RSS
RSS



 

Partagez|

"Keep calm et... bah, c'est déjà suffisant, non ?" -~ Igarashi Jae-Hwa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Deuxième étoile à droite sans s'arrêter jusqu'au matin
Classe : 4e année section C
Spécialisation. : Chant
Situation amoureuse : I'm an unicorn, I don't date human u.u

Travail : Chanteur dans des fêtes privées.
Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 207
Okane (お金) : 1108
Points. : 12
Date de naissance : 15/11/1997
Age : 20
Les p'tits liens. : Présentation
Fiche RP
Liens
MessageSujet: "Keep calm et... bah, c'est déjà suffisant, non ?" -~ Igarashi Jae-Hwa Mar 27 Oct - 17:45

Igarashi Jae Hwa
"L'échec est la mère du succès.
"


Feat : Jung Yong Hwa.

NOM : Igarashi

Prénom : Jae Hwa

Date de naissance : 15/11/1997

Âge : 18 ans

Lieu de naissance : Ottawa, Canada

Origine :nippo-coréenne  / Nationalité coréo-canadienne jusqu’à ses 22 ans.

Orientation sexuelle : Hétérosexuel aux dernières nouvelles
_____

Interne ? Non.

Groupe :Musique

Rang : C

Spécialisation : Chant 

Double compte ? (Si oui, les nommer) : Non

J’aurais tendance à me décrire comme un garçon au physique ordinaire. Je ne suis pas très grand, 1m75. Ma chevelure châtain n’a rien d’exceptionnel même si je suis toujours plutôt bien coiffé. Il faut dire qu’avec autant de soeur et étant le seul garçon, elles aimaient jouer à la poupée avec moi pour que je ressemble à un membre de boys band. Il paraît que ça me va bien, alors je reste comme elles me disent d’être. À vrai dire, j’en ai pas grand chose à faire de mon apparence. J’ai souvent tendance à porter les vêtements qu’on me dit de porter sans rechigner. Ma famille a donc essentiellement constitué ma garde-robe plus soignée, un soupçon « fashion » entre l’élégance et la décontraction. Mais on me dirait de sortir en pyjama panda dans la rue, ça ne me dérangerait pas et je le ferais. On me raserait la tête ou me dirait de laisser pousser mes cheveux jusqu’au bas du dos, ce serait pareil. Quoi que, les cheveux longs ça doit vraiment être pénible à démêler.

Question silhouette, j’ai une carrure plus légère mais musclée. À force de ne pas tenir en place, de faire tout et n’importe quoi, je me suis forgé un corps plutôt athlétique et à ce qu’on dit agréable à regardé. La nature a été généreuse et ma morphologie sculpte facilement sans que je fasse des efforts surhumains.

Apparemment, j’ai un beau corps et une belle gueule. On me le dit depuis longtemps, donc je ne vais pas les contrarier et j’accepte de le croire mais honnêtement, je moque un peu. On dirait que je suis laid, je n’y ferais pas plus attention.

J’ai les pieds froids, et il parait que ce n’est pas un détail si anodin que cela. Et aussi, je porte toujours un peu de parfum pour homme. Pas à outrance, juste ce qu’il faut pour sentir bon. Peut-être une coquetterie dû fait d’avoir autant de soeur, mais aussi parce que je reconnais avoir développer une hantise de la puanteur après avoir vécu dedans quelques années de ma vie. Je suis donc le gars qui va passer le plus de temps sous la douche aux vestiaires, le premier sous l’eau, le dernier sorti. Cette manie un peu maniaque de l’hygiène me vaut souvent une image assez coquette.

Et je suis du groupe sanguin B-, mauvaise pioche…

This is me.
Vous parlez de moi ? Euh… Je ne suis pas très bavard, enfin quand il s’agit de parler de moi, parce que sinon, je n’ai pas particulièrement de difficulté à m’exprimer, enfin… Quand on me demande pas de parler japonais ! J’ai un nom de famille japonais mais ce n’est pas pourtant que je parle cette langue et l’explication viendra dans la catégorie suivante.

