RSS
RSS



 

Partagez|

"Parler sans penser, c'est tirer sans viser." [Athena/Swan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
100 / 100100 / 100

Chambre : 5
Classe : Septième A
Spécialisation. : Sport
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 15
Okane (お金) : 25
Points. : 0
Date de naissance : 13/04/1994
Age : 23
Les p'tits liens. : Présentation
Fiche de liens
Fiche de rps
MessageSujet: "Parler sans penser, c'est tirer sans viser." [Athena/Swan] Sam 24 Oct - 15:40
La salle de sport était bien silencieuse en cet après-midi. Aucun cours n'avait lieu. Et rare étaient les personnes présentent. En fait, une seule personne était présente. Une jeune femme brune, posté dans un coin, un arc dans les mains, en face d'une cible. Athena était seule dans la salle de sport. C'était un endroit où elle venait régulièrement lors de ses heures libres. Elle aimait y passer du temps, mais plus particulièrement, elle aimait venir s'exercer au tir à l'arc. Cela lui rappelait toutes ces fois où elle en faisait avec son père. Son père... il lui manquait. Même après trois ans, elle avait encore du mal à se dire qu'elle ne le reverrait jamais. Ce qui la rendait d'autant plus triste c'était de ne pas pouvoir aller se recueillir sur sa tombe. Et elle se doutait que sa mère n'y avait pas été une fois. Elle lui en voulait toujours énormément pour ce qu'elle avait fait. Et nul doute que désormais, elle était marié avec cet homme avec lequel elle avait trompé son père. 

Athena lâcha un soupir, elle leva ensuite son arc et se mit en position, en visant la cible. L'image de sa mère apparut dans son esprit, tandis qu'elle relâchait la corde de son arc et que la flèche alla se planter au cœur de la cible. Il était rare que la jeune femme rate son coup, elle faisait du tir à l'arc depuis qu'elle avait sept ans. Son père le lui avait apprit, comme il lui avait enseigné l'art de se défendre. La brune lâcha un nouveau soupir, son père lui manquait vraiment... Athena tira deux nouvelles flèches avant de se tourner d'un mouvement vif, son arc prêt à tirer, lorsqu'elle entendit un bruit. Elle se retrouva alors face à un jeune homme qu'elle ne connaissait pas. En remarquant qu'elle avait toujours son arc pointer sur lui, elle l'abaissa avant de s'excuser. 

-Désolé, tu m'as surprise. 

Il semblait légèrement plus jeune qu'elle, de quelques années. Sans doute l'avait-elle déjà croisé, mais il ne lui disait rien. Mais vu le nombre d'étudiants, il était normal qu'elle ne se souvienne pas de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : /
Classe : Troisième S
Spécialisation. : Boxe
Situation amoureuse : Célibataire

Travail : Vendeur dans une boutique de sport après les cours
Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 97
Okane (お金) : 130
Points. : 4
Date de naissance : 29/08/1998
Age : 19
Les p'tits liens. : Présentation

Fiche de RP
MessageSujet: Re: "Parler sans penser, c'est tirer sans viser." [Athena/Swan] Dim 25 Oct - 15:22
Les cours étaient enfin finis pour Swan. Il finissait plus tôt que d'habitude et pourtant cette journée lui avait paru tellement longue. L'école ne l'intéressait déjà pas énormément, mais en japonais, c'était encore pire. Il avait un vocabulaire assez riche mais il comprenait mieux qu'il ne parlait ce qui parfois causait quelques soucis. Pourtant, ses parents l'avaient toujours compris. Ils devaient faire des efforts pour le comprendre ou comme tout parent, ils comprenaient leur fils quand d'autres se fichaient de ce qu'il pouvait raconter. C'était un mystère et il savait que s'ils demandaient à ses parents si il parlait mal, ils lui diraient que non. Ils ne mentiraient pas, après tout il n'y avait que la présence de l'accent qui gênait vraiment. Pour le vocabulaire, il s'arrangeait pour exprimer ce qu'il voulait dire autrement que par ce mot qu'il ne connaissait pas.

