RSS
RSS



 

Partagez|

[Terminé] Et si on commençait par se rater ? [Swan et Jannis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : /
Classe : Cinquième M
Spécialisation. : Batterie
Situation amoureuse : Rarement célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 143
Okane (お金) : 129
Points. : 10
Date de naissance : 28/03/1996
Age : 21
Les p'tits liens. : Présentation
Fiche de rp
Fiche de lien
Twitter
Musique.
Jannis Suoh
MessageSujet: [Terminé] Et si on commençait par se rater ? [Swan et Jannis] Sam 19 Sep - 23:22
Courir. Plus vite. Toujours courir. Bien sur le ticket ne passe pas. Ouf ! Jannis pût enfin respirer, il était arrivé à temps dans le métro. Il avait eu l'impression de passer sa journée à courir.

La matin même il avait repoussé son réveil un peu trop tard et s'était dépêché, prenant dix fois moins de temps pour se préparer. Il était arrivé en cours avec les cheveux en bataille et le visage rouge d'avoir couru. C'était pour prendre le métro qu'il avait couru. Il se fichait bien d'arriver en retard en cours. Mais bien sur il s'était quand même fait passer un savon par sa professeur pour être arriver "légèrement" en retard. Il avait eu envie de l'étrangler. Puis un gars l'avait bousculé dans un couloir et il s'était tellement engueulé avec lui qu'il avait du courir pour se rendre à son cours de batterie. Bien sur arrivé là-bas il se rendit compte qu'il avait oublié ses baguettes et avait couru jusqu'à son casier pour en chercher. Et il avait failli se faire renvoyer de cours par son prof. Jusque là son niveau d'énervement était déjà à cinq.
À l'heure du déjeuner, alors qu'il n'avait qu'une heure pour manger, un groupe de jeunes filles l'avaient plus ou moins pris en otage et fortement retardé. Et il avait du courir pour avoir les fonds de plats. Puis il avait du se dépêcher d'aller à son casier avant de courir à son cours de sport... Oui oui. Sans blague. Ce jour-là c'était endurance. Le jeune homme n'en pouvait tout simplement plus. Pour couronner le tout, un crétin avait piqué ses chaussures de sport dans les vestiaires.
Son niveau d'énervement atteint dix. La limite maximale. Il prit ses baguettes et frappa de toutes ses forces sur une porte de casier. La porte se déforma et il cassa ses baguettes. Ses baguettes bon sang ! Lui qui voulait se défouler sur sa batterie, il avait cassé les seules baguettes de rechange qu'il avait ici. Mais ce n'était pas tout. Une prof qui passait lui fit remarquer qu'il devrait payer les réparations pour la porte puis essaya de discuter avec lui de "cette colère qui l'envahissait". Jannis lui répondit d'aller se faire foutre. Et il fut coller deux heures. Le brun eut envie de hurler. En fin de journée il se dit que ce n'était décidément pas sa journée. Un de ses amis lui suggéra qu'il s'agissait sûrement d'une punition divine, ce à quoi Jannis lui répondit de bien gentiment se la fermer.

