RSS
RSS



 

Partagez|

“ Là où il n’y a pas de tigre, c’est le lapin le professeur. ”[Proverbe coréen] ~ Baek Chin Hwa.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
100 / 100100 / 100

Classe : Sixième A
Spécialisation. : Sport - Tennis
Situation amoureuse : Célibataire

Travail : Chaperon u.u
Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 31
Okane (お金) : 525
Points. : 0
Date de naissance : 22/01/1995
Age : 22
Les p'tits liens. : [url=]Présentation[/url] ; [url=]Fiche Rp[/url] : [url=]Liens[/url]
MessageSujet: “ Là où il n’y a pas de tigre, c’est le lapin le professeur. ”[Proverbe coréen] ~ Baek Chin Hwa. Jeu 12 Nov - 21:16

BAEK Chin Hwa
호랑이 없는 곳에 토끼가 스승이라.


Feat : Kim Soo Hyun.

NOM : Baek.

Prénom : Chin Hwa.

Date de naissance : 22/01/1995

Âge : 20 ans.

Lieu de naissance : Sokcho, Corée du Sud.

Origine : Coréenne

Orientation sexuelle : Hétérosexuel.
_____

Interne ? Non.

Groupe : A.

Rang : Sport.

Spécialisation : Tennis.

Double compte ? (Si oui, les nommer) : Igarashi Jae Hwa.
Description physique.

Je ne m’attarderai pas sur la description de mon visage pour laquelle il suffit de poser un regard sur ma photo de profil. Mais parviendrez-vous à vous en détacher une fois que vos yeux me dévoreront avec envie ?

Je tiens néanmoins à préciser que ma sombre chevelure d’un noir intense est naturelle ! Et jamais, ô grand jamais vous ne me verrez les teindre ! On ne touche pas à mes cheveux ! On ne pose pas ses doigts sales sur eux ! Et surtout, on ne me décoiffe pas !

J’ai la chance d’avoir un beau visage - le plus beau de ma fratrie - qui selon ma coupe de cheveux me donne l’air d’un adorable poupon éveillant l’instinct maternel des femmes, d’un cas cool et plutôt branché, ou du mec super classe qui fait rêver ! C’est ça, être beau en toutes circonstances !  Et je ne vous permettrait pas de faire la moindre remarque sur mes oreilles ! Certains, elles sont peut-être un peu grande et décollée, certes quand il fait froid en hiver et qu’elles rougissent contrastant avec le magnifique teint de lys de ma peau de bébé, mes oreilles ne passent pas toujours inaperçu, mais la nature m’a refusé d’être absolument parfait. Sans doute pour alléger vos complexes face à moi.

Je mesure un 1m81 ce qui fait de moi un homme assez grand parmi les asiatiques et je pèse 65kg. Que du muscles ! Pas un gramme de graisse n’a sa place sur mon coeur d’apollon ! Je fais extrêmement attention à mon apparence et à l’entretien de mon corps. Faute d’être un grand cuisinier, mon alimentation est loin d’être exemplaire et diététique mais je compense chaque excès par une intensive pratique sportive.

Mon corps est donc musclé à la fois grâce aux exercices de musculation et au tennis, mon sport de prédilection.

Concernant mon style vestimentaire, je me qualifierai d’élégant. Les costumes me vont bien, et même si je n’emporte pas très souvent, j’aborde toujours un style à la fois classe et sobre. Mon ex-petite amie se moquait néanmoins de moi parfois en me disant que j’avais l’air rigide et coincé. Elle ne connaissait rien à l’élégance masculine. Et bien sûr, en tant que sportif, je porte également des vêtements plus décontracté mais je reste digne même en sur-vêtements !

Certains pourraient me dire coquet mais je me considère plutôt comme un homme viril prenant soin de lui et de son apparence. Je veille à l’hydratation de ma peau, à la propreté et à la sainteté de mes cheveux, à mon odeur corporel… J’aime tout ce qui me donner l’impression d’être un citadin et me faire oublier que je viens de ma campagne.