Donc, je vous ai déjà fait part de ma « manie » du parfum et de l’hygiène.

Question goût : j’aime la pistache et la vanille ! Bah oui, ça fait partie de mes goûts, et oui, j’aime manger ! Et que le repas soit bon ou mauvais, je ne gâche jamais, je ne sais que trop ce que c’est d’avoir faim.
Je n’ai pas une grande vibre artistique en-dehors de ce qui concerne la musique que j’apprécie beaucoup. J’aime chanter, et on a souvent complimenté ma jolie voix. Petit j’ai appris à jouer du piano, mais par la force des choses, j’ai dû arrêter à l’âge de dix ans. À l’âge du lycée, j’ai voulu apprendre la guitare, la batterie ou la basse - je n’étais pas difficile - mais ma mère refusa ne souhaitant pas attendre sous son toit des instruments aussi bruyants.
J’aime les grandes étendues et le sentiment de liberté. La beauté de la nature m’a toujours séduite. Je me souviens des folles chevauchées de mon enfance à dos de poney dans les grandes plaines canadiennes. Bon, avec le recul, je me dis que je ne devais pas aller aussi vite que je le croyais à l’époque mais c’était un pur bonheur !

J’aime le sport même si je ne suis pas forcément très doué. Je devrais même dire que je suis une calamité dès lors qu’il s’agit de tenir une raquette ou une batte. Par contre, je me débrouille dans les sports de balle à contact direct comme le volley ou le basket. La discipline dans laquelle j’excelle le plus est de très loin celle des arts martiaux. Je les pratique depuis ma plus tendre enfance et ait même eu la chance de fréquenter d’excellentes écoles en Chine !
J’ai été aussi initié au Kendo qui doit être un des seuls éléments de mon patrimoine culturel japonais qui m’ait été légué.

Ah oui ! Vous attendez peut-être que je parle de mon caractère ? Difficile de porter un jugement objectif sur soi-même mais je vais essayer. Je ne suis ni méchant, ni gentil. Je crois que parfois je suis maladroit et blessant sans m’en rendre compte, tout comme je peux toucher les gens sans savoir pourquoi. Ma jumelle m’a souvent reproché d’être socialement anti-doué. Je vis dans ma bulle et ne comprend guère mes congénères, ou plutôt, je ne pense pas à essayer de comprendre.  Je ne me sens que très rarement concerné et me laisse porter par le courant. J’ai plutôt tendance à laisser les autres décider pour moi dès que je le peux. J’ai néanmoins appris à être très autonome et je crois qu’au fond, ma personnalité décalée me rend quelque peu solitaire. Être seul ou non, ça ne change pas grand chose à mes yeux. Mes soeurs m’ont souvent que c’était pour ça que je n’avais jamais eu de petites amies. Quand j’avais la chance de connaître une suffisamment inconsciente pour m’aimer, je ne le remarquais même pas. En même temps, qu’aurais-je fait d’une petite amie ? Comment pourrais-je me préoccuper d’une personne quand je ne me préoccupais pas de moi-même ?
Bref, j’ai une personnalité que je qualifierais sans grand intérêt et dénué d’ambition. Je vais là où le vent me mène, je laisse le cours du fleuve m’emporter.

Côté astrologie (coréenne), je suis né l’année du boeuf, ma soeur jumelle à l’heure du dragon, quant à moi, je n’étais pas vraiment pressé de sortir de mon cocon et j’attendis l’heure au le cheval galope à travers la terre.
Selon la divination japonaise, il me semble que mon élément soit le soleil ou la flamme, mais je n’y comprend pas grand chose.

And this is my story.
À défaut d’être particulièrement intéressante, je peux annoncer sans prétention que mon histoire à au moins le mérite d’être peu commune. Tout d’abord, je pense qu’il vaut mieux poser le contexte familiale : j’ai actuellement un père, une mère, un beau-père et quatre « soeurs ».

