RSS
RSS



 

Partagez|

[Terminé]Aah, les lendemains de soirée... [Jannis Suoh/Minoru Takeda.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Chambre cinquante et un.
Classe : Troisième sport niveau D.
Spécialisation. : Boxe.
Situation amoureuse : Mmh. C'est compliqué...

Travail : Barman dans une boîte de nuit. (A menti sur son âge pour ce job.)
Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 143
Okane (お金) : 267
Points. : 5
Date de naissance : 15/07/1996
Age : 21
Les p'tits liens. : Fiche de présentation. ☃️ Fiche de liens., ☃️ Fiche de rps.
MessageSujet: [Terminé]Aah, les lendemains de soirée... [Jannis Suoh/Minoru Takeda.] Sam 3 Oct - 17:09
La nuit avait été plutôt courte, et je m’étais levé avec une casquette de plomb. J’avais pas totalement décuvé de la veille à vrai dire. J’y avais été fort pour tout oublier, et je ne me sentais pas franchement bien. J’étais le premier debout, alors je m’étais dirigé vers la cuisine, pour aller bouffer un truc en fait. Parce j’avais une vieille dalle. Un bon trou au creux de l’estomac, qui me donnait envie de gerber. Alors il fallait que j’avale un truc. Mais, habituellement, quand j’avais la dalle comme ça, je bouffais comme quinze. J’étais un gros dalleux.

Traînant toujours derrière moi cette putain de jambe, le bruit monotone de ma canne, frappant contre le carrelage, je me rendais dans la cuisine, pour aller fouiller dans les placards. C’était fou tout ce qu’il y avait à bouffer en vérité. Dans un élan d’amabilité, je décidai de faire un petit dej pour toute la maison. Purement japonais, évidemment, on ne déroge pas aux traditions. Je préparai donc du riz, de la soupe miso, des Renkon, du Shinshamo et du Natto. Parce que je bouffais toujours ça au petit dej. Je dirai que j’ai mit une bonne heure pour tout faire. Parce que j’étais un habitué. Je m’étais toujours fait la bouffe seul. Et j’avais même fait la bouffe pour ma mère et ses baleines de copine.

Une fois cela fait, je m’assis, mon petit dej devant moi, avant de commencer à le manger, tranquillement. J’avais aussi préparé du thé, et je regardai l’extérieur, sans grand intérêt. Je commençai déjà à me faire chier, et mon secret me pesait tellement qu’il me brûlait les lèvres assez régulièrement. Un soupir passa la barrière de mes lèvres, alors que je me concentrai sur mon bol de riz, seul. J’avais des relans de saké, qui me dégoûtaient assez. Je n’irai pas dire que je regrettai d’avoir autant bu la nuit dernière. Ça m’avait permis d’oublier beaucoup de choses, et je m’étais senti bien le temps d’une soirée.

Mais c’était monnaie courante. C’était dur les lendemains, et mes yeux se fermaient d’eux-mêmes, mais j’étais incapable de dormir. Avec la tonne de médocs que je devais prendre suite à mon anévrisme, je ne pouvais même pas prendre un anti douleur pour me retirer cette foutue barre de fer du crâne. J’émis un grognement, avant de soupirer de nouveau, et d’attraper mon verre de thé. Dur, dur, de croire que hier soir je m’étais mit une murge avec le petit dej que je me prenais. On m’aurait volontiers cru totalement calme et normal. Pas ce genre de gars qui s’fait des soirées dans la cuvette des chiottes. M’enfin…

