RSS
RSS



 

Partagez|

Le mot vengeance sonne tellement bien à nos oreilles ! [William & Mio]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
100 / 100100 / 100

Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 44
Okane (お金) : 20
Points. : 3
Date de naissance : 22/12/1998
Age : 18
Les p'tits liens. :
Arts du Spectacle.
Mio Watanabe
MessageSujet: Le mot vengeance sonne tellement bien à nos oreilles ! [William & Mio] Jeu 29 Oct - 18:33
Ses longs cheveux bouclés volaient dans le vent. L'air concentré, le visage rougi de larmes, la jeune fille avait le regard déterminé. Et son sourire était cruel. Elle avait mis ses mains croisés derrière sa tête, les jambes légèrement écartés. On aurait pu confondre son air joyeux avec un air satisfait. Car elle était loin de l'être. Son appétit était immense. Elle avait bien mangé ce n'était pas de la "faim", c'était une irrésistible envie de vengeance. Ses yeux brillants de malice, elle essayait de trouver de l'inspiration. On n'échappait ait pas un plan comme ça ! La défaite cuisante qu'elle avait reçue méritait l'original ! Une démonstration orchestrée avec brillot de la cruauté de Mio Watanabe.

Première étape : appâter l'allié. Aujourd'hui elle avait fait semblant d'être attristé. Faisant couler de fausses larmes. Et ça avait marché ! Les gens de sa classe étaient tellement crédules... De parfaits idiots qui s'allieraient à elle juste pour le plaisir d'un jolie sourire sur une jolie visage. Elle avait de la chance d'être belle. C'était simple, pour elle les moches n'avaient pas d'avenir. Leur talent se voyait toujours gâché par leur monstruosité. C'était pourtant simple, les gens moches finiraient par être monsieur et madame lambda du monde de classe moyenne. Alors qu'elle avec son jolie visage, n'avait d'autre choix que de finir dans la haute société. Sinon ce serait du gâchis...
Conclusion de la premiére étape : elle avait rallié les gens à sa cause.
Un point en sa faveur, sa "victime" semblait ne pas être du genre à avoir beaucoup d'amis.
Elle devait qualifier cette personne de victime ou d'ennemi ? Pour le moment elle ne pouvait pas lui donner une appellation précisé. Sauf si elle se débattait avec vigueur, pour l'instant cette personne restait une "victime".
Étape numéro 2 : trouver l'inspiration. C'était l'étape en court. Et pour ça rien de mieux que le toit du pensionnat. La ville environnante titillait sa curiosité. Le vent frais empéchait son cerveau de surchauffé. Sa prochaine vengeance serait du grand art ! Elle avait bien l'intention d'y consacrer du temps. Histoire d'effacer cette air désintéressé de sa sale tronche de putain d'encu...Peut être que si elle commençait par se calmer...
La prochaine étape serait l'échafaudation du plan. C'est bon, elle y était, les idées venaient... Mais bordel de merde qui venait la déranger ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : 50
Classe : Seconde AV
Spécialisation. : Dessin
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 91
Okane (お金) : 74
Points. : 0
Date de naissance : 13/01/1999
Age : 18
Les p'tits liens. : Rentrer ici les liens importants. (Présentation, liens, rps.)
Arts Visuels.
William Royer
MessageSujet: Re: Le mot vengeance sonne tellement bien à nos oreilles ! [William & Mio] Jeu 29 Oct - 19:23
William venait de monter sur le toit, c’était là généralement que l’inspiration lui venait généralement, et là il en avait grandement besoin, il séchait totalement pour ce maudit sujet qu’il devait rendre dans quelques jours. Néanmoins, il décida de laisser son dessin pour un prochain jour au pire il raconterait une excuse bidon au professeur qui lui donnerait quelques jours. Il n’affectionnait pas cette technique mais il l’utilisait sans scrupules avec cet enseignant qui semblait faire de lui son souffre-douleur. Le brun avait beau être sympathique et avoir toutes les qualités possibles et inimaginables, quand quelqu’un lui faisait un coup dans le dos, il n’éprouvait aucun scrupule à se venger. Ce trait de caractère faisait de lui un ennemi redoutable. Quelle ne fut pas sa surprise quand il découvrit qu’il n’était pas seul sur le toit. Une jeune fille au même air que lui quand il voulait se venger mais apparemment celle-ci séchait sur son plan à moins qu’elle fasse partie de ces gens qui se disaient maîtres de l’art de se venger alors qu’ils n’étaient même pas capable de faire un plan correct.
 
