RSS
RSS



 

Partagez|

[TERMINE]" Un danseur danse parce que son sang danse dans ses veines " [ Iseul & Tammin ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Six
Classe : Cinquième B
Spécialisation. : Danse
Situation amoureuse : Célibataire

Travail : Serveuse dans un bar le week-end et parfois après les cours
Je suis... :
  • Mais t'es où ? Pas là !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 287
Okane (お金) : 428
Points. : 10
Date de naissance : 13/04/1996
Age : 21
Les p'tits liens. : ~ Présentation ~ Fiche Rp ~ Fiche de Liens ~ Facebook ~
Arts du Spectacle.
Tammin Mizusaki
MessageSujet: [TERMINE]" Un danseur danse parce que son sang danse dans ses veines " [ Iseul & Tammin ] Mar 15 Sep - 20:40
La danse est un langage.

Mon casque audio sur les oreilles, je me dirige vers LE lieu de Miyusaki. Cette pièce remplie de miroirs et barres, remplie de cette odeur de parquet usé par nos ballerines et nos pieds. La salle des arts du spectacle. Ma salle de danse. Mon royaume. Ma maison.
Mon Paradis.

Je marche activement, une seule idée en tête. Celle de vite rejoindre cette pièce. Je n'en écoute presque plus ma musique. Mon sac à bandoulière, sur mon épaule, se balance et cogne contre ma hanche à chacun de mes pas. Je n'y fais aucunement attention. Le but que je m'étais fixée, il y a dix minutes, comptait plus que tout le reste.
J'avais besoin de me changer les idées. Rien de spécial ne m'était arrivé mais j'avais besoin de me défouler, de tout oublier, de m'évader. Et quoi de mieux que la danse pour cela ?
Rien que de penser à la danse, me faisait sourire et me tournoyait le cerveau.

Cet art est devenu ma drogue.
Cet art met en œuvre des récits de corps.

Je compte réellement participer au concours de danse de Tokyo. Et pour pouvoir subvenir à cette irrépressible envie, je devais m'entraîner. Encore et encore.
Trouver une musique. Inventer une chorégraphie.
À peine entrée dans la salle de danse, je vais poser mon sac dans un de ses coins.
Je m'assois à côté et l'ouvre pour y sortir mes affaires.

La danse contemporaine s’invente perpétuellement, elle développe des pensées corporelles différentes pour chaque créateur, voire pour chaque œuvre.
Un jour, je serais une véritable créatrice, digne de ce nom.
On dit que :
Le danseur appréhende le monde avec « le corps en mouvement comme instrument de savoir, de pensée, et d’expression » .
Mon avis ? Ceux qui le disent ont entièrement raison.
J'appréhende moi-même le monde. Le monde me fait peur. Il me terrifie. Mais grâce à la danse, je l'aborde petit à petit, je lui fais face, je combats ma peur et exprime ce que je pense.

Prête à danser, je me lève et sors mon poste de musique. Je lance une musique assez douce et dite classique. Commence ainsi mon échauffement.
Il m'est obligatoire de préparer mon corps à l'effort.
Je me lance en un petit footing. Je fais plusieurs fois le tour de la salle de danse. Je fais en sorte de relâcher mes articulations et de courir en toute souplesse. Je déroule bien mes pieds. J'élève la température de mon corps et souffle doucement. J'aime cette sensation : ma pression sanguine augmente, mes muscles, mes tendons et mes ligaments deviennent plus élastiques.
Mon corps me signale qu'il est prêt.

J'enchaîne ensuite par l'un des exercices que je préfère. Je prends la position de départ des célèbres pompes. Appuyée sur mes orteils et mes mains, bras tendus, mon corps forme à la perfection cette planche recherchée et désirée. Tout en tenant le ventre, je reste trente secondes dans cette position avant de relâcher, de recommencer et de compliquer l'exercice en soulevant un bras puis une jambe.

Soufflant doucement, je me redresse, dès que je me sens prête à avancer.
Je m'assois, les jambes tendues devant moi. Je m'amuse à faire des pointes / flex lent en allant au bout de chacun de mes mouvements. Je réveille mes chevilles et mes pieds au maximum en réalisant des ronds en-dedans et en-dehors.

Je regarde une barre et décide de finir mon échauffement à l'aide de celle-ci.
Je me lève et et vais me mettre debout face à elle.
Pieds parallèles, l'un devant l'autre, je plie mes genoux pour étirer au maximum mon tendon d'Achille.
Pour mes mollets, je fais des fentes en parallèle avec mon pied arrière flex.
Et pour finir à la barre, mes hanches. Je monte un genou à 90° et j'effectue des rotations en-dehors et en-dedans avec une souplesse incroyable. Je le fais de chaque côté puis regarde mon reflet.

Je retourne près de mes affaires et change de musique. Rien, le silence.
Je vais me mettre dos à la glace, en position. Elle ne devrait pas tarder à se lancer. Je compte me laisser porter et trouver ainsi ma chorégraphie. Car pour moi, tout est histoire de récit.
Pour être une danseuse exceptionnelle, je dois laisser mon corps prendre le dessus.

« C'est parti ! » me murmurais-je.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Because of you
Il n'y a qu'un remède à l'amour : aimer davantage. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [TERMINE]" Un danseur danse parce que son sang danse dans ses veines " [ Iseul & Tammin ] Mar 15 Sep - 22:41
L’avantage de ce pensionnat spécialisé dans l’art, c’est que la plupart des salles restaient ouvertes en permanence. L’inconvénient, c’est que je n’étais pas la seule à vouloir en profiter dès la fin des cours. J’avais passé une sale journée à enchaîner des cours pas franchement intéressants pendant lesquels je m’étais plus ennuyée qu’autre chose. J’avais la bougeotte, et je n’en pouvais plus d’attendre la sonnerie, le cul collé à ma chaise, alors que ce crétin de prof s’embrouillait dans son propre cours. Sérieux, c’est pas compliqué, le règne des Ashikaga ça se termine par la prise de Kyōto et la chute du dernier shogûn. Ashikaga. Ashikaga Yoshiaki. Lui-même chassé par Oda Nobunaga. Putain, si seulement j’avais pas trouvé ça marrant de le voir bégayer comme un demeuré, j’les lui aurais balancés à la gueule, les noms qu’il cherchait ! 

Au lieu de ça, je gigotais sur ma chaise en surveillant la montre de mon voisin de classe. Et enfin, le signal tant attendu marqua la fin de cette torture. D’un bond, j’attrapai mon sac de cours, calai celui de sport sous mon bras, et filai hors de la salle. Aaaah liberté ! Sans demander mon reste, je dévalai les escaliers principaux et courus jusqu’au gymnase. Là, je n’eus qu’à me hâter d’enfiler un legging et une brassière avant que d’autres élèves ne débarquent. Cool, j’avais le dojo pour moi seule.