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~


   
I made a mistake. I fell in love.
I fight against my demons. I fight to don't love anyone. I lost a fight, and with, I lost my soul. She left me, and she broke my heart. I can't make sense anymore. Now, I'm dead.by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : /
Classe : Cinquième M
Spécialisation. : Batterie
Situation amoureuse : Rarement célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 143
Okane (お金) : 129
Points. : 10
Date de naissance : 28/03/1996
Age : 21
Les p'tits liens. : Présentation
Fiche de rp
Fiche de lien
Twitter
Musique.
Jannis Suoh
MessageSujet: Re: [Terminé]Aah, les lendemains de soirée... [Jannis Suoh/Minoru Takeda.] Sam 3 Oct - 18:41
"Nicotine." Jannis se réveillait, il ne comprenait pas où il était. "J'ai besoin de fumer..." Ah oui. L'émission tout ça tout ça... Ça lui revenait en tête maintenant. Il s'assit sur le bord du lit et passa ses mains sur son visage. Il avait bu, pas trop, mais le réveil était toujours plus difficile. La tête dans un brouillard épais, il savait très bien ce qu'elle était la première chose qu'il devait faire. A tâtons il ouvrit son sac et chercha frénétiquement le précieux paquet. Aucune trace, il soupira. Il n'y avait là que ses baguettes de batterie. Il ne savait plus ce qu'il avait fait du reste. Peut-être Nana avait elle prit son paquet pour l'empêcher de fumée pendant l'émission... Jolie geste. "Sérieux..." Il se leva avec difficulté, baillant et clignant des yeux. Il passa un main sur son jogging gris. D'habitude il dormait en caleçon, mais il avait décidé de faire un geste pour la communauté et d'enfiler un bas convenable. Ceci-dit il restait torse-nu. Le jeune homme se dirigea d'un pas mécanique vers ce qu'il jugea être la cuisine, guidé par une odeur alléchante de nourriture. Les rayons matinales du soleil lui faisait froncé les sourcils, il était éblouie, ne voyant presque rien. Il entra dans la pièce et faillit tomber.

"Putain !" cria t-il d'une voix endormi.

Il ramassa l'objet qui l'avait fait trébucher. "Une canne...?" Il la replaça là où elle devait être quelques secondes plus tôt et passa outre cet objet insolite. Il attrapa une paille et la porta à sa bouche. Le besoin de fumer était-elle qu'il avait vraiment besoin d'une présence aux bords de ses lèvres là, maintenait, sinon il allait exploser. Il ignora dans un premier temps la personne qui était assis et en train de manger visiblement. Il chercha du coin de l'oeil une éventuelle trace de café mais le petit-déjeuner était typiquement japonais. Il attrapa un bol et fit marcher la cafetière. Il attrapa un verre, le remplis de jus d'orange et y planta la paille. Puis, bol remplis à rabord de café, sachant qu'il lui en faudrait deux pour sortir totalement de son sommeil, il s'assit en face du candidat déjà levé. D'ailleurs il était tôt, mais rien d'étonnant. Jannis n'était pas du genre à faire la grasse matinée. Il se servit de soupe miso et de riz, aillant l'habitude de ne pas manger des choses très diversifiés le matin. De la soupe miso... Quel bonheur ! Des japonais traditionalistes l'auraient regardés avec horreur, il mélangeait du café et du jus d'orange à du riz et de la soupe miso. Mélange improbable et qui pouvait en dégoûter certain. Pas lui. C'était au contraire un mélange qu'il appréciait particulièrement, mélangé les cultures. Cette manie de boire du café, ça lui venait de son père, il ne pouvait pas commencer sa journée sans une tasse et quand il n'en prenait pas assez il était de très mauvaise humeur. Comme si le gène "caféine" était héréditaire, à la mort de son père Jannis avait découvert cette addiction.

"Itadakimasu" lança t-il avant de se goinfrer.

Disons que quand le beau brun avait faim, il ne faisait pas semblant. Autant pouvait-il louper des repas mais quand il avait la dalle, il avait la dalle. Il s'en foutait de la délicatesse et des bonnes manières et remplissait le plus possible sa bouche, avalant plus qu'il ne mâchait, se resservant presque aussitôt. Il relava un instant la tête et sa main qui était en direction de sa bouche s'arrêta un instant... avant de continuer d'un air tout à fait naturelle. "Merde je le connais ce mec.." Il ralentit le rythme, moins dans la mécanique, plus dans la pensée, il scrutait le type assis en face de lui de son regard bleuté. Ce qui pouvait être assez déstabilisant.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Chambre cinquante et un.
Classe : Troisième sport niveau D.
Spécialisation. : Boxe.
Situation amoureuse : Mmh. C'est compliqué...