Au final il du encore courir pour prendre le métro. Les deux heures de colle l'ayant retardé. Enfin entré dans un wagon il se dit que sa malchance était terminé. Il tâta ses poches à la recherche de son portefeuille pour remettre sa carte de métro. Il se rendit compte qu'il ne l'avait plus. Il tourna autour de lui mais il ne le vit nulle part par terre. Il se précipita vers les portes, pensant l'avoir laissé tomber dans sa course mais les portes se refermèrent juste sous son nez. Il n'était même plus énervé, il était offusqué. Puis il vit un cuir brun qu'il connaissait bien juste de l'autre côté de la vitre. Une main tenait fermement son portefeuille. C'est là qu'il le vit. Il n'eut pas le temps de bien le voir la première fois. Tout ce qu'il vit c'est un jeune homme ramasser son portefeuille pour le lui rendre, juste avant de se rendre compte lui aussi que les portes étaient fermés. La seule chose que Jannis remarqua c'est qu'il portait le même uniforme que lui. "Un élève de Miyusaki ! Si il est assez intelligent je récupérerais sûrement mon portefeuille demain !". Il pensa à ce qu'il contenait et dont il pourrait avoir besoin. Sa carte d'identité, il l'avait fait refaire il y a un, à l'époque il avait les cheveux plus longs et il les laissait tomber sur le devant de son front, pas comme maintenant où il les repoussait en arrière. Sinon... Une carte bancaire, du liquide. Il rougit en pensant qu'il devait bien y avoir plus de 40 000 Yens ( dans les 300 euros) qui provenait de la dernière fois qu'il avait revendu de l'alcool. En espérant que le crétin qui avait ramassé le précieux portefeuille n'aille pas le lui piquer ou trouve cela étrange et se mette à lui poser des questions indiscrètes. "Quel con ! J'aurais du ranger le fric bordel !". Quoi d'autre... Des cartes diverses et variés pour divers magasins : la supérette, la boutique de vêtements dans laquelle il habillait sa petite sœur, celle de la boutique de mode anglaise assez cher dans lequel il s'habillait et de son magasin de musique préféré. Et puis des cartes de visites bidons au dos duquel il avait noté des numéros de téléphone, des adresses... il s'agissait là des coordonnés de ses ex. D'ailleurs certains écrits de la main de jeunes filles, avec une écriture raffiné et pleins de petits coeurs. "Il faut que je pense à jeter tout ça". La seule qu'il garderait serait celle d'un ex qui avait dessiné son adresse sous forme de rébus, ce qui avait bien fait marrer Jannis à l'époque. Et puis il y avait quelques tickets de caisses pour faire ses comptes et il avait sa carte de métro en main. Il n'aurait pas besoin du reste dans les jours à suivre et se sentit un peu soulagé.

Il arriva chez lui, mi-énervé, mi-rassuré. Il prit une bonne douche et se changea. Ce qui pour lui revenait à mettre un short et un t-shirt blanc. Puis il se fit crier dessus par sa petite sœur car il n'était pas passer faire des courses à cause de sa colle et qu'il n'y avait plus rien dans le frigo. Il sentit son ventre désapprouvé son manque de nourriture et alla se coucher en claquant la porte de sa chambre.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : /
Classe : Troisième S
Spécialisation. : Boxe
Situation amoureuse : Célibataire

Travail : Vendeur dans une boutique de sport après les cours
Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 97
Okane (お金) : 130
Points. : 4
Date de naissance : 29/08/1998
Age : 19
Les p'tits liens. : Présentation