Laissant mes affaires sur le côté, je commençai mon échauffement tranquillement, sans trop forcer. Le taekwondo avait beau être une grande partie de plaisir, je ne tenais pas à me faire un claquage, ça me pénaliserait trop pour la danse. Alors je m’étirai patiemment, exécutant matima shizume, torifune, furitama, otakebi, te kubi dosa, et terminant par le tai-no henka. La base. Même si parfois la tentation était grande de zapper tout ça pour passer directement à la pratique, je m’en serais voulu de déroger aux traditions. Et puis, il fallait avouer que ça me calmait bien, et ça m’évitais de trop détruire la gueule de mes petits camarades lorsqu’on lançait un combat.

Enfin, je pus commencer à réviser le poomse sur lequel je m’acharnais depuis de longues semaines. D’autres élèves s’étaient déjà placés çà et là, et nous n’allions pas tarder à nous retrouver une bonne quinzaine dans le gymnase, certains se défoulant comme de gros malades sur d’énormes sacs de frappe - qui, il faut l’avouer, me faisaient envie par moment - tandis que d’autres répétaient leurs mouvements de GRS. Quant à moi, je lançais des coups de pied à n’en plus finir, ponctuant mes mouvements de kiap brefs et offensifs. Et je sentais mes muscles chauffer, rouler sous ma peau, alors que la sueur commençait à perler sur mes tempes. Je frappais, je sautais, je vrillais. Sans cesse. Ça faisait un bien fou.

Et puis, bien plus tard, essoufflée, je poussai mon dernier kiap, et me laissai tomber sur un banc. Le groupe de GRS avait vidé les lieux, et seuls restait encore un boxeur, sur qui je laissai mon regard s’attarder un moment. J’aurais été bien tentée de lui demander de m’apprendre à donner quelques coups - il faut dire qu’il était plutôt mignon, et excessivement bien foutu - mais je me rendis vite compte que ma serviette avait disparu de mon sac.

« Et merde, sifflai-je. J’ai dû l’oublier après le cours de danse. »


Agacée, je récupérai mes affaires à la hâte, et retournai au pas de course dans l’aile Nord du pensionnat. Merde… J’espérais que personne n’ait eu la mauvaise idée de repartir avec. Surtout qu’une serviette pleine de sueur… berk.

J’arrivai rapidement à la salle, et fus surprise d’entendre une musique en provenir. On s’entraînait encore, à cette heure-là ? Curieuse, je me glissai à l’intérieur de la salle à pas de loup. À ma grande surprise, il s’agissait de la nouvelle, Mizusaki. Alors elle était du genre assidue, elle aussi ? Depuis deux ans que j’avais intégré cette école, j’avais vu de tout parmi les élèves de ma spécialité. Celles qui venaient pour apprendre, d’autres déjà douées, ou encore celles qui s’acharnaient sans jamais réussir à réaliser une chorégraphie entière sans un faux-pas. J’avais appris à les cerner au premier coup d’œil. La plupart de ces gamines était transparente, et se contentaient de danser de leur mieux. Et d’autres… d’autres vivaient la danse. D’autres comme Mizusaki.

Elle se débrouillait bien, la nouvelle. Elle était douée. Ses mouvements, fluides, s’enchaînaient avec une justesse digne d’une professionnelle. Elle paraissait ailleurs, comme absorbée par la musique, par les émotions, et son visage poupin respirait la passion. Cette fille-là avait ça dans le sang.


Je m’étais adossée au mur, près de la porte, et observais chacun de ses gestes. Je la jaugeais. Je l’évaluais. Rien ne m’échappait. Ça faisait un moment déjà qu’on m’avait attribué ce rôle au sein du groupe, et ça n’était pas pour me déplaire. Juger du talent de chacun… Ce petit bijou-là, je n’allais pas le laisser filer de sitôt.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Six
Classe : Cinquième B
Spécialisation. : Danse
Situation amoureuse : Célibataire

Travail : Serveuse dans un bar le week-end et parfois après les cours
Je suis... :
  • Mais t'es où ? Pas là !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 287
Okane (お金) : 428
Points. : 10
Date de naissance : 13/04/1996
Age : 21
Les p'tits liens. : ~ Présentation ~ Fiche Rp ~ Fiche de Liens ~ Facebook ~
Arts du Spectacle.
Tammin Mizusaki
MessageSujet: Re: [TERMINE]" Un danseur danse parce que son sang danse dans ses veines " [ Iseul & Tammin ] Mer 16 Sep - 10:24
Wake Me Up (choregrephy)

Dos face à la glace, les jambes écartées et les bras le long de mon corps, je suis en attente d'un signe. Le signe que je dois faire le show. Montrer ma raison d'être à travers des pas. Ces derniers qui seront éternellement remplis de nuances et de vérité.

Feeling my way through the darkness
Guided by a beating heart
I can't tell where the journey will end
But I know where to start

La danse dépend beaucoup de la musique. La première est utile, pour donner de l'exercice au corps, pour dégager les mouvements, et l'habituer à une certaine grâce dans le maintien, qui prévient en faveur de la personne. Mais comme il y a diverses sortes de danse, elles produisent comme la Musique, divers effets sur les mœurs.
Une danse vive et guerrière, anime, échauffe, réveille.
Je la laisse s'emparer de mon corps, prendre possession de mon âme et m'animer de la tête aux pieds.

They tell me I'm too young to understand
They say I'm caught up in a dream
Well life will pass me by if I don't open up my eyes
Well that's fine by me

L'effet de la danse est de porter au plaisir et à la volupté. La raison en est extrêmement simple. L'habitude de la musique, qui est l'âme de la danse, et le plaisir que l'une et l'autre procurent, énervent l'esprit, surtout si la danse est accompagnée de figures et de gestes qui expriment une passion cythéréenne.
Cette passion qui me possède depuis l'âge de mes cinq ans. Une passion qui me contrôle et qui me bouffe de l'intérieur. Elle me tient en laisse et m'oblige à continuer de la sorte. Je ne peux n'y donner mon avis ni me rebeller et tout arrêter. Si par un moment de folie, je venais à le faire, je trouverais la mort pour sure dans d'horribles circonstances. Car s'il y a bien une raison qui me maintient en vie sur cette terre, c'est la danse.

