RSS
RSS



 

Partagez|

I just want to see the stars with you ~ Orphée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : 50
Classe : quatrième D
Spécialisation. : Musique
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 8
Okane (お金) : 31
Points. : 0
Date de naissance : 03/12/1997
Age : 19
Les p'tits liens. : Rentrer ici les liens importants. (Présentation, liens, rps.)
MessageSujet: I just want to see the stars with you ~ Orphée Sam 24 Oct - 20:02

Orphée Kuroko
I smell heartbreak on my hands


Feat : Troye Sivan.


Nom : Kuroko.



Prénom : Orphée

Date de naissance : 03/12/1997

Âge : 17 ans.


Lieu de naissance : Les bas fonds de New York, aux Etats Unis.

Origine : Franco-américaine.

Orientation sexuelle : Homosexuel
_____

Interne ? Oui.

Groupe : Classe D.

Rang : Musique 


Spécialisation : Chant.

Double compte ? (Si oui, les nommer) : Nop'
Orphée, il n’a pas un corps à en faire damner les dieux. Il est frêle, il est petit, il est faible. Tellement faible. Mais pourtant, Orphée, il a des yeux bleus, si bleu, si profond. On aimerait s’y plonger, s’y perdre, s’abandonné dans l’océan de ses yeux bleus. Et son sourire, ce sourire qui dévoile tellement de chose. Parlons à présent de ses cheveux. Ou de cette entité à part entière, vivant sur le haut de sa tête. Il n’a aucun contrôle sur cette chevelure rebelle et soyeuse, pourtant, même après 17 ans, il essaie encore, chaque matin, de les dresser, les modeler, en vain. Sur sa joue gauche, une tache de naissance, à peine plus foncé que sa peau, qu’il déteste et qui fait pourtant tout son charme. Finalement, Orphée, c’est pas un type au physique merveilleux. C’est juste un gars merveilleusement normal.



This is me.
♪ Si j'étais un objet, je serais un instrument de musique, n’importe lequel, parce qu’il n’y a rien de plus beau au monde. ♪ Si j'étais une saison, je serais l’automne, quand la nature meurt doucement. ♪ Si j'étais un plat, je serais un truc sucré. J’adore le sucre, je carbure au sucre. ♪ Si j'étais une chanson, je serais Take me to church. Une chanson si belle, si touchante qu’elle me donne des frissons. Et le clip, avez-vous déjà vu ce clip ? Il semble écrit pour moi… ♪ Si j'étais une couleur, je serais gris. Parce que le gris, c’est sombre, c’est triste, comme moi. ♪ Si j'étais un roman, je serais La mécanique du cœur, un roman français tout en poésie et fantaisie, qui me fait voyager. ♪ Si j'étais un personnage de fiction, je serais Legolas. Parce qu’en plus d’être super canon, il a vraiment la classe. Et puis, c’est un elf ! ♪ Si j'étais un dessin animé, je serais Mulan. J’ai dû le voir au moins 100 fois ce disney, et je ne m’en lasse jamais. Elle est tellement cool, cette princesse ! ♪ Si j'étais une arme, je serais une lame de rasoir, parce que c’est brutal et doux à la fois, parce que j’entends encore son doux sifflement sur ma peau. ♪ Si j'étais un air, je serais Lettre à Elise. La première chanson que j’ai apprise à jouer, celle qui restera toujours spéciale, à mes yeux. ♪ Si j'étais un fruit, je serais une châtaigne, parce qu’il faut en briser la bogue, pour trouver le cœur. ♪ Si j'étais un bruit, je serais celui de mes larmes. ♪ Si j'étais un loisir, ce serait la composition. J’aime écrire mes propres chansons. ♪ Si j'étais un adverbe de temps, je serais jamais.



And this is my story.
3 décembre 1997. Au Lennox Hill. Hospital, une jeune adolescente met au monde un bébé, fruit d’une nuit de passion avec un beau français, en voyage aux states. L’enfant est si petit au creux de ses bras, il la regarde, de ses grands yeux bleus, il semble si calme, si doux. Elle ne peut empêcher ses larmes de couler, car elle sait qu’elle devra abandonner ce tout petit être, mais elle sait également que, jamais, elle ne l’oubliera. En cette nuit d’automne Mary Onacker, seize ans, abandonna son enfant, lui promettant ainsi une vie qu’elle ne pourrait lui offrir.

14 juin 2002. Orphée est âgé de 4 ans et en est déjà à sa troisième famille d’accueil. Il est de plus en plus difficile de trouver une famille capable de s’occuper d’un enfant. Malgré tout, il est heureux. C’est un petit garçon vif et plein d’esprit. C’est un enfant souriant.

1er septembre 2009. Orphée rentre au collège. C’est un enfant brillant, déjà très en avance, qui apprend, en plus de sa langue natale, le français et le japonais, pour comprendre ces mangas qu’il adore. Orphée, à l’école, il a des amis. Beaucoup d’amis. C’est un farceur, quelqu’un de loyal, mais surtout quelqu’un de confiance. Il ne ferait pas de mal à une mouche et ses camarades de classe l’ont bien compris, alors il est apprécié. Il vit maintenant dans le centre pour jeunes Sandy-Sue, établit au Queens.