« Laisse-moi deviner, tu sèches sur ton plan de vengeance. »
 
La conception de justice du jeune homme était particulière se venger était une méthode comme les autres de rétablir l’égalité. Un sourire cruel s’afficha sur le visage de William et ses yeux affichaient une lueur d’excitation et de méchanceté pure et dure

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
100 / 100100 / 100

Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 44
Okane (お金) : 20
Points. : 3
Date de naissance : 22/12/1998
Age : 18
Les p'tits liens. :
Arts du Spectacle.
Mio Watanabe
MessageSujet: Re: Le mot vengeance sonne tellement bien à nos oreilles ! [William & Mio] Dim 1 Nov - 15:19
Au début quand elle vu cet occidental avec ses grands yeux qui lui donnait un air idiot, elle se dit : "Bordel je peux pas avoir un peu de tranquillité ? Tu es qui pour me déranger alors que je suis en pleine réflexion ?" Et puis il lui avait parlé et elle avait eu envie de le tuer. "T'insinues quoi le moche ? Que je suis trop conne pour élaborer un plan qui tient la route ? Je t'apprends que moi je recherche la perfection ! Pas un simple petit plan de base dont tu pourrais te contenter !" Et puis elle s'étonna. Il était quand même rare de voir des gens qui puisse deviner ce à quoi elle pensait vraiment. D'accord, se croyant seule elle s'était relâchée dans les traits de son visage, mais quand même, comment avait-il fait pour deviner que sous cette jolie et douce jeune fille qu'elle était il y avait une once de méchanceté ? Elle ne voyait qu'une seule explication à cela. Il s'y connaissait. Cet inconnu parfait, qui croyait qu'il pouvait venir lui parler comme cela, comme si il était son ami, devenait pour elle source de méfiance. Mio se connaissait et savait de quoi elle était capable. Alors les gens comme elle, l'étudiante les évitait proprement afin qu'ils ne deviennent pas source d'ennui.

Elle recula d'un pas et le scruta. Il était plutôt grand, devait être quelqu'un que l'on pouvait qualifier de beau mais qui n'était pas du tout au goût de la japonaise, il ne devait être guère plus âgé qu'elle. Et puis elle tomba sur son regard. Un regard malicieux, joueur. Bizarrement il lui faisait un peu penser à un renard. "Intéressant..." Un jolie sourire apparut sur les lèvres de la diablesse.

"Et toi tu veux m'aider !" déclara Mio d'un voix doucereuse.

Son air était tellement innocent qu'on aurait presque pu voir des ailes d'ange lui pousser dans le dos. Elle avait légèrement penché sa tête, plié un peu les genoux et mit ses mains derrière son dos. Elle ne savait pas pourquoi mais un fou rire la gagnait de l'intérieur. Un fou rire démoniaque. Si ce gars là l'aidait, son plan risquait de devenir vraiment intéressant... Alors la jeune fille devait tout faire pour se mettre cet occidental dans sa poche.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Don't mess with madness 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : 50
Classe : Seconde AV
Spécialisation. : Dessin
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 91
Okane (お金) : 74
Points. : 0
Date de naissance : 13/01/1999
Age : 18
Les p'tits liens. : Rentrer ici les liens importants. (Présentation, liens, rps.)
Arts Visuels.
William Royer
MessageSujet: Re: Le mot vengeance sonne tellement bien à nos oreilles ! [William & Mio] Dim 1 Nov - 18:14
William vit parfaitement les émotions par laquelle la japonaise était passée et il dût se retenir de lui rire au nez. Quand elle employa son ton doucereux, il lui jeta un regard interloqué. Non mais elle n’est pas sérieuse là ?! Elle croit vraiment que ça marchera avec moi, quelle naïveté ! Cette ruse est vielle comme le monde ! C’est sûrement pour ça qu’il hésita à l’envoyer paître.
 