Swan se rendit donc à la salle de sport, se défouler un peu contre un sac de frappe. Il ne voulait pas rentrer chez lui, il risquait de voir son père et il lui demanderait de travailler avec lui et après de s'entraîner avec lui ce qui provoquerait une énième dispute entre eux. Il n'aimait pas les cours mais il n'aimait pas non plus les cris que leur dispute provoquait. Il était aussi bien au pensionnat que chez lui en ce moment. Il entra dans la salle de sport et se changea très vite dans les vestiaires avant de regagner la salle, ses gants à la main. Il vit un peu plus loin dans la salle, une fille, un arc à la main tirait avec une assurance déconcertante. N'y faisant pas vraiment attention, il glissa sa main à l'intérieur du premier gant et il s'apprêtait à mettre le deuxième quand une jeune fille qu'il avait vu s'entraîner un peu plus loin se retourna brusquement vers lui, son arc pointait sur lui. Elle s'excusa après l'avoir abaissé.

''T'es toujours aussi tendue ?''


Il souriait un peu mais il était aussi un peu inquiet. Même si la voir ainsi sur ses gardes l'amusait un peu. Comment pouvait-on être autant sur les nerfs ? Ils étaient au pensionnat, pas dans un des quartiers chaud de Tokyo où voir une arme n'est pas plus exceptionnelle que de voir un gars avec une casquette mais en même temps, il n'y avait rien de rassurant à se retrouver de l'autre côté d'un arc quand l'archer était prêt à tirer. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
100 / 100100 / 100

Chambre : 5
Classe : Septième A
Spécialisation. : Sport
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 15
Okane (お金) : 25
Points. : 0
Date de naissance : 13/04/1994
Age : 23
Les p'tits liens. : Présentation
Fiche de liens
Fiche de rps
MessageSujet: Re: "Parler sans penser, c'est tirer sans viser." [Athena/Swan] Dim 25 Oct - 16:36
Athena avait bien remarqué l'inquiétude du jeune homme sur son visage malgré son léger sourire. En même temps, qui ne s'inquiéterait pas en voyant un arc pointer sur soi? Mais la jeune brune l'avait aussitôt baisser. A sa question, Athena se tourna d'abord vers la cible, tirant sa dernière flèche qui se planta également au coeur de la cible puis elle se tourna vers le jeune homme. 

-Tendue, non, sur mes gardes, oui. 

Elle avait répondu ça sur un ton indifférent. C'est vrai que cela pouvait sembler étrange, qu'elle soit autant sur ses gardes, mais c'était quelque chose qu'elle avait apprit au fil des ans. Ne jamais baisser sa garde, on ne sait jamais ce qui peut arriver. Tout comme il ne faut jamais accordé sa confiance à n'importe qui, et ça, elle ne l'avait jamais oublié. L'image de son petit ami embrassant à pleine bouche sa meilleure amie restait gravée dans sa mémoire. Elle avait été trahie par deux personnes en qui elle avait confiance, deux personnes qui lui était proche. 

Certes, cela n'était pas vraiment une raison pour être autant sur ses gardes, mais c'était une habitude que la jeune femme avait prise. Elle ne faisait confiance à personne en dehors d'elle même, et puis, les délinquants dans cette école ne manquait pas vraiment, non pas qu'il y en ait des tas, mais Athena doutait qu'il n'y en ai pas non plus. Mais pour l'instant, rien ne s'était passé, rien de grave. De toute façon, qui oserait s'en prendre à quelqu'un expert dans l'art du tir à l'arc? Rare était les fois où Athena ratait sa cible, seul les jours suivant la mort de son père avaient eut raison d'elle. Son moral étant au plus bas, elle n'avait pas réussit aussi bien que d'habitude, mais c'était vite revenu, même si elle avait eut du mal à se faire à la mort de son père. 

Athena observa le jeune homme, il avait enfilé des gants de boxe, sûrement était-il venu ici pour se défouler un peu. Après tout, chacun sa manière de se défouler. Le tir à l'arc permettait surtout à la jeune femme d'oublier le reste, de faire le vide dans son esprit, ou alors elle imaginait tout simplement les visages de ceux qu'elle n'aimait pas à la place de la cible et tirait, c'était également un très bon moyen et ça lui faisait beaucoup de bien. 