Mon père est japonais d’origine, c’est de lui que je tiens mon nom de famille. Il provient de la classe moyenne aisée, mais sans excès, et a monté sa propre entreprise qui a prospérer, l’a élevé dans la société et lui a notamment permis de rencontrer ma mère, dont il est désormais divorcé depuis près de neuf années. Sa société a également fait faillite et nous a progressivement plongé, lui, ma soeur aînée et moi dans la misère. Mon père a cumulé les dettes et a fini par faire n’importe quoi au bout de se retrouver actuellement derrière les barreaux depuis déjà trois ans.

Ma mère est coréenne de nationalité, ce qui explique mon prénom, d’autant plus qu’elle portait un regard très critique sur la culture japonaise. En effet, si je parle le coréen et pas le japonais, c’est parce que ma mère aimait utilisé sa langue natale et interdisait à mon père de manier la sienne (Oui, mon père est d’un tempérament soumis, sauf en ce qui concerne les affaires. Ma mère n’aura pas été la première femme à le mener à la baguette) Pour en revenir à mère, elle est en fait sino-coréenne, issue du milieu des Chaebol, fille d’un puissant entrepreneur coréen et d’une riche héritière chinoise. Elle a toujours vécu dans le luxe sans travailler. Séduite par la réussite de mon père, elle l’aura aussi lâchement  abandonné dès lors que la situation financière commença à se compliquer. Son départ ainsi que celui de ses fonds d’investissements ne firent qu’empirer la chute des entreprises de mon père. Je lui en veux, mais elle reste ma mère. Par la suite ma mère s’est remariée avec un autre homme fortuné emménageant avec lui à Singapour.

La ville des gens fortunés, Singapour ! Mon beau-père est né là-bas et y a toujours vécu, et inutile de préciser qu’il n’était pas le fils d’une pauvre philippine presque louer en esclave comme domestiques. Mon beau-père est probablement plus riche que mon père ne l’a jamais été du temps de l’apogée de sa société. Et son mariage avec ma mère n’a fait qu’à croitre sa fortune.

Lui aussi divorcé d’un précédent mariage, il a une fille sensiblement du même âge qui est donc devenu ma soeur sans que nous ayons le moindre lien du sang. En quatre ans de vie commune, je n’ai jamais eu de réels différents avec cette soeur-ci. Je crois qu’on s’entend bien mais je n’en suis pas certains car je ne me suis sans doute jamais assez préoccuper de ce qu’elle pouvait réellement penser. En tout cas, je l’aime bien, elle est sympa, souriante et drôle.

Mon beau-père et ma mère ont également eu une fille ensemble. Ma cadette de plusieurs années que je qualifierais de princesse pourrie gâtée, mais je dois reconnaître qu’elle n’a jamais été particulièrement désagréable avec moi. Sans doute parce que je suis le seul garçon au milieu de toutes ses filles. Et en fait, même si elle faisait sa peste avec moi, le remarquerais-je seulement ?

Ma troisième soeur est mon aînée mais ne l’est biologiquement pas plus que celle de mon âge, mais l’une des deux avec lesquelles j’aurais vécu le plus longtemps. Japonaise, elle est la fille adoptive de mon père après que sa précédente compagne ne le plante devant l’autel en lui abandonnant la petite fille qu’elle avait eu précédemment avec un autre homme (Quand je vous disais que mon père était un pigeon…)
Si elle n’a bien évidemment pas suivi ma mère lors du divorce, mon ainée que j’admirais tant a pris son indépendance lors de notre bref retour de quelques mois au Japon avec notre père. Elle a dit réussir à se débrouiller et ne plus vouloir être une charge pour lui. Nous avons gardé le contact, fréquemment au début puis de plus en plus rare. Je la croyais sincèrement quand elle me disait que tout allait bien, mais maintenant j’ai conscience qu’une fille de seize ans livrer à elle-même à Tokyo, ne pouvait pas se débrouiller « sans problème ». Le désir de la retrouver est à l’origine de ma folle migration au Japon !
(Ma mère a quand même tenu à s’assurer que je suive une scolarité descente en m’inscrivant dans une école dont la réputation la rassurait et en m’achetant un appartement luxueux, trop luxueux pour moi, où je pourrais être confortablement installés, et aussi suffisamment grand pour que mes deux soeurs du même âge que moi puisse venir m’y retrouver quand bon leur semble.

