RSS
RSS



 

Partagez|

► Ton âme est si pâle. Redonne lui des couleurs ◄ [PV Clo Iris]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Chambre 4
Classe : Sixième AV
Spécialisation. : Photographie
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 62
Okane (お金) : 294
Points. : 0
Date de naissance : 14/09/1994
Age : 23
Les p'tits liens. : Présentation ~

Liens ~

Fiche rp ~
Arts Visuels.
Hanna Dokku
MessageSujet: ► Ton âme est si pâle. Redonne lui des couleurs ◄ [PV Clo Iris] Ven 16 Oct - 15:30

    ► Ton âme est si pâle. Redonne lui des couleurs ◄
    « Feat. Clo Iris »

    Le samedi après-midi sonnait le début d'un week-end de détente pour tout le monde à Miyusaki. Pour la plupart des élèves, cela voulait donc dire principalement sortir entre amis, étudier ou plus simplement : ne rien faire du tout. Mais il faut bien des exceptions partout pour faire un monde. Hanna n'avait pas vraiment d'amis avec qui elle accepterait de sortir, elle ne faisait que le strict nécessaire pour ses études et supportait mal de ne rien faire. Alors qu'en semaine elle se laissait porter par le rythme lassant et pesant des cours, lorsque arrivait le week-end, c'était la photographie qui la faisait déambuler à travers la ville, sa passion la menant dans des endroits improbables, son instinct guidant ses pas.

    En arrivant dans le parc du quartier d'Ueno, la jeune fille prit une grande inspiration, humant l'air frais de ce début d'automne au Japon. Elle savait qu'en Angleterre, le temps avait déjà du se rafraîchir bien plus qu'ici. Elle imaginait les londoniens sortir de chez eux avec leurs longs manteaux et leurs grands parapluies, les étudiants se réfugier dans les cafés après les cours et les enfants sauter dans les feuilles mortes tombant lentement au sol. Et Matt dans tout ça, que faisait-il ? Elle avait beaucoup plus de mal à se l'imaginer. Hanna secoua la tête, faisant voler sur cheveux blond, pour chasser ses idées nostalgiques de son pays natal. Armée de son appareil photo dont elle ne se séparait jamais, elle marcha nonchalamment pendant un long moment à travers le parc. Elle y croisa beaucoup de monde, un grand nombre de couples profitant des dernières températures douces pour se promener ensemble, quelques enfants et étudiants par-ici ou par-là. Rien de bien intéressant à prendre en photos.

    Alors elle se contenta de thèmes simples mais bien souvent efficaces : arbres, fleurs, insectes et petits animaux. Elle prenait donc des clichés de tout ce qui passait devant son objectif et qui pourrait donner un résultat intéressant. Jusqu 'au moment où, un détail capta réellement son attention. Un mélange de couleurs. La pureté d'un blanc éclatant se noyant dans une chevelure chocolat dont les teintes de cuivrées se reflétaient dans la fleur sous la pâleur du soleil. Hanna s'avança vers la jeune fille qui portait cette fleur et la fixa quelques secondes. Elle pouvait lui demander la permission de la prendre -ou plutôt ses cheveux- en photos, mais il s'en suivrait des explications et des interactions tout à fait inutiles. Elle n'était pas du genre à demander l'accord des gens, particulièrement lorsqu'il s'agissait de photographie. « Vaut mieux demander pardon que permission » avait-elle lu un jour dans un livre. Au détail près qu'elle ne demandait pas non plus pardon. Sans quitter les yeux de la jeune fille, elle se décala lentement sur le côté, posa son regard sur la chevelure portant la petite fleur blanche et prit quelques photos. Dans le silence le plus total, elle s'assit à côté d'elle et fit défiler les images sur l'écran de son appareil, pensant déjà aux quelques retouches qu'elle pourrait y apporter.

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
100 / 100100 / 100

Chambre : 7
Classe : Première AV
Spécialisation. : Littérature
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 128
Okane (お金) : 326
Points. : 0
Date de naissance : 14/12/2000
Age : 16
Les p'tits liens. : Rentrer ici les liens importants. (Présentation, liens, rps.)
Arts Visuels.
Clo Iris
MessageSujet: Re: ► Ton âme est si pâle. Redonne lui des couleurs ◄ [PV Clo Iris] Ven 16 Oct - 18:03
Clo avait accueilli le week-end avec joie ne supportant plus l’atmosphère pesante du lycée. En effet il y avait une sorte de guerre entre la classe A et la classe de D. Son niveau scolaire avait fait en sorte qu’elle se retrouve dans ce qui était considéré comme l’élite. Clo, elle, voyait les choses différemment que ses camarades. Ce n’était pas parce qu’elle avait de meilleures notes que d’autres qu’elle valait mieux qu’eux. Au contraire, elle avait constaté que les personnes qui formaient la classe D étaient eux-mêmes pas comme elle. Elle se cachait derrière un masque qu’elle essayait de briser maintenant. Elle s’était construit un caractère qui n’était pas le sien pour ses parents mais pouvait-on appeler ceci des parents ? La jeune fille secoua la tête négativement la tête comme pour répondre à sa question intérieurement.
Elle cueillit une rose blanche se piquant les doigts au passage, et mit la fleur dans sa chevelure chocolat. Elle s’assit sur l’herbe et se laissa à ses réflexions diverses et variées. Bon nombre de choses lui manquaient, il y avait ses amis, son club d’équitation et encore tellement d’autres choses. Elle laissa son regard dans le vide allant des couples, des adolescents, des enfants à la nature qui l’entouraient.
Clo n’avait que le cinquième art dans la peau et pourtant elle rêvait tous de les avoir. Elle était trop ambitieuse et cependant elle rêvait toujours d’aller toujours plus loin.
Elle repéra vite le manège de la jeune fille blonde qui la prenait en photo. Elle attendit qu’elle s’installe à côté d’elle pour lui adresser la parole :
 
« Est que je peux voir les photos ? Si ça ne te dérange pas bien sûr. »
 
Elle joignit le geste à la parole montrant d’un mouvement de tête l’appareil photo. Clo avait rajouté une formule de politesse après avoir posé sa question parce que même si c’était elle qui avait servi de mannequin pour les photos les plus récentes. Elle comprendrait parfaitement que la blonde ne veuille pas lui montrer ses œuvres. Elle considérait ça comme privé, elle attendait donc la réponse de sa locutrice avec appréhension n’ayant guère envie de se faire envoyer paître.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Chambre 4
Classe : Sixième AV
Spécialisation. : Photographie
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 62
Okane (お金) : 294
Points. : 0
Date de naissance : 14/09/1994
Age : 23
Les p'tits liens. : Présentation ~

Liens ~

Fiche rp ~
Arts Visuels.
Hanna Dokku
MessageSujet: Re: ► Ton âme est si pâle. Redonne lui des couleurs ◄ [PV Clo Iris] Sam 17 Oct - 12:46
Concentrée et perdue dans ses pensées, Hanna avait totalement oublié la jeune fille qu'elle avait fixé du regard quelques secondes plus tôt jusqu'à que celle-ci lui parle. Quand elle lui demanda de voir les photos, elle hésita un moment. Sur les clichés, on ne voyait pas le visage de la jeune inconnue, donc techniquement elle avait le droit de les conserver. Mais après tout, elle avait bien le droit de voir pourquoi elle avait été prise en photos aussi soudainement sans accord. Elle hocha donc la tête et lui tendit son appareil, sans toutefois le décrocher de la sangle qui le reliait à son cou, par pur reflex de sécurité. Pendant qu'elle laissait l'inconnue regarder les photos, elle en profita pour l'observer d'un peu plus près avec autant de discrétion qu'elle pouvait avoir dans ces circonstances -c'est à dire aucune.

Elle avait tout de suite remarquer sa chevelure aux tons chocolat et cuivré qui contrastaient magnifiquement bien avec la pâleur de la rose et du faible soleil d'automne. Mais maintenant qu'elle regardait plus attentivement son visage, elle s'aperçut à quel point la jeune fille était jeune ! Elle devait sans doute avoir une quinzaine d'années, pour peu que son apparence reflète bien son âge. De façon générale, Hanna n'aimait pas vraiment les enfants ou les adolescents -elle n'aimait pas plus les gens de son âge ni les plus vieux en fait. Ils étaient souvent bruyants, indiscrets et sans profondeur. Mais cette toute jeune fille semblait particulièrement calme, elle n'avait d'ailleurs pas fait de scandale après avoir été prise en photos contre son gré et avait même fait preuve de politesse. Son visage respirait la douceur, accentuée par les fines taches de rousseur qui ornaient ses joues. Mince, des petits yeux marron, la peau claire, elle n'avait rien du stéréotype japonais, si bien qu'il était peu probable qu'elle soit native de ce pays. Aussi gentille qu'elle pouvait paraître, la blonde ne pouvait s'empêcher de penser qu'il lui manquait quelque chose. Une couleur, une étincelle, une vibration.