Travail : Barman dans une boîte de nuit. (A menti sur son âge pour ce job.)
Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 143
Okane (お金) : 267
Points. : 5
Date de naissance : 15/07/1996
Age : 21
Les p'tits liens. : Fiche de présentation. ☃️ Fiche de liens., ☃️ Fiche de rps.
MessageSujet: Re: [Terminé]Aah, les lendemains de soirée... [Jannis Suoh/Minoru Takeda.] Sam 3 Oct - 23:24
Un bruit fracassant résonna dans mon crâne comme un gong chinois, et voilà qu’un cri le suivait, à moitié endormi. Putain, je vais le tuer ce mec. Je vais le butter, lui faire bouffer sa langue, pour lui faire passer l’envie de hurler dès le matin, particulièrement un lendemain de soirée, alors que j’avais la tête dans le pâté. Les yeux injectés de sang, parce que oui, j’avais prit extrêmement cher, je ne quittai pas mon bol de riz, fatigué d’entendre ce gars foutre autant de bordel. Il n’arrête pas de faire un boucan si infernal, qu’il finit par me faire sortir de mes gonds.

Mes deux poings se fracassèrent sur la  table, alors que je lui grognais.

« C’est pas bientôt fini ce bordel, merde ! »

Un soupir passa la barrière de mes lèvres, alors que je passais une main dans mes cheveux pour les repousser en arrière. Il fallait vraiment que j’aille me les faire couper, ils étaient devenus beaucoup trop longs, mais je n’avais jamais trouvé le moment de m’en occuper, et ça commençait à me saouler de les avoir dans la gueule à longueur de journée. J’avais bien d’autres choses à faire que de les repousser. Ça ne m’amusait pas. 

Mon regard sur mon bol de riz, je saisit ce dernier dans ma main gauche, alors que de la droite, j’attrapai habilement, du bout de mes baguettes, un Shinshamo, avant de le déposer entre mes dents, et de m’avaler la moitié de mon bol de riz. Je prenais tout de même le temps de mâcher. S’il y avait bien un plaisir de la vie que j’avais apprit à apprécier, c’était bien manger. A force de faire la cuisine, j’avais développé une certaine addiction à la bouffe. Et particulièrement aux Takoyakis. J’aimais ça. C’était l’une de mes passions. Comme les poussins. Ouais. Mais pas à bouffer. Je trouvais les poussins vraiment adorables. Et c’était ma plus grande faiblesse. En un sens amusant. Juliet et Nowaki s’étaient toujours amusés de cette addiction. Mais c’était plus fort que ça. Leur piaillement m’attendrissait, fortement. Je devenais une vraie guimauve face à ces petites choses vraiment adorables. Enfin, je m’égare un peu là.

Le type qui s’était mit à hurler, à faire un boucan pas possible s’assit juste en face de moi, sans que je ne prête une simple attention à ce qu’il faisait. Quoi qu’un merci n’aurait pas été de trop, je n’en avais strictement rien à foutre. Il ne faudrait, cependant pas qu’il s’y habitue, parce que c’était la première et dernière fois que je faisais la bouffe pour tout le monde. Même si c’était cool, j’voulais pas qu’on me prenne pour quelqu’un de sympathique. Parce que je ne l’étais absolument pas.

Mon regard se reporta finalement sur l’extérieur, alors que je gobais ma soupe miso, sans prêter attention à si j’étais un gros dégueulasse ou pas. En vérité, je m’en foutais. Même si j’m’en foutais partout (ce qui n’était quand même pas le cas), je n’étais pas prêt de changer mes habitudes. Le repas se déroulait en silence, il faisait de gros bruits de glouton, et j’entendis sa cadence diminuer, jusqu’à sentir un regard posé sur moi. Je retournai mon visage vers lui, l’observant également, impassible. Il me voulait quoi celui-là ? En plus sa tronche elle me dit quelque chose. Ça m’dit rien d’bon.