Enfin, ma dernière soeur est ma seule véritable soeur, enfant du couple Igarashi, ma jumelle ! Mais non, nous ne sommes pas proches outre mesure. En fait, je dirais même que notre relation est celle qui me paraît la plus obscure. Nous avons grandi ensemble, puis avons été séparé plus de quatre année avant de nous retrouver. Je n’avais aucun contact avec elle. Je crois me souvenir que nous étions presque inséparables dans l’enfance, nous nous chamaillions également très souvent, mais elle est partie avec ma mère et mon père a refusé que je lui sois ôté. Non, ma mère ne m’a pas laissé derrière. C’est mon père qui a tout fait pour me garder et a ensuite empêcher tout contact que ce soit avec ma mère ou ma soeur jumelle.
Lorsque ma mère parvint à me récupérer vers l’âge de quatorze, j’eus l’impression que ma jumelle et moi étions devenus presque des étrangers. Je crois même que finalement, je me suis plus rapproché de la fille de mon beau-père que de ma propre soeur au cours des quatre dernières années.

Voilà, je crois que j’ai suffisamment présenter ma famille et que je vais pouvoir vous parler un peu de moi, rassurez-vous, je serai bref !
Comme vous avez pu le comprendre, je suis né dans une famille riche. Mais j’ai passé les premières années de ma vie loin de l’effervescence asiatiques, dans les grandes plaines nord-américaine, au Canada, mon pays natal. Ma mère avait souhaité emménager dans ce pays et nous possédions une très grande propriété avec d’immenses prairies avec des chevaux, et même un bois à proximité d’un lac. Une vie de rêve !
Ma famille se composait alors de mes deux parents, ma soeur aînée (née au Japon) et de ma jumelle. Ce qui me fait penser à la question complexe de la nationalité. Pour l’heure, j’ai la chance de posséder la double nationalité coréo-canadienne (droit du sang et du territoire) mais la législation coréenne m’impose de choisir à ma vingt-deuxième année venue. J’aviserai à ce moment-là sans doute. D’autant plus que si je reste au Japon (ce qui me semble pour l’heure peu probable), je pourrais également faire appel au droit du sang pour obtenir la nationalité japonaise.

Si nous vivions plus à la campagne, nous nous rendions tout de même assez régulièrement en ville dans notre appartement d’Ottawa. Tout allait donc bien dans le meilleur des mondes jusqu’à ce que mon père fasse faillite et que ma mère ne le quitte emportant ma jumelle avec elle : direction la Corée du Sud. Pour ma soeur aînée, mon père et moi, ce fut « retour » au Japon où nous ne séjournions quelques mois, à l’hôtel, d’une grande ville  à l’autre. Ma soeur aînée, nous quitta à Tokyo alors que nous nous rendions à l’aéroport, direction la Chine.

Je vécus ensuite quatre années dans la sulfureuse ville de Shanghai avec mon père, nous enfonçons chaque mois un peu plus dans la misère. À cette époque, j’ai connu la crasse et la faim. Nous avons même passé des nuits dans la rue. Et là, vous rappelez que j’ai dit avec toujours continuer à fréquenter des écoles d’arts martiaux et vous demandez comme est-ce possible sans le sou ? Au début, je me payais mes cours moi-même quand mon père pouvait encore nous loger et nous nourrir. Mon don pour le chant fut découvert à l’école et dans les rues de Shanghai tout est possible alors je me suis retrouvé à chanter, bien qu’enfant, dans un bar-karaoké, le soir. Cet argent me servit à me payer des cours d’arts martiaux tout d’abord. Puis, je grandis, mon père s’appauvrit de plus en plus. J’utilisais mon argent pour manger et dormir une nuit à l’hôtel. Un jour, un ancien professeur me retrouva au micro, et surtout, il me vit m’enivrer avec les membres du bar à la fin de ma prestation. Je n’avais que 13 ans, mais il n’existe de loi pour la protection des mineurs et la consommation d’alcool en Chine. Effaré, le professeur a décidé de me prendre sous sa coupe et de m’essayer gratuitement en échange de services rendus comme l’entretien de la salle, des courses hebdomadaires. Je continuai néanmoins à chanter, sans m’enivrer, car j’y avais pris goût et parce que j’avais faim.