Elle nota alors que les doigts de la jeune fille étaient parsemés de rouge. Elle saignait, plus précisément. Tout en faisant attention à ses mouvements pour ne pas s'étrangler elle-même avec le cordon de l'appareil photo, elle attrapa un mouchoir dans le sac à main en cuir qu'elle avait apporté et lui tendit en faisant un signe de tête vers ses mains.

- Tu saignes.

Elle reprit alors son appareil pour permettre à la jeune fille de s'essuyer les mains. Il y en avait peu, alors la blessure ne devait pas être bien grave. Elle prit tout de même le temps de vérifier s'il n'y avait pas de sang sur l'appareil : heureusement, rien. En soit, ça n'aurait pas été bien grave, un petit coup de nettoyage et n'y aurait eu plus rien mais elle était tout de même rassurée de voir son objet fétiche toujours aussi propre. Pendant qu'elle se débarrassait du sang sur ses doigts, Hanna en profita pour s'asseoir un peu plus confortablement. Visiblement, la petite brune s'intéressait à ses photos et bien que d'ordinaire elle n'hésitait pas à laisser quelqu'un en plan sans le moindre scrupule, aujourd'hui, un peu de compagnie ne lui ferait pas de mal pour chasser ses sombres souvenirs nostalgiques.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
100 / 100100 / 100

Chambre : 7
Classe : Première AV
Spécialisation. : Littérature
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 128
Okane (お金) : 326
Points. : 0
Date de naissance : 14/12/2000
Age : 16
Les p'tits liens. : Rentrer ici les liens importants. (Présentation, liens, rps.)
Arts Visuels.
Clo Iris
MessageSujet: Re: ► Ton âme est si pâle. Redonne lui des couleurs ◄ [PV Clo Iris] Sam 17 Oct - 16:22
Clo comprit l’hésitation de la jeune fille, dont elle ne connaissait toujours pas le nom d’ailleurs. Quand elle lui tendit l’appareil, la brune en fut honorée et contempla donc les clichés que la blonde avait pris d’elle. Même si elle gardait la lanière de son appareil autour de son cou, Clo aurait d’ailleurs trouvé ça étrange si elle ne l’avait pas fait. Elle n’osait pas regarder les photos précédentes, elle aurait l’impression d’entrer dans son jardin secret sans permission. Clo s’y connaissait un peu en photographie, elle estimait donc savoir quand quelqu’un avait du talent ou non et la blonde en avait. Ses clichés étaient d’une beauté à couper le souffle, non vraiment elle était vraiment très douée dans le huitième art. La voix de son interlocutrice la coupa dans sa contemplation des photographies.
 
« Tu saignes. »
 
Clo la regarda sans comprendre puis constata que ses doigts s’étaient remis à saigner. Elle saisit le paquet de mouchoirs qu’elle lui tendit en disant :
 
« Merci. Tu es très douée. »
 
Elle ne montra pas l’appareil parce qu’elle pensa que la blonde comprendrait toute seule ce qu’elle voulait dire. Les lèvres de la brune s’étirèrent en un mince sourire quand elle la vit inspecter son appareil photo sûrement pour voir si ses doigts n’avaient pas déposé du sang dessus, tout en se disant qu’elle aurait fait la même chose si ça avait été ses livres ou son carnet.
Elle se décala légèrement pour que la blonde s’assoie un peu plus confortablement et en profita pour la détailler à son tour. Elle semblait la dépasser cependant de pas beaucoup de centimètres. Ses cheveux blonds ondulés lui arrivaient au milieu du dos et ses yeux bleus étaient tous simplement splendides. Le reste de son visage était plutôt banal et la brune lui donnait une vingtaine d’années.
Clo resserra son perfecto qui ne la quittait jamais lors d’une bourrasque du vent automnal. Elle ne put s’empêcher de prendre son carnet qui était dans son sac en cuir noir et d’y écrire une idée qui venait de lui traverser l’esprit. Elle le laissa sorti au cas où l’inspiration reviendrait.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Chambre 4
Classe : Sixième AV
Spécialisation. : Photographie
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 62
Okane (お金) : 294
Points. : 0
Date de naissance : 14/09/1994
Age : 23
Les p'tits liens. : Présentation ~

Liens ~

Fiche rp ~
Arts Visuels.
Hanna Dokku
MessageSujet: Re: ► Ton âme est si pâle. Redonne lui des couleurs ◄ [PV Clo Iris] Sam 17 Oct - 22:01
Après avoir pris un des mouchoirs que lui tendait Hanna, la jeune fille la remercia et la complimenta, certainement aux sujet des photos qu'elle venait de regarder. La blonde hocha la tête avec un faible sourire pour la remercier à son tour. Elle n'était jamais d'un naturel très bavard, mais elle l'était encore moins lorsqu'il s'agissait de sa passion première. Quelques fois, elle s'était laissée prendre à parler durant des heures de son travail, expliquer toutes les nuances qu'elle percevait là ou personne d'autre ne les voyait, la mise en scène qu'elle réalisait, les détails qui attiraient souvent son attention, les quelques retouches qu'elle accordait et bien d'autres choses encore. Mais il n'y avait que son ami d'enfance qui avait pu l'écouter parler avec tant de passion dans la voix, certainement parce qu'il la connaissait mieux que quiconque et qu'elle pouvait se montrer sous tous les angles devant lui. Mais devant les autres, elle préférait largement faire passer des émotions avec une simple image plutôt que débattre sur le comment du pourquoi. Ce qui bien souvent lui donnait une réputation de femme mystérieuse ou nonchalante, au choix.

Le vent souffla un peu plus fort et la petite brune resserra son blouson en cuir contre elle. Hanna elle, leva la tête vers le ciel et respira l'air frais au doux parfum de feuilles mortes et d'herbe séchée par la fin de l'été. Elle aimait cette odeur presque autant que celle de l'air humide sous une fine pluie dans un petit parc ou une forêt sauvage. Elle remarqua alors que sa compagne du jour avait sorti un petit carnet de son sac en cuir lui aussi et qu'elle y griffonnait quelques mots rapides. Elle jeta vaguement un coup d’œil, sans essayer de lire ce qu'elle écrivait. Non pas par soucis de respect d'intimité ou quoi que ce soit, simplement parce qu'au fond, elle ne s'y intéressait pas. Comme elle s'intéressait à peu de choses d'ailleurs, encore moins à la vie d'autrui. Mais un léger silence s'installait entre elles, ce qui la mit un peu mal à l'aise, car après tout, c'était bien elle qui était venue à la rencontre de la jeune fille.

- Tu es européenne ?

Pas très poli et un peu abrupte : Hanna dans toute sa splendeur. Mais là où certains pourraient y voir de l'indiscrétion ou pire, mais pour la jeune blonde ce n'était rien de plus qu'une curiosité innocente. Il faut dire qu'elle avait toujours du mal à différencier les japonais entre eux -ou parfois même plus généralement, les asiatiques- et elle appréciait de pouvoir rencontrer des visages un peu plus typés européens, car en plus d'être globalement plus expressifs, ils lui donnaient un peu une sensation de retour à la maison. Qui sait, peut-être était-elle anglaise ?

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
100 / 100100 / 100

Chambre : 7
Classe : Première AV
Spécialisation. : Littérature
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 128
Okane (お金) : 326
Points. : 0
Date de naissance : 14/12/2000
Age : 16
Les p'tits liens. : Rentrer ici les liens importants. (Présentation, liens, rps.)
Arts Visuels.
Clo Iris
MessageSujet: Re: ► Ton âme est si pâle. Redonne lui des couleurs ◄ [PV Clo Iris] Dim 18 Oct - 10:17
Clo eut droit à un mince sourire en guise de remerciement face à son compliment et ça lui convenait très bien. Elle n’était pas du genre à s’exprimer oralement mais plutôt à écrire toutes ses pensées, idées, textes et tellement d’autres choses dans un carnet qu’elle emportait tout le temps avec elle. Pour elle que la blonde ne parle pas de sa passion était on ne peut plus normal. La jeune fille ne lui avait pas fait ce compliment pour avoir tout un discours derrière mais juste parce qu’elle le pensait. Clo fut soulagée de voir que sa compagne du jour n’essayait pas de lire ce qu’elle écrivait. Si elle avait essayé, la brune l’aurait laissé en plan dans ce parc. Elle n’aimait pas les gens indiscrets, certaines choses devaient rester privées nom de Dieu et son carnet représentait tout son jardin secret. Un léger silence s’installa entre elles, ça ne la gênait aucunement elle considérait qu’il valait mieux se taire que de parler pour ne rien dire. Néanmoins la blonde brisa le silence qui régnait peut-être parce qu’elle était mal à l’aise avec cette tranquillité.
 
« Tu es européenne ? »
 
Une simple question à laquelle la brune s’empressa de répondre.
 