-T'es ici pour te défouler un peu? demanda-t-elle finalement en désignant d'un signe de tête les gants qu'il portait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : /
Classe : Troisième S
Spécialisation. : Boxe
Situation amoureuse : Célibataire

Travail : Vendeur dans une boutique de sport après les cours
Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 97
Okane (お金) : 130
Points. : 4
Date de naissance : 29/08/1998
Age : 19
Les p'tits liens. : Présentation

Fiche de RP
MessageSujet: Re: "Parler sans penser, c'est tirer sans viser." [Athena/Swan] Lun 26 Oct - 18:47
Il regarda la flèche de la jeune femme qui se planta au coeur de la cible. Il ne faut pas l'embêter elle. Et il avait eu cet arc, cette flèche pointait sur lui. Aucun doute que si elle avait tiré, elle ne l'aurait pas loupé. Qu'elle soit sur ses gardes, il n'en doutait pas un seul instant mais il se demandait si elle craignait quelque chose, que quelqu'un l'effraie ou si c'était un événement de son passé qu'il la poussait ainsi à l'excellence, à savoir se protéger seule. Le tir à l'arc était un sport individuel, seul le "soi même" peut nous aider, nous aider. On ne peut que compter sur nous. Il se demandait donc ce qui l'avait poussée à pratiquer ce sport, et de le faire avec tant d'assurance et de détermination.

Elle regarda les gants de boxe qu'il venait de mettre. Peut-être qu'il la dérangerait à taper dans son sac de frappe, que le bruit qu'il ferait la deconcentrerait mais il n'avait pas envie de reporter sa séance de sport. Entre sportifs, ils se comprenaient, ils avaient le même besoin de s'évader, de se retrouver seul et la salle était suffisamment grande pour tous les deux. Elle reprit la parole.

"Un peu comme toi non ?"

La boxe était un moyen pour lui de se retrouver seul, presque sans penser à sa journée, à ses parents et à tout ce qui pouvait le tourmenter. Frapper un autre gars, ce n'était pas quelque chose de forcément plaisant, quoiqu'un minimum tout de même, mais c'était ce sentiment de liberté, d'avoir laissé tous ses problèmes sur le sac de frappe qu'on laisse derrière soi. Tout, après avoir boxé était plus léger. Les muscles, les articulations, tout semblait tellement plus souples, l'esprit plus léger.

"Je ne vais pas te déranger ?"

Il montra d'un vague geste de la main les sacs de frappe derrière lui. Il ne repousserait pas sa séance mais si cela la dérangeait, il pourrait s'arranger pour que son échauffement prenne un peu plus de temps, juste pour qu'elle termine ce qu'elle voulait faire. Il n'allait quand même pas sacrifier sa séance de sport pour le plaisir de cette fille qu'il ne connaissait pas, aussi sympathique aurait-elle pu paraître. D'autant plus qu'il ne la trouvait pas sympathique, pas antipathique non plus mais comme elle l'avait dit, sur ses gardes.

Même dans sa façon de parler, on entendait qu'elle mettait immédiatement une sorte de distance. Elle était méfiante, c'était certain, mais elle ne laissait presque aucune chance pour se parler, pour apprendre à se connaître et pourquoi pas sympathiser. Swan n'avait pas besoin d'avoir des tonnes d'amis pour se sentir bien mais il en fallait un peu pour se sentir soutenu. Elle, elle semblait rejeter loin, très loin, ce sentiment de sécurité, comme si elle n'était sûre seulement lorsqu'elle était seule. Elle n'avait pas tord, parfois on accordait notre confiance alors qu'on n'aurait pas forcément dû mais si on ne la donne à personne, on ne connaîtra jamais le bonheur du partage. C'était l'avis de Swan, lui qui s'était longtemps senti seul, abandonné, rejeté avait découvert la joie de la famille mais aussi des vrais amis il y a peu et il savourait encore la chance qu'il avait d'avoir tout cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
100 / 100100 / 100

Chambre : 5
Classe : Septième A
Spécialisation. : Sport
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 15
Okane (お金) : 25
Points. : 0
Date de naissance : 13/04/1994
Age : 23
Les p'tits liens. : Présentation
Fiche de liens
Fiche de rps
MessageSujet: Re: "Parler sans penser, c'est tirer sans viser." [Athena/Swan] Mar 27 Oct - 16:14
A sa question, Athena observa le jeune homme. Oui, bien que ce n'était pas simplement pour se défouler qu'elle faisait ça, c'était aussi une sorte d'échappatoire. Et puis, cela lui rappelait les moments passé avec son père. Elle se sentait plus proche de lui en s'exerçant au tir à l'arc, comme si il était auprès d'elle. 