À la paradoxale apogée de notre déchéance, ma mère parvint à nous retrouver et la police vint un jour me chercher pour me retirer à mon père et me ramener à ma génitrice. Un nouveau chapitre de ma vie s’ouvrit dans une nouvelle mégapole à la folle renommée : Singapour. Retour au luxe, ou plutôt découverte d’un univers plus bling-bling que ce que j’avais pu connaître. Une nouvelle famille, de nouvelles soeurs. Je me souviens qu’au début, ma cadette me regarda comme une bête curieuse, un monstre de foire. Ce pauvre crasseux était donc son frère ? Elle peinait à y croire alors elle me posait plein de question sur ma vie de misérable, me considérant presque comme un extraterrestre. Ses questions auxquels je répondais sans honte ni détour, agaçait pas jumelle qui finissait toujours par sortir de ses gonds en ordonnant à notre cadette d’arrêter avant de foncer dans sa chambre en claquant la porte. La cadette s’offusquait de se faire sermonner de la sorte. Ma troisième soeur essayait de tempérer son mécontentement tout en donnant quelque peu raison à ma jumelle, ce qui faisait que la cadette se vexait encore plus et filait dans sa chambre claquant également la porte derrière elle. Ce genre de scènes se répéta plusieurs fois au cours des premiers mois. Puis, je sus gagner l’affection de ma cadette en lui chantant régulièrement un semblant de berceuse tous les soirs. Avec le temps, quand elle invitait ses amis, elle m’exhibait avec fierté me demandant de chanter, parce que j’étais beau, parce que j’étais doué.

J’ai passé toutes mes années de lycée à Singapour. Puis, dès les premiers mois de mes études supérieures, j’ai de plus en plus repenser à mon aîné et finalement réussi à convaincre ma mère de me laisser partir au Japon. Pour le moment, le deal est que je n’y reste qu’une année, deux tout au plus, car à ses yeux, cette parenthèse n’est qu’une perte de temps. Mais si elle n’est pas sa fille, ma mère aura quand même élevé cette soeur que je recherche pendant plus dix ans, elle ne peut se montrer totalement indifférente à son sort.



Derrière l'écran
Pseudo habituel : RuccianBluePaon / Ruccian pour faire plus court xD
Âge : Suffisant pour picoler aux States ! Et fréquenter les bordels
Comment avez-vous connu Miyu ? AS
Quelle est votre fréquence de connection ? Extrêmement aléatoire !
Que pensez-vous du forum ? Pour l’instant, je trouve le décor d’Halloween un peu trop sombre et je trouve qu’il faut pas mal fouiller dans tous les sens quand on est pas encore habitué (surtout pour les liens des citrouilles sur la cb)

O'Daim


~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
100 / 100100 / 100

Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Rien du tout, passe ton chemin.

Messages : 371
Okane (お金) : 433
Points. : 2
Date de naissance : 16/12/1995
Age : 21
Je fais partie du Staff.
Muse
MessageSujet: Re: "Keep calm et... bah, c'est déjà suffisant, non ?" -~ Igarashi Jae-Hwa Mar 27 Oct - 17:49


Bienvenue à toi Jae-Hwa Igarashi !
Validation de


Jae-Hwa Igarashi.


C'est avec joie que nous te validons. Tu seras en Quatrième C de rang Musique, et Externe. Nous t'invitons également à compléter ton profil.
Pense également à faire ta fiche de lien, et celle de rp.
En cas de besoin, n'hésite pas à contacter un membre du Staff.
En espérant te compter parmi les membres actifs,
Muse.


© Halloween





~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Deuxième étoile à droite sans s'arrêter jusqu'au matin
Classe : 4e année section C
Spécialisation. : Chant
Situation amoureuse : I'm an unicorn, I don't date human u.u

Travail : Chanteur dans des fêtes privées.
Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 207
Okane (お金) : 1108
Points. : 12
Date de naissance : 15/11/1997
Age : 20
Les p'tits liens. : Présentation
Fiche RP
Liens
MessageSujet: Re: "Keep calm et... bah, c'est déjà suffisant, non ?" -~ Igarashi Jae-Hwa Mar 27 Oct - 17:52
Quelle rapidité !