« Oui, je suis française même si je suis née à Londres, je ne comprendrais jamais pourquoi mes parents ont quitté l’Angleterre pour la France. Et toi, tu es de quelle nationalité ?  »
 
Clo vouait un véritable culte à l’Angleterre, c’était sa première destination de voyage, elle aimait tout dans ce pays, le seul défaut qu’elle pourrait lui reprocher était la nourriture qui ne l’emballait pas plus que ça. Et puis ses auteurs préférés, J.K Rowling et Rick Riordan, étaient anglais ce qui lui donnait une énième motivation pour aller en Angleterre, une fois qu’elle aurait fini ses études au pensionnat.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Chambre 4
Classe : Sixième AV
Spécialisation. : Photographie
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 62
Okane (お金) : 294
Points. : 0
Date de naissance : 14/09/1994
Age : 23
Les p'tits liens. : Présentation ~

Liens ~

Fiche rp ~
Arts Visuels.
Hanna Dokku
MessageSujet: Re: ► Ton âme est si pâle. Redonne lui des couleurs ◄ [PV Clo Iris] Lun 19 Oct - 16:50
La réponse de la jeune fille eut pour effet de faire naitre un petit sourire sur le visage de la blonde. Apparemment, elle était d'origine anglaise puisqu'elle était née là-bas, mais elle semblait avoir vécu la majeur partie de sa vie en France. Maintenant qu'elle le savait, elle remarque un léger accent français dans la voix de la jeune fille. Elle le savait car, sous la lubie de sa mère, elle avait voyagé un peu partout dans le monde, dont la France. Elle ne saurait dire combien de temps elles étaient restées dans ce pays-là, six mois ou peut-être un an. Cela remontait à quelques années déjà, mais Hanna en gardait quelques souvenirs, bons pour la plupart. En revanche, elle avait eu bien trop de mal à apprendre cette langue si compliquée, si bien qu'aujourd'hui, elle ne se souvenait que de deux ou trois mots, rien de bien utile.

A l'entendre parler, la brune semblait aimer l'Angleterre puisqu'elle ne comprenait pas pourquoi ses parents l'avait quitté pour s'installer en France. L'étudiante pouvait bien comprendre qu'on puisse aimer son pays natal car parmi tous les pays qu'elle où elle avait eu l'occasion d'aller, c'était de loin celui qu'elle appréciait le plus. Le seul point qu'elle pouvait blâmer était le port des uniformes qu'elle détestait cordialement. Le Japon aussi pratiquait ce genre de coutumes vestimentaires dans les écoles, mais heureusement ce n'était pas le cas au pensionnat qu'elle fréquentait.

- Je suis anglaise. Mais la France n'est pas si mal, si on oublie les grèves

En y repensant, Hanna avait trouvé que la plupart des français qu'elle avait côtoyé étaient... Coincés. A ces yeux, ils manquaient cruellement d'ouverture d'esprit, de fantaisie. Alors qu'en Angleterre il était courant de croiser des styles vestimentaires très différents -du punk en passant par le lolita et jusqu'au gothique-, en France, ils s'habillaient tous plus ou moins de la même façon, suivant une mode des plus classiques et ceux qui avaient le malheur de sortir des rangs étaient pour la plupart rejetés. Ici, c'était bien pire. La seule extravagance que s'autorisaient les japonais, c'était de se teindre les cheveux ! Cette pratique étant de plus en plus populaire chez les jeunes, ça en devenait presque banal, surtout pour une petite anglaise comme la blonde.

Une question lui traversa d'ailleurs l'esprit. Que faisait la jeune fille au Japon ? Elle était peut-être une simple touriste. Mais elle semblait extrêmement jeune, trop pour sortir dans un pays étranger sans ses parents. De plus, elle parlait japonais, ce qui écartait un peu plus la possibilité qu'elle soit simplement en visite du pays. Au final, peu importait, Hanna n'était pas du genre à s'intéresser à la vie des inconnues qu'elle rencontrait, bien que cette fille eut réussi l'exploit de capter son attention.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
100 / 100100 / 100

Chambre : 7
Classe : Première AV
Spécialisation. : Littérature
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 128
Okane (お金) : 326
Points. : 0
Date de naissance : 14/12/2000
Age : 16
Les p'tits liens. : Rentrer ici les liens importants. (Présentation, liens, rps.)
Arts Visuels.
Clo Iris
MessageSujet: Re: ► Ton âme est si pâle. Redonne lui des couleurs ◄ [PV Clo Iris] Lun 19 Oct - 17:32
Clo ne fut pas surprise de la réponse de la blonde, à vrai dire si quelqu’un lui avait demandé de parier elle aurait choisi cette nationalité. Sa compagne du jour avait un accent typiquement anglais et elle était d’une beauté telle qu’on en trouvait en Angleterre. Mais contrairement à elle, la brune ne portait pas son pays dans le cœur. Les gens là-bas étaient étroits d’esprits, elle avait toujours eu du mal pour savoir si ses parents étaient homophobes ou non. Et puis, il n’y avait qu’à regarder les politiciens faire, ils étaient tout bonnement incapable de prendre une décision favorable. Il y avait aussi cette affaire avec le mariage pour tous qui avaient contrarié pas mal de personnes, ses parents y compris. La jeune fille se souvint avec quelle retenue spectaculaire elle avait retenu ses répliques bien senties à ses géniteurs quand ils disaient des propos limite insultants envers les homosexuels.
 
« Personnellement, je n’aime pas trop la France, les gens sont hyper étroits d’esprits et puis il y a le gouvernement mais je ne ferai pas de commentaires là-dessus. »
 
Elle se souvenait de la mode là-bas, tous les vêtements étaient pareils, il n’y avait aucune originalité. Les seules personnes qui avaient un style vestimentaire différent étaient des souffres douleurs. L’ancienne Clo n’avait rien fait mais la nouvelle, elle, aurait passé un savon à ces personnes si étroites d’esprit. Non vraiment la France n’avait rien à envier à l’Angleterre à part la nourriture et peut-être le régime politique mais encore aurait-il fallu un président prenant de bonnes décisions pour son pays, ce qui n’était pas le cas avant qu’elle parte au Japon. Alors peut-être les politiciens avaient eu une révélation et prenaient de bonnes décisions ? La jeune fille n’était pas naïve à ce point, elle se doutait que ce n’était pas le cas. Un léger soupir franchit ses lèvres face à ses réflexions.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Chambre 4
Classe : Sixième AV
Spécialisation. : Photographie
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 62
Okane (お金) : 294
Points. : 0
Date de naissance : 14/09/1994
Age : 23
Les p'tits liens. : Présentation ~

Liens ~

Fiche rp ~
Arts Visuels.
Hanna Dokku
MessageSujet: Re: ► Ton âme est si pâle. Redonne lui des couleurs ◄ [PV Clo Iris] Mar 20 Oct - 18:29
Cette fois-ci, la petite fille déclara ouvertement qu'elle n'aimait pas son pays natal. L'étudiante ne pouvait guère lui en vouloir d'ailleurs car elle-même trouvait que les français manquaient cruellement d'ouverture d'esprit. Pour ce qui était du gouvernement ou de façon plus globale, la politique, elle n'avait pas vraiment d'avis à ce sujet car lors de son séjour en France, elle n'y avait pas accordé d'importance, principalement parce qu'elle n'en avait pas eu besoin. Hanna s'allongea dans l'herbe fraîche, ses cheveux se mêlant avec les brindilles et les fleurs, offrant un magnifique mélange de blond, de vert et quelques touches de couleurs. Elle prit à nouveau une grande inspiration, profitant de ce calme qui régnait en ce samedi après-midi. Elle mit son appareil à hauteur d'yeux puis après avoir regardé quelques photos se mit à prendre des clichés du ciel principalement, s'arrêtant parfois sur le feuillage d'un arbre ou quelques autres détails.

- Tu as visité d'autres pays que la France ?

Elle était née en Angleterre mais rien ne disait qu'elle y avait vraiment été. Bien que son argument de manque d'ouverture d'esprit de la pas de ses semblables pouvait laisser entendre qu'elle avait voyagé, sinon il n'était fondé sur rien. Mais après tout, elle était actuellement au Japon, ce qui laissait l'hypothèse qu'elle avait voyagé d'autant plus probable.