Fiche de RP
MessageSujet: Re: [Terminé] Et si on commençait par se rater ? [Swan et Jannis] Dim 20 Sep - 8:49
Fin de journée. Swan en était soulagé, aujourd'hui il n'avait eu que des cours inintéressants. Il aurait pu sécher, il en avait eu tellemeng envie mais pour aller où. Il savait que sa mère était chez lui toute la journée, son père au magasin, à la salle de sport forcément des profs. Ayant épuisé toutes ses idées, il s'était traîné jusque là-bas et s'était contenté de s'asseoir silencieusement. Une ou deux fois il s'était endormi et le professeur l'avait retenu à la fin du cours. Souvent, ils lui demandaient si il lisait et comprenait le japonais. Il n'était pas con, bien sûr qu'il le comprenait, il le parlait aussi, avec un accent certes mais il ne manquait pas de vocabulaire. Swan admirait à travers ses demandes l'ouverture d'esprit très fermé de ses professeurs. Alors quoi, on était debile quand on était pas intéressé par l'histoire ou la littérature ? Certainement, si on les écoutait. Son dernier cours était arrivé et il était parti sans se presser. Non, ce n'est pas qu'il ne voulait pas voir ses parents mais sa journée l'avait assommé. Dormir et s'ennuyer autant dans une journée était peut-être mauvais pour la santé.
Par automatisme, il avait rejoint le métro. Il ne se souvenait même pas avoir passé sa carte. Tant pis, il n'avait pas du tout envie de revenir sur ses pas. Il arriva devant une rame et s'apprêta à entrer quand il s'aperçut qu'il avait shooté dans quelque chose. Un portefeuille. Il le ramassa, regarda à droite, à gauche. Personne ne semblait le chercher. Tant pis, il le donnerait à sa mère et elle en fera ce qu'elle en voudrait, il ne voulait pas réfléchir. Le portefeuille toujours à la main, il allait entrer quand il se rendit compte que les portes étaient fermées. De l'autre côté de la vitre, un étudiant comme lui du pensionnat si il avait bien l'uniforme avait réussi à monter. Il ne s'était passé que très peu de temps entre le moment où il avait remarqué que les portes étaient fermées et quand le métro partit mais Swan eut l'impression que celui qui était de l'autre côté de la porte regardait avec insistance le porte-feuille. Fais chier, pensa Swan. Maintenant, il était obligé de lui rendre puisqu'il savait que quelqu'un l'avait ramassé, et puis il avait peut-être aussi vu l'uniforme que Swan portait et même son visage. Swan soupira. Pourquoi avait-il fallu qu'il le ramasse et que les portes se ferment ? Il aurait pu ne pas le voir ou lui rendre directement.

Swan rentra chez lui relativement vite. Comme prévu, sa mère était là. Il ne manqua de lui montrer sa trouvaille et voulut lui donner pour qu'elle cherche le propriétaire mais elle ne voulut pas entendre un mot. Certainement le connaissait-elle bien plus qu'il ne l'avait imaginé ? Il ignorait comment ils avaient réussi à construire une telle relation en aussi peu de temps mais cela le rassurait aussi en quelques sortes. Toujours est-il que c'est en regardant sa mère cuisiner qu'il inspecta le porte-feuille en cuir. Des cartes sans grand intérêt, une carte bancaire, sa carte d'identité. Il s'arrêta sur celle-là un instant. Suoh Jannis. Comme lui, il avait un nom japonais mais une tête d'occidentale. Un adopté aussi ? Sa surprise ne s'arrêta quand il tomba sur une grosse somme d'argent en continuant sa fouille. Qu'est-ce qu'on pouvait foutre avec une telle somme d'argent dans sa poche mais surtout, comment ne pouvait-on pas y faire plus attention ? Bon, Swan s'était déjà baladé avec autant d'argent dans ses poches aux Etats-Unis et il de doutait que ce n'était pas de l'argent clean. Enfin, ce n'était pas son problème. Il décida tout de même de ne pas parler de cet argent à sa mère. Elle s'inquieterait beaucoup trop et pour certainement, peu de choses. Il rangea tout ce qu'il avait sorti et le balança dans son sac à dos en se promettant de regarder tout ça un peu plus attentivement plus tard. Son père n'allait pas tarder à rentrer et Swan avait l'étrange impression que ni lui ni sa mère ne parlerait de ça. Après tout, il n'y avait pas là un sujet très intéressant. Il rendrait son bien à son propriétaire le lendemain, il avait sa photo, ce ne serait pas si difficile. Théoriquement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
100 / 100100 / 100

Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Rien du tout, passe ton chemin.

Messages : 371
Okane (お金) : 433
Points. : 2
Date de naissance : 16/12/1995
Age : 21
Je fais partie du Staff.
Muse
MessageSujet: Re: [Terminé] Et si on commençait par se rater ? [Swan et Jannis] Lun 26 Oct - 10:23
Rp tagué et terminé. ~

+10 okanes.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Terminé] Et si on commençait par se rater ? [Swan et Jannis]
Revenir en haut Aller en bas

[Terminé] Et si on commençait par se rater ? [Swan et Jannis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Miyusaki :: Administration. :: Archives. :: Rps Terminés.-