Malheureusement ma voix forte et grave utilisant parfois un jargon provincial me rappelle régulièrement mes racines. Je ne suis pas toujours très doux dans mes gestes, voire bourru. Autre héritage familiale…

La perfection de mon corps est cependant altéré par quelques discrètes cicatrices, datant toutes de mon enfance. Celle sur mon pouce gauche – d’ailleurs, je suis gauché ce qui put être un handicap au tennis à l’origine mais qui est devenu mon meilleur atout désormais – je la dois à un de ses poneys qui m’a mordu. Idem pour les points de sutures mon orteil : un de ses démons l’a écrasé. Enfin, la troisième se situe à l’intérieur de mon poignet, en forme de croix. Mes frères et moi portons la même. Nous étions petits lorsque nous avions voulu sceller un pacte par le sang… Quelle grande idée nous avons eu là de nous tailler inconsciemment les veines ! Disons que laisser Suck Chin nous couper la chair n’était vraiment pas malin de notre part à Chin Hae et moi… Heureusement que notre mère nous cherchait et est arrivée juste à ce moment-là : direction l’hôpital tous les trois !

À part ça que vous dire de plus sinon que je suis une vraie chaudière au lit ? Je vous arrête tout de suite, ne vous imaginez pas n’importe quoi (même si je me trouve plutôt performant…), j’entends par-là que la température de mon corps est naturellement élevée et que par conséquent, il m’est jamais possible de dormir tranquille avec une femme sans que celle-ci ne cherche à se coller à moi pour se réchauffer ou qui si je lui demande de me laisser respire elle me pique la couverture sous prétexte qu’elle en a plus besoin que moi. Comment vous avez deviné que je fais allusion à mon ex-petite amie ? Qui vous a dit qu’elle était la seule avec qui j’avais eu une relation sérieuse ?!

J’oubliais de préciser que je me tiens toujours très droit mais non, je n’ai pas un manche à balai là où vous pouvez vous le mettre si vous me dites ça un jour ! J’ai de grandes mains solides et… Et je pense que je n’ai plus qu’à rajouter que je suis de groupe sanguin AB et j’aurais fait le tour.

Ah si ! Je suis allergique aux poils de chevaux et de chats !

This is me.
N’écoutez pas ce que les gens vous diront de moi. Ils sont de mauvaises foi !
Narcissique ? Certes, j’aime me regarder dans le miroir mais c’est parce que je suis beau qui puis-je ? Pourquoi ne profiterais-je pas autant que vous de cette vue fort agréable que sont mon visage et mon corps ?

Égoïste ? Egocentrique ? Je ne vois pas de quoi ils veulent parler ! Je suis le cadet, c’est de la faute de mes parents si j’ai pris l’habitude d’être choyer et au centre de l’attention. Cela me semble normal de faire passer ma personne en priorité, je ne vois pas quel mal il y a à ça.

Râleur ? J’aime bien que les choses soient carrées, ordonnées et qu’on m’écoute quand je parle ! Si je suis autoritaire ? Absolument pas du moment où on m’obéit.

Machiste ? Les hommes sont supérieurs aux femmes. Ils travaillent dur pour qu’elles puissent s’acheter des paires et des paires de chaussures, alors elles peuvent bien faire le ménage et la cuisine en contre-partie ! En plus, n’est-ce pas dans leurs gènes d’aimer faire ce genre de choses ?

La femme idéale à mes yeux ? Jolie, bien évidement ! Je ne voudrais pas qu’elle est l’impression que je lui fasse la charité à côté de moi. Obéissante, calme, soignée et instruite. Une bonne femme au foyer qui ferait d’excellents petits plats à son mari mais pas trop riches afin qu’il garde la ligne, et elle aussi ! Elle fera attention à son apparence et à l’entretien de son corps, tout autant que de son intérieur. Elle devra être dynamique afin de ne jamais rechigner à la tâche, sportive mais pas trop pour conserver un petit côté fragile et frêle. Elle sera intelligente tout en restant à sa place. C’est à l’homme d’être l’érudit de la maison, la femme ne doit jamais le mettre mal à l’aise en public par insuffisance ou excès de connaissances. Et bien sûr, elle sera une bonne mère de famille.

Je suis moi-même quelqu’un de très soigné, certains vous diront coquet, je réponds virilement raffiné, alors j’attends de ma compagne qu’elle soit irréprochable en tout point.

Mes goûts ? Deux points fondamentaux : j’aime le tennis et je ne veux plus jamais entendre parler de poneys, est-ce que c’est clair ?! Je suis donc un grand amateur de sports, voire de sensation forte du moment que cela n’implique pas d’animaux ! Ensuite, j’aime assez lire. Sans doute ai-je été influencé par Chin-Hae puis par ma petite amie. Je ne suis pas difficile à ce qui concerne mes goûts musicaux, j’écoute un peu de tout sans genre de prédilection particulier, peut-être une légère préférence pour la musique dite épique.