A ce moment-là, Hanna se mit à penser aux pays qu'elle-même avait visité. Certes, elle avait passé la majeur partie de son temps entre le Japon et l'Angleterre, les deux pays natifs de ses parents mais elle avait aussi eu l'occasion de vivre dans d'autre pays, comme la Suisse, l'Australie, la France, les États-Unis, Ou encore la Suède. Bien sûr, elle avait visité beaucoup d'autres lieux puisqu'elle suivait sa mère à travers le monde pour les inauguration de sa chaîne de café, tous ayant une particularité bien précise. Pour beaucoup, voyager autant était un véritable rêve, une chance qu'ils aimeraient avoir. Mais ils n'imaginaient pas une seule seconde les contraintes que cela pouvait avoir : le changement fréquent de climat avait tendance à fragiliser la santé de la blonde qui tombait souvent malade lorsqu'elle arrivait dans un nouveau pays. Sans parler de la difficulté à lier des amitiés dans des endroits si temporaires, accentuée parfois par la barrière du langage -heureusement encore, l'anglais était plus ou moins compris un peu partout dans le monde. La blonde ne savait pas trop si elle devait s'en réjouir ou non, mais depuis que sa mère était gravement, les voyages et déplacements intempestifs étaient finis. Malheureusement, elle était maintenant bloquée ici au Japon, où elle avait encore bien trop de mal à s'intégrer dans la vie de tous les jours ou à lier des amitiés sincères.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
100 / 100100 / 100

Chambre : 7
Classe : Première AV
Spécialisation. : Littérature
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 128
Okane (お金) : 326
Points. : 0
Date de naissance : 14/12/2000
Age : 16
Les p'tits liens. : Rentrer ici les liens importants. (Présentation, liens, rps.)
Arts Visuels.
Clo Iris
MessageSujet: Re: ► Ton âme est si pâle. Redonne lui des couleurs ◄ [PV Clo Iris] Mar 20 Oct - 19:35
Clo observa la blonde s’allonger dans l’herbe et prendre quelques clichés sûrement du ciel, des oiseaux qui y volaient, il y avait encore mille et une choses à prendre en photo si les gens se donnaient la peine de voir les choses et de les comprendre. La jeune fille fut étonnée de voir à quel point la questionnait d’ailleurs un ce moment même, deux parties d’elles étaient en train de s’affronter. L’une voulait fuir la photographe et ses questionnements quant à l’autre, elle ne voyait pas le mal d’y répondre. Son corps choisit la gagnante, il avait pour réflexe de prendre la fuite. C’est ainsi que la jeune fille se vit se lever comme dans un rêve. Elle décida de réagir avant de faire des choses qu’elle regretterait. Puisqu’elle était debout, elle enleva le mince gilet qu’elle avait sous son perfecto et le roula en boule de façon à ce que ça fasse un coussin où mettre sa tête. Elle contempla le ciel et tout ce qu’elle pouvait y trouver. Finalement, elle se rendit compte que la blonde devait sûrement attendre sa réponse.
 
« Non, mes parents n’ont jamais voulu que je voyage sûrement pour diminuer mon envie de découvrir de nouvelles choses. Ce qu’ils ont fait m’a permis de me donner à fond dans les langues vivantes, dans l’histoire et la géopolitique. Après si tu considères les voyages que tu fais grâce à l’école comme des vrais voyages, oui je suis allée en Italie. Et toi ? »
 
La brune pensa alors aux pays qu’elle rêvait de visiter, il y avait le Royaume-Uni, la Russie bien qu’elle préférait y aller une fois que les politiciens auraient changé et l’Alaska. Elle avait toujours été attirée par les pays du Nord que par les pays émergents voir même ceux du Sud.  Peut-être était ce une question de climat ou encore une autre raison, tout ce qu’elle savait c’est qu’elle l’ignorait.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Chambre 4
Classe : Sixième AV
Spécialisation. : Photographie
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 62
Okane (お金) : 294
Points. : 0
Date de naissance : 14/09/1994
Age : 23
Les p'tits liens. : Présentation ~

Liens ~

Fiche rp ~
Arts Visuels.
Hanna Dokku
MessageSujet: Re: ► Ton âme est si pâle. Redonne lui des couleurs ◄ [PV Clo Iris] Jeu 22 Oct - 15:53
Hanna fut surprise de voir la jeune fille se lever suite à sa question. Elle se demanda pourquoi, l'idée d'avoir été trop indiscrète ou qu'elle n'avait simplement pas envie de parler ne lui enfleurant même pas l'esprit. Et pourtant, elle ne s'en alla pas. Elle se contenta d'enlever un gilet qu'elle portait et de le rouler en boule, sans que la blonde ne comprenne le but précis de cette action. Quoi qu'il en fut, la brune se décida enfin à répondre. Visiblement elle n'avait pas eu l'occasion de voyager beaucoup, pour ne pas dire quasiment pas. Au delà de ça, elle semblait avoir des problèmes avec ses parents, du moins c'est l'impression qu'elle donnait au travers de sa réponse. Néanmoins, on voyait bien que cette jeune fille était une bosseuse, passionnée par les études. Elle ne put s'empêcher de penser que si elle était au pensionnat Miyuzaki, elle ferait certainement partie d'une classe A. Mais prendrait-elle partie à la guerre des classes qui faisait rage ? Elle semblait bien trop gentille et trop correcte pour ce genre de chose, mais au fil du temps, l'étudiante avait appris à ne pas se fier aux apparences, surtout pour ce genre de chose. D'ailleurs la fille qui se trouvait debout face à elle était probablement trop jeune pour être dans un pensionnat tel que celui-ci. Mais d'ailleurs, à partir de quel âge pouvait-on y rentrer ?

Hanna se rendit soudain compte que sa compagnon lui avait retourné la question. Elle arrêta alors de prendre des photos, posa son appareil sur son ventre et laissa son regard glisser sur les nuages en réfléchissant à une réponse adéquate. Il aurait été un peu fastidieux et pas très utile de citer un par un tous les pays où elle avait habité, et la liste serait bien trop longue si elle devait y ajouté ceux qu'elle avait visité, sur une durée plus ou moins courte. Elle décida alors de rester plus ou moins vague et de donner des précisions si la brune en faisait la demande par la suite.

- On peut dire que j'ai voyagé un peu partout dans le monde...

Elle lança un faible sourire compatissant à la jeune fille avant d'ajouter

- ...A cause de mes parents

La situation était à la frontière du dramatique et du comique. D'un côté, l'une des jeunes filles semblait blâmer ses parents pour l'avoir bridée dans ses envies de découvrir le monde, de l'autre s'était l'inverse. Hanna n'en voulait pas vraiment à sa mère de l'avoir amener aux quatre coins du monde, mais ce qui pouvait paraître une chance extraordinaire pour certain s'était parfois révélé être beaucoup pour compliqué pour l'étudiante qui avait dû faire face aux conséquences des déménagements intempestifs.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
100 / 100100 / 100

Chambre : 7
Classe : Première AV
Spécialisation. : Littérature
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 128
Okane (お金) : 326
Points. : 0
Date de naissance : 14/12/2000
Age : 16
Les p'tits liens. : Rentrer ici les liens importants. (Présentation, liens, rps.)
Arts Visuels.
Clo Iris
MessageSujet: Re: ► Ton âme est si pâle. Redonne lui des couleurs ◄ [PV Clo Iris] Jeu 22 Oct - 17:10
Clo fut soulagée que sa compagne du jour ne lui demande pas de justification face à cette action complètement inutile. Elle attendit la réponse de la blonde avec impatience.
 
« On peut dire que j’ai voyagé un peu partout dans le monde… »
 
Clo haussa les sourcils ne comprenant pas ce sourire compatissant que lui lançait sa compagne avant d’entendre la suite de ce qu’elle avait à dire.
 
« … A cause de mes parents. »
 
Cette fois-ci ce fut au tour de la brune d’adresser un sourire compatissant à son interlocutrice, elle n’était pas idiote, elle ne voyait  pas que les avantages des voyages elle savait aussi les inconvénients. Elle imagina à quel point ça devait être dur de changer de climat, de fuseau horaire et de tisser des relations à travers le monde. Soudain, elle vit que la population affluait dans le parc et elle commença à paniquer. Il y avait trop de monde, sa paranoïa se réveilla, elle avait l’impression que tout le monde la regardait et parlait d’elle en mal. Elle fouilla son sac espérant y trouver ses médicaments, elle constata avec horreur qu’elle les avait oublié au pensionnat. Elle lança un regard de détresse à la blonde comme si elle pouvait changer les choses. La peur la tenaillait et elle sentait la crise d’angoisse arriver. Si ça continuait comme ça, elle ne pourrait même plus bouger de là où elle était assise.
 
« Tu connais un chemin pas trop fréquenté pour aller au pensionnat Miyusaki ? »
 
Si ça se trouve, sa compagne du jour fréquentait aussi cet établissement sûrement en tant qu’élève. Elle était trop jeune pour être professeur ou alors elle ne faisait pas son âge. En tout cas si la blonde y était, la brune pariait qu’elle était en arts visuels en spécialisation photographie. Elle se demanda en quelle classe elle était vu toute la culture qu’elle avait sûrement en B. En tout cas elle n’était ni en A ni en D ou alors elle était encore plus nouvelle que la brune. Mais tout ceci n’étaient que des hypothèses pas des informations concrètes.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Chambre 4
Classe : Sixième AV
Spécialisation. : Photographie
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 62
Okane (お金) : 294
Points. : 0
Date de naissance : 14/09/1994
Age : 23
Les p'tits liens. : Présentation ~

Liens ~

Fiche rp ~
Arts Visuels.
Hanna Dokku
MessageSujet: Re: ► Ton âme est si pâle. Redonne lui des couleurs ◄ [PV Clo Iris] Ven 23 Oct - 18:17
Après leur court échange oral, quelque chose de quelque peu étrange se passa. La petite brune sembla tout à coup paniquée. Elle regardait dans tous les sens, fouillait dans son sac, s'affolait sans raison apparente. Hanna la regarda faire, les sourcils haussés, un peu perplexe face à ce brusque changement de situation qu'elle ne comprenait absolument pas. Finalement, la jeune fille se décida à lui poser une timide question qui fit la lumière sur ce qui se passait. Elle lui demanda si elle connaissait un chemin peu fréquenté menant au pensionnat Miyuzaki. Le pensionnat ! Dans un premier temps, la photographe ne put s'empêcher de supposer qu'elle y était étudiante elle aussi, bien qu'elle restée un peu hésitante vis à vis de son âge. Puis, l'hypothèse qu'elle y connaissait quelqu'un et qu'elle voulait rejoindre cette personne arriva à son esprit, très vite suivis par l'idée que cela n'avait finalement aucune importance. Elle se redressa alors, le regard perdu sur la foule qui commençait doucement à affluer dans le parc. Elle finit par pointer le doigt vers un endroit derrière elles.