-Entre autre, finit-elle par répondre.

La jeune femme alla chercher ses flèches qu'elle retira de la cible avant de se remettre en position. Elle se tourna vers le jeune homme lorsqu'il lui posa une nouvelle question. 

-Non, le bruit ne me dérange pas, tant qu'il n'est pas fort. 

Athena garda son regard posé sur le jeune homme dont elle ignorait d'ailleurs le prénom. Elle se tourna ensuite de nouveau vers la cible avant de tirer une nouvelle flèche qui alla se planter au cœur de la cible. Elle en tira une autre mais sentit toujours un regard pesé sur elle. Athena se tourna alors et vit que le jeune homme était toujours là, il n'avait pas bougé, n'avait pas commencé à frapper dans le sac de boxe. 

-Tu ne va pas boxer? demanda-t-elle alors, curieuse.

La jeune brune affichait une expression d'étonnement, voir que le jeune homme n'avait pas bougé et continuait de l'observer l'intriguait. Après tout, n'était-il pas venu pour se défouler un peu? En tout cas, pour l'instant il n'en était rien, non pas que le fait qu'il, l'observe la dérange, mais ça l'intriguait tout de même. La brune garda le regard posé sur le jeune homme, en attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : /
Classe : Troisième S
Spécialisation. : Boxe
Situation amoureuse : Célibataire

Travail : Vendeur dans une boutique de sport après les cours
Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 97
Okane (お金) : 130
Points. : 4
Date de naissance : 29/08/1998
Age : 19
Les p'tits liens. : Présentation

Fiche de RP
MessageSujet: Re: "Parler sans penser, c'est tirer sans viser." [Athena/Swan] Jeu 29 Oct - 11:55
 Comme il l'avait déjà remarqué, la jeune fille ne semblait pas vouloir lui parler. Il ne pouvait pas lui en parler, il était bien là pour ne pas voir son père lui. Seulement, il avait l'impression de l'embêter plus qu'autre chose en lui retournant la question. C'est pourtant elle qui avait engagé la conversation mais elle ne semblait pas vouloir discuter.

Elle certifia que le bruit, pas fort, ne la dérangeait pendant qu'elle retira les flèches de sa cible. Boxer sans faire de bruit était un peu compliqué mais elle lui avait dit que non, il n'allait pas se faire prier. Il regarda encore une fois la jeune fille tirer une flèche. Encore une fois, au centre. Elle n'en loupait vraiment aucune, ne tremblait pas, n'hésitait pas. Elle était rapide en plus, elle ne regardait pas pendant plusieurs minutes la cible pour savoir si oui ou non, elle visait bien. Il la trouvait impressionnante. Swan n'avait tenté qu'une fois le tir à l'arc, ça remontait à six ans maintenant, il n'avait pas toucher une seule fois la cible. Il prenait pourtant du temps pour viser mais la flèche n'arrivait jamais là où il l'avait imaginé. Il ne recommença jamais et même si il en avait l'occasion une fois, il n'était pas sûr de vouloir réitérer l'expérience.

''Hein ? … Si bien sûr !''


La jeune fille avait coupé court les pensées du jeune homme et visiblement, elle n'aimait pas qu'il reste ainsi à la regarder. Il s'éloigna de la jeune fille afin de se rendre devant les sacs de frappe. Devant eux, il commença à boxer, des petits coups simple, sans force, sans puissance. Très vite, quand il sentit ses muscles chauffer, il accéléra ses coups en tapant plus fort. Là, il commençait à vraiment se laisser aller, oubliant même qu'il partageait la salle avec une inconnue et qu'il fallait qu'il essaye de faire le moins de bruit possible.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
100 / 100100 / 100

Chambre : 5
Classe : Septième A
Spécialisation. : Sport
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 15
Okane (お金) : 25
Points. : 0
Date de naissance : 13/04/1994
Age : 23
Les p'tits liens. : Présentation
Fiche de liens
Fiche de rps
MessageSujet: Re: "Parler sans penser, c'est tirer sans viser." [Athena/Swan] Ven 20 Nov - 18:18
HJ: Désolé de répondre aussi tard ^^'