« Je ne suis pas un idiot alors tu peux enlever ce sourire angélique, reprendre une voix normale et arrêter de me prendre pour un imbécile. »
 
Puis il reprit autant parler projets quand  il était calme, il avait de meilleures idées. Il essaya donc d’apaiser son agacement puis recommença à parler.
 
« Je trouve que c’est moche quelqu’un qui n’a pas d’idées de vengeance. Après cette dernière est ratée et je déteste ça. Se venger est un art pas une distraction et les personnes qui ne comprennent pas ça sont des idiotes. »
 
Ses mots étaient secs et crus mais le brun s’en moquait comme ses formules de maths à apprendre, c’est-à-dire totalement. Si la japonaise qui était en face de lui ne saisissait ce qu’il avait dit et bah tant pis, il aurait rencontré une cruche à la place d’une coéquipière de vengeance.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
100 / 100100 / 100

Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 44
Okane (お金) : 20
Points. : 3
Date de naissance : 22/12/1998
Age : 18
Les p'tits liens. :
Arts du Spectacle.
Mio Watanabe
MessageSujet: Re: Le mot vengeance sonne tellement bien à nos oreilles ! [William & Mio] Jeu 5 Nov - 19:17
"Est-tu en train d'insinuer que je suis une idiote sale bâtard ? Tu veux que je m'occupe de toi peut-être ?" Heureusement pour William la jeune fille décida de passer outre ce détail. Elle continua à lui sourire gentiment, prenant sa position mignonne favorite.

"Cette manière que les voyageurs ont de tutoyer à tout va..." souffla t-elle.

Certes elle l'avait tutoyer aussi, mais on ne pouvait pas vraiment le lui reprocher, il avait commencé en premier.

"Vois-tu, ici, dans notre beau pays japonais nous avons des phrases de politesses. Nous les employons quand nous rencontrons quelqu'un. Par exemple moi je dirais : Enchantée de faire ta connaissance ! Merci de te préoccuper de moi ! Alors certes, on peut y voir des mots qui ont du mal à voler bien haut, cependant la tradition est importante dans ce pays, ainsi que le respect !" expliqua t-elle d'une voix douce.

On pourrait le traduire par : "Tu te prends pour qui l'occidental à venir me parler comme ça ? On t'as pas appris les bonnes manières chez toi ? C'est que tes parents sont des porcs ou qu'ils ont clamsés ? Oh et au passage le débile ! Insulter les gens dès la première rencontre c'est pas très bien pour ta sociabilité !" Ceci dit le sourire charmeur de Mio aurait pu en tromper bien plus d'un. Quoique le jeune homme devant elle avait ce grain de malice dans les yeux... Elle comprit tout de suite qu'il ne serait jamais dupe. Alors d'un geste elle se planta bien devant lui, et malgré qu'il soit plus grand imposa son charisme de comédienne. Quand on fait du théâtre c'est quelque chose que l'on apprend très rapidement, à avoir de la présence. Même en ne faisant rien, même en ne disant rien. Mio savait très bien comment faire pour clouer le bec à tous les abrutis qui passaient à sa portée. Il lui suffisait d'avoir cette pointe de détermination dans le regard et tous étaient scotchés ! C'est comme cela que l'on reconnaissait un acteur de qualité.