So wake me up when it's all over
When I'm wiser and I'm older
All this time I was finding myself, and I
Didn't know I was lost

So wake me up when it's all over
When I'm wiser and I'm older
All this time I was finding myself, and I
Didn't know I was lost

Danser m'aide à me défouler et à lutter contre la routine et la monotonie qui caractérise mon quotidien. Et ce quotidien sans couleur me détruit à petit feu et ne va laisser qu'un corps sans vie. Qu'un automate au goût amer qui aimerait seulement se jeter dans le Sumida-gawa.
Je suis emplie d'émotions fortes qui proviennent des sons de mon poste audio. Ces mêmes sons qui proviennent du subconscient de ma mémoire.
La danse me rend philosophique.
La danse me rend belle mais meurtrie.
Elle fait de moi sa victime.
Cette catin me maintient en vie sous sa respiration assistée.

I tried carrying the weight of the world
But I only have two hands
Hope I get the chance to travel the world
But I don't have any plans

Mon corps et mon cerveau sont à l'opposé l'un de l'autre. Ils se sont déconnectés au moment où la musique jouait sa première note. Je pense, tout en ne sachant ni comprenant ce que mon corps fait. Chaque danseuse que j'ai rencontré jusqu'à maintenant n'avait pas ce petit plus. Elles réfléchissent à de beaux mouvements et les exécutent ensuite pour obtenir la perfection. Je n'aime pas cette méthode. Je préfère laisser la magie prendre place de l'instant. J'aime sentir mon corps s'exprimer et raconter une histoire. La danse en est plus belle.
Rares sont les personnes qui comprennent ce point de vue. Et c'est peut-être pour cela qu'on me répète que je ne pourrais jamais devenir célèbre, une danseuse hors-pair qu'on tient à avoir pour tout spectacle. Peut m'importe. Je ne changerais pour personne.
Ma façon de danser est personnelle et crée mon identité. Elle fait de moi, ce que je suis actuellement et je ne regretterais jamais d'avoir choisi ce chemin-là.

Wish that I could stay forever this young
Not afraid to close my eyes
Life's a game made for everyone
And love is a prize

Un mélange de danse moderne, de danse jazz, des références à ce que le monde appelle danse classique ou encore danse contemporaine. Voici ma danse.
Elle n'a pas de nom spécifique car je ne sais jamais si pendant une chorégraphie, je mêlerais réellement tous ces genres. Ce que je cherche en dansant, c'est raconter une histoire à ceux qui me regardent. Mon histoire.
Je n'arrive tellement pas à mettre des mots sur mes sentiments, mon passé, mes souhaits, mes craintes que je les pose à travers mes pas rythmés. Ceux qui comprendront ce message, ceux qui sauront lire à travers mes enjambées me connaîtront mieux que quiconque. Ainsi est ma volonté.

So wake me up when it's all over
When I'm wiser and I'm older
All this time I was finding myself, and I
Didn't know I was lost

So wake me up when it's all over
When I'm wiser and I'm older
All this time I was finding myself, and I
Didn't know I was lost

So wake me up when it's all over
When I'm wiser and I'm older
All this time I was finding myself, and I
Didn't know I was lost

La voix provenant de mon poste audio s'élève et mon corps accentue l'effort et l'intensité de ma représentation. Le souffle court, je sens mon échine se redresser et être parcourue d'un immense frisson. Je vis la danse, je la respire, je l'expire, je la bois et la ressens du plus profond de mes entrailles. Mon cœur se sert et explose dans ma poitrine.
Je sais que mon visage transmet toutes les émotions que je souhaite partager avec cette danse. Moi, Tammin Mizusaki, ou la fille qui est totalement perdue dans cet univers. Comme s'il était trop grand pour moi. Je me sens vide de sens. J'aimerais m'enfermer dans une cage tel un oiseau. Une cage remplie d'ondes dansantes qui me feraient vivre pour quelque chose. Y-a-t-il quelqu'un sur cette Terre qui peut comprendre cela ?
Jusqu'à maintenant, je n'ai croisé personne digne de ce miracle. Il n'y avait que toi, maman.
La musique s'abaisse.
'' Je ne savais pas que j'étais perdu. ''
C'est la fin.
'' Je ne savais pas que j'étais perdu. ''
À peine ais-je été en position de grand écart latéral, que je me redresse pour rassembler mes jambes.
'' Je ne savais pas que j'étais perdu. ''
Me levant, sur la pointe des pieds, je me laisse ensuite tomber sur ma hanche.

« Je ne le savais pas.. » murmurais-je, d'une manière totalement incompréhensible.

Je me lève et souffle doucement. Je n'étais pas si satisfaite que ça. Je vais continuer sur cette musique et vais travailler plus en profondeur cette chorégraphie. Je me dois d'être plus que parfaite pour gagner le concours.
Je le dois à moi-même.
Mais je le dois aussi ma mère.
Même si je sais quelles paroles, elle m'aurait adressé en me voyant danser ainsi. Elle aurait été fière. Mais moi, je le ne suis plus.
Je suis totalement perdue.

En me regardant dans la glace, je tentais de me dire que j'avais fait du beau travail et qu'il m'était impossible de faire mieux. Car j'avais dansé selon mes critères, selon mes convictions et que rien ne pouvait sublimer ma danse plus que ma propre conviction.
C'est en me répétant cela que j'aperçus une silhouette se refléter vers la porte de la salle de danse. Surprise, je me tourne et regarde la jeune fille qui ne me lâchait pas du regard.
Je la connais. De vue seulement. Des danseuses m'avaient parlé d'elle. Iseul Kim. Un nom que je ne pouvais pas oublier. Les danseuses disaient d'elle, qu'elle était leur leader et que je devais passer devant sa critique.
Et bien entendu, il fallait qu'elle me voit danser comme ceci.
Je m'attends déjà à une fontaine de critiques. J'en ai l'habitude.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Because of you
Il n'y a qu'un remède à l'amour : aimer davantage. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [TERMINE]" Un danseur danse parce que son sang danse dans ses veines " [ Iseul & Tammin ] Mer 16 Sep - 15:40
Elle se balance, elle tourbillonne, elle fente, elle saute, tombe, se rattrape… C’est un jeu d’adresse et de sentiments. Un jeu qui se joue seul, qui s’exprime, qui se vit.


Immobile, silencieuse, je n’avais pas lâché la jeune fille des yeux. Je ne voulais pas perdre le fil de cette danse bourrée d’émotions. Il m’avait fallu beaucoup de retenue pour demeurer impassible devant ce spectacle, pour ne pas me laisser emporter à mon tour par la musique, par la beauté de ces gestes si sûrs. Mon sang pulsait dans mes tempes, mon cœur battait anormalement vite, mon regard était irrésistiblement attiré par son visage. Elle n’avait pas ce visage calme et souriant qu’on exigeait d’une danseuse étoile, et pourtant elle en avait la grâce. Il y avait là quelque chose de troublant…

Elle ne paraissait pas concentrée, mais uniquement spontanée. Comme si tout n’était qu’improvisé. Mais tous ces enchaînements, toutes ses figures, tout ça ne pouvait pas être réalisé de la sorte sans avoir au préalable étudié une chorégraphie. L’univers de la danse était bien trop complexe pour ça. Même avec énormément de talent, rien ne pouvait être aussi fluide sans préparation.