A sa réponse, Athena l'observa se diriger vers le sac de boxe puis elle se tourna de nouveau vers sa cible. Elle alla chercher de nouveau les flèches qu'elle arracha de la cible avant de se mettre à une distance suffisante, assez loin de la cible pour recommencer ses tirs. Athena n'était pas vraiment associable, simplement elle n'allait pas forcément facilement vers les autres. Avant elle était beaucoup plus ouverte, mais depuis l'épisode de la tromperie de son petit ami avec sa meilleure amie, elle faisait beaucoup plus difficilement confiance. Cela s'était aggravé lorsqu'elle avait surprit sa mère entrain de tromper son père. Ces deux événements avaient grandement diminué sa foi en l'amour. D'ailleurs, elle n'était jamais retombé amoureuse depuis. Certes, elle avait eu quelques aventures, mais rien de bien important pour qu'on puisse dire qu'elle était vraiment amoureuse. 

Athena faisait pourtant de son mieux pour ne pas se montrer trop froid avec les autres, de se faire des amis, mais même si elle avait des amis, rare étaient ceux qui avait son entière confiance. Il est vrai qu'en la voyant pour la première fois, elle pouvait paraître assez froide et distante, ce qui était plus ou moins vrai, mais elle essayait de s'améliorer, mais à priori, ce n'était pas encore ça. Se montrer gentille était devenu quelque chose de difficile pour elle, non pas qu'elle soit méchante, sauf bien sûr si on lui cherche des noises, là il ne faudra pas venir se plaindre des représailles car oui, si on la cherche, on la trouve et bien, mais elle n'était pas le genre de fille à sourire à tout bout de champs, à se lier facilement d'amitié avec les autres. 

La jeune brune commença de nouveau à tirer des flèches. Le bruit des coups du jeune homme sur le sac de boxe étaient assez discret pour l'instant et cela ne dérangea pas la jeune femme. Elle songeait de nouveau à sa mère, ou plutôt sa génitrice comme elle se plaisait à l'appeler depuis la mort de son père. Elle n'avait eu que deux contacts depuis avec elle, le premier était quelques jours après son départ, elle la priait de l'excuser, qu'elle ne voulait pas qu'elle l'apprenne ainsi. Athena s'était contenté de répondre d'une manière peu sympathique disant à sa mère tout ce qu'elle pensait d'elle. Puis elle avait changé d'adresse pour ne plus recevoir de mail de sa part ainsi que de numéro de téléphone. Elle s'était alors cru tranquille. Puis la veille au soir, elle avait de nouveau reçu un mail, elle ignorait comment sa mère avait pu trouver sa nouvelle adresse, mais en tout cas elle avait réussit. Ele qui pensait que sa génitrice l'avait oublié, elle s'était trompée. Sa mère lui disait alors dans ce message qu'elle s'excusait de nouveau qu'elle souhaitait reprendre contact avec elle pour avoir de ses nouvelles. Ce message avait déjà bien fait baissé l'humeur de la jeune brune qui lui en voulait toujours et n'en revenait pas qu'elle lui ait de nouveau envoyé un message, mais les derniers mots dans ce mail avait achever de mettre de mauvaise humeur Athena. Oui, sa mère lui apprenait qu'elle venait d'avoir un enfant avec son nouveau mari, une petite fille. 

Athena lança de nouveau une nouvelle flèche mais un bruit de coup la déconcentra et la flèche, bien qu'elle atteignit sa cible, rata de peu le centre. Elle se tourna alors et vit le jeune homme entrain de boxer le sac. Seulement, ce n'était guère discret, bien au contraire, même ceux de dehors pouvait entendre! Bon, elle exagérait peut être un peu mais pas tellement. Athena respira un grand coup, habituellement elle ne se serait pas gêné et aurait envoyé une flèche en plein dans le sac pour faire comprendre à la personne de faire moins de bruit. Mais, malgré son humeur maussade, elle se dit qu'il ne valait mieux pas, elle ne souhaitait pas non plus qu'il la déteste et la pense folle, non pas qu'elle souhaitait s'en faire un ami, enfin non pas qu'elle ne le voulait pas non plus, mais juste par politesse surtout. 

-Excuse moi, tu pourrais essayer de faire juste un peu moins fort s'il te plaît? Ou juste d'attendre quelque secondes que je finisse sinon? C'est un peu trop fort pour moi et ça me déstabilise, demanda-t-elle alors sur un ton qu'elle essaya aimable tout en essayant également un léger sourire. 