« Bon, quoi ? » lâchais-je finalement, froidement.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~


   
I made a mistake. I fell in love.
I fight against my demons. I fight to don't love anyone. I lost a fight, and with, I lost my soul. She left me, and she broke my heart. I can't make sense anymore. Now, I'm dead.by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : /
Classe : Cinquième M
Spécialisation. : Batterie
Situation amoureuse : Rarement célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 143
Okane (お金) : 129
Points. : 10
Date de naissance : 28/03/1996
Age : 21
Les p'tits liens. : Présentation
Fiche de rp
Fiche de lien
Twitter
Musique.
Jannis Suoh
MessageSujet: Re: [Terminé]Aah, les lendemains de soirée... [Jannis Suoh/Minoru Takeda.] Dim 4 Oct - 12:54
« Bon, quoi ? »

Ce n'était même pas une phrase, juste deux mots. Aboyer. Le ton froid, sévère. Un énervement qui appelait à une réponse correcte de l'interlocuteur, sinon ce sentiment pouvait se transformer en énervement. Le problème c'est qu'il n'était pas suffisamment tard pour que Jannis se mette à parler, il n'en avait aucune envie, là tout de suite le pus important c'était son bol de café qu'il finissait. Il haussa les épaules et se resservit. Très franchement il n'avait rien contre ce mec, juste la vague impression de le connaître, mais après tout ce n'était qu'une impression. Et pus quoi, il avait pas le droit de manger tranquille ? Le jeune homme reposa le bol vide sur la table et se leva pour aller le re-remplir. Il serait peut-être plus apte à engager une conversation quand il finirait le deuxième. En se levant il retira la paille du verre de jus d'orange vide et la porta à sa ouche, machouillant le bout. Il avait vraiment envie de fumer. Il revint s'asseoir et ignora proprement l'autre candidat. D'une main il buvait tranquillement son café et de l'autre il avait attrapé une baguette et la faisait jouer entre ses doigts. La petite brindille était beaucoup plus légère que des baguettes de batterie, aussi tournait elle beaucoup plus vite, on la voyait à peine.

Jannis mangeait toujours en deux partie, quand il avait le temps du moins. Première partie il remplissait son estomac en un temps record. Deuxième, il philosophait sur la nature des choses en buvant à petite gorgée son café matinal. Généralement il accompagnait cela d'une cigarette, il posait un chaise au bord de la fenêtre ouverte pour que la fumée ne dérange pas sa soeur et il restait parfois comme ça pendant une heure, juste en caleçon même en hiver. Ceux qui connaissaient cette manie se demandaient toujours comment il faisait pour ne pas tomber malade. Il savait aussi qu'il ne valait mieux pas le déranger au risque de le mettre de mauvaise humeur pour la journée. La routine matinal du jeune homme tait primordial, même si la plupart du temps il la zappait, mais parfois elle lui était nécessaire. Seulement là, il était en jogging, dans une maison qui n'était pas la sienne et remplis d'inconnus, et il n'avait pas de cigarette. Il faisait tourner la baguette pour se détendre, la faisant parfois ricocher sur la table en rythme pour se détendre. Geste parfaitement mécanique, son regard était vide, signe qu'il était déconnecté de la réalité.

Il pensait aux semaines à venir. A Tammin, d'un côté il était content de pouvoir fréquenter la jeune femme pendant l'émission, d'un autre il savait qu'il allait proprement l'ignorer pour éviter une confrontation comme celle d'hier soir. Il pensait aussi à Sam, quelle surprise de la revoir ! Il aimait bien la jeune rebelle, c'était agréable de reparler avec elle. Et à Ashley, elle était sûrement la personne qui lui permettait de moins appréhender les jours à venir, qu'une alliée, qu'une amie, soit là, qu'il sache qu'il n'était pas seul le rassurait. Il avait aussi eu la surprise de recroiser la jeune Mayu qu'il avait sauvé quelques temps plus tôt, l'air tout autant fragile, il était franchement étonné de la voir participer à cette aventure, peut-être la présence d'un membre de sa famille lui donnait des forces ?
Il pensait aussi à son secret, son secret qui allait lui peser lourd. Qui allait au fond tout compliquer. Pour le protéger il devra sûrement mentir, et déjà que parler lui est fatiguant, le mensonge l'est encore plus. Le grand brun n'était pas un menteur, quand on n'est pas bavard, on évite de mentir dans le peu de propos que l'on tient. De plus il détestait ça.

Légèrement ennuyé il pensait : "Nana, pourquoi tu as tant tenu à ce que je participe à ce truc ?"