Je me mis à douter. Douter de ce que je voyais. De ce que je ressentais. Douter de ce que cherchais réellement à montrer Mizusaki. Pourquoi mêlait-elle tant de genres différents ? Qu’est-ce que tout ça signifiait ? Avait-ce seulement un sens ? Pourquoi dansait-elle ? Quelles étaient ses motivations ? Toutes ces questions auxquelles je pouvais habituellement répondre après quelques minutes d’observation, je n’y trouvais aucune réponse devant elle. Décidément, cette fille-là était un mystère. De toute évidence, elle avait été ballerine par le passé, si elle ne l’était plus aujourd’hui.

La dernière phrase résonna dans la pièce comme un murmure, et elle se coucha sur le flanc, pour se relever lentement, un instant plus tard. Et alors qu’elle observait son reflet dans le grand miroir qui tapissait le mur de la salle, nos regards se croisèrent enfin.

Elle avait de grands yeux verts, ourlés de longs cils noirs. C’était en somme, une jolie occidentale, que la nature avait bien gâtée. Un corps gracieux, de jolies formes, elle avait de quoi se vanter. Tant mieux, on avait besoin de canons dans l’équipe de danseuses, car un beau visage était toujours plus agréable à regarder pour les spectateurs. Ce genre de filles, on les mettait généralement au premier rang pendant les représentations, mais ça avait également ses exigences. Il n’était pas toujours facile de dégoter des danseuses qui alliaient beauté, élégance, et technique.

Elle se tourna vers moi, s’attendant sans doute à une réaction de ma part. M’avait-elle reconnue ? Nous avions déjà suivi quelques cours ensemble, mais je ne m’étais pas encore vraiment intéressée à son cas. Chaque chose en son temps. En cours, je me contentais de bosser mes propres pas, et n’accordais que peu d’attention aux autres élèves.

Décollant mon dos du mur, je traversai la pièce pour m’emparer de ma serviette qu’on avait heureusement laissée sur un banc, et m’approchai de la nouvelle en m’épongeant le front et la nuque sans cesser de la détailler.

« Pas mal, fis-je une fois à sa hauteur, balançant la serviette sur mon épaule et plantant mes yeux d’ébène dans les siens. Mizusaki…-chan ? »


Je plissai les yeux, passant au peigne fin son visage, ses épaules, et me déplaçant lentement autour d’elle.

« Je suis Kim Iseul, déclarai-je dans le cas où elle ne l’aurait pas su. Je ne t’ai pas trop remarquée en cours… Tu danses toujours comme ça ? »


Doucement, sans aucune gêne, je glissai le plat de ma main le long de sa colonne vertébrale et appuyai au bas de son dos, contre son bassin. Même en se tenant droite, elle se cambrait. Elle travaillait donc sa posture depuis longtemps… C’était parfait pour une danseuse de sa trempe.

Je me remis face à elle et lui adressai un sourire.

« Tu te débrouilles bien. Jolies pointes, corps souple… Attention aux sauts, tu rates des demi-temps. Alors soit tu allonges encore un peu pour retomber juste sur le tempo, soit tu prends moins d’élan pour un saut un tout petit peu plus court. »


En soi, je n’avais pas grand chose à redire. Et je n’avais pas si souvent affaire à ce style de danseuse, alors dresser comme ça un bilan de tout ce qu’il y avait à reprendre, c’était compliqué. Mais tout aussi passionnée que sa danse avait été, ça n’était parfait. Il s’agissait de détails, mais on ne pouvait pas se permettre de faire les choses à moitié. Même seule dans une salle vide.


On ne dansait pas toujours de la même façon, ni pour les mêmes raison, mais rien dans cet art ne pouvait se contenter de l’à-peu-près.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Six
Classe : Cinquième B
Spécialisation. : Danse
Situation amoureuse : Célibataire

Travail : Serveuse dans un bar le week-end et parfois après les cours
Je suis... :
  • Mais t'es où ? Pas là !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 287
Okane (お金) : 428
Points. : 10
Date de naissance : 13/04/1996
Age : 21
Les p'tits liens. : ~ Présentation ~ Fiche Rp ~ Fiche de Liens ~ Facebook ~
Arts du Spectacle.
Tammin Mizusaki
MessageSujet: Re: [TERMINE]" Un danseur danse parce que son sang danse dans ses veines " [ Iseul & Tammin ] Jeu 17 Sep - 20:46
Je la suivis du regard lorsqu'elle alla prendre sa serviette.

Elle s'approche de moi. Je me permets donc de la détailler, sentant qu'elle faisait de même. Elle a un corps totalement parfait. Ses courbes sont celles que je souhaiterais avoir. Mais il est tellement difficile pour une occidentale de rivaliser avec les magnifiques poupées que configure l'Asie.
Son corps semble assez bien musclé, en plus d'être affreusement élancé. Elle marchait d'une manière tellement gracieuse. À côté, ma démarche ressemble à celle d'un hippopotame, pour sûr.
Son visage ne peut être critiqué. Je trouve que les asiatiques sont les femmes les plus belles du monde. Après ma mère, bien entendu.
Ses cheveux courts, auburn, sont totalement renversants. Les miens sont bien trop longs, par moment, et leur couleur ne fait certainement pas aussi naturelle que la sienne.
Je comprends mieux pourquoi elle est la leader des danseuses. Une fille, comme elle, au physique de rêve, doit attirée tous les regards et faire une excellente pub pour le club.
Je fais définitivement pâle figure à côté mais peut m'importe. Je n'ai pas besoin de plaire. Juste besoin de danser.

''Pas mal, Mizusaki-chan''.
Encore l'un de leurs diminutifs dont je ne comprends rien. Je la vis tourner autour de moi. Je me sentais comme une proie traquée. Comme la douce et tendre gazelle faiblarde qui allait se faire dévorer par la forte et magnifique lionne adulée.
J'écoutais ses remarques, ses questions, et ne fis aucunement attention à son contact. Je comprenais ce qu'elle cherchait. Aussi, je ne lui en voulais pas.

« Je suis assez discrète en cours. Pour tout t'avouer, je n'ai encore jamais réellement dansé devant le professeur et les autres élèves. Toujours, quand j'étais seule. Aussi, tu es ma première spectatrice depuis un petit moment. »

La dernière étant ma mère, la veille de sa mort. Refusant de repenser à une telle tragédie, j’enchaîne.

« Je partage ton avis. Mes sauts ne me convenaient pas non plus. Merci pour le reste, en tout cas !»