Le tennis est le sport que je pratique de manière intensive mais j’apprécie également le volleyball, voire beach-volley et la natation en tant que loisir.

J’aime la rigueur et le sérieux. Avec moi, les gens ont plutôt intérêt à filer droit ! C’est pour ça que je détestais les poneys au point d’en déclarer une allergie : il n’écoutait absolument rien de ce que je leur disais ! Heureusement que j’avais un lapin comme meilleur ami dans l’enfance. À l’origine c’était celui de Suck Chin mais j’ai déclaré que c’était le mien et Chin Hae a été obligé de demander aux parents d’en acheter un deuxième pour éviter que la situation ne tourne au drame.

Drame, drama… Je n’en suis pas particulièrement fan, je supportais parce que ma petite amie adorait. Je préfère de loin les émissions de divertissements devant lesquels je ris aux éclats sans retenue.

Je suis néanmoins une personnalité très sociable. J’ai toujours eu beaucoup d’amis mais s’il se peut que je leur ai tapé sur le système par moment. Je sais être généreux et m’amuser comme les jeunes citadins de mon âge.

And this is my story.
Mon histoire commence sans doute par celle de ma famille. Rien de bien trépidant et inutile d’en remonter jusqu’à la période Joseon, car oui, nous sommes coréens.  Mon grand-père se nomme Baek Seung-Jo, un prénom tout à fait adapter à sa mentalité autoritaire et dirais-je archaïque. Les Baek étaient une famille ni riche, ni pauvre, mais mon grand-père avait un don. Il était « nez ». La moindre odeur en ce monde ne semble avoir de secret pour lui. Il commença à travailler comme créateur de parfum. Puis, je vous épargnerai la plus belle histoire bien dégoulinante de romantisme de sa rencontre avec ma grand-mère, des difficultés qu’il a eu pour la conquérir jusqu’au jour où en guise de déclaration et demande en mariage, il a acheté un local pour établir sa propre parfumerie à laquelle il attribua le prénom de ma grand-mère : Yon. Ça tombait rudement bien que ma grand mère porte le nom d’une fleur, n’est-ce pas ? Donc, oui, au cas où vous vous poseriez encore la question, cette boutique fut la toute première de la désormais célèbre chaine de parfumerie H.Y. pour HanaYon.

Vous comprendrez donc que la famille Baek a prospéré, sans devenir immensément riche non plus. Surtout que je n’ai pas vraiment profité de cette prospérité familiale. Mes grand-parents ont eu deux enfants, un fils aîné, Baek Kang Dae, mon père, et une fille Baek Hea-Jung. Ces détails peuvent vous semblez bien inutile mais j’y reviendrais par la suite. Ils sont importants pour vous montrer à quel point la vie peut être injuste avec moi !

Dans la logique des choses, et la mentalité de mon grand-père, mon père aurait dû lui succéder à la tête de la société de parfumerie H.Y. dont le siège se situe à Séoul. Pourtant, je suis né et ai vécu dans la campagne profonde jusqu’à la fin du lycée, dans une ferme où mes parents élevés des petits poneys. Ouais, tout à fait le genre de vie à faire rêver les petites filles mais pas moi ! Dès que j’ai pu faire mes valises pour la ville sous prétexte de partir faire des études, je me suis précipité dans le premier train !

Je suis un gars de la campagne. Fort heureusement, je n’en ai plus l’air depuis longtemps même si certaines me reprochent parfois mon jargon de la province. Alors que ma tante a succédé mon grand-père à la tête H.Y. à la place de mon père, j’ai vécu dans cette ferme au nord du pays où ces poneys sataniques ont traumatisé mon enfance. Moi qui avait l’habitude que me pouponne et me surprotège, ces animaux sournois ne respecter absolument pas mon statut de précieux petit dernier.

Je suis le cadet d’une fratrie de trois garçons. Oui, nous sommes bien trois même si vous n’avez jamais entendu parler de l’un de mes frères. Pour cause, il n’a guère jamais quitté notre ferme. Juste pour aller au village acheter du pain. Si nous avons vécu à la campagne et non à Séoul, c’est aussi à cause de lui. Pourtant, je ne pourrais jamais sincèrement le blâmer. J’ai très souvent pesté après lui quand j’étais enfant. Adolescent, il me faisait honte. Maintenant, c’est de moi-même que j’ai honte quand je pense à lui.