Puis il se rendit compte que son regard avait dérivé et qu'il était en train de fixer le garçon en face de lui. Qui lui disait vraiment quelque chose. Il fronça les sourcils dans ce tic si habituel, puis un sourire vint éclairer son visage :

"Hé mais je te remets toi ! T'es Minoru Takeda !" s'exclama t-il

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Chambre cinquante et un.
Classe : Troisième sport niveau D.
Spécialisation. : Boxe.
Situation amoureuse : Mmh. C'est compliqué...

Travail : Barman dans une boîte de nuit. (A menti sur son âge pour ce job.)
Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 143
Okane (お金) : 267
Points. : 5
Date de naissance : 15/07/1996
Age : 21
Les p'tits liens. : Fiche de présentation. ☃️ Fiche de liens., ☃️ Fiche de rps.
MessageSujet: Re: [Terminé]Aah, les lendemains de soirée... [Jannis Suoh/Minoru Takeda.] Dim 4 Oct - 14:24
Il ne voulait pas parler. Bien. Il avait détourné le regard, donc je me foutais pas mal de ce qu’il allait faire à présent. Maintenant qu’il me foutait la paix. J’voulais juste lui chopper la baguette, puisqu’il commençait à m’agacer à la faire taper contre la table. Et en quelques secondes à peine, c’est ce que je fis. D’un geste rapide et précis résultant de mes nombreuses années de boxe, je me saisi de cette baguette avec laquelle il martelait la table, pour la briser en deux entre mes bras. Oui, j’avais reprit un peu l’entraînement musculaire, pour récupérer un minimum de la force que j’avais perdu. Je n’avais pas croisé une seule fois le regard de cet occidental. Après tout, je lui avais demandé d’arrêter de foutre le bordel, car le moindre bruit résonnait avec douleur dans mon crâne, me donnant envie de défoncer la première chose qui se présentait à moi. Ici, cette baguette. Si j’avais l’alcool plutôt bon, et qu’il avait tendance à me délier la langue (sans pour autant aller trop loin), les lendemains de soirée, j’étais probablement la personne la plus exécrable qui existait sur terre. Je m’en foutais. Je n’en avais pas honte. 

C’est pourquoi, quand on me faisait chier, dans ces moments là, j’avais beaucoup moins de patience qu’à l’accoutumée. Mais, il n’y avait rien de provocateur dans mes gestes. Il s’agissait juste de mécanisme de défense. Je devenais une bête sauvage quand on m’emmerdait. Surtout quand j’me sentais mal. Aussi bien physiquement que mentalement. 
En quelques minutes, j’avais fini mon petit dej, et, alors que je m’apprêtai à bouger mon cul, pour changer d’endroit, surtout pour aller me griller une clope, il m’interpella, alors qu’un sourire venait de passer son visage. Alors il me connaissait ? Je fronçais les sourcils, je lui avais demandé de la fermer, et il se sentait obligé de gueuler.

« Putain Jannis, tu peux pas parler doucement. » sifflai-je, avant de me lever, comme je l’avais prévu.

Je ne sais pas comment ce prénom m’est revenu à l’esprit, et comment j’ai réussi à le remettre après tant d’années, mais, ça c’était fait plutôt naturellement, sans que je ne me pose de questions. C’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas ce genre de choses, bien que j’étais un gros blaireau pour me rappeler des gens. Je n’y portais aucun intérêt. Je me foutais bien de qui je pouvais croiser, quand, et comment. J’me foutais que ce soit des amis, des ennemis ou des inconnus. J’aimais Juliet et Nowaki. Point. Pas une personne de plus.

Soit j’tolérai ta présence, soit ta gueule me revenait pas. Mais ça n’allait pas plus loin. Mais faut croire que ma mémoire est meilleure que ce que je pensais. Puisque des prénoms fusent dans mon esprit, comme ça, d’un coup. Je m’en foutais pas mal. Mais j’me rappelle viteuf avoir passé des moments pas trop dégueulasses avec Jannis. Je me dirigeai vers l’évier, où j’fis ma vaisselle, sans trop me poser de questions. En fait c’était un peu machinal quand même. J’étais habitué, bien que j’avais un peu de mal à tenir debout. Un Soupir passa la barrière de me lèvres, alors que je m’appuyais de nouveau sur cette béquille de merde. A force, j’avais développé une corne dans la main, qui m’évitait d’avoir mal, et c’était plutôt cool.