"Dans un deuxième temps je suis une jolie jeune fille, je ne montre que mon minois naturel. Et surtout ne vois rien de personnel dans la manière dont je te parle ! Je m'exprime ainsi avec tous les simples d'esprits. Maintenant si tu veux bien je vais reprendre ma méditation. A moins que participer au plus grand chef d'oeuvre en matière de vengeance ne t'intéresse ? Oh pardon ! Tu n'es peut-être qu'un amateur dans cet art !" souligna la jeune démone sans quitter son doux sourire.

On n'aurait pas pu voir plus de tendresse dans ses yeux qu'à ce moment là. Bon certes elle avait clairement joué du surjeux mais l'actrice en herbe avait eu peur de ne pas se faire bien comprendre par l'ahuri devant elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : 50
Classe : Seconde AV
Spécialisation. : Dessin
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 91
Okane (お金) : 74
Points. : 0
Date de naissance : 13/01/1999
Age : 18
Les p'tits liens. : Rentrer ici les liens importants. (Présentation, liens, rps.)
Arts Visuels.
William Royer
MessageSujet: Re: Le mot vengeance sonne tellement bien à nos oreilles ! [William & Mio] Jeu 5 Nov - 21:10
La main de William le démangeait affreusement, la jeune fille aurait bien mérité une soufflante ça ne lui aurait pas fait de mal. Pour qui elle se prenait ?! Mais il avait pour principe de ne jamais frapper une fille. Elle voulait jouer à ça très bien, il jouerait lui aussi. C’est pourquoi il lui répondit sur un ton doucereux.
 
« Aurais je froissé son altesse ? »
 
Il fit comme si il était choqué même si il n’en était rien.
 
« Oh mon Dieu, voyez que je suis comme impoli envers vous. Enchanté de faire votre connaissance, je me prénomme William. Pourrais je avoir votre nom madame ? »
 
Il se moquait carrément de la japonaise qui lui faisait face mais après c’était de bonne guerre. Elle avait commencé il continuait, c’était clair comme de l’eau de roche. Et si elle continuait à faire sa diva nul doute qu’elle serait bientôt victime d’un de ses plans tordus sortant de son imagination.
 
« Ne serais je qu’un simple d’esprit aux yeux de madame ? Sachez une chose, mes ennemis se tiennent loin de moi ayant trop peur de mon courroux et de mes plans de vengeance beaucoup de personnes me surnomment le Diable pour mes idées tellement elles sont fourbes et bien ficelées. Je me considère donc, sans aucune vantardise de ma part, loin d’être un amateur dans cet art mais plutôt un expert. Mais vous madame comment un si joli minois peut avoir l’envie de vous venger ? Qu’a donc fait cette personne pour mériter votre courroux ? Rien de grave, j’espère. »
 
Voilà au moins la jeune fille ne pourrait plus lui dire qu’il parlait mal ou encore même insinuer que ses parents ne l’avaient pas éduqué. Il employait le langage soutenu avec les personnes qu’il n’appréciait pas et encore plus pour agacer ces personnes.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
100 / 100100 / 100

Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 44
Okane (お金) : 20
Points. : 3
Date de naissance : 22/12/1998
Age : 18
Les p'tits liens. :
Arts du Spectacle.
Mio Watanabe
MessageSujet: Re: Le mot vengeance sonne tellement bien à nos oreilles ! [William & Mio] Ven 13 Nov - 21:23
Mio fut un moment silencieuse. Son visage avait prit une expression de curiosité. Puis, spontanément elle éclata de rire, un rire blanc, de tout l'éclat de ses dents, de ses lèvres rosées.

"Je suis impardonnable. Il faudrait peut-être que je revois mon ego à la baisse, il me semblait que l'on me connaissait dans le coin. Vous devez être nouveau si j'en juge votre accent japonais assez maladroit."

Elle s'inclina en avant.

"Watanabe Mio, ravie de vous rencontrer."