Nous sommes trois frères, Baek Suck Chin, Chin Hae et moi, Chin Hwa. Nos parents se sont rencontrés au collège et ont commencé à sortir ensemble avant de début du lycée. Et bien sûr, un jour, ils ont merdé. Ma mère avait dix-sept ans lorsqu’elle est tombée enceinte de Suck Chin. Je vous dis pas tout le foin que ça a fait à cette époque. Si je le sais c’est parce que mon grand-père l’aura raconté un nombre incalculable de fois. Cette erreur impardonnable commise par mon père fut l’une des premières raisons pour lesquelles grand-père commença à envisager que Hea-Jung puisse lui succéder. De plus, il faut reconnaître que ma tante est une femme des plus admirables et respectables. Je ne lui connais aucun défaut. Pourtant, mystérieusement, elle est restée célibataire depuis son divorce avec Monsieur Zhang, un singapourien. Tous deux ont d’ailleurs une fille, ma cousine Zhang Liwei qui tient beaucoup de sa mère mais qui suite au divorce est restée avec son père. Il faut dire que ma tante est accro à son travail. Sans doute est-ce là son principal défaut : son véritable amour est le travail !

Mon père n’eut pas cette vertu. Mais dois-je vraiment m’en plaindre ? Comme Grand-père, mon père est plutôt bourru. Mais il est aimant. Il a fait de ses fils ses priorités, avec les poneys… Entre se disputer avec grand-père parce qu’il a mis sa copine enceinte et s’exiler au fin fond de la campagne, il y a tout de même un gouffre. D’autant plus que même si Grand-mère désapprouvait, elle n’aurait jamais laissé tomber deux adolescents dans la panade de la sorte. La décision de quitter la ville ne vint qu’après la naissance de mon frère. Suck Chin est handicapé mental. Il est socialement inadapté, intellectuellement limité, mais c’est un brave gars. C’est mon grand frère. En grandissant à la ferme, il a pu s’épanouir et semble être l’homme le plus heureux du monde quand il s’occupe des poneys de l’élevage. Il sait faire plein de chose avec les animaux et est très bricoleur. Malheureusement, il ne pourra jamais rien faire en-dehors de la ferme. Il est en proie à des crises de panique lorsqu’il sort des frontières de la bulle qui compose son environnement : la ferme, les pâtures et les champs jusqu’au village.

Ça n’a pas toujours été facile d’avoir un frère handicapé, mais je ne suis pas vraiment le plus à plaindre. Je suis le cadet alors mes parents ne m’ont jamais rien demandé. Celui qui a dû endosser le double rôle de grand frère envers Suck Chin et moi, ce fut le benjamin de la famille : Chin Hae.

Chin Hae est un peu le fils modèle de la famille. Et honnêtement, entendre tous les compliments qui peuvent être fait sur son compte, ça m’agace ! Certes, il est intelligent, mais moi aussi j’ai obtenu de bons résultats toutes ma scolarité et j’ai même entamé des études supérieures ! D’accord, je n’étais pas major de ma promotion comme Chin Hae et je n’ai pas non plus obtenue une super bourse pour aller étudier à Seoul. Busan c’est pas mal non plus ! Et j’ai eu le droit à une bourse ! Grâce au tennis…

Certes, il est aimable, serviable et distingué, mais moi aussi je sais me tenir en société ! Par contre, je suis désolée mais c’est à la femme d’entretenir la maison et non pas à l’homme. Vous le trouvez viril quand il accepte d’aller chercher une assiette d’amuse-gueule ou une coupe de champagne à des femmes dans une soirée cocktail ? Ah oui, parce que Monsieur occupe une bonne place maintenant ! Il travaille pour H.Y. et est prédestiné à devenir le successeur de ma tante ! Liwei et moi nous aurons des parts, mais moins importantes. D’autant plus que Chin Hae va gérer les parts symboliques de Suck Chin !

Bref, quand je vous disais précédemment que la vie était injuste avec moi. Je suis le cadet et pourtant, tout revient à mon frère ! C’est moi qui devrait être gâté et lui qui devrait trimé ! Comment ça c’est déjà le cas ? D’accord, il bosse bien mais je ne démérite pas non plus ! Charmant ? Vous le trouvez charmant ? Mais qu’est-ce qu’il a de plus que moi à la fin ? Objectivement et concrètement, je suis plus beau ! Mon visage se rapproche plus des critères référentiels de beauté que le sien ! Du charisme ? Chaleureux et énigmatique à la fois ? Arrêtez vos conneries ! Je suis au moins aussi séduisant ! J’ai la classe moi aussi !