Je fis volte-face, pour observer Jannis, silencieusement. Hm. J’avais envie d’une clope en fait, là maintenant. Et il fallait que je fume, sinon, j’avais pas fini de lui aboyer dessus. Non pas que ça m’dérange, mais bon.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~


   
I made a mistake. I fell in love.
I fight against my demons. I fight to don't love anyone. I lost a fight, and with, I lost my soul. She left me, and she broke my heart. I can't make sense anymore. Now, I'm dead.by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : /
Classe : Cinquième M
Spécialisation. : Batterie
Situation amoureuse : Rarement célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 143
Okane (お金) : 129
Points. : 10
Date de naissance : 28/03/1996
Age : 21
Les p'tits liens. : Présentation
Fiche de rp
Fiche de lien
Twitter
Musique.
Jannis Suoh
MessageSujet: Re: [Terminé]Aah, les lendemains de soirée... [Jannis Suoh/Minoru Takeda.] Mer 7 Oct - 19:35
Le jeune homme étouffa un fou rire. Minoru n'avait pas toute sa tête. Il devait le remettre vite fait, tout comme le batteur. Il y a quelques années ils étaient assez proche, il ne se rappelait même plus pourquoi ils avaient arrêtés de se fréquenter. Ceci-dit c'était un plaisir de voir une connaissance masculine. Jannis commençait à étouffer entre les différentes histoires d'amitiés, amourettes qu'il entretenait avec les filles. Il n'avait pas rencontrer de garçon avec qui il s'était lié depuis son arrivée à Miyusaki. Peut-être que cette émission lui permettrait de retrouver un peu de virilité. Ce n'était pas spécialement qu'il n'aimait pas être entouré de jolies jeunes filles, mais avoir de la compagnie masculine se révélait aussi très agréable pour un jeune de son âge. 




"Toi tu t'es pris une murge hier" dit doucement Jannis, en murmurant presque, respectant la mine de mort-vivant de Takeda.




Alors qu'il le fixait, l'étudiant lui avait posé un regard sur sa canne. Il fronça les sourcils dans son tic habituel avant d'en lever un. Allons bon. Que lui était-il arrivé pour être dans cet état ? Jannis n'en avait pas grand chose à foutre à vrai dire, et il avait bien quelques idées de comment son ancien connaissance c'était retrouvé à se trimballer comme ça, il se disait juste que ça aurait pu être lui aussi et que traîner ce truc ne devait pas vraiment être très agréable. Un petit coup de froid, petit retour à la réalité. "Ça aurait pu être pire, il est pas dans un fauteuil non plus" Pas comme certaine personne que le violent jeune homme avait envoyé faire une visite de courtoisie à l'hôpital... Il passa outre ce détail, de toute façon ça ne le regardait pas et il s'en contrefichait. Il soupira et reporta son attention sur le visage de Minoru.




"Tu as pas une clope ?" demanda t-il banalement.




Il avait tellement envie de fumer qu'il commençait à mordiller nerveusement sa lèvre.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Chambre cinquante et un.
Classe : Troisième sport niveau D.
Spécialisation. : Boxe.
Situation amoureuse : Mmh. C'est compliqué...

Travail : Barman dans une boîte de nuit. (A menti sur son âge pour ce job.)
Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 143
Okane (お金) : 267
Points. : 5
Date de naissance : 15/07/1996
Age : 21
Les p'tits liens. : Fiche de présentation. ☃️ Fiche de liens., ☃️ Fiche de rps.
MessageSujet: Re: [Terminé]Aah, les lendemains de soirée... [Jannis Suoh/Minoru Takeda.] Sam 24 Oct - 15:09
Parfois j’allais pas trop mal, et d’autres un peu plus. Mais mes états d’esprits m’passaient tellement au dessus de la tête qu’j’avais bien fini par plus m’rendre compte de c’que j’étais réellement. J’traînais ma vieille carcasse, noyant mon chagrin dans une soirée un peu trop alcoolisée, avant d’dormir comme un bébé, et d’me réveiller la tête dans l’pâté.  J’suis c’genre de mec qui s’en fou d’son image que ce soit devant l’Japon entier, ou pas. Ça fait longtemps qu’j’ai arrêté d’pleurer ma réputation. Mais c’que j’voulais vraiment pas, c’était qu’elle déteigne sur les gens qu’j’aimais, et ça, ça m’faisait flipper.