Je me permets de lui répondre sur un ton amical mais je n'arrive pas à m'ouvrir plus que cela.
Je ne suis pas encore guérie.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Because of you
Il n'y a qu'un remède à l'amour : aimer davantage. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [TERMINE]" Un danseur danse parce que son sang danse dans ses veines " [ Iseul & Tammin ] Jeu 17 Sep - 22:40
Décidément, cette fille me revenait bien. En plus d’avoir un physique avenant, elle paraissait vraiment gentille. Peut-être un peu trop… Trop timide. Ça pouvait être handicapant sur scène, si elle ne se décoinçait pas. Mais elle n’en était pas moins amicale, pour une fille surprise en pleine chorégraphie. Si, comme elle le disait, elle n’avait pas encore dansé en public depuis qu’elle avait intégré Miyusaki Gakuen, peut-être ne voulait-elle pas que je sois la première à la voir à l’œuvre. Dans tous les cas, le « mal » était fait, alors autant s’en contenter.

Je lui adressai un autre sourire, sans doute plus franc, et m’enquis :

« Tu as été ballerine, pas vrai ? Tu as un style spécial. »


Je jetai un coup d’œil au poste de musique qui avait enchaîné sur un autre titre et m’accroupis devant pour le mettre sur pause. Je retournai à mes affaires, y laissai ma serviette et me saisis de mon iPod, glissé en permanence dans mon sac de cours, pour le brancher au poste. Tammin était une fille talentueuse, sans aucun doute. Mais si elle tenait à concurrencer les autres élèves du pensionnat, il lui fallait jouer du même instrument qu’elles. Et ce que j’avais vu pour le moment ne conviendrait pas  forcément aux exigences du cours. Quoi que… Le cours, en soi, était très libre, et il n’y avait pas tant de restrictions que ça quant à la manière de danser de chacun des élèves. Mais moi, je voulais la tester. Voir jusqu’où elle pouvait aller. Combien de styles elle dansait. Exploiter la souplesse de son corps. L’épuiser.

« C’est beau, c’est technique, c’est professionnel, mais est-ce que tu saurais faire autre chose ? Montre-moi. Donne tout ce que t’as dans le ventre. »


Ça n’était pas une menace, loin de là. Elle s’en tirerait facilement avec le niveau qu’elle avait déjà. Mais moi, j’avais besoin d’autre chose. Peut-être ne dansait-elle ainsi uniquement lorsqu’elle se trouvait seule ? Peut-être saurait-elle s’adapter à d’autres genres ? Quoi qu’il en soit, je me devais d’être fixée. Si elle faisait l’affaire, j’avais déjà des plans pour elle.

Presque comme un automatisme, j’allai chercher directement une musique d’un boysband très réputé dont je connaissais toute les chorégraphies par cœur lorsque j’avais 15 ans. J’avais eu ma période d’ado pré-pubère fan de Kpop, comme toutes mes copines d’alors. Elles n’étaient pas des plus faciles, de par leur rythme et l’enchaînement de chaque mouvement, ce qui en faisait une bonne référence pour évaluer un niveau.

« Essaye de me suivre. » indiquai-je en commençant à bouger en rythme.


Oh oui… Essaye de suivre ça…


La musique démarra doucement, et prit de l’ampleur. Jusqu’à exploser.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Six
Classe : Cinquième B
Spécialisation. : Danse
Situation amoureuse : Célibataire

Travail : Serveuse dans un bar le week-end et parfois après les cours
Je suis... :
  • Mais t'es où ? Pas là !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 287
Okane (お金) : 428
Points. : 10
Date de naissance : 13/04/1996
Age : 21
Les p'tits liens. : ~ Présentation ~ Fiche Rp ~ Fiche de Liens ~ Facebook ~
Arts du Spectacle.
Tammin Mizusaki
MessageSujet: Re: [TERMINE]" Un danseur danse parce que son sang danse dans ses veines " [ Iseul & Tammin ] Ven 18 Sep - 13:44
Je restais silencieuse.

Je ne me sentais pas vraiment à l'aise. Je n'aimais pas qu''on me regarde danser comme je le faisais en secret. C'est mon jardin secret, mon trésor caché que je ne montre à personne. Cette manière de danser si originale et totalement perturbante était juste ma façon d'évacuer tout ce que j'enfermais en moi. Je ne me permettrais jamais de danser comme cela devant les autres, je refuse de laisser la porte de mon cœur aussi grande ouverte devant des inconnus. Savoir qu'elle m'avait vu dans ma plus grande faiblesse mentale me mettait vraiment mal à l'aise. Je n'arrivais pas à passer outre.

Elle avait beau me sourire et me montrer toute sa gentillesse et son côté avenant, je ne me sentais pas bien. Je ferais mieux de faire attention, la prochaine fois que je danse. Je ne veux plus que quelqu'un me voit ainsi. Du moins, pas quelqu'un que je n'ai pas invité à me regarder.
Je lui en voulais. Pourtant, elle n'avait rien fait de mal. Je le savais.
Je pense à ma mère et j'ai envie de courir le plus vite possible et de sortir de cette salle. C'est totalement idiot mais j'ai tellement peur que quelqu'un me comprenne et découvre mon secret que j'ai envie de vomir et de pleurer.

Je la vis s'avancer vers mon poste et stopper ma musique. Pourquoi faisait-elle une chose pareille ? Elle n'aimait pas mon genre musical ? Je m'apprêtais à aller rassembler mes affaires et à la laisser, pensant qu'elle voulait peut-être s'entraîner. Chacune son tour, après tout. Cette salle ne m'est aucunement réservée.
J'entendis son challenge et ne voulait pas le relever. Je n'ai pas à prouver ce que je vaux. Je le sais et cela m'est suffisant. De plus, j'avais peur qu'elle me tende un piège pour m'humilier ou toute autre chose. On ne sait jamais. Peut-être suis-je un peu trop paranoïaque dès qu'on force ma coquille.
Jusqu'à maintenant, c'était toujours moi qui acceptait le dialogue avec un autre élève de cette école. Mais aujourd'hui, à l'instant présent, elle me ''forçait'' et voulait me découvrir. Chose que je refuse.

« Oui, j'ai été ballerine. Tu as un bon œil. À moins que mon style montre vraiment à quel point la danse classique m'a formée. » prononçais-je tout de même, pour ne pas être impolie.

Elle n'attendit même pas que j'accepte ou non sa proposition. Elle lança sa musique et je la vis commencer à se trémousser dessus. Je soupire intérieurement. Pourquoi est-ce qu'il a fallu que... ?

Mes pensées s'arrêtèrent de tourner en à peine une seconde. Je n'étais pas une professionnelle de la culture asiatique et de la Kpop mais je savais reconnaître les genres musicaux. J'avais beau avoir de faibles références en la matière, j'adore la Kpop. Leurs musiques, leurs pas de danse.. Tout me convient et tout me sublime l'esprit.