- Oui, en passant par les petites ruelles à la sortie sud du parc.

La blonde préférait généralement passer par les grandes rues car les détails ne manquaient par pour être pris en photos. Mais elle ne comptait plus le nombre de fois où elle s'était perdue dans les petites ruelles de Tokyo, prises par ses pensées et ses clichés. D'autres fois encore, elle avait dû se réfugier dans des petites rues sombres, pas toujours fréquentables, pour fuir des yakuzas qui tentaient de s'en prendre à son frère qu'elle tirait souvent d'une mauvaise affaire. Résultat : elle connaissait la ville comme sa poche, autant les grands axes que les coins les moins connus et les moins rassurant. Mais bien évidemment, le chemin qu'elle avait indiqué était fiable et sans danger. Néanmoins, il pouvait s'avérer un peu compliqué pour quelqu'un ne l'ayant emprunté. Hanna observa la jeune fille qui semblait presque pétrifié de peur. Un peu résignée, elle lui proposa son aide en se levant doucement.

- Je peux t'accompagner si tu veux, tu risquerais de te perdre.

De toute façon, il fallait bien qu'elle rentre à un moment donné elle aussi.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
100 / 100100 / 100

Chambre : 7
Classe : Première AV
Spécialisation. : Littérature
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 128
Okane (お金) : 326
Points. : 0
Date de naissance : 14/12/2000
Age : 16
Les p'tits liens. : Rentrer ici les liens importants. (Présentation, liens, rps.)
Arts Visuels.
Clo Iris
MessageSujet: Re: ► Ton âme est si pâle. Redonne lui des couleurs ◄ [PV Clo Iris] Dim 25 Oct - 19:10
Clo attendit la réponse de la blonde avec impatience.
 
« Oui, en passant par les petites ruelles à la sortie sud du parc. »
 
Aussitôt la brune se releva rapidement comme si elle était hissée sur des ressorts et regarda l’endroit que montrait sa compagne du jour. Elle vit aussi la foule qui entrait dans le parc par cette entrée. Si j’arrive à marcher jusque là-bas, ça sera déjà bien. Des enfants s’approchaient avec un ballon de foot. La brune dans sa paranoïa les regarda comme si ils allaient lui sauter dessus et la taper avec leur balle. Elle n’aurait jamais eu ce genre de raisonnement si la terreur avait pris possession d’elle, elle aurait vu des bambins qui voulaient juste s’amuser après une dure journée d’école. La voix de la blonde la tira de ses réflexions.
 
« Je peux t’accompagner si tu veux, tu risquerais de te perdre. »
 
La brune la remercia d’un mince sourire et répondit à sa question indirecte.
 
« Merci je veux bien si ça ne te déranges pas bien sûr. »
 
La jeune fille commença à marcher se dirigeant doucement mais sûrement vers la sortie sud du parc. La sensation d’être sur un carrousel qui tournait à la vitesse de la lumière s’insinua petit à petit en elle. Si bien que sa vue se troublait, des points noirs dansaient devant ses yeux. Je vais quand même pas faire un malaise ici ! Ca serait trop bête. Allez ma grande courage plus que quelques mètres et tu sortiras de ce parc. Je peux le faire. Soudain elle s’arrêta, ses pensées positives s’étaient envolées tout comme son courage, ses pieds semblaient s’être ancrés dans le sol, elle était paralysée face à la masse de personnes qui entraient dans le parc par cette sortie. C’est à ce moment là qu’elle comprit à quel point elle était dans le pétrin, si la blonde ne l’aidait pas elle resterait plantée ici jusqu’à ce que la nuit tombe. La perspective de se promener dans les ruelles de Tokyo alors que l’astre lunaire était levé ne lui faisait pas envie curieusement. Elle espérait donc de tout son cœur que sa compagne du jour allait lui donner un coup de main.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Chambre 4
Classe : Sixième AV
Spécialisation. : Photographie
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 62
Okane (お金) : 294
Points. : 0
Date de naissance : 14/09/1994
Age : 23
Les p'tits liens. : Présentation ~

Liens ~

Fiche rp ~
Arts Visuels.
Hanna Dokku
MessageSujet: Re: ► Ton âme est si pâle. Redonne lui des couleurs ◄ [PV Clo Iris] Jeu 29 Oct - 17:22
Comme si elle avait été assise sur des ressorts, la brune se releva à la seconde même où Hanna lui indiquait comment aller au pensionnat en passant par l'entrée sud du parc. Elle ne pu s'empêcher de lui lancer un regard interrogateur, comprenant de moins en moins sa réaction. Elle regardait de tous les côtés, visiblement affolé par quelque chose qui semblait invisible pour la blonde. La jeune fille accepta de se faire accompagner jusqu'à Miyuzaki et se mit aussitôt à marcher, immédiatement suivis par l'anglaise. Elles eurent très vite atteint l'entrée du parc où commençait à affluer un peu de monde, venant profiter de l'air frais en ce samedi après-midi d'automne. Mais à ce moment-là, la chevelure chocolat s'arrêta net et Hanna fut contrainte d'en faire de même. Elle la regarda un léger moment en silence, attendant une explication de sa part, puis voyant qu'elle n'en aurait pas, s'approcha d'elle, légèrement inquiète, posa sa main sur son épaule et la secoua très délicatement, comme on le ferait pour tirer un enfant de son sommeil.

- Hé, ça va pas ?


Pas de réponse. L'étudiante regarda autour d'elles, essayant de comprendre ce qui avait pu mettre sa compagne du jour dans un tel état d'inquiétude. Avait-elle vu quelqu'un qu'elle cherchait à éviter ? Se sentait-elle mal ? Hanna en avait aucune idée mais elle était sûre de deux choses : premièrement, elle voulait aller à Miyusaki, quelqu'en soit la raison. Deuxièmement, elle ne comptait pas rester plantée là debout toute la journée ici en attendant que cette fille se décide à bouger ou à parler. Deux choix s'offraient alors à elle, partir en la laissant toute seule ou la ramener, de force s'il fallait. La première idée parrut tout de suite aléchante, la blonde n'aimant pas s'embarasser des problèmes qui ne la concernent pas. Mais la culpabilité qu'elle ressentirait après serait bien trop grande, elle le savait. Résignée, elle poussa un léger soupir, secoua un peu plus fort la jeune fille, puis ne voyant toujours pas de réaction, l'attrapa par la main et commença à la tirer doucement mais fermement vers la sortie du parc qu'elles franchirent en quelques pas seulement. De cette façon, Hanna était devant la brune, à une distance de bras, et lui dit alors sans même lui accorder un regard :

- Aller viens. Panique pas, c'est pas loin. Je vais te montrer

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
100 / 100100 / 100

Chambre : 7
Classe : Première AV
Spécialisation. : Littérature
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 128
Okane (お金) : 326
Points. : 0
Date de naissance : 14/12/2000
Age : 16
Les p'tits liens. : Rentrer ici les liens importants. (Présentation, liens, rps.)
Arts Visuels.
Clo Iris
MessageSujet: Re: ► Ton âme est si pâle. Redonne lui des couleurs ◄ [PV Clo Iris] Jeu 29 Oct - 18:29
Clo sentit la main de la blonde se poser sur son épaule et la secoua comme si elle cherchait à la tirer de son monde. Ce fut pour le moins réussi, la brune revint aussitôt dans le monde réel et écouta la question de sa compagne du jour. La jeune fille  lui lança toujours son regard terrifié, apeuré et voulut lui répondre mais les mots refusaient de sortir de sa bouche.  A peine avait-elle fini de prononcé sa question que la peur reprit possession de son corps la replongeant dans cet univers si terrifiant qui la comprimait, l’étouffait. Elle sentit que la blonde l’attrapa par la main et la tira lui faisant franchir la sortie du parc. Une fois sortie, la foule se faisait moins dense et Clo quittait petit à petit le monde où elle se trouvait quelques instants plus tôt. Quand l’angoisse la quitta complètement, la brune pût retrouver l’usage de ses cordes vocales qui étaient parties en vacances pour fournir une explication que sa sauveuse du jour méritait largement.
 