Mais bon, tant que ça n’arrivait pas, il n’fallait pas pleurer avant d’avoir mal. Au bord de l’évier, m’appuyant comme je pouvais à ce dernier pour ne pas tanguer, je me chargeais de faire ma vaisselle, sans un bruit. Celui de l’eau m’agaçait déjà bien assez, tout comme le tintement de la vaisselle, mais il fallait qu’j’fasse avec. J’assumais toujours mes lendemains, même si c’était c’qu’il y avait de pire.

Puis, en chien, Jannis me demanda si j’avais pas une clope. Il avait complètement zappé c’que j’lui avais dit quelques minutes plus tôt ou quoi ? il n’est pas capable de chuchoter même pas deux minutes, il est obligé de gueuler pour avoir une clope ? non mais sérieux putain. Je lâchai un soupir, avant de déposer ma vaisselle propre sur l’étendoir à côté de l’évier.

Je me retournai, avant de m’appuyer contre l’évier, les mains de part et d’autre de mon corps. J’observais la table sur laquelle trônait mon paquet de tabacs, mes filtres et mes feuilles. J’kiffais pas partager, on va pas s’mentir. Lui filer une clope m’emmerdait parce que ce mec, j’avais que d’vagues souvenirs de lui. J’passais mes clopes qu’aux gens qui comptaient vraiment pour moi, même si ça m’enchantait pas franchement. Mais en même temps, j’savais c’que ça f’sait d’être en manque, j’l’avais été quand Chloé avait gardé mes clopes par mégarde. Alors j’compatissais. 

« Sers toi. » lui sifflais-je.

Non, j’étais pas ce type sympa qui lançaient des sourires à tout va. J’étais plutôt ce gars qui lançait des regards glacials, quitte à se faire taper sur la gueule. J’avais pas envie d’être faux-cul. D’être un faux gentil. Faire semblant qu’en fait, j’t’aimais bien. Par nature, j’aimais personne moi. J’étais un gros connard, j’le savais. Mais en fait, j’m’en foutais complètement. Par contre, fallait pas trop m’chercher, sinon j’pouvais aller loin. Et même si on s’connaissait depuis longtemps, si tu t’étais pas Juliet ou Chloé, tu pouvais être certain qu’en fait, j’hésiterai pas à te foutre une grosse tarte si tu m’gonflais trop. Et beaucoup trop d’gens dans c’truc me gonflaient. A commencer par ce présentateur à la con. En fait, j’savais pas pourquoi j’étais là. J’pense que j’serai bien mieux à Miyusaki. Mais j’voulais pas laisser Chloé participer toute seule. J’préférai encore cacher qu’j’étais en couple que d’pas la voir pendant un mois. En fait, elle était vraiment ma drogue.

Mais c’qui m’pesait aussi, c’était que j’allais pas pouvoir voir Juliet avant qu’j’sorte d’ici, et, franchement, ça m’faisait grave chier. Du coup, j’avais décidé de faire la gueule tout le long du jeu, parce qu’en fait ça m’saoulait. Et pas d’chance, Jannis était la première personne à qui j’parlais, du coup j’étais pas prêt d’être cool avec lui. Tant pis, p’têtre que si on s’croiserait à l’extérieur, ça irait mieux. J’sais pas. On verra bien. J’m’en fou en fait.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~