25 décembre 2010.  Orphée reçoit une guitare pour Noël, son rêve. Maîtrisant déjà le piano et le violon depuis des années, il voulait se lancer dans l’apprentissage d’un instrument plus cool, plus branché.  La même année, le jeune New Yorkais, compose ses premières chansons, des ballades acidulées qu’il chante à ses amis. Il est doué, même s’il refuse de l’avouer.

2013. Orphée est entré au lycée et vit à présent chez un couple irlandais. Il ne les aime pas. Depuis le premier jour, quand ils sont venus à sa rencontre au centre de Sandy, quand ils l’ont arraché à sa petite vie pour l’emmener dans un appartement glacial de Manhattan.

Au lycée, il chante dans la chorale de son lycée et depuis quelque temps un garçon lui plaît. L’adolescent est perdu. Il ne sait comment réagir. Etre amoureux d’un garçon, ce n’est pas normal, tout le monde le dit. Alors, il se tait, il se renferme sur lui-même. Sa famille remarque bien son mal-être, mais ne peut strictement rien faire. Elle est impuissante face au plus grand ennemi de leur fils : lui-même.

2014. tapette, Pd, tu me dégoûtes, connard, va crever.  Orphée n’a jamais révélé son homosexualité, et pourtant, pourtant tous semblent se mettre d’accord, Orphée est gay, Orphée est une abomination. Ce fut un coup dur pour le garçon. Cette année de première se transforma en véritable enfer pour lui. Ses « amis », ce furent les pires : pas un jour sans qu’il ne se retrouve insulté ou brutalisé. Il en vient même à se demander qu’ils n’ont pas raison, s’il ne devrait pas mettre, en effet, fin à ses jours.  Assis, seul, sur le sol de la salle de bains, Orphée enfonce lentement la lame sur son avant-bras. « PD » grave-t-il à l’encre de son sang. La douleur l’apaise. Et il se sent tellement faible…

Mars 2014. Ça a fait les gros titres : Un adolescent du lycée Washington, poussé à bout par ses camarades, tente de mettre fin à ses jours.  Prit en charge par l’unité psychiatrique de Lennox Hill, il se remet doucement. Orphée y resta trois mois,  pendant lesquelles il reçut beaucoup d’aide, pendant lesquelles il apprit à s’accepter. Etre homosexuel n’était pas une tare, ni même une différence. Il était comme n’importe quel adolescent de son âge.

Cela faisait maintenant quelques mois qu’Orphée vivait chez cette famille irlandaise, bien sous toutes les coutures, cependant, elle n’avait remarqué, ni les marques sur ses poignets, ni les bleus sur son corps. Ça avait duré tellement longtemps pourtant…La protection de l’enfance, les services sociaux, tous semblaient s’accorder sur le fait que cette famille avait manqué à son devoir, que cette famille ne pouvait s’occuper davantage d’un adolescent si fragile.
 
Ikuto Kuroko entra dans la vie du jeune homme le 17 juin 2015. C’était un homme âgé, à la tête d’un label de musique japonaise s’exportant en Amérique.  Comme Orphée, il n’avait pas de famille, comme Orphée, il se sentait seul, différent. Ce jour-là, Orphée jouait du piano dans un bar du centre-ville. Ikuto avait été bluffé par la technique de ce jeune homme et avait engagé le dialogue avec lui. Durant les jours, les semaines puis les mois suivants cette entrevue, ils se rencontrèrent plusieurs fois, toujours pour parler de musique. Et, finalement, un jour  d’hiver, Ikuto. Kuroko lui fit la proposition de sa vie. Étudier la musique au Japon, dans une école talentueuse, formant les stars de demain : le pensionnat Miyusaki.

Orphée hésita longuement, bien qu’il parlait un Japonais assez correct bien que rudimentaire, partir si loin des États-Unis, dans un pays qui lui était inconnu, il n’était pas sûr d’en être capable. Mais les arguments d’Ikuto étaient bons, très bons, et Orphée avait besoin de faire table rase du passé, alors il accepta. Sous la tutelle de cet homme, il partirait au. Japon pour tout recommencer.



Derrière l'écran
Pseudo habituel : RoseImpue/Zoey.
Âge : 17 ans
Comment avez-vous connu Miyu ? Grâce à une admin ♥
Quelle est votre fréquence de connection ? Le week-end et le mercredi, un peu la semaine quand j'ai le temps.
Que pensez-vous du forum ? : L'idée est sympa, j'aime bien, et puis ce smiley, c'est la vie  panda  

O'Daim

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
100 / 100100 / 100

Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Rien du tout, passe ton chemin.

Messages : 371
Okane (お金) : 433
Points. : 2
Date de naissance : 16/12/1995
Age : 21
Je fais partie du Staff.
Muse
MessageSujet: Re: I just want to see the stars with you ~ Orphée Sam 24 Oct - 20:31


Bienvenue à toi Orphée Kuroko !
Validation de


Orphée Kuroko.


C'est avec joie que nous te validons. Tu seras en Quatrième D de rang Musique, et chambre Cinquante. Nous t'invitons également à compléter ton profil.
Pense également à faire ta fiche de lien, et celle de rp.
En cas de besoin, n'hésite pas à contacter un membre du Staff.
En espérant te compter parmi les membres actifs,
Muse.


© Halloween





~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I just want to see the stars with you ~ Orphée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Dallas' Stars
» Dalas Stars signature
» Dalas Stars Aligment
» Dallas Stars
» We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Miyusaki :: Gestion du Personnage. :: Ton personnage. :: Fiches validées.-