Bon, ça ne la déstabilisait pas tant que ça non plus, la flèche était à un milimètres du centre de la cible, mais bon, pour elle c'était déjà trop.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

   

I'm a nightmare dressed like a daydream
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : /
Classe : Troisième S
Spécialisation. : Boxe
Situation amoureuse : Célibataire

Travail : Vendeur dans une boutique de sport après les cours
Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 97
Okane (お金) : 130
Points. : 4
Date de naissance : 29/08/1998
Age : 19
Les p'tits liens. : Présentation

Fiche de RP
MessageSujet: Re: "Parler sans penser, c'est tirer sans viser." [Athena/Swan] Dim 29 Nov - 17:36
Frapper dans ce sac comme si c'était là, la clé pour vivre, plutôt survivre. Il avait tenté de boxer la veille, dans le parc pour une fois, enfin pas vraiment boxer, plutôt s'entraîner mais il n'avait eu le temps de ne faire qu'un jogging, après, il avait été interrompu par une jeune fille avec qui il s'était énervé et dont il avait oublié le prénom, lui portant très peu d'intérêt à présent. Seulement, cette rencontre avait bouleversé l'entraînement qu'il avait prévu après la dispute avec son père alors il n'avait pas pu réellement se défouler et cela se ressentait aujourd'hui, c'était pour ça qu'il était tellement impatient de boxer. Il n'avait même pas pris la peine de s'échauffer, chose vraiment inacceptable pour n'importe quel entraîneur et n'importe quel boxeur, néanmoins, il ne pouvait pas s'en empêcher. Il savait pertinemment que son premier entraîneur, celui qui lui avait fait découvrir la boxe, qui lui avait enseigné ce noble sport, cet indescriptible art ne cautionnerait pas un tel comportement et qui lui aurait certainement fait regretter mais leur chemin s'était séparé il y a un petit moment déjà et Swan était certain que, bien qu'inquiet des conséquences physiques que cela pourrait avoir si il se blessait, il aurait compris que c'était un très bon remède miracle.

Il entendit une voix au loin mais ne l'écouta pas tout de suite, bien trop concentré à frapper pour oublier la dispute de la veille, le caractère de son père un peu trop autoritaire au goût du jeune homme qui n'avait subi que l'autorité des policiers durant des années et la rencontre de la veille qui l'avait complètement empêché de se défouler. Quand enfin il reprit conscience qu'il n'était pas seul dans la salle, il cessa ses coups, se tournant vers la jeune fille qui avait encore l'arc entre ses mains. Il se rappela de l'accueil qu'elle lui avait servi puis de la perfection de ses tirs alors sans avoir entendu ce qu'elle lui avait dit, il émit l'hypothèse qu'il devait faire trop de bruit sans en être certain. La flèche dans la cible n'était pas au centre ce qui permit de croire encore plus en son hypothèse. Il ne voulait pas la faire répéter alors il se remit à frapper, moins vite, moins fort, en espérant faire moins de bruit et que le peu qu'il en faisait ne la dérangeait pas.

Il comprenait bien qu'elle ne voulait pas être dérangée mais une salle était rarement vide et silencieuse, souvent il y avait de l'agitation, un bruit permanent alors Swan ne pouvait pas s'empêcher de se demander pourquoi elle voulait à ce point du silence. Si, dès qu'il y avait un peu de bruit, elle était déconcentrée, elle ne devait pas tirer aussi parfaitement lors des entraînements avec ses camarades ou lors d'une compétition. Il croyait qu'elle était perfectionniste, ce qui était un compliment, surtout quand ce qui était entreprit par cette personne était parfait, mais si elle avait des difficultés d'une fois que l'on entendait plus les mouches volées, c'était dommage. Il ne la connaissait pas alors peut-être que c'était juste la présence d'un seul étranger qui le gênait mais elle n'avait pas l'air vraiment timide ni même mal à l'aide de sa présence. Après d'autres petits coups, curieux de la regarder pendant qu'elle était occupée à pratiquer son art, il cessa de frapper ce pauvre sac et s'assit par terre, regard fixant l'arc de la jeune fille. Admirant l'assurance de la jeune fille et l'absence totale d'hésitation dans ses gestes, il se demandait si lui aussi il arrivait à procurer une telle fascination parfois.

''Ca fait combien que t'en fais ?''