C’est bon, arrêtons de parler de Chin Hae, ça ne sert à rien ! Peut-être que moi aussi je l’admire, mais ça, je ne l’avouerais jamais. Enfin, cessez de le complimenter à tout va, mais ne vous avisez pas de le critiquer non plus devant moi, c’est mon super grand frère…

Passons plutôt à MON histoire ! Vous aurez donc compris que j’ai vécu toute mon enfance et mon adolescence à la campagne dans une ferme. Après le lycée, j’ai migré aussi vite que possible en ville, à Busan. Ouais, j’ai mis de la distance avec ma famille. Et là-bas, Ô miracle, l’une des plus jolies filles de ma classe au lycée suivait le même cursus universitaire que moi ! Les études ne m’intéressaient pas vraiment au début. Je ne pensais qu’à découvrir la vie en ville et à jouer au tennis. Cependant, pour ses beaux yeux, j’ai assisté à tous les cours. Puis, j’ai fini par réussir à la convaincre de sortir avec moi. Nous sommes restés ensemble, sur le point de nous fiancer, jusqu’à ce qu’elle me largue, il y a un peu plus d’un mois… Comment ça elle n’en pouvait plus de mon comportement machiste et égocentrique ? Elle m’a accusé de la laisser faire toutes les tâches ménagères de mon appartement, mais je croyais que ça lui faisait plaisir ! N’est-ce pas le rôle d’une femme dans un couple ? Il ne savait vraiment pas ce qu’elle perdait ! Et moi non plus…

Les premiers jours, j’ai fêté ma liberté avec mes amis. Puis, sa présence m’a terriblement manqué. Alors qu’elle recommençait à sortir avec ses copines, je me morfondais sur mon canapé à manger des pâtes instantanées devant Dream High, Heartstrings, The Moon that embraces the sun, My love from the stars, Producer et je ne sais encore lequel de ses dramas préférés, écoutant en boucle ses albums préférés de CNBlue, SS501, Miss A, Lyn… Je n’avais plus goût à rien. Mon appartement devenait une porcherie et je n’avais plus de petite amie le nettoyer…

C’était à peine si je décrochais mon téléphone lorsque mes amis m’appelaient. J’étais une loque. Et mon corps se ramollissait… Ce fut cette vision d’horreur d’un bourrelet apparu sur mon corps d’apollon qui me remit le pied à l’étrier ! Non, tout mais pas des poneys, j’ai une peur bleue de ces bêtes là, je ne suis pas mes frères les super-héros de My Little Pony…
Bref ! J’ai renfilé mon short, renoué avec ma fidèle raquette et j’ai retrouvé les cours de tennis ! Je libérais toute ma frustration dans la pratique du sport. J’avais abandonné les cours de la fac, et le soir, je retombais dans ma déchéance. J’ai même plongé jusqu’à regarder The Heirs sans elle…

Puis, vint le jour où ma tante vint me rendre visite ! La catastrophe ! Mon appartement était pire que Bagdad ! Heureusement, j’ai filé un billet conséquent à la voisine et elle a accepté de le ranger et faire le ménage avant que ma tante n’arrive !

Baek Hea Jung était venue me parler au nom de son ex-mari. Celui-ci voulait m’engager. Je n’étais pas certain de comprendre au début. Et pourtant, à présent, me voilà dans l’avion en direction du Japon. Bien sûr, il s’est passé quelques jours entre la proposition du Président Zhang et mon envol pour le Japon. Le temps que je réfléchisse… Le contrat consiste à ce que je joue les « chaperons » et que je veille sur trois adolescents qui auront bientôt dix-huit ans : Zhang Liwei, ma cousine, Igarashi Jae Hwa et Eun Sun, les enfants de la seconde femme de Monsieur Zhang. Je ne connais que très peu les jumeaux, juste assez pour savoir que la fille est une princesse pourrie gâtée relativement insupportable mais son frère me semble débrouillard et pas trop difficile à vivre. Quant à ma cousine, c’est un âge. Alors oui, ce sont des gosses de riches qui n’ont pas l’habitude d’être livré à eux-même – excepté le garçon –, raison pour laquelle le Président Zhang a souhaité qu’une personne de confiance veille sur eux, mais la tache s’annonce plutôt facile. Je vais vivre dans un superbe loft et en plus, je serais copieuse payé pour faire ça. Elle est pas belle la vie ?