Bien sur la jeune fille était très mitigée quant au fait d’être « ravie ». Elle était aussi mitigée sur l’avis qu’elle se faisait du garçon en face d’elle. Un triple idiot ? Oui peut-être. Il venait de la rencontrer que déjà il lui confiait qu’on le craignait. Mais l’art dans la vengeance c’était que les gens vous croient innocent. Ainsi c’est votre victime qui se prenait tout sur le dos. C’était tout de même plus drôle non ?

« Désolée si vous avez mal pris mes paroles. Je généralisais. Et puis vous essayez de me menacer ou quoi ? » demanda la jeune étudiante en laissant échapper un petit rire discret.

Qui attirait son courroux ? Dans un premier temps le grand benêt qui se tenait devant elle et qui prétendait qu’on l’appelait le « Diable » et que ses ennemis se tenaient loin de lui. C’était bien d’être surnommé le Diable, mais pour Mio c’était tout de même mieux d’en être un. Et puis comme si elle allait avoir peur d’un mec dont les ennemis se tenaient à distance. Il suffisait d’avoir des gros poings et le c’était réglé non ? Ses ennemis à elle ne soupçonnaient même pas qu’ils l’étaient. Et pour les rares qui connaissaient son vrai visage, et bien… Ils étaient tous plus ou moins enfermés jour et nuit dans leur chambre, bien confortablement à pleurer sur leur misérable vie en serrant fort leur oreiller, ils avaient aussi le droit à plusieurs séances de psy par semaine. Non décidemment la vengeance c’était bien pour les filles. Comment un homme aurait l’intelligence nécessaire pour créer des plans plus malsains que le Malin lui même ? Non ils avaient beaucoup trop de… Comment appelait-on ça déjà ? Ah, oui. Ils avaient une conscience contrairement à certaines pestes. Pour elle c’était plus claire que l’air, seule une femme pouvait avoir la volonté et la méchanceté nécessaire pour porter son plan de vengeance à bien. Ce mec, William c’est ça ? Il ne serait qu’un pion. Comme les autres au final. Mais peut-être cachait il quelques idées derrière ce masque de parfait abruti ? La petite diablesse décida d’attendre avant d’entièrement le juger.
Dans un deuxième temps elle sentit le rouge lui monter aux joues rien de repenser à cet enculé de fils de cette espèce de maricòn ! Ah carrément, les insultes dans sa langue ne lui suffisait plus. Il fallait qu’elle le traite de tapette en espagnol maintenant. Enfin pour en revenir à ce mec, une torture longue et très lente jusqu’à l’agonie dans des gémissements de douleur semblait le plus approprié. Elle allait le détruire ce bâtard.

« Ce qu’il a fait. Qui il est. Ça ne vous regarde pas. » dit elle d’un ton neutre, oubliant son expression habituelle.

Puis un rictus, un espèce de sourire en coin se dessina sur son visage.
« En tout cas il mérite ce qu’il va lui arriver. Je vais anéantir ses rêves. Il n’en restera plus une poussière ! » déclara t-elle.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Don't mess with madness 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : 50
Classe : Seconde AV
Spécialisation. : Dessin
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 91
Okane (お金) : 74
Points. : 0
Date de naissance : 13/01/1999
Age : 18
Les p'tits liens. : Rentrer ici les liens importants. (Présentation, liens, rps.)
Arts Visuels.
William Royer
MessageSujet: Re: Le mot vengeance sonne tellement bien à nos oreilles ! [William & Mio] Dim 15 Nov - 20:14
Voir la jeune fille rire surprit William qui ne le montra pas bien sûr, il avait compris que moins il en montrerai à cette asiatique, mieux ça serait.
 
« Effectivement, je viens d’arriver dans ce pays. »
 
Le brun n’était pas encore habitué aux coutumes japonaises ne sut comment réagir quand Mio s’inclina. Devait-il le faire aussi ? N’ayant pas envie de passer pour un idiot, le français resta droit et une fois que la brune se soit redressée lui tendit sa main.
 