« Merci, je ne sais pas encore habituée aux heures de pointes comme on dit en France. En fait, j’ai la phobie de la foule dès qu’il y a qu’il commence à avoir trop de monde autour de moi, ça me pétrifie sur place. Je peux plus ni bouger ni parler. D’ailleurs si tu n’avais pas été là, je serais encore là-bas comme une idiote alors encore merci. Juste pour savoir c’est quoi le nom de ma sauveuse du jour ? »
 
La question était franche, voir même insolente mais c’était du Clo tout craché. Elle réussissait à être elle-même, c’était un exploit d’ailleurs quand son meilleur ami, William Royer, l’apprendrait, il sortirait le Champomy. Les deux adolescents détestaient l’alcool. Remarque comme ça, au moins on finira pas alcoolique. Cette pensée fit apparaître sa mère dans son esprit. Sa génitrice buvait toujours un verre de vin aussi bien le midi que le soir. Elle disait à sa fille qu’elle appréciait juste le vin mais la jeune fille se demandait si ce qu’était un plaisir n’était pas devenu une dépendance. Elle est grande si elle est pas capable de prendre sa vie en main à 46 ans il y a un problème ! Et puis papa est là, si il n’est pas idiot il l’aidera ! Après tout, ils se le sont jurés lors de leur mariage.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Chambre 4
Classe : Sixième AV
Spécialisation. : Photographie
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 62
Okane (お金) : 294
Points. : 0
Date de naissance : 14/09/1994
Age : 23
Les p'tits liens. : Présentation ~

Liens ~

Fiche rp ~
Arts Visuels.
Hanna Dokku
MessageSujet: Re: ► Ton âme est si pâle. Redonne lui des couleurs ◄ [PV Clo Iris] Ven 30 Oct - 16:15
Quelques mètres après être sorties du parc, la petite brune sembla retrouver ses esprits et entreprit de donner des explications. D'après ses dires, elle avait la phobie de la foule, ce que Hanna ne pouvait clairement pas comprendre. Non pas qu'elle appréciait particulièrement se retrouver au beau milieu d'une accumulation d'inconnus, mais sa capacité à en avoir rien à faire des gens qui l'entourent la protégeait d'une peur de ce style. D'ailleurs, elle n'arrivait même pas à comprendre ces personnes atteintes de phobies plus ou moins aigüe, au point d'être paralysé par la peur ou de faire des crises de panique. Elle n'avait pas la prétention de n'avoir peur de rien, loin de là, il y avait bien certaines choses -bien qu'elles soient rares- qu'elle n'aimait pas ou qui la mettaient mal à l'aise, mais elle n'avait jamais eu ce genre d'expérience où on se retrouve tétanisé par une peur oppressante qui s'empare de tout notre corps.

Visiblement, la jeune fille avait retrouvé l'usage de la parole et était à nouveau capable de marcher toute seule. De ce fait, la blonde lui lâcha la main, marchant toujours légèrement devant. Elle n'aimait décidément pas devoir s'occuper des autres, étant elle-même indépendante, elle préférait toujours se débrouiller seule plutôt que demander de l'aide à qui que ce soit. Mais sans savoir pourquoi, elle se retrouvait toujours dans ce genre de situations où elle aidait les gens malgré elle, comme cela arrivait fréquemment avec son frère. Elle tourna sur la gauche, s'engageant dans une petite ruelle sombre malgré le soleil qui trônait dans le ciel. Elle ouvrit un petit portillon qui leur barrait la route, fit signe à sa compagne de passer la première et se décida enfin à lui répondre.

- Moi c'est Hanna. Et toi tu t'appelle comment ?

Elle lui retourna la question plus par politesse que par réelle envie de connaître son nom. Il y avait d'ailleurs des chances pour qu'elle l'oublie assez rapidement car elle n'était pas du genre à retenir l'appellation de telle ou telle personne. En revanche, elle était capable de se souvenir de détails dont personne ne faisait attention, comme les petites manies et tics de chacun. Un chaton blanc passa à quelques mètres devant les deux jeunes fille et la photographe attrapa le bras de sa compagne pour lui faire signe de s'arrêter. Elle s'accroupit de sorte à être à la bonne hauteur et dégaina son appareil. Malheureusement, elle ne put prendre qu'un seul cliché de l'adorable animal car il prit la fuite après que le flash se soit déclenché. Heureusement la photo était réussie, malgré la ruelle aux allures lugubres dans laquelle elles étaient. Elle se releva lentement, ne prit pas la peine de s'excuser pour ce contretemps et indiqua simplement qu'elles pouvaient repartir.

- Ce n'est pas handicapant comme phobie ?

Si la vie des arachnophobes pouvait encore être supportable car ils ne pouvaient pas voir toutes les araignées qui les entouraient à chaque seconde, il en était de même pour de nombreuses phobies. En revanche, les personnes ayant peur de la foule voyaient chaque personne autour d'eux, ils ne pouvaient pas s'en empêcher. La blonde était bien contente de ne pas avoir de phobie, encore moins une comme celle-ci !

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
100 / 100100 / 100

Chambre : 7
Classe : Première AV
Spécialisation. : Littérature
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 128
Okane (お金) : 326
Points. : 0
Date de naissance : 14/12/2000
Age : 16
Les p'tits liens. : Rentrer ici les liens importants. (Présentation, liens, rps.)
Arts Visuels.
Clo Iris
MessageSujet: Re: ► Ton âme est si pâle. Redonne lui des couleurs ◄ [PV Clo Iris] Ven 30 Oct - 17:11
Elle suivait le mouvement de la blonde et passa devant elle quand sa compagne du jour ouvrit un petit portail qui leur barrait la route puis s’engagèrent dans une ruelle sombre. Enfin la jeune fille entreprit de répondre à Clo. Alors comme ça elle s’appelait Hanna, la brune aurait parié sur ce prénom, sa compagne du jour avait une tête à avoir ce prénom.
 
« Moi c’est Clo. »
 
Quand elle vit le chaton blanc, la blonde n’eut même pas besoin de lui dire de s’arrêter, qu’elle le faisait d’elle-même. Elle ne fut pas surprise de voir sa camarade sortir son appareil et prendre une photo de l’animal. Elle devait avouer que le cadre était idéal, le blanc du pelage du félin tranchait avec l’obscurité de la ruelle. Bien entendu, le chat eut peur du flash et il s’enfuit. D’un signe de tête Hanna lui indiqua qu’elles pouvaient repartir. La réponse à la question de la blonde était simple.
 
« Pour une personne qui craint la solitude oui mais comme c’est pas mon cas, non. Faut juste que j’apprenne les trucs dans le style les heures de pointes, quel jour il y a le plus de monde dans les rues et tout. Je pense que pour toi, ça serait handicapant après normalement j’ai des cachetons contre cette phobie mais comme une idiote, je les ai oublié au pensionnat. »
 
Elles étaient arrivées à un croisement et comme Clo marchait assez vite voir même trop pour des personnes comme sa mère, l’écart était des fois de trois quatre mètres. Elle attendait donc la blonde qui ne tarderait pas à la rejoindre.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Chambre 4
Classe : Sixième AV
Spécialisation. : Photographie
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 62
Okane (お金) : 294
Points. : 0
Date de naissance : 14/09/1994
Age : 23
Les p'tits liens. : Présentation ~

Liens ~

Fiche rp ~
Arts Visuels.
Hanna Dokku
MessageSujet: Re: ► Ton âme est si pâle. Redonne lui des couleurs ◄ [PV Clo Iris] Lun 2 Nov - 18:40
La petite française s'appelait donc Clo. Etait-ce là un surnom ou s'agissait-il de son prénom complet ? La blonde avait toujours eu du mal avec les prénoms français, bien que certains ressemblaient plus ou moins à ceux de son pays natal, elle les trouvait pour la plupart bien trop étranges. La jeune fille lui expliqua alors à quel point sa phobie était difficile à vivre mais que heureusement elle avait des médicaments à prendre pour surmonter ça, médicaments qu'elle avait oublié au pensionnat. De ce fait, l'étudiante put en déduire qu'elle aussi étudiait à Miyuzaki, ce qui l'étonna tout de même un peu. Un chose était sûre : elle n'était ni en classe B, ni en spécialisation photographie. Quoi que, elle l'aurait pu l'être, Hanna ne l'aurait probablement pas remarqué dans sa classe. Elle côtoyait très peu ses camarades d'ailleurs. Mais pour Clo, la blonde aurait plutôt parié sur une discipline telle que la littérature ou l'écriture, peut-être la poésie qui sait. Certainement pas dans le domaine des arts du spectacle en tous cas, vu sa phobie de la foule.