Derrière l'écran
Pseudo habituel : Ruccian
Comment avez-vous connu Miyu ? AS.
Quelle est votre fréquence de connection ? Très variable.
Que pensez-vous du forum ? Blue Paon Power ! o/.

O'Daim

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
0 / 1000 / 100

Chambre : Externe.
Classe : Quatrième B.
Spécialisation. : Art Textile.
Situation amoureuse : Célibataire.

Travail : Etudiante.
Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 38
Okane (お金) : 39
Points. : 0
Date de naissance : 15/11/1997
Age : 20
Les p'tits liens. : Présentation. ♥️ Liens. ♥️ Rp.
Arts Visuels.
Eun-Sun Igarashi
MessageSujet: Re: “ Là où il n’y a pas de tigre, c’est le lapin le professeur. ”[Proverbe coréen] ~ Baek Chin Hwa. Jeu 12 Nov - 21:39
Sale plouc, arrête de craner. u.u 
/PAN/


Sinon, de la part de la fille derrière l'écran, BIENVENUE !!!!! **
Heureuse de te voir parmi nous BG. <3 <3 <3

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~


My Family, My Sunshine



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
100 / 100100 / 100

Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Rien du tout, passe ton chemin.

Messages : 371
Okane (お金) : 433
Points. : 2
Date de naissance : 16/12/1995
Age : 21
Je fais partie du Staff.
Muse
MessageSujet: Re: “ Là où il n’y a pas de tigre, c’est le lapin le professeur. ”[Proverbe coréen] ~ Baek Chin Hwa. Jeu 12 Nov - 21:45


Bienvenue à toi Chin-Hwa Baek !
Validation de


Chin-Hwa Baek.


C'est avec joie que nous te validons. Tu seras en Sixième A de rang Sport, et Externe. Nous t'invitons également à compléter ton profil.
Pense également à faire ta fiche de lien, et celle de rp.
En cas de besoin, n'hésite pas à contacter un membre du Staff.
En espérant te compter parmi les membres actifs,
Muse.


© Halloween





~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Niveau scolaire. :
100 / 100100 / 100

Classe : Sixième A
Spécialisation. : Sport - Tennis
Situation amoureuse : Célibataire

Travail : Chaperon u.u
Je suis... :
  • A moitié là.

Je peux prendre... :
  • Peut-être un dernier ?

Messages : 31
Okane (お金) : 525
Points. : 0
Date de naissance : 22/01/1995
Age : 22
Les p'tits liens. : [url=]Présentation[/url] ; [url=]Fiche Rp[/url] : [url=]Liens[/url]
MessageSujet: Re: “ Là où il n’y a pas de tigre, c’est le lapin le professeur. ”[Proverbe coréen] ~ Baek Chin Hwa. Jeu 12 Nov - 22:22
Merci Muse, ma déesse !
<3 <3 <3

*préfère ignorer Eun-Sun la princesse capricieuse insupportable*

~#~#~#~#~#~#~#~#~Pensionnat Miyusaki~#~#~#~#~#~#~#~#~

Baek Chin-Hwa, the Gentleman Farmer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: “ Là où il n’y a pas de tigre, c’est le lapin le professeur. ”[Proverbe coréen] ~ Baek Chin Hwa. Jeu 12 Nov - 23:36
Wooow déjà un DC ?
Bienvenue Chin Hwa, je sens que notre Kaito va avoir de la concurrence !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: “ Là où il n’y a pas de tigre, c’est le lapin le professeur. ”[Proverbe coréen] ~ Baek Chin Hwa.
Revenir en haut Aller en bas

“ Là où il n’y a pas de tigre, c’est le lapin le professeur. ”[Proverbe coréen] ~ Baek Chin Hwa.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Rendez-moi mon armée!
» Selon prof Sauveur Pierre Etienne Aristide pap fè ront pot nan Afrik di Sid
» Investissements entre 10 et 25 millions dans le textile
» Animagus, de Julius Skaghetti
» BANDJO mâle croisé caniche-bichon 1 an SPA DOUAI 59

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Miyusaki :: Gestion du Personnage. :: Ton personnage. :: Fiches validées.-