« Tout le plaisir est pour moi madame. »
 
En réalité, cette rencontre ne lui apportait pas vraiment du plaisir, du divertissement, de l’amusement oui mais pas encore du plaisir. Néanmoins, il avait compris qu’il devait se montrer poli et non insolent comme à son habitude. Il aimait bien aussi ce côté de sa personnalité plus manipulateur, plus menteur. Jouer était une de ses occupations favorites.
 
« Vous menacer ? Quelle idée saugrenue. Pourquoi je vous menacerais ? »
 
En réalité William menaçait bien Mio mais si la jeune fille ne le comprenait pas, ça voulait dire qu’elle était on ne peut plus idiote. Quand il vit le rouge monter aux joues de l’asiatique, il dut se retenir de toutes ses forces de ne pas lui rire au nez. Ca ruinerait l’image qu’il essayait de lui donner. En fait, il savait qu’au plus profond de lui il s’en moquait comme du dernier Paranormal Activity. Il détestait ces films, le scénario n’était pour lui pas construit. Après il comprenait que certaines personnes puissent aimer, il ne faisait pas partie de ces gens qui pensaient que leurs paroles équivalaient celle d’une divinité.
 
« En tout cas, cette personne qui quelque elle soit vous a administré une défaite cuisante, du moins c’est ce que j’en conclus avec vos rougeurs. »
 
La phrase qu’elle rajouta le laissa de marbre. C’était bien beau des paroles mais s’il n’y avait pas les actes pour les prouver, cela ne servait strictement à rien.
 
« Votre ambition est jolie mais arriverez vous à la réaliser ? »
 
Il avait hâte de voir ce qu’elle lui répondrait.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
100 / 100100 / 100

Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 44
Okane (お金) : 20
Points. : 3
Date de naissance : 22/12/1998
Age : 18
Les p'tits liens. :
Arts du Spectacle.
Mio Watanabe
MessageSujet: Re: Le mot vengeance sonne tellement bien à nos oreilles ! [William & Mio] Mar 17 Nov - 20:59
Mio soupira discrètement. Ce mec commençait à le saouler. Il doutait de ses capacités à se venger ? Bah tiens ! Elle allait lui faire tester à cet imbécile. Non, plus sérieusement elle n'allait pas gâcher son temps si précieux pour... "ça". La jeune fille joua avec ses cheveux, prenant une mine un peu contrariée.

"Une défaite cuisante ? Non. Loin de là. Je dirais même que c'est lui qui s'est tout pris. Le problème c'est qu'il doit s'en foutre." déclara t-elle, utilisant un vocabulaire un peu moins soutenue.

Elle releva son regard vers William.

"Tu ne vois pas où est le problème hein ?" lui demanda t-elle dans un sourire un peu bizarre, à moitié ironique.

Elle le tutoyait à nouveau mais c'est surtout parce que ce petit jeu du "je suis plus polie que toi alors je te suis supérieur" commençait à sérieusement à l'emmerder, même si c'est elle qui était partit là-dedans. Elle passa une main dans ses cheveux pour les rejeter en arrière.

"Le problème c'est que je suis Mio Watanabe. Et que personne se fout de moi. Même une seconde."

La phrase était sérieuse et ponctuée comme telle mais le ton était léger et joyeux et le visage plutôt neutre. Elle décida d'expliquer plus précisément ce qui l'énervait chez sa futur victime. Car à partir de ce stade là, elle savait que c'était prétentieux de dire que tout le monde la traitait comme une starlette. C'était faux.

"Ce mec... C'est un asocial ça se voit. C'est détestable. Il prend des airs, se croit supérieur parce qu'il est différent alors que les autres le trouvent juste minable. Il ne doit pas apporter beaucoup d'attention à ce que l'on peut dire de lui. Je crois qu'il n'a pas encore comprit comment ce monde fonctionne." récita la jolie mannequin d'un ton un peu lasse, regardant le bout de ses pieds.

Un petit rire lui sortit de la gorge, ses yeux pétillants de malice se relevèrent encore une fois vers l'homme qui lui faisait face. Elle avait l'air d'un petit ange avec ses petits yeux plissés dans une expression de bonheur. On aurait dit qu'elle avait apprit une super nouvelle.