Elle rejoint la jeune fille au bout de la petite ruelle sombre et tourna à droite, dans une rue un peu plus grande, mais néanmoins très calme. Une petite sonnerie retentit, une mélodie au piano se répandant dans l'air. Hanna sortit son téléphone pour y lire un message de son frère. " Papa a vu mes notes, viens manger à la maison ce soir stp, il va me tuer ! "  Bien sûr. Il ne pouvait pas se débrouiller seul et appelait sa grande sœur à la rescousse. Leur père était pourtant un homme gentil et aimant, mais trop pris par son travail, il en devenait parfois froid. Mais l'attitude de sa fille lui faisait peur et il avait constamment peur de blesser la chair de sa chair qu'il connaissait si peu, peur qu'elle lui reproche toutes ces choses légitimes. Par conséquent, elle jouait souvent le rôle de tampon entre son frère et son père mais les repas « en famille » avait toujours un petit côté pesant et absolument pas naturel. La photographe rangea sans répondre au message. Ce n'était pas nécessaire, il savait bien qu'elle viendrait, même si l'idée ne lui plaisait guère. Pendant ce temps, elle avait continué d'avancer et lorsqu'elle releva la tête après avoir rangé son téléphone, elle s'aperçut qu'une troupe d'enfants, accompagnés de deux ou trois adultes, était à quelques mètres des deux jeunes filles et s'approchait bruyamment. Hanna hésita, se disant que ce n'était que des gamins et qu'il n'y avait aucune raison d'avoir peur. Dans le doute, elle regarda tout de même sur les côtés : pas de rue adjacente, pas d'échappatoire. Elle se tourna alors vers Clo, priant pour que tout se passe bien. Elle n'avait vraiment pas envie de devoir la trainer entre ses enfants surexcités ou devoir gérer une de ses crises d'angoisse.


- Ca va aller ?

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
100 / 100100 / 100

Chambre : 7
Classe : Première AV
Spécialisation. : Littérature
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 128
Okane (お金) : 326
Points. : 0
Date de naissance : 14/12/2000
Age : 16
Les p'tits liens. : Rentrer ici les liens importants. (Présentation, liens, rps.)
Arts Visuels.
Clo Iris
MessageSujet: Re: ► Ton âme est si pâle. Redonne lui des couleurs ◄ [PV Clo Iris] Lun 2 Nov - 20:19
Hanna tourna à droite donc Clo la suivit tombant sur une rue un peu plus grande que la ruelle qu’elles venaient de quitter mais tout aussi calme. Elle se stoppa quand elle entendit la chanson cherchant du regard d’où provenait le bruit enfin ses yeux se posèrent sur le portable que la blonde tenait à la main. Elle vit que la jeune fille le rangea juste après, trois possibilités s’offraient à la plus jeune. Premièrement, elle avait reçu un appel ou un message et elle n’avait pas envie de parler avec celui ou celle qui appelait. La deuxième hypothèse était que la blonde faisait partie des personnes qui laissaient sonner leur téléphone pour tout et rien, elle pensait à une notification sur un réseau social. Mais après qu’est ce qu’elle en avait à faire ? Hanna faisait ce qu’elle voulait de sa vie, elle n’avait pas à lui dire quoique ce soit, ça ne se faisait pas. Chacun devrait être libre de vivre son existence comme il le voulait et non pas être esclave de quelqu’un. La question de la blonde la fit sortir de ses pensées.
 
« Ca va aller ? »
 
Ne comprenant pas pourquoi elle posait cette interrogation, elle vit un groupe d’enfants accompagné de deux ou trois adultes avancer vers elles.
 
« Tant qu’on discute pas avec eux, ça ira. »
 
Pour prouver ses dires, elle avança vers la petite troupe et après avoir respiré, récupéré tout le courage qu’il pouvait avoir en elle traversa le groupe. Une fois l’épreuve réussie, elle sourit et se fit le V de la victoire pour elle. Pour une fois qu’elle pouvait se sentir fière d’elle, elle n’allait pas cracher sur l’occasion que le destin lui donnait sur un plateau d’argent. Elle attendit donc la blonde pour qu’elle soit à sa hauteur. Faudrait peut-être que je marche au même rythme qu’elle non ? Sans elle, je serais encore dans le parc à l’heure qui l’est. C’est ainsi qu’elle prit sa nouvelle bonne résolution. Comme quoi on en prend tout les jours et pas qu’au nouvel an !

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Chambre 4
Classe : Sixième AV
Spécialisation. : Photographie
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 62
Okane (お金) : 294
Points. : 0
Date de naissance : 14/09/1994
Age : 23
Les p'tits liens. : Présentation ~

Liens ~

Fiche rp ~
Arts Visuels.
Hanna Dokku
MessageSujet: Re: ► Ton âme est si pâle. Redonne lui des couleurs ◄ [PV Clo Iris] Lun 9 Nov - 19:05
Alors qu'elle craignait de devoir trainer la petite brune au travers de la horde d'enfants, Clo lui répondit que tout se passerait bien tant qu'elles ne leur parleraient pas. Mais pourquoi leur auraient-elles parlé ? Mystère. Quoi qu'il en soit, la jeune fille avança sans grand problème apparent alors que Hanna préférait rester en retrait pour le moment. Mission accomplie, la française déboucha de l'autre côté du groupe de marmots. Elle alla même jusqu'à se faire un signe de la victoire, certainement pour se féliciter. En voyant ça, l'anglaise ne put s'empêcher de hausser les sourcils, perplexe face à ce geste. Il faut dire qu'elle n'était pas du genre à s'auto-congratuler ni même à se réjouir pour si peu. Pour elle, le simple fait d'accomplir quelque chose était suffisant, il n'y avait pas besoin de plus. Sa mère déplorait d'ailleurs souvent ce trait de caractère chez sa fille, répétant souvent qu'elle devrait être un peu plus fière d'elle-même, notamment pour ce qui concernait ses capacités en photographie. Même Matt s'en donnait à cœur joie pour la féliciter ou lui faire des compliments, plus modérément tout de même, sachant que son amie n'y apportait aucune importance.



Quoi qu'il en soit, Hanna ne fit aucune remarque, ne voulant pas lancer un débat à ce sujet. Elle se contenta de rejoindre Clo et continua à marcher sur le chemin qui menait au pensionnat. Elle vogua entre les rues et ruelles, toujours peu peuplées. Elles se rapprochaient doucement du pensionnat quand une nouvelle question traversa l'esprit de la blonde : comment la jeune fille faisait-elle pour vivre au pensionnat ? Il était certes très grand, mais la population d'élèves était aussi très dense. Il était plutôt difficile de se balader dans l'établissement sans jamais croiser personne. Ne serait-ce qu'entre deux cours, pour passer d'une salle à une autre, les étudiants grouillaient et pullulaient dans les couloirs. Même pour l'anglaise qui n'était absolument pas phobique de la foule, ça en était insupportable, mais pour des raisons bien différentes. Alors que les hauts bâtiments de Miyuzaki pointaient le bout de leur toit à l'horizon de la rue -peuplée, malheureusement elles n'avaient pas d'autre choix que d'y passer pour rentrer au pensionnat-, Hanna toisa légèrement sa compagne du regard, et finit par lui poser la question qu'elle qui lui était venue en tête au moment où elle avait appris qu'elles étaient dans la même école.



- T'es de quelle classe ?



Elle aurait mis sa main à couper que la petite brune était de la classe A. Peut-être la B, à la limite, même si elle misait tout sur la première supposition. Les gens des classes C et D n'avaient pas de phobie comme celle de l'affluence. La foule, c'était leur terrain de jeux, leur espace de prédilection. Clo elle, paraissait bien trop sage, bien trop timide pour faire partie de leur rang. D'ailleurs, Hanna était même persuadée qu'elle ne prenait pas part à cette guerre stupide des classes. Peut-être n'appréciait-elle pas ceux qui n'étaient pas aussi studieux, mais si par hasard c'était le cas, elle n'oserait certainement pas se mêler à un tel conflit.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
100 / 100100 / 100

Chambre : 7
Classe : Première AV
Spécialisation. : Littérature
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 128
Okane (お金) : 326
Points. : 0
Date de naissance : 14/12/2000
Age : 16
Les p'tits liens. : Rentrer ici les liens importants. (Présentation, liens, rps.)
Arts Visuels.
Clo Iris
MessageSujet: Re: ► Ton âme est si pâle. Redonne lui des couleurs ◄ [PV Clo Iris] Sam 14 Nov - 16:04
Clo s’efforçait de marcher au même rythme que Hanna, ce qui lui demandait toute sa concentration autrement elle finirait par accélérer. En soi, ce n’était pas dramatique mais ça prouverait qu’elle n’était pas capable de tenir une bonne résolution pendant une journée. Aussi elle mit un certain temps avant de se rendre compte que la blonde lui avait posé une question.
 
« En classe A,  d’ailleurs je ne comprends la guerre stupide entre les A et D.»
 
Elle se méfiait de cette question comme la peste. Certaines personnes n’attendaient que ça qu’elle leur réponde, ce qui équivalait à leur donner un bâton pour la battre. Elle décida de retourner la question à son interlocutrice.
 
« Et toi t’es en quelle classe ? »
 
La française aurait parié qu’elle était en B, elle n’avait pas l’air d’être une « intello » comme les personnes le disaient si bien tout le monde. Néanmoins le pensionnat étant une école assez prestigieuse et l’anglaise parlant assez bien japonais, la brune l’élimina de la classe D et sans savoir pourquoi elle ne la voyait pas non plus en C. Donc par élimination, il ne restait que le rang B.
 
Son portable vibra dans sa poche de sa veste. Elle lut donc le sms de William.
 
Clo, regarde sur fb. C’est affreux !
 