J'avais l'intention de fuir cette fille mais finalement, je décide de rester et relever son défi. Je m'en serais voulue d'avoir raté une aussi bonne occasion de m'amuser. Oui, danser en m'amusant et non en extériorisant. Ce sont deux manières de danser totalement différentes. Cette première est l'unique que j’accepte de montrer en public, car elle n'est pas personnelle et entièrement réfléchie. Il n'y a pas de spontanéité et de blessures.
Elle me met au défi d'essayer de la suivre. Je souffle et commence donc à suivre et imiter ses mouvements.

Adviendra ce qu'il adviendra, mon corps est lancé.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Because of you
Il n'y a qu'un remède à l'amour : aimer davantage. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [TERMINE]" Un danseur danse parce que son sang danse dans ses veines " [ Iseul & Tammin ] Ven 18 Sep - 15:38
On dit qu’un danseur danse parce que son sang danse dans ses veines. Que c’est une sorte d’ivresse, qui va de la lenteur au délire, d’une sorte d’abandon mystique à une sorte de fureur. Qu’elle empêche les mauvaises pensées de paralyser l’esprit.


À mes yeux, la danse, c'est la vie. Parce que la vie est rythme ; celui du battement du coeur. Elle sert d'interprète à tout ce qui fait notre vie puisqu'elle peut exprimer tous les rythmes, toutes les pulsions humaines.




Ce rythme-là était rapide, difficile, intransigeant. Il ne laissait pas droit à l’erreur. Et mon corps agile exécutait chaque mouvement de la même manière qu’il l’avait déjà exécuté cent fois, comme un automatisme, alors que je faisais abstraction de tout sentiment pour ne me concentrer que sur la danse. Chaque pas était précis, exact et assuré. Et chaque pas à suivre devait l’être également. Rigueur, exactitude, ne rien laisser au hasard…

Mizusaki suivait. Les pulsations de la batterie déchaînée faisaient vibrer mon corps, me cinglait le sang, et mon cœur battait la chamade sous l’effort qu’elles leur infligeait. Mais Mizusaki suivait toujours. Étonnamment, elle tenait la cadence. Et elle s’en sortait honorablement, pour une ancienne ballerine, occidentale qui plus est. À croire qu’elle n’ignorait pas tout de la culture asiatique… Ce qui valait mieux, si elle comptait étudier au Japon.

Il y avait quelque chose d’unique dans les chorégraphies de Kpop. Ça ne réclamait aucun sentiment. Rien à ressentir, aucun message à faire passer, tout était question de mémoire et d’enchaînement. Du travail, encore du travail, toujours plus de travail. Se perfectionner, inlassablement, sans se soucier de ce que pouvait bien exprimer le corps. Et c’était soulageant, parfois, de ne pas avoir besoin de ressentir quoi que ce soit. Ça éloignait les soucis quelques instants. Ne plus penser à rien de pénible, seulement à ce corps qui se débat avec la musique. Ce corps sans lequel la danse n’existerait pas, et qui sans la danse ne serait rien. Fragile paradoxe, en vérité…

Cinq longues minutes s’écoulèrent de la sorte, jusqu’à ce que l’ultime coup de grosse caisse ne fasse trembler la salle une dernière fois. Épuisée, je me laissai glisser au sol et tâchai de reprendre mon souffle. Oh gosh, ça faisait un tel bien. D’un geste, je libérai mes cheveux de leur queue de cheval et les rattachai plus convenablement.


« Pas mal du tout, lâchai-je une fois tout à fait calme. Où as-tu appris à bouger comme ça ? »
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Six
Classe : Cinquième B
Spécialisation. : Danse
Situation amoureuse : Célibataire

Travail : Serveuse dans un bar le week-end et parfois après les cours
Je suis... :
  • Mais t'es où ? Pas là !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 287
Okane (お金) : 428
Points. : 10
Date de naissance : 13/04/1996
Age : 21
Les p'tits liens. : ~ Présentation ~ Fiche Rp ~ Fiche de Liens ~ Facebook ~
Arts du Spectacle.
Tammin Mizusaki
MessageSujet: Re: [TERMINE]" Un danseur danse parce que son sang danse dans ses veines " [ Iseul & Tammin ] Ven 18 Sep - 19:05
L'extase.

Le bonheur ne consiste pas dans la possession de troupeaux et d'or. C'est dans l'âme qui est le siège de la béatitude. L'humanité évolue progressivement vers sa perfection spirituelle. L'extase.
Cet état essentiellement physique. Cette sensation de bien être total et vécu dans la chair.
Un ressenti organique et orgasmique, indépendant de la raison et de l'intelligence.
Cet état me permet de comprendre l'amour sous sa forme mystique. Mon amour pour la danse.
Ce sport, cette religion qui m'extasie toujours un peu plus et qui causera certainement ma perte, un jour. La danse me rend tout simplement heureuse et m'en priver serait le début de ma destruction définitive.

Ce que la danse signifie pour moi ? Tant et jamais assez de choses à la fois. La cessation absolue de mes troubles physiques et psychiques. La sensation corporelle d'un plaisir intense et permanent. La sensation constante de nager en plein délire. L'acquisition d'un rythme lent. Une sensation d'être portée par l'existence, par la vie. Une recherche intuitive de silence et d'espace de contemplation. La cessation totale de toute peur, de toute angoisse. Une confiance absolue en moi, en la vie. La sensation de vivre dans un corps tournant comme une horloge. La sensation de voler comme un fier oiseau.

Mon corps baigne entièrement dans une sorte de bien-être sublime et absolu. Mon esprit le ressent et en jouit. La danse me procure ce bonheur immense qu'aucun être humain ne peut me donner.
Mon bonheur n'a jamais été aussi vrai, aussi authentique, aussi pure que pendant ces cinq minutes. Mon sourire quant à lui n'a jamais été aussi éblouissant que durant cette danse.
Je redescendis de cette pure extase et de mes nuages en voyant Iseul Kim se glisser au sol.
Le challenge est donc fini.

Je souffle et reprends ma respiration calmement. Étant restée debout, je baisse légèrement la tête pour la regarder lorsqu'elle m'adressa la parole.