Merci ! o/

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
100 / 100100 / 100

Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Rien du tout, passe ton chemin.

Messages : 371
Okane (お金) : 433
Points. : 2
Date de naissance : 16/12/1995
Age : 21
Je fais partie du Staff.
Muse
MessageSujet: Re: "Keep calm et... bah, c'est déjà suffisant, non ?" -~ Igarashi Jae-Hwa Mar 27 Oct - 17:54
Je suis plus rapide que l'éclair. Cool


Amuse toi bien sur le pensionnat. <3

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: "Keep calm et... bah, c'est déjà suffisant, non ?" -~ Igarashi Jae-Hwa Mar 27 Oct - 18:36
Hellooooooow.


je te souhaite à nouveau la bienvenue parmi nous ! .o/ C'est marrant que t'ai connu ce p'tit rpg sur AS. ^^ Quelqu'un t'en as parlé ? c:


Bref, amuse-toi bien parmi nous, hâte de rp avec toi ! 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Deuxième étoile à droite sans s'arrêter jusqu'au matin
Classe : 4e année section C
Spécialisation. : Chant
Situation amoureuse : I'm an unicorn, I don't date human u.u

Travail : Chanteur dans des fêtes privées.
Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 207
Okane (お金) : 1108
Points. : 12
Date de naissance : 15/11/1997
Age : 20
Les p'tits liens. : Présentation
Fiche RP
Liens
MessageSujet: Re: "Keep calm et... bah, c'est déjà suffisant, non ?" -~ Igarashi Jae-Hwa Mar 27 Oct - 19:03
Re-Mercier !

Dans un moment d'errance, j'ai cliqué sur un lien sur un profil et j'ai atterri là !

J'espère réussir à rp assez régulièrement ^^

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: "Keep calm et... bah, c'est déjà suffisant, non ?" -~ Igarashi Jae-Hwa Mar 27 Oct - 19:09
OMG JE FONDS o.o


Bienvenue. T'es beau. Genre très très beau. Et en plus t'as vraiment l'air cool, et ton perso est tout bien développé et tout et tout. J'ai hyper hâte de te voir sur la cb, et je veux aussi savoir comment t'es arrivé(e) ici.


BIENVENUE. o/
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Deuxième étoile à droite sans s'arrêter jusqu'au matin
Classe : 4e année section C
Spécialisation. : Chant
Situation amoureuse : I'm an unicorn, I don't date human u.u

Travail : Chanteur dans des fêtes privées.
Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 207
Okane (お金) : 1108
Points. : 12
Date de naissance : 15/11/1997
Age : 20
Les p'tits liens. : Présentation
Fiche RP
Liens
MessageSujet: Re: "Keep calm et... bah, c'est déjà suffisant, non ?" -~ Igarashi Jae-Hwa Mar 27 Oct - 19:36
Je suis forcé d'être d'accord avec toi,
je dirai même que je suis canon !

Cool, je sais pas, ça reste à voir comment je m'en sors en rp
(c'est toujours plus facile d'écrire un profil que de le mettre en application)

Merci ! o/

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: "Keep calm et... bah, c'est déjà suffisant, non ?" -~ Igarashi Jae-Hwa
Revenir en haut Aller en bas

"Keep calm et... bah, c'est déjà suffisant, non ?" -~ Igarashi Jae-Hwa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» "Keep calm et... bah, c'est déjà suffisant, non ?" -~ Igarashi Jae-Hwa
» KEEP CALM AND KILL ZOMBIES ✗ le 21/02 vers trois heures du matin
» Keep calm and pass your way ♙ Saewald [TERMINEE]
» Hey guys, keep calm ! ☮
» Keep Calm And Carry Swords

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Miyusaki :: Gestion du Personnage. :: Ton personnage. :: Fiches validées.-