   
I made a mistake. I fell in love.
I fight against my demons. I fight to don't love anyone. I lost a fight, and with, I lost my soul. She left me, and she broke my heart. I can't make sense anymore. Now, I'm dead.by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : /
Classe : Cinquième M
Spécialisation. : Batterie
Situation amoureuse : Rarement célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 143
Okane (お金) : 129
Points. : 10
Date de naissance : 28/03/1996
Age : 21
Les p'tits liens. : Présentation
Fiche de rp
Fiche de lien
Twitter
Musique.
Jannis Suoh
MessageSujet: Re: [Terminé]Aah, les lendemains de soirée... [Jannis Suoh/Minoru Takeda.] Ven 13 Nov - 21:52
Un sourire vient éclairer le visage de Jannis. Son "ami" semblait avoir une bonne grosse gueule de bois. Le japonais attrapa un filtre et se roula une cigarette. Il murmura un "merci" totalement inaudible, il avait bien compris que le moindre bruit risquait d'énerver l'homme au tempérament de feu en face de lui. Bizarrement il se souvenait de la force de ses poings, peut-être s'étaient ils battus une ou deux fois, rien de trop étonnant. Et puis dire merci très franchement. Il voulait bien faire semblant mais le dire vraiment, plutôt crever ! Le jeune homme était de ceux qui ne pensait rien devoir à personne. Il réglait ses comptes, remboursait ses dettes et les formules de politesse très peu pour lui. Bon parfois machinalement un remerciement lui échappé des lèvres et il n'en faisait pas un drame, c'état juste des réminiscences de son éducation de gentil petit garçon, et puis il avait tenu à ce que Nana soit polie. Une jolie fille polie et agréable c'était une fille qui ne faisait pas chier. Elle ne serait pas une de ses minettes, rebelle pour de faux et qui emmerde le monde pour avoir l'air cool de quelqu'un qui emmerde le monde. Sa petite soeur, à son contraire, serait une jeune femme indépendante et sûr d'elle, gentille, douce et souriante. Elle serait quelqu'un de bien. D'une certaine manière il espérait que même en vivant loin de sa mère elle lui ressemblerait.

La cigarette de Jannis fut prête. Il se leva en ne soulevant pas le moins du monde sa chaise, ce qui eut pour effet de la faire grincer, puis il lava sa vaisselle consciencieusement, l'essuya jusqu'à ce qu'aucune trace d'humidité ne reste et la plaça avec délicatesse dans les différents placards, puis il nettoya l'évier. Ignorant totalement Minoru, après tout il n'avait pas vraiment l'envie d'être sympa avec un mec qui le regardait comme si il était un chieur. Même un ancien pote. Même si il venait de lui rendre service... Bon d'accord, là il s'appliquait tout de même à ne pas faire trop de bruit en se déplaçant. Lui aussi il connaissait les lendemains difficiles, si il n'avait pas assez bu que pour être dans le même état que le boiteux, il ne se sentait pas en grande forme non plus.

Après avoir minutieusement rangé il disparu cigarette à la bouche à la recherche d'un briquet. Mais déjà le contact du filtre sur ses lèvres l'apaisa. Il s'assumait totalement dépendant à cette saloperie. Pas forcément l'acte de fumer, mais à la clope ça il était accroc. Le jeune homme avait ce besoin constant d'en sentir le contact sur ses lèvres. Le fumeur trouva enfin son bonheur et partit dans le jardin. Hum.. Il faisait un peu frais ce matin là, l'air était légèrement brumeux. Il aurait bien fait d'enfiler un t-shirt au final.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
100 / 100100 / 100

Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Rien du tout, passe ton chemin.

Messages : 371
Okane (お金) : 433
Points. : 2
Date de naissance : 16/12/1995
Age : 21
Je fais partie du Staff.
Muse
MessageSujet: Re: [Terminé]Aah, les lendemains de soirée... [Jannis Suoh/Minoru Takeda.] Sam 14 Nov - 13:46
Rp tagué et terminé, j'archive. 


+10 okanes.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Terminé]Aah, les lendemains de soirée... [Jannis Suoh/Minoru Takeda.]
Revenir en haut Aller en bas

[Terminé]Aah, les lendemains de soirée... [Jannis Suoh/Minoru Takeda.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Eye to eye. [Terminé.][Minoru Takeda.]
» [Terminé] Aucune épreuve n’a jamais été surmontée en versant des larmes. ♣ [Minoru Takeda /Juliet Shakespeare]
» [Terminé] Le froid de l'hiver s'éclipse pour laisser place à la chaleur des retrouvailles. [Minoru Takeda, Juliet & Nowaki A. Shakespeare]
» Une soirée de plus à New York ( Rp libre d'intervention ) [Terminé]
» Une soirée bien arrosée. (Terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Miyusaki :: Administration. :: Archives. :: Events.-