« Aux côtés d'une passionnée hors-pair. Et toi ? Tu danses depuis longtemps ? »

Commencerais-je enfin à vouloir tenir le dialogue avec elle ? Il me semble bien que oui.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Because of you
Il n'y a qu'un remède à l'amour : aimer davantage. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [TERMINE]" Un danseur danse parce que son sang danse dans ses veines " [ Iseul & Tammin ] Ven 18 Sep - 21:13
« Tu danses depuis longtemps ? »


Un sourire sarcastique fendit mon visage et je partis d’un petit rire. Longtemps…

Qu’est-ce que ça voulait dire, après tout ? La notion du temps était différente pour chacun. Longtemps, pour moi qui manquais si souvent de patience, qui ne pouvais pas tenir en place, qu’est-ce que ça voulait bien pouvoir dire ? Et pour elle ? Quelle était sa propre notion du temps ? J’étais prête à parier qu’elle dansait depuis une dizaine d’années. Alors forcément, mes quatre années de pratique faisaient piètre figure. Et pourtant, je défiais qui que ce soit de venir me le faire remarquer en face. Les gens flippaient tous tellement d’être honnêtes… De toute façon, tous ceux qui avaient remis en question mon niveau, je leur avais fait ravaler leurs préjugés tour à tour. J’étais une gamine, une vraie garce parfois, mais je savais me montrer assidue pour dix lorsqu’il s’agissait de ma passion.

« À peu près quatre ans. »


Je me redressai le plus dignement possible, réprimant une grimace de douleur. J’avais beau m’être bien échauffée, enchaîner une chorégraphie pareille après une heure de taekwondo m’avait détruite. À forcer de la sorte, j’étais partie pour de belles courbatures. J’allai couper à nouveau la musique et rangeai mon iPod dans mon sac, avant de m’éponger le visage, la nuque et les épaules avec ma serviette. Puis je m’emparai de ma bouteille d’eau et en bus une gorgée.

« T’en veux ? » proposai-je à Mizusaki en lui jetant la bouteille avant qu’elle ne me donne sa réponse.


Oh, j’étais claquée, là. Bien bien claquée. M’asseyant à nouveau au beau milieu de la salle, face au grand miroir, je continuais de scruter la jolie danseuse. Oui, décidément, elle était très mignonne…

« C’est bien d’avoir un élément comme toi dans le groupe, tu vas pouvoir donner le ton aux filles. Enfin… tu comptes suivre les cours avec nous, non ? On fait du contemporain, un peu de jazz, et parfois des chorés du style mirrored dance. On varie pas mal. »



Certaines danseuses qui prenaient cette spécialité n’assistaient pas à tous les cours, mais parfois seulement à ceux de danse classique. Et ça, parfois, ça me mettait les nerfs en rogne. Parce que ces prétentieuses se mettaient rapidement à péter plus haut que leur cul, considérant la danse contemporaine comme une décadence de leur art. Mais de ce que j’avais vu, à moins que Mizusaki ne soit une fille extrêmement compliquée, je doutais qu’elle soit aussi fermée d’esprit.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Six
Classe : Cinquième B
Spécialisation. : Danse
Situation amoureuse : Célibataire

Travail : Serveuse dans un bar le week-end et parfois après les cours
Je suis... :
  • Mais t'es où ? Pas là !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 287
Okane (お金) : 428
Points. : 10
Date de naissance : 13/04/1996
Age : 21
Les p'tits liens. : ~ Présentation ~ Fiche Rp ~ Fiche de Liens ~ Facebook ~
Arts du Spectacle.
Tammin Mizusaki
MessageSujet: Re: [TERMINE]" Un danseur danse parce que son sang danse dans ses veines " [ Iseul & Tammin ] Ven 18 Sep - 21:45
Avant même qu'elle ne me réponde, je commençais à omettre des pronostics. Elle danse tellement bien que je lui donnais au moins 8 ans de pratique. Mais elle n'en est qu'à la moitié. Impressionnant. Cela me fit sourire. Mon premier vrai sourire devant elle. Je ne dis pas que je suis douée pour juger les autres. C'est même une chose que je déteste faire. Mais je ne pensais pas qu'une danseuse de 4 ans pouvait dépasser mes années de pratique. J'ai encore du progrès à faire. Cela me plaît.

Je remarque sa grimace en la voyant se lever. Bienvenus les courbatures. J'en aurais certainement aussi. Lors de ma chorégraphie, j'ai senti une douleur se réveiller. Cela ne provient pas d'une ancienne blessure, je n'en ai pas d'assez récentes. J'espère que c'est simplement un mauvais mouvement qui m'a tiré un muscle et que ce n'est rien de bien grave. Pas maintenant. Pas avant le concours de Tokyo. Par pitié.

Je rattrape sa bouteille agilement et agita la tête lentement, pour lui dire merci. Je l'ouvre et l'amène à mes lèvres. Je ferme les yeux et penche la tête en arrière pour boire goulûment. J'en avais terriblement besoin. Et ça fait du bien par là où ça passe. Je sentis l'eau couler en moi et rafraîchir la totalité des mes muscles. Quel bien fou !

Je la suivis du regard. Je la regarde quand elle reprend place au milieu de notre salle de danse. Sa façon de me regarder me réchauffe le cœur. Je me sens comme à la maison.

« Je ne sais pas... Je ne suis pas compliquée pour le type de danse, seulement.. »

Je me pince la lèvre et réfléchis. Lui dire que je ne veux pas danser devant les filles de cette école serait bien trop ridicule. Elle ne pourrait pas comprendre. Et puis, mon rêve est de redevenir ''célèbre'' dans le monde de la danse et pour le réaliser, je dois faire face aux yeux et aux réactions des autres. Pourquoi cela me fait-il autant peur ? Pourquoi est-ce que je fuis autant le contact avec les autres alors que quand la vie me pousse à parler avec un ou une inconnue, je m'ouvre directement et lui parle comme si de rien n'était. Je ne me comprends plus.
J'en ai marre de cette situation.

« Oui, je viendrais.. peut-être ! Enfin.. je viens. Après on verra si je me ferais remarquée ou discrète ! »

Je souris en coin, lentement.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Because of you
Il n'y a qu'un remède à l'amour : aimer davantage. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [TERMINE]" Un danseur danse parce que son sang danse dans ses veines " [ Iseul & Tammin ] Lun 21 Sep - 10:34
En voyant Mizusaki-chan hésiter, je ne pus m’empêcher de lever les yeux aux ciel. C’était quoi, son problème ? Elle était belle, talentueuse, et gentille comme tout. Était-ce de danser avec autant de monde qui lui faisait peur ? Elle n’avait rien de l’adolescente en crise qui aurait du mal à s’intégrer dans un groupe, bien au contraire. Si c’était ça qui la mettait mal à l’aise, j’étais prête à m’arranger pour qu’on l’accueille comme il se doit. Après tout, ça n’était pas bien compliqué ; un mot de ma part, un sourire, une recommandation à la rigueur, et les danseuses comprendraient que la nouvelle était des nôtres. Il pouvait y avoir de sacrées chipies, certes, mais Mizusaki était une de ces filles agréables qu’il ne leur viendrait pas forcément en tête de critiquer.