"Tu vois, en faites je suis gentille ! Je vais aider ce pauvre con à vivre correctement !"

Les mots qu'elle prononçait n'allaient pas du tout avec son ton ou son allure. On aurait cru impossible qu'elle puisse dire cela.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Don't mess with madness 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : 50
Classe : Seconde AV
Spécialisation. : Dessin
Situation amoureuse : Célibataire

Je suis... :
  • Fidèle au poste !

Je peux prendre... :
  • Pleins de rps.

Messages : 91
Okane (お金) : 74
Points. : 0
Date de naissance : 13/01/1999
Age : 18
Les p'tits liens. : Rentrer ici les liens importants. (Présentation, liens, rps.)
Arts Visuels.
William Royer
MessageSujet: Re: Le mot vengeance sonne tellement bien à nos oreilles ! [William & Mio] Mer 18 Nov - 20:26
William s’amusait de voir les réactions de Mio même si il savait qu’elles étaient fausses. Elle jouait la comédie, plutôt bien il devait le reconnaître. C’est pour ça qu’il la mit dans la spécialisation « théâtre » dans sa tête. Il remarqua qu’elle employait qu’elle avait changé son registre, passant d’un langage soutenu à un autre familier. Parler comme dans les anciens temps anciens mais tant pis pour elle le brun aimait ça et allait continuer.
 
La première réplique de l’asiatique le fit tiquer si cette personne ne lui avait rien fait et qu’elle s’était tout pris pourquoi diable l’adolescente cherchait à se venger ? Quand elle lui dit qu’il ne voyait pas où était le problème, l’adolescent resta de marbre mais si tout au fond de lui, il avait envie de savoir. Aussi il attendit qu’elle lui dise l’explication qu’elle s’empressa de lui donner. Quand il entendit sa raison, il eut l’impression de se prendre une douche glacée, elle avait juste un sérieux problème d’ego. Il considérait que si il n’y avait pas de réels motifs pour se venger, la vengeance serait nulle.
 
« Vous devrez revoir votre ego, je crains qu’il ne soit trop élevé. »
 
Sa réplique suivante l’acheva et il se dit qu’elle avait de la chance qu’elle ne soit pas tombée dans un de ses mauvais jours. Quand il était de mauvaise humeur, le français s’emportait pour la moindre petite chose et n’avait aucune retenue dans ses coups, il pouvait même frapper une fille si il jugeait qu’elle le méritait. Non vraiment, cette fille méritait vraiment une soufflante. Sa mère aurait été là elle lui aurait sûrement dit qu’une baffe n’avait jamais fait de mal à personne et que c’était parfois le seul moyen de faire comprendre à quelqu’un qu’il allait trop loin. Mais William était un véritable gentleman aussi sa main n’alla pas atterrir contre la joue de Mio.
 
« Je me permets de rectifier votre phrase, vous allez apprendre à cette personne à vivre comme vous le faîtes. Vous voulez modifier sa façon de vivre pas lui apprendre à vivre correctement. »
 
L’asiatique, devant lui, lui sembla à cet instant plus hypocrite et égocentrique que jamais. Le brun ne put s’empêcher de soupirer intérieurement. Il avait vraiment le chic de faire des rencontres des fois fabuleuses et d’autres fois catastrophiques. Il n’y avait jamais de demi-mesure avec le français tout était dans l’excès et ça commençait à lui courir sur le haricot.

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le mot vengeance sonne tellement bien à nos oreilles ! [William & Mio]
Revenir en haut Aller en bas

Le mot vengeance sonne tellement bien à nos oreilles ! [William & Mio]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un jeu inévitable et tellement bien. [PV Boule de Givre]
» Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario
» Pour bien saigner des yeux et des oreilles !
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Réfléchie bien !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Miyusaki :: Miyusaki. :: A l'extérieur. :: Toit.-