Elle leva un sourcil intriguée par la chose qui pouvait être si affreuse et ce qu’elle vit la fit s’arrêter sur place. Son souffle s’était coupé voyant les gros titres des journaux : Des attentats à Paris. Le nombre de morts et de blessés fut ce qui l’acheva. Ca n’allait pas recommencer, en janvier déjà, l’affaire Charlie Hebdo l’avait retourné. Les attentats c’était passé hier apparemment, le vendredi 13 novembre. Elle contempla une photo où l’on voyait les allemands scander des paroles de courage à la France. Elle vit aussi des monuments de villes célèbres s’illuminer de bleu, blanc rouge. La brune n’appréciait pas énormément son pays natal mais elle y était attachée qu’elle le veuille ou non. C’était là où elle avait vécu toute sa vie. Elle était scandalisée, elle ne comprenait pas comment des personnes qui se disaient humaines pouvaient faire ça. La française ne pouvait faire taire tous les sentiments qui s’emparaient d’elle, elle était triste, choquée, énervée et encore le mot était faible pour ce qu’elle ressentait. La blonde n’avait pas intérêt à lui parler maintenant ou elle se prendrait une réplique amer. Elle répondit néanmoins à son meilleur ami.
 
J’ai vu ça, c’est monstrueux !
 
Elle se remit à marcher rattrapant la blonde, les yeux remplis de colère, une aura noire aurait pu se dégager d’elle. N’importe qui ayant le cerveau en marche verrait que ce n’était pas le moment de lui parler.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Chambre 4
Classe : Sixième AV
Spécialisation. : Photographie
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 62
Okane (お金) : 294
Points. : 0
Date de naissance : 14/09/1994
Age : 23
Les p'tits liens. : Présentation ~

Liens ~

Fiche rp ~
Arts Visuels.
Hanna Dokku
MessageSujet: Re: ► Ton âme est si pâle. Redonne lui des couleurs ◄ [PV Clo Iris] Lun 30 Nov - 14:33
Il fallut un peu de temps à la française pour répondre à la question qu'il lui avait été posée. Classe A, comme l'aurait parié Hanna ! Cette dernière sourit légèrement -plus intérieurement que littéralement en fait-, amusée par l'exactitude de sa supposition. A tel point qu'elle ne s'était pas trompée non plus quand elle avait estimé que Clo ne prenait certainement pas part aux querelles entre les différentes classes, ce qu'elle ne comprenait visiblement pas. Ca leur faisait un point commun, ou presque. Si l'anglaise trouvait que ces disputes frôlant parfois l'irréel étaient plus que puériles, elle pouvait néanmoins comprendre qu'il pouvait être franchement agaçant de côtoyer des personnes qu'on pouvait considérer comme stupides. Parfois, le manque de culture ou de lueur d'intelligence pouvait être exaspérant, elle l'avait vécue plus d'une fois. Néanmoins, le contraire était tout aussi vrai. Personne n'aime être considéré comme bête et ceux à fort potentiel intellectuel avait la fâcheuse habitude de rabaisser les autres, et ce depuis la nuit des temps. Que des tensions soient palpables dans certaines situations, c'était compréhensible. Mais dans une école comme Miyusaki, où la diversité était un symbole et l'art, sous toutes ses formes, représentait la force du pensionnat, il était étonnant qu'une telle intolérance subsiste. Mais que serait une école sans guerre de clans ? Rien. Quand la petite fille lui retourna la question, Hanna lui répondit simplement avec un haussement d'épaule.

- En B. Et je suis bien d'accord.

A sa place, certains auraient pu sentir une gêne, d'être visiblement plus âgée et considérée comme moins intelligente suivant a répartition de leurs classes. Mais il n'en était rien. La blonde n'était ni fière ni malheureuse d'appartenir à cette classe. Pour elle ça ne signifiait rien. Mais elle était contente de savoir que la française partageait le même avis, elle n'avait pas à s'inquiéter de quelconques vacheries futures. Hanna avait fait plusieurs pas déjà quand elle s'aperçut que sa compagne n'était plus à ses côtés. Elle se retourna et la vit arrêter, un téléphone portable dans les mains. Après avoir pianoté dessus, elle se remit en marche. Mais cette fois-ci, elle ne ressemblait plus à la petite fille frêle et fragile qui était en panique dans le parc. A présent, elle avait un regard sombre, une haine visible sur son visage et on aurait dit qu'elle était prête à sauter sur n'importe qui. Aucun doute, elle n'aurait aucun problème pour traverser une foule. Ne voulant ni s'attirer les foudres de la petite fille, ni savoir ce qui avait causé ce changement d'attitude, Hanna se contenta de la suivre pour continuer leur chemin jusqu'au pensionnat.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
100 / 100100 / 100

Chambre : 7
Classe : Première AV
Spécialisation. : Littérature
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 128
Okane (お金) : 326
Points. : 0
Date de naissance : 14/12/2000
Age : 16
Les p'tits liens. : Rentrer ici les liens importants. (Présentation, liens, rps.)
Arts Visuels.
Clo Iris
MessageSujet: Re: ► Ton âme est si pâle. Redonne lui des couleurs ◄ [PV Clo Iris] Lun 7 Déc - 13:02
Clo remarqua le sourire de Hanna et elle lui en voulut aussitôt. Comment pouvait elle être heureuse alors que la France subissait des attentats ? Ne pensait elle donc pas aux morts, aux familles des blessés ? Etait elle si égoïste que ça ? La brune s’était elle trompée sur le compte de la blonde ? Tout au fond d’elle, la française savait pertinemment que tout ce qu’elle pensait était faux. Sa sauveuse d’un jour n’avait rien fait alors pourquoi l’accuser de tous les méfaits possibles et imaginables ? La réponse la frappa de plein fouet, elle lui en voulait parce qu’il lui fallait quelqu’un sur qui défouler sa colère, son impuissance. Elle traitait Hanna d’égoïste mais c’était la véritable hypocrite dans l’histoire. Elle, qui prônait la justice, s’en prenait à une innocente. L’ironie de la situation lui donna envie de rire jaune. N’était ce pas drôle qu’elle commençait à aimer son pays alors que ce dernier subissait des attaques terroristes. L’hypocrisie et l’égoïsme de la situation frappèrent la jeune fille si fort qu’elle en chancela et faillit tomber sur le bitume. Dieu merci elle réussit à retrouver son maigre équilibre et donc à ne pas tomber.
 
Les paroles de Hanna la firent sourire ainsi elle n’était pas la seule à penser que le conflit qui opposait la classe A et D était complètement idiot. Et pourtant si elle y réfléchissait bien, elle voyait bien que c’était humain cette haine mutuelle. Clo était la première à dire qu’il fallait recadrer les gens mais s’en prendre à eux alors qu’ils n’avaient rien fait. Non tout ça la dépassait. Elle n’avait que 14 ans mais se trouvait bien plus mature que certaines personnes. Alors que les filles de son âge parlaient maquillage, mode, potins et garçons, elle parlait de géopolitique, des conflits qui régnaient dans le monde, elle philosophait sur tout et n’importe quoi. Elle aurait pu faire une dissertation sur le rôle d’une chaise dans la vie. Mais au fond d’elle Clo enviait les filles qui ne se préoccupaient pas de l’actualité. Ses parents l’avaient forcé à grandir trop vite, la faisant devenir mature et elle leur en voulait. Elle aurait voulu avoir une enfance et une adolescence normale. Mais ils lui avaient enlevé toute son innocence d’un coup la faisant basculer dans le monde des adultes beaucoup trop tôt lui bloquant l’accès au monde des adolescents. Et pour ça, la française voulait les plonger dans l’Athérion et dans le Styx pour qu’ils paient. Elle n’aimait pas la vengeance trouvant les gens qui pratiquaient cet art trop immatures bien sûr William était l’exception à la règle. Le brun était son pilier, sa vie et même si il se vengeait sur ses ennemis, elle l’aimait d’un amour indescriptible.
 
La brune arriva au bord de la foule et se stoppa la peur reprenant possession d’elle. Toutes les émotions qu’elle avait ressenties auparavant s’étaient envolées laissant place seulement à la terreur. Elle bascula pour la deuxième fois de la journée dans ce monde si effrayant. Elle était tout bonnement paralysée. Elle ne pouvait plus bouger, son corps ne lui répondait plus. Ses yeux reflétaient simplement toute l’angoisse qu’elle ressentait. Son souffle s’était coupé comme si elle était en apnée. Elle entendait son cœur battre trop fort et trop vite. Elle sentit son corps tremblé comme si il était secoué de spasmes. C’était la première fois que ça lui arrivait et la jeune fille ne comprenait pas ce qui se passait. L’incompréhension était totale. Néanmoins elle avait une certitude, il fallait qu’elle s’éloigne de cette foule mais il y avait toujours un problème. Elle était paralysée comment pourrait elle marcher ?

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ► Ton âme est si pâle. Redonne lui des couleurs ◄ [PV Clo Iris]
Revenir en haut Aller en bas

► Ton âme est si pâle. Redonne lui des couleurs ◄ [PV Clo Iris]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ange gardien
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !
» comment peindre des orientaux
» [TUTO] Faire des socles
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Miyusaki :: Tokyo. :: 上野 - Ueno. :: Le parc.-