Cependant, la jeune fille ne tarda pas à relever les coins pour m’assurer qu’elle serait des nôtres. Satisfaite, je lui adressai un sourire et me levai à nouveau. J’étais sérieusement claquée, et cette chorégraphie inattendue venait de m’achever. J’avais tout intérêt à ne plus trop tarder si je voulais éviter de m’endormir en cours le lendemain. M’avançant vers la nouvelle, je tendis la main pour récupérer ma bouteille.

« Parfait, déclarai-je en allant rassembler mes affaires. On se voit au prochain cours alors. »


Mon sac de cours en bandoulière, l’autre sous le bras, je me tournai vers elle et lui lançai :

« C’était sympa de faire ta connaissance. Salut ! »



Et lui appuyant mon au revoir d’un signe de main, j’ouvris la porte et m’engageai dans le couloir. Cette soirée avait été assez étrange, mais j’étais contente qu’elle se soit prolongée de la sorte. J’avais hâte de voir ce qu’il en serait en cours. De voir si cette fille se risquerait à danser de nouveau comme je l’avais surprise à le faire. Honnêtement, j’espérais bien qu’elle se fasse remarquer. Sa façon de danser était unique, et certaines feraient bien d’en prendre de la graine. Et au fond, je sentais bien que moi aussi, j’avais des choses à apprendre d’elle.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Six
Classe : Cinquième B
Spécialisation. : Danse
Situation amoureuse : Célibataire

Travail : Serveuse dans un bar le week-end et parfois après les cours
Je suis... :
  • Mais t'es où ? Pas là !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 287
Okane (お金) : 428
Points. : 10
Date de naissance : 13/04/1996
Age : 21
Les p'tits liens. : ~ Présentation ~ Fiche Rp ~ Fiche de Liens ~ Facebook ~
Arts du Spectacle.
Tammin Mizusaki
MessageSujet: Re: [TERMINE]" Un danseur danse parce que son sang danse dans ses veines " [ Iseul & Tammin ] Lun 21 Sep - 14:20
Ma réponse positive a eu l'air de lui plaire. C'était là, la promesse que nous allions nous revoir.
Je compte réellement venir au prochain cours et apprendre. J'ai encore beaucoup à apprendre. Iseul Kim m'aiderait sûrement à devenir la danseuse que je souhaitais être. Redevenir. Je croyais en elle. Je voulais croire en son influence. Plus qu'une certitude. J'en avais besoin.

Avec un air plutôt satisfait, je la vis se lever et venir vers moi. Je lui rendis donc sa bouteille et la regardais prendre ses affaires. Je ne loupais aucun de ces gestes et ne la quittais pas des yeux. Jusqu'à ce qu'elle me fasse ce signe de la main.

« Oui, on se voit au prochain cours. Salut ! »

Je lui souris doucement et la vois s'engouffrer dans le couloir. Je regarde la porte qui se referme et qui interpose une barrière entre elle et moi. Je fixe la porte un long moment. Le silence. Ce silence que j'aime tant. Je souris plus franchement et regarde mes pieds avant de regarder de nouveau devant moi. Je suis de nouveau toute seule.

Je vais donc vers mon poste et m'accroupis. Je souffle et le remets en marche. Je change la musique techno qui assourdissait mes oreilles et lance une mélodie somnolente. Je vais pouvoir détendre mon corps avec quelques étirements et finir par des enchaînements simplets. C'est essentiel pour moi de pratiquer même après une chorégraphie physique. Toujours. Et encore. Et encore et toujours. Mon corps s'habitue sans cesse à danser. Sans s'arrêter. À n'importe quelle heure de la journée et de la nuit. Je l'ai travaillé pour qu'il ne sa fatigue jamais longtemps et que je puisse danser sans me priver. J'avais beau ne faire que des pas extrêmement simples et hors contexte, je souriais, heureuse de mon travail. Ma rencontre avec Iseul Kim m'avait mise de bonne humeur, en fin de compte.

Une fois que je sentis l'épuisement me gagner, je m'arrête et vais rassembler mes affaires, comme Elle l'avait fait, un peu plus tôt. Je prends mon sac et remets mon casque autour de mon cou. Je lâche mes cheveux et les secoue pour bien les repositionner.
Je me regarde dans le miroir qui me fait face et arbore un sourire des plus rayonnant.

Maman, tu me regardes en ce moment ? Qu'en as-tu pensé de ma chorégraphie ? J'aimerais t'entendre. Écouter tes conseils, tes remarques et tes solutions. Tu me manques. Ton coaching me manque. Mais j'ai la très nette impression que j'ai rencontré une très bonne danseuse. Une danseuse qui pourrait m'apporter ce qui me manque. Qui pourrait me faire progresser davantage et faire ressortir ma passion et mon art. Peut-être qu'avec elle, je saurais m'élever parmi les Grandes dans les plus hauts sommets. Je te rendrais fière, Maman. Alors, regarde moi réaliser notre rêve. Car après avoir été le mien, il est devenu le tien. Je nous porterais. Comme je te l'ai promis.


Mon casque de nouveau sur mes oreilles, je lance une musique. Je souris et commence à balancer ma tête, en rythme avec le timbre sonore qui résonne en moi. Je regarde une dernière fois la salle de danse. Souriante. Je tourne le dos au miroir. Je quitte à mon tour ce royaume où j'en étais la reine le temps d'une danse.

Comment aurais-je pu savoir, à ce moment précis, que ma rencontre avec cette fille, Iseul Kim, allait changer ma vie ?

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Because of you
Il n'y a qu'un remède à l'amour : aimer davantage. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Situation amoureuse : Célibataire

Messages : 30
Okane (お金) : 29
Points. : 0
Date de naissance : 04/11/1996
Age : 21
Les p'tits liens. : Rentrer ici les liens importants. (Présentation, liens, rps.)
Je fais partie du Staff.
Skaka
MessageSujet: Re: [TERMINE]" Un danseur danse parce que son sang danse dans ses veines " [ Iseul & Tammin ] Mar 22 Sep - 15:46
Rp terminé et balisé, j'archive, 10 okanes chacun,


bon jeu. :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [TERMINE]" Un danseur danse parce que son sang danse dans ses veines " [ Iseul & Tammin ]
Revenir en haut Aller en bas

[TERMINE]" Un danseur danse parce que son sang danse dans ses veines " [ Iseul & Tammin ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [TERMINE]" Un danseur danse parce que son sang danse dans ses veines " [ Iseul & Tammin ]
» Puisque dans nos veines coule le même sang [Pv Sophie Atlan]
» Le même sang coule dans leurs veines. [PW Simor]
» Du sang sur les mains, de l'alcool dans les veines...
» [EVENT - Groupe 5] Sang chaud dans les Docks

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Miyusaki :: Administration. :: Archives. :: Rps Terminés.-