Curieux comme rarement il avait été, il voulait savoir au bout de combien de temps il était possible d'acquérir un tel contrôle dans leur sport. C'était réellement intéressant de voir une fille, ou un mec, quelqu'un peu importe son sexe en fait, se défoncer dans sa passion, dans ce qu'il pouvait facilement qualifier d'oxygène sans rien exagérer. C'était aussi passionnant qu'un combat de boxe, pour dire combien voir quelqu'un exercer sa passion était complètement exaltant. En revanche, il ne voyait aucune trace de réelle satisfaction à faire du tir à l'arc sur le visage de la jeune fille, aussi il hésitait quant au fait que ce sport soit bien sa passion. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
100 / 100100 / 100

Chambre : 5
Classe : Septième A
Spécialisation. : Sport
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 15
Okane (お金) : 25
Points. : 0
Date de naissance : 13/04/1994
Age : 23
Les p'tits liens. : Présentation
Fiche de liens
Fiche de rps
MessageSujet: Re: "Parler sans penser, c'est tirer sans viser." [Athena/Swan] Lun 14 Déc - 18:06
Une fois que les coups du jeune homme se firent moins fort, Athena reprit son activité, ses flèches filèrent à chaque fois droit au coeur de la cible. A vrai dire, le bruit ne la gênait pas vraiment, sinon elle serait bien embêté lors des séances en groupe ou lorsqu'elle s'entraînait au dehors. Simplement, dans les moments où elle souhaitait se trouver seule, et exercer sa passion sans personne à côté, c'était encore différent. Le jeune homme semblait avoir compris car elle n'entendait plus ses coups frappés dans le sac. Athena continua alors de s'exercer, bien que ses coups étaient toujours précis, parfait. Pour elle, ça ne l'était pas encore, oui, elle était légèrement perfectionniste. Mais c'était également en quelque sorte en hommage à son père, elle souhaitait qu'il soit fier d'elle, même s'il n'était plus de ce monde, elle continuait de travailler durement pour qu'il soit fier d'elle, là où il se trouve. Pour ce qui est de sa mère, elle s'en fichait complètement, elle ne voulait plus jamais entendre parler d'elle et encore moins de son nouveau mari et de leur rejeton, non. Jamais elle ne pourrait lui pardonner sa traîtrise envers son père. Encore l'aurait-elle fait après la mort de son père, elle aurait eut du mal, mais elle aurait comprit, mais là, faire ça alors qu'il était entrain de risquer se vie, pire encore, entrain d'agoniser sur le champ de bataille, non, jamais elle ne pourrait lui pardonner ça!
Athena entendit soudain une voix dans son dos au même moment où elle lançait sa flèche. Elle se tourna et vit le jeune homme assit, entrain de l'observer. Elle l'observa quelque secondes avant de se souvenir qu'il lui avait posé une question. 

-J'en fais depuis mes sept ans, ça fait quatorze ans maintenant, répondit-elle en essayant de ne pas paraître trop froide

Quatorze ans qu'elle en faisait, le tir à l'arc était devenu sa passion, avant, ce n'était qu'une simple passe temps que son père lui enseignait, puis plus les années passaient et plus elle y prenait goût, plus elle s'améliorait, si bien qu'elle a finit par tomber amoureuse de ce sport. Et puis, désormais, le tir à l'arc avait également un autre sens pour elle, en l'exerçant, elle avait l'impression d'être un peu plus proche de son père, bien qu'il soit mort. Cela lui rappelait tout les bons souvenirs qu'elle avait avec lui, c'était comme si une partie de lui était resté là, avec elle. 
Athena reporta son attention sur le jeune homme. 


-Et toi? demanda-t-elle ensuite en désignant d'un signe de tête le sac dans lequel le jeune homme frappait quelque minutes plus tôt

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

   

I'm a nightmare dressed like a daydream
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: "Parler sans penser, c'est tirer sans viser." [Athena/Swan]
Revenir en haut Aller en bas

"Parler sans penser, c'est tirer sans viser." [Athena/Swan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un homme sans ennemis est un homme sans valeurs
» "Il y a pas de lumière sans clarté, pas de beauté sans bonté" - Sara Ebstein
» « Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. » - Périclès.
» Une femme sans parfum est une femme sans avenir.
» [FINI] « Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Miyusaki :: Miyusaki. :: Aile Nord. :: Salle de Sport.-