

Après quelques minutes plongées dans un silence assez étrange, non-pesant mais pas apaisant non plus, Jannis lui proposa à nouveau sa bouteille. Elle hésita quelques secondes avant de se dire qu'elle n'avait pas entraînement et que ce n'est pas en reprenant une toute petite gorgée qu'elle finirait bourrée. Elle espérait aussi secrètement montrer à Jannis qu'elle n'avait recraché uniquement parce qu'elle avait été surprise. Elle reprit alors une gorgée. Elle l'avala cette fois-ci mais le goût lui arracha une grimace en plus d'une drôle de sensation dans sa bouche.

"Je ne suis toujours pas habituée."

Elle avait toujours son léger sourire collé à ses lèvres et un petit air dégoûté. Elle hésita à retenter le coup, mais elle s'abstint alors elle rendit la bouteille à son propriétaire. Elle n'allait tout de même pas rentrer bourrée au pensionnat, de quoi aurait-elle l'air ? Elle tourna alors son visage vers celui de Jannis et elle le trouva différent. Elle découvrit ses magnifiques yeux bleus et ce jour-là, son visage ne montrait aucune souffrance loin de là. Il avait l'air d'aller parfaitement bien même mais peut être se cachait-il derrière un masque presque infaillible. Son regard s'arrêta sur son cou tatoué. Un oiseau. Symbole de la liberté, elle trouvait que cela lui allait plutôt bien. Elle ne le connaissait pas assez pour le savoir, mais elle avait l'étrange impression que Jannis était un éléctron libre.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : /
Classe : Cinquième M
Spécialisation. : Batterie
Situation amoureuse : Rarement célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 143
Okane (お金) : 129
Points. : 10
Date de naissance : 28/03/1996
Age : 21
Les p'tits liens. : Présentation
Fiche de rp
Fiche de lien
Twitter
Musique.
Jannis Suoh
MessageSujet: Re: Jeunesse arrosée à l'ivresse. [J. Suoh & A. Mitchell] Mer 16 Sep - 14:44
"Tu parles de celle de maintenant je suppose..."

Jannis grimaça. Il se souvenait très bien de l'état de décomposition dans lequel il était la veille. Il se raidit un peu sur le banc, prenant une pose moins décontracté. D'accord, son attitude était totalement puéril, ceci dit c'était une de ses nombreuses personnalités,  ayant eu une enfance écourté il n'avait pas très bien grandi et il lui arrivait parfois de se comporter comme un petit garçon, il pouvait être capricieux ou se moquer des autres pour des trucs bêtes. Comme quand il s'était moqué de la jeune fille qui était sorti d'un placard à balais dans lequel elle s'était enfermée. A cet instant là et à ce moment présent, il se montrait tout sauf galant. Lui qui avait pourtant l'habitude de l'être. Tout de même... Il n'aurait pas pensé que la si discrète et réservée Ashley lui fasse un tel coup bas ! Dans un sens cela l'intriguait, il voulait en découvrir plus sur cette partie d'elle qu'il ne connaissait pas. D'ailleurs il n'en connaissait pas beaucoup. Mais comment la décoincée ? La veille, alors qu'il s'était montré doux, elle n'avait évoqué que vaguement sa personnalité et son passé. Il regarda sa bouteille et eut un mauvais sourire. Il allait se venger de cette manière qu'elle avait de le remettre à sa place.

"Tu vois tu t'y habitues, tu as pas recracher ! !" dit il dans un sourire "Aller quoi ! C'est pas avec deux minis gorgées que ça va te faire de l'effet !"

Et pour l'inciter il descendit d'un coup un quart de la bouteille avant de lui tendre. Puis il retourna à sa cigarette. Elle devait le trouver enfantin aujourd'hui. A l'inciter à faire des bêtises, à lui lancer un défi, comme si ils avaient douze ans. A lui faire boire de l'alcool, comme si c'était un truc "cool", un truc "d'adulte". Ouais tu as vu je transgresse les lois, je suis trop un rebelle, j'ai des tatouages, je suis mystérieux et tout ! Ce n'était pas non plus comme si il essayait de la draguer en se faisant passer pour un mec mystérieux. Il n'était pas mystérieux, il était silencieux. Il y avait une nuance. Il n'était pas de ces jeunes qui se donnaient des airs, tout son être, chaque choix qu'il avait fait, sa façon de se comporter, ses tatouages, ses cigarettes, son alcool, ses vêtements, sa musique. C'était cent pour cent lui, et pas quelqu'un qui essayait d'imiter. Et alors qu'il était souriant une seconde avant, il avait retrouvé un air neutre, regardant au loin.
Mais comment Ashley aurait pu savoir qui il était ? Pourquoi il se comportait comme ça ? Elle ne le connaissait pas ! Elle ne savait rien de lui, de qui il était, de son histoire. Peut-être même qu'elle ne connaissait pas sa réputation, après tout elle venait d'arriver. Et lui aussi il ne la connaissait pas, il ne savait rien d'elle, et il voulait savoir. Mais peut-être que tout simplement la jeune nageuse ne lui faisait pas confiance ?

Il hésita un instant, se retourna vers elle et puis se décida à parler :

"Si je te dis des trucs sur moi... Tu m'en dirais plus sur toi tu crois ?"

La vérité c'est qu'il n'aurait jamais proposé ça si il avait été totalement sobre.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Une
Classe : Seconde B
Spécialisation. : Natation
Situation amoureuse : Célibataire

Travail : Étudiante et nageuse
Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Rien du tout, passe ton chemin.

Messages : 219
Okane (お金) : 598
Points. : 6
Date de naissance : 10/04/1999
Age : 18
Les p'tits liens. : Ma présentation
Ma fiche de rp
MessageSujet: Re: Jeunesse arrosée à l'ivresse. [J. Suoh & A. Mitchell] Ven 18 Sep - 18:38
Contrairement à ce qu'elle s'était imaginée, il ne rétorqua pas d'une remarque cinglante, il se contenta de se murer dans un silence presque désastibilisant. L'avait-elle vexé, se vengerait-il après ? Autant de questions auxquelles elle ne pouvait pas répondre. Elle eut l'impression qu'il se crispa mais elle n'en fut pas sûre. En tout cas, elle se jura de ne plus parler de ça de la journée, avant un petit moment même, pour que le temps passe et espérait qu'ils en plaisantent plus tard. Enfin, quand elle avait dit ça, elle ne voulait pas qu'il le prenne comme une blague, ça n'en était pas une mais il ne rentra pas dans le débat afin de savoir qui avait le plus ridicule des deux. Certainement qu'il savait que c'était lui et qu'il ne voulait pas aggraver son cas. Ca elle ne le dirait jamais, ou peut-être comme une plaisanterie mais dans ce cas, il faudrait qu'elle soit sûre qu'il le prenne comme tel, aucun doute ne sera possible à cet instant. Elle tenterait de le sentir au moins puisqu'elle ne savait jamais comment il allait réagir. Ashley s'était dit qu'elle essaierait de le rendre moins imprévisible à ses yeux, elle n'avait rien à perdre à essayer après tout. Elle n'était certainement pas la première à avoir essayer de faire ça et c'était peut-être impossible mais elle ne le saurait tant qu'elle n'aura pas essayer. Elle s'engageait peut-être dans une bataille déjà perdue mais tant pis, elle tenterait. 

Après qu'elle ait bu, Jannis releva le fait qu'elle n'avait pas recraché cette fois-ci et l'incita implicitement à boire plus en descendant un quart de la bouteille. Inquiétant et réconfortant en même temps. Par ces adjectifs, elle décrivait en même temps la boisson et son propriétaire. C'était inquiétant de voir que Jannis buvait cela comme si c'était du lait, était-il devenu dépendant à cette saloperie. Et puis réconfortant dans le fait où Jannis semblait avoir l'habitude de boire et donc de tenir plus l'alcool qu'Ashley. Peut-être aussi resterait-il sobre assez longtemps pour l'empêcher de faire n'importe quoi. Elle secoua un peu la tête et décida de simplifier ses idées : elle en avait envie mais elle n'osait pas. Aux côtés de Jannis, elle avait l'impression que tout lui était permit puisqu'il était là pour veiller sur elle en cas de problème alors elle se saisit de la bouteille de façon plus assurée qu'auparavant et reprit une gorgée. Un peu plus importante cette fois-ci et elle la fit à nouveau grimacer. Ne pas grimacer. Elle but une nouvelle et se força à ne pas faire de grimace. Enfin forcer est peut-être exagéré puisqu'elle trouvait ça de moins en moins mauvais. Effrayant et exaltant. Elle se laissait emporter par les désirs de Jannis, se demandant simplement si elle avait en avait envie. Bien sûr qu'elle avait envie mais comme souvent, elle n'osait pas. Trop raisonnable, elle se laissa aller. Jannis, je m'en remets à toi alors ne fais pas n'importe quoi. Elle aurait tellement aimé lui dire cela mais encore une fois, elle n'en avait pas le courage. Pas de l'hypocrisie, peut-être de la lâcheté mais elle avait peur qu'on la trouve ridicule ou étrange. 

Il reprit la parole après avoir tourné sa tête vers celle de la canadienne. Elle se mit à rire, de façon un peu bizarre. Ce n'était pas son rire habituel, certainement l'alcool. En plus, elle ne savait pas pourquoi elle riait. Toujours est-il qu'elle se demandait bien pourquoi il insistait autant pour connaître sa vie tellement ennuyante. Sobre elle n'oserait jamais lui demander, plus tard certainement. Elle s'arrêta quelques secondes après et elle lui répondit toujours d'un grand sourire éclatant. 

"Oui je te parlerai de moi puisque tu le veux tellement ! Je ferai tout ce que tu voudras de toute façon !"

C'était une réponse et une manière de lui dire de façon détournée qu'elle ne se contrôlerait bientôt plus et qu'il serait le seul à pouvoir la protéger. Honnêtement, elle ne savait pas si sobre elle lui aurait fait autant confiance mais dans sa situation, elle n'avait pas vraiment le choix. Sa derbière phrase avait tellement de sens différent et ce qui était bizarre, c'est qu'elle voulait lui dire tout ça mais qu'elle n'avait pas osé. En une phrase, en sept mots, elle résuma tout ce qu'elle voulait lui dire. Il n'aurait qu'à dire, qu'à cligner des yeux, elle exaucerait ses désirs, c'était certain, qu'elle lui faisait une confiance aveugle. C'était dangereux pourtant. Il pourrait l'abandonner à tout moment et elle se retrouverait alors dans des situations abusives auxquelles elle ne montrerait aucun refus, incapable de comprendre ce qu'il se passe. L'ivresse rend les gens vulnérables et la seule façon pour Ashley de ne pas se retrouver totalement faible, c'était de croire en Jannis, en ses beaux yeux bleus et en son corps qu'elle savait musclé. Il était également capable de la contrôler, physiquement il était bien plus fort qu'elle donc il serait facile pour lui de l'empêcher des choses débiles car ivre, Ashley faisait et disait ce qu'elle s'interdisait habituellement. 

Au revoir la raison, bonjour l'interdit...

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : /
Classe : Cinquième M
Spécialisation. : Batterie
Situation amoureuse : Rarement célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 143
Okane (お金) : 129
Points. : 10
Date de naissance : 28/03/1996
Age : 21
Les p'tits liens. : Présentation
Fiche de rp
Fiche de lien
Twitter
Musique.
Jannis Suoh
MessageSujet: Re: Jeunesse arrosée à l'ivresse. [J. Suoh & A. Mitchell] Ven 18 Sep - 22:26
Absorbé par ses pensées, Jannis n’avait pas vu  que la jeune femme avait autant bu. Aussi quand elle lui sortit sa réponse, totalement incongrue et pleine de double sens il ouvrit de grands yeux. Elle avait l’air complètement saoul avec ses yeux qui pétillaient trop et ses phrases non-réfléchis. Il éclata de rire, l’alcool faisait aussi effet chez lui, bien sur beaucoup moins. Juste assez pour le sortir de son mutisme habituel, alors que la jeune nageuse avait l’air prête à laisser n’importe quoi arriver. En tant normal, si il avait assisté à cette scène, il se serait inquiéter pour la jeune femme, il lui aurait dit de ralentir, c'était la première fois qu'elle buvait de l'alcool aussi fort après tout. Il n'était pas bon pour elle d'y aller trop vite. Mais tout semblait s'accélérer, prit dans le feu de l'action, Jannis ne réfléchissait plus aux conséquences. Tout ce qu'il voulait s'était allé plus vite, beaucoup plus vite. Il voulut reprendre une gorgée d’alcool et s’étonna :
 
« Hé ! Tu aurais pu m’en laisser un peu ! »
 
Il regarda la bouteille où reposait un fond de soda-vodka. Même si tout son alcool y était passé, il avait réussi son pari. Elle était sortie de sa bulle. Du moins à ce qu’il pouvait constater. Il ne lui restait plus qu’à se confier et il pourrait enfin découvrir qui elle était… Le problème c’est qu’il ne savait pas quoi dire. Parler de sa vie difficile ? Il n’était pas du genre à se plaindre. De ses parents morts ? Il ne voulait pas qu’elle éprouve de l’empathie ou de la compassion pour lui. Il n’avait recherché ce sentiment. De sa passion pour la musique ? Pourquoi pas, après tout il l’avait légèrement évoqué, ceci-dit il n’avait pas trop la tête à parler de ça. Il décida d’abandonner sa proposition, à défaut de sujets à évoquer. Peut-être que l’acool pourrait m’aider à trouver de l’inspiration.
 
« Merde, c’est pas avec si peu que je vais m’amuser. » dit il d’un air énervé.
 
Il balança la bouteille dans une poubelle puis se leva. Il épousseta ses vêtements puis se planta devant l’étudiante. Bras croisés, avec une impatience certaine dans le regard. Il dégageait beaucoup de confiance et de détermination. Il avait une idée en tête et il allait la réaliser. Le jeune homme ne laisserait même pas la jeune femme s'opposer, de toute façon elle n'en était pas vraiment en état. Au bout d'un moment, il finit par lui lancer un :
 
   
« Bon, tu viens ? »

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Une
Classe : Seconde B
Spécialisation. : Natation
Situation amoureuse : Célibataire

Travail : Étudiante et nageuse
Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Rien du tout, passe ton chemin.

Messages : 219
Okane (お金) : 598
Points. : 6
Date de naissance : 10/04/1999
Age : 18
Les p'tits liens. : Ma présentation
Ma fiche de rp
MessageSujet: Re: Jeunesse arrosée à l'ivresse. [J. Suoh & A. Mitchell] Dim 20 Sep - 15:22
Ashley regardait Jannis. Elle le trouvait si beau, incroyablement sexy. Effet de l'alcool ou non, il se rapprochait de la perfection, peut-être un peu trop près pour Ashley. Même la veille, avec son atroce mal de crâne, sa beauté n'avait pas été teinte. Il était parfait, trop parfait et la Canadienne n'aimait pas trop ça. Elle sourit quand elle se dit qu'il devait y avoir un piège derrière cette beauté sans faille. C'était peut-être un psychopathe qui accrochait ses victimes par son charme ravageur, ses yeux bleus dans lesquels elle avait envie de plonger. Elle suivait ses gestes assurés, son expression quand il s'aperçut qu'il ne restait plus grand chose dans la bouteille. Elle avait bu donc tant. En tout cas, il n'avait pas content qu'elle lui en laissait aussi peu. 

"Oups"

Elle rit un peu, un rire un peu gêné, un peu amusé, surtout éméché mais elle s'arrêta quand il continua, un ton plus ferme, plus énervé. Elle baissa les yeux vers le sol et se mit à triturer ses doigts. A faire cela, on aurait pu lui donner six ans de moins si elle avait eu quelques dizaines de centimètres en moins. Elle avait l'impression de se faire gronder, pourtant la réflexion du jeune homme était plutôt égoïste mais elle n'était pas dans un état qui lui permettait de penser correctement. De penser tout court même. Elle le regarda du coin de l'oeil se lever et jeter la bouteille. Comme une enfant punie, elle resta assise. Qu'allait-il faire maintenant : partir ? Ce serait dommage qu'il s'en aille maintenant, ils ne faisaient que commencer à s'amuser. Finalement, il revint devant elle et la regarda. Pendant un petit moment quand même et Ashley commençait à s'inquiéter de ce qu'il pouvait bien penser. Angoisser à l'idée de ne rien savoir, sa jambe commença à trembler. Quand elle devenait anxieuse, cela lui faisait toujours cela mais c'était étrange que ça la prenne maintenant puisqu'elle n'avait pas peur de Jannis, enfin sobre. Ou alors l'alcool la rendait plus sensible. Toujours est-il que le garçon s'impatienta alors qu'Ashley vouait une totale admiration aux chaussures du jeune homme et de sa voix grave, il l'invita à l'accompagner. 

"On va où ?"

Elle devait avoir déjà bien consommé car sa voix était beaucoup plus aigüe qu'à l'accoutumée et qu'elle avait prolongé un peu trop longtemps le "où". Elle se leva tout de même, souriante et fixa le jeune homme qui devait faire une bonne quinzaine de centimètres de plus qu'elle. Elle avait l'impression qu'elle était pardonnée puisqu'il lui avait parlé. En deux, trois gorgées, elle avait perdu six ans de maturité et se comportait comme une gamine. Bon, au moins, elle n'essayait d'allumer personne mais est-ce mieux ? 
Elle tourna la tête et regarda les immeubles autour d'eux mais elle n'arrivait pas à bien les distinguer, il n'arrêtait pas de bouger. Elle trouvait ça drôle alors elle tourna sur elle-même, plusieurs fois, parfois en écartant les bras. Elle regarda une nouvelle fois Jannis, planta ses yeux noisettes dans les siens et lui dit d'une petite voix : 

"Je savais pas que les immeubles savaient danser ! C'est vraiment bizarre Tokyo !"

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : /
Classe : Cinquième M
Spécialisation. : Batterie
Situation amoureuse : Rarement célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 143
Okane (お金) : 129
Points. : 10
Date de naissance : 28/03/1996
Age : 21
Les p'tits liens. : Présentation
Fiche de rp
Fiche de lien
Twitter
Musique.
Jannis Suoh
MessageSujet: Re: Jeunesse arrosée à l'ivresse. [J. Suoh & A. Mitchell] Sam 26 Sep - 14:43
La situation était devenue légèrement incontrôlable. Ashley semblait complètement ivre, elle tenait à peine sur ses pieds. Elle semblait totalement perdue.

"Je savais pas que les immeubles savaient danser ! C'est vraiment bizarre Tokyo !"

Jannis fronça les sourcils en la regardant. Il ne savait pas si il était vraiment raisonnable de se promener en ville alors qu'elle était dans cet état là. Mais depuis quand était-il raisonnable ? De plus elle était assez grande pour se contrôler toute seule non, si elle était dans cet état là c'était de son propre chef. Il ne se sentait absolument pas responsable, même si il l'avait poussé à boire.

"C'est pas les immeubles qui bougent, c'est toi qui te prend une cuite." déclara t-il dans un sérieux olympien.

Il réfléchit quelques secondes, devait-il changé ses projets ?

"Bon à la base je voulais qu'on aille acheter de l'acool parce que moi je suis à peine échauffé. Mais je crois qu'on va le garder pour moi hein ?" dit-il comme si il parlait à une gamine de huit ans.

Il la pris par les épaules pour la soutenir et l'entraîna dans les rues de Tokyo.

"Essaye d'arrêter de tanguer, les gens te regardent bizarrement" lui chuchota t-il à l'oreille.

Effectivement les passants les regardaient d'un drôle d'oeil. Lui avec sa clope en bouche, paraissant plus que son âge. Et elle, jeune occidentale complètement perdue, tenu fermement par un mec louche avec des tatouages qui pouvaient faire penser à ceux des yakuzas. Avec son air joyeux, et titubant. Quelques uns essayèrent de s'approcher et d'autre sortirent leur téléphone portable, alors il accéléra le pas et les sema dans des ruelles plus sombres, plus abandonnés. Il remarqua une fontaine sur une place et s'assit au bord. Il regarda Ashley avec sérieux.

"Ca ne va pas. Les gens se méfient trop. Ils croient que je t'enlève ou je sais pas quoi d'autre."

Il regarda l'eau derrière lui et eut une méchante idée. Il passa de la nageuse à l'eau. De l'eau à la nageuse. Et soupira. Longuement. Très fort.

"Tu vas me détester" déclara t-il.

Il souleva Ashley par la taille et l'agenouilla près du point d'eau, puis il lui mit la tête sous l'eau. Et la maintenu comme ça pendant quelques secondes. Puis il la ressortit avec un visage de gamin farceur. Complètement mort de rire.

"Alors voilà un moyen express pour dessoûler les gens. J'ai testé pleins de fois. Ca te plaît ?" demanda le jeune homme en rigolant.

Contrairement à ce que l'on pouvait penser, Jannis n'avait pas toujours été ce gars mystérieux et classe qui buvait des litres de vodka s'en finir à danser sur les tables. Il y avait eu une époque où il ne tenait absolument pas l'alcool, il s'y était juste habitué. Quand il avait commencer à aller à des soirées et à boire pas mal d'alcool, il avait été plusieurs fois réduit à l'état de légume. Aussi ses "amis" lui avait montré maintes et maintes fois ce stratagème. Il n'essaya même pas de se souvenir de combien de fois il avait eut la tête plongé sous l'eau. D'ailleurs il se demanda si il n'avait pas agi un peu par vengeance. Elle aussi l'avait vu complètement trempé la veille. Sur le coup il n'y avait pas pensé, mais maintenant il trouvait la situation encore plus drôle. Un peu trop drôle d'ailleurs. Il était complètement hilare. Comme un gamin. Et ça lui faisait du bien. Avec Ashley il se comportait comme il voulait. Il n'avait pas besoin de faire semblant, et c'était d'une légèreté... Pour une fois il se sentait vraiment bien en compagnie de quelqu'un. Décidément, il commençait à apprécier de plus en plus la jeune nageuse...

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Une
Classe : Seconde B
Spécialisation. : Natation
Situation amoureuse : Célibataire

Travail : Étudiante et nageuse
Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Rien du tout, passe ton chemin.

Messages : 219
Okane (お金) : 598
Points. : 6
Date de naissance : 10/04/1999
Age : 18
Les p'tits liens. : Ma présentation
Ma fiche de rp
MessageSujet: Re: Jeunesse arrosée à l'ivresse. [J. Suoh & A. Mitchell] Sam 26 Sep - 16:43
Alors qu'Ashley se demandait pourquoi les gens ne marchaient pas droit du tout, Jannis lui répondit que les immeubles ne bougeaient. Ils ne les voyaient donc pas danser lui, se mouvoir comme des danseuses, tourner autour d'eux comme si ils faisaient une ronde. Il n'a pas les yeux en face des trous lui. Et puis, elle entendit enfin ce qu'il lui avait dit à la fin, une cuite. Elle n'était pas ivre après avoir bu deux petites gorgées quand même. Bon, elle n'avait pas l'habitude mais elle n'était pas aussi ridicule si ? Il lui confia aussi qu'il aurait aimé aller acheter de l'alcool car il n'était pas satisfait de ce qu'il avait ingurgité mais il voulait le garder pour lui. Quel égoïste, j'ai soif moi aussi ! Elle le regarda alors dans les yeux et fronça les sourcils. Il n'allait quand même pas la laisser le regarder pendant que lui s'éclaterait quand même, il en était absolument hors de question.


''Nan, j'en veux aussi'', répondit-elle avec une mine boudeuse.


Ainsi, elle faisait vraiment penser à une enfant. Ses lèvres s'étaient tout de même étiraient, incapable de ne pas sourire dans cet état. Déjà que d'habitude elle souriait souvent alors aidé, c'était pire.


Il la prit par les épaules et l'entraîna dans les rues de Tokyo. Ashley, complètement absorbé par ses immenses immeubles qui dansaient et tournaient autour d'eux, ne faisaient pas trop attention à ce qu'ils les entouraient mais quand Jannis lui demanda de marcher droit, elle tourna la tête dans leur direction. Effectivement, beaucoup de mondes les regardait bizarrement. Toujours armé de son sourire, elle se permit de tirer la langue à une petite vieille qui le regardait passer, la bouche ouverte et les yeux ronds. N'avait-on pas le droit de marcher dans les rues de Tokyo avec le bras d'un garçon posé sur nos épaules ? Croyaient-ils qu'il l'embarquait de force ? Ne voyait-il pas son sourire et la lueur de malice ? Bon, peut-être que si elle avait été sobre, il ne l'aurait pas regardé comme ça mais elle savait que Jannis ne lui ferait pas de mal. D'ailleurs elle savait où il l'emmenait : acheter de l'alcool, il le lui avait dit. Soudainement, il tourna dans une rue beaucoup plus sombre, vide aussi. Elle regarda loin devant elle, avait cet air d'abruti éméché, et ne vit aucune enseigne de boutique ou quoi que ce soit qui pourrait vendre de l'alcool.
Elle regarda à nouveau Jannis qui venait d'asseoir sur le rebord d'une fontaine et écouta attentivement ce qu'il lui dit. Enfin, attentivement comme il est possible lorsque l'on est gris. Elle réussit juste à comprendre quelques mots comme ''gens'' et ''enlève'' alors elle se contenta de lui sourire et de rire. Quand il soupira, elle le regarda et l'écouta bien cette fois-ci.


''Tu vas me détester.''


Cela ressemblait à un au revoir, comme si il comptait la laisser seule dans cette ruelle d'où elle ne saurait même pas sortir alors qu'il n'y qu'une seule issue, ou à une menace, comme si il allait la faire souffrir intentionnellement. Elle le regarda se le relever, haussant le menton pour suivre le regard bleuté qui lui rappelait tellement le fond de la piscine du garçon et se laissa faire lorsqu'il la souleva et qu'il l'agenouilla. Elle ne savait pas pourquoi il faisait cela et elle n'arrivait pas à formuler une idée claire.


Elle sentit une pression sur l'arrière de sa tête et de l'eau caressait doucement son visage. Habituellement, elle aimait tellement cette sensation mais à présent, elle paniquait. Il n'y avait que Jannis et elle dans cette ruelle alors c'était bien lui qui lui maintenait la tête sous l'eau. Elle faisait aller ses bras dans tous les sens mais gardait bien la bouche fermée afin de garder le plus d'air possible. D'habitude, elle était douée en apnée mais dans un contexte comme celui-ci, il était difficile de garder son calme. Au bout de quelques secondes, elle ne sentit plus de pression sur sa tête mais elle resta la tête dans l'eau encore quelques secondes. Bizarrement, elle avait réussi à penser assez raisonnablement et elle n'avait plus cette sensation de bien-être et de planitude qu'elle sentait tant. Elle ne sentait plus aussi légère, aussi forte et invulnérable. Elle était redevenue elle, cette fille trop sage, trop raisonnable qu'elle ne pouvait s'empêcher d'haïr par moment mais qui la rassurait tellement quand elle pensait à son avenir.


Pour finir, ce fut Jannis qui la sortit de l'eau. Il riait. Quel con, non mais quel con ! Elle lui avait une confiance aveugle, l'avait laissé la saouler comme elle ne l'avait jamais fais, c'était laissé aller entre ses mains, se laissant complètement à sa charge et c'était comme ça qu'il s'amusait ? En même temps, il fallait s'en douter, il n'allait pas rester derrière elle pour vérifier qu'elle ne fasse de grimaces derrière le dos des gens, c'était complètement absurde. Naïve et idiote ! Voilà ce qu'elle pensait d'elle. Se laisser faire comme ça, par un gars qu'elle ne connaissait pas. Enfin, elle pensait qu'elle le connaissait un peu, qu'elle connaissait de lui ce que les autres ne connaissaient pas justement, elle avait pu se tromper comme cela. Une voix dans sa tête lui répétait que non, il n'avait pas pu la berner comme ça et pourtant, il l'avait noyé. Enfin non, pas vraiment, il lui avait juste plongé la tête dans de l'eau d'une fontaine. Une fontaine en plus, qui savait si l'eau qui y était, était propre ? Les Japonais n'étaient pas très à cheval sur l'hygiène ? Quoique, en regardant bien Jannis, il n'avait rien d'un Japonais alors il avait peut-être un problème de propreté.


Elle hésita. Lui hurler dessus, le frapper, le remercier. Non, pas le remercier, t'es folle ! Elle baissa les yeux, complètement perdue et s'aperçut que son tee-shirt blanc était mouillé donc devenu transparent. Et puis, elle le regarda une nouvelle fois. Il riait, vraiment, sincèrement. Lui, qui il y a à peine un quart d'heure, portait un masque de sérieux, de self-control sans faille, il riait. Comment pouvait-il y avoir un tel contraste entre celui qu'elle avait vu hier, qu'elle voyait maintenant même et celui qui était venu ? Qui était-il vraiment, au fond de lui ? Mais son rire résonnait dans les oreilles d'Ashley et dégegait une telle sincérité. Elle détailla tous les traits de son visage et elle le trouva, pour la première fois depuis qu'il était venu, naturel, brut en quelques sortes. Laisser tomber le masque, montrer son véritable visage, son véritable soi. Et puis inconsciemment, il lui avait parlé de lui. Lui qui voulait savoir tellement de choses sur elle, venait de lui livrer une information qu'elle décida de retenir.


''Tu trouves que c'est une bonne technique de noyer les gens toi ? Elle souriait, elle ne lui en voulait pas tant que ça, après tout, elle avait les idées claires maintenant. En plus je suis trempée regarde !''


Elle fit un geste de la main vers son tee-shirt blanc mais regretta immédiatement. Forcément, elle avait oublié qu'il était blanc, qu'il était mouillé et par conséquent qu'il était transparent. En réalité, on voyait mieux le soutien-gorge que le débardeur. Tant pis, de toute manière il l'avait bien vu en maillot de bain alors ça ne pouvait pas être pire. Quoi que, c'était bien plus personnel les sous-vêtements. En tout cas, elle détestait la sensation du tee-shirt mouillé sur sa peau. Elle enleva sa chemise à carreaux qu'elle coinça entre ses cuisses et retira son débardeur. Pas sans aucune gêne non, ses joues rosirent un peu mais de toute façon, Jannis ne voyait pas plus que ce qu'il avait déjà vu. Elle jeta son débardeur à ses pieds, enfila sa chemise et la boutonna rapidement. Ce n'est pas parce qu'il l'avait vu en soutien-gorge et en maillot de bain qu'elle se sentait plus à l'aise devant lui, à moitié nue. Surtout qu'il avait dû en voir des filles avant Ashley avec sa belle gueule alors il ne se gênerait surtout pas pour détailler et juger. Elle rangea rapidement le tee-shirt qu'elle avait jeté dans son sac et regarda la sortie de la ruelle.


''Qu'est-ce qu'on fait maintenant ?''



Elle lui parlait, s'adressait à lui mais elle ne voulait pas, n'osait plus le regarder. Pourtant, elle aussi l'avait vu dans un état similaire et il n'en avait pas fait tout un plat mais cela semblait tellement différent pour la jeune fille. En y pensant bien, elle aussi avait regardé donc aucun doute sur le fait qu'elle se soit fait détailler. Bon, elle n'était pas du tout complexée par son poids ou une quelconque trace de cellulite, elle n'avait rien de tout ça mais cela la mettait mal à l'aise tout de même, elle avait une certaine pudeur pour cela. De toute manière, elle devrait faire avec maintenant, elle n'avait pas le choix et puis, elle finirait bien par recroiser son regard, ils étaient dans le même pensionnat. 

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : /
Classe : Cinquième M
Spécialisation. : Batterie
Situation amoureuse : Rarement célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 143
Okane (お金) : 129
Points. : 10
Date de naissance : 28/03/1996
Age : 21
Les p'tits liens. : Présentation
Fiche de rp
Fiche de lien
Twitter
Musique.
Jannis Suoh
MessageSujet: Re: Jeunesse arrosée à l'ivresse. [J. Suoh & A. Mitchell] Sam 26 Sep - 18:38
Ashley semblait avoir retrouvé son sérieux et le jeune homme s'en voulu presque de l'avoir dégrisé. Elle était moins drôle comme ça. Même si en le grondant, elle ne pouvait s'empêcher de lui sourire.

''Tu trouves que c'est une bonne technique de noyer les gens toi ?"

Il sourit.

"En tout cas ça marche !"

Elle avait presque retrouver tout son sérieux. Toute sa pudeur....

"En plus je suis trempée regarde !''

Jannis eut un vilain sourire en voyant la belle couleur de son soutien-gorge qui se voyait parfaitement à travers le débardeur trempé. Pudique ? Pas vraiment non. Elle retira son haut ce qui laissa le jeune homme perplexe. D'habitude les jeunes filles se retournaient et disaient : Ne regarde pas ! En tout cas c'est comme ça qu'elles faisaient dans les fictions. Or, sans une once de pudeur elle se montrait pratiquement nue devant lui. "Tu sais que c'est dangereux ce que tu fais là ! Un gars comme moi... Non mais déshabille toi et on se trouve un Love Hotel aussi !" Il émit un petit: Tss... amusée et détourna le regard. Pas qu'il était gêné, disons qu'il était gêné pour elle, il respecta son intimité qu'elle lui imposait sans vergogne. En faites c'est peut-être parce qu'elle lui imposait de la voir dans cet état qu'il détourna le regard. Il n'aimait pas qu'on lui impose des choses. Il regarda l'eau de la fontaine parfaitement claire, même le fond semblait parfaitement clean. "Bienvenue au Japon où la propreté est tel qu'il y a sûrement quelqu'un pour nettoyer ce truc tous les matins." Il ne doutait même pas que l'eau soit potable et traité. Parfois il adorait son pays. Parfois certaines "traditions" l'exaspérait.

''Qu'est-ce qu'on fait maintenant ?''

Une fois qu'elle eut finis de boutonner sa chemise, Jannis la fixa à nouveau. Avec un vilain rictus. Non mais. comme si il allait la laisser s'en tirer comme ça. Elle le chauffe à moitié, et après elle s'attend à ce qu'il ne réagisse pas ? "C'est si mal me connaitre..." Il la contourna et s'approcha d'elle par derrière, une fois qu'il fut assez proche, il avança sa tête jusqu'à son oreille. Avec une main il glissa son petit doigt à travers la chemise, sous l'élastique du soutien-gorge et le fit claquer.

"Jolie couleur" murmura t-il, hilare.

Puis il se plaça en face d'elle et la regarda.

"Qu'est-ce que tu crois ? On va acheter de l'alcool. C'est pas marrant t'es redevenue normal."

Jannis. Dix ans de régression mentale. Un vrai gamin. C'était l'une de ses nombreuses personnalités. Quand il le voulait, il pouvait être parfaitement immature. Un vrai petit con. Il mit les mains dans ses poches et avança sans se soucier du fait que la jeune nageuse le suive ou pas. Il savait parfaitement où aller. Quand on travail... Quand on trafic illégalement de l'alcool, trouver des endroits où en acheter est une des bases. Il décida de ne pas aller chez un de ses fournisseurs, il ne voulait pas non plus qu'Ashley connaisse cet autre parti de lui. La partie dangereuse.
Il sentit un frisson le parcourir et ses épaules se contractèrent. C'était la dernière chose dont il avait envie. Il espérait très fortement qu'elle n'entendrait jamais parler des rumeurs qui couraient sur lui. Qu'elle ne verrait jamais une autre partie de lui-même que celle où il était réellement lui. Qu'elle ne verrait jamais le Voile Rouge. Quand il devenait ce monstre plein de haine et de violence. Pourvu qu'elle le voit toujours comme ce gars un peu mystérieux mais avec ce visage si enfantin quand il sourit... Qu'elle ne sache jamais comment il se comportait avec ses copines, qu'il était un parfait connard indifférent. Quel beau rêve... Quel rêve impossible ! Elle était aussi au pensionnat. Un jour ou l'autre elle serait. Et l'étudiant n'aimait pas cette idée.
Il n'avait aucun regrets, aucune honte. Il assumait totalement ses actes et ses paroles. Ce n'était pas ça. C'était juste que c'était la première fois qu'une autre personne que sa soeur, une amie, le voyait comme ça. Comme il était vraiment. Et il ne voulait pas qu'elle le voit autrement. C'était tellement agréable de pouvoir être soi-même...

"Merde."

Le brun fouilla tâta ses poches. L'air légèrement paniqué.

"Meeeerde !" s'exclama t-il

Il se retourna vers la nageuse mais regarda le sol.

"J'ai pas mon portefeuile..." murmura t-il tout en réfléchissant.

Quand le jeune homme était partie de chez lui, il n'avait absolument pas prévu d'apporter de l'alcool pour deux, ni qu'il irait en ville avec la jeune femme, ni qu'il allait acheter quelque chose. Il tourna la tête pour regarder quelque chose et lui intima le silence.

"Ok, j'ai une idée. On retourne vers les grands axes, marche bien devant moi, sans te retourner. Tu ne me connais pas, d'accord ?" dit il en murmurant.

Bon. Il espérait juste que Ashley ne serait pas trop scandalisé pour ce qu'il s'apprêtait à faire.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Une
Classe : Seconde B
Spécialisation. : Natation
Situation amoureuse : Célibataire

Travail : Étudiante et nageuse
Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Rien du tout, passe ton chemin.

Messages : 219
Okane (お金) : 598
Points. : 6
Date de naissance : 10/04/1999
Age : 18
Les p'tits liens. : Ma présentation
Ma fiche de rp
MessageSujet: Re: Jeunesse arrosée à l'ivresse. [J. Suoh & A. Mitchell] Sam 26 Sep - 21:01
Comme elle s'y attendait, Jannis eut un sourire plutôt malsain quand il regarda son tee-shirt mouillé. Mais contrairement à ce qu'elle imaginait, elle vit du coin de l'oeil qu'il avait tourné la tête quand elle enleva son tee-shirt. Gêné ou respectueux ? Aucun des deux ! Comme si il pouvait être respectueux et encore moins gêné. Elle était vraiment bien foutue, par rapport à certaines filles, elle ne pouvait pas se cacher qu'elle était plutôt chanceuse. Enfin, ce n'était pas que de la chance, elle faisait attention à son alimentation et à ses activités sportives. Elle ne calculait pas le nombre de calories journalier ou n'importe quelle quantité, elle se contentait de manger équilibré et de ne rien manger en-dehors des repas, ce qui était facile puisqu'elle détestait les friandises. Seul le chocolat au riz soufflé trouvé grâce à ses yeux et elle n'en mangeait que lorsqu'elle rentrait chez elle, ce qui limitait forcément les excès. Toujours est-il qu'elle était étonnée qu'il tourne le regard, limite elle se sentit offensée. Elle n'était pas assez jolie pour être regarder ? Elle ne voyait pas le garçon tourné le regard simplement parce qu'il ne la voyait pas plus qu'une amie, cela semblait invraisemblable. Enfin, il réagit ! Quand elle avait fini de s'habiller, vraiment, elle commençait à douter. La trouvait-il repoussante ? Elle ne portait pas un intêret particulier à son physique, simplement comme toutes les filles, elle aimait aussi être regarder. Pas comme un bout de viande par un garçon de trente-quatre bourré de boutons d'acnée et toujours puceau mais être regardé, avec admiration tout de même pas, qu'on la trouve belle à voir. Surtout que Jannis avait l'air d'être le genre de mecs à bien s'éclater avec les filles.


Perdue dans ses pensées, elle fut surprise quand elle sentit un souffle glissait le long de la peau de son cou et de sentir l'élastique de son soutien-gorge claquer. Comme si il n'en avait pas assez fait comme ça, Jannis complimenta la couleur de son soutien-gorge. Elle ne savait pas du tout comment réagir. Elle ne pensait qu'en faisant ça, elle déclencherait un tel phénomène. Elle sentit une nouvelle fois ses joues se rosirent et elle trouvait cela absolument normal. Il avait détourné le regard, comme si voir était interdit alors que toucher, il en avait tous les droits. En stand-by, le cerveau d'Ashley n'affichait plus qu'un seul message : erreur. Il avait osé, cela ne semblait même pas réalisable dans la ''vraie'' vie et pourtant c'était exactement ce qu'il venait de se passer. Il était passé derrière elle, avait glissé sa main sous sa chemise et lui avait murmuré à l'oreille une phrase qu'elle ne voulait pas entendre. Cela le faisait rire et Ashley n'arrivait toujours pas à comprendre ce qu'il venait de se passer. Elle aurait tout donné pour savoir ce qui avait changé dans la tête du jeune homme pour faire preuve d'autant d'humilité et dans la seconde d'après, d'autant d'audace. Revenu en face d'elle, elle n'osait toujours pas le regarder.


''Qu'est-ce que tu crois ? On va acheter de l'alcool. C'est pas marrant t'es redevenue normal."


Pas marrant, t'es redevenue normal. Il ne l'appréciait seulement lorsqu'elle était ivre. Que faisait-elle à ses côtés ? Sérieusement, elle devait cruellement manquer de confiance en elle pour se laisser faire, pour se laisser influencer. Ou alors, il manquait de confiance en lui alors la façon qu'il avait de se valoriser, de croire en lui, c'était de rabaisser les autres, de leur faire croire qu'ils étaient mieux sous certains angles afin qu'ils se laissent changer pour devenir dépendant à lui. Elle ne l'avouerait pas pour le moment mais à peu de choses près, elle pourrait devenir dépendante à lui. Elle avait voulu qu'il la regarde en enlevant son tee-shirt, elle aurait aimé que tout le monde la voit à côté d'un jeune homme aussi sûr de lui. Jannis, c'était le mec que tout le monde voulait connaître afin de voir dans le regard des autres une certaine admiration. Pour en revenir à lui, maintenant qu'elle y pensait, elle se demandait si le jeune homme n'avait pas un problème réel de confiance. Elle avait eu l'impression de connaître une petite partie de lui, savait-elle vraiment ?


Elle l'avait suivi, quelques pas derrière lui, toujours pensive et restée sur l'épisode soutien-gorge mais quand il s'arrêta et qu'il se retourna vers elle en lâchant des jurons, elle se stoppa net et recula d'un pas. Ma pauvre fille, on dirait une traumatisée, te laisse pas impressionner ou il finira par te bouffer. Non elle n'était pas traumatisée, elle était juste encore sous le choc mais elle ne voulait pas le montrer alors elle releva le menton, quitta le sol des yeux pour les planter dans les iris bleues qu'elle ne voulait plus voir il y a quelques secondes et fit attention à ne pas ciller. Lui montrer que je n'ai pas peur, simplement que je n'ai pas cautionné. Elle le regardait, sourcils froncés une nouvelle fois mais ses traits étaient plus tirés, sa mâchoire était serrée. Ce qu'il avait fait ne lui avait pas plu mais en même temps, elle fut rassurée qu'il se permette une telle chose. Elle n'était pas entreprenante, pas aussi direct du moins, mais savoir que le jeune l'avait tout de même regardé, un temps soit peu, et qu'il est ''osé'' la toucher, l'avait complétement réconforté.


Elle s'approcha un peu de lui et put saisir qu'il n'avait pas son portefeuille. Si c'était de l'argent qu'il voulait, elle en avait. Elle s'apprêtait à lui proposer quand il lui sortit une sorte de plan d'attaque. C'est quoi ce plan foireux ? Marcher devant lui, ne pas se retourner, ne pas même le connaître. C'est une blague ou quoi ? Il compte racketté une petite vieille ?


''Non'', dit-elle simplement.


Non elle ne marcherait pas devant lui, non elle ne ferait pas attention de ne pas se retourner et non elle ne fera pas semblant de ne pas le connaître. Non, elle ne ferait pas ce qu'il voudrait sans explication. Ces recommandations sonnaient vraiment comme des consignes à suivre pour éviter les ennuis mais si risque il y avait, et qu'elle acceptait qu'il les prenne, elle les risquerait aussi. Seulement, elle n'allait pas le laisser voler une personne âgée, un petit garçon ou une jeune maman. Ce n'était tout simplement pas possible.


''Si tu veux de l'argent, j'en ai, c'est pas un problème.''


Il n'accepterait sûrement pas et Ashley sentait qu'elle devait se méfier, que sa proposition puait le danger et l'inégalité, elle savait où elle était et quelle route prendre pour rentrer au pensionnat mais elle restait avec lui. Elle restait avec lui, qui la rendait si mal à l'aise, qu'elle n'arrivait pas à cerner. Elle restait avec ce visage enfantin, ce comportement immature et en même temps, il faisait tellement adulte. Elle ne savait même pas pourquoi, elle aurait pu partir en courant mais elle ne le voulait pas, elle voulait rester. Quelle idée... Ce mec n'était pas net, il lui demandait de faire des trucs pas nets et elle voulait encore l'accompagner. Elle ne devait pas être normale non plus.


Les facettes de la personnalité qu'ils avaient vu de l'autre n'étaient pas très glorieuses, ils s'étaient vus comme personne ne les voyait et Ashley avait donc l'impression que leur relation était particulière. Il n'y aurait aucune subtilité, aucune ambigüité mais que tout serait complexe, que la route serait longue et pourtant, cela avait été si simple de le voir tel qu'il était vraiment. C'était peut-être pour ça qu'elle restait avec lui, parce qu'elle aimait être la seule à le connaître, ce ''lui'' profondément caché mais elle, était-elle vraiment elle avec lui ? Elle avait fait, dit aussi, des choses qu'elle n'aurait jamais fait devant quelqu'un d'autre, bien trop raisonnable et sérieuse pour cela. Peut-être qu'elle ne savait pas si il faisait ressortir son véritable ''moi'' parce que c'était la première fois qu'une personne le faisait sortir du rôle qu'on lui avait attribué à la naissance ?


Depuis toute petite, elle avait eu l'impression de rentrer dans le moule que ses parents lui avaient confectionné mais que ce n'était pas sa forme à elle, celle qu'elle était. Jannis lui offrait peut-être la liberté de faire son moule elle-même pour être de la forme qu'elle souhaitait et c'était peut-être ça qui l'inquiétait. Elle avait peur de l'inconnu, enfin, ses parents lui avaient toujours dis que l'inattendu ce n'était pas toujours très bon. Loin de ses parents et du moule qui lui avait crée, elle se laissa aller, complètement. Elle entendait les mots qui sortaient de sa bouche en même temps que Jannis comme si les mots ne venaient pas de son cerveau à elle.


''Si tu me dis qu'il n'y a rien d'illégal, je te suis !''


Elle espérait que même si ça l'était, il dirait que non, comme ça, elle le suivrait et si ça tournait mal, elle pourrait toujours rejeter la faute sur lui. Mensonge ! Elle était bien trop honnête pour faire un truc pareil, c'est juste pour se conforter à cette idée.


Jannis, tu n'as qu'un mot à dire : non. 

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : /
Classe : Cinquième M
Spécialisation. : Batterie
Situation amoureuse : Rarement célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 143
Okane (お金) : 129
Points. : 10
Date de naissance : 28/03/1996
Age : 21
Les p'tits liens. : Présentation
Fiche de rp
Fiche de lien
Twitter
Musique.
Jannis Suoh
MessageSujet: Re: Jeunesse arrosée à l'ivresse. [J. Suoh & A. Mitchell] Sam 26 Sep - 22:04
''Non''

Jannis se bloqua. Il regarda Ashley avec un visage complètement neutre, mais un regard noir. Dangereux. "Non ?" Elle lui avait dit non ? Elle pensait être en mesure de dire non ? Si le jeune homme voulait s'amuser, avait-elle droit de stopper cela ? Aucune fille. A-u-c-u-n-e, jamais, ne lui avait dit non. Ce n'était pas un mot qu'il connaissait. On lui avait refusé tellement de choses, pris tellement de choses. Maintenant l'orphelin se fichait de la réponse. Il avait ce qu'il voulait. Il forçait pour ce qu'il voulait. Alors pour lui, "non" n'était pas une réponse. Juste un mot, vide de sens. Un mot hargneux, méchant, sec. Tellement tranché. Oui ou non. Il n'aimait pas ces mots. Il préférait les "peut-être", "certainement pas", "j'aimerais bien !". Il n'y avait qu'une personne qui pouvait utiliser ses mots à ses yeux, c'était lui. Parce qu'il n'avait pas besoin de beaucoup parler si il voulait les utiliser. C'était quoi son excuse à elle ?

''Si tu veux de l'argent, j'en ai, c'est pas un problème.''

Le jeune homme émit un petit claquement avec ses lèvres, un petit "Tt" désapprobateur. Il tourna la tête, énervé. Il ne voulait pas de son argent. Il ne voulait pas se sentir redevable envers elle. Pas qu'il ne l'appréciait pas. C'est juste qu'il n'aimait pas se sentir redevable envers qui ou quoi que ce soit. Et il lui devait déjà beaucoup pour l'avoir aidé la veille. De plus sa phrase était tourné étrangement. Sorti du contexte elle faisait "J'ai de l'argent. Tu n'en a pas". Comme si elle lui était supérieur. Alors qu'il voulait qu'elle soit son égal, il n'aimait pas se sentir "mieux" que certaines personnes. Bien sur qu'il se sentait supérieur à pleins de gens, il se savait supérieur, dans certaines choses pas dans toutes. Mais quand il s'agissait des personnes qu'il trouvait "intéressantes", il voulait qu'elles lui soient parfaitement égales. Et puis il était bien trop galant pour soutirer de l'argent à une jolie fille.

"Si tu me dis qu'il n'y a rien d'illégal, je te suis !''

Il émit un petit rire, pas amusé du tout. Un petit rire ironique. Il planta son regard de glace dans le sien.

"Tu es une princesse ?" demanda t-il "Si tu cherches quelque chose de légal en moi. Tu vas chercher longtemps."

"Et merde. Je voulais pas que ça en arrive là" Il ne voulait pas qu'elle le sache, qu'elle sache qu'il n'était pas quelqu'un de bien, même si elle devait s'en douter. Mais c'était trop tard. D'une franchise beaucoup trop grande, et sous l'effet léger mais aidant de l'alcool, sa langue se déliait, et il disait tout ce qui lui passait par la tête. Et ses pensées, influencer par un agacement certain et une colère qui pointait, comme un enfant capricieux a qui on vient de refuser un beau jouet, elles étaient crues, méchantes. Parce que ce n'était pas ce qu'il était censé être ? n'était-il pas le méchant de l'histoire ?

"Tu as peut-être eu de gentils parents qui t'ont appris les bonnes manières, tu as peut-être reçue une bonne éducation : Ne fais pas ci ! Ne fais pas ça ! Ca va à l'encontre des lois Ashley ! Ce n'est pas bien !" dit il avec une voix surjouée "Mais on n'a pas tous eu la chance de vivre dans un grand château entouré de gens qui veulent votre bien."

"Et meeeerde." Il était en train de lui dévoiler sa vie, et il aurait aimer que ce soit elle qui lui en dévoile plus avant. Le jeune homme ne faisait pas non plus son orphelin malheureux, même si on pouvait s'en douter, rien dans sa phrase ne disait qu'il avait perdu ses parents.

"T'es une princesse et je suis Robin des Bois. Tu vois ? Ouais je compte faire quelque chose d'illégal. Mais c'est quoi ton problème ? Tu croyais qu'aller acheter de l'alcool alors qu'on est encore tous les deux mineurs c'était légal aussi ?"

Hot and Cold. Elle changeait d'avis, était contradictoire. Il changeait d'humeur, était imprévisible.

"Donc maintenant c'est simple. Soit tu veux pas transgresser tes règles, tes valeurs (il eut une mine dégoûté en évoquant ce mot), ta jolie petite éducation de gentille fille et à ce moment là tu te barres. Je te retiens pas. Je t'oblige à rien. Tu peux te casser si tu en as envie, fais juste gaffe parce que tu pues l'alcool. Mais. Je te préviens. Ca s'arrête là. J'ai rien à faire avec une fille qui n'est pas capable de penser par elle même, qui est obligé de suivre ce que ses parents lui ont dit quand elle était petite. J'ai rien à faire avec une fille qui veut pas s'amuser quand elle en a besoin. Parce que ça se voit, tu en as besoin. Et tu me dis adieu. On se recroise à Miyusaki, je me ferais un plaisir de t'ignorer. Et tu oublies tout ce qu'il s'est passé aujourd'hui et hier. Tu ne sais rien de moi, je ne sais rien de toi, tu deviens une encore plus parfaite inconnue. C'est claire ? Ou alors."

Il planta son regard dans le sien, laissant un moment de suspension.

"Tu peux rester et tu t'amuser. If you want. I give you the choice." termina t-il en s'exprimant dans un anglais parfait.

Dans la seconde qui suivit le japonais se demanda si il avait bien fait. Il ne regrettait pas de lui avoir balancé tout ça, ça lui avait fait un bien fou. Il n'aurait jamais pu garder tout ça pour lui. Faire comme si elle ne lui avait jamais dit "Tiens prend mon fric, je préfère ça à faire quelque chose d'illégal." Cependant le jeune homme ne voulait pas qu'elle parte. Il aurait voulu la retenir si jamais elle s'en allait. Mais comment le faire sans froisser sa fierté ? Il voulait qu'elle reste, qu'elle vienne avec lui, qu'ils boivent, qu'ils parlent de tout et de rien, surtout de rien : une belle soirée en perspective. Sans elle il pourrait toujours allé s'amuser avec la première fille qui passait, mais pour une fois il n'en avait pas l'envie. Il avait envie d'être avec une "amie". Ne pouvant se décider à faire quelque chose si elle partait, ce fut lui qui partit. Il se détourna d'elle, sortit une clope de sa poche, la porta à sa bouche sans l'allumer, bien trop énerver pour lutter avec un briquet, et il marcha en direction des grandes avenues.

"S'il te plait. Je sais, je suis égoïste. Mais comprends moi, et suis-moi. S'il te plait Ashley..."

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Une
Classe : Seconde B
Spécialisation. : Natation
Situation amoureuse : Célibataire

Travail : Étudiante et nageuse
Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Rien du tout, passe ton chemin.

Messages : 219
Okane (お金) : 598
Points. : 6
Date de naissance : 10/04/1999
Age : 18
Les p'tits liens. : Ma présentation
Ma fiche de rp
MessageSujet: Re: Jeunesse arrosée à l'ivresse. [J. Suoh & A. Mitchell] Sam 26 Sep - 23:22
Elle avait vu son regard se métamorphoser, se faire de plus en plus noir. Elle n'avait pas cherché à l'énerver, en fait, elle ne savait pas du tout comment elle aurait voulu qu'il réagisse, elle aurait juste aimé qu'il essaie de se mettre à sa place. Il lui demandait de le suivre, aveuglément, comme une pauvre idiote. Quand elle parla d'illégalité, il se mit à rire. Ironiquement bien sûr, et elle paniqua un peu, elle ne l'avait jamais vu dans un tel état. Il devait le voir dans ses yeux, cette petite lueur qui était presque capable de demander à l'aide mais quand il lui confia qu'il n'y avait rien de légal en lui, ou du moins, c'est ce que ça signifiait. En tout cas, elle comprit qu'elle ne s'était pas trompée. Seul problème, était-elle prête à le suivre ainsi. Elle n'avait aucune preuve qu'elle pouvait lui faire suffisamment confiance.

Il semblait agacé, presque énervé, et quand il commença à parler des ''gentils parents'' qui ont bien éduqué leur fille, son coeur manqua un battement. Alors c'est comme ça qu'il la voyait. Connard. Sombre idiot. Elle aurait tellement aimé qu'il se taise, qu'il n'ajoute rien pour ne pas répondre, pour ne pas envenimer les choses parce qu'elle savait qu'il avait raison, que ses parents avaient tout fait pour qu'elle soit parfaite, sage. Et ils avaient réussi, j'étais comme ça jusqu'à hier. Elle l'écoutait critiquer son ''grand château''. A l'entendre, Ashley comprenait bien ce qu'il voulait dire. Lui n'avait pas eu la même enfance. C'est très triste, c'est sûr mais elle n'avait pas toujours eu ses deux parents n'ont plus. La plupart du temps, son père étant en mission, elle était seule avec sa mère et l'angoisse de plus jamais le revoir. A chaque départ, on ne se disait pas ''à ce soir'', c'était plutôt ''je t'aime chérie, prend soin de toi et de ta mère''. 

Est-ce normal pour une petite fille de huit ans de se demander quand est-ce qu'elle reverrait son père ? A douze ans demander à sa mère si son père qui est à l'hôpital serait présent à sa remise des diplômes quelques années plus tard ? Peut-être qu'elle a vécu avec ses deux parents, dans une belle maison mais ça ne veut pas dire forcément bonheur.

Il était bel et bien énervé, sans aucun doute. Il débitait un tel flot de paroles qu'elle avait un peu de mal à le suivre. Elle qui débarquait de l'Amérique, tentait de suivre ce japonais assez complexe. Bon, c'est vrai que c'était illégal d'acheter de l'alcool pour eux mais ce n'était pas si grave que cela, ils étaient tous les deux conscients de ce qu'ils faisaient. Il continua à parler. A lui dire des choses qui faisaient écho dans tout son être, qui se répétaient dans sa tête. Comme elle l'avait imaginé, il était l'électrochoc dont elle avait besoin, l'électron libre qui lui permettrait de s'affirmer en tant que ''moi'' et de quitter cette représentation lisse de ce que l'on recherche. Bon, il avait aussi dit pas mal de choses qu'elle n'aimait pas, qu'elle ne voulait pas entendre. C'était trop tôt, trop brutal. L'ultimatum qui lui posait ne lui plaisait pas non plus. Il n'était rien alors lui demander de partir ou de le suivre ne rimait strictement à rien.

Elle allait lui répondre mais il s'était déjà retourné et commençait déjà à avancer. C'est quoi son problème ? Elle ne comprenait pas ce qu'il attendait d'elle. Qu'elle lui réponde pour lui prouver qu'elle n'était pas ce qu'il pensait, le suivre en hochant la tête positivement à chaque phrase qu'il disait comme si il était le savoir incarné, si il voulait qu'elle parte, qu'elle le laisse tranquille. Elle le regarda s'éloigner, lentement, sa clope toujours éteinte à la bouche. A cet instant précis, complètement perdu, elle avait bien envie de boire pour oublier cette discussion. Jannis apparaissait pour elle comme une sorte de marteau prêt à s'abattre sur sa carapace d'argile afin qu'elle puisse montrer aux hommes sa véritable couleur.

Elle inspira intensément, reprit son souffle et le suivit. Elle marchait assez vite pour le rattraper. Arrivée à sa hauteur mais toujours derrière lui, elle attrapa son épaule de façon à l'arrêter et, toujours dans son dos, elle posa son front contre l'épaule du jeune homme.

''T'es un putain de connard'', dit-elle en souriant une nouvelle fois.

Encore une fois, elle avait l'impression de l'avoir vu différemment par rapport aux autres. Elle ne l'imaginait pas s'énerver aussi longtemps, lui proposer ainsi de rester avec lui. Il aurait plutôt levé la main et cogner ou alors il se serait barré sans un mot. Enfin, c'est ce qu'elle s'imaginait, elle n'était sûre de rien. Elle redressa sa tête, et contourna Jannis afin d'arriver face à lui. Elle chopa la cigarette éteinte qu'il avait entre les lèvres et l'alluma. Autant qu'elle serve, la pauvre.
''Mais t'as raison. Alors je te suis, apprends-moi à vivre à la façon Robin des Bois !''

Transforme cette fille lisse et sans profondeur que je suis en la véritable moi. 

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : /
Classe : Cinquième M
Spécialisation. : Batterie
Situation amoureuse : Rarement célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 143
Okane (お金) : 129
Points. : 10
Date de naissance : 28/03/1996
Age : 21
Les p'tits liens. : Présentation
Fiche de rp
Fiche de lien
Twitter
Musique.
Jannis Suoh
MessageSujet: Re: Jeunesse arrosée à l'ivresse. [J. Suoh & A. Mitchell] Dim 27 Sep - 16:20
Jannis était étonné. Bien plus qu'étonné il était abasourdi. Le contact de la tête d'Ashley dans son dos lui faisait un drôle d'effet. Il avait pensé qu'elle serait parti. Comment aurait-elle pu le suivre après ce qu'il lui avait balancé ? Elle n'avait pas du tout bien comprendre, après tout il parlait vite et dans un langage qu'elle ne devait pas bien maîtrisé. Ça paraissait con mais c'était la seule explication qu'il trouvait pour justifier cette chaleur dans son dos. Au début, quand elle lui avait touché l'épaule, il s'était raidit, pas vraiment à l'aise avec les contacts humains qu'il ne provoquait pas lui-même. Puis il s'était détendu. Non Ashley n'était pas une menace. Ce n'était pas quelqu'un qui s'apprêtait à le frapper, à lui donner des coups dans sa jolie gueule, à le traiter de tous les noms...

''T'es un putain de connard''

Au final ce fut cette phrase qui acheva de le détendre. La colère, la frustration, tout disparut. Un sourire en coin vint se dessiner sur son visage. Sonorité familière de cette phrase mainte et mainte fois entendus, presque rassurante. Comme si le fait d'être un parfait connard pouvait justifier ses actes, ses gestes, ses paroles. Lui permettait de rester humain. Et d'avoir des défauts aussi, car il en avait plein. Sans cela, son indifférence, son mutisme, ce regard froid et distant, on aurait pu croire qu'il ne se considérait pas comme un Homme.

"Je suis un connard." affirma t-il

"T'es pas la première à me le dire" ajouta t-il.

Surprise ! Le visage d'Ashley venait d'apparaître devant lui. Double surprise ! Il ne sentait plus le contact apaisant de sa clope, elle venait de la lui subtiliser. Il fronça les sourcils, pas mécontent, juste indigné. "C'est la mienne !" La jeune canadienne l'alluma. "En plus de me la voler elle s'en sert ?" Bizarre d'être indigné pour une si petite action. Mais au final le jeune homme en était heureux. Elle prenait des libertés avec lui comme il en prenait avec elle. Elle était à l'aise en sa compagnie. Ça avait quelque chose de réconfortant, que quelqu'un se sente à l'aise en sa présence, que cette personne ne se méfie pas de lui, le taquine, l'insulte, sans avoir peur.

"Mais t'as raison. Alors je te suis, apprends-moi à vivre à la façon Robin des Bois !''

Un grand sourire vint se dessiner sur le visage du beau brun. Un sourire indescriptible, on n'aurai su dire qu'elle émotion, quel sentiment il traduisait. De la satisfaction ? Du bonheur ? De la malice ? De l'amusement ? De la surprise ? Peut-être tout cela à la fois. Ashley était... surprenante. De loin, on pouvait émettre tout un tas d'hypothèse sur elle, de près les confirmer. Des clichés, des tas de clichés. Des images, des tas d'images. Toutes fausses. A un moment ou à un autre elle arrivait et les brisait. Elle n'était pas une personne de plus. Elle était elle. Même si la jeune femme semblait se trouver banal et pas intéressante.

"T'es tout sauf banal toi !" s'exclama le japonais, en parfaite répercussion avec ses pensées.

Alors comme ça elle voulait prendre des risques ? Sentir l'adrénaline, le "feu de l'action". Quel délice. Les péchés étaient tous remplis de saveurs uniques. Si les règles existaient, n'était-ce pas dans le seul but de les transgresser ? Si on avait inventé des mots pour : hors-la-loi, voleur, malfrat, subtiliser, criminel ... N'était-ce pas pour les utiliser ? Il y avait une logique dans ce monde qu'il était difficile de comprendre. "Je vais te montrer mon monde si c'est ce que tu souhaite" pensa Jannis. Alors qu'il avait souhaité lui caché cette partie de lui, la cacher ne ferait que la rendre plus brillante. Et si il voulait être lui-même en sa présence, quel autre choix avait-il que de lui montrer toutes les facettes de lui-même ? Et il y en avait beaucoup. Si lui ne pouvait déterminer qui il était, peut-être qu'elle le pourrait. Il lui piqua la cigarette, tira une bouffée de fumée comme pour se donner du courage et replaça l'objet rempli de nicotine entre les lèvres de la jeune fille.

"Ok. Regarde et apprends." déclara t-il avec un sourire de gamin.

Il avança vers les grandes avenues, les gens se pressaient, c'était une grande fourmilière. Parfaitement hétéroclite. Aucune de ses personnes ne se ressemblaient, mais pourtant ils formaient un tout, un seul. Pour avoir l'air le plus innocent possible, il fallait s'intégrer à cette immense groupe qu'était la population de Tokyo. Tous centrés sur eux-mêmes, mais tous liés par des chaînes. Une certaine tranquillité ce dégageait de tout ça. Pour commettre le crime parfait, il ne fallait pas troubler cette tranquillité. L'étudiant bagarreur trouva rapidement sa victime.

"Le mieux c'est les touristes. Déjà parce qu'ils on toujours plein de liquide sur eux. Personnellement je les déteste alors les voler ça ne me fait ni chaud ni froid. Regarde celui-ci par exemple. Le parfait enculé de première. Il se croit supérieur à tout, c'est un occidental. Il trouve cette ville bizarre, étrange et ça l'amuse. Il gardera un bon souvenir de son voyage parce que tout était "bizarre", tu vois c'est drôle quand c'est étrange. Et chez lui tout est bien mieux hein, ici c'est différent. Et ce qui est différent est nul. Il ne doit voyager que pour pouvoir mousser en société. Oh les japonais si vous saviez ! Ses manières qu'ils ont !" dit il en imitant l'occidental à quelques pas d'eux.

Il avait pointé du doigt cet étranger, ce postant à côté d'Ashley pour lui expliquer. Il tourna la tête.

"Oui je déteste les étrangers. Ironique non ? J'ai l'air d'en être un."

Il réfléchit un instant et reprit :

"Pas tous les étrangers. Y'en a qui ne vienne pas ici juste pour s'éclater. Toi, par exemple, je t'aime bien." déclara t-il avec un visage neutre.

Il continua son explication :

"Donc bon, ce mec là. Il se croit supérieur aux autres. Et il est friqué. Regarde sa façon de s'habiller, regarde son appareil photo dernière génération, avec sa grosse montre dorée et son smartphone dernier cri. Il se croit tellement supérieur, il a tellement confiance en lui, comme si rien ne pouvait lui arriver ! C'est un idiot. Un crétin de base donc. Il a laissé son portefeuille dans sa poche arrière. Bon bien sur il ne dépasse pas non plus mais on peut voir distinctement la forme. Après tout ici on n'est pas dans les quartiers qui "craignent", pourquoi il aurait peur de se faire voler ? Bah à l'avenir il aura un peu plus peur."

Il s'avança et se fondit à travers la foule. Marchant d'un pas tranquille, baissant légèrement la tête, épaules un peu voûté. Comme se comporte une personne qui marche seul. Il avançait d'un pas plutôt rapide, comme si il était pressé, un pas assuré tout de même. Il y avait tellement de monde qu'il perdit presque immédiatement Ashley de vue. C'était aussi le but, elle, elle devait observer de loin, ne pas se mêler à cette affaire.

"Oh pardon, excusez-moi !" dit il en anglais, comme ça si le voyageur portait plainte, il dirait que c'était un occidental qui le lui avait piqué, et Jannis ne serait pas suspecté.

Il venait de percuter le touriste repéré. Il posa une main sur son épaule, comme pour le soutenir et de l'autre lui vola discrètement son portefeuille, bien au chaud dans sa poche arrière. Et il repartit aussi vite, ne laissant pas le temps au touriste incrédule de voir son visage ou de se rendre compte qu'il avait perdu quelque chose. Déjà Jannis s'était fondu dans la foule. Il ouvrit le petit carré de cuir, prit les yens qu'il contenait et le laissa tomber. Il se mouvait d'un pas souple et élégant, il retrouva rapidement son apprentie "Robin des bois". Souriant il lui montra fièrement les billets qui trônaient dans sa main.

" Ça faisait longtemps que j'avais pas fait ça ! C'est moins facile maintenant avec mon look." expliqua t-il.

Le jeune homme regarda la canadienne. Il était rempli d'une certaine appréhension. Peut-être que devant l'acte, elle allait se rétracter, prendre peur, le dénoncer. Mais il garda son sourire idiot sur le visage, en tout cas lui il s'amusait.

"Et toi ? Qu'en as-tu pensé princesse ?"

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Une
Classe : Seconde B
Spécialisation. : Natation
Situation amoureuse : Célibataire

Travail : Étudiante et nageuse
Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Rien du tout, passe ton chemin.

Messages : 219
Okane (お金) : 598
Points. : 6
Date de naissance : 10/04/1999
Age : 18
Les p'tits liens. : Ma présentation
Ma fiche de rp
MessageSujet: Re: Jeunesse arrosée à l'ivresse. [J. Suoh & A. Mitchell] Dim 27 Sep - 18:56
Il affirmait. Il confirmait qu'il était un connard. Il disait qu'on le lui avait déjà dit souvent et cela ne rassura pas du tout Ashley. Elle se demandait si il lui parlait de toutes les filles qu'il avait connu avant elle, si il les avait rencontré et que leur relation avait grandit dans un contexte similaire à celui-ci, si il rencontrait toujours le même type de filles, le type comme Ashley, complètement perdue dans ce moment qu'est l'adolescence et si du coup, il savait quoi faire pour l'attirer à lui, pour lui faire faire n'importe quoi selon ses désirs, si il anticipait chacune de ses réactions. Elle qui s'était crue spéciale, qui avait cru voir en lui ce que les autres ne voyaient pas, n'imaginaient même pas, le monde imaginaire qu'elle s'était construit s'effondra et elle redevint celle de tout à l'heure. La petite nageuse obéissante, ni plus ni moins que celle de la veille, que celle d'il y a des années.

Sous les sauts d'humeur de Jannis, Ashley devenait instable. D'abord heureuse, puis presque dépressive, complètement ivre ou raisonnable pour deux, parfois complètement paniquéé, d'autres assurée. Tout son être sa calma, son cœur cessa de battre à tout rompre à l'instant même où une infime partie de la bouche de Jannis se retroussa, intimant qu'il allait sourire. C'est ce qu'il fit, un sourire. Elle ne savait pas du tout ce qu'il pensait, ce qu'il se passait dans sa tête, elle était devenue simple spectatrice de ce fabuleux spectacle sans nom. Elle le regardait, complètement oublié la gêne, le doute, fascinée, hypnotisée par son regard profond. Devant ses yeux, il se métamorphosait une nouvelle fois. Si elle n'avait pas vu de ses propres yeux il y a quelques minutes qu'il était sur le point d'exploser, elle n'aurait jamais pu imaginer à quel point il avait été énervé. Sur le moment, c'était juste un jeune homme heureux, légèrement immature mais qui pouvait lui en vouloir ?

Tout sauf banal, elle ? C'est une blague, tu me fais marcher. Elle n'était pas. Tout simplement. Elle ne savait pas qui elle était, pour le moment, elle n'existait pas. Enfin si, elle existait comme la pâle copie de la perfection d'après ses parents mais elle préférait ne pas exister plutôt que les gens ne la voient comme telle un jour de plus. C'était sûrement un peu exagéré mais c'est bien ce qu'elle ressentait à ce moment-là. A cet instant précis, elle aspirait à la révolte, au danger et à l'interdit. Elle aimait ce nouveau sentiment mais elle ne savait pas du tout dans quoi elle s'engegeait et tant mieux. Si il lui avait dit qu'il irait voler le sac de la première femme de plus de 80 ans qui passaient, elle aurait certainement baissé les bras et serait repartie seule or elle ne savait pas ce qui allait se passer, elle resterait donc spectatrice. Elle le regarda prendre une bouffée de la cigarette qu'il venait de lui reprendre et la lui remettre là où il l'avait prit.

Comme il lui avait dit, elle le regarda, le suivit silencieusement. Elle avait envie de parler, de lui dire quelque chose, mais quoi. Rien. Il n'y avait rien à dire. Elle découvrait. A chaque seconde qui s'écoulait, elle avait l'impression de surprendre quelque chose qu'elle n'avait jamais vu, qu'elle n'avait jamais pris en compte ou qu'elle n'avait pas encore compris. Elle laissait l'innocence la guidait. Pour la première fois de sa vie, elle acceptait de se laisser guider alors qu'elle n'avait aucun contrôle sur la situation. Se laisser aller simplement, faire tout ce qu'il me dira.

Il s'adressa à elle en pointant du doigt un homme. Il était occidental, un appareil photo dans les mains, nul doute, il ne vient pas d'ici. Voyage d'affaire ou tourisme, impossible à déterminer. Comme elle, Jannis comprit que c'était un étranger. Visiblement, il avait déjà une idée bien précise de ce que l'étranger représentait pour lui et il ne mâchait pas ses mots. D'après ce qu'il disait, il détestait les étrangers. Il a pas une tête de japonais pourtant ! Ah pas tous, il m'aime bien ! Soulagée, elle sentit tous son corps se décontracté.

Ce simple mot la rassura, elle ne sut pas vraiment pourquoi puisqu'il était clair qu'il n'y avait aucune ambiguïté entre les deux. Vraiment aucune subtilité. La preuve, il a détourné le regard ! Il était beau, excessivement beau et elle était belle, plutôt bien foutue mais ils avaient l'air de s'être entendu sur un accord commun et silencieux, tout était lisse entre eux.

Elle allait revenir sur le fait que ce ne soit pas un étranger mais il poursuivit alors elle se dit qu'elle remettrait cette discussion à plus tard. Après tout, ils avaient tout leur temps pour se connaître entièrement, pour faire le tour d'eux-même. Il analysa donc cet étranger en détaillant tout cet homme. Il refaisait toute l'identité de l'étranger, quel type d'homme il était et il semblait si sûr de lui. Il avait dû faire ça pas mal de fois avant d'arriver à l'excellence.

''Bah à l'avenir il aura un peu plus peur.''

Cela fit rire Ashley. Toujours souriante, elle le regarda s'éloigner d'elle, avancer de plus en plus vers cet homme qui n'avait rien demandé de plus qu'être au Japon. Elle le regardait s'imiscer dans la foule. Il semblait à l'aise et complètement innocent. C'était un homme qui rentrait chez lui ou qui rendait visite à son arrière grand tante, en bref, personne ne se méfierait de lui. Une bousculade, une main sur l'épaule, quelques mots d'excuse et déjà il revenait. Devant elle, il montra fièrement les billets et lui confia qu'il ne faisait plus ça.

''Tu n'as pas perdu la main en tout cas !''

Elle n'avait même pas vu quand il avait prit le portefeuille. Honnêtement, si elle avait été à la place de cet homme, elle ne se serait pas méfiée du tout de Jannis et pourtant... Il lui dit aussi que son look n'arrangeait pas pour faire cela mais elle ne voyait pas ce qu'il voulait dire. Il ne semblait pas tellement se démarquer avec son simple tee-shirt noir.

''C'est génial ! Y en a plus qu'il n'en faut, on va pouvoir bien s'amuser !''

Elle appréciait ce type. Raison inexistante, elle avait juste l'impression d'être libre avec lui, que tout lui était permis et que rien était en jeu. En fait, il la rendait insousciante et se libérer de cette sagesse, de cette responsabilité permanente lui permettait enfin de respirer, d'assouvir ses désirs les plus cachés, ceux qu'elle n'aurait jamais osé dire à quelqu'un. Avec lui, elle pouvait. Grâce à lui, elle envoyait toutes les certitudes, toutes ses soit-disant valeurs tombaient en éclat.


Ne nous arrêtons pas en si bon chemin. La route est encore longue, je ne pourrais pas la traverser seule, ne m'abandonne pas tout de suite. Attend le prochain carrefour. 

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : /
Classe : Cinquième M
Spécialisation. : Batterie
Situation amoureuse : Rarement célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 143
Okane (お金) : 129
Points. : 10
Date de naissance : 28/03/1996
Age : 21
Les p'tits liens. : Présentation
Fiche de rp
Fiche de lien
Twitter
Musique.
Jannis Suoh
MessageSujet: Re: Jeunesse arrosée à l'ivresse. [J. Suoh & A. Mitchell] Dim 27 Sep - 21:21
''Tu n'as pas perdu la main en tout cas !''

Le jeune homme grimaça. Bien sur que si qu'il avait perdu la main. Avant il n'aurait même pas eu besoin de bousculer l'étranger. Cet épisode le ramena à l'époque de ses quinze ans. De loin la pire de sa vie. Quand il était encore jeune, insouciant, idiot, complètement con. Il découvrait peu à peu les dangers de la nuit. Epoque de ses premières cuites, de ses premières "noyades" et de ses premières clopes. Mais aussi époque des petits trafics entre pote, des bagarres dans des ruelles sombres. Des soirées à l'hôpital il en avait passé. Il était encore chétif à cet époque, ressemblant plus à un enfant qu'à un adolescent, alors forcément c'est lui qu'on tapait le premier. Parce qu'il était le plus faible. Enchaînant entre boxe et bagarre de rue. Entre violence et haine. Il était perdu, son avenir tout tracé. Il se fit chopper deux ou trois fois par la police, sa tante était convoqué mais ne venait jamais. Au final c'est la baby-sitter qui payait la caution, en lui faisant des yeux ronds. Mais elle aussi était bien trop jeune pour réussir à lui faire la morale. Que pouvait-elle faire, dire ? Si ce n'est qu'assurer le bien-être de sa soeur ? Cet allure chétive avait un avantage. Il était petit et mince, il passait inaperçue. Se faufilant entre les passant,s les détroussant. Il avait développer un véritable "don" pour le vol. Une montre par là, un téléphone par-ci. C'était facile. De l'argent facile. Il n'en avait même pas réellement besoin. Et puis passa la puberté. Sa voix changea, son corps aussi. Marre d'être celui qui se fait tabassé tout le temps, il développa ses muscles et ce fut désormais lui qui passait les autres à tabac. Il grandit aussi, aussi bien dans son corps que dans sa tête. Devint plus sérieux, plus sombre, plus silencieux. Renfermant en lui des tas de secrets, refoulant en lui ses émotions : tristesse, haine, déception, abandon. Ses cicatrices lui rappelait ses défaites. Temps du premier tatouage. Alors forcément il devint plus remarquable, de plus en plus il avait du mal à voler, et puis il se rendit compte que c'était ridicule. Il n'en avait nullement besoin, ça ne lui apportait plus rien. Même plus l'adrénaline qui avait parcourut tout son corps. Ce stress intense et court : "Vais-je me faire choper ?" D'un naturelle blasé, plus rien ne lui faisait d'effet. Il avait sombré. La fête avait mal tourné pour lui. Il était devenu "dangereux". Sa réputation était fait. Encore aujourd'hui il essayait de sortir de ces ténèbres, en se demandant si c'est vraiment ce qu'il voulait.

''C'est génial ! Y en a plus qu'il n'en faut, on va pouvoir bien s'amuser !''

Insouciante... pensa t-il. En espérant que la fête continue le plus longtemps possible. C'est beau de s'amuser, de danser sur les tables, tant qu'on ne tombe pas ! Et apparemment elle n'était pas très forte en maths non plus. Ou alors elle n'était pas encore très bien habitué au fonctionnement de la monnaie japonaise. Il y avait de quoi acheter un pack de bière et un alcool fort bon marché. Mais il ne fallait pas en demander trop non plus. Jannis n'avait pris que le strict nécessaire/ De toute façon il n'avait pas envie de se retrouver complètement ivre et vu l'état dans lequel était Ashley tout à l'heure, il ne lui en faudrait pas beaucoup pour être soûl. Le jeune homme claqua des doigts et se retourna avec un pas dansant.

"Let's go !" s'exclama t-il dans un souffle

Il marcha dans un dédale de rues. Il savait parfaitement où aller. Une petite boutique qui avait besoin de fric et qui n'était pas trop regardant sur le client, tenu par un si vieux monsieur que même avec des lunettes il ne savait pas différencier une fille d'un garçon. Alors pour l'âge... De toute façon Jannis avait une fausse carte d'identité qui le présentait comme majeur, il l'utilisait d'habitude pour aller en boite mais elle servait toujours pour pas mal de trucs. En général pas pour acheter de l'alcool. Il prenait dans le stock d'un vieil entrepôt, là où ses "amis" venaient faire des aller et retour, bras chargés de bouteilles ou de billets. Seulement il se voyait mal emmener la jeune canadienne dans un endroit aussi dangereux, surtout qu'il ne se trouvait pas du tout du côté de Shibuya. Au bout d'un quart d'heure, ils s'étaient éloignés des grands boulevards, les gens se faisaient plus rares et les lieux devenaient inquiétants. Une enseigne clignotait avec peine au loin. C'était là.

Le grand brun tenu à la porte à Ashley et dans un geste l'invita à entrer en première. Galanterie avant tout, non, c'était juste que ça l'amusait. Il ne s'occupa plus d'elle et déambula dans les rayons, il prit un pack de bière et la rejoignit.

"Tu veux quoi ? Du rhum ça te ferait plaisir ?" demanda t-il

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Une
Classe : Seconde B
Spécialisation. : Natation
Situation amoureuse : Célibataire

Travail : Étudiante et nageuse
Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Rien du tout, passe ton chemin.

Messages : 219
Okane (お金) : 598
Points. : 6
Date de naissance : 10/04/1999
Age : 18
Les p'tits liens. : Ma présentation
Ma fiche de rp
MessageSujet: Re: Jeunesse arrosée à l'ivresse. [J. Suoh & A. Mitchell] Lun 28 Sep - 18:57
Ashley suivit le jeune homme à travers les rues de Tokyo. Seule, elle ne se serait même pas aperçue de leurs existances tellement elles étaient sombres et reculée des grands axes. Elle n'osait déjà pas s'aventurer seule dans les grandes rues alors aussi loin, dans des rues qui étaient aussi remplies que belles, c'était complètement absurde. Elle les fuyait plutôt. Bête elle l'était, c'était indéniable mais suicidaire certainement pas. Elle connait ses limites concernant ce genre de chose et ne tenterait jamais de les franchir. Et voir Jannis volait aussi facilement ne l'aidait pas à se rassurer quant à se promener seule dans Tokyo en toute tranquilité. Surtout qu'elle était beaucoup trop naïve pour se méfier d'un gars comme lui, autant de tatouages avait-il. Pourtant, sous ses yeux ébahis, il l'avait fait mais elle n'arrivait à le voir coupable de quoi que ce soit. Il n'avait pas changé dans ses yeux, elle n'allait quand même pas dire qu'il était innocent mais il n'était pas non plus devenu autre chose que ce qu'il était. Il était resté Jannis, ce mec qui lui faisait découvrir la vie de son point de vue.

Ils arrivèrent enfin devant une petite boutique dont l'enseigne clignotait très mal et qui ne semblait pas très accueillante. Elle n'allait tout de même pas faire la difficile, ce ne devait pas être simple de trouver une boutique qui acceptait de vendre de l'alcool à des mineurs alors elle se contenterait de ça. Elle entra dans la boutique et fit un simple hochement de tête à Jannis qui lui tenait la porte. Elle tourna directement sur sa droite afin de le laisser passer mais quand elle se retourna, elle ne le vit pas. Elle l'avait pourtant entendu entrer. Elle s'aventura donc dans les rayons en laissant sa main glissait sur les produits qui semblaient dater d'il y a quelques temps tout de même vu la poussière qu'il y avait dessus. Sur un paquet de gâteaux, Ashley lut 2013 à côté de la date limite de consommation. Rassurant comme endroit. Le temps semblait s'être arrêté quelques années auparavant effectivement et rien n'avait été bougé depuis. Comment Jannis avait pu trouver cette boutique un jour ? Elle était si isolée, si lointaine.

''Tu veux quoi ? Du rhum ça te ferait plaisir ?''

Ashley sursauta. Elle avait complètement oublié qu'elle n'était pas seule et Jannis semblait avoir surgit de nul part. Elle sentait son cœur, qui s'était emballé, se calmer et reprendre le contrôle de son corps. L'information arriva difficilement à son cerveau mais arriva tout de même. Elle ne savait pas si faire plaisir était le bon terme mais elle savait à quoi s'attendre avec ça contrairement à la vodka et puis, elle ne s'y connaissait pas assez pour choisir. Jannis devait s'en douter et c'était certainement pour ça qu'il avait proposé un alcool.

''Ouais ça me va. Je te fais confiance.''


Elle contourna Jannis et se saisit d'une bouteille de rhum. Ignorant Jannis comme il l'avait fait avec elle quand ils étaient entrés, elle se dirigea vers la caisse sans se soucier si il la suivait ou non. Face au vieillard derrière la caisse pourtant, elle le regretta un peu. Toute son assurance s'évanouit en même temps que son sourire. Elle avait l'impression d'être passé au rayon X et elle ne savait pas comment réagir. Son seul souhait était de sentir la présence réconfortante de Jannis à cet instant. Sans n'avoir dit un mot, sans n'avoir fait un geste, le petit vieux face à elle l'avait effrayée. La façon dont il la regardait ? Juste l'effet de la première fois ? Elle n'en savait rien. Elle n'était pas habituée à ce genre d'endroit et de pratique alors elle attendit que Jannis daigne venir à son secours avant de dire quoi que ce soit à l'homme face à elle qu'elle associait directement comme une menace.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : /
Classe : Cinquième M
Spécialisation. : Batterie
Situation amoureuse : Rarement célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 143
Okane (お金) : 129
Points. : 10
Date de naissance : 28/03/1996
Age : 21
Les p'tits liens. : Présentation
Fiche de rp
Fiche de lien
Twitter
Musique.
Jannis Suoh
MessageSujet: Re: Jeunesse arrosée à l'ivresse. [J. Suoh & A. Mitchell] Lun 12 Oct - 20:45
"Rhum, rhum, rhum" chantonnait Jannis en passant entre les rayons. Il tournait les bouteilles, regardait les étiquettes, les couleurs. Cherchant un bon rapport qualité prix. Il s'était éloigné dès qu'Ashley lui avait répondu affirmativement. Sans prêter attention à ce que faisait la demoiselle.


"Parfait !" s'exclama t-il en chopant une bouteille.


Il se dirigea vers la caisse tout sourire où la jeune femme était déjà. Il déposa sa bouteille et prit celle qu'elle avait posé là.


"Non mais ça c'est du pipi de chat !" dit il en rigolant.


Il alla la reposer et revint vers la caisse. C'est là qu'il remarqua que la canadienne n'avait pas l'air dans son assiette. Elle semblait nerveuse. "Quand on commet quelque chose d'illégal le mieux pour ne pas se faire choper c'est de ne pas avoir la tête de quelqu'un qui commet quelque chose d'illégal" aurait-il voulu lui dire. Le petit vieux derrière la caisse toussait fortement. Il n'avait pas l'air en forme.


"Gamin ! Viens t'occuper de la caisse !" cria l'ancêtre vers l'arrière-boutique.


Un jeune homme apparut, air revêche, regard déterminé. Jannis sortit son argent et le déposa sur le meuble.


"Et demande la carte d'identité, qu'on se fasse pas avoir comme la dernière fois !" ajouta t-il.

Le grand brun était tout sourire. Pas de problème il avait sa fausse... Il tâta ses poches. "Oh le con". Il sentit l'anxiété le gagner, il paniqua légèrement. "Oh le con !' Il grimaça, il l'avait oublié. "Putain mais Jannis elle est dans ton portefeuille cette fichu carte ! Tu ne l'as pas pris ce putain de portefeuille de merde ! Tu l'as dit tout à l'heure, tu y as pensé ! Mais comment je peux être aussi bête ? Imbécile, idiot de merdeux ! C'est pas bien compliqué de faire le rapport logique non !" Là ils étaient dans la merde. Le jeune homme regarda Ashley d'un air affolé. L'adrénaline montait en lui. Il passait du gamin qui s'avançait vers la caisse à Ashley. De Ashley aux bouteilles. Il eut un vilain sourire.


Il déposa le pack de bière dans les bras d'Ashley et attrapa la bouteille de rhum.


"Hé !" fit une voix masculine.


Sourire de gamin, il avait son regard fixé dans celui de sa princesse. "C'est ça la vie de Robin des Bois."


"Cours !" lui murmura t-il.


Il l'attrapa par le bras et détala. Ouvrant la porte en grand, qui atterrit dans un grand BOUM contre la façade de la boutique. Il courut, courut, empruntant ruelles sur ruelles, tirant la nageuse derrière lui. Quand il fut sur qu'on ne les poursuivait plus il s'arrêta et reprit sa respiration. Il posa le rhum à ses pieds, et les deux mains sur ses cuisses, haletant, essayait de retrouver un rythme cardiaque normal. Il croisa le regard d'Ashley et éclata de rire. Il rit comme il n'avait pas rit depuis longtemps. Franchement, aux éclats, il se tordait le ventre, il avait les larmes aux yeux, au final il se retrouva à se tordre de rire par terre, ne pouvant arrêter les subresauts de son abdomen. Il riait tellement qu'il avait mal aux joues, mal aux muscles, il n'avait plus d'air dans ses poumons et sa respiration était sifflante.


"Je vais mourir"étouffa t-il.


Et il repartit de plus belle.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Une
Classe : Seconde B
Spécialisation. : Natation
Situation amoureuse : Célibataire

Travail : Étudiante et nageuse
Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Rien du tout, passe ton chemin.

Messages : 219
Okane (お金) : 598
Points. : 6
Date de naissance : 10/04/1999
Age : 18
Les p'tits liens. : Ma présentation
Ma fiche de rp
MessageSujet: Re: Jeunesse arrosée à l'ivresse. [J. Suoh & A. Mitchell] Mar 20 Oct - 10:45
Le vieil homme continuait de la fixer et qu'elle ne fut pas le soulagement d'Ashley quand elle entendit Jannis arriver. Elle avait l'impression ''Ca c'est du pipi de chat !'' était la plus belle phrase qu'elle n'ait jamais entendu tellement elle était mal à l'aise devant le regard insistant du vieux. Tellement qu'elle n'osait plus le regarder, elle suivait des yeux Jannis qui était parti remettre la bouteille dans un rayon. Après avoir toussé bruyamment, la vieux cria à...quelqu'un de les encaisser. C'est alors qu'un jeune apparut. Elle eut à peine le temps de le voir, qu'elle avait reposé son regard sur le vieux. Notre carte d'identité...merde !

Jannis avait gardé son sourire et touchait ses poches. Ashley fut assez soulagée, Jannis gérait la situation. Heureusement qu'il est là quand même. Paniquer pour si peu, on voyait qu'Ashley débutait et que Jannis était dans son élément. Elle tourna à nouveau son regard vers le jeune homme qui aller certainement présenter une carte d'identité bison ou n'importe quoi pour vu que ça indiqué qu'il était légal pour lui d'acheter de l'alcool mais elle découvrit avec effroi un visage grimaçant et des yeux paniqués. Merde ! Jannis ne gère plus, là apparemment... Quand il tourna son regard vers elle, elle comprit que la situation n'était plus du tout maîtrisée là mais quand ses yeux firent plusieurs aller-retour entre l'alcool posé sur la caisse à elle et que les lèvres du garçon s'étirèrent jusqu'à devenir un sourire, elle paniqua encore plus. Ca sent la connerie ça ! Jannis déposa le pack de bière dans les bras d'Ashley qui le laissait faire, complètement abasourdie par la situation tandis que lui prenait la bouteille de rhum.

''Cours'', un murmure, un souffle, une hallucination.

Pas une hallucination visiblement puisqu'il attrapa son bras et se mit à courir entraînant derrière lui la pauvre nageuse qui ne comprenait pas grand chose à la situation. Elle tentait de suivre le rythme, tenant le pack de bière d'un seul bras puisqu'il lui tenait l'autre. Ils tournaient à gauche, à droite, empruntaient des ruelles qu'elle n'aurait jamais remarqué avant aujourd'hui jusqu'à ce qu'enfin, ils s'arrêtèrent. Elle ne savait pas du tout où ils étaient. Elle regarda autour d'eux mais ne reconnut rien. Peu étonnant, étant donné le peau de temps qu'elle avait passé dans les rues de Tokyo. Elle regarda à nouveau Jannis, complètement perdue. Ils venaient de fuir non ?


Il éclata de rire. Un fou rire énorme pendant qu'elle s'asseyait par terre, tentant de reprendre ses esprits comme elle le pouvait. Elle tentait de se repasser la scène mais il lui manquait toujours un peu d'élèment. Dans tous les cas, cette course n'avait rien d'un footing et l'alcool n'avait pas été acheté d'une manière très légale. Pas volé non plus, enfin, Jannis avait bien déposé de l'argent sur la caisse non ? Ashley ne savait plus très bien. Elle savait juste que c'était la première fois qu'elle faisait quelque chose comme cela et qu'elle commençait tout juste à comprendre ce que c'était de vivre à la façon Robin des Bois. Elle ne savait même pas si ça lui plaisait, elle voulait juste en découvrir un peu plus encore. Jannis continuait de rire, encore et encore. Ashley sourit en le voyant ainsi, au moins, ça l'avait amusé lui. Elle, elle commençait déjà à culpabiliser. Peut-être que si on avait essayé de leur expliquer qu'on avait pas de carte d'identité, il nous aurait laissé tranquille. Jannis peut faire plus âgé par moment...

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : /
Classe : Cinquième M
Spécialisation. : Batterie
Situation amoureuse : Rarement célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 143
Okane (お金) : 129
Points. : 10
Date de naissance : 28/03/1996
Age : 21
Les p'tits liens. : Présentation
Fiche de rp
Fiche de lien
Twitter
Musique.
Jannis Suoh
MessageSujet: Re: Jeunesse arrosée à l'ivresse. [J. Suoh & A. Mitchell] Ven 30 Oct - 12:27
A bout de souffle, le visage en larmes, le jeune homme attrapa la bouteille de rhum et du pouce dévissa le bouchon avant d'avaler d'un coup sec et maladroit une grande goulée d'alcool. Le liquide sucré lui coulait le long de la joue jusqu'à la gorge. L'effet de chaleur qui lui avait engourdi le ventre cessa les tressautements de sa poitrine, cet espèce d'hoquet incontrôlable qu'il avait depuis plusieurs minutes. Il se releva avec son coude, histoire de se retrouver en position assise, puis il rampa jusqu'à un mur pour pouvoir s'y adosser. Il déposa la bouteille en direction d'Ashley, pour l'inviter à boire. Un grand sourire encore sur le visage, les yeux rieurs, il essuya son visage avec son poignet. Puis le grand brun regarda un peu dans quelle ruelle ils avaient atteris. Plutot sombre mais pas très écarté des grandes avenues. Il y avait de vieilles boutiques, fermés depuis longtemps, avec de vieilles vitrines jaunis où s'accumulait la poussière et des pencartes aux lettres effacés. Les bâtiments semblaient assez ancien. En tout cas le coin ne lui disait rien. Jannis se tourna vers la jeune canadienne avec l'intention de dire quelque chose mais en croisant son regard il oublia, la bouche encore entrouverte. Dans les yeux d'Ashley on pouvait lire de l'inquiétude, à moins que ce ne soit de l'anxiété. Le jeune Robin des Bois comprit que sa princesse avait un peu de mal à assimiler la leçon si vite.
Surement avait-elle des scrupules d'être partie de manière si...illégale.
Le grand brun lui servit une moue désolée.

"Excuse moi de t'avoir fait courir comme ça... Mais avec ta tête, il ne nous aurait jamais laissé partir !" dit il en se moquant légèrement.

Ashley et son air d'apprentie criminelle. Et le stress qui se lisait dans son regard. Une si jeune fille achetant de l'alcool et qui ne pourrait même pas présenter une carte d'identité valable... Que Jannis est l'air plus vieux n'y aurait fait. Un mec aussi louche, tatoué de partout avec son sourire de gamin farceur. Ils étaient cramés d'avance, et si ils voulaient évités de se retrouver dans un poste de police... Surtout avec les antécédents du jeune homme ! Il était convaincu d'avoir pris la bonne décision.

Il sortit une cannette de bière et la balança à la nageuse puis en ouvrit une toujours d'une main. Il prit une mini-gorgée et lança un regard à sa princesse.

"Je voulais te poser une question... Comment as-tu atterrit au Japon ?" demanda t-il d'une voix doucereuse.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Une
Classe : Seconde B
Spécialisation. : Natation
Situation amoureuse : Célibataire

Travail : Étudiante et nageuse
Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Rien du tout, passe ton chemin.

Messages : 219
Okane (お金) : 598
Points. : 6
Date de naissance : 10/04/1999
Age : 18
Les p'tits liens. : Ma présentation
Ma fiche de rp
MessageSujet: Re: Jeunesse arrosée à l'ivresse. [J. Suoh & A. Mitchell] Sam 31 Oct - 16:53
Les yeux de Ashley avaient cessé de regarder les immeubles à la recherche d'un quelconque repère, elle ne connaissait pas du tout cet endroit. Au moins, elle n'était pas seule. Tokyo était une grande ville en termes de superficie mais aussi en terme d'influence internationale pourtant, très peu de personne parlait anglais. Si, dans le quartier des affaires, autrement, elle avait beaucoup de mal à se faire comprendre dans sa langue natale. Heureuselent, malgré son accent qui devait parfois choquer les japonais, elle ne manquait pas cruellement de vocabulaire. Elle ne connaissait pas tout non plus, elle apprenait encore mais elle savait plus ou moins suivre une conversation si le rythme n'était pas trop rapide ou dans un langage trop soutenu.

Elle regardait Jannis qui avait enfin arrêté de rire ce qui lui avait permis de boire. Pas de la manière la plus propre qu'il soit d'ailleurs. Il posa la bouteille non loin d'elle alors elle s'en saisit et but une gorgée. C'était meilleur que la vodka mais c'était tout de même plus fort que ce dont elle avait l'habitude. Elle fit une légère grimace. Elle retenta et apparemment sa gorge commençait à s'habituer. Elle ne grimaça plus et commençait même à trouver ça plutôt bon. Jannis coupa court à la recente découverte de Ashley. La nageuse crut d'abord que c'était de vraies excuses avant de très vite s'apercevoir qu'il se moquait gentiment d'elle.

"Et toi alors ? Quand t'as fouillé tes poches, t'avais pas l'air à l'aise non plus !"

Elle souriait. Elle était bien et sa culpabilité semblait s'être envolée. Le poids sur sa poitrine, la boule dans son ventre, complètement disparus. Le sentiment de légèreté qu'elle avait connu récemment revint avec tous les effets positifs que cela avait sur son moral : l'assurance, le bien être, l'insouciance. Elle savait quand même ce qu'elle faisait, ce qu'elle disait. Nul doute néanmoins que l'alcool avait déjà un peu d'effet sur la jeune fille.

Jannis sortit une canette de bière qu'il jeta à la canadienne. Elle l'ouvrit et en but une gorgée avant que Jannis reprenne la parole. Elle lui avait déjà dit qu'il n'avait rien d'important à savoir sur elle mais il voulait savoir quand même. Ça amusait un peu la jeune fille. Elle pouvait bien lui parler un peu d'elle, ce n'est pas quelques petits détails qui allaient tout changer à sa vie.

"Je suis partie du Canada pour les Etats-Unis. Là-bas, il y avait un très bon entraîneur mais après deux ans passés là bas et un petit problème, on a décidé que je devais partir. Je voulais progresser et on m'a proposé le pensionnat alors me voilà !"

Elle avait tout dit, plus ou moins explicitement mais l'essentiel était là. Elle n'avait pas abstraction de son séjour aux USA et pourtant ce n'était pas l'envie qui lui manquait. Tout finissait par se savoir de toute manière, elle n'avait pas à être gênée de quoi que ce soit. Du moins, elle essayait de s'en convaincre. Elle avait passé de très beaux moments là bas mais aussi des moind bons, comme partout et tout le monde.

Elle ne retourna pas la question, elle était persuadée qu'elle n'en apprendrait pas plus que ce qu'elle savait déjà pour le moment. Peut-être plus tard, à cet instant, elle n'avait pas non plus envie d'en savoir plus. Ils ne se connaissaient pas depuis longtemps et ils en savaient déjà bien l'un sur l'autre.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : /
Classe : Cinquième M
Spécialisation. : Batterie
Situation amoureuse : Rarement célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 143
Okane (お金) : 129
Points. : 10
Date de naissance : 28/03/1996
Age : 21
Les p'tits liens. : Présentation
Fiche de rp
Fiche de lien
Twitter
Musique.
Jannis Suoh
MessageSujet: Re: Jeunesse arrosée à l'ivresse. [J. Suoh & A. Mitchell] Mar 3 Nov - 20:38
"Et toi alors ? Quand t'as fouillé tes poches, t'avais pas l'air à l'aise non plus !"

Jannis qui sirotait tranquillement sa bière faillit la recracher à cette remarque et servit une mine désolé à la nageuse. C'est sur que niveau "poker face" il avait déjà fait mieux. Sinon il y a longtemps qu'il se serait endetté aux jeux. Et puis si il avait paniqué c'est parce qu'il s'était senti con. Et l'effet de l'alcool sûrement, contrairement à Ashley il n'avait pas eu le droit à un désaoullement express. D'habitude il n'était pas peureux ni lâche, ce n'était vraiment pas dans sa nature, non lui foncer dans le tas ne lui faisait pas peur. D'habitude il ne parlait pas autant aussi et il s'en rendait compte, la seule solution qu'il avait trouvé pour parler moins ? Boire. D'accord ce n'était pas la meilleure des idées mais ses idées commençaient à être un peu confuse. Alors il écoutait la jeune nageuse expédier sa vie en deux phrases en hésitant entre le rhum et la bière. Finalement il continua sa bière d'un air tranquille puis il regarda sa princesse.

"Un petit problème hein ?" dit il d'un air penseur

Le jeune homme avait encore les idées assez claire pour comprendre que si elle ne lui en parlait pas c'est qu'elle n'en avait pas l'envie. Il n'insisterait pas aujourd'hui. Il n'insisterait d'ailleurs jamais.

"Hum. Ouais je vois." dit il "Mais toi, à part ton histoire. Tu es qui ?"

L'étudiant avait planté son regard bleuté dans celui d'Ashley. Il la fixait intensément, d'ailleurs ça ne devait pas la mettre très à l'aise. Il arrêta. Et puis il se rendit compte que sa question aussi pouvait être bizarre.

"Je veux dire. Tu as des parents ? Des frères et soeurs ? C'est quoi ton plat favori ? Ta couleur favorite ? Enfin tu vois le genre" expliqua t-il.

L'orphelin n'avait pas oublié d'insister sur le fait qu'elle est des parents ou non. C'était une question comme une autre pour lui, tellement banal. Un réflexe presque automatique qu'il avait depuis longtemps : Est-ce que toi tu as des parents ? La réponse n'avait généralement pas d'importance pour lui mais la question paraissait toujours avoir une sonorité bizarre aux oreilles des autres. Et bien oui, eux qui étaient habitués à avoir des parents, quel question ! Tout le monde avait des parents ! Non ? Enfin ce qui était bien avec les pensionnaires de Miyu, qu'elle en soit une ou non, c'était que la plupart d'entre eux ne venaient pas crâner avec leur bonheur de famille parfaite, généralement leur famille ils voulaient les éviter, si ils en avaient une. Le grand brun aimait beaucoup cet établissement pour cela, on n'avait pas la même opinion de lui. On ne disait plus dans son dos : Le pauvre garçon, il a perdu ses parents jeunes, c'est pour ça qu'il est devenu comme ça. Comme si cela était une tare d'être lui. Et puis leur regard plein de pitié ils pouvaient se les carrer. Jannis n'en voulait pas. Arès tout il avait sa petite soeur, une passion et une vie. Que demander de plus ?

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Une
Classe : Seconde B
Spécialisation. : Natation
Situation amoureuse : Célibataire

Travail : Étudiante et nageuse
Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Rien du tout, passe ton chemin.

Messages : 219
Okane (お金) : 598
Points. : 6
Date de naissance : 10/04/1999
Age : 18
Les p'tits liens. : Ma présentation
Ma fiche de rp
MessageSujet: Re: Jeunesse arrosée à l'ivresse. [J. Suoh & A. Mitchell] Mer 4 Nov - 15:53
Reparler de ce qui s'était passé aux Etats-Unis, sans en avoir parlé, elle y repensait obligatoirement et elle y penserait certainement tout sa vie. Jamais elle n'avait connu un tel désespoir dans sa vie et elle espérait ne plus jamais ressentir une pareille chose. A présent, cela faisait parti d'elle, parti de son identité, ancré à jamais dans son corps, son coeur et son âme. Comme tout ce qu'elle avait fait dans sa vie, elle avait fini par regretter. Ici, à Tokyo, elle commençait à se dire que finalement, elle avait bien fait, si elle ne l'avait pas fait, elle n'aurait jamais pu arriver ici, elle ne l'aurait même pas voulu d'ailleurs. 

Ashley le regarda quand il répéta ce qu'elle avait dit. Il avait l'air songeur. La canadienne trouvait que l'expression qu'il arborait lorsqu'il était penseur, concentré lui allait si bien. Jannis était charmant, personne ne pouvait dire le contraire. A cet instant, alors qu'elle le regardait encore, il planta aussi son regard intense dans le sien en même temps qui lui posait sa question. Elle ne comprenait pas ce qu'il voulait qu'elle lui réponde. Demander à quelqu'un de se définir sans son histoire c'est quelque chose d'assez compliqué, la personne que l'on devient ne dépend que de ce que l'on a vécu, de rien d'autre. Il détourna le regard et précisa sa question. Même si maintenant elle savait ce qu'il attendait d'elle, elle ne comprenait pas vraiment ce que cela signifierait pour lui. C'était des questions plutôt banales et pourtant demander ainsi, de cette façon, elles paraissaient si étrange. 

"J'ai mes deux parents même si mon père a été plutôt absent et je suis fille unique. J'aime le bleu et j'avoue que je ne peux pas résister à une part de pizza." Sa voix s'éteignit pour laisser place à un petit rire, presque gêné. 

Elle n'avait pas l'habitude qu'on lui pose ce genre de questions, que l'on s'intéresse à elle comme cela. Un peu confuse, elle regarda sa bière devenue en quelques secondes incroyablement intéressante. Personne ne lui avait jamais demandé un jour ce qu'elle aimait manger, elle ne le reprochait pas, elle ne le demandait que très rarement parce que ce n'était pas facile à placer dans une conversation. Même si ce n'était pas déplaisant, Ashley avait du mal à comprendre à quoi cela lui servirait. 

"Pourquoi ça t'intéresses ?"

Elle aurait peut-être aimé lui retourner la question mais elle n'osait pas. Un manque de courage encore une fois coinçait les mots au fond de sa gorge et même en se disant qu'elle était ridicule à ne pas juste poser cette question, elle n'y arrivait. Totalement incapable de le dire, elle se maudissait parce que lui, l'avait demandé donc cela ne devrait normalement pas lui poser de problème si elle lui demandait à son tour. Elle finit par se dire qu'il fallait vraiment qu'elle résout ce problème de confiance en elle ou elle finirait par ne plus savoir poser une question. Chose encore plus absurde, c'est qu'elle n'avait plus à avoir honte de quoi que ce soit avec Jannis. Il l'avais vu dans le plus simple appareil et ivre, ce serait difficile de faire pire. Elle avait vu aussi différentes facettes de lui et elle n'avait, normalement, pas à avoir honte de vouloir en savoir plus sur lui. 

Légèrement remotivée, elle ouvrit la bouche mais aucun son ne sortit, les mots ne semblaient pas prêts à venir. Elle but une gorgée de sa bière. Elle se rendit compte que l'alcool ne faisait pas autant d'effet qu'elle l'aurait espérée. Si seulement ça pouvait lui délier la langue, dire enfin ce qu'elle voulait sans qu'elle ait à s'en empêcher et si elle pouvait aussi arrêter de tout regretter. Cette sensation de toujours mal faire l'empêcher de vivre pleinement tout ce qu'elle voulait. Dans l'eau seulement, une certaine assurance la gagnait. Pendant qu'elle nageait, elle était persuadée d'être l'une des meilleures de son équipe, même lorsqu'elle était dans les gradins pour les regarder. En-dehors de cet environnement, elle redevenait la fille chétive, peu sûre d'elle et surtout peu courageuse qu'elle était. 

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Jeunesse arrosée à l'ivresse. [J. Suoh & A. Mitchell]
Revenir en haut Aller en bas

Jeunesse arrosée à l'ivresse. [J. Suoh & A. Mitchell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» Michaëlle Jean et le rêve de la jeunesse haitienne
» Une nuit d'ivresse humaine
» Le Ministère haïtien à la jeunesse et aux sports condamne l'affront des autorité
» 03. ♠ Une petite fête bien arrosé ♠ PV Taylor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Miyusaki :: Tokyo. :: 渋谷 - Shibuya. :: Rues